Un week end entre gastronomie et foire à Trets
Samedi 3 & Dimanche 4 Septembre 2011

Partager sur FACEBOOK

2011 est l'année du changement pour la foire historique de la St Barthélémy ! Face à l'érosion du nombre de visiteurs et du nombre de vendeurs constatées ces dernières années la municipalité avec le comité des foires avaient décidé d'innover et de la déplacer dans le temps, pour mieux correspondre à la réalité économique du moment, période de congés et une date plus proche de la rentrée scolaire. Une nouveauté était ainsi créée le samedi et le dimanche la foire (qui se déroulait auparavant une semaine plus tôt le samedi) reprenait ses droits.

Le 1er salon de la gastronomie

Ainsi en avril dernier, Jean Claude Feraud le maire de Trets avait expliqué en détails au site ces nouvelles festivités du week end des samedi 3 et dimanche 4 Septembre 2011 "Nous avons voulu créer un évènement qui plaise à tout le monde et changer un peu et on s'est ainsi penché sur la gastronomie en organisant un grand salon sur le cours rénové , dans une journée qui se veut avant tout convivial".

C'est ainsi qu'est né ce samedi 3 septembre 2011, le tout premier salon de la gastronomie à Trets en partenariat avec l'Académie Nationale de Cuisine; où pour l'occasion avaient été dressées sur le cours 24 petites tentes dans lesquelles avaient pris place 10 grands chefs cuisiniers de Provence et 14 vignerons.

Un essai qui s'est soldé par une belle réussite puisque l'affluence a été au rendez vous tout au long de la journée et particulièrement le midi où le cours était quasiment bondé. Des centaines de personnes sont ainsi venues déjeuner le midi ou diner le soir en centre ville sur le cours en achetant un ticket à 4€ qui leur donnait droit à un plat ou un verre de vin, qu'ils pouvaient ensuite déguster aux grandes tables installées de part et d'autres de la chaussée, dans une sorte de grand banquet convivial. A midi pile on pouvait ainsi compter plus de 200 convives, (mais le salon n'a pas desempli jusqu'à 15h avec de nouveaux visiteurs) un peu moins le soir, dans ce salon qui s'inspirait un peu de celui qui existe depuis de nombreuses années sur la commune voisine de Châteauneuf le Rouge. Au final ce sont 900 verres de vins qui ont été servi et plus de 3000 tickets repas, pour environ 3000 visiteurs d'après la municipalité. Un salon ouvert de 11h à 22h, mais surtout le midi et le soir, car l'après midi la plupart étaient fermés, ce qui n'a pas empêché des centaines de personnes de venir y faire un tour.
 

Les 10 grands chefs cuisinaient ainsi sur place dès le matin et s'étaient associés avec des producteurs locaux, la viande cuisait elle sous les yeux du public. Leur but faire découvrir des plats sur les thèmes suivants : herbes de Provence, fromage de chèvre, huile d'olive, madeleine à l'olive noire, fromage de vache, légumes, truffes, agneau, perdreaux, miel et melon. Des plats nommés ainsi : "Mousseline de gambas et St Jacques, Pinée de légumes d'antan, beurre blanc à la truffe d'été" , "Faisselles sur coulis de pêches et carottes, infusion d'estragon" , "Brandade de fins poissons en bouillabaisse"... etc.

Un bémol cependant, beaucoup de personnes confiaient après le repas que les proportions étaient très petites. Des chefs qui au passage n'ont pas été payés pour venir au salon, ils se rémunéraient par le prix des tickets.
Pour accompagner ce repas, 14 vignerons des Côtes de Provence Sainte-Victoire proposaient de leur coté leurs vins pour accompagner ces plats ou pour faire une dégustation.

En parallèle afin d'animer le salon un groupe de musiciens jouait le midi et soir. Chose bénéfique par ailleurs, le temps qui était annoncé très menaçant par la météo a été finalement clément, malgré la chaleur, il n'y a heureusement pas eu de pluie pour cette belle journée inédite que l'on retrouvera en 2012 a annoncé le maire ravi du résultat.

 

Les chefs cuisiniers au travail

Les vignerons

 

 

Ambiance conviviale pour le repas

 

La nocturne

 

Une foire encore sous l'eau

Mais qu'a donc le ciel contre les foires de Trets cette année ? C'est la triste question que l'on se pose ce dimanche 4 septembre 2011 après le temps catastrophique de la matinée qui pour la seconde fois de l'année a entrainé une foire chaotique... En effet alors que la foire de printemps avait été réduite à néant en mars dernier à cause de fortes pluies et vent, celle de cette fin d'été a connu quasiment le même sort. Ainsi lorsqu'au petit matin près de 200 exposants commençaient à s'installer, soit la grande majorité de ceux qui avaient été prévus, la pluie a commencé à tomber sur les coups de 8h du matin et ce jusqu'à 11h environ, soit pas un gros déluge, mais suffisamment pour donner envie à plus d'un quart des forains de remballer et de partir. C'est en tout 7 millimètres d'eau qui sont tombées sur la commune dans la matinée, selon le site de météo amateur tretsois.

Ainsi à midi, il ne restait qu'une petite trentaine de forains répartis entre la moitié de l'avenue Mirabeau jusqu'à la place de la gare, plusieurs s'étaient eux abrités sous les tentes du salon de la gastronomie sur le cours. La fréquentation étant alors en matinée très faible. Heureusement le soleil est peu à peu revenu, mais le mal était déjà fait.. Dans l'après midi certains forains avaient remonté leur stand, soit un total alors d'une quarantaine de forains, le monde lui affluait alors un peu, mais la fréquentation était largement plus faible qu'une foire classique.
Néanmoins malgré ce temps catastrophique, la foire prévue était bien plus petite encore qu'à l'accoutumée, en cause notamment, une date mal choisie vu l'énorme concurrence (imbattable vu son histoire) de Fuveau qui organisait comme chaque année à la même date, sa grande foire et son salon des écrivains, une foire qui là bas n'a pas souffert, puisque dans l'après midi celle ci était archi bondée et tous ses vendeurs étaient aussi nombreux que le samedi. Par ailleurs au même moment avait également lieu une grande compétition sportive de niveau mondiale à Peynier. Autant dire qu'un décalage d'une semaine pour l'an prochain sera sérieusement à étudier du coté des organisateurs, cela permettrait alors de faire revenir la journée des associations à début septembre, ce qui sera bien plus pratique pour elles, puisque cette année celle ci aura lieu le 16, date à laquelle leur rentrée aura déjà eu lieu.

Deux foires noyées, cela fait beaucoup pour cette année, 2011 restera ainsi comme une année noire pour le comité des foires, pour qui les conséquences financières seront importantes, conséquences qui sont aussi morales, puisque ce temps a réduit à néant un travail de plusieurs mois pour tous les bénévoles qui étaient forts déçus ce dimanche une fois encore, eux qui s'étaient levés si tot pour tout préparer et avec à leur tête leur président Fabien Doudon.

Ce dernier dans son discours lors du vin d'honneur, délocalisé à la salle des colombes le midi, reviendra tout d'abord sur le décalage de date : "Depuis de nombreuses années cette foire de la saint Barthélémy n'avait plus le même succès que dans le temps passé, malgré les nouvelles activités que nous avons pu intégré chaque année (concours de chien d'arrêt, concours de plats cuisinés, démonstration de 4x4 , repas et soirée spectacle) ; Et oui certain dirons et les traditions ? Bien sur que les traditions c'est important et qu'il faut les maintenir ! Mais il faut bien avoir à l'idée que la société d'aujourd'hui ne vit plus au même rythme que la société d'hier ! Et que les priorités ne sont plus mêmes ! La plupart d'entre nous étions encore en vacances ou profitions du dernier week end d'août, pour aller à la mer, à la montagne avant la rentrée. Espérons que cette Foire de septembre soit plus populaire, annonçant la rentrée des classes, le début des vendanges et l'ouverture de la chasse ! Espérons qu'avec la gastronomie d'hier organisée par la mairie, cela permettra de donner un souffle de vie à cette foire qui manquait d'entrain et qu'elle sera un succès tout comme celle du mois de mars" dira t'il avant de remercier les différentes personnes qui ont œuvré pour cette manifestation et particulièrement tous ses bénévoles.

Il cédera ensuite la parole au maire qui reviendra sur ce déplacement de date, rajoutant qu'il voulait donner un coup de jeune à cette foire et créé quelque chose de plus porteur à ce jour avec la gastronomie "je crois que ce déplacement n'était pas mauvais et que hier nous avons réussi à créer quelque chose de très sympathique, qui a plu, et vu la forte fréquentation je pense que nous sommes sur la bonne voie" annonçant le renouvellement de cette manifestation culinaire et un axe de projet : inviter des vignerons d'une autre région chaque année.

Les deux concours organisés par le comité se sont bien déroulés avec le matin un concours de cuisine avec de la ratatouille remportée par Sylvie Accola et un concours de chiens d'arrêts qui a eu lieu sous la pluie remporté par Roger Puch. (Tous les résultats à consulter ici) ! L'après midi le balltrap laser sur l'esplanade de la gare a bien eu lieu tandis que les concessionnaires autos présentaient leurs nouvelles voitures sur le parking de la gare. Niveau ferme agricole, il ne restait que des poule. Enfin le chalet musical assurait lui l'ambiance musicale sous le kiosque tout au long de cette journée bien décevante donc. Espérons qu'en 2012 le ciel sera de nouveau clément....

A midi

Le vin d'honneur et ses discours

  Les participants au concours de chiens d'arrêts et le Chalet musical

 L'après midi le soleil est de retour

Le concours de ratatouille

 

 


mesure d'audience

Sommaire Edition 2012 Edition 2011 Edition 2010 Edition 2009 Edition 2008 Edition 2007 Edition 2006
Edition 2000 Edition 2001 Edition 2002 Edition 2003 Edition 2004 Edition 2005