Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Bibli'Automne - A TABLE
Novembre décembre 2019
Les Nuits Pianistiques 2019
Vendredi 22 novembre
Cérémonie des nouveaux habitants
JEUDI 28 NOVEMBRE 2019
Marché & festivités de NOËL
Samedi 14 et dimanche 15 décembre 2019
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Compte-rendu


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités


Le long feuilleton politico-municipales tretsois ne s'arrête décidément jamais et la saison 2 est identique à la précédente. Ce mercredi 13 novembre 2019, à pile 4 mois du 1er tour des Municipales se déroulait le 44e conseil municipal de la mandature et ce dernier s'annonçait tendu, non pas en raison de son ordre du jour mais de ce qu'il se tramait en coulisses....
Il fut au final explosif pourrait on dire, on n'a ainsi pas vécu de pareil conseil, aussi agité, depuis au moins 6 ans et ce dans la précédente mandature. L'info circulant vite dans Trets, les habitants sont venus en grand nombre ce mercredi soir y assister, avec une affluence rarissime en conseil avec une bonne centaine de personnes de tous ages, autant d'hommes que de femmes et des gens que l'on n'a pas l'habitude de voir assister à des réunions municipales. C'est le conseil le plus suivi de la mandature en dehors de celui de l'investiture du maire. La gendarmerie était même présente au début avec deux gendarmes, tandis que deux policiers municipaux étaient aussi présents comme chaque fois.

Et si ce conseil était si tendu et explosif c'est que pas moins de quatre nouveaux élus ont démissionné et quitté la majorité et pas des moindres... 2 adjoints et 2 conseillers municipaux ! Dans ces 4 : deux ont décidé de rester siéger au conseil jusqu'en mars prochain et les deux autres de le quitter définitivement.
5 démissions avaient déjà eu lieu dans cette mandature au sein de la majorité : Les adjoints Maryse Cuiffardi (culture) en 2016 et Guy Ferreti (festivités) en 2018, mais aussi les conseillers municipaux : Robert Cavasse début 2016 et Cyril Accola en 2018 (lui était devenu indépendant alors restant en conseil municipal), tous les 4 pour divergences sur la gestion municipale, et enfin Joël Bertrand pour raisons personnelles.
Dans l'opposition de gauche Dominique Grangier et Roger Tassy avaient aussi démissionné pour raisons professionnelles ou personnelles, tandis que Christophe Sanna s'était séparé du groupe pour se mettre indépendant.

1er mandat / 2e mandat : comparatif
Jusqu'à ce mercredi on en était donc à 6 départs du conseil + 1 indépendant soit autant que lors du précédent mandat. On en est donc désormais à 9 démissions dans la majorité dont 3 devenus indépendants.
A titre de comparaison à l'automne 2013 dans le précédent mandat, on était à 6 départs dans la majorité + 4 élus qui avaient aussi démissionné de la majorité mais étaient restés indépendants (ces 4 avaient alors quitté le conseil un mois avant les élections). L'opposition de gauche avait elle eu 3 départs.


Le récit des démissions lors du conseil

Ce mercredi dès l'ouverture du conseil, sitot l'appel effectué, Georges Luvera, 7e adjoint en charge de l'Entretien des espaces forestiers et sécurité en Forêt – Comité Communal Feux de Forêt – Sport, Relations de la Commune avec le Pays d’Aix, qui était déjà conseiller municipal puis adjoint à la sécurité lors du précédent mandat et ce dès 2008, a voulu prendre la parole "Mr le maire si vous le voulez bien, je sais que ce n'est pas la procédure habituelle, mais pour faciliter les débats et raccourcir la durée de nos échanges, je voudrais avant de commencer dire deux mots"

JC Feraud de lui répondre alors : "il n'y a aucun problème, je n'ai jamais refusé la parole à qui que ce soit , mais vous aurez la parole après l'ordre normal du jour", mais son adjoint ne l'entendra pas de cet oreille et lui dira "je ne suis pas votre élève et si pour une fois vous pourriez faire preuve d'intelligence..." (rires dans la salle) , "Je vous remercie pour votre qualificatif mais je vous demande de bien vouloir vous taire" répliquera le maire; tandis que Mr Luvera continuera de parler .... "je vais vous demander de sortir , je sais que vous avez une grosse voix , je vous demande de respecter ce que je vous ai dit poliment vous aurez la parole à la fin", poursuivra le maire, "en quoi cela vous gene, je suis un élu du peuple comme vous, c'est nous qui vous avons fait maire, ne l'oubliez pas, je vous demande la politesse de me laisser le courage de me laissez la parole" lui répondra l'adjoint et le 1er magistrat d'enchainer : "il n'y a pas besoin d'avoir du courage ou l'intelligence face à vous".
Puis G Luvera d'annoncer "je démissionne de la majorité et je vais m'assoir à coté de Mr Cyril Accola", "Vous faites bien ce que vous voulez, c'est votre droit le plus absolu de démissionner, mais je vous demande de vous taire, Mr de la police municipale pouvez vous faire taire ce monsieur" (une partie de la salle se mettra alors à huer). Puis Mr Luvera ira s'assoir à coté de l'élu d'opposition indépendant sous les applaudissements de spectateurs. Il n'expliquera pas en séance son choix de démissionner (Voir son explication ci dessous), puisqu'il ne demandera pas la parole à la fin de l'ordre du jour, il reparlera cependant 2 3 fois dans le conseil de manière calme en évoquant les sujets à l'ordre du jour.


La seconde démission elle était enregistrée depuis une semaine c'est celle d'un autre adjoint, Mme Berreni 8e adjointe en charge de l'éducation (ce mercredi elle n'était plus sur le site de la mairie d'ailleurs), elle a envoyé une lettre au maire il y a une semaine pour annoncer son départ. (Voir son explication ci dessous) Elle n'était pas présente ce mercredi soir. C'est Pascal Chauvin, élu d'opposition, qui l'annoncera au public "je tiens à souligner et regretter l'absence de Mme Berreni, adjointe aux écoles, en raison de sa démission, je voulais saluer son travail et son investissement durant ces 5années" , "je pense que le conseil municipal appréciera votre délicatesse" lui dira alors JC Feraud. Mme Graffagnino élue d'opposition de gauche s'étonnera que le maire n'ait pas lui même annoncé ce départ "elle me l'a annoncé par lettre la semaine dernière, j'en ai informé le sous préfet et j'appliquerai le règlement qui me sera donné, c'est une communication de Mme Berreni au maire du maire au sous préfet"


Puis en toute fin de conseil, la 3e démission sera de Mme Sylvie Rimedi, Conseillère municipale depuis 2008, en charge dans ce mandat des Festivités – Centre de Loisirs RAM "Je voulais annoncer ma décision de démissionner du conseil municipal", "Il n'y a pas de problème d'autant plus que cette démission tu me l'avais annoncé en Juillet 2017, et qu'on est en novembre 2019 je pensais donc que tu avais changé d'avis par hasard...." répliquera le premier magistrat ! "Je m'étais engagée, c'était compliqué, c'est comme une famille, un mariage defois on repousse les décisions, qu'on avait déjà acté ! Mr le maire je vous présente ma démission du poste de conseillère municipale, étant élue à l'espace jeune, centre de loisirs et relai d'assistance maternelle, car je ne me reconnais plus dans ces modalités de fonctionnement, bien éloignées des valeurs auxquelles j'étais attachée, je laisse donc ma place sans un certain regret, mon investissement a été vrai et sincère , je remercie ceux qui ont pu me reconnaitre quelques utilités, auxquelles je chevillais durant cette période, à tous je vous souhaite bon courage et désormais d'œuvrer pour le bien de Trets, et non à des fins politiques" ! Là aussi des membres du public applaudiront.

Puis en cloture Mr Patrice Perez, conseiller municipal à la sécurité et Police municipale depuis le 15 septembre 2016 suite à la démission de Mme Cuiffardi , qui annoncera brièvement, qu'il démissionnait lui aussi, mais restait cependant jusqu'à la fin du mandat, au conseil municipal devenant élu indépendant. (Voir ses explications ci dessous).


BILAN
Il reste à ce jour 2 personnes sur la liste de 2014 de Mr Feraud : Mme Barthélémy et Yves Michel, tous deux conseillers municipaux au précédent mandat. Prendront ils place pour les 4mois à venir pour combler les deux places désormais vacantes, avant les élections ? Mystère... Des élus de la majorité seront ils nommés adjoint pour les 3 derniers mois au prochain conseil municipal (il doit rester un ou deux conseils encore d'ici mars) (avec l'indemnité supérieure qui va avec) ? Là encore mystère....

Sur ces 4 démissions, une seule est politique puisque le site peut vous révéler que Mr Georges Luvera change de camp pour s'investir dans la campagne de Pascal Chauvin, élu d'opposition. Les 3 autres devraient arrêter la politique et n'être sur aucune liste.

La majorité est désormais composée de 21 personnes (contre 26 au début du mandat), 4 élus d'opposition de gauche, 2 élus d'opposition (Mrs Chauvin & Sanna) et 3 anciens élus de la majorité devenus indépendants : Mrs Accola, Perez, Luvera.



LES EXPLICATIONS DES ELUS DEMISSIONNAIRES
Mrs Luvera, Perez et Mme Berreni ne s'étant pas exprimés lors de conseil sur les raisons qui les ont poussé à démissionner, Trets au coeur de la Provence, les a contacté un par un, pour avoir leurs explications détaillées, qu'ils ont transmis ce mercredi soir, les voici en intégralité. Au final les raisons sont quasiment toutes identiques et rejoignent un peu les précédentes démissions des années passées.


EVELYNE BERRENI adjointe aux écoles, était une élue très investie dans sa tache depuis le début, à ce poste si important dans la vie d'une commune, elle qui était institutrice de CM2 à l'école St Jean pendant très longtemps, voici ses explications : "Ma récente démission est le fruit dune mûre réflexion engagée depuis plus d'un an lorsque, notamment à la rentrée 2018, Monsieur le Maire et sa Directrice Générale des Services avaient décidé de faire servir du pain et du fromage aux enfants de la cantine dont les parents n'avaient pas régularisé l'inscription. Je m'étais à l'époque vivement opposée à cette mesure discriminatoire qui avait été prise sans que je sois consultée.
Par la suite, je suis intervenue à de nombreuses reprises auprès de Monsieur le Maire parce que je désapprouvais un mode de fonctionnement unilatéral consistant à mettre en application des actions incohérentes et inefficaces en m'écartant systématiquement de mon domaine de compétence et ce sans me tenir informée.
À cette rentrée une réunion au sujet du gaspillage alimentaire et de la distribution d'une collation a même eu lieu sans que j'en sois avertie alors que ce sont des dossiers sur lesquels je travaillais et qui dépendaient clairement de ma délégation.

Par ailleurs, le management abusif et destructeur de la Directrice Générale des Services a provoqué, entre autres, le départ du responsable enfance jeunesse.
Je dénonce également la dérive manifeste de ses compétences administratives qui ont empiété outrageusement sur le pouvoir de décisions pourtant réservé aux élus ainsi que sur l'orientation de la politique de la ville.
En cette période pré-électorale, je ne souhaite pas servir de faire-valoir auprès de la communauté éducative à un maire qui ne respecte pas ses élus puisque ces agissements relèvent plus de l'autocratie que de la démocratie pourtant indispensable au sein d'une équipe municipale élue par les Tretsois."



GEORGES LUVERA adjoint aux sports et à la forêt qui devient donc élu indépendant (et faire partie de l'équipe des municipales de P. Chauvin) : " En 2015, lorsque le maire s'est présenté  au conseil départemental il m'a demandé  comme pour les municipales de m'occuper de l'affichage et du tractage, j'ai alors refusé et depuis j'ai senti un changement d'attitude à mon égard, et ce jusqu'à l'épisode des enregistrements où il traitait «Cyril Accola de sans couilles et que Luvera c'était la même equipe et qu'il fallait les mettre tous les deux dans la même charette», depuis c'est la dégringolade ! Je ne suis pas consulté pour les décisions qui concernent mes délégations ; pas une fois invité  à participer à une réunion sur le Ppriff alors que je suis adjoint  aux forêts, je n'ai jamais été consulté sur les réalisations à la gardi  alors que je suis adjoint aux sports... etc ... etc . De plus son comportement vis à vis du personnel est inacceptable c'est du harcèlement et je ne peux cautionner cela. Je comptais partir plus tôt mais nous n'avons pas eu de vrai conseil depuis juin hormis la mascarade du 1er août qui avait duré 20minutes" (précision l'épisode des enregistrements dont il évoque avait été révélé en conseil par C Accola quand il avait démissionné)


PATRICE PEREZ conseiller municipal à la sécurité, qui lui aussi devient indépendant : "Je ne partage plus les décisions qui sont prises concernant mes délégations et  les décisions prises sur la gestion de la commune. Je pense être le plus jeune au conseil municipal et je découvrais le monde politique.
Alors encore plus dur de se faire entendre. Étant depuis 18ans dans la police, je voulais faire profiter de mon expérience professionnelle pour essayer d’améliorer la sécurité au quotidien de la population et les conditions de travail des effectifs de la police municipale.
Mais à Trets quand tu es conseiller municipal à la majorité c’est comme si tu étais conseiller à l’opposition.
Toutes les décisions sont prises entre Monsieur le Maire et la DGS sans avis de l’élu à la délégation concernée. Quand c’est pas Madame la DGS qui prend les décisions derrière le dos du Maire. Et ce n’est pas une question de manque de budget que je n’ai pas pu mener à bien mes idées, parce qu’il n’y a pas besoin d’argent pour créer des comités d’intérêt de quartiers, faire de la prévention en école primaire, conseils aux personnes âgées,….
J’ai tout simplement  rencontré des difficultés à chaque fois avec la DGS qui a toujours fait entrave au bon fonctionnement de mes délégations.
J’ai réussi à convaincre M. le Maire pour quelques projets comme l’achat de deux scooters afin d’améliorer les patrouilles des effectifs sur la commune,  les barrières anti béliers contre les attentats à la place des véhicules des services techniques, au bout de 3ans l’achat d’un nouveau véhicule pour la police municipale qui en avait bien besoin. Bien entendu comme Madame la DGS ne voulait pas, il a fallut en trouver un véhicule d’occasion. Concernant toutes les décisions prises pour les effectifs de la police municipale et Asvp sur les suppressions de primes, licenciements, rétrogradation…., on ne m’a jamais demandé mon avis.
J’ai été écarté pour le projet d’extension des nouvelles caméras, sans aucun motif. Je n’ai pas été sollicité pour l’entretien et recrutement du nouveau chef de la police municipale.

Faut pas croire que les policiers municipaux se battent pour venir à Trets, vu les conditions de travail par rapport à la DGS et le salaire qui devrait être revue à la hausse. Il y a eu dernièrement un effectif police municipal venant de Rousset qui a été recruté,  c’est une connaissance de Madame la DGS donc c’est plus simple.
Depuis la fin Juin 2019, Madame la DGS a fait changer le code d’accès au poste de la police municipale. Je n’ai pas été informé, pas eu le nouveau code et à ce jour je n’y ai plus accès au poste. Comme première expérience dans la politique je suis déçu de ne pas avoir pu apporter plus à ma commune sur laquelle je vis depuis plus de 33ans. "

La suite au prochain épisode ou dans les discours en meetings...
 
RESUME DU CONSEIL MUNICIPAL COMPLET DANS LES JOURS A VENIR ET PLUSIEURS ARTICLES A THEME

/ 2 Commentaires







Depuis avril une question agite la vie tretsoise, Trets va t'elle perdre encore un nouveau service public ? En effet une fermeture du TRESOR PUBLIC de TRETS est envisagée au profit d'une centralisation sur une Commune extérieure à notre bassin de vie à l'horizon 2021 suite au  plan Darmanin - Fournel - Bonnet. Au printemps dernier les élus de Trets et des communes alentours avaient alors voté une motion de soutien vis à vis de la trésorerie de Trets et une pétition avait aussi été lancée. Sur tout l'Est du département actuellement il ne reste que Trets et sur tout l'ouest du Var il n'y en a plus jusqu'à Brignoles. Cette fermeture toucherait donc les Bouches du rhone et du Var.

Les agents de la Trésorerie de Trets, menacés par cette fermeture avaient du coup avec leurs organisations syndicales, invité  ce Jeudi 7 novembre à 16h30 place de la Libération à Trets, les agents des Finances Publiques mais aussi les agents du service public, les élus locaux et les usagers à une grande rencontre citoyenne sur le thème de la défense du service public de proximité et de pleine technicité, à Trets comme ailleurs, aux Finances Publiques comme ailleurs.

Une cinquantaine de personnes dont les maires de Trets, Peynier , St Anthonin, et plusieurs de leurs élus, avaient alors fait le déplacement et si le rendez vous initial était fixé devant le centre des impots la pluie a délocalisé cette rencontre sous le kiosque de la gare à l'abris. Plusieurs prises de paroles ont alors eu lieu pendant quarante cinq minutes environ : celles bien longues de deux syndicalistes, puis des maires présents et d'une employée du centre de Trets. 3 candidats aux municipales tretsoises étaient présents : Jean Claude Feraud évidemment mais aussi Pascal Chauvin (avec Cyril Accola) et Stéphanie Fayolle.

Les syndicalistes expliqueront alors que : "la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) a engagé une démarche visant à réorganiser l’ensemble de son réseau territorial et de ses implantations sous l’autorité du Ministre de l’action et des comptes publics et du Préfet. Cette démarche s’appuie majoritairement sur une vision pluriannuelle des suppressions d’emplois à la DGFiP et la montée en puissance du numérique. Elle a été baptisée « Nouveau Réseau de Proximité » et se traduit notamment par la suppression des Trésoreries de proximité, par exemple celle de Trets, qui seraient remplacées au plan départemental par une demi-douzaine de « Services de Gestion Comptable » (véritables usines de traitement industriel de certaines tâches) et la mise en place de « Conseils aux Décideurs Locaux ».

Le Gouvernement promeut les « points de contacts » qu’il entend mettre en place au travers des « Maisons France Service » et de formes d’accueil itinérants. Censées permettre à la population d’être renseignée « au bon moment », ces coquilles vides ne seraient toutefois assurées que ponctuellement, non de manière pérenne, par des agents de la DGFiP. Or, la fréquentation de la Trésorerie de Trets, outre démontrer sa viabilité et son utilité au cœur du territoire, témoigne d'une activité régulière sur l'ensemble de l'année.
Le Gouvernement a choisi de refondre le réseau territorial de la DGFiP alors que les besoins de la population et des élus locaux sont importants et le demeureront à l’avenir. En effet, le «Nouveau Réseau de Proximité » se traduira par un très fort repli de la présence de la DGFiP, ce qui signifie que nos concitoyens devront effectuer des trajets plus longs et / ou devront se débrouiller par eux-mêmes avec Internet. Ainsi, avec la fermeture de la Trésorerie de Trets, les usagers des communes de Beaurecueil, Châteauneuf-le-Rouge, Fuveau, Peynier, Puyloubier, Rousset, Saint-Antonin-sur-Bayon et Trets devront aller à Aix pour rencontrer un agent formé et compétent.

La fermeture de la Trésorerie pénalisera d’abord la population. Les conséquences évidentes de la fermeture de la Trésorerie seront des difficultés supplémentaires pour les usagers dans leurs démarches. Le suivi de dossiers à distance est difficile, les déplacements seront plus longs et moins économiques, l’attente sera d’autant plus importante que les usagers d’autres communes se rendront dans les services qui seront maintenus en nombre restreint. Le repli du service public est d’autant plus inquiétant que pour les populations, sa présence est la garantie d’une accessibilité et d’un traitement équitable en prenant notamment en considération les besoins de la population locale. "


Ils rappelleront aussi les différentes fermetures en France de CAF, Poste etc "Un service public doit accueillir du public. On est un service de proximité, mais on précise que les horaires d'ouvertures ce n'est pas nous qui les décidons. Les suppressions d'emplois font que des services sont en difficulté. Les agents de Trets se décarcassent pour maintenir la qualité de service et renseigner les contribuables. Pourquoi fermer la trésorerie de Trets ? Eh bien car on applique aujourd'hui des critères de rentabilité, mais est ce un service public , l'Etat a décidé de fermer des services qu'il juge non rentable."



Jean Claude Feraud , maire de Trets, soulignera alors que ce service était important pour toutes nos communes, "ce qui est important c'est de mettre en exergue que la politique du gouvernement ne va pas ! [..] J'ai toujours dit que j'étais un maire qui défend la proximité, car le maire est quelqu'un au service des concitoyens ! On est là pour défendre leurs interets et la trésorerie est là pour les aider au quotidien ! Il n'est pas question demain de se contenter d'un guichet d'accueil à Aix en Provence, le centre de Gardanne lui s'occupera des communes. Je pense qu'à partir du moment où vous payez vos impots vous avez le droit d'etre acceuilli et de pouvoir vous rendre sur place pour avoir des renseignements et traiter vos affaires et non aller à Aix en Provence. C'est ça la lutte pour la proximité. Je remercie les syndicats de ce mouvement pour protéger la trésorerie. Nous les élus nous sommes derrière vous pour protéger tous les gens qui travaillent dans ce service"

Christian Burles de Peynier trouvera bien ce mouvement de soutien et remerciera les syndicats, "Nous les élus on est là pour le territoire, il faut défendre nos territoires et services" dira t'il, de rappeler l'importance de voter en mars prochain pour n'importe qui mais de voter.

Le maire de St Anthonin soulignera l'importance de l'humanité vis à vis de ce service, l'humanisme du personnel "Ca travaille très bien dans ce service ! Sans humanité il n'y a plus de qualité ! on ne peut pas demander à tous les citoyens de se mettre à l'informatique. On doit pouvoir avoir un agent public en face de soit, compétent pour nous répondre" dira t'il.

Puis une employée expliquera qu'ils étaient encore 9 agents à la trésorerie de Trets à travailler à ce jour, remerciant alors les élus et habitants pour leur soutien, 6500 signatures ont été comptabilisées avec la pétition mise en place : "c'est au quotidien que l'on est ravi d'exercer notre mission sur la commune de Trets pour les 35 000 habitants qui composent les 8 communes dont nous traitons la comptabilité , car nous faisons aussi la comptabilité des communes, l'accompagnement, l'aide, conseils, on a beaucoup de missions, tout le monde dit qu'il n'y a plus rien, que tout se fait sur internet, mais les contribuables ont encore besoin de nous, car tout le monde n'a pas accès à internet et les élus ont besoin de nous aussi."













Ce vendredi 11 octobre 2019, 19h30, se déroulait à Trets l'assemblée générale d'une des plus grosses associations de la commune mais aussi la plus ancienne, L'UST : L'Union sportive tretsoise, née en 1912 et qui est dirigée depuis juillet 2018 par une toute nouvelle équipe avec à sa tête Abdel Daoudi. Une AG qui se déroulait traditionnellement en début d'année les années passées. En présence d'une trentaine de personnes, (sans compter les jeunes footballers adhérents présents) dont le maire JC Feraud, du premier adjoint et Mme Boudjaballah conseillère municipale et enfin de Pascal Speter candidat aux municipales; le président avec sa trésorière ont dressé le bilan sportif de la saison 2018 2019, des finances et de leur projet éducatif.

Le maitre mot qui ressortira de cette réunion est la formation de la jeune génération, tel est l'objectif principal des dirigeants. On remarquera au passage que la gestion des anciens dirigeants du club a souvent été un peu critiquée par la nouvelle équipe. Une réunion qui se tiendra au club house à la gardi juste à coté de la grande pelouse qui arborait pour la première fois son tout nouvel éclairage, l'occasion pour le président de remercier la municipalité pour cet investissement ainsi que l'agrandissement de la pelouse qui vient d'être achevé. Le club compte cette saison 350 adhérents en compétitions et 50 en loisirs annonce l'UST.


BILAN SPORTIF
Un bilan très positif dans l'ensemble surtout chez les jeunes précisera Abdel Daoudi "On est véritablement dans la formation des petits aujourd'hui. On a fait le choix de n'être que sur les petits désormais"

En U10 l'équipe est passée en Critérium mais du coup c'est plus difficile pour eux !

U11 le club a eu plus de mal à trouver des éducateurs, les joueurs sont donc passés en u12 avec 6 filles dans cette catégorie, ils ont gagné tous leurs matchs depuis le début de la saison, l'arrivée des filles a motivé les garçons précisera Abdel Daoudi, qui a pour but de monter une équipe loisirs féminine à la rentrée de la Toussaint.

U14 15ans, pas mal de lacunes, mais ils ont beaucoup progressé désormais, ils travaillent beaucoup, ont demandé eux même plus d'entrainements, le début de la saison est prometteur depuis septembre.

U16/U17 elle est Passée en niveau excellence désormais.

Coté séniors, là ce fut plus mitigé car si l'équipe était leader du championnat PHA une grande partie de la saison passée elle a échoué dans son objectif d'accéder en régional et s'est aussi faites très lourdement sanctionnée par le district qui a reproché au "club d’avoir exercé une fraude par usurpation d’identité en vue de faire obstacle à l’application des règlements. Les faits qui étaient reprochés à l’US Trets datent du 28 avril lors du match face au FC Septèmes. L’équipe avait fait jouer un joueur en état de suspension en le faisant passer pour un autre joueur. Du coup, l’US Trets a été rétrogradée et joue depuis septembre en D2, championnat PHB où elle évoluait en 2017 2018. Le président a lui été frappé d’une suspension ferme de huit mois de toute fonction officielle." avait on appris cet été.

Le club avait fait appel cet été mais a échoué dans celui ci, la sanction a donc été appliquée. "on était jusqu'à la fin de saison pour faire la montée en ligue DHR, il faut savoir qu'une telle montée ça nécessite un budget spécial rien que pour l'équipe de 60 000€ moi en tant que président et responsable de cette catégorie ci, quand j'ai récupéré l'équipe il y a quelques années, elle était à un niveau inexistant presque et j'ai réussi la montée en PHA; mais j'ai refusé la montée en DHR car on n'a pas le budget pour assumer une équipe en ligue sénior, on préfère réinvestir chez les petits. Le district lui nous a inventé une histoire où on a fait jouer quelqu'un sur une fausse licence , non on a fait jouer quelqu'un qui avait été suspendu par carton rouge, on a été malheureusement contrôlé là dessus, le garçon a pris 4 mois de suspension, moi 8 en tant que président et responsable de ce qui se passe sur le terrain, j'ai été suspendu 8mois depuis mai , il me reste 4 mois mais sur le terrain, en terme de président de bureau et de l'association je le suis toujours. Dès que j'ai mis un pied dans la présidence il était impensable de déshabiller les petits pour privilégier les séniors pour mon plaisir personnel ou l'image du club.

Sans cette décision de refuser la montée on n'aurait pas pu proposer aux petits un double jeu de maillot Nike, gourde, sac à dos, survêtement digne de ce nom etc. On est donc descendu en PHB avec l'équipe séniors, mais on a a attaqué la saison leader et on a objectif de revenir en PHA, et si le maire nous soutient plus et qu'on trouve les sponsors pour, on pourrait viser la montée en régionale mais on ne veut pas laisser de coté les petits" expliquera le président


FINANCES
"Ca a été très très difficile, à notre reprise du club. " précisera la trésorière !

DEPENSES : 80 120€ dont 40% pour l'équipement des joueurs que l'on a entièrement renouvelé, 29% pour l'arbitrage (tournois, compétitions week end), 19% déplacements et prestations de services , 10% discipline (quand les joueurs répondent à un arbitre , ne viennent pas aux compétitions, le district pénalise le club), 2% de frais de gestion...

RECETTES : 84 119€ dont : 43% de subventions (15 000€ mairie "sans cela on serait en déficit" et 6000€ du département. Elles permettent de faire les stages, les loisirs, la fête de fin d'année), le reste 21% provient de la buvette (soumise à un règlement précis de 10 ouvertures annuelles) , 19% cotisation des adhérents à 170€ (comprend la licence, l'équipement etc.) , les sponsors 7% soit 3130€ "et c'est très difficile d'en avoir"....
Solde positif de 3 996€ en fin de saison

EN BREF
Le club fonctionne sur le bénévolat principalement, il recherche une secrétaire préciseront ils mais cherchent aussi des sponsors et bénévoles.

Les membres du bureau ont effectué des travaux dans le club house cet été avec une ouverture dans les bureaux, travaux de peinture, ouverture des portes qui étaient bloquées, création d'un coin salon pour les parents pour qu'ils attendent quand il pleut etc... en attendant la rénovation complet de celui ci prévu par la mairie.
Un coin magasin a été créé pour vendre les produits et équipements pour les jeunes du club . Les éducateurs de leur coté ne payent désormais plus leur licence dans la mesure où ils sont bénévoles le bureau ne voulait pas en plus les faire payer !

Le comité directeur a supprimé la masse salariale du club qui avait 3 personnes avec un salaire dans le passé, ce qui représentait 16 000€ en défraiement annuel au global !

Les ballons ont été entièrement renouvelés soit 200 ballons à 20€ le ballon, pour une meilleure sécurité car les ballons étaient à force déchirés
Le président a toujours en projet de monter une école de football pour les petits.
Le club va faire passer un diplôme aux jeunes éducateurs et a en projet d'organiser aussi de nombreuses manifestations dans l'année
Leur volonté est d'améliorer la communication avec le site internet, l'affichage etc.

Le mot du maire
Jean Claude Feraud de son coté, formulera des "vœux d'encouragements" à la nouvelle équipe, soulignera que le bénévolat était primordial et félicitera leur politique axée sur les jeunes et insistera sur la rigueur qui doit régner dans la gestion "les cordons de la bourse ne sont pas extensibles" dira t'il , soulignant aussi que le sponsoring était important car "il est trop facile de ne compter que sur les subventions". Il rappellera les gros travaux entrepris sur les équipements avec la mise en place de l'éclairage pour 100 000€, l'agrandissement de la pelouse pour répondre aux nouvelles normes du district, prévoit de refaire les vestiaires puis l'année suivante le club house. De gros travaux étalés sur trois ans.

Mais la trésorière précisera sur le sponsoring que beaucoup de commerces locaux sont réfractaires désormais à sponsoriser le club à cause de la précédente gestion des anciens dirigeants "ils reprochent un faux partenariat avec l'ust où la direction ne respectait pas ses engagements en terme de sponsoring et mécennat" dira t'elle.

La réunion prendra fin vers 20h45.






Lundi 29 avril 2019 les élus du conseil municipal se sont réunis pour voter comme chaque année les subventions aux associations pour l'année 2019 et dont la mairie explique qu'elle les a attribué en fonction notamment de critères mis en place en 2017, mais aussi après avoir reçu en mairie la majorité des présidents d'associations. L'attribution a été décidée expliquera le maire par lui même, avec l'adjointe aux associations et la DGS. Le sujet a comme les années passées donné lieu à des débats électriques entre majorité et oppositions.

LES CRITERES
• 1ère demande / 100€ "tant que l'on ne sait pas comment fonctionne l'association"
• 20 €/adhérent tretsois

• En fonction de l’attractivité et de la fréquentation de la population à la manifestation :
De 1 à 100 personnes : 50€
De 101 à 500 personnes : 500 €
Supérieures à 500 personnes : 2000 €



Au final l'enveloppe globale est de 148 910€ soit une hausse de 25 890€ sur un an. Dans le détail une très grande majorité ont vu leur subvention augmentée, certaines très fortement (en raison de gros évènements qu'elles allaient organiser cette année notamment), d'autres ont stagné et UNE SEULE a vu sa subvention baisser la confrérie St Eloi -1500€.

Parmi les plus grosses augmentations : L'UST a 15 000€ (+2540€), la GST 10 000€ (+4500€), le Phénix Muaythai 10 000€ (+ 5470€), Trets évènementiel +2000€ avec 7000€, Les chevaliers de l'aiet +2800€ avec 5000€, la peche +1060€ avec 2500€, les Modestes +1010€ avec 5000€, les autres ont légèrement augmenté de quelques centaines d'euros en général.

Certaines ont stagné : le tennis, volley, boxe ben Dahou, Détente et bien etre, la chasse, cercle d'or, les feux de la st jean, la serhva.



Pascal Chauvin élu d'opposition indépendant sera le premier à prendre la parole et parlera exclusivement de la subvention de la confrérie St Eloi 7000€, soit 1500€ de moins sur un an (8500€ en 2018, 6620€ en 2017).

"Serions-nous rentrés en période électorale ? Après avoir été mise à l'eau et au pain sec pendant 5 ans, toutes les associations voient les subventions qui leur sont attribuées augmenter voire même doubler. On ne peut évidemment que se réjouir pour elles. Elles ne doivent cependant pas oublier que ce que vous êtes capable de leur donner d'une main, vous pourrez leur reprendre de l'autre. Et c'est le cas de la confrérie st Eloi qui est la seule association sur les 36 à obtenir une baisse de subvention .La confrérie st Eloi est au cœur de l'identité de notre village. Chacun connaît le travail, l'investissement, le rôle important remplient par ses membres dans la transmission de nos valeurs et de nos traditions.

Sans oublier que la Saint Eloi est la dernière festivité populaire sur notre commune pour laquelle tout est gratuit. Retrouver nos repères, conforter notre identité et défendre nos traditions devraient être un axe majeur à proposer aux tretsois en dehors de toutes considérations politiques. Et vous monsieur le maire, jamais un mot de gratitude, jamais un mot ou un geste de reconnaissance. rien, alors que vous en avez les moyens financiers, Vous, vous les pénalisez, sanctionnez... pour quelle raison ? La confrérie a perdu des adhérents ? La st Eloi n'attire plus ? Le programme ne vous plait pas ? Peut-être que ses membres ne vous plaisent pas ? Et qu'ils ne vous cirent pas vos mocassins ? Alors le 13 juillet prochain monsieur le maire, lorsque vous recevrez les membres de la confrérie sur le perron de la mairie, épargnez leur votre blabla mensonger habituel « je serai toujours là, vous pouvez compter sur moi » Trets ne peut pas compter sur vous .Au cours du mandat vous avez déclarez à plusieurs reprises « je ne suis pas là pour me servir, je suis là pour servir » Mais vous servez qui ? vous servez quoi ?
Je ne sais pas pour qui vous êtes le maire mais nous pouvons faire le constat à cette occasion que vous n'êtes êtes pas un maire pour tous les tretsois . Et vous mesdames et messieurs les élus qui avez tout cautionné au cours de ce mandat sans jamais penser aux conséquences, à ceux qui aiment défiler, parader, mais je ne mets pas tout le monde dans le même sac, le 13 juillet prochain, restez sur le côté. Car à votre place j'aurais honte. Il y aura cependant des charrettes de disponibles alors pensez à vous inscrire."
dira t'il !



Jean Claude Feraud de répondre alors : "Je vais me faire un plaisir de vous répondre car parler de la campagne électorale c'est facile de dire que quand la campagne électorale arrive j'augmente les subventions. Si je les augmente c'est pour 2 raisons, on a eu une année financière exceptionnelle bonne qui témoigne d'une bonne gestion et cela me faut plaisir d'en faire partager certaines associations. Et ca ne va pas sans raisonnement et réflexion . Si je ne l'avais pas fait vous me l'auriez reproché encore plus et là je le fais vous me le reprocher encore, c'est de bonne guerre vous êtes dans l'opposition. Mais je vais vous dire vous voulez ma place depuis longtemps, je vous respecte profondément [...] vous êtes démangé par le virus de la politique mais faites un effort essayer de dire des choses cohérentes qui se comprennent, car vous faites le beau ce soir dans cette période pré électorale . A vous écouter vous auriez donné des 100 et des 1000 mais pour les donner il faut déjà les avoir récolté, il faut savoir gérer et comprendre certaines choses que vous êtes visiblement incapable de comprendre depuis que vous êtes autour de cette table; puisque vous dites des contre vérités choquantes... [...] Jai ressorti votre programme des dernières élections vos 2seuls objectifs c'est les médiévales et la st Eloi , mais mon pauvre ami ça ne représente pas grand chose pour Trets, vous devriez faire des propositions crédibles.

Quand vous dites que je n'ai pas de gratitude je vous renvoie le compliment, il y a des règles de fonctionnement, l'argent public ne se distribue pas n'importe comment. On va parler des associations on a fait +25% aux associations, la seule association que je n'ai pas augmenté et je le regrette car j'aurais pu avoir les moyens de l'augmenter et pourquoi ? Trouvez vous normal que tous les tretsois donnent de l'argent à une assoc sans savoir pourquoi, je naï pas à rougir de ce choix, j'ai reçu pendant 3 journées entières les présidents d'associations, on a discuté et attribué les montants quasiment d'un commun accord. Le problème de la St Eloi c'est que c'est une problématique car ca touche le monde paysan, provençal et traditions. Jai rencontré le nouveau président à deux reprises, je lui ai dit que je peux donner des subventions mais il faut que cela soit cohérent et que l'ensemble des tretsois ne me reprochent pas de donner des subventions sans savoir pourquoi ni comment.

La 1ere raison d'être d'une assoc c'est son objet social, la St Eloi sa subvention est +5.74% sur l'année N-2, par rapport à N-1 c'est -17%, l'an passé le président Mr Doudon était venu me voir me demandant qu'il ne voulait pas quitter la st Eloi avec un bilan négatif et comme je suis sympathique on lui avait accordé une subvention exceptionnelle pour partir avec un bilan positif mais ce n'est pas une raison pour que chaque année on recommence la même chose. Dans leur dossier l'objet social c'est un groupement entre les fervents défenseurs des traditions.
On me demande de subventionner les caisses à savon à hauteur de 1500€ c'est sympathique pour certains mais je vois pas le rapport avec les traditions provençales, les taureaux piscine à hauteur de 2000€ ce n'est pas une tradition provençale ici c'est plus vers la Camargue, les jeux d'enfants 250€ je fais pas le difficile je l'accorderai bien volontiers vu la destination à des enfants, puis une participation financiere au salon de l'agriculture à salon de Provence, mais ce n'est pas du ressort de la St Eloi excusez moi, et l'an passé ils ont été bénéficiaire sur cette manifestation . Le sentier vigneron ne rentre pas dans cet objet social aussi [..] mais est privée et payante et enfin pour la cavalcade ce qui est légitime, de 6000€ que je donne bien volontiers, même chose pour la messe de Noël 250€, le montant de la subvention totale que j'accorde donc est de 6250 et pas de 8000€ , + 500€ pour participer au dynamisme de la st Eloi.

Alors quand vous me dites que je suis degueulasse, que je n'ai aucune gratitude, et que le 13 juillet vous me ferez tous la gueule, eh bien Mr Chauvin si c'est pour faire la gueule ne venez pas car je préfère les gens souriants, j'espère vous avoir démontré le pourquoi du comment de mon choix . Vous pouvez me faire beaucoup de procès d'intention mais les finances de la commune se portent bien et je ne pense pas que beaucoup de tretsois peuvent me faire des reproches de ce coté. Et sils voulaient 8000€ pour la cavalcade je les aurais bien volontiers donné si c'est sincère. Me demander de l'argent pour le sentier vigneron, le salon de l'agriculture et les taureaux ce n'est pas en rapport avec l'objet social de l'association."



Pascal Chauvin de répondre alors : "Vous voulez me dévaloriser depuis 5ans, vous voulez systématiquement me discréditer, dire que je ne comprends rien, je ne sais pas si, je ne sais pas ça en attendant ce n'est pas moi qui suis obligé dans le Trets mag de faire une page pour me justifier des infrastructures sur Trets qui ne vont pas"; Le maire de répliquer : "absolument je préférais vous devancer", et l'opposant de poursuivre "j'ai l'impression qu'au sujet de la st Eloi vous faites le même procès d'intention qu'au comité des foires, par rapport à vos propos en début de discours. Et vous auriez voulu faire quoi de plus pour la st Eloi ? Ce qu'ils font c'est gratuit, vous leur avez soumis des idées ? Vous critiquez le taureau piscine, mais savez vous qu'il y avait un bassin taurin sur Trets , que dans les années 80 le président P JOLY faisait venir les taureaux, vous le savez ? Alors les vachettes ça ne vous plait pas , mas ça attire les jeunes. Et cet exercice j'aurais voulu que vous le fassiez pour d'autres associations, vous l'avez fait pour d'autres?" Le maire de répondre oui.


P Chauvin de poursuivre "vous auriez maintenu les 8500€, tout le monde aurait pu applaudir, pour 1500€ !",
JC Feraud de poursuivre que "le nouveau président de la st Eloi m'a dit que c'est l'ancienne équipe qui a monté le programme", puis parlera du comité des foires et sa dissolution "j'ai dénoncé ses exactions et abus financiers, avec un très lourd passif elle a été dissoute....."


Mr Avena qui précisera qu'il avait la carte de la st Eloi dans sa poche, lui se dira "effaré" par le discours de Mr Chauvin , "j'en suis à mon 4e mandat d'élu et je ne me permettrais pas d'insulter les élus quelqu'il soit, jamais je n'ai dit ne venez pas, je ne pense pas que tu representes la st eloi en disant cela et je l'espere. Moi j'ai toujours défendu la St Eloi, ça n'a pas toujours été facile, et là dire ne venez pas ça m'a choqué ! Le maire a fait un choix, on en a discuté entre nous" et de parler de la différence entre les associations sportives qui ont un local et les autres non comme la St Eloi "je préférerai que l'on fasse un effort là dessus"


Mme Fayolle du groupe de gauche prendra ensuite la parole : "je suis dubitative sur les critères attribution, comme Trets événementiel pourquoi 7000€ et pourquoi ne pas convier un élu d'opposition pour l'attribution ?", le maire de repondre que l'attribution s'est faites de manière transparente avec les présidents d'association.
Mme Fayolle de souligner que pour la St Eloi il n'a pas pris en compte le nombre d'adhérents, " Pour Trets evenementiel c'est dans le cadre de l'année de la gastronomie on majore les choses en esperant les faire plus belles que d'habitude , ils ont 12 adhérents 12x20€ = 240 , l'attractivité je peux leur mettre le maximum vu quil y a bien 3000 personnnes à la gastronomie, et je fais une subvention exceptionnelle cette année car ils s'occupent du marché de Noel et le salon de la gastronomie donc 7000€."


Le maire de préciser que toutes les assocs qui ont fait une demande ont été honorées, que cette année 5 associations nouvelles ont fait une demande. Quelques autres sont aussi subventionnées par le CCAS.
Les subventions seront votées en une fois et versées en mai !




Suite aux débats houleux de ce conseil, l'élu d'opposition Pascal Chauvin a précisé ce 15 mai sur sa page facebook au sujet de son allocution qu'il l'avait fait en sa qualité d'élu uniquement : "j’ai pris la parole en qualité d’élu (uniquement) pour dresser un bilan de l’attribution des subventions aux associations tretsoises." dit il notamment dans son billet.







Une nouvelle page s'est tournée ce vendredi 8 février 2019 lors de l'assemblée générale annuelle d'une des associations les plus importantes dans la vie du village : LA CONFRERIE SAINT ELOI. Une réunion très importante puisqu'en plus de sceller le bilan de l'année écoulée, elle voyait le départ de son président tant apprécié. Pour l'occasion c'est une bonne centaine de personnes qui sont venues ainsi y assister à 18h30 foyer de l'olympe avec des bénévoles, membres d'associations tretsoisesn mais aussi une douzaine d'élus dont le maire JC Feraud, son premier adjoint G Robiglio, mais aussi ses élus Mrs Coche, Luvera, Avena et Mmes Musso et Boudjaballah. Mais aussi les élus d'opposition : Mme Graffagnino pour le groupe de gauche, mais aussi Mrs Sanna, Chauvin, Accola, Laget et l'ancien maire et élu d'opposition Mr Tassy.


Tout d'abord le président Fabien Doudon remerciera tous les élus et personnes présentes ce soir là et dressera avec sa secrétaire le bilan de l'année 2018

BILAN 2018
● Le loto du 13 janvier qui avait réuni 130 participants
● Le repas d'hiver le 28 janvier au presbytère avec 116 convives
● L'assemblée générale le 8 février
● L'apéritif des charretiers le 13 avril afin de remercier toutes les confréries qui participent à notre cavalcade, réunissant 140 personnes
● Le sentier vigneron gourmand qui avait été dédoublé sur deux jours en raison de la forte demande d'inscriptions, s'est déroulé les 19 et 20 mai se terminant par un gros orage mais la manifestation a été un gros succès avec 610 personnes.

● Le salon de l'agriculture à Salon de Provence les 9 et 10 juin
● Participation aux feux de la St Jean

La grande fête de la St Eloi
- Les aubades dans Trets du 18 juin au 10 juillet

- Ouverture de la fête avec dépot de bouquet à l'oratoire, visite aux anciens le 11 juillet

- Jeux d'enfants sur le cours avec beaucoup de participants puis soirée intervachettes qui avait eu un beau succès avec 350 personnes le soir jeudi 12 juillet
- Le lendemain vendredi 13 grande course de caisse à savon avec plus de 400 spectateurs

- Grande journée de la St Eloi samedi 14 juillet avec les danses folkloriques dans les rues, puis la grande cavalcade à 11h avec une vingtaine de chars devant un public nombreux . Un défilé commenté cette année là par trois présidents de la confrérie de Trets. Le grand banquet à midi a réuni 450 personnes et fut marqué par les traditionnelles enchères, un moment émouvant où le président F DOUDON annoncera son départ. Le soir un spectacle de vachettes raseteurs a eu lieu dans les arenes du stade Burles.

- Le dimanche 15 juillet l'aioli a réuni à midi 128 personnes puis le soir après la victoire des bleus en coupe du monde, 250 personnes ont assisté aux derniers jeux dans l'arène.

● Participation au marché de Noël organisé par la mairie et Trets évènementiel avec un stand et la parade
● Enfin la grande messe de NOËL avec son défilé dans les rues le lundi 24 décembre puis distribution de pompe à huile et vin cuit a réuni énormement de monde.


Les finances
Charges : 53 748€ dont 20 571€ pour la fête, 15 797€ pour le sentier vigneron gourmand, 1194€ pour les festivités de NOËL (visite dans les écoles, marché de Noël , messe) etc

Recettes : 56 070€ dont 2693€ pour les enchères, 4643€ pour les aubades, les banquets, tombola, loto, 11 000€ de subventions (mairie, région, département) , snetier vigneron 17 292€, festivités de NOËL 820€.

Bilan : 2321€ de solde positif en raison d'une grosse erreur du fournisseur en verres du sentier vigneron qui avait fait une erreur de gravure et la confrérie ne les a donc pas payé, autres bénéfices les enchères qui ont beaucoup plus rapporté.

Renouvellement du bureau :
2 sortants historiques et importants dans la confrérie : Son président Fabien Doudon et Sylvain Orofino très investi lui aussi dans l'association et son organisation. Tous deux resteront cependant comme bénévoles mais quittent le bureau.

Fabien Doudon qui avait pris l'intérim à la présidence au printemps 2008 lors du départ de Roger Emiliani, était ensuite devenu officiellement président en 2009. Il rappellera qu'il quittait la présidence de la confrérie en raison de ses nouveaux engagements professionnels puisqu'il est depuis quelques jours le nouveau président de la cave vinicole de Trets Le cellier lou Bassaquet. Il sera alors très applaudi par l'assistance.


3 sortants qui se représentent et 2 entrées dont une charretière et Nicolas Baldi propriétaire du café de la renaissance qui permettra ainsi une meilleure collaboration avec les bars, restaurants, commerçants…

LE CALENDRIER 2019
● Grand Loto Saint Eloi : samedi 12 janvier 2019.
● Repas d’Hiver de la Saint Eloi : dimanche 27 janvier 2019, le président remerciera alors le maire pour le prêt du gymnase en catastrophe suite aux fortes inscriptions enregistrées.

● Apéritif des Charretiers : samedi 13 avril salle des Colombes

● Sentier Vigneron Gourmand : samedi 18 et dimanche 19 mai 2019

● Participation au Salon des Agricultures du département à Salon : les 7,8 et 9 juin 2019

Festivités de la Saint Eloi 2019 : du 10 au 14 juillet 2019 (Attention notez le dès maintenant dans vos agendas la grande journée de la St Eloi avec la cavalcade se tiendra exceptionnellement le samedi 13 juillet cette année et non pas le 14 en raison du fait que le 14 tombe un dimanche, or ce jour là se tient celle de Roquefort la Bédoule, les confréries se sont donc arrangées ainsi cette année, puisqu'il y a cinq ans Trets avait eu la date du dimanche, cette fois c'est donc eux).

● Grand Aïoli Saint Eloi : samedi 20 juillet 2019.

● Participation au Marché de Noël 14 et 15 décembre 2019
● Messe de Noël : le 24 décembre 2019.

● Chaque week end les bénévoles participeront comme chaque année aux cavalcades du département et certains week end il y en a même deux par jour en meme temps.
● La confrérie a aussi été contactée par le département pour faire un char sur le thème de la gastronomie dans le cadre de Marseille Provence année de la gastronomie 2019, chose qu'elle a volontiers accepté.



ET AUSSI
La confrérie recherche des bénévoles pour participer à l'organisation des festivités et diverses manifestations, n'hésitez pas à contacter l'association 06 85 48 13 73 ou steloitrets@gmail.com
Les cartes de membres pour les bénévoles sont 15€ seules, 20€ par couple, gratuité pour les -de18ans, importantes pour des raisons d'assurance

Jean Luc Avena lui donnera au président un livre d'or sur l'histoire de la confrérie , l'association en elle même est née le 30 novembre 1952 (mais existait avant sous une autre forme) avec la dépose des statuts en 1953. Le record du nombre de personnes au banquet 995 personnes.

LES DISCOURS
Jean Claude Feraud maire prendra ensuite la parole pour remercier Fabien Doudon de son travail "on perd un grand président car il a su montrer la passion qui l'animait , su perdurer cette fougue tretsoise envers la St Eloi, tu as protégé notre culture provençale, nos racines, et ce que nous aimons à Trets, tu l'as fait et très bien fait. Je suis ému mais aussi très content car tu vas prendre la direction de la cave qui est quelque chose de beaucoup plus gros." puis souhaitera la bienvenue au nouveau président "il a une situation qui n'est pas facile car quand on succède à quelqu'un qui a été un très bon président c'est toujours un peu stressant, je lui souhaite de faire aussi bien, de relever de beaux challenges et tant que les choses se présentent normalement, que les propositions respectent la loi et réglementations, je serai toujours derrière vous !"

Enfin Fabien Doudon remerciera "mon bureau qui m'a soutenu, tous mes bénévoles car sans eux on ne peut pas faire de St Eloi mais aussi tous ceux qui nous soutiennent les commerçants et associations".

LA NOUVELLE ST ELOI
Le bureau se réunira alors ensuite pour élire le nouveau président qui sera GILLES BOYER, bénévole depuis plusieurs années et membre du bureau depuis un an, on lui souhaite bon courage et que la St Eloi perdure très longtemps encore pour que Trets continue à être merveilleusement animée par ses festivités. Celui ci a déjà beaucoup d’idées pour agrémenter les festivités et faire des nouveautés dans le programme

Président : Gilles Boyer
Vice Président :  Alain Trincherro
Trésorière : Danielle Picchetti
Vice Trésorière : Christine Marano
Secrétaire : Sylvie Reverbel
Vice Secrétaire : Suzanne Vaiarello
Le  bureau compte 18 membres comme avant

Un grand apéritif dinatoire sera ensuite offert à l'assistance.









C'est un rendez vous traditionnel dans le calendrier des communes, les vœux du maire. Ceux de Jean Claude Feraud à Trets ont eu lieu ce vendredi 11 janvier 2019 salle des colombes dans une formule identique à l'an passé : même lieu, même heure, même jour, même déroulé et affluence quasiment identique, autour de 350 personnes environ. Une cérémonie où le décor avait lui été amélioré et plus réussi avec un grand écran et des éclairages bleu et rouge de chaque coté de celui ci. Les buffets eux étaient divisés en trois cette fois à différents endroits de la salle contre un seul l'an passé . Le discours lui était effectué debout, micro fixé à sa veste et juste quelques notes à la main.

Parmi l'assistance de nombreux présidents d'associations, une grande partie des élus du conseil municipal (mais pas tous), plusieurs élus du coin mais pas tous , car se tenait au même moment les vœux du maire de Rousset : avec la présence des maires de Peynier, St Marc de Jaumegarde, Fuveau , Beaurecueil, des pompiers, le nouveau major de la gendarmerie de Trets, le Père Michel Pierre Morin, la nouvelle principale du collège etc.

A 18h35 comme l'an dernier le maire offrira sa scène aux talents tretsois qui ont offert un beau spectacle d'une vingtaine de minutes avec deux chansons par la chorale du Foyer rural dont une sur la nouvelle année, trois performances de danses de l'association ATELIER DANSE et enfin deux chansons de Lenny, jeune chanteur tretsois qui a fait The Voice Kids terminant dans les 150 finalistes.
Malheureusement ce dernier a subit une coupure de courant qui a touché la sono un bon quart d'heure, mais ce dernier ne s'est pas déstabilisé et a poursuivi sans musique et micro, en accapela, sous les acclamations du public.


Et c'est à 19h10 que le premier magistrat débutera son discours, qui fut sobre, sans aucune polémique, ni attaque , d'une durée de 45 minutes, abordant le contexte national (avec une Gilet Jaune dans le public qui se fera entendre brièvement par deux fois), la métropole, les réalisations 2018 et projets pour 2019 mais aucune annonce nouvelle.



Le contexte national
Il commencera par rendre hommage aux policiers, pompiers pour tout ce qu'ils font pour les habitants et aura une pensée pour les victimes des attentats, celles de Marseille avec le drame de la rue d'Aubagne etc... et de dire "l'année qui se termine se termine mal marquée par les manifestations récentes marquant l'insatisfaction et ras le bol des français et malheureusement 2019 semble débuter dans les mêmes conditions, je pense aux revendications des gilets jaunes et je pense aux nombreux français qui souffrent en silence, la classe moyenne nous, vous , nous tous... Cependant je condamne fermement toutes les violences mais il faut reconnaitre que c'est une colère qui vient de loin, souffrance trop longtemps contenue, trop lointain occultée, je pense aussi à nos ainés....

Notre président ne devrait pas oublier les français, la France ne se dirige pas comme une start up il devrait respecter le peuple, il faudrait qu'Emmanuel Macron se rende compte que la France est plus grande que lui [...] A un moment l'arrogance c'est souvent la conséquence de l'incompétence car à ce jour la France est administrée par de très hauts fonctionnaires, [...] elle est administrée et pas gouvernée.... Il s'est aussi aperçu qu'un débat national était nécessaire sur beaucoup de sujets , il devrait travailler main dans la main avec nous les maires les 36 000 communes de France qui connaissent mieux les administrés que ces énarques.... [..] je fais le choix moi de choisir le dialogue au chaos , je n'ai pas attendu que l'on mette en évidence ce débat national pour connaitre les difficultés des familles tretsoises je les vois au quotidien , ce débat on le fera entre nous ici même dans cette salle, le 25 février prochain 18h lors d'une réunion publique." A noter qu'une photo peu flatteuse du président (ci contre) sera alors projetée pendant ce discours...



La politique
Il parlera des Elections européennes le 26 mai qui sont très importantes selon lui "car on a besoin de l'Europe" et de parler de 2020 "avec les élections municipales vous avez du le voir certains sont déjà en campagne depuis plusieurs semaines, ou mois, mais nous dans la majorité municipale on appliquera notre programme jusqu'au bout on s'arrêtera à la veille des élections [...] je reste animé aujourd'hui comme au 1er jour par la même volonté de vous servir et c'est pour cela que vous pourrez toujours compter sur mon équipe " dira t'il sans évoquer cette fois contrairement à l'an passé sa candidature !

La métropole
Il continuera son allocution, en rappellant son opposition à la Métropole depuis le début expliquant que les communes devaient garder leurs compétences : "laissez nous, à nous les maires Mr Macron gérer la proximité, la commune doit s'occuper de la proximité et la métropole des projets structurants" et de rappeler que "cette métropole est quasiment en faillite car l'état n'a pas mis la main à la poche et n'a pas tenu sa parole, j'ai bien peur qu'à partir de 2021 elle soit totalement asphyxiée", mais est rassuré car Martine Vassal en est désormais la présidente "c'est ce que nous pouvions espérer de mieux" et de parler de ce qu'elle a réalisé au département comme pour la jeunesse avec ses actions dans les collèges et d'annoncer au passage que grâce au conseil départemental 8M d'euros seront investis pour agrandir et rénover le collège de Trets.




2018 et les réalisations municipales
Il poursuivra en parlant de Trets et ce qu'il a fait ses derniers mois avec ses élus : "Avec la majorité municipale on travaille tous les jours pour livrer le programme sur lequel vous nous avez élu, on continue tous les jours de travailler pour construire le Trets de demain" parlant alors des contrats de subventions signés avec le département et ex CPA. Il évoquera la gestion financière "avec rigueur et sérieux" , des 9M d'investissements réalisés en 2018 "chaque élu a pu ici apporter des projets" et de rappeler qu'il n'a jamais augmenté les impôts communaux"

Puis parlera des réalisations 2018 : nombreux travaux de voirie et réseaux, s'excusant alors pour la gène occasionnée et l'importance de refaire tous les réseaux maintenant et d'effectuer ces travaux tous en même temps, avant que la métropole ne récupère les compétences "on a gardé pour la fin que des travaux de revêtement" rappelant ensuite la liste des travaux effectués en 2018 : travaux à la Gardi avec le nouveau parking, création d'un parc de santé, les tennis, rénovations de la salle des colombes, du casino cinéma, achat de l'immeuble à coté de la mairie, nouvelle ludothèque municipale, boulodrome (sans aborder ses problèmes d'inondation), nouveaux jardins d'enfants.

Puis abordera la zone de la Burlière, en évoquant ce que le site vous avez annoncé en début de semaine concernant la volonté d'enseignes commerciales de se désister de Trets : "J'ai dit au dernier conseil municipal qu'il restait 4 lots disponibles : deux commerciaux, deux industriels, mais j'espère vivement que l'avis défavorable donné par la CNAC pour l'agrandissement de Carrefour par de très grands fonctionnaires, j'espère que cet avis pourra être revu en représentant le dossier, car cette zone on essaye de la faire depuis trente ans, Trets en a besoin, on a enfin réussi à l'agrandir, dans une zone on a toujours besoin d'un leader, d'une locomotive et cet agrandissement permettra à toutes les autres belles enseignes dont vous avez tous besoin, de vous éviter d'aller à St Maximin, mais il se peut que ces belles enseignes, comme Intersport et autres , si Carrefour ne se fait pas, renoncent à leur projet et se désengagent. Sur le plan économique comme de l'emploi il faut la concrétiser cette zone".

Il abordera enfin très vite la culture, les festivités (mais que celles de la fin d'année) .



2019
"On peut envisager l'avenir avec sérénité malgré un contexte difficile, on va encore investir avec un nouveau plan de voirie : avenue Aristide Briand, lotissement Pierre Grosse, chemin des bonnets, ancien chemin de Marseille, Peuplier, Bendel, Regagnas, Clos Siméon, Avenue Cassin etc., il y a aussi l'enfouissement des réseaux, l'arrivée de la fibre optique normalement au 2e semestre 2019, nouvelles caméras de vidéo surveillance, bassin d'orage à la station d'épuration, rénovation du mur du château place Audric, de l'Hermitage St Jean, Autel et façade de l'église, éclairage du BMX, rénovation des virages du BMX, la pelouse sera agrandie suite à la montée de l'UST en PHA, puis l'année d'après rénovation des vestiaires et de son club house.

* Rénovation du sol du gymnase du collège , du stade Burles, création de la maison du bel âge place de la mairie, création de deux pigeonniers municipaux pour lutter contre le fléau des pigeons
* Il remerciera aussi tous les présidents d'associations sportives .

* Puis parlera de la situation catastrophique de la POSTE à Trets , demandant au public "A Trets La POSTE on l'a toujours, mais vous recevez du courrier tous les combien ?" provoquant alors un gros brouhaha dans l'assistance et évoquant la distribution anarchique du Trets mag, qui n'a lieu que cette semaine, soit un mois après que les magazines aient été distribués et de préciser qu'il recevait tous les jours des lettres de protestation "je ne jette la pierre à personne, mais ça devient intolérable" !

* Annoncera qu'une nouvelle école sera créée en 2021 derrière la salle des colombes
* Trets recevra des manifestations de Marseille Année de la gastronomie 2019
* La gare routière sera inaugurée très prochainement et ouverte à la fin du mois
* Les travaux de la nouvelle gendarmerie vont bientôt débuter avec une livraison dans un an et demi
* On a obtenu dans le dossier du PPRIF le droit de reconstruire en cas de sinistre

Puis parlera du fait que les élus devenaient les cibles de la population depuis quelques temps "ici ontravaille tous pour l'intérêt général, nous on a foi dans l'avenir de Trets, on fait tous les jours de notre mieux, on sait que l'on doit être irréprochable et montrer l'exemple, mais rien ne justifie d'être victime de procès d'intention, ou de délits de suspicions, quelque soit les élus.

Il conclura vers 20h, en remerciant tous les élus locaux, le personnel municipal "pour leur travail et dévouement" et réitéra ses vœux pour 2019 à la population.

Le buffet sera alors ouvert et tout le monde se jettera dessus jusqu'au milieu de la soirée.
Une cérémonie où les élus distribuaient à l'entrée comme tous les ans un petit agenda, qui revient sur toutes les manifestations de 2018 (toutes sauf la plus grande fête de Trets : celle de la st Eloi !!!) mais celui ci, pour la 1ere fois ne donne aucune info sur le programme des manifestations 2019. On regrettera aussi que la mairie n'offre toujours pas à la place de calendrier photos de Trets à afficher chez soi, plutot que ce petit agenda papier dont très peu de tretsois doivent se servir à l'heure du smartphone...


LES PERFORMANCES DES ASSOCIATIONS EN PREAMBULE















Ce vendredi 14 décembre 2018, la municipalité organisait comme chaque année à la même période sa traditionnelle cérémonie d'accueil des nouveaux arrivants, dans la salle d'honneur du château des remparts dès 18h. Un moment où la quarantaine de nouveaux habitants présents, (dont une comédienne, qui a été l'héroine d'une série policière de tf1 il y a plusieurs années), (sur les 70 qui avaient répondu positivement à l'invitation envoyée par la mairie par la poste ou sur le site officiel) ont pu rencontrer un grand nombre d'élus de la majorité présents et le maire Jean Claude Féraud. Aucun élu d'opposition n'était présent.

Après avoir pris l'apéritif dinatoire offert par la ville, le temps que le premier magistrat en retard, pris dans les embouteillages n'arrive; les nouveaux tretsois ont ensuite pu écouter son discours d'une vingtaine de minutes, où il présentera ses élus un à un, puis la commune et ses spécificités, ses contraintes géographiques et à risques : PPRIF, inondation, parlera des grands projets en cours : Zone Cassin, de la Burlière, il enchainera sur la vie associative "le tissu associatif est immense avec 160 associations" expliquant qu'ils avaient énormément fait pour le sport, et de dire au niveau des activités "c'est rare de trouver un week end où rien ne se passe sur la commune".

Il enchainera en expliquant "la vie municipale aujourd'hui ce n'est pas un fleuve tranquille loin de là, la gestion municipal est devenue très difficile depuis quelques années, et c'est chaque jour un peu plus difficile car l'argent se fait rare, on a perdu 1M d'euros en quelques années de dotation de l'Etat [...] si on a obtenu des contrats de financements pour faire des travaux, pour le fonctionnement quotidien c'est difficile... " rappelant qu'il n'augmente pas les impôts depuis 2008 " car les français sont harassés, fatigués de ces hausses d'impôts, la pression fiscale a atteint un niveau jamais atteint à ce jour, [...] alors qu'ils n'en voient pas le retour".

Il a aussi poussé un coup de gueule contre l'incivisme quotidien "je suis consterné de voir chaque dimanche soir les dépots sauvages devant les containers, tous les jours deux camions passent dans la ville pour ramasser les encombrants que les gens déposent n'importe où....ça me fait beaucoup de peine, on essaye de refaire le centre ancien, une belle voirie, de beaux trottoirs... quand je vois que l'on dépose des canapés lits devant les containers c'est lamentable ou les propriétaires de chiens qui laissent faire à leurs chiens leurs besoins sur la place de la mairie ou les trottoirs , c'est dégueulasse et un manque de civisme que je déplore."









Ce vendredi 7 décembre 2018 à 18h20 se tenait la traditionnelle cérémonie de la Sainte Barbe des sapeurs pompiers du centre de secours de Trets qui a réuni près d'une centaine d'habitants, familles, élus à la caserne, mais également l'ensemble des pompiers tretsois et de nombreux représentants du SDIS13. Parmi les nombreux élus présents de nombreux élus de Trets majorité et opposition, les maires de Trets, Peynier, Puyloubier, St Anthonin, et le président de l'union des maires Mr Christiani ou encore la conseillère départementale Patricia Saez. Celle ci a débuté par trois dépots de gerbe dans la cour de la caserne, au pied de la stèle en hommage aux sapeurs pompiers disparus.

Le chef de centre, le lieutenant Arnaud Delcorde sera le premier à prendre la parole, rappelant que cette année a été calme sur le front des incendies, mais le nombre d'interventions reste très élevé, expliquant que désormais ils devaient aussi faire face à de nouveaux risques qu'ils soient naturels ou générés par l'homme, rappelant les drames à Marseille avec l'effondrement d'immeubles par exemple. 2500 interventions ont ainsi été faites par le centre de secours cette année, dont tres peu en feu de foret, avec une ressource de personnels à 75% de sapeurs pompiers volontaires, le lieutenant en profitera alors pour les remercier pour leur disponibilité, aide , altruisme et bonne réalisation "de nos missions", remerciant aussi au passage chaleureusement la secrétaire du centre de secours.

Puis parlera de l'école des sapeurs pompiers mise en place il y a moins d'un an, qui compte une vingtaine de jeunes garçons ou filles, remerciant le conseil d'administration du SDIS ainsi que les maires pour la bonne mise en place de cette école. Ces jeunes ont commencé à être formés à 14ans pour être opérationnels à l'age de 18ans.

Le trésorier de l'union départementale des sapeurs pompiers des Bouches du Rhone prendra ensuite la parole, remettant au passage deux médailles dont une à notre maire JC Feraud décoré du Mérite Départemental de l’Union Pompiers 13, plus haute distinction de leur association pour un représentant de l'état, "pour le remercier pour son dévouement envers leur corporation". L'autre, une médaille de bronze sera décernée à un sapeur pompier.

Jean Claude Feraud, maire de Trets et vice président du conseil départemental rappelera de son coté, qu'il y a un an cette belle caserne avait été inaugurée lors de cette cérémonie, puis confiera son émotion d'avoir reçu cette médaille , témoignera aussi de la reconnaissance et gratitude de la population vis à vis des pompiers et les vertus qui animent ces hommes : "courage, solidarité, fidélité, fraternité". "vous incarnez le modèle français de la sécurité civile" dira t'il, précisant que 95% de leurs interventions concernent le secours à la personne. Et rappellera enfin le soutien indéfectible de la municipalité et les félicitera pour la création de cette école des sapeurs pompiers.

Le Lieutenant-Colonel FAURE du Groupement opérationnel du SDIS13, puis Patricia Saez conseillère départementale faisant parti du conseil d'admnistration du SDIS prendront également la parole
Plusieurs remises de décorations auront ensuite lieu ainsi que des avancements de grade et un apéritif dinatoire sera offert à l'assemblée.



CEREMONIE DE DEPOT DE GERBE








LES ALLOCUTIONS














REMISE DE DECORATIONS









Aprèsprès de 10ans d'attente, de diverses réunions de présentation, de retard divers, l'agrandissement de la zone d'activité de la Burlière est enfin rentré dans du concret depuis mai 2016 avec le démarrage des travaux sur une surface de 23 hectares par la Communauté du Pays d'Aix (devenue Territoire du Pays d'Aix dans la Métropole Aix-Marseille-Provence), répondant ainsi à la demande de la Ville de Trets. C'est à la société publique locale d'aménagement Pays d'Aix Territoires qu'est revenu le soin de réaliser cette future Zone d'Aménagement Concerté (ZAC).

Un agrandissement qui se situe derrière la zone déjà existante et qui sera en deux parties sur une quarantaine de lots : une partie commerciale et une autre industrielle. L'interet est de pouvoir transférer les activités installées sur l'avenue René Cassin sur cette zone. "Cela permettra au bassin de Trets de rester très performant en terme d'emploi" explique la SPLA.

Après les autorisations administratives, acquisitions foncières puis une très grosse phase de fouilles archéologiques préventives qui avait été réalisée au printemps 2015 sur une zone de 7 hectares, le gros des travaux a démarré en mai 2016 avec le terrassement, puis l'aménagement avec les réseaux d'eau, le pluvial, l'électricité, la voirie etc... Tous les réseaux étant enterrés. 3 accès seront ainsi créés à partir du chemin de la Burlière qui sera l'accès principal, aménagé avec des voies très larges facilitant la circulation de camions et poids lourds qui devront accéder à la zone artisanale au fond . Ce chemin débouchera sur le carrefour à feu rouge aménagé sur le RD6 boulevard de l'Europe en novembre décembre 2016. Un autre accès a lieu à partir de la zone existante sur l'avenue principale et un autre sur la route de Puyloubier. Au total ceux sont près de 4 millions d'euros de travaux qui ont été réalisés. Des travaux dont la fin était prévue en Aout 2017 et qui se sont finalement achevés 5 mois plus tard en JANVIER 2018. 2 bassins d'eaux pluviales paysagers ont aussi été créés.
Par ailleurs, entre mars et juillet 2017, une seconde phase de fouilles sur deux zones a eu lieu.

Alors que des habitants critiquent cet agrandissement pensant qu'il va entrainer la mort du centre ville, à l'inverse beaucoup l'attendent avec impatience espérant y trouver pleins de grands magasins très connus comme ceux que l'on trouvent à St Maximin, mais au fil des mois et des informations données ils risquent de beaucoup déchanter... On constate en effet que la majorité des lots dit commerciaux seront en fait des transferts de magasins ou entreprises existants : Carrefour, des garages automobiles et qu'il reste très peu de places pour de nouveaux magasins (5 , 6 lots apparemment).
Alors que St Maximin va voir l'arrivée dans l'année 2018 d'un magasin DARTY et que l'on parle d'un grand LIDL mais aussi d'un Decathlon ou Burger King, aucune nouvelle marque connue ne semble vouloir s'installer chez nous afin de rendre la zone attractive. Le seul nouveau magasin connu qui s'implantera est GIFI (sur deux lots).



Parmi ces 44 lots, une douzaine devraient en effet être occupés par un grand supermarché Carrefour, parking compris. Ce grand magasin comptera 6 petites boutiques ont précisé élus et SPLA, les mêmes qui existent actuellement dans Carrefour market de façon à ne pas concurrencer le petit commerce local. On parle d'un magasin de 5000m² environ (à titre d'info celui des Milles fait près de 15 000m²). Le batiment du Carrefour Market actuel restera propriétaire de Carrefour et ne devrait pas être détruit, même si on ne sait pas véritablement ce qu'il y aura à la place. Des rumeurs courent (un Décathlon par ex, (mais un est confirmé à St Maximin) sans qu'elles ne soient confirmées.

Un pôle automobile en entrée de zone réunissant les activités de mécaniques et les garages de la commune sera aussi créé avec Iaquinta (le transfert du garage lave auto de la route de St Maximin), Renault, Ganci. Et une nouveauté : NORAUTO.

De son coté le maire Jean Claude Feraud a précisé : "On veut faire en sorte que les tretsois trouvent tous ce dont ils ont besoin de manière à éviter qu'ils aillent à St Maximin ou ailleurs" ce qui semble hélas mal parti vu l'occupation des lots et de préciser en mai 2017 en réunion publique "on veut aussi à la fois protéger le petit commerce du centre ville. La voirie, la répartition logique des lots a été étudiée de manière très précise. On a étendue cette zone sur 23 hectares soit 44 lots."
L'attribution de lot est réalisé par un comité de pilotage composé de Monsieur le Maire, d’Élus Municipaux et de représentants de la CPA Métropole.

Dans la zone industrielle on retrouvera en très très grande majorité que des entreprises déjà implantées à Trets : Euromair (Fabricant de machines à projeter et pulvériser), Ganci (un garage), SPM (entreprise de maçonnerie) qui a ouvert ses portes fin décembre 2017 et a été la première à construire, LDMS (entreprise locale de levage), PROPLAST (entreprise de menuiserie déjà implantée à Trets), UNIBETON (le transfert de la Centrale à béton), NEDEL (Constructeurs de maisons en bois), PACE ( Entreprise de Maçonnerie Générale; déjà implantée à TRETS), Ambiance médicale (Grossiste en produits pharmaceutiques , déjà existant à Trets), AGUERO - TRETS TRANSPORT SARL (société de transports déjà existante à Trets), EGR Locations (Transport routier), AUTOMATISME THERMIQUE ELECTRIQUE (ATE) déjà implanté à Trets, Les Maisons de Manon (Constructeur maison , déjà implanté à Trets), ROSSI (chenil).
Surprise, à ce stade d'après ce qui a été communiqué, quasi aucune en réalité du secteur Cassin (comme Autocar Burles, Point P, Brouquier) ne figurent dans les annonces d'installation, alors que la mairie souhaite transformer l'espace en zone urbaine.

Coté magasin il n'y aura donc que GIFI , "La maison de la glace" (à moins que ce ne soit qu'un espace de fabrication vu qu'il est situé en fond de zone) et un picciniste (KAP).
Une énorme déception pour la majorité des tretsois donc et elle ne permettra pas de plus la création d'emplois, ou quasiment pas puisque les employés sont déjà en poste depuis des années, on peut juste compter sur quelques renforts !

En MARS 2018 alors que la zone est terminée, plusieurs permis de construire ont été apposés dans la zone, mais seule une est déjà construite et en activité SPM. En aout 2018 rien n'a bougé depuis !

Plan des attributions au 30 Janvier 2018
Ne pas tenir compte désormais des couleurs, tous quasiment sont passés au rouge soit signés, les lots vides n'étaient toujours pas attribués




Ce 23 octobre 2018, on a appris en conseil municipal qu'il y aurait aussi également : une société de jouets Perybaby apparemment implanté actuellement route de St Max, on parlerait aussi de Jouet Club, une micro crèche, une société de décoration pour la maison (magasin ?), la société PEINT'OR, un magasin / restaurant bio.
Sont en discussion aussi : l'enseigne (implantée sur la cote d'Azur) : UBALDI pour un magasin tourné vers la maison, literie, salon, ameublement (ils font aussi électroménager, informatique, high tech dans certaines formes de magasins) mais aussi INTERSPORT mais en format de magasin découpé (c'est à dire qu'ils n'occuperont qu'une partie du batiment).

Il ne reste que 4 lots de disponibles dont 2 en commerces et 2 en artisanal



LE SUIVI DES TRAVAUX
ETE 2016




DEBUT 2017




Aménagement du carrefour sur le RD6






Nouvelle phase de fouille mai 2017



JUIN 2017

 

AUTOMNE 2017

<= Première entreprise en construction : SPM

 


FEVRIER 2018


Entrée par la zone actuelle

Aire de parking à l'entrée

Bassin de rétention

Aire de parking au fond de la zone

Terrain de CARREFOUR
 

Chemin de la Burlière

 

Chose étrange entre la zone et le chemin de la Burlière le goudron n'a pas été refait !!!!






On en sait plus sur le CARREFOUR

Le 11 juillet 2018, la commission départementale d'aménagement des Bouches du Rhône (CDAC) a émis un avis favorable à la création d'un ensemble commercial de 7540m² et d'un point permanent de retrait à l'enseigne « CARREFOUR DRIVE » de 4 pistes de ravitaillement et 66 m2 d'emprise au sol à Trets.
Ce nouveau carrefour sera un hypermarché de 6000 m2 (soit le triple du précédent qui ferait apparemment d'après les chiffres qui circulent 2412m²).
Cet avis favorable l'est aussi pour la création d'une galerie marchande comprenant 6 boutiques totalisant 900m2 (252 m². 108 m², 112.5 m², 112.5m², 135 m², 180 m²) dans la galerie marchande et d'une moyenne surface non alimentaire de 640m² (équipement de la personne, de la maison et culture-loisirs) sur son parking. A titre d'exemple pour comparer ALDI fait 380m², Bricomarché 2785m².
Une enseigne s'est positionnée pour la reprise de la totalité du site libéré.
Un projet qui est cependant contesté par une association de commerçants EN TOUTE FRANCHISE (qui a dévoilé deux vues de l'hypermarché) qui distribue un tract aux commerçants de Trets actuellement et annonce qu'elle a déposé un recours à la Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) contre ce projet qui va nuire selon eux aux petits commerçants.

=> PRESENTATION DETAILLEE DE CARREFOUR AVEC TOUTES LES INFOS ET PHOTOS





/ 6 Commentaires







Carrefour et son agrandissement, le sujet anime l'actualité médiatique en ce mois d'aout 2018. Un projet sur lequel on ne savait jusqu'à maintenant pas grand chose, mais c'est désormais chose faites. L'association des commerçants LES VITRINES DE TRETS avait eu l'excellente idée d'inviter le responsable du projet de cet agrandissement Mr BRACCHI, à venir le présenter aux commerçants ce lundi 13 aout 2018 19h30, lors d'une réunion qui fut extrêmement intéressante et riche en informations. Hélas son déroulé fut très anarchique, car à peine le début de son exposé commencé, le responsable sera coupé à de multiples reprises par des personnes pour l'interroger sur leur cas personnel ou sur des débats (soit légitimes) mais qui n'avaient pas lieu d'être à ce moment là, au lieu d'attendre que l'exposé soit terminé. Pas étonnant du coup que peu de commerçants se soient rendus à la réunion une dizaine à peine, car ce genre de situation se réitère souvent, chose bien regrettable et énervante, qui décourage donc beaucoup à s'y rendre...
Une réunion qui a permis de lever les doutes, mis fin aux rumeurs diverses, puisque le responsable du projet n'a éludé aucune question, et y répondra à toutes pendant deux heures.

PRESENTATION COMPLETE ET DETAILLEE

Le projet

Avec l'agrandissement de la zone de la Burlière sur 23 hectares (Présentation ici) avec une partie industrielle et l'autre commerciale, celle ci verra la création d'un ensemble commercial de 7540 m² avec la création d'un hypermarché (ou plutot agrandissement) de 6000 m² avec une galerie marchande , d'un nouveau magasin et l'accueil d'un autre dans le batiment du Carrefour actuel. D'autres magasins verront aussi le jour dans cette zone (comme Norauto, GIFI, un magasin de glaces, de piscine, mais très peu hélas par rapport à ce que les tretsois (impatients pour beaucoup de voir ces magasins arrivés) s'attendaient en réalité et beaucoup de déménagements d'entreprises déjà existantes sur la commune.

Pour rappel, Carrefour Market, actuellement a une superficie de 2412m², le batiment a été construit en 1989 sous l'enseigne INTERMARCHE, en février 2004 il deviendra CHAMPION, puis subit quelques petits agrandissements au fil du temps sur tous les côtés, avant un gros en 2008, devenant alors CARREFOUR MARKET en juillet 2009 qui a été rénové il n'y a pas très longtemps. Cette fois le supermarché actuel va fermer pour être transféré 300 mètres plus loin au Nord dans un grand terrain devenant un HYPERMARCHE CARREFOUR. Celui ci ne sera cependant plus géré par le groupe Carrefour, et ne leur appartiendra plus, mais sera géré par un franchisé, sous l'enseigne Carrefour : Mr Bracchi est le porteur du projet pour la société SAS 3B INVEST.  "Le magasin actuel était devenu vieillissant , obsolète, plusieurs fois rénovés. Pour nous il y a un marché à prendre à Trets dans cette zone et si on ne le prend pas d'autres le prendront de toute façon rapidement" expliquera t'il, précisant qu'au départ le projet initial était de recevoir dans la zone un nouveau supermarché à la taille semblable à ceux actuels : Intermarché, Casino s'étaient ainsi montrés intéressés, ce qui signifie que l'on aurait eu 3 magasins identiques, mais cela n'a pas séduit les élus et ce promoteur car ce nouveau magasin de 2500m² aurait alors proposé les mêmes références que Carrefour ou le Casino actuel.

Le projet d'un grand magasin a alors vu le jour, Carrefour voulait au départ un magasin de 7000 / 8000m², mais après de nombreuses discussions avec la mairie, tout le monde est tombé d'accord sur 5000m², tous les documents parlent cependant d'un Carrefour de 6000m². Une superficie trop petite pour le groupe Carrefour qui s'est alors retiré et ne mettra pas un centime dans le projet, et celui ci a donc été repris par lui a fait savoir le promoteur .

De plus les contraintes imposées par la mairie au sujet de la galerie marchande étant tellement lourdes (celle ci voulant protéger le commerce local) ont également découragé le groupe. Un projet d'agrandissement destiné à éviter la fuite des tretsois vers St Maximin, Aix, Aubagne pour faire leur course, explique la municipalité qui souhaitait ce projet depuis longtemps. Le promoteur rappelant au passage que St Maximin va voir son HYPER U s'agrandir de 4 à 8000m² et recevoir un Décathlon et autres magasins prochainement. "Mais avant de construire ce projet nous avons eu de très nombreuses discussions avec la municipalité, les agriculteurs, l'association des commerçants, tout cela s'est fait en concertation." insistera Mr Bracchi, qui travaille dessus depuis 5ans désormais. Et pour le réaliser il va énormément investir puisque le projet coute 24 millions d'euros dont 18M pour la construction et 6M pour l'aménagement du site. Le terrain étant à 135€ le mètre carré.



Le Carrefour en lui même
"Pour que des magasins s'installent dans la zone de Trets il fallait un moteur, quelque chose d'attractif" ainsi a donc été décidé de construire cet agrandissement de Carrefour. D'une superficie de 5 à 6000m² soit plus du double de l'actuel 2412m², ce magasin sera totalement différent de l'actuel précisera t'il, "Il sera aux normes actuelles, plus beau". On retrouvera à l'intérieur tout ce qu'il y a dans l'actuel, avec les mêmes rayons, styles de produits, mais sur 32 000 références présentes dans ce type de magasin actuel il y en aura du coup beaucoup plus dans le nouveau, permettant un plus large choix sur chaque produit. De nouveaux rayons viendront également s'y greffer comme un grand rayon dédié au Bio, plus de services, avec du coté alimentaire une plus grande collaboration avec les producteurs locaux et régionaux où leurs produits seront vendus. Cependant dans la surface agrandie, il y aura surtout du non alimentaire avec beaucoup de "bazar".
Un point permanent de retrait à l'enseigne « CARREFOUR DRIVE » de 4 pistes de ravitaillement et 66 m2 d'emprise au sol sera aussi créé



Le batiment
L'emprise au sol des constructions sera de 12 500 m² décomposés comme suit Centre commercial : 11 654 m2 / Moyenne surface : 846 m²

Le Centre Commercial (bâtiment principal) aura une surface de plancher de 11 988 m². Ces surfaces seront décomposées comme suit :
Surface de vente de l'Hypermarché : 6 000 m²
Réserves de l'Hypermarché : 1 055 m²
Laboratoires et chambres froides 925 m²
Bureaux et locaux sociaux 462 m²
Locaux Drive 158 m²
Mail R+ :1 917 m²
Mail RDC : 716 m²
Surface de vente des Boutiques : 900 m²
Annexes des Boutiques : 100 m²

La moyenne surface aura une surface de plancher de 800 m². Ces surfaces seront décomposées comme suit :
Surface de vente : 640 m²
Réserves et locaux annexes 160 m²
Pour une surface de plancher totale de : 12 788 m².

Cette opération s'inscrit dans une démarche de développement durable, notamment par la mise en application de plusieurs procédés d'économie d'énergie, l'emploi de matériaux éco-responsables, l'installation de 650 m² de panneaux photovoltaïques en toiture, ainsi que par une gestion efficace des eaux pluviales et des déchets. 2 bassins de rétentions seront créés aux 2 angles cotés Nord. L'insertion du projet sera envisagée dans son environnement grâce à un accompagnement végétal favorisant la biodiversité (6329 m2 d'espaces verts, 136 arbres de hautes tiges, toiture végétalisée de 2490 m2) et une architecture moderne, Le promoteur s'étant engagé à 20% d'aménagements paysagers de plus que ce qui était demandé.
En rassemblant les noues et bassins, une surface d’environ 3100 m² participera donc à l’évaporation naturelle des eaux pluviales.
La toiture végétalisée mise en place (2490 m²) participera également à l’évaporation et à la rétention de l’eau de pluie.

Coté stationnement, il sera doté d'un parking de 630 places (le double de l'actuel) 287 en extérieur et l'autre moitié sera en sous terrain sous le magasin : 343. Il y aura aussi un parc à vélo. Des places avec un revêtement perméable, des places adaptées PMR, dédiées à l’autopartage, équipées de bornes pour le chargement des véhicules électriques et également des emplacements 2 roues.





La galerie marchande
Une galerie marchande comprenant 6 boutiques totalisant 900m² (252 m². 108 m², 112.5 m², 112.5m², 135 m², 180 m²) verra le jour. La condition obligatoire fixée par la mairie et qui a donc découragé Carrefour trouvant cela trop restrictif. Tous les commerçants actuels de la galerie (ils sont 4 à ce jour : le cordonnier, Passion beauté, le magasin de lunettes etc) seront obligatoirement relogés dans cette galerie, du moins s'ils le souhaitent. Certains n'ont pas encore fait connaitre leur choix. Des magasins qui seront plus grands qu'actuellement et ce à leur demande. Deux nouveaux magasins verront donc le jour, mais la condition fixée par la mairie et l'association des commerçants est qu'ils ne fassent pas doublon avec ce qui existe déjà à Trets, le choix sera fait en concertation là encore. Plusieurs ont déjà fait savoir leur intérêt pour ouvrir un magasin. Se rajoutera aussi dans la galerie, chose nouvelle une brasserie, là aussi rien n'est encore signé, des contacts sont juste pris : marque ou pas marque.
En plus de cette galerie on retrouvera sur le parking du Carrefour, au Nord Ouest une moyenne surface non alimentaire de 640m² (équipement de la personne, de la maison et culture-loisirs d'après le dossier remis à la commission départementale) mais là aussi rien n'est encore choisi. A titre d'exemple pour comparer ALDI fait 380m², Bricomarché 2785m².
A savoir que Burger King souhaitait au départ venir s'implanter dans la zone, mais ils ont préféré eux aussi St Maximin, a t'on appris .



Coté emplois
Le magasin actuel compte actuellement plus d'une cinquantaine d'employés, TOUS seront repris dans le nouveau et près d'une centaine d'emplois seront créés en équivalent temps plein sur le bassin local de population.


Que va devenir l'ancien Carrefour ?
Si Carrefour déménage, il va donc rester le bâtiment actuel, vieux de 30ans, le document remis à la commission départementale annonce qu'une enseigne s'est positionnée pour la reprise de la totalité du site libéré. Mais le promoteur annoncera que rien n'est signé pour le moment. Si Décathlon s'était bien positionné, ils ont préféré St Maximin. Néanmoins à ce stade sont en discussions : l'enseigne (implantée sur la cote d'Azur) : UBALDI pour un magasin tourné vers la maison, literie, salon, ameublement (ils font aussi électroménager, informatique, high tech dans certaines formes de magasins) mais aussi INTERSPORT mais en format de magasin découpé (c'est à dire qu'ils n'occuperont qu'une partie du batiment).




Quand ?
Le 11 juillet 2018, la commission départementale d'aménagement des Bouches du Rhône (CDAC) a émis un avis favorable à la création d'un ensemble commercial de 7540m² . Le permis de construire a aussi été accordé a t'il précisé (en réalité NON mais pour des raisons légales en raison des recours, précise le promoteur cet automne). Le promoteur peut donc démarrer les travaux dès maintenant s'il le souhaite, mais il s'attend à avoir des recours, notamment de l'association de commerçants (extérieure à Trets) EN TOUTE FRANCHISE qui distribue un tract aux commerçants de Trets en ce mois d'aout et annonce qu'elle va déposer d'ici le 24 aout un recours à la Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) contre ce projet qui va nuire selon eux aux petits commerçants. Une fois les recours passés les travaux pourraient donc démarrer d'ici 6mois à un an, il faudra alors compter environ un an pour construire. L'ouverture peut donc être envisagée pour 2020 2021. Pour l'ouverture du ou des magasins dans l'ancien carrefour là il faudra compter au moins 6 mois à un an de plus le temps de faire les travaux de réaménagement, une fois Carrefour parti.


Quelques inquiétudes de la part de commerçants actuels
Cet agrandissement va t'il faire du mal aux commerçants du centre ville ? L'avis est partagé, mais vu le peu de commerces qui reste en ville (on ne trouve quasiment que des coiffeurs, agences immobilières et bars désormais) pas sur que ce nouveau Carrefour ait beaucoup de conséquences, vu qu'il existe déjà depuis 30ans et sera juste plus grand. Cependant certains commerçants feront savoir qu'ils ne comprennent pas pourquoi ce magasin s'agrandit, ne voient pas l'intérêt, d'autres sont inquiets que ces 6 magasins soient par la suite découpés en plusieurs (chose impossible selon le promoteur), ou que Carrefour propose des produits qu'eux vendent.


Photos maquette : SAS 3B INVEST / Ingénierie Bâtiment Services









Ce mercredi 8 aout 2018 c'était l'heure du bilan pour les festivités de la St Eloi qui ont animé Trets du 11 au 15 juillet dernier avec grand succès pour la plupart des manifestations proposées, avec un grand beau temps à chaque fois. Une vingtaine de bénévoles s'étaient ainsi réunis autour du président Fabien Doudon, qui avait annoncé le 14 juillet dernier qu'il se retirerait à la fin de l'année.

Le président et les bénévoles remercient les agents des services techniques, de la police municipale, la mairie et ses élus pour leur aide lors de cette fête, ainsi que les différents partenaires.



Il commencera par dresser le bilan financier de la fête qui a enregistré 20 576.27€ de dépenseS et 16 091€ de recettes, soit un déficit de 4485€. Néanmoins grace aux diverses subventions celle ci peut afficher un excédent de 4515€. (Il faut rappeler par ailleurs que l'association avait finit l'année en déficit l'an dernier.) Le président expliquera qu'ils avaient fait beaucoup d'économies cette année et regarder chaque dépenses attentivement, ne sachant pas le montant des subventions qui seraient allouées. Il sera donc satisfait de cet excédent et précisera que si l'an prochain les subventions seront à même hauteur la confrérie pourra essayer de proposer encore plus d'animations aux tretsois lors de la fête.

Les enchères ont bien fonctionné lors du banquet, avec le même montant quasiment que l'an dernier, même chose pour les aubades qui ont permis de récolter auprès des habitants et commerçants 5610€, la confrérie remercie à ce titre chaleureusement les tretsois, bars, commerçants, restaurants pour leur générosité cette année encore.

Puis ils entreront dans l'analyse de chaque manifestation, puisque sur ces 5 jours la confrérie a proposé pas moins de 12 animations très diverses. Le bilan final sera très positif et tout s'est bien déroulé sans gros problèmes.

Le jeudi pour les jeux d'enfants les bénévoles souligneront la forte affluence du public, tout s'est bien déroulé mais la course de garçons de café n'a pu se faire en raison d'un nombre de volontaires trop faible de la part des bars. Les ballades en poneys ont été bien appréciées des enfants. Le soir pour la 2e soirée intervachettes le déroulement à 2 équipes au lieu de 4, l'an passé a permis une bien meilleure organisation et une soirée plus fluide où tous les jeux ont été fait en une heure et demie dans une belle ambiance.


Le vendredi pour la course de caisse à savon le nombre de participants fut en baisse, et un peu moins de public, malgré une communication plus importante cette année, les bénévoles ont constaté que la grosse foule est surtout arrivée à 19h pour la grande course. Le président remerciera chaleureusement les services techniques pour leur aide.

Le samedi 14 grande journée de St Eloi, Fabien Doudon exprimera sa satisfaction d'avoir vu autant de bénévoles à la cérémonie à 8h30 du matin place de la mairie, mais sera contrarié par le peu de monde à la messe et le fait que les musiciens n'y aient pas joué.
A 10h30 trois groupes folkloriques ont animé le village mais très peu de temps car ces derniers ont été un peu indisciplinés regretteront les bénévoles car ils sont arrivés très en retard, n'animant donc que peu de temps le village, or ces derniers sont payés par la confrérie.

Pour la cavalcade qui a réuni énormément de monde encore, le défilé s'est très bien passé mais les bénévoles reviendront sur les très gros soucis qu'ils ont eu pour gérer la circulation automobile au départ du cortège dans le secteur des colombes , et les nombreuses voitures stationnées boulevard Vauban qui ont géné la bonne marche du défilé.
Par ailleurs le poste de commentateurs mal positionné et loin de la foule sera aussi évoquée, une reflexion est à mener pour l'an prochain.


Le banquet du 14 juillet mais aussi l'aioli du lendemain qui ont réuni 450 et 128 convives ont été bien appréciés. Enfin pour les deux derniers spectacles de vachettes, celui du samedi soir a eu peu de monde malheureusement, celui du dimanche soir après le sacre des bleus en coupe du monde a bien marché mais le taureau piscine n'a pu avoir lieu comme prévu en raison d'un soucis technique sur la piscine prévue au départ.


Concernant les aubades, si elles ont pu récoltées quasiment autant d'argents que l'année passée, le manque de bénévoles se fait ressentir pour les faire. La confrérie remercie MATY FLEURS pour son aide avec le prêt du véhicule.

Le repas d'hiver aura lieu en janvier et l'AG en janvier ou février prochain.

Un bilan qui a donc bien évoqué l'avenir, en espérant qu'avenir il y aura avec la nomination d'un nouveau président en début d'année prochaine, afin que la confrérie ne s'éteigne pas ce qui serait dramatique pour la commune.

=> REPORTAGE PHOTOS ET VIDEOS SUR LA FETE A VOIR ICI







Une nouvelle grosse page de l'histoire de l'UNION SPORTIVE TRETSOISE (UST) s'est tournée ce mardi 17 juillet 2018, la plus ancienne association de la commune, 106 ans cette année. Le club dirigé depuis un an pour la première fois de son histoire par une femme, Stéphanie Belmonte a en effet changé de direction et vu le départ d'historiques, après cette saison sportive qui fut excellente avec la montée de l'équipe principale en PHA notamment. Une assemblée générale extraordinaire s'est ainsi déroulée à la Gardi en présence d'une quarantaine d'adhérents mais aussi le maire, son premier adjoint et l'adjointe aux associations.

Stéphanie Belmonte, présidente qui s'est beaucoup investie tout au long de cette année a ainsi annoncé en début de réunion qu'elle quittait la présidence "pour des raisons tout à fait personnelles, et en aucun cas par rapport à certaines personnes, j'ai pris cette décision avec ma famille mais je resterai au sein du comité directeur et j'accompagnerai le nouveau président cette saison" , remerciant alors particulièrement Cyril Accola pour tout le travail qu'il a effectué au sein du club "c'est pour moi un exemple, il m'a tout appris, donné cette envie, je suis très touchée et triste qu'il ait décidé de partir" et remerciera Abdellack Daoudi "pour tout ce qu'il a fait au sein du club surtout au sein de la section séniors avec une force de caractère et une envie d'avancer. Depuis qu'il est rentré au sien du comité directeur il nous a tous reboosté et donné une envie de continuer". Elle remerciera aussi la section ART UST DANCE pour tout ce qu'elles ont fait "rien ne changera dans cette section" .

Un départ qui n'est pas le seul donc, puisque Cyril Accola trésorier cette saison (et ex président jusqu'en juin 2017), présent au sein du club depuis 16ans quitte aussi le comité directeur et également Dominique Pouget, vice président, qui l'a quitté en cette fin de saison après un très très long et beau parcours à l'UST.

Le maire Jean Claude Feraud prendra alors la parole, rappelant que l'UST était la plus ancienne association de la ville, félicitant Mme Belmonte pour ce qu'elle a fait et insistera pour qu'elle reste encore longtemps "on est ravi de la réussite de l'UST, la mairie est derrière vous. Après il faut garder la raison et mesure, cette année vous montez en division supérieure, j'en suis très heureux et je vous félicite, mais l'Ust ce n'est pas que l'équipe première, c'est aussi tous les jeunes derrière sur lesquels vous avez fait beaucoup d'efforts , ça nécessite beaucoup de bénévoles, des éducateurs investis, et notre rôle d'élu est de soutenir l'ensemble des actions de l'UST ; la formation, les jeunes et l'équipe première qui tire le tout vers le haut. Après je dis garder la mesure car je n'aurais jamais les moyens de l'OM donc il faut adapter les moyens.
On va continuer à moderniser le complexe, avec la modernisation de ce club house qui est obsolète, j'ai deux projets que je vous soumettrais très prochainement, qui ont des couts très différents, cela nécessitera entre 4 et 9 mois de travaux, il faudra voir comment on s'organise pour la saison. Il faudra aussi voir rapidement avec le président de la Ligue puisqu'il faut agrandir le stade de 3m d'un coté et 5 de l'autre."


Le trésorier Mr Accola présentera ensuite les compte arrêtés au jour même, qui ont un solde positif de 12 199.3€ pour démarrer la saison.

Tout le bureau est démissionnaire et plusieurs nouvelles personnes se sont présentées. Le nouveau comité directeur s'est réuni ensuite à huit clos ce mercredi pour désigner le nouveau président.

Le nouveau président est Mr DAOUDI Abdelak
Secrétaire: Mme MATHLOUTHI Blandine
Trésorier: Mr AMELINE Christophe

Membre du comité directeur :
Mr HAJJI Wadie
Mr Reymond Gilles
Mme LAMY Raphaëlle
Mme BELMONTE Stéphanie

Puis ce mardi DAOUDI Abdelak , (nouveau président donc) prendra la parole, expliquant que la saison prochaine ils mettront en avant la section ART UST DANCE en organisant plusieurs évènements, des tournois et pourquoi pas des spectacles.
Il rappellera la saison sportive qui fut très bonne cette année, remerciant ses joueurs pour leur beau parcours et expliquera que la saison prochaine ils accentueront sur les jeunes et que les membres seront équipés à la rentrée par NIKE, "on a jamais eu une marque aussi grande pour nous sponsorisés avec une tenue qui sera jaune et bleue aux couleurs de l'US TRETS". Chaque enfant aussi recevra une gourde individuelle.
Il pense également refaire le tournoi international , précisant enfin "rien ne changera cette saison, juste de l'évolution."

Mon parcours : "je suis rentré comme joueur, puis capitaine, dirigeant, manager, membre du comité directeur et aujourd'hui président, un parcours que je souhaite à d'autres personnes". dira t'il en conclusion et c'est donc lui qui a en main les rennes de cette grande association, lui qui a dirigé l'équipe séniors la saison dernière.

Le maire expliquera par ailleurs, que pour refaire vivre le centre ville "il faut faire le maximum d'activités place de la mairie, un lieu facilement sécurisable, qui est à proximité des bars, tous ceux qui veulent développer des activités sportives et culturelles il faut le faire sur cette place, comme le festival Scènes de jeunes qui a été une belle réussite à cet endroit pour la première fois début juillet"








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...