Sur Facebook

Sondage

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois


Toute la programmation jusqu'a fin 2017

L'agenda tretsois

Soirée dansante
Vendredi 16 février 2018
Téléthon
Samedi 2, 9 et dimanche 10 décembre 2017
Pastorale à FUVEAU
14 et 21 janvier 2018
Repas d'hiver de la ST ELOI
Dimanche 28 janvier 2018
Grand Prix cycliste LA MARSEILLAISE
Dimanche 28 janvier 2018
›› Suite de l'agenda tretsois











  • Le Journal tretsois
  • Compte-rendu


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités



Samedi dernier 13 janvier 2018 l'association TRETS ESCAPADE présidée par YVES MONNET organisait comme chaque année son assemblée générale. 171 personnes avaient fait le déplacement à cette réunion salle des colombes, mais le président a regretté cette année encore l'absence du maire et ses élus qui avaient été invités.

Il expliquera que l'association avait terminé l’année 2017 avec 277 adhérents comme en 2016 "Malheureusement sur les 277, 3 nous ont quittés : Monsieur BOURDONNAIS, Monsieur MARTINEZ, Madame RIGAUD ainsi que des parents des membres du conseil d’administration et la fille d’une adhérente " ayant alors une pensée pour eux. Puis précisera que le bureau avait demandé cette année à un adhérent de vérifier également les comptes de l'association pour plus de transparence. "Je voulais aussi vous rappeler que les bénéfices des deux lotos nous permettent de vous faire des réductions sur les activités repas, voyages (pour exemple la sortie Vintimille/Monaco nous avons mis 50 € par personnes) Mais certains adhérents qui profitent de ces réductions, ne viennent pas apporter leur aide financière. Nous espérons que cette année nous les verrons."

Et de parler du bilan de l'année "Cette année nous fêtons les 5 ans d’existence de l’association. Pendant ces 5 ans nous avons organisé 5 voyages : 2013 les lacs italiens, 2014 Autriche, 2015 croisière en méditerranée, 2016 Italie du sud, 2017 les dolomites ainsi que des voyages de 3 a 4 jours Andorre, Playa deAro Espagne, les sorties de fin d’année Jonquière, Vintimille, Sanremo, des sorties à la journée arrière pays niçois Anduze, la cathédrale des lumières, le Vaucluse, les repas dansants avec les JO Piesos, les aïolis avec l’aide de notre ami François, les cabarets le Rove et le billardier à Tourve et tant d’autres manifestations.
Ce qui nous a permis de nous divertir dans la convivialité, l’amitié et le plaisir que nous avons de vous retrouver tous ensemble lors de nos activités. Continuez de venir avec la bonne humeur, le sourire, l’envie de vous amuser. Ensemble nous irons encore plus loin en espérant de nous retrouver pour fêter les 10 ans." et de remercier "la municipalité pour le prêt de la salle pour notre assemblé générale, et les réunions du conseil d’administration, le service association et son personnel , le service communication, le site Trets au cœur de la Provence, les sponsors lors de nos lotos : Market, le salon de coiffure Esquiros, les autocars Burle, la boulangerie de la gare ainsi que Jo Giorgo pour la mise à disposition de la sono pour nos lotos et l’assemblée générale. Je remercie aussi l’association les Amis du Village, présents dans la salle, association dissoute par manque de président qui nous ont offert l’ordinateur ainsi que le vidéo projecteur et l’écran qui nous permet de vous projeter aujourd’hui le diaporama de l’année 2017.

Afin d’améliorer notre communication et de vous rencontrer pour toutes les inscriptions à nos manifestations, je fais la demande à la municipalité le prêt d’une salle ou d’un local un mercredi matin ou deux par mois pendant deux heures."



Puis sera présenté le bilan des activités 2017
* - LE 21 JANVIER ASSEMBLEE GENERALE AUX COLOMBES
171 adhérents présents ou représentés

* - LE 26 MARS AIOLLI DANSANT avec l’orchestre JO PIESO
140 personnes

* - DU 25 AU 28 AVRIL 4 JOURS A PLAJA DE ARO Espagne
56 personnes au prix de 210 €,10€ mis par TRETS ESCAPADE soit 200€

* - LE 14 MAI LE BILLARDIER A TOURVES
47 € par personne 112 personnes soit 2 bus, transport offert par TRETS ESCAPADE

* - LE 21 MAI LOTO AUX COLOMBES
200 personnes présentes

* - LE 11 JUIN JOURNEE ARRIERE PAYS NICOIS
57 personnes au prix de 59 euros 9 € mis par TRETS ESCAPADE soit 50 €

* - LE 10 SEPTEMBRE REPAS COQUILLAGES AUX COLOMBES
140 personnes au prix de33€, mis5 € par TRETS ESCAPADE soit 28€

* - DU 25 AU 30 SEPTEMBRE 6 JOURS AUX DOLOMITES
90 personnes soit 2 bus au prix 685€ par personne

* - LE 15 OCTOBRE REPAS DANSANT AUX COLOMBES avec orchestre JO PIESO
98 personnes au prix de 37 €, 5 € mis par TRETS ESCAPADE soit 33€

* - LE 12 NOVEMBRE SUPER LOTO AU GYMNASE
320 personnes

LES 24 ET 25 NOVEMBRE 2 JOURS VINTIMILLE ET MONACO
50 personnes au prix de 170 €, 50 € mis par TRETS ESCAPADE soit 120 €



PROGRAMME 2018
Gâteaux des rois
* - Le dimanche 18 mars aïoli dansant avec orchestre jo’piesos
* - Le dimanche 8 avril super loto salle des colombes 15 h
* - 23, 24, 25 avril séjour découverte dans le midi toulousain : Visite du site A380 et du musée aéronautique
* - Le dimanche 3 juin journée champêtre : Institut des Invalides de la Légion Etrangère Puyloubier
* - Le dimanche 2 septembre journée promenade sur le Rhône
* - Du 30 septembre au 8 octobre voyage 9 jours Les joyaux de l’Andalousie
* - Le dimanche 14 octobre repas dansant avec orchestre les jo’piesos : salle des colombes 12 heures
* - Le dimanche 18 novembre super loto salle des colombes 15 h
* - Le vendredi 30 novembre et samedi 1 décembre la Jonquière

Une galette des rois apéritif sera ensuite partagée comme tous les ans.







C'est un rendez vous traditionnel dans la vie d'une commune qui s'est déroulé ce vendredi 12 janvier 2018 : la traditionnelle cérémonie des voeux du maire.
Pour cette édition 2018 Jean Claude Feraud en a présenté une New-Look cette année puisqu'il a changé, le lieu, la date et l'heure repartant dans le temps de nombreuses années en arrière et même au temps de la municipalité précédente. En effet depuis qu'il a été élu, le premier magistrat avait toujours célébré ses voeux au gymnase du collège, alternant entre vendredi, samedi ou dimanche soir, sauf en 2015 où il les avait fait un samedi matin au gymnase de la gardi. L'affluence était cependant depuis quelques années en baisse avec un peu moins de 300 personnes, donnant un gymnase un peu vide.

Du coup cette année Jean Claude Feraud a transféré sa cérémonie salle des colombes, là où le précédent maire Roger Tassy avait l'habitude de faire les siens. Il a aussi changé la date passant du dimanche 17h (2016 & 2017) au vendredi 18h30, un jour plus fédérateur puisque les gens rentrent du travail et sont plus dispo qu'un dimanche où ils étaient obligés de quitter leur distraction familiale pour y aller. Du coup l'affluence est repartie en forte hausse avec une salle des colombes comble, salle qui est énormément plus petite que le gymnase évidemment, mais réunissant entre 350 et 400 personnes soit bien plus que l'an passé où il avait réuni 300 personnes environ. Il faut remonter à 2014, année d'élection, pour voir autant de monde , plus de 400 personnes et c'était là aussi un vendredi, jour qui semble donc bien plus porteur que les autres. Par conséquent les 400 personnes étaient bien à l'étroit dans cette salle des colombes, bien trop petite et dont une bonne centaine ont du rester debout serrés les uns contre les autres.



DANS LA FORME....
Une salle avec une belle présentation, puisque les chaises étaient en arc de cercle avec une belle scène noire sur un coté avec une avancée au milieu, un grand écran en fond, quelques plantes pour la déco, et un buffet au fond de la salle sur tout le long du mur. L'éclairage était par contre assez faible hélas. Parmi l'assistance de nombreux présidents d'associations, une grande partie des élus du conseil municipal (mais pas tous), plusieurs élus du coin : Georges CRISTIANI Maire de Mimet et Président de l’Union des Maires des Bouches-du-Rhône et du CDG, Frédéric GUINIERI Maire de Puyloubier, Hélène LHEN Maire de Fuveau et Joël MANCEL Maire de Beaurecueil, Albin LEPRINCE, Commandant la Compagnie de Gendarmerie Départementale d’Aix-en-Provence et l’Adjudant MIGNOT représentant la Gendarmerie de Trets, ainsi que le Lieutenant Arnaud DELCORDE, Chef de Centre de la caserne de Trets et son adjoint.


Nouveauté ensuite, puisque la cérémonie débutera à 18h55 par un spectacle de danses de l'association ATELIER DANSE puis de la chorale du Foyer rural pendant une quinzaine de minutes et c'est à 19h20 qu'il débutera son discours. Un discours nouveau dans la forme puisqu'il le fera debout, sans pupitre, sans micro à la main mais fixée à sa veste, avec juste quelques notes à la main, se baladant sur scène, comme le font les hommes politiques désormais, un style dans lequel il est très à l'aise, rappelant ses discours électoraux de campagne, une campagne qu'il a d'ailleurs lancé, battant ainsi tous les records en terme de date d'annonce de candidature, en profitant aussi comme il l'avait fait en 2012 pour sa 4e année de mandat à faire le bilan de ses 4eres années de mandature. C'était la seule annonce de cette allocution. Un discours sobre, mais très long, trop même 55minutes, sans aucune attaque ni polémiques, mais il reviendra cependant évidemment sur les deux sujets du moment que sont l'affaire des TAGS et des PV.

POLITIQUE....
Il commencera son speech, par parler des associations, remerciant les bénévoles pour ce qu'ils font "la mairie accompagne de notre mieux les associations, mais on est de moins en moins riche , donc les subventions il va y en avoir de moins en moins, elles seront surtout pour les projets nouveaux, mais on essaye de les aider en leur mettant à disposition des salles, stades etc, on les aide aussi avec l'intendance et l'aide des services techniques.... Un grand merci pour tout ce que vous faites"

Puis parlera de sa cérémonie "Je tiens à être là car je dois vous rendre des comptes, car je suis garant de l’argent public, donc le vôtre, et vous devez savoir comment nous le dépensons. Contrairement à ce que certaines rumeurs qui ont été écrites sur les batiments communaux il n'y a pas trop longtemps, visant à nous discréditer, je tiens à vous dire que je ne vous mens pas je fais ce que je dis et je tiens mes promesses. Depuis 2008, vous commencez pour la plupart à bien me connaître. En général, on me qualifie plutôt de rigoureux, et parfois même de l’être un peu trop. Je suis rigoureux, légaliste et républicain. J’avais pris des engagements devant vous il y a maintenant 10 ans et j’ai tenu mes promesses ."
Développant alors le domaine des finances parlant de la non hausse des impots depuis 2008 "alors que l’État continue à nous matraquer. J’espère qu’à cette heure où le nouveau Préfet de Région présente lui aussi ses Vœux à la Préfecture à Marseille, il annoncera de meilleures nouvelles pour nos communes" , l'encours de la dette "nettement inférieur à toutes les communes de la strate" mais "cette année on a réussi à faire des investissements très importants, 11 millions d’€ cette année, ont été réalisés pour améliorer notre cadre de vie, en grande partie grâce au Conseil Départemental.


En 2008, les finances de Trets étaient en négatif, alors qu’aujourd’hui nous sommes en positif. La situation financière de notre commune est excellente mais nous devons continuer à être rigoureux car avec les baisses des dotations de l’État (- 700 000 € en 6 ans) l’avenir des communes est sombre…"
disant tout le mal qu'il pense de l'Etat et sa baisse des dotations, de la métropole "Je tiens à préciser que je n’ai jamais voté les augmentations de taxes décidées par la Métropole marseillaise et cette année, j’ai même refusé de voter le budget de cette Métropole. On nous enlève des compétences essentielles pour la gestion de nos communes mais comme ils sont incapables de les exercer à Marseille, ils nous rendent ces compétences pour 2018…"


LE CADRE DE VIE
Il enchainera avec les travaux " On a réalisé de nombreux travaux en 2017 (le boulevard Jean Jaurès, le tour de Ville avec Esquiros, Boyer et Vauban, l’avenue de Grisole, le Chemin de Peynier, le Chemin de Saint Jean, le Quartier Feraud et l’avenue Léo Lagrange)  comme vous avez pu le constater, et je présente mes excuses aux riverains pour les nuisances subies même si ces travaux étaient necessaires depuis longtemps, il y a eu de mauvaises surprises Rue Marius Jatteaux au niveau des canalisations par exemple. On aura ainsi rénové quasiment l'ensemble de la voirie. Des travaux financés à 60 % par le Conseil Départemental, 20 % par le Pays d’Aix et 20 % par la commune."

Puis glissera sur l'aménagement du territoire, avec le nouveau PLU "ce PLU protège notre qualité de vie, on l'a voté en Conseil Municipal le 12 décembre dernier , j'espère qu'il n'y aura pas de recours, car sinon c’est la Métropole qui décidera à notre place. Avec ce PLU, j’ai souhaité favoriser un développement maitrisé de notre commune afin de respecter notre histoire, notre patrimoine et notre environnement naturel. ", rappelant aussi le sauvetage de la cave coopérative (voir article). Puis, il parlera de l’aménagement du quartier Cassin : " Les travaux de préparation sont terminés. C’est un projet pour les 15 ans à venir avec notamment la création d’une Gare Routière adaptée et sécurisée qui sera réalisée cette année. En centre ancien on a rénové depuis 2008 68 logements, les 12 derniers seront réhabilités durant l'année." parlant aussi des travaux à venir cette année pour rénover l'église, mais aussi le chateau avec des études que l'on a réalisé , il faudra 7M d'euros pour le rénover".



2020 LA CAMPAGNE EST LANCEE....
Il rappellera qu'il faudra rapidement créer un nouveau groupe scolaire, le projet est en cours dira t'il pour que les travaux débute à la fin de ce mandat, et c'est là qu'il fera la grosse annonce de cette cérémonie : sa candidature pour un 3e mandat aux élections municipales de 2020 (ou 2021) allant même jusqu'à lancer les candidatures pour sa future équipe. Une annonce très avancée donc et même record dans le calendrier puisque dans le précédent mandat c'est en novembre 2012 qu'il avait laissé entendre qu'il se présenterait pour mars 2014. Une campagne où il aura des adversaires nouveaux, surtout à gauche et surement aussi avec un candidat du parti présidentiel "En Marche", il ne reste plus qu'à les connaître...

Il dira ainsi : "ces travaux je compte bien les poursuivre, mais pour cela bien entendu cela dépendra de vous, si vous me confierez les reines de la mairie à nouveau cette tache de maire avec toute mon équipe municipale, si vous me faites confiance on continuera ce projet bien entendu. J'en profite d'ailleurs pour dire à tous que toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, pour faire du travail au sein de la commune de Trets; pas pour faire de la politique politicienne ! Depuis 9ans notre seule ambition est d'embellir la commune, embellir notre cadre de vie. A Trets 0% d'impots en hausse, il n’y a pas d’endettement superflu mais une dette maîtrisée, il y a de nombreux travaux et d'investissements à venir".



LES ECOLES
" Les enfants ont toujours été notre priorité. Il existe à Trets 7 écoles communales et 2 crèches municipales. Aujourd’hui, nous sommes au taquet et il nous faut donc prévoir un nouveau groupe scolaire dans les 3 ans qui viennent et vous pouvez compter sur moi. Nos 1000 élèves doivent bénéficier d’un nouveau groupe scolaire. " Parlant ensuite de son souhait de faire un lycée à Trets ou le succès des colonies de vacances avec le financement de plus de 100 000€ depuis 2008.


Puis parlera des séniors "le restaurant qui leur est dédié, l’Escandihado, sert 6 535 repas/an. Et c’est pourquoi nous multiplions les animations à leur égard, en les adaptant à leur dynamisme car ils vieillissent de mieux en mieux et participent à de nombreuses activités : ateliers informatique, après-midis festifs avec l’ES 13, la Fête des Grands-mères, la galette des rois, les randonnées, l’aqua-gym… " , de la solidarité "Le CCAS, c’est près de 400 000 € de budget par an. L’accent de la politique sociale porte avant tout sur l’insertion, tant au niveau du logement que de l’emploi (338 logements sociaux à Trets). Le CCAS c’est aussi plus de 200 attributions de logements aux Tretsois depuis 8 ans, 72 attributions d’aide d’urgence, en tout 166 permanences au service des Tretsois, un atelier d’alphabétisation et un groupe parole de femme… » du succès du centre médical avec 700 patients par semaine qui sont accueillis de 9h à 22h et 7j/7 par un pool de 5 médecins urgentistes. " et évoquera la maison Alzheimer qui ouvrira en juin avec essentiellement des emplois pour les habitants de Trets, tel est son désir !


L'ECONOMIE
"Nous accompagnons le développement des entreprises pour permettre aux Tretsois d’accéder aux emplois qui s’implantent sur notre territoire. Ainsi, l’extension de la Burlière dont les premiers permis vont être délivrés, elle se fera sur 23 Ha et 44 lots, va amener sur la commune de nouvelles entreprises créatrices d’emplois. Carrefour va prochainement déménager sur un lot plus grand de façon à combler le manque commercial qui existe sur Trets afin d'empecher les gens d'aller sur St-Maximin; mais j’ai imposé que le nombre de magasins dans la galerie marchande n’augmente pas pour protéger et ne pas concurrencer les petits commerces de proximité. Il restera à six magasins dans sa galerie. Carrefour va aussi prochainement faire du recrutement et j'espère que ça profitera aux tretsois.

Et c’est en suivant cette logique que nous poursuivons la défense de nos commerçants de proximité avec la signature d’une Convention avec la chambre de commerce, avec le soutien à l’association des Commerçants « Les Vitrines de Trets », c'est aussi l’embellissement du centre-ville avec les travaux et la prochaine mise en place d’une zone bleue sur les artères commerçantes et enfin avec le développement du marché du mercredi mené (70 forains)".


Il parlera très brièvement des festivités, de "Trets capitale de la culture" qui a attiré 16 000 personnes sur ses 60 manifestations gratuites "on fait tout pour faire en sorte que les commerçants travaillent plus que d'habitude et de mieux en mieux, une ville en fête crée de l'animation, de l'emploi." Il enchainera ensuite avec le sport et ses nombreuses infrastructures réalisées comme la fin de l'aménagement cette année du complexe de la gardi. "On a fait beaucoup dans ce domaine", félicitant les nombreux clubs de la commune.


LA SECURITE & POLEMIQUE DES PV
En s'adressant au patron des gendarmes en Pays d'Aix il dira : " Je vous rappelle que la Police Municipale ne peut pas tout faire… et que c’est à l’État d’exercer son pouvoir régalien et d’assurer la sécurité des biens et des personnes. La commune entretient de très bons rapports avec les services de l’État et les Gendarmes mais, je le répète, c’est à l’État de nous protéger ! Alors, peut-être je vais en dire trop, mais cela me parait nécessaire : nous avons connu à Trets l’immigration italienne, espagnole, polonaise, russe et algérienne et il n’y a jamais eu d’actes de violences religieuses. Je suis favorable à l’intégration et à la laïcité, mais je m’élèverai toujours contre le communautarisme qui est une véritable gangrène.

La Municipalité a pris beaucoup de mesures importantes pour assurer la sécurité des Tretsois et lutter contre les incivilités : 80 cameras de vidéo-protection et un centre de supervision urbain. C'est mieux qu'avant c'est pas forcément la panacée !!! "
il parlera ensuite des pompiers les remerciant chaleureusement et de leur nouvelle caserne, de la nouvelle gendarmerie dont les travaux commenceront en septembre, avec une mise à disposition fin 2019.


Puis s'excusera pour la vague de PV de l'automne, la grosse polémique dont il dira une nouvelle fois qu'il n'a jamais donné un tel ordre "comment aurais je pu donner un tel ordre , je ne suis pas suicidaire. J'ai reçu des dizaines de lettres quasi d'insultes, en me disant que j'étais le chef de la police municipale, et que j'étais le responsable, je dirais ni coupable, ni responsable, je suis étranger à cet acte. Je ne me suiciderai pas en donnant un tel ordre alors que je vous ai dit que je voudrais continuer à mener mes projets pour un 3e mandat et que j'ai besoin de vos votes. C'est un scandale, je suis outré par cet excès de zèle de la police municipale et les fautifs ont été sanctionnés disciplinairement. Mais malheureusement, avec les PV électroniques, je n’ai pas la possibilité de rembourser ces excès. J'en suis navré !




2018 EN PROJETS
" Je vous ai déjà énuméré une liste de réalisations en cours qui s’achèveront en 2018 : la rue Victor Hugo qui démarre lundi, le tennis, l'église, le boulodrome, gare routière , la rue Villemus, l'avenue Frederic Mistral où il y a un gros collecteur des eaux, la Rue des Minimes, rue Denfer Rochereau; Chemin d’Auriol, complexe la Gardi, Lotissement Cabassude, derrière la mairie, la Place Mairie autour des arbres où les racines ont déformé la place donc on va la reprendre , la PVR la Gardi, Bassin d’orage à la station d'épuration , la création d’un nouveau groupe scolaire, le projet de réhabilitation du Château et porter le dossier de création du premier lycée de Trets "

CONCLUSION
Il remerciera tous ses élus, le personnel municipal, les tatas des écoles "qui font un travail énorme" et les services techniques "Les agents des services techniques , je continuerai à leur témoigner ma reconnaissance et ma gratitude et que ce ne sont pas quelques tags mensongers qui cherchent à créer la zizanie entre nous qui vont m’influencer. Je suis persuadé et convaincu que le coupable ne siège pas aux ST. Toutes nos actions sont en partie réalisées par vos soins donc merci à tous"

Il terminera en mettant en avant Le lieutenant Alain MICHEL, ex premier adjoint du centre de secours de Trets, qui vient de prendre sa retraite du SDIS pour le remercier une nouvelle fois de son dévouement et lui remettra, au nom de la Ville de Trets, un bon pour un repas dans un grand restaurant de Beaureceuil.

Le maire annoncera que ce dernier lui avait proposé son aide pour donner des conseils sur la sécurité à la ville.
La cérémonie s'achèvera à 20h15 par la Marseillaise et un grand buffet dinatoire.


A noter que lors de la cérémonie la ville a distribué comme tous les ans un petit agenda 2018 et cette fois une brochure sur le bilan municipale des 4ères années !


LES DEMOS DE ATELIER DANSE ET DU FOYER RURAL













Après les travaux de Leo Lagrange, Rue Feraud, du tour de ville, de l'avenue Jean Jaurès dont la seconde phase débute ce 10 juillet 2017, une nouvelle avenue va avoir droit à un lifting cet été : L'avenue Marius Jatteaux, celle qui longe le stade Burles. Une avenue qui n'est pas dans un état catastrophique mais dont la chaussée est assez abimée en raison des multiples tranchées qu'elle a subit ces dernières années. Les travaux dureront deux mois et demi normalement et s'échelonneront du LUNDI 17 JUILLET JUSQU'AU VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017, si tout va bien ! Durant toute la durée des travaux la circulation sera INTERDITE sur celle ci et les tretsois devront donc faire des détours supplémentaires, puisque depuis le nouveau sens de circulation mis en place depuis 2012 cette rue était devenue le passage obligé pour rallier les lotissements !

Le 6 juillet dernier la société Colas qui s'occupera de réaliser ces travaux (elle s'occupe déjà de Jean Jaurès) expliquait ainsi sur le parking du collège aux riverains ce à quoi ils devaient s'attendre pendant ces travaux et ce qui va être réalisé. Mais si lors des précédentes réunions du style pour le centre ville, Jean Jaures etc les réunions avaient attiré peu de monde, avec des questions rares cette réunion fut tout l'inverse, puisque le responsable des travaux fut assailli de questions bien précises de toutes sortes de la part d'environ 25 habitants de l'avenue. Il eu bien du mal à faire face à toutes ces demandes, en étant seul, sans son collègue comme lors des précédentes réunions et sans les élus aux travaux. Seul le premier adjoint était présent cette fois avec les responsables des services techniques. Les habitants qui l'interrogeaient principalement sur l'accès qu'ils auront à leurs maisons, les coupures d'eau et d'électricité à venir, la rénovation des réseaux, la sortie des chemins etc, ont cependant pu obtenir avec précision les réponses auxquelles ils attendaient et devront s'armer de patience pendant ces deux mois et demi.


Concrètement, si l'avenue va être totalement rénovée, visuellement rien ne devrait beaucoup changer. Les trottoirs seront à l'identique de maintenant à quelque chose près, en étant par exemple un peu élargi en partie basse avec une chaussée un peu diminuée à 3.25m, pour faire ralentir les voitures, un plateau traversant en béton désactivé sera mis en place à la sortie du parking du collège pour là aussi faire ralentir la circulation et mieux sécurisé les piétons. Les trottoirs resteront en goudron. Niveau place de stationnement les trois parkings ne seront pas touchés et le nombre de places de stationnement sur l'avenue devrait rester sensiblement le même à une ou deux près pour améliorer la sortie de véhicules des chemins perpendiculaires.

L'intégralité des réseaux sous terrain seront rénovés : eau potable, pluvial, assainissement, électricité, des fourreaux pour la fibre seront passés. Les réseaux aériens enterrés, l'éclairage qui a été remplacé il y a environ un an ne changera pas.
A noter que les habitants ont demandé à ce que le bas de l'avenue entre l'avenue Max Dormoy et le parking du collège repasse en double sens, la demande sera étudiée leur a t'on répondu.

Seuls les riverains pourront accéder à l'avenue pendant les travaux, à partir du haut de l'avenue. Les travaux commenceront par le bas. Les habitants devront au maximum se garer sur le parking du gymnase pour accéder à la piscine cet été ou au collège à la rentrée. Mais pour la rentrée rien de précis n'a encore été décidé tout dépend de l'avancée des travaux à ce moment là. Un cheminement piéton sera évidemment mis en place.







LE SUIVI DES TRAVAUX ET LE RESULTAT


Après 5 mois d'enfer dans une très forte poussière permanente, les habitants de l'avenue Marius Jatteaux respirent enfin !!! Les travaux de rénovation, qui étaient devenus bien nécessaires avec une chaussée qui était bien déformée se sont enfin achevés. Et on peut dire qu'il en a fallu de la patience aux habitants puisque ces derniers se sont achevés avec deux mois et demis de retard, un peu avant les vacances de NOËL. La raison de tout ce retard, de gros soucis dans la rénovation des réseaux sous terrain.

Visuellement peu de changement entre avant et après si ce n'est une chaussée qui a été un peu réduite et des trottoirs élargis et la création d'un dos d'ane en bas de l'avenue. Autre différence, la couleur du trottoir de la partie au niveau du parking du collège qui est beige, sans que l'on ne comprenne pourquoi, même défault que sur l'avenue Jean Jaurès. Le double sens souhaité par les riverains lui n'a pas été retenu.

  

/ 1 Commentaires






Comme vous le savez profitant de ses contrats de subventions avec le conseil départemental et CPA qui courent jusqu'en 2018 mais aussi de la menace de prise en main de la voirie par la métropole d'ici 2020 la municipalité s'empresse de rénover la commune entièrement depuis un an et demi. Après avoir rénové une grande partie du tour de ville depuis juillet dernier avec Esquiros, Boyer et Vauban, la mairie va attaquer la 4e et dernière phase de rénovation du centre ville dès le mois de mai. Vous l'avez ainsi remarqué depuis la mi mars deux panneaux ont été posés sur l'avenue Jean Jaures à ses entrées pour annoncer sa rénovation. Une réunion de présentation des travaux s'est tenue ce Mardi 25 avril 2017 place de la gare, peu avant 19h, où les riverains et commerçants résidants sur celle ci (en particulier sur la phase face au boulodrome) avaient été prévenus par un tract la semaine dernière. Au final seules trois commerçantes ont fait le déplacement pour rencontrer les responsables de la société COLAS qui s'occuperont des travaux, le maire, son premier adjoint et les deux élus aux travaux Mrs Isirdi et Ferraro.

Le début des travaux aura lieu MARDI 2 MAI 2017 et la rénovation totale de l'avenue Jean Jaurès qui va pour rappel de la fontaine de la Porte de Pourrières au rond point de St Maximin durera environ 4 mois, découpée en deux phases à la durée quasi équivalente. "un phasage en 2 sera moins pénalisant , puisque lors de la 2e phase les enfants n'auront plus école ce sera moins gênant" expliquera le maire JC Feraud.

* Prévus pour commencer le 2 mai les travaux démarreront finalement ce mardi 9 mai 2017

La phase 1 aura lieu du Mardi 2 mai au Vendredi 30 Juin et ira du rond point de St Maximin au croisement avec la place de la gare au niveau de BNP Paribas.

Visuellement rien ne changera sur cette phase avec ces travaux, les places de stationnement resteront au même endroit et aucune ne devrait être supprimée. Le terre plein surélevé sur le trottoir au croisement à l'angle du boulodrome de la place de la gare devrait rester en place. Le parking lui ne sera pas touché.

Durant la phase des travaux, l'avenue sera totalement barrée aux véhicules, même ceux des riverains de 7h à 17h30 il sera ainsi interdit de circuler et stationner. Pour les clients des magasins une communication sera réalisée, à la demande de ces derniers, avec des panneaux, puisque l'accès à l'avenue par le rond point de St Maximin sera fermé.

Par conséquent pour accéder à la gare il faudra passer par le centre ville puis la première portion de Jean Jaures et tourné alors en direction de la rue où se trouve le centre des impots , et passé devant le café de la gare pour aller se garer sur le parking de la gare. Pour partir il faudra ensuite emprunter la rue Feraud.





La Phase 2 se déroulera du Lundi 10 Juillet au 15 Septembre 2017 et partira de là où ce sera arrêtée la phase 1 c'est à dire de BNP Paribas jusqu'à la fontaine de Pourrières, au croisement avec le Bvd de la République.

Une 2e réunion de chantier a eu lieu Mardi 4 Juillet à 18h avec une quinzaine de riverains et commerçants cette fois en plus des élus et responsable des travaux.
Et si rien ne changeait dans la première phase, celle ci va totalement être bouleversée par contre. Les lois PMR pour les « personnes à mobilité réduite » ont ainsi comme on s'y attendait obliger la mairie à supprimer totalement les places de stationnements qui avaient été aménagées sur cette avenue en février 2011 lorsque celle ci est passée en sens unique. La loi oblige en effet les mairies à faire des trottoirs ayant entre 1.20 et 1.80m de largeur minimale. Or l'avenue étant très étroite avec ces batiments des deux cotés les places ne pouvaient donc pas être conservées et le centre ville en perdra donc environ 10 supplémentaires.
Les 7 places situées sur le mini parking devant Expera conseils seront elles sauvegardées. (A noter que le parking RFF esplanade de la gare a été agrandie de 92 places cette année). Par conséquent les trottoirs vont donc être élargis avec une largeur située entre 1.2 et 2.2mètres en fonction des endroits sur toute l'avenue et ce des deux cotés de la chaussée. Par ailleurs des emplacements de livraisons verront le jour cependant sur cette portion. La largeur de la chaussée sera elle du coup réduite aussi.

Une phase qui est plus complexe techniquement puisque les travaux sur les réseaux sous terrains seront plus durs et longs, les réseaux se connecteront ainsi à ceux rénovés sur le Bvd de la République en 2011. La municipalité va aussi essayer de réparer le soucis des odeurs qu'il y a place de la fontaine de Pourrières avec ces travaux

Visuellement enfin sur toute l'avenue, rien ne changera, les trottoirs seront toujours en enrobé coloré rouge, ce qui est fort dommage car cela rompt la belle unité créée sur tout le centre ville avec des trottoirs pavés en pierre ou en béton désactivé jaune. Les élus expliquant cette conservation des trottoirs en enrobé pour une raison de cout, mais aussi de propreté, puisque le béton désactivé et les pavés sont difficilement lavables, or cette avenue a de nombreuses sorties de garages. La chaussée sera en goudron tandis que les croisements seront en béton désactivé clair pour les passages piétons.


Aucun dos d'âne ne sera créé car la chaussée sera réduite et il n'y a pas de gros problèmes de vitesse sur cette avenue. Niveau éclairage celui ci ne sera pas changé immédiatement, le changement n'aura lieu que dans les prochains mois lors du renouvellement du marché public d'éclairage, avec un passage en éclairage LED un peu partout dans Trets. A l'inverse tout le mobilier urbain sera lui remplacé. En sous terrain l'intégralité des réseaux seront rénovés sur l'avenue.

Concernant la question que tout le monde se pose depuis Mars : Comment la circulation va t'elle se faire pendant la durée des travaux sur cette portion, puisque l'avenue reçoit toute la circulation venant de l'Ouest de la commune via le Bvd de la République mais aussi celle des lotissements via le Cours Esquiros. La réponse est assez stupéfiante, la ville va juste changer de le sens de circulation de la très étroite et minuscule rue Victor Hugo où passeront donc les véhicules entre 8h et 17h, ont répondu les élus. L'avenue Jean Jaures sera réouverte le soir et week end, en dehors des heures de chantier.

Sachant que la meilleure des solutions et la plus sure en terme de sécurité aurait été de passer le cours Esquiros en montant permettant aux gens qui rentrent dans Trets d'en sortir et aussi d'ailleurs retrouver un tour de ville, ils seraient alors arrivés sur la rue Pasteur ayant le choix alors d'aller vers l'école Jean Moulin ou les lotissements via Grisolle (qui sera terminée) ou le gymnase, le tout en gardant une circulation en centre ville pour les commerces, mais non, ce qui n'est guère compréhensible !!! On se demande pourquoi la ville s'obstine toujours à refuser de changer le sens de circulation de cette artère, ce que tout le monde réclame depuis 5ans !


Les responsables ont enfin expliqué qu'ils feront tout pour communiquer avec les riverains et commerçants pour permettre notamment les livraisons pendant les travaux.

A noter qu'une réunion de présentation des travaux de l'avenue Marius Jatteaux aura lieu jeudi 7 juillet 18h parking du collège.

PLAN DES TRAVAUX SUR L'AVENUE





LE SUIVI DES TRAVAUX

AVANT

 

Mai / Juin 2017

13 Juin 2017 : Décaissement de la chaussée

 

15 Juin 2017 : Goudronnage première couche

 

Fin Juin 2017 : Pose de l'enrobé définitif sur les trottoirs





PHASE 2
Démarrés mi juillet, les travaux de la seconde phase de l'avenue ont déjà un mois de retard, puisqu'ils auraient du être achevés mi septembre. Jusqu'à fin aout, les travaux ont consisté à rénover les réseaux, puis durant la première quinzaine partie de septembre, les trottoirs ont été délimités et la première couche d'enrobé posée sur la chaussée mais pas sur les trottoirs. Puis plus rien bizarrement, si ce n'est le béton désactivé couleur jaunatre, de la partie 1 qui a été posé, puis cassé, puis refait.

La mairie a annoncé ce 19 octobre que les travaux reprendront et se termineront (avec également la pose de la seconde couche sur la partie 1) pendant les vacances de Toussaint dès le lundi 23 octobre, jusqu'au 10 Novembre. Par conséquent, la circulation sera fermée en semaine chaque jour de 8h à 17h avec déviation par la rue Victor Hugo.

AVANT


LES TRAVAUX







LE RESULTAT
C'est avec deux mois de retard que se sont achevés les travaux le 10 Novembre 2017. Si la partie gare n'a pas connu de changements, la partie Jean Jaures près de la fontaine a elle totalement changé. Il ne reste ainsi que deux places de stationnement coté Ouest désormais. Les trottoirs ont été élargis un peu partout permettant aux piétons de mieux circuler. Mais ce que l'on peut regretter sur ces trottoirs c'est ce manque total d'unité avec le reste du tour de ville, puisque c'est du goudron coloré rouge qui a été mis, un enrobé qui vieillit assez mal et perd de sa couleur assez vite dans le temps, avec aux croisements du béton désactivé jaune, ce qui est n'est pas très esthétique avec ce contraste de couleur. Il est dommage que ce béton désactivé jaune n'ait pas été mis de partout pour faire une continuité avec le centre. Le mobilier a aussi été posé avec des potelets un peu partout qui sécurisent notamment le boulodrome désormais.

/ 2 Commentaires






C'était le sujet le plus attendu du conseil municipal du 12 décembre 2017 celui sur la police municipale et la grosse polémique des PV dressés en pagaille aux tretsois avenue René Cassin et dans les lotissements privés cet automne. Il aura fallu alors attendre près de trois heures de débat pour que ce point ne soit abordé....

Louis Laurent du groupe de gauche demandera ainsi : " Monsieur le Maire, une pluie de PV s'est abattue sur la tête des citoyens tretsois juste avant la période des fêtes, cela ressemble a une farce de mauvais goût. Vous stipulez que la police municipale a fait preuve d'excès de zèle, mais les directives sont bien venues de quelque part pour exécuter cette sanction punitive excessive sur vos concitoyens. Vos propos ne mettent pas en valeur le sérieux et la probité de nos policiers municipaux. La majorité des citoyens impactés par ses amendes habitent Trets et ses lotissements depuis des années, cette répression intempestive sur les habitants des lotissements et ses alentours est malvenue et incompréhensible. Monsieur, le Maire, nous sommes alertés continuellement par la population de cette vague d'amendes injustifiées, en qualité de premier magistrat et donneur d ordres, nous espérons que vous avez fait le nécessaire auprès de vos agents pour que cette situation ne se reproduise plus car un PV de 135E cela fait mal au portefeuille surtout quand ce PV n est pas justifié et des mesures de prévention et d'information en amont ne sont pas entreprises.
Pourriez-vous, Monsieur le maire, nous expliquer clairement et franchement sur cette situation répressive sur les habitants de la commune "


Et Pascal Chauvin, élu indépendant de son coté : "Au cours de ces trois dernières années, pas moins de trois chefs de police municipale ont démissionné de leur fonction. Aujourd’hui, deux personnes non issues de la filière police municipale sont présentes quotidiennement au poste, et semblent gérer personnel et missions. Ces personnes n’ont aucune habilitation, n’ont aucun pouvoir d’encadrement, ne peuvent donner aucun ordre ou directive.
Ces personnes n’ont aucune habilitation pour être présentes dans le CSU (centre de surveillance urbain), ou pour accéder aux différents fichiers, mains courantes ou statistiques. Ces personnes n’ont aucune habilitation pour signer la transmission de PV. Ces personnes gèrent la police municipale en toute illégalité. Que font ces personnes dans les locaux de la police municipale de TRETS? Ont-elles un contrat et quelle est leur rémunération ?"


Le maire fera alors une réponse globale aux questions des deux élus puisque le sujet se rejoignait un peu "Concernant la verbalisation des véhicules, je ne suis pas assez fou pour demander aux ASVP ou policiers municipaux de leur demander d'aller verbaliser dans un lotissement privé, sinon ça montrerait une profonde méconnaissance de tous règlements. Vous vous doutez bien donc que ce n'est pas moi qui ait donné cet ordre à qui que ce soit, ce serait incohérent. Pour l'avenue René Cassin c'est un autre principe, c'est une avenue bordée de trottoirs de part et d'autre , un coté plus large que l'autre. Il est étonnant que les policiers aient fait du zèle pour aller mettre sans informations préalables, sans concertation préalable, et sans aucun ordre précis de mettre des PV à 135€ tout le long de l'avenue alors que depuis 30ans les gens sont habitués de se garer là, sans verbalisation et qu'aucune information précise n'ait été donnée avant. Je n'ai jamais d'ordre de verbaliser sur cette avenue ou en lotissements et il n'y a jamais eu d'ordre.

Concernant les chefs il y en a eu deux, le dernier que vous évoquez venu en juillet n'était pas là pour être chef mais brigadier. Pour les deux personnes non issues de la filière police municipale présentes quotidiennement, que vous évoquez, à ce jour il n'y a qu'une seule personne chargée de mission de sécurité envers moi , c'est moi qui lui ait demandé devant la pénurie de chef de police , si compte tenu de son expérience , il accepterait de prendre ce rôle de chargé de mission de façon à faire la transmission des informations . A ce jour il n'y en a pas deux mais une personne et la seconde nous rejoindra au 2 janvier, à cet instant il n'y en a qu'une pas 2. Quand vous dites qu'elles n'ont aucune habilitation c'est votre sentiment mais je vous rappelle le passé de celui actuel qui est agent de police judiciaire . Pour la rémunération je ne peux vous la donner en conseil municipal.

Après pour le reste comme je l'ai déjà dit dans la presse, vous vous doutez bien que je ne suis pas suicidaire, j'ai lutté pendant longtemps pour arriver à être maire et vous vous doutez bien que je n'ai aucune envie de me suicider politiquement en donnant des consignes totalement idiotes qui consistent à aller verbaliser en lotissement privé ou aller verbaliser du jour au lendemain à un endroit où on stationne à Trets depuis 30ans. C'est un geste malheureusement excessif, que puis je faire pour les gens qui ont été verbalisés à hauteur de 135€. Même moi un mercredi matin j'ai été verbalisé par la gendarmerie à coté des cars Burles car j'avais une roue qui mordait sur une zone rouge. J'ai payé ce PV. Je conçois particulièrement que c'est douloureux pour les gens, pour des gens beaucoup plus démunis que moi, c'est lamentable, inqualifiable et je ne peux rien faire car ceux sont des PV électroniques. J'ai donc reçu dans les 15 jours qui ont suivi une pluie de courriers, de mails et sur les réseaux sociaux je ne vous dis pas...

Jamais je ne pourrais donner de tels ordres. Si demain on prend la décision d'interdire sur Cassin, et j'envisage de faire mettre des panneaux d'interdiction de stationner sauf le mercredi jour de marché, pour couvrir ma responsabilité en cas d'accident sur une voie où il y a beaucoup d'enfants et transports scolaires. J'espère que vous pouvez me croire ce n'est pas moi qui ait donné les ordres. A savoir qu'après ça j'ai confisqué tous les appareils pour verbaliser , mais malgré cette interdiction; un a quand même cru bon de le prendre, alors qu'ordre avait été transmis de ne plus les toucher. Tous les appareils sont bien cachés désormais. Il y en a eu moins de 10 PV en lotissements privés, énormément sur Cassin.


Pourquoi la police municipale a des difficultés de marcher depuis si longtemps, car j'ai donné ma confiance à des gens qui ne méritaient pas forcement ma confiance...."
dira le maire. Parlant alors de l'ancien chef de la PM expliquant qu'il n'habitait pas Trets déjà, "ce qui m'embêtait un peu car j'aurais souhaité qu'il habite autour de Trets, on lui a fait pleinement confiance quand je lui ai confié le poste de chef, en prenant la succession du précédent, même s'il n'avait pas les compétences avérées sur la pratique mais en avait par son expérience. Je lui ai fait une confiance absolue et nous avions des rapports très cordiaux, courtois et ça s'est bien passé pendant un certain temps Le temps que je découvre au bout de 6 8mois que j'avais toujours les mêmes griefs qui me remontaient , ce qui m'a un peu énervé : il n'était pas présent au bon endroit, il ne verbalisait pas forcement de la bonne façon , il faisait mal les constats d'urbanisme.... Puis un mercredi matin de juin, je suis allé le voir au bureau lui dire que je n'étais pas content, que j'en avais marre de répéter les mêmes choses , que depuis le temps que je lui faisais confiance il pouvait écouter ce que je lui disais. Je ne trouvais déjà pas normal qu'il passait toutes ses journées au poste au lieu d'aller former les nouveaux ASVP qu'on venait juste de recruter, que c'était à lui de les former. Le soir il n'était jamais là passé 16h30, le week end aussi. La quasi totalité de ses pouvoirs était alors déléguée à des gens insuffisamment formés, qui n'ont pas pu être bons... Passé ce rendez vous en tête à tête, je ne l'ai plus jamais revu [....] il a pris ses vacances et m'a demandé sa mutation en aout. Conclusion je rejette la désorganisation de la police municipale depuis environ un an sur cette personne. Il nous a fait beaucoup de mal en interne et externe...


Depuis il n'y a plus de chef de police municipale. Les ASVP il y en a des meilleurs que d'autres, certains qui essayent d'appliquer les consignes qui leur sont données d'autres non. Je les ai convoqué à un entretien préalable mercredi dernier et je prendrai les sanctions qui s'imposent."


Mme Fayolle élue d'opposition du groupe de gauche, se dira alors très choquée par les propos du maire dans La Provence le matin même où il disait qu'ils n'avaient pas les capacités intellectuelles "Il faut que les choses soient dites, ce n'est peut être pas gentil ce que j'ai dit mais c'est la vérité, ces gens n'avaient pas forcément les qualités ni intellectuelles , ni de diplôme pour réussir l'examen qu'on leur avait demandé. Moi je leur ai permis, par le parcours que je leur proposais de courcircuiter l'examen, même sans diplome de devenir ASVP et à la suite de ça de devenir policier municipal. Donc en échange je demande de ne pas avoir l'ingratitude de me poignarder , je leur demandais juste d'appliquer les consignes que je leur donnais. Car si vous trouvez que c'est pas blessant d'entendre dire que c'est à cause du maire que l'on a mis 100pv un jour, c'est moi qui fait les frais de ça. De rien du tout ces jeunes devenaient ASVP et policier municipal et si j'ai dit ça c'est que j'ai les résultats des gens qui ont suivi le stage et qu'il y a des annotations de professionnels...."


Pour Mme Graffagnino élue de gauche, cela met en évidence les défaillances de management du nouveau responsable, avec cette affaire des PV, JC Feraud lui ne sera pas d'accord "j'appelle ça moi une trahison et un piratage", "moi un défaut de management" pour son opposante.
Pascal Chauvin lui maintiendra ses propos de sa question au sujet des deux personnes, et qu'en terme d'habilitation il y a un code de sécurité intérieure qui cadre la police municipale, le maire lui assume dira t'il !





Droit de réponse de l'ancien chef de la police municipale, reçu ce 19 décembre 2017, publié en intégralité

"Conformément à la législation sur le droit de réponse et suite au compte rendu du conseil municipal du 12/12/2017 lors duquel vous rapportez les propos du maire de Trets concernant la police municipale me mettant directement en cause, veuillez trouver ci-joint mon droit de réponse concernant l’article paru sur votre site en date du 15/12/2017, intitulé « Le maire s'explique longuement sur la polémique des PV et la Police municipale »

Monsieur le Maire, Force est de constater que vos propos visant les difficultés que rencontre actuellement la Police Municipale et dont vous voulez me tenir pour unique responsable de façon très vague et élargie ne sont manifestement ni constituées, ni établies. Elles sont même outrancières et diffamatoires. Cette justification erronée d’un problème récurrent se trouve totalement en contradiction avec une réalité objective des faits.
En effet, comment pourrais-je être tenu pour responsable de cette situation , monsieur le Maire, alors que j’ai quitté la commune le 1er septembre 2017, et que dans l’intervalle, vous avez mis en place une hiérarchie bicéphale non issue de la corporation (au mépris d' ailleurs de la réglementation )? Comment pourrais- je être tenu pour responsable, monsieur le Maire, alors que durant mes trois années passées à la tête de la police municipale, j’ai réclamé en vain des effectifs supplémentaires et que mon projet de service n’a jamais été suivi? Mémoire sélective?

Quelle est donc, monsieur le Maire, cette « tartufferie » sur le fait que le soir, je n’ étais jamais là passé 16h30, alors que je finissais mon service à 18h00 et bien souvent au-delà !!?? Si cela avait été effectivement le cas, pourquoi n’ai-je pas été sanctionné ?? Je ne peux alors que vous remercier, devant tant de bienveillance et de magnanimité !! Soyons sérieux, de grâce... Je vous rejoins en revanche sur un point: lorsque vous soulignez que les week-end et jours fériés je ne travaillais pas: je vous rappelle seulement, monsieur le Maire, que mon planning était validé à ma prise de fonction et qu' il n' y a rien de répréhensible à ce qu' un chef de service adopte ce planning d' autant que j’étais systématiquement présent sur tous les évènements se déroulant les week-ends et jours fériés nécessitant ma présence ( dois-je ressortir les dates?).

Comment pourrais-je être critiqué sur la pertinence de mes procédures alors qu' aucune n’a été classée sans suite pour vice de forme ( je vous rappelle d’ailleurs sur ce point que vous êtes tenu, au devoir de réserve et au secret professionnel). Vous faisiez vous- même, monsieur le Maire, l’éloge de mes écrits arguant que c’était, pour reprendre vos termes, «un plus » pour la commune ! Mémoire sélective à nouveau ? Sur le problème de la verbalisation, monsieur le Maire, je ne faisais que répondre à vos directives!! Nous avons doublé sur deux années les statistiques contraventionnelles pour lutter , selon votre unique volonté, contre les incivilités dans le centre ancien et le centre-ville! Vous ne nous demandiez pas la plus grande fermeté et la tolérance zéro ?? Doit-on demander à vos ASVP votre position à ce sujet?...
Comment pourrais-je être jugé alors que vous savez pertinemment, monsieur le Maire, qu' il a été fait de l’ingérence dans mon service par une personne non légitimée, non issue de la filière police qui prenait des décisions pour lesquelles je n'étais que trop souvent pas tenu informé?... J' ai conservé, monsieur le Maire , des SMS et courriels de votre plume qui ne reflètent ni vos griefs, ni votre ton calomnieux , mais bien au contraire ; un tel revirement est troublant et me laisse perplexe ( Dois-je ressortir ces écrits ?)...

Comment expliquez-vous également, monsieur le Maire, que pas moins de 8 policiers municipaux aient quitté la commune dont trois chefs de services en 5 années ? Il en va de ma responsabilité également?? Que dire, monsieur le Maire, du recrutement rocambolesque d’un agent PM censé assurer l’intérim dans l’attente de mon successeur qui a pris ses fonctions le 04 juillet 2017 et a fait valoir ses droits à mutation seulement 15 jours plus tard !! Et que dire sur le regrettable départ en mutation de mon adjoint exemplaire et irréprochable en mars 2017 ? Est-ce aussi de mon fait?? Comment expliquez-vous, monsieur le Maire, ce syndrome épidémique qui touche également l’ensemble des services: durant mes trois années de présence, j'ai vu partir en mutation plus d' une dizaine de personnes et parmi celles-ci 4 responsables ? Est- ce aussi de ma faute?? Comment expliquez-vous, monsieur le Maire, vos plus grandes difficultés à recruter des policiers municipaux et être dans l’incapacité de fidéliser vos agents au point d' être contraint d' aller en débaucher un en disponibilité en outre-mer et certainement en mal du pays?? Mon aura négative dépasserait- elle les frontières?

Que dire encore lorsque vous me domiciliez à Vitrolles avec mes beaux- parents!!! Non seulement vous révélez des éléments strictement confidentiels sur la vie privée de vos agents mais fort heureusement pour eux, monsieur le Maire, vous les connaissez mal, car je n' habite ni à Vitrolles et encore moins avec mes beaux-parents!!!

Pour conclure, je pense, monsieur le Maire, qu' il n' est pas nécessaire que je justifie de manière exhaustive et point par point vos différentes critiques négatives infondées à mon égard , car chacun aura compris que je suis le bouc émissaire de votre échec en matière de gestion de votre police municipale et plus largement de votre personnel (sic). J' ai été, lors de ce discours instrumentalisé, votre exutoire mais je ne saurais accepter que mon professionnalisme et ma probité soient remis en cause de manière illégitime d'autant que tenu au secret professionnel et au devoir de réserve je ne peux être plus explicite mais seulement énumérer des constats............. Désormais, l’heure n’étant plus pour moi à la polémique, monsieur le Maire, le reste appartient à l’histoire."

L’ancien Chef de service de la Police Municipale








Depuis février dernier un dossier anime beaucoup l'actualité, l'arrivée de fauves en hivernage, dans la campagne tretsoise, le propriétaire du terrain et une dresseuse souhaitent désormais ouvrir une structure pour accueillir dans des conditions optimales les fauves à la retraite . Depuis des mois la municipalité s'oppose de toutes ses forces à ce projet en prenant de nombreux arrêtés municipaux qui ont été tous rejetés par le préfet. (recap du dossier ici) Le dossier est revenu sur la table ce mois ci.

Lors du dernier conseil municipal du 12 décembre dernier les élus du conseil municipal ont en effet du donner leur avis, à la demande de la préfecture, sur la création d'un établissement fixe d'élevage d'anmaux migrants d'espèces non domestiques

Le maire JC Feraud d'expliquer ainsi : "Le Conseil Municipal est informé de la demande d'autorisation d'ouverture d'un établissement fixe d'élevage d'animaux vivants d'espèces non domestiques à savoir des fauves, déposée par Madame LE BRIS Sandrine, Chemin de la Marseillaise à Trets. Cette demande a été adressée en Mairie le 7 décembre 2017 et la Commune dispose de 45 jours pour communiquer à M. le Préfet son avis sur cette demande.
Mme LE BRIS, qui est propriétaire de 2 tigres et 3 lions, envisage de présenter de petits spectacles pédagogiques, de prendre des animaux en pensions temporaires ou définitives, de développer un concept « mange avec les fauves » par lequel le public pourra dîner en admirant les fauves dans leurs enclos extérieurs. Ce type d'établissement est réglementairement autorisé à accueillir du public au maximum 13 demi-journées par an.
Elle envisage également de constituer un dossier de demande ICPE certificat et autorisation de capacité d'ouverture au public en fixe, pour pouvoir accueillir des visiteurs quotidiennement. Cette demande a pour but de loger des fauves dans des bâtiments et enclos extérieurs en fixe, et donc de créer des bâtiments en zone agricole. Or, la demanderesse dispose d'un certificat de capacité de présentation au public pour lions, tigres et léopards, mais ne dispose d'aucune capacité pour l'élevage, objet de cette demande.
De plus, dans son dossier de demande, Mme LE BRIS indique dans la rubrique du lion « DANGER POUR L'HOMME : la perte de son territoire fait augmenter le nombre d'attaques de lions sur des villageois » il est en de même dans la rubrique concernant les tigres puisqu'il est précisé que « sa très puissante musculature, sa rapidité d'action, ses griffes et sa mâchoire puissante en font un danger éventuel pour l'homme ».
En outre, Mme LE BRIS est Présidente de l'association ROAAR, dont l'objet est, précise t-elle, d'assurer un espace de retraite pour les fauves et à vocation socio-pédagogique et écologique. l'objet social ne fait donc pas apparaître l'activité d'élevage qui, seule, pourrait autoriser la construction de bâtiments en zone agricole.
Au vu de ces éléments, Compte tenu du fait que Mme LE BRIS, ne dispose d'aucune compétence reconnue en matière d'éleveur de fauves; Compte tenu du danger reconnu par Mme LE BRIS que représente d'ores et déjà actuellement la présence de fauves sur le territoire communal ; Compte tenu de la nécessité d'empêcher le mitage de la zone agricole par des constructions qui ne seraient pas strictement nécessaires à l'activité agricole ; Il est proposé au Conseil Municipal d'émettre un avis défavorable à la demande d'autorisation d'ouverture d'un établissement fixe d'élevage d'animaux vivants d'espèces non domestiques formulée par Madame Sandrine LE BRIS."


L'élu d'opposition FN F. Laget sera le premier à prendre la parole et faire savoir sa forte opposition; Mme Fayolle élue de gauche trouvera de son coté le projet interressant et le défend dira t'elle, tandis que l'autre élu de gauche Mr Louis Laurent dira qu'il ne pouvait pas se prononcer ce soir "je propose d'aller faire une visite, je ne connais pas bien le sujet", l'élu de la majorité Mr Levera suggèrera lui de demander l'avis des communes limitrophes également.

Les élus voteront contre ce projet d'installation fixe d'élevage, sauf ceux de gauche qui s'abstiendront !







Il y a quinze jours, le samedi 2 décembre dernier Trets était touché par un épisode de neige important (revoir le reportage complet), le plus gros depuis 5ans, puisqu'il est ainsi tombé entre le vendredi soir 23h et le samedi 11h du matin entre 13 et 25cm de neige sur la commune en fonction des endroits. Avec une telle épaisseur c'est toute la ville qui a été recouverte d'un épais manteau blanc et rendu la circulation difficile, même si elle fut meilleure qu'en 2012 et 2009 lors de l'épisode de neige. Les services techniques ont eux travaillé ardemment entre le vendredi soir et le dimanche soir pour saler ou deneiger les routes, mais force est de constater que malgré leur gros travail la qualité du déneigement de la commune fut inférieure à 2012 et 2009 où il était tombé encore plus de neige en centre ville.

On notera aussi qu'en 2009 il y avait un tractopelle en plus pour déneiger les routes. Les critiques de la population ont du coup été nombreuses pendant une semaine puisque jusqu'au mercredi environ de très nombreuses routes étaient réduites qu'à une seule voie, d'autres principales étaient glissantes car avec encore de la neige en son centre, les lotissements étaient eux très glissants car pas déneigés, même chose pour des chemins ou les trottoirs de la commune et même les cours d'école le lundi matin à l'arrivée des enfants. On se rappelle par contre en 2009 que la ville avait fermé les écoles pendant deux jours à la demande de la préfecture pour le lendemain de la tempête le jeudi, puis le vendredi elle même par mesure de sécurité, ce qui avait géné de nombreux parents.

Face à ces nombreuses critiques des habitants notamment sur les réseaux sociaux, le sujet s'est invité en conseil municipal le 12 décembre dernier avec une question de Stéphanie Fayolle Sanna du groupe de gauche " Je voulais revenir sur l’impraticabilité et la dangerosité des secteurs très fréquentés par nos concitoyens « piétonnisés » (parkings, voies d’accès aux écoles, trottoirs, rue du centre de Trets, lotissements non privés) qui sont restés gelés et glissants pendant plusieurs jours. Vous n’êtes pas s’en savoir qu’une personne victime d’un dommage provoqué par des plaques de verglas engage la responsabilité de la commune pour défaut d’entretien normal ou carence des pouvoirs de police du maire. Pourquoi l’épandage de produits de sablage ou de salage voire des solutions alternatives (pouzzolane, cendres) n’a pas été mise en œuvre sur l’intégralité des trottoirs, des rues et des parkings verglacés de notre commune? Quelles ont été les mesures de vigilance et de soutien pour faciliter et aider les personnes agées et handicapées les plus vulnérables dans leur déplacement extérieur? le CCAS (établissement public communal que vous présidez de plein droit) dont le rôle est de développer des activités et des missions, visant à assister et soutenir les populations les plus fragiles dispose d’une liste de ses personnes. Par conséquent, s’est-il assuré de leur sécurité et a t-il entrepris une information préventive et mener des actions d’urgence auprès de ses populations? N’existe-t-il pas une cellule de crise municipale afin de pallier à ce genre d’évènements ? " demandera t'elle !



Jean Claude Feraud répondra ainsi "Nul n'est parfait, ils ont fait de leur mieux et je les remercie de ce qu'ils ont fait. Après que vous disiez que ce n'était pas la perfection vous avez certainement raison et je suis en partie d'accord avec vous, on peut faire toujours mieux ! Le salage a été fait mais avec le froid et la neige qui tombe ça ne fond pas forcément tout de suite, d'où des trottoirs verglacés pendant deux trois jours, ce que je n'apprécie pas forcement. On a eu de la chance qu'il n'y ait pas eu de plaintes ou accidents signalés. Le CCAS a joué son rôle, ils ont été très peu sollicités dans l'ensemble. Mais la police municipale et les services techniques ont eu énormément d'appel pour redonner accès à ceux qui n'en n'avaient pas. Le dimanche ils sont même allés jusqu'à Kirbon en tracteur pour permettre à une zone de maisons de pouvoir sortir. ils ont fait beaucoup. Je ne les critique pas car nous ne sommes pas dans une région bien adaptée à ce temps , après le plan neige de la mairie a fonctionné , après on peut toujours faire mieux ! Ce qui a été fait je les remercie car ils ont été pas mal. Après chacun doit aussi participer et balayer devant sa porte"

André Isirdi adjoint aux travaux expliquera que dès le vendredi 21h une équipe a salé les axes dont ceux dans les quartiers en hauteur, mais le sel a été peu efficace, surtout qu'ils avaient encore des stocks de 2012 qui agissait moins, ils en ont ensuite recommandé du neuf pour en avoir en stock. "Le samedi 5h on est parti déneiger, on a croisé d'ailleurs la DDE, le sel ne faisait rien, la neige devenait elle de plus en plus lourde et importante , on est rentré au dépot mettre une nouvelle lame sur un engin. On a salé les trottoirs principaux du centre ville, mais pas tous ceux de Trets. On a agit le vendredi, samedi et dimanche jusqu'au soir à chaque fois toute la journée. On a aussi resalé le dimanche soir. On est allé à Kirbon, on est allé aussi aider deux infirmières qui ne pouvaient pas aller voir des personnes agées. On a fait le maximum je pense." dira t'il.
/ 2 Commentaires






Jeudi dernier, 7 décembre 2017 l'association des commerçants LES VITRINES DE TRETS organisait à 20h une nouvelle réunion qui n'a hélas réuni une fois encore que très peu de monde, 8 commerçants à peine et deux membres du tennis club tretsois, ce que regrettera un commerçant participant. Comme pour la précédente association des commerçants, les commerces ne se mobilisent toujours pas malheureusement . Mélanie Despatures la présidente toujours pleine d'entrain et d'envie pour dynamiser le centre ville dirigeait une fois encore seule cette réunion malheureusement, pour dresser rapidement le bilan de cette année et parler surtout de l'avenir.
Concernant la période de NOËL l'association organisera un concours de la plus belle vitrine de NOËL des commerces tretsois. Et cette fois c'est vous les clients qui allaient devoir élire la plus belle vitrine avec les enfants, une boite sera disponible en centre ville pour déposer le nom de votre vitrine préférée dès le 15 décembre.
Concernant le bilan des dernières manifestations, la buvette lors de l'aioli du 24 juin n'a pas été un grand succès avec à peine 150€ de recette, l'association a reçu aussi une subvention de 100€ de la mairie, 1000€ de la chambre de commerce cette année. Pour Halloween le succès a dépassé leurs espérances, l'association pense prendre en charge l'achat des bonbons l'an prochain ou même Paques.
Elle compte demander une subvention de 4500€ pour 2018 à la mairie ce qui permettra de développer l'association, ses idées et projets avec plus de moyens financiers.
Niveau projets, elle a un gros projet : LA NUIT DES COMMERCANTS, qui réunirait sur le cours par exemple commerçants et clients le temps d'une soirée, afin de créer un lien entre les deux, un attachement du public à leur ville, pour qu'ils prennent conscience qu'il y a du commerce de proximité, l'intérêt de venir consommer en centre ville, surtout que la Burlière va s'étendre en 2018 a expliqué la présidente. Elle compte prendre rendez vous d'ailleurs avec le responsable de carrefour market et la CPA pour savoir ce qu'il y aura exactement dans la zone. L'association réfléchit à comment structurer la soirée.
Les commerçants présents se plaindront des difficultés de se garer en centre ville, car les gens ne veulent plus marcher, certains commerçants réclament ainsi le retour des horodateurs.
Un commerçant emmetra l'idée de mettre en place des bons d'achats
Enfin, la présidente relancera l'idée d'organiser l'été prochain un tournoi de pétanque sur le cours, elle n'a pas pu le faire cette année à cause de ses finances trop légères.
La réunion s'achèvera vers 21h15.

On apprendra aussi, que le local qui abritait auparavant le restaurant Chez Sisi ou Les beaufs, à coté du glacier, bvd de la République se transforme en quelque chose de totalement inédit à Trets........ une 200e agence immobilière :-(
/ 2 Commentaires






Après une saison estivale marquée par les deux marchés nocturnes à succès et la tenue d'une buvette lors de l'aioli du 24 juin, l'association des commerçants LES VITRINES DE TRETS avait organisé une nouvelle réunion des commerçants ce jeudi 28 septembre 2017 à La Cave de Trets, magasin installé zone de la Burlière. Une douzaine de personnes avaient fait le déplacement à ce rendez vous convivial d'une heure et demie, mais où peu d'infos seront données. Le bilan de l'été n'a lui pas été fait.

Celle ci démarrera par près d'une heure de discussions entre les participants sur la situation des commerces à Trets et ce que veut faire l'association pour redonner vie au centre ville et dynamiser le commerce en organisant notamment plusieurs petits évènements pour faire revenir les habitants dans le centre ville et leur donner envie de consommer.



C'est dans cette optique que l'association organisera plusieurs choses cet automne :


Pour Halloween, l'association veut faire grandir l'évènement qui marche de mieux en mieux années après années, en communiquant bien auprès de chaque commerce cette fois pour cette fête et va ainsi proposer à chacun de décorer sa boutique ou sa vitrine, puis le mardi 31 octobre elle organisera une grande distribution de bonbons de 16h à 19h dans chaque commerce . Un concours de l'enfant le mieux déguisé aura lieu vers 18h. Le but faire venir les gens dans les commerces.

Pour Noël, Les vitrines de Trets veut faire un concours de la plus belle vitrine (un avait été organisé pour rappel par la ville l'an dernier), mais cette fois les jurés seront les clients tretsois. Elle souhaite aussi que des sapins décorent les rues et les commerçants présents ont alors fait part de leur fort souhait de revoir la ville décorée comme il se doit pour Noël; ce qui n'avait pas été le cas de l'an dernier.

Plus d'infos et détails sur ces manifestations sont à venir.


Enfin l'agence de voyage AILLEURS VOYAGE situé cours Esquiros; a annoncé qu'elle proposait à chaque commerçant une carte de réduction sur chaque voyage qu'ils achèteront.








C'est une petite cérémonie bien sympathique qui s'est déroulée ce Jeudi 28 septembre 2017 au Moulin de l'Arc, à l'image de son organisateur Le Major Thierry Soriano. Ce soir là celui qui a dirigé la gendarmerie de Trets pendant près de quatre ans avait en effet réuni ses amis, collègues de travail, les maires de Trets, Peynier et Puyloubier (dont a la charge la brigade de Trets) venus avec quelques uns de leurs élus, des représentants des pompiers de Trets, des anciens combattants, des Douanes, office nationale des forets, de la légion étrangère etc pour son pot de départ.

En effet à partir de ce Dimanche 1er octobre 2017 il prendra la tête de la Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile d'AIX EN PROVENCE (BPDJ), après avoir dirigé la Brigade territoriale de Trets depuis le 1er décembre 2013 où il avait le commandement de 19 militaires. "Je suis ravi de cette nouvelle affectation, c'est un domaine très intéressant. C'est un nouveau commandement pour moi, avec une nouvelle mission, ça n'a rien à voir avec une brigade territoriale où j'étais jusqu'à maintenant. Mes missions concerneront la délinquance juvénile, les délits mineurs. Je m'occuperais de cas d'enfants qui sont maltraités, qui subissent des sévices sexuels, qui sont en difficulté... Je ne serais plus au contact de la population." confie t'il. Il aura pour voisin de bureau.... son épouse.

Il céde sa place à son adjoint l'Adjudant-Chef  Erwan Moynier qui assurera l'intérim jusqu'à ce qu'un nouveau major soit nommé, surement en 2018.

Pour démarrer cette cérémonie, le nouveau Commandant de la Compagnie de Gendarmerie Départementale d’Aix-en-Provence Albin LEPRINCE commencera par retracer son parcours professionnel bien chargé , soulignant tout d'abord son " commandement exigeant à la Brigade de Trets".

Thierry Soriano a intégré l'école de gendarmerie de Montluçon en 1985 pour ensuite intégrer les escadrons de gendarmerie mobile, puis a servi dans l'escadron de Chambéry du 1er juillet 1986 au 16 décembre 1988, où il ira à celui d'Orange jusqu'en 1990. Le 1er juillet 90 c'est au peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) d'Orange qu'il poursuivra sa carrière, où il y restera jusqu'en 1990, lieu où il s'est marié et eu deux enfants. Il participera notamment durant ces années aux opérations de secours des terribles inondations de Vaison la Romaine en 1992. C'est finalement le 16 avril 1999 qu'il rejoindra la Brigade Territoriale d'Aix en Provence où il prendra le métier d'enquêteur de gendarmerie. Titulaire du diplôme d'officier judiciaire depuis 1993, il est promu chef en 2001, adjudant en 2005; adjudant chef en 2009. "Enquêteur chevronné il s'est illustré sur une affaire importante d'escroquerie multiples, travail clandestin, et contrefaçon au préjudice de plusieurs galeries d'art".

Puis le 1er décembre 2013 il prendra le commandement d'unité à la Brigade de Trets "unité chargée, unité sensible, unité attractive dans laquelle vous ne ménagez pas votre engagement obtenant de très bons résultats dans la lutte contre de multiples formes de délinquance de voie publique , auxquelles vous êtes confrontées, en soutenant surtout votre action dans le domaine de la Police judiciaire. Vous vous investissez aussi en tant que formateur relais PULSAR. Vous pouvez donc partir avec le sentiment du devoir accompli, en cédant les commandes de la brigade à l'Adjudant-Chef  Moynier . J'ai la pleine confiance en lui pour poursuivre les efforts entrepris dans le contexte difficile ou la lutte contre le cambriolage." résumera ainsi le Commandant Leprince.


Thierry Soriano, prendra alors la parole en étant très ému, remerciera tout d'abord son épouse et ses enfants "pour la patience dont ils ont fait preuve pendant que j'avais le commandement de cette unité de Trets. J'avais toujours voulu prendre le commandement d'une unité et connaitre cette particularité du commandement, un petit caprice de ma part. Il a donc fallu que je fasse ce célibat géographique, avec les trajets avec Aix tous les jours. Ces années à Trets m'ont amené beaucoup de plaisir, tant relationnel dans la richesse des contacts humains, que professionnels, et beaucoup de travail, mais aussi une expérience unique. Ce petit caprice s'est fait au détriment de ma famille et je remercie encore mon épouse. Je remercie aussi tous les partenaires, les maires pour la qualité de nos relations, mais aussi la qualité des rapports que nous entretenons avec les associations toujours dans un seul but : de rendre service aux citoyens et proposer une sécurité publique de qualité."

Puis le major rendra un hommage sincère à ses hommes et femmes de la caserne de Trets "pour le travail accompli ensemble dans la bonne humeur, même si certaines situations professionnelles étaient délicates et difficiles, merci pour ces bons résultats obtenus grâce à vous".

Frédéric Guinieri maire de Puyloubier, soulignera les vraies relations "de cœur, de solidarité que l'on a eu ensemble, merci pour ce que tu as semé à la brigade avec tous tes gendarmes" lui souhaitant bonne continuation. Christian Burles de Peynier, en fera de même, le remerciera également, ainsi que pour la collaboration qu'il a tissé avec la police municipale de Peynier.

Il recevra enfin des cadeaux de la part de ses hommes et un pot de l'amitié terminera ce rendez vous convivial.







Comme tous les ans après la fête les bénévoles de la confrérie St Eloi s'étaient réunis ce lundi 24 juillet pour faire le bilan de la fête qui s'est tenue du 11 au 15 juillet 2017 avec un grand succès populaire malgré une organisation extrêmement compliquée voir décourageante pour les bénévoles cette année.
Devant une trentaine de bénévoles le président de la confrérie Fabien Doudon remerciera tous ses bénévoles pour avoir permis de "faire une très très belle fête malgré les conditions de sécurité draconiennes très compliquées, où on a eu énormément de réunions en amont et tout cela c'est je ne vous le cache pas décourageant en tant que président"

Il parlera ensuite des finances, l'association a serré drastiquement ses dépenses cette année ce qui a permis d'engranger au final un petit bénéfice sur le global, le président remercie ainsi chaleureusement avec ses bénévoles les tretsois pour leur générosité puisque les aubades organisées en juin ont permis de récolter 4561€ de la part des habitants, 693€ de la part des commerces extérieures et 905€ des commerces du centre ville. La tombola a permis de récolter 1511€ et les enchères une belle somme également. A noter que 673 tretsois ont accepté de prendre "une carte de bienfaiteur" mise en place cette année.
Les dépenses ont évidemment été nombreuses avec l'animation, la communication, l'achat de matériel divers, de nourritures, boissons, décoration, les nombreux groupes folkloriques et musiciens pour la cavalcade, les prestataires divers pour les manifestations etc.

L'association remercie également Mathy Fleurs, Carrefour Market, Ailleurs voyage pour leur partenariat et aides mais aussi les services techniques de la mairie, le CCFF. Afin de remercier les employés des services techniques de la ville qui "ont toujours été présents quand nous avions besoin d'eux ou quand on avait besoin de matériel, mais qui ont aussi beaucoup aidé pour bloquer les rues lors de la cavalcade" l'association leur a offert un apéritif la semaine dernière et en fera de même au CCFF.



Puis les bénévoles rentreront dans le programme et les manifestations organisées :
Le mardi la fête a démarré avec le défilé à l'oratoire, puis le soir les bénévoles ont mangé au restaurant comme chaque année pour ouvrir la fête. Cette année c'était au Safran que le rendez vous était fixé, repas où chacun a payé sa part et tous souligneront la qualité du repas.

Le lendemain mercredi 12 pour la course de caisse à savon, le président annoncera qu'il avait reçu les félicitations de la gendarmerie pour la sécurité mise en place aussi bien concernant le blocage de la rue mais aussi pour la sécurité du parcours pour les candidats avec les bottes de paille, aire d'arrivée renforcée etc... Il en a été de même pour la Police municipale qui a noté la sécurité renforcée sur l'aire d'arrivée. La foule très importante sera soulignée par les bénévoles qui noteront qu'il a parfois été compliqué de la canaliser et leur interdire de traverser le parcours quand les caisses descendaient. Le lieu rue Cambon est vraiment un bon parcours pour cette manifestation. Un regret noté cependant que certains participants ne décorent pas suffisamment leur caisse à savon. L'association remercie par ailleurs la DDE pour le prêt des GBA
Le soir 250 personnes ont assisté au spectacle de vachettes malgré une communication tardive puisque la date a changé une semaine avant.

Le jeudi se déroulait en fin d'après midi les jeux pour enfants sur le cours , mais si la manifestation a bien marché encore avec plus de 200 personnes , tout comme la course de garçons de café, une nouveauté dans les jeux proposés s'impose. Beau succès aussi le soir pour la nouveauté de la fête , mais 4 équipes pour la soirée Intervachettes, est trop difficile à gérer, les équipes étaient peu disciplinées et du coup il y avait trop de temps morts. Il faudra revenir à deux l'an prochain.

Le vendredi était le jour de la St Eloi avec la grande cavalcade. Avant cela la veille les bénévoles avaient amené au parking du gymnase les charrettes décorées par les tretsois, mais hélas les deux gardes bénévoles de la confrérie ont eu beaucoup de travail pour les surveiller car des jeunes n'ont pas arrêté toute la nuit de semer la pagaille et voulaient visiblement les vandaliser ou abimer. Le matin l'organisation du petit déjeuner offert aux charretiers sera à revoir car elle ne fut pas efficace cette année ont constaté les bénévoles.
La cavalcade est ensuite partie à l'heure, mais le nouveau lieu de départ, parking du gymnase a causé quelques soucis d'organisation et sécurité car trop petit. Une cavalcade qui fut très réussie et belle, recevant énormément de compliments de la part du public mais aussi des charretiers venant des autres confréries du département, au sujet de sa qualité.

Ensuite le banquet préparé par un traiteur fut très bon, bénévoles et participants souligneront la qualité du repas. Puis pour le spectacle de vachettes annoncé la veille pour le lendemain, en raison du report du feu d'artifice, 200 personnes sont quand même venues y assister. Le gros retard d'une heure sur la programmation fut souligné et regretté, le président quant à lui expliquera que faire le taureau piscine comme prévu au départ était trop compliqué niveau organisation, vu que le banquet avait eu lieu juste avant et la cavalcade le matin.

Enfin l'aïoli du samedi fut là aussi de qualité et avec une affluence identique à l'an passé, à une personne près, malgré le fait qu'il se déroulait le lendemain du banquet exceptionnellement cette année.

Fabien Doudon terminera une fois encore par remercier tous les bénévoles soulignant leur grosse implication pendant des semaines pour préparer et organiser la fête







Autrefois féroces adversaires politiques, aujourd'hui alliés administrativement par conventions.... Ce vendredi 23 juin 2017 à 18h30 se tenait au chateau une cérémonie protocolaire assez rare puisqu'elle réunissait deux anciens maires de Trets : Jean Claude Feraud maire en exercice et Loic Fauchon, premier magistrat de la commune pendant 8ans il y a 20 ans. Tous deux étaient assis à la table des mariages pour se lier autour de la nouvelle convention du service de l'eau et de l'assainissement puisque le 6 juin dernier la ville a choisi la Société des eaux de Marseille comme nouveau délégataire depuis le 9 juin 2017, dont notre ancien maire est président directeur général. Un choix en conseil municipal qui avait été voté à l'unanité, Mr Chauvin et les élues de gauche jugeaient que le maire avait fait le bon choix.

Pour mémoire Loic Fauchon a été élu d'opposition face à Jean Feraud (le père de notre maire actuel) de 1983 à 1989. Lors des élections des Municipales de 1989 il affrontait Jean Feraud qui briguait un 4e mandat et l'a alors battu devenant ainsi maire jusqu'en 1995. Il décidait ensuite de se représenter et retrouvait alors face à lui Jean Claude Feraud qui démarrait sa vie politique, qu'il battra , démarrant donc son second mandat avec dans l'opposition son challenger. Mais à la surprise générale en septembre 1997, il prendra la décision de démissionner pour se consacrer entièrement à sa vie professionnelle puisqu'il se voyait nommer Président du Groupe des Eaux de Marseille, dont il était déjà depuis 1991 Directeur Général de la Société des Eaux de Marseille. Roger Tassy qui était son premier adjoint sera alors désigné par le conseil municipal : maire, ce dernier se présentera en 2001 et battra de justesse Jean Claude Feraud qui prendra donc sa revanche en 2008 en gagnant cette fois et battant ensuite de nouveau Roger Tassy en 2014. Loic Fauchon, lui est devenu ensuite pendant toutes ces années : Président honoraire du Conseil mondial de l'Eau notamment.

Ce 23 juin en présence d'une soixantaine de personnes dont beaucoup d'élus de la majorité, de chefs de service, d'anciens employés du temps de Loïc Fauchon, les deux maires se sont donc retrouvés dans une cérémonie très sympathique, tintée également d'humour par moment où les deux maires se remémoreront le passé à plusieurs reprises de manière très cordiale. Il manquait cependant Roger Tassy, actuel conseiller municipal d'opposition, ce qui aurait permis de faire une photo de tous les maires de Trets encore en vie.


"Je suis doublement ému car ce soir on se retrouve dans la salle des mariages et on est tous les deux assis sur des fauteuils de mariés" commencera Jean Claude Feraud qui expliquera son choix pour ce délégataire de l'eau "on avait décidé à notre arrivée qu'au prochain renouvellement de contrat on puisse mutualiser les contrats de l'eau et assainissement ce que l'on fait cette année. On s'est entouré de bureaux d'étude, on a réfléchi et fait un choix. J'ai effectué une réflexion qui me permet de dire ce jour que la société des eaux de Marseille était le meilleur choix pour la période 2017 à 2024. On a fait ce choix car c'est la proximité qui m'a donné confiance avec un interlocuteur très bien représenté dans le département [...] c'est un gage de sécurité de savoir que vous êtes sur le terrain et le 2e élément est la proposition technique qui était meilleure que les autres car vous assurez un rendement bien supérieur.

Pour les deux services concernés, l'eau et l'assainissement, les offres de la SEM présentent un engagement très ambitieux sur le plan technique et sur la qualité du service qui sera rendu. En effet, au terme du contrat le rendement du réseau passera à 85%, contre 76% à ce jour. La SEM assurera une présence sur la commune et disposera à tout moment des moyens nécessaires pour gérer les urgences. Par ailleurs, l'offre de la SEM, tout en assurant un haut niveau de service, est particulièrement intéressante sur le plan financier puisqu'elle propose une baisse des tarifs très significative. Vous etes la meilleure proposition. Ainsi, pour une consommation annuelle de 120 m3, soit la situation d'une famille, il en coûtera au total 407.70 € contre 496.51 € aujourd'hui, soit -18%. Pour 60 m3, la consommation d'un ménage, il en coûtera 252.46 € contre 313 € aujourd'hui, soit -19%.


Il est aussi exceptionnel que deux maires de Trets Loic Fauchon mon prédécesseur, et moi même , nous nous retrouvions tous les deux ici dans cette salle, qui a été restaurée par sa municipalité et qui est magnifique, il n'est pas rare que deux maires se trouvent réunis, chacun sur une rive différente, vous en tant que PDG, moi en tant que maire mais pour signer un contrat qui concerne l'avenir de la commune, pour le bien être de la commune et des habitants. Une rencontre un peu par hasard car nous étions maire tous les deux et au départ tout nous séparait, puisque j'étais dans l'opposition quand il était maire , nous n'étions pas aussi sur les mêmes rives politiques, vous avez été toujours un homme de l'eau, vous avez été directeur de la société des eaux de Marseille, devenu PDG des eaux de Marseille, président mondial de l'eau... [...] Dans sa famille ils sont tous dans l'eau et moi dans le vin, mais pourtant aujourd'hui on a un grand plaisir à se retrouver. Je pense aussi que mettre de l'eau dans son vin aujourd'hui est salutaire et je suis très content de vous accueillir ici pour cette signature et les retrouvailles de deux maires de Trets qui habitent sur la commune" dira le maire actuel.



Puis Loïc Fauchon prendra la parole : " Je suis très très ému de revenir pour la première fois depuis 20ans dans ce château que les uns et les autres nous avons contribué à acheter dans la municipalité première mandature que je présidais et avec l'aide du conseil général , à l'unanimité du conseil municipal puis petit à petit, quand j'ai été maire on a commencé les travaux, vous les avez poursuivi et je pense qu'il faudra encore quelques mandats et maires pour achever cette belle œuvre. Ce château c'est l'âme de Trets , il l'était de mon temps et ça le sera encore longtemps car ceux sont ses racines et un village a besoin de conserver ses racines et montrer aux gens ce qu'était l'histoire de ce terroir. "

Et de revenir ensuite sur le choix de sa société , expliquant que d'ici un an il s'éloignera de la société des eaux de Marseille qu'il dirige depuis 27ans. Il expliquera que pour la première fois grâce à ce contrat sa société gérera toutes les communes du canton désormais "c'est un gage de présence, nous réfléchissons de déconcentrer une partie de nos moyens d'ailleurs. Nous sommes un groupe de proximité, de multi activité et on compte apporter un certains de nombre d'améliorations significatives. Et on a l'ambition de vous proposer des solutions originales, innovantes pour l'assainissement de Kirbon. D'ici un an vous pouvez être assuré que je vais être très vigilant puisque de PDG je vais devenir simple usager. ". dira t'il

Puis reviendra sur le passé : "J'ai eu le privilège d'être maire entre votre père et vous. Nous nous sommes parfois frictionnés significativement mais pas souvent , c'était de toute façon toujours Daniel Oddo qui prenait de toute façon (rires) , c'était le souffre douleur de l'opposition, mais ça a créé entre nous des liens d'amitié très forts. Je crois que nous avons en commun, avec votre père dont je salue la mémoire , puis mon successeur et vous même d'avoir toujours pensé à l'intérêt de la commune, en dehors de suggestions politiques électorales qui nous intéressaient hier.
J'ai été amené à faire ce que je crois peu de maire font : en démissionnant de mon mandat le jour même où j'ai été élu président directeur général des eaux de Marseille , en accord avec Jean Claude Gaudin car tout simplement j'ai toujours considéré qu'il fallait séparer les responsabilités des fonctions , que chacun d'entre nous avait son éthique propre et j'ai préféré à un moment servir la cause de l'eau dans cette région et remettre mon mandat, je suis heureux que ce soit vous aujourd'hui qui l'assumiez et je voulais vous remercier pour votre confiance et la manière dont vous avez accueilli mes collaborateurs." et de poursuivre avec humour en signant les parapheurs "je veille à ne pas signer là où il y a marqué Le maire ça va faire jaser sinon".

Naturellement l'actualité judiciaire de l'ancien maire (qui s'était déroulée la veille) qui faisait la une des journaux, le matin même de cette visite, n'a pas été évoquée, un apéritif terminera cette cérémonie très sympathique.











=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...