Dans les coulisses du festival des Nuits de Trets 2010
 

 

Accueil du
site spécial

Tout le reportage sur le spectacle ici Tout le reportage sur le spectacle ici Tout le reportage sur le spectacle ici

 

Les coulisses des Nuits de Trets

Reportage sur les 3 soirées à consulter

  Dans les coulisses d'un évènement pas comme les autres :
Les Nuits de Trets : 15 au 17 Juillet 2010
 

Pour la première fois depuis 1989 où c'était Patrick Sébastien qui s'était produit au Stade Burles (mais il y avait eu évidemment Manu Katché au festival de jazz en 2007), la ville avait décidé d'accueillir des artistes de renommées nationales et internationales sur notre commune dans une manifestation baptisée "Les Nuits de Trets". Trets au cœur de la Provence avait été le premier à vous informer de la création de ces soirées puis à vous annoncer le nom des artistes, vous avez permis d'acheter des billets et pour poursuivre dans cette continuité a tout fait pour vous proposer des reportages complets sur ce très grand évènement, afin de garder une trace de celui ci et de vous faire partager ces excellents souvenirs scéniques qu'ont vécu le public. Mais ils n'ont pas été forcément facile à réaliser avec les conditions imposées par les staffs des artistes; la mission a néanmoins été réussie et vous pouvez donc consulter ces comptes rendus quasiment exclusifs, qui ont pu être réalisés grâce à l'aide du très sympathique et disponible personnel de la société de production de l'évènement, et aussi du staff des artistes et aux artistes eux mêmes d'ailleurs. Un grand merci également à de nombreuses personnes : Mr Le maire de Trets, plusieurs élus, les services municipaux, les bénévoles et à celles qui se reconnaitront.

 

Revenons maintenant en détails sur les coulisses de cette manifestation. Organisées les Jeudi 15, Vendredi 16 et Samedi 17 Juillet 2010 c'est la société des Alpes 'Stratège Spectacle' qui avait été choisie pour produire l'évènement financé par la commune et la CPA avec pour organisateur désigné l'Union des commerçants et artisans de Trets, pour un montant total de l'opération annoncé à 277 500€. La première soirée du jeudi avait été consacrée au jazz avec Rhoda Scott, la seconde le vendredi musical et humoristique avec Laurent Gerra et enfin la dernière ce ne fut pas Marc Lavoine comme annoncé en premier en avril, mais I Muvrini le groupe corse. Le chanteur français se produisant la veille à Gémenos la programmation avait donc changé.

Mais ce que peu de gens savent c'est qu'une organisation monstrueuse a du être montée pour organiser et gérer ce rendez vous, de nombreuses réunions avaient eu lieu en amont et dès le mois de juin, les services municipaux et techniques avaient engagé quelques travaux au complexe La Gardi où se déroulaient les deux principales soirées, pour aménager 3 parkings : une porte d'accès avait ainsi été crée sur le terrain stabilisé du bas, le terrain situé au dessus du stade avait lui été réaménagé entièrement au bulldozer, 2 sorties de secours créées sur la pelouse et des éclairages existants réorientés.

 

LES REPORTAGES SUR LES CONCERTS

RHODA SCOTT LAURENT GERRA I MUVRINI

 

Ensuite dès le mardi 13 Juillet au petit matin, les équipes techniques, techniciens de la production ont débarqué sur le site avec 3 semis remorques pour monter une grande scène de 10m par 15, construite contre les tribunes du stade en face de la sortie des vestiaires, recouvrir une partie de la pelouse, monter une tente pour la cantine, installer des grilles tout autour du stade, puis le jeudi 15 monter une tribune de 1000 places en face de celle ci située contre les buttes de terre. Pendant ce temps les jeudi et vendredi des dizaines de bénévoles tretsois, des élus ont travaillé avec les services techniques pour aménager les vestiaires du stade en loges d'artistes, transformer le local de l'UST en cuisine, poser des protections sur les grillages pour protéger les lieux des regards, aménager la buvette, installer un millier de chaises, aider les techniciens spécialisés, peaufiner les derniers détails, mettre en place une signalisation etc...

 

Bref ils n'ont pas compté leurs heures durant 6 jours, terminant régulièrement vers 3 4h du matin et commençant même certaines fois dès 6h pour accueillir les équipes qui livraient les tonnes de matériels de son et lumière aux premières lueurs du jour. Les vendredi et samedi les effectifs ont dépassé toute la journée la centaine de bénévoles venus de diverses associations de la communes, du club de foot de l'UST, d'élus, de l'Union des commerçants et artisans tretsois, simples particuliers désirant œuvrer pour leur village, puisqu'en plus des derniers préparatifs, de l'aide au personnel, ils ont été chargés d'accueillir avec les équipes de prod les artistes, gérer toutes ces personnes etc...

 

Les deux soirs, chacun avaient reçu une tache qui lui était destinée avec une couleur précise, en tee-shirt noir les responsables gestionnaires, les hommes en rouges, étaient eux chargés d'aider les gens à se garer sur les différents parkings en leur disant où se garer et même à bien les positionner, leur indiquer le chemin, surveiller les parkings, d'autres étaient en coulisses; la dizaine de bénévoles bleus clairs étaient eux charger d'aider les gens à trouver leur place numérotée sur la pelouse. Les bleus foncés composés de la douzaine de membres de l'Union des commerçants tretsois assuraient eux la buvette sur le stade qui a obtenu un grand succès (ou au château le jeudi dans la cour) (en pratiquant des tarifs classiques de tous les jours sur les boissons et sandwichs, et absolument pas augmenté les prix, comme on peut le voir dans certains concerts où ces produits ont des tarifs très excessifs).

 

Des bénévoles renforcés par deux équipes du comité feux de forêts, la police municipale au grand complet s'occupait elle de gérer la circulation dès 19h, d'aider les automobilistes extérieurs à la ville, puis le soir à minuit d'assurer une bonne fluidité du trafic à la sortie des concerts en se positionnant aux différents carrefours jusqu'à celui de l'entrée de Trets ! Une déviation pour ceux allant vers le Var avait même été mise en place par les petits chemins permettant de rejoindre la route de St Maximin. Sur ce point on aurait pu craindre de gros embouteillages mais il n'en eurent point; les gens sont arrivés à chaque fois peu à peu dès 20h et pour le retour en 8min les parkings étaient vidés, et la circulation juste un peu ralentie aux carrefours au début. Des bénévoles qui à chaque fois ont terminé leur boulot pour certains au milieu de la nuit et qui étaient tous sympathiques, accueillants avec un grand sourire bref une organisation parfaite, sans failles (ou du moins s'il y en a eu elles n'ont pas été visibles) et qui a surpris beaucoup de monde d'ailleurs, car pour une première on aurait pu s'attendre à des ratés ce qui aurait été normal, mais pas du tout bien au contraire, les échos du public concernant celle ci ont été très positifs en plus.

Le dojo habituellement réservé aux sports de combats était lui transformé en poste médical avancé, le bureau de l'UST en PC de crise, des pompiers du centre de secours, des membres de la sécurité civile assuraient eux la sécurité médicale sur place tandis qu'une vingtaine de vigiles d'une société privée étaient positionnés de partout autour du stade, à l'entrée, devant la scène, près des coulisses autour du public etc., une présence même oppressante par moments avec un public traqué en permanence, surtout le vendredi et qui a déçu les spectateurs qui ne pouvaient pas prendre de photos les vendredi et samedi pour garder un souvenir. En effet, dès que quelqu'un sortait son appareil, même discrètement, un vigile se dirigeait alors droit sur lui, lui demandant d'arrêter. Des conditions donc très décevantes de la part du staff des artistes alors que pour de nombreuses vedettes françaises ou internationales le public peut prendre le nombre de photos qu'il veut, filmer même avec son appareil photo ou portable, comme vous pouvez le constater à la télévision dans les concerts retransmis avec ses marées d'écrans allumés et sur ce site ici même quelques fois via les reportages réalisés comme dernièrement avec Alicia Keys à Marseille.


Mais face à la masse de personnes qui sortaient ses appareils en fin de représentation, en s'approchant de la scène, les vigiles ont été obligés d'abdiquer étant débordés. Pour réaliser ces reportages ici pour le site c'était 10minutes montre en main pour les photos, mais heureusement le staff d'I Muvrini fut beaucoup plus souple et sympathique, le public a d'ailleurs pu s'en rendre compte en fin de représentation avec les artistes qui sont venus dédicacer leurs albums sur la pelouse, chanter avec le public, boire un verre avec les bénévoles etc. Et ne parlons même pas de Rhoda Scott où tout était permis et sa disponibilité immense à elle aussi, restant discuter longuement avec le public en fin de concert

3 Soirées qui furent d'une très grande qualité aussi bien de la part des artistes qui ont produit un show impeccable, qu'au niveau technique avec de très beaux jeux de lumières et de son aussi ce qui est rare dans des concerts. Ni trop fort, ni trop bas juste ce qu'il fallait... Les tretsois n'ont d'ailleurs que peu entendus voir pas du tout ces concerts alors que pour ceux organiser en centre ville le son montait dans les lotissements... Sitôt les concerts terminés, les techniciens se dépêchaient de monter sur scène et de tout ranger, démonter le matériel. La lumière était ainsi différente entre le vendredi et le samedi par exemple.
La manifestation terminée dès minuit samedi soir, les techniciens ont alors commencé à tout démonter, ranger et à bosser avec les bénévoles le dimanche et lundi pour que tout soit démonté lundi 19 juillet au soir. Le temps lui était impeccable bien que très chaud en journée pour les installations. Par ailleurs niveau anecdotes car il y en a, les techniciens de Laurent Gerra n'ont cessé de jouer de malchance, non seulement l'un de leurs deux cars a crevé en partant, ils ont alors du attendre le dépannage qui n'est arrivé qu'à 4h du matin samedi mais en plus leur poids-lourd s'est lui perdu dans le centre ville de Trets...

La seule petite déception de cette édition, viendra de l'affluence qui fut inférieure à celle espérait par les élus et par les producteurs. 2300 personnes environ sont ainsi venues cette année, une grande partie avait acheté au passage ses billets sur place dans la billetterie installée à l'entrée. Deux raisons peuvent expliquer ce score de fréquentation, les tarifs qui pouvaient paraitre assez élevés et la mise en vente des billets ainsi que le lancement de la communication qui furent très tardifs, puisqu'elles n'ont été lancées que fin mai 2010. Mais une énormissime campagne de promotion avait été mise en place, jamais un évènement tretsois n'avait eu autant de médiatisation. Des affiches avaient ainsi été placardées dans tout Trets, sur tous les panneaux vitrés tout d'abord, mais également sur ceux en bois du centre ville et ceux en fer des lotissements, chez tous les commerçants, mais aussi en affichage sauvage dans la vallée et au delà etc. Des affiches de l'évènement mais aussi solo pour les spectacles de Laurent Gerra et I Muvrini, Rhoda Scott elle n'a pas eu d'affiches, sans doute à cause du nombre de places plus restreints de la cour du chateau.
Niveau médias , beaucoup de sites internet ont relayé la manifestation, La Fnac, France billets, carrefour etc. permettaient d'acheter les billets, côté radio France bleu Provence a diffusé toute la journée des pubs et permettait de gagner des places, le quotidien La Provence et ses suppléments ont eux diffuser des dizaines de fois des encarts dont une dizaine de fois en une du quotidien dans l'encart le plus visible, sans compter deux gros articles dans les éditions générales du quotidien consacrés à Laurent Gerra et I Muvrini.

Y aura t'il une seconde édition des Nuits de Trets après ces trois soirées magiques ? On ne le sait pas encore mais beaucoup de bénévoles étaient eux déjà partants et étaient ravis que tout ce soit bien passé, et ils pouvaient l'être vu le boulot abattu et la qualité proposée...

sondage

Côté montage

Mercredi 14 Juillet 2010

Jeudi 15 et Vendredi 16 Juillet 2010

Montage de la tribune jeudi

 

Et voilà le résultat :

 

Côté techniciens

 

 

Côté bénévoles

La buvette par l'Union des commerçants

 

Les placiers sur la pelouse

 

Les parkings surveillés et gérés

 

La cantine, l'entrée avec la billetterie, la boutique

Et au final plus de 2h de spectacles chaque soir....

D'autres Photos sont à venir

 

REPORTAGE ND

 



Reportage Vu: 4186 fois


mesure d'audience

" Sommaire du site "

Le journal tretsois

Article sur les Nuits de Trets