Les coulisses et Bilan des 3èmes Nuits de Trets : 2012

 

           

 

Accueil du
site spécial

Cliquez sur les affiches pour accéder aux reportages
Coulisses & Bilan du festival

Les 2 Soirées en centre-ville

  Les coulisses et Bilan des 3èmes Nuits de Trets : 2012
Du 6 au 9 Juillet 2012

Partager sur FACEBOOK

Durant 4 soirs non stop, le stade de la Gardi s'est transformé en une très grande salle de concert à ciel ouvert pour la 3ème édition du festival des Nuits de Trets. Un festival créé en 2010 et qui prend de plus en plus d'ampleur, en faisant parler de lui dans la région, attirant des gens venant de très loin, mais qui fait parler aussi dans le milieu parisien où les grandes stars qui étaient au départ difficiles à convaincre, le sont de moins en moins. Il suffit de voir la superbe affiche que les tretsois ont eu l'honneur de recevoir du Vendredi 6 au Lundi 9 Juillet 2012 : Liz Mc Comb une grande chanteuse américaine de gospel jazz, l'idole des jeunes M Pokora, Julien Clerc l'un des grands chanteurs français et la régionale de l'étape Mado la niçoise pour conclure sur une touche d'humour.

Annoncée le 30 mars, la programmation a vite fait parler d'elle en particulier pour les concerts de M Pokora et Julien Clerc; les ventes ont rapidement très bien fonctionné lors de leur ouverture mi avril. Une billetterie qui avait cette année un bureau spécial à la médiathèque avec une personne chargée de celle ci envoyée par la production. Et au final le bilan est excellent cette année en terme de fréquentation, en forte augmentation, puisqu'avec un spectacle de moins par rapport à l'an passé la moyenne est de : 1900 spectateurs par soirée prestige (1400 en 2011) pour un total avoisinant les 8300 spectateurs , concert de l'orchestre du Pays d'Aix et de celui sur le cours le jeudi soir compris. Un vrai succès donc ! A 2000 près c'est comme si tout Trets s'y était rendu ! Le budget prévisionnel est de près de 200 000€ avec 95 000€ de subventions de la ville et 100 000€ de la CPA

LES REPORTAGES SUR LES SPECTACLES

LIZ MC COMB M POKORA JULIEN CLERC NOELLE PERNA

Mais pour qu'il y ait une telle réussite il faut une fois encore une organisation gigantesque et surtout de la main d'oeuvre avec des bénévoles qui ont fait un travail remarquable pendant 8 jours. En effet dès le lundi 2 Juillet 6h, les services techniques aidés des bénévoles du club de football l'UST, mais également des volontaires et les élus André Isirdi & Guy Ferreti ont travaillé non stop jusqu'au mardi suivant pour tout installer et tout démonter. Il a fallu ainsi préparer le stade, mettre des clotures, des canis, préparer les buvettes, les loges, les cantines, les 4 parkings (dont un a été réaménagé) faire l'affichage un peu partout dans Trets, régler les petits détails, puis ensuite il a fallu gérer l'énorme logistique en permanence, puisque dès mercredi 4 juillet à 6h les ouvriers spécialisés sont arrivés avec de nombreux semis remorques pour monter une tribune de 1032 places et l'immense scène de spectacle.

Une scène qui était quasi identique à celle de la première saison, sauf que celle ci avait un toit cette fois. Ses dimensions étaient incroyables d'ailleurs 16x12m + 2 extensions sur les cotés pour les régies sons de 4x6m et une derrière installée spécialement pour le concert de M Pokora, d'une dimension de 4x8m. En hauteur la scène faisait 10m de haut. Le jeudi matin c'est la lumière et le son qui sont arrivés et qui ont été installés, puis chaque jour le matériel propre de l'artiste était rajouté. Mais le plus dur a sans doute été pour les bénévoles : les chaises : 1500 au total qu'ils n'ont cessé d'installer , d'enlever etc..

 Ainsi le jeudi il a fallu en installer 1500 pour la commission de sécurité, le lendemain en retirer 1000 pour le concert de jazz (vu que l'affluence était moins importante), le samedi il a fallu retirer de nouveau les 500 restantes : le concert étant en fosse. Mais de nouveau, le dimanche matin les bénévoles ont du en remettre 1200. Et 300 de plus pour le dernier soir lundi. Autant dire qu'à la fin ils en avaient un peu marre de ce va et vient de chaises.. D'autant plus que c'est la première année où le stade est en capacité maximum : 2500 places assises, pouvant en accueillir jusqu'à 3000 avec la fosse debout.

Niveau humains les chiffres sont très importants avec au moins 200 personnes mobilisées en moyenne chaque soir ou dans la semaine , une quinzaine de membres des services techniques en début de semaine la journée (puis pour tout retirer après le festival), une cinquantaine de personnes du club de football l'US TRETS qui se sont démenées comme tout pendant 8 jours pour tout installer, mais aussi tenir une grosse buvette à l'extérieur et gérer les parkings, la sécurité des lieux la journée (pour contenir les fans du samedi par exemple), 16 personnes du CCF (comité feux de forêt) s'occupaient de gérer les parkings et accueillir les gens mais aussi d'arroser les chemins pour éviter la poussière.

De plus à cela il fallait rajouter une dizaine de pompiers et sécurité civile présents pour la sécurité, 8 policiers municipaux géraient la circulation de 19h, jusqu'à 1h du matin certaines nuits (en étant positionnés du stade jusqu'à la sortie de Trets), une vingtaine de vigiles pour assurer la sécurité, une dizaine de personnes de l'Union des commerçants pour tenir la buvette intérieure, une cinquantaine de techniciens, et au moins une vingtaine d'autres bénévoles qui ont tous fait un travail gigantesque et impressionnant. La plupart des nuits, les derniers terminaient vers 1h du matin, tandis que les techniciens travaillaient jusqu'à encore plus tard pour vider la scène.

Des bénévoles qui avaient tous un immense sourire malgré la fatigue et étaient extrêmement sympathiques, qui ont su donner un aspect très convivial et agréable au festival. Un accueil chaleureux salué par de nombreux spectateurs , dont des fans des artistes, qui font plusieurs festivals et qui ont expliqué qu'ils ne voyaient pas ça souvent. Tous seront surpris par l'excellente organisation du festival, qui depuis trois ans, surprend d'années en années.

Chaque soir les 4 parkings étaient ainsi gérés par une quinzaine de personnes chargées de placer les véhicules, des parkings qui ont affiché pour la première fois totalement complets les samedi et lundi soir, les gens ont ensuite mis 50 minutes pour les derniers à quitter le complexe, et pourtant tout le personnel de la police municipale avait été réquisitionné et déployé jusqu'à la sortie de la ville, tandis que les bénévoles tentaient avec patience d'instaurer un certain ordre de passage pour gérer ces milliers de véhicules qui sortaient tous par un seul & unique accès. Cependant plusieurs centaines de tretsois avaient privilégié la marche à pieds et on a ainsi assisté à une vraie marée humaine sur l'avenue Marius Joly (dont les trottoirs étaient interdits au stationnement par arreté municipal), la navette de la CPA chargée d'amener et ramener les gens entre le stade et la place de la gare a aussi fonctionné à pleins régimes les quatre soirs.

Niveau buvettes il y en avait 3 comme l'an passé, une à l'extérieur gérée par une dizaines de membres de l'US TRETS, une à l'intérieur gérée par la nouvelle équipe de l'Union des commerçants (les 4 personnes du bureau et des amis) proposant nourritures et boissons à de faibles tarifs . Toutes deux gérées dans une excellente ambiance, accueillant les gens avec un grand sourire.

Des buvettes qu'ils ont du gérer le soir jusqu'à minuit environ mais aussi en journée puisqu'il fallait se charger du réapprovisionnement etc, il faut dire qu'elles ont toutes les deux rencontrées un beau succès. La dernière était installée en coulisses, au Carré Vip (qui recevait les gens invités et quelques élus ou autorités comme le préfet et sous préfet, gérées là aussi jusqu'à tard par quatre bénévoles souriantes et très sympathiques. Une buvette qui ne recevra en personnalités que Liz Mc Comb & Noelle Perna, les autres artistes et musiciens restants à coté à la cantine ou dans les vestiaires.

Coté sécurité, celle ci sera très cool cette année, un vrai plaisir contrairement aux années précédentes, les gens ont pu photographier comme ils voulaient mais aussi filmer avec leurs appareils photos.

Comme depuis la première année une campagne médiatique gigantesque a été mise en place pour attirer du monde avec des affiches placardées dans tout Trets depuis avril, mais aussi dans tout le département avec de nombreux 4/3 dans les grandes villes ou des affiches chez les commerçants, sans compter une pub maximum dans la Provence en une ou dans de nombreux articles chaque jour avec interviews, mais aussi sur de nombreux sites internet.

Et tout ce petit monde a donc accueilli 4 grosses pointures de la musique et de l'humour, des stars ou musiciens, danseurs etc. qui étaient là encore prises en charge par les bénévoles chargées de les récupérer à l'aéroport ou au train le matin même et de les raccompagner le soir à leur hôtel à Aix en Provence.
Des bénévoles qui gardent donc en mémoire des tas de souvenirs et anecdotes croustillantes sur ces personnalités. Si tous ont été enchantés et ravis de leurs rencontres avec Liz Mc Comb, Julien Clerc et Noëlle Perna, des gens extrêmement simples, sympathiques, chaleureux, tous gardent un souvenir épouvantable de Matt Pokora qui risque de ne pas revenir à Trets de sitôt . Un jeune artiste qui a énormément déçu les tretsois, lui qui paraissait si chaleureux, il a en réalité imposé des conditions de sécurité démentielles en coulisses, a été peu sympathique, peu ouvert, ont rapporté tous les bénévoles qui ne manquent pas d'anecdotes négatives sur son passage à Trets.

Les personnes qui ont pu l'approcher ce samedi ont été extrêmement rares , personne n'a pas pu avoir un autographe, photo ou même échanger deux mots avec lui. Soit la pression médiatique et des fans sur lui doit être très dure à supporter, mais un peu plus de disponibilité avec les gens, au moins avec les bénévoles aurait été la bienvenue (comme l'avait fait à merveille Jamel l'an passé par exemple.

Malgré tout les quatre spectacles proposés dont le sien, furent d'une qualité exceptionnelle, les artistes ont tout donné sur scène, le public partant à chaque fois ravis de leur soirée, tout était au top que ce soit au niveau de la lumière ou du son. Un son qui cependant a été assez médiocre pour M Pokora samedi où les gens ont eu du mal à comprendre ce qu'il chantait, un concert qui s'est d'ailleurs entendu jusqu'à l'entrée Ouest de Trets et un peu partout dans la vallée. Aucune panne n'a eu lieu cette année, mais on retiendra une seule déception dans ce festival : l'absence de premières parties aux spectacles, ce qui avait été fait l'an passé et nous avait permis de découvrir de jeunes artistes très doués comme Malik Bentala que l'on a découvert à Trets et qui depuis a explosé niveau carrière cette année.

 

Vivement l'édition 2013 du festival pour revivre des moments culturels d'une telle qualité et dans une ambiance aussi excellente. Un grand merci à tout le personnel de la production Strateges, au personnel municipal, aux élus, bénévoles et à monsieur le maire; pour leur gentillesse à tous, leur grande collaboration et aides, qui ont permis de faire ces si gros reportages chaque soir avec une grande liberté et vous faire partager dans le moindre détails ces soirées, comme si vous y étiez allés. J'espère que ces reportages vous auront plus .

 

Montage de la scène mercredi 4

 

Les immenses files d'attente devant l'entrée du stade

 

Les Buvettes

Celle de l'UST

 

Celle de l'Union des commerçants

 

Le Carré Vip

 

 

La gestion du parking par les nombreux bénévoles et le CCF

 

 

Les boutiques, avec certain soir des vendeurs non autorisés qui s'étaient installés devant le stade

 

En coulisses avec les musiciens de Julien Clerc ou les danseurs de M Pokora

 

La sortie du stade après le spectacle

 

Après les spectacles : démontage du matériel

 

 

Le démontage

Lundi soir dès le spectacle de Mado terminé, les techniciens ont pris d'assaut la scène pour la vider et se sont alors mis à bosser non stop jusqu'au mardi soir (nuit comprise) pour tout démonter. L'éclairage, le son tout d'abord; puis la scène et dès le matin les tribunes, chargeant tout le matériel sur de nombreux semi remorques. Ainsi en début d'après midi il ne restait que du matériel sur la pelouse, tout avait été démonté. Les bénévoles et les services techniques ont eux dès 6h du matin ranger les chaises, démonter le plasphore (protection de la pelouse), démonter les tentes, ranger le matériel des buvettes etc. Ils continueront ce mercredi pour démonter tous les grillages cette fois. La pelouse bien abimée par tous ces engins, et matériels sera réparée la semaine suivante.

Les loges des artistes dans les vestiaires (la déco en moins)


mesure d'audience

 Cet espace est destiné à laisser vos impressions sur les différents spectacles (merci de préciser le spectacle en question dans le commentaire)