Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Culture


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités



Nouveau grand évènement de MPG2019 : Marseille Provence Année de la gastronomie à Trets ce Vendredi 13 septembre 2019. Après deux repas insolites , un en juin salle des colombes, un en juillet à Chateau Coussin, puis le salon de la gastronomie, une nouvelle manifestation spéciale s'est tenue sur la commune dans un cadre totalement inédit : Le jardin des remparts. Un vrai repas insolite pour le coup.

En effet pour la seconde fois de son histoire après la soirée des Nuits Ste Victoire le 4 juillet dernier, ce beau site ouvert en 2012 , a reçu un spectacle, avec l'"Opéra à votre table". La ville avec le département proposaient ainsi au public de venir pique niquer dans ce site naturel avec un repas concocté par un grand chef Ludovic Turac suivi d'un spectacle avec une opérette lyrique , création imaginée dans le cadre de cette année de la Gastronomie . Et on peut dire que le public a été conquis par ce concept inédit puisqu'ils étaient 110 personnes à venir y participer, une belle affluence, supérieure aux autres communes où ce spectacle s'est produit cet été et qui était proposé à un tarif raisonnable 29€ (39 avec une bouteille de vin en plus).

C'est à 19h; que les convives de tous ages sont arrivés, se sont alors fait remettre une box gastronomique concocté par ce chef étoilé Ludovic Turac. Marseillais, âgé de seulement 30 ans, il a fait ses classes entre quelques grandes tables parisiennes (le Bristol et Guy Savoy, l'Hôtel du Castellet) et le concours de M6 Top Chef & qui a aujourd'hui son restaurant : "Une Table, au Sud" récemment récompensée par une étoile au guide Michelin, faisant de Ludovic le plus jeune chef étoilé en 2015.

La box proposait ainsi un menu composé de : Brandade de poissons de roches confits, copeaux de légumes aux zestes d’agrumes. Gaspacho de tomates de Provence à boire + Pistou de daurade royale, pomme de terre fondante au safran + Tarte au citron bio, crémeux yaourt à l’estragon. Un repas fort bon, selon les commentaires entendus. Une fois leur sac repas entre les mains les gens allaient s'assoir dans le jardin où des bottes de pailles avaient été dressées pour manger de manière très conviviale et ce par une température des plus agréable ce vendredi soir 22°C et un beau ciel dégagé.

A 20h35 tous se sont réunis dans la fosse du jardin pour le spectacle « A table, à table !» , une opérette contant un voyage gourmand avec un menu exceptionnel airs d'opéra, vins fins et mets délicats dans un restaurant imaginaire interprété avec brio par Anica Skryane soprano, Patricia Schnell mezzo-soprano, Avi Klemberg ténor, Richard Rittelmann baryton, Franck Pantin pianiste, Jean Manifacier comédien, Sinath Ouk danseuse et mis en scène par Jean Manifacier avec des chorégraphies de Sinath Ouk. Un beau spectacle d'une heure et demie dans ce cadre magnifique avec ces remparts en pierres éclairées, ce décor scénique et cette musique si joliment chantée. Un opéra bien drole qui a bien fait rire le public, dans la plus pure tradition des opérettes avec ses jeux d'acteurs souvent volontairement surjoués pour accentuer le comique de situation, le tout entrecoupés d'airs d'opéras d'Offenbach, Bernstein, Thomas, Lecocq, Gounod à Verdi.... etc accompagné par un pianiste.

Le public a assisté au repas intégral de l'entrée du personnel qui dresse alors la table, puis l'arrivée des deux couples pour dîner. Du cocktail au dessert, nos deux couples de convives-chanteurs ont donné à voir et à entendre un dîner en musique inattendu, burlesque même, tout en élégance et humour, orchestré tel un ballet, par un maître d'hôtel poète secondé de sa fidèle serveuse espiègle et virevoltante, ponctués aussi de chansonnettes comme le « jambon de Bayonne » accompagné « d’épinard » agrémenté d’un verre d’ « alcool »...

​Le public a fortement applaudi les chanteurs comédiens à la fin du spectacle vers 22h. Un bien bel évènement, de qualité, qui a montré que ce jardin des remparts était vraiment l'endroit idéal pour des spectacles évènements de jour comme de nuit, en espérant que cela donne ainsi l'idée à la mairie d'en faire plus souvent.
On regrettait cependant ce voisin peu délicat qui a laissé, durant toute la soirée sa fenêtre ouverte avec sa musique assez forte, donnant un bruit de fond assez génant pendant le spectacle. Cette soirée cloturait ainsi l'été 2019 à Trets.















































Le samedi 3 aout denrier le public était venu nombreux assister à un spectacle aérien et drole sur les façades du château avec Vol éphémère (Reportage à voir ici), interprété et proposé par la compagnie "Les têtes bêches". Retour sur les coulisses de ce spectacle par LA PROVENCE du mardi 13 aout qui avait consacré une page entière sur cet évènement et ses préparatifs







Les vendanges ont démarré en Sainte-Victoire et déjà la nouvelle édition du grand rallye automnal se profile à l'horizon. Le 18ème "Rallye Découverte des Vins de la Sainte-Victoire" aura lieu cette année le samedi 19 octobre. Les inscriptions sont ouvertes depuis ce 10 septembre sur le site https://www.billetweb.fr/rallye-decouverte-des-vins-de-la-sainte-victoire, dépéchez vous car elles sont en général vite closes.

Le départ sera comme tous les ans donné de la salle Emilien Ventre à Rousset. Face à la montagne Sainte-Victoire, les vignerons seront heureux de vous accueillir le temps d’une journée d’automne pour une découverte conviviale et ludique de leurs caves et de leurs domaines.
En voiture et par équipe, les participants découvriront un parcours ponctué d’énigmes et de rencontres avec les vignerons.

Dans les vignobles fraîchement vendangés, diverses animations seront proposées pour faire découvrir l’univers du vin : travail de la vigne, vinification et élaboration des vins, initiation à la dégustation, histoire de la vigne et du vin, accords mets/vins…
Comme les années précédentes avec l'Automobile Club du Pays d'Aix et le Crédit Agricole Alpes Provence nous souhaitons vous sensibiliser à la sécurité routière : chaque équipe désignera son « SAM » qui sera récompensé s'il respecte les règles de sécurité.

Cette année encore, le Grand Site Sainte-Victoire, le Muséum d’Histoire Naturelle d’Aix-en-Provence et la Réserve Naturelle Nationale Sainte-Victoire seront associés à cet événement. Les participants pourront rencontrer les guides sur leur parcours.

Les temps forts de ce 18ème Rallye :
8h30 à 9h30 : Petit déjeuner d’accueil, remise d’un verre de dégustation et du « rallye book » puis départ progressif de la salle Emilien Ventre (salle des fêtes de Rousset).
Pause déjeuner : Déjeuner servi dans les caves et domaines afin de partager ce moment avec les vignerons. Les vins du déjeuner seront offerts.
15h : Animations sécurité routière, Jeunes Agriculteurs du canton Sainte-Victoire & Toyota Auto Sprinter.
17h : Retour à la salle Emilien Ventre & animation musicale
18h20 : Remise des prix et discours.
19h : Cocktail dinatoire.

De nombreux lots sont à gagner dont le 1er prix :
1 semaine pour 5 personnes avec hébergements et forfaits de ski à la station Risoul Forêt blanche offert par son office de tourisme, la location du matériel offerte par Catinat Sports Skimium et pour s’y rendre, prêt d’un véhicule par Toyota Auto Sprinter Aix-en-Provence.
Le prix de la journée est de 45€ pour les adultes et 15€ pour les enfants jusqu'à 18 ans.

IMPORTANT : Inscription préalable obligatoire. Le nombre de places étant limité, elles seront accordées par ordre chronologique d'arrivée d'arrivée jusqu’à épuisement. Cette année les inscriptions se feront uniquement en ligne à compter du 10 septembre à 10h, par équipe, avec un règlement par carte bancaire via le lien https://www.billetweb.fr/rallye-decouverte-des-vins-de-la-sainte-victoire







Comme tous les ans à la même époque, Fuveau va devenir le centre névralgique de la culture en pays d'Aix le temps d'un week end puisque le petit village organisera ces samedi 7 et Dimanche 8 Septembre 2019, son traditionnel et annuel grand Salon Littéraire.

Organisé par l’association « Les Ecrivains en Provence « il célèbrera cette année sa 30ème édition en accueillant des écrivains réputés mais hélas strictement aucunes célébrités du monde de la chanson, du cinéma, de la télévision ou du journalisme, comme c'était le cas par exemple l'an passé avec Daniel PREVOST, Thierry Beccaro, Claude SERILLON etc , là personne de bien connu !
En tout ceux sont plus d'une centaine d'auteurs, talents nationaux et régionaux en littérature générale, jeunesse, bandes dessinées et beaux livres, qui vont dialoguer avec leurs lecteurs et dédicacer leurs ouvrages dans un salon qui aura cette année pour thème la Belgique.

Un week end où se déroulera également en parallèle la traditionnelle Foire de la St Michel.
Le Parrain du Salon : Jean Contrucci.

Lieu de rencontre avec les écrivains : sur le cours Leydet et nouveauté cour de la mairie (sauf de 12h30 à 14h30)
Le site officiel du salon pour plus d'infos sur le programme : http://www.fuveau.com/

Voici le programme complet :


Quand les animaux rencontrent les plumes littéraires ...
Pour la 30e année de suite, le grand salon des écrivains de FUVEAU organisé par l’association " Les Ecrivains en Provence " a fait le plein et reçu énormément de monde, bénéficiant d'un beau temps, bien qu'un peu venteux avec le mistral. Des milliers de personnes sont ainsi venues les rencontrer, aussi bien les plumes françaises, que belges ou les auteurs de bande dessinées et livres pour enfants, demander des dédicaces etc mais on regrettera fortement l'absence de "célébrités" cette année. Du coup on a senti que l'affluence était un peu en baisse samedi.

La foire située sur la grande avenue, avec de nombreux exposants dans un peu tous les styles était de qualité et ne ressemblait pas à un vulgaire marché, comme cela peu souvent être le cas dans une foire. On soulignera la grande et belle ferme installée en ouverture avec "La ferme du soleil" de Trets et ses très beaux animaux, dont les oies qui se sont fait un malin plaisir d'aller se balader un peu partout comme à chaque manifestations où elles sont invitées. Samedi elles sont ainsi carrément allées rencontrer les écrivains sur leur salon, une rencontre cocasse et originale.

DIAPORAMA PHOTOS (42), participation DIVINECOMEDIE
Salon des ecrivains de FUVEAU 7Sept2019


LA PROVENCE 8 Septembre 2019







Les vendanges ont démarré cette semaine à Trets et ses alentours avec une récolte qui se fait principalement de nuit . Après un été en partie caniculaire et relativement sec comme s'annonce la récolte 2019 ? Le quotidien LA PROVENCE a interrogé OLIVIER SUMMEIRE président de l'association des vignerons Ste Victoire

LA PROVENCE : La vigne a vécu une année difficile sous des températures exceptionnellement hautes. Sainte-Victoire n'y a pas échappé. La récolte peut-elle en pâtir ?
Olivier Sumeire : Ce qui est étonnant, c'est que nous avons vécu une saison en tout point contraire à celle de l'an dernier qui a été très pluvieuse. Il nous a fallu faire face aux maladies, à des pousses d'herbe importantes... Cette année, nous n'avons eu quasiment aucune pluie et les températures ont été particulièrement hautes : j'ai relevé au mois de juin, en plein après-midi à Puyloubier, 46ºC. Mais la vigne est solide et résiste si ce type d'événement reste occasionnel. Cette année nous avons une vigne et un raisin sains, nous aurons donc une belle qualité... Seul bémol, la quantité qui sera moindre.


Êtes-vous inquiets après l'annonce faite de la baisse de consommation de rosé ?
Olivier Sumeire : Nous avons été confrontés à deux années de petites récoltes alors que nous étions en plein emballement commercial. Face à la rareté du produit, les prix grimpent vite. Il n'est pas illogique que le consommateur, dans ces conditions, réagisse. Je ne suis pas inquiet non plus dans le sens ou dans toute phase de croissance il y a des palliers à passer, et on peut dire que nous venons d'en atteindre un. A l'export nous restons stable et gagnons quelques destinations. Hier, des amis rentrants du Pérou m'ont dit qu'ils ont vu du rosé Sainte-Victoire, c'est encourageant ! Quant aux annonces du président américain, je dirais que je suis plutôt heureux d'entendre que le rosé de Provence pèse à ce point dans les échanges commerciaux internationaux. Pour l'heure nous n'avons aucune information tangible. Bien sûr que nous suivons cela, mais que peut un vigneron à cet échelon ?


L'appellation Sainte-Victoire produit majoritairement du rosé. Est-ce que ces évolutions du marché peuvent influer sur cette production ?
Olivier Sumeire : Il ne faut pas lâcher le rouge et le blanc, très demandés par les locaux. Mais on ne peut pas abandonner notre cheval de bataille : le rosé. En prenant la présidence de l'association je tablais sur une production de 50 000 hecto, nous sommes à plus de 30 000. Il faut du temps pour construire une marque, qui plus est en fédérant des hommes, dans une petite vallée."
LA PROVENCE 31 AOUT 2019 A. BI







En ce mois de septembre 2019 le château des remparts reçoit une très belle exposition intitulée : "Paysages Littoraux, un regard sur La Provence", grace à l'Association Regards de Provence et le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône. Ces derniers ont en effet sélectionné plus de 20 oeuvres issues du fonds du Musée Regards de Provence. De belles peintures de grands maîtres marseillais ou provençaux qui datent de la fin du XIXème ou XXe siècle, encadrés dans de jolis cadres qui présentent le littoral provençal de Martigues à Menton.
Le visiteur y découvre ainsi des tableaux dune riche diversité de techniques, réunis pour valoriser le patrimoine artistique et culturel provençal et méditerranéen. Des oeuvres dignes de plus grands musées nationaux, habituellement présentées dans les salles du musée ou conservées dans les fonds de la fondation marseillaise.

Une cinquantaine de personnes dont de nombreux élus, oppositions comprises ont assisté au vernissage vendredi 30 aout à 17h30 au château. L'exposition est à voir jusqu'au 28 septembre 2019, avec ouverture les samedi 21 & 22 septembre pour les journées du patrimoine.


DIAPORAMA PHOTOS de l'expo
Exposition







Ce samedi 31 aout 2019 c'était la grande rentrée des associations tretsoises à deux jours de la rentrée scolaire. Comme tous les ans, la mairie avec son service association avait organisé la grande journée des Assocs qui est toujours très attendue par les parents et enfants afin de programmer les activités de la saison. Une manifestation qui avait demandé comme chaque année un gros travail de préparation aux employés du service.

Celle ci s'est ainsi déroulée comme de tradition place de la gare, de 10h à un peu plus de 16h passé avec un coté sur le parking le pole sportif avec toutes les associations du genre, et notamment un tatamis pour les démos puis sur le boulodrome les autres associations culturelles, éducatives, festives, traditionnelles etc 63 associations sur les 150 environ que compte la ville étaient ainsi présentes pour rencontrer les tretsois venus bien nombreux et présenter ainsi leurs activités, prendre les inscriptions, donner leurs flyers. La vile en compte quelques nouvelles cette année comme : Le club de la chanson française, Les chats des rues, A corps gagnant, Anim'Gr, Kart Max Racing, La vie d'Alexis ou encore AAI. Mais seule une était présente ce samedi "Anim'Gr". La ville en a aussi profité pour distribuer le nouveau guide des associations tretsoises.

Une journée qui était aussi l'occasion pour les associations de présenter leur talent lors de démos bien suivies sur la scène ou au sol avec de la danse, gym,  chant, twirling baton, Boxe, musique, muaythai, etc mais hélas la journée a été frappée vers 13h30 par un gros mais bref orage comme le salon de la gastronomie, si bien que celles qui n'étaient pas venues avec une tente ont vite pliées bagage ou se sont mises à l'abris chez leurs voisins.

La majorité ont néanmoins résisté et sont restées jusqu'au bout ! L'affluence en générale fut moins importante que l'an passé, mais fut meilleure en matinée (ensoleillée) que l'après midi, où ce mauvais temps du midi a fait chuter la fréquentation . A 16h alors que le temps était encore bien menaçant, que le vent soufflait les associations démontaient leurs stands. Dommage .

Le site reviendra dans les jours à venir sur l'actu de la rentrée des assocs tretsoises, n'hésitez pas à envoyer celle de votre assoc par mail ou facebook, afin qu'elle soit diffusée ;-)











































Durant trois jours, Les jeudi 8, vendredi 9 et samedi 10 août 2019 dans le cadre de MARSEILLE PROVENCE ANNEE DE LA GASTRONOMIE, Trets s'est invitée à MARSEILLE en investissant avec ses artisans locaux, producteurs de miel et autres douceurs... la Rue de la république. Trois journées destinées à promouvoir le savoir faire tretsois, ses produits locaux du terroir, avec également les Vignerons de la Sainte-Victoire.



Jeudi c'est la Confrérie des Chevaliers de l'Aïet de Trets qui est comme chaque année présente un peu partout en Europe pour montrer le savoir faire local qui était présente toute la journée, du déjeuner au dîner, pour proposer en plein air malgré la chaleur, aux marseillais et touristes des démonstrations et ventes de barquettes d'aïoli, ainsi que des ventes d'ail. Puis les deux jours suivants, le Tretsois Michel BASALDELLA, Chef MPG2019 qui a repris depuis peu le restaurant Le Grand Puech à Mimet, a reçu les gens le midi et le soir dans son restaurant éphémère de la Rue de la République 1 place Sadi Carnot, pour leur proposer dans ses assiettes des produits de qualité, fruit du travail de nos producteurs locaux.

Par ailleurs pendant ces trois jours, les vignerons de Château Coussin ont présenté leurs vins Côtes de Provence Sainte-Victoire de Trets , la miellerie de Kirbon a fait gouter ses produits de meme que ses glaces artisanales tandis que La Maison Piantino était là avec sa spécialité : son gibassier.









Les Chevaliers de l'Aïet









Les vignerons, artisans, producteurs etc






L'heure du déjeuner














Il y a quelques semaines c'est un beau moment de musique du monde qui s'est produit à Trets. Le comité de jumelage de la ville, présidé par Guy Ferreti & Maryse Cuiffardi a en effet offert le dimanche 7 juillet dernier un beau concert au public au sein de l'église Notre Dame de Nazareth. Un nouvel évènement qui fait suite aux nombreux Noël arménien (le prochain devrait avoir lieu en janvier 2020), ou aux nombreux concerts et spectacles qu'ils ont proposé à la population depuis le jumelage en 2012 avec Aghavnadzor .

Cette fois c'est le Quatuor Janabarh qui s'est produit devant près d'une centaine de personnes à 18h proposant de la Musique liturgique et traditionnelle arménienne et provençale. Un concert de qualité donné par ces quatre musiciens de Marseille et Provence dans un programme liturgique et traditionnel puisé dans le patrimoine musical de l’Arménie et adapté pour 4 instruments à vent : 2 doudouks, clarinette et euphonium. Le doudouk est cet instrument arménien trois fois millénaire au son bouleversant inscrit par l’UNESCO au Patrimoine Culturel Immatériel de l’humanité.

Le quatuor a été crée à Marseille en janvier 2018. Depuis sa création, il s’est produit fréquemment dans toute la France et a pour projet avec ces concerts et ceux futurs, de récolter de l'argent afin de faire le voyage de 4000km, Marseille / Erevan en 2020, faisant ainsi le chemin à l'envers que celui qu'ont fait leur grands parents pour fuir le génocide arménien de 1915.
















Comme vous le savez, en cette année 2019 le département célèbre dans toutes les Bouches du Rhone la gastronomie avec Marseille Provence Année de la gastronomie. Parmi les nombreux évènements programmés figurent cet été des diners insolites. Pendant le mois de juillet, des lieux incontournables, intimistes ou originaux se détournent ainsi de leurs usages habituels pour s'ouvrir au public le temps d'un dîner, tel est le concept de cet évènement. "Cette invitation insolite dans des lieux décalés offre l'occasion de découvrir ou redécouvrir les pépites du patrimoine architectural, industriel, culturel, agricole ou encore naturel du territoire des Bouches-du-Rhône. Une invitation dans des endroits décalés où inspiration et créativité sont de mises. Dans un décorum inattendu, se jouent duos de chefs, animations culturelles, design culinaire... De l'insolite à tous étages avec un seul mot d'ordre pour les chefs et les cuisiniers aux fourneaux : mettre en valeur les productions locales."

Si un diner insolite avait ainsi déjà été programmé à Trets le 7 juin dernier, ce dernier portait assez mal son nom et ne rentrait pas véritablement dans les critères de l'évènement, puisqu'il s'était déroulé salle des colombes, salle où se déroulent des dizaines de repas par an depuis 25ans. Il était en réalité ce soir là, plus un gros diner spectacle autour de la gastronomie, qu'un diner insolite, repas qui avait d'ailleurs bien plu au public présent.

Mais ce mardi 23 juillet 2019, un nouveau repas était organisé à Trets à 19h30 et cette fois celui ci réunissait tous les critères puisque pour la première fois, le magnifique domaine viticole, Château Coussin, dirigé par la famille Sumeire recevait sur ses terres un gros diner gastronomique. En cette grosse soirée estivale caniculaire, au soleil couchant sur les vignes, ceux sont ainsi 130 personnes (de tous ages aussi bien des jeunes, moins jeunes, que des retraités) qui sont venues diner au centre du Cloître de Coussin, comme un clin d'oeil à l'histoire qui rappelle qu'après la chute de l'empire romain, ce sont les moines qui ont cultivé la vigne en Provence. Pour l'occasion deux grandes mais fines tablées de tables avaient ainsi été dressées, de chaque coté de la fontaine centrale, les convives étaient assis sur des bottes de pailles ou bois, avec coussins et tronaient au dessus de ces tables une grande guirlande lumineuse. Les serveurs vêtus de bleus et blancs, servaient avec de grandes planches plateau. Une belle ambiance conviviale et champêtre donc, que l'on retrouve dans chaque diner de ce type cet été organisé par MPG 2019.


Un repas à 45 euros, concocté par René Bergés, Maître Cuisinier de France, l'un des piliers de la cuisine provençale. Lui qui a su élever son restaurant familial (Le Relais Sainte Victoire, à Beaurecueil) au rang de meilleures tables de la région aixoise a ainsi proposé lors de ce 13e diner gastronomique de l'été, en entrée "des pieds de porc avec une recette d'un grand cuisinier qui était de Trets a t'il précisé, puis du canard avec du pain d'épice, une soupe au pistou «retour d'Orient (avec agneaux, épices, haricots etc) », charlotte d'agneau avec aubergines confites, puis en desserts notamment tartes aux meringues, pudding, salade de fruits. Un menu bien riche donc. C'était le second et dernier évènement estival du domaine, puisqu'il avait organisé il y a quelques semaines une petite soirée opérette au même endroit.

































Samedi 29 juin se déroulait au sein de Notre Dame de Nazareth, la nuit des églises à Trets, qui a accueilli un peu plus d'une centaine de personnes. Retour en images sur cette soirée et aussi via l'article de La Provence du 2 Juillet 2019

 








La 4e édition des Nocturnes Ste Victoire, festival de musique classique et jazz créé en 2016 dans la vallée par deux artistes de talent Alexandra Lescure et Etienne Kippelen a fait son retour dans la programmation tretsoise et peyniérenne depuis début juillet avec une ouverture en fanfare le 2 juillet dernier en recevant pour la première fois deux têtes d'affiches internationales qui ont fait un carton plein : André Manoukian et China Moses. A Trets 3 spectacles sont cette année encore proposés dont un aux jardins des remparts, pour la toute première fois depuis son ouverture en 2011.

Musical et gourmand, éclectique et convivial, le Festival des Nocturnes Sainte-Victoire offre en prélude à chaque spectateur un grand buffet dînatoire, composé de produits et vins du terroir et le succès de cette édition 2019 n'a fait qu'aller en grandissant en battant les chiffres de fréquentation des années précédentes. Un festival qui est désormais parfaitement rodé et peut compter cette année sur 30 bénévoles dévoués cet été, mais aussi de nombreux partenaires financiers. Le festival a aussi proposé pour la première fois un concert jeune public le 4 juillet dernier autour de Mozart aux écoliers.

"Cette année Alexandra et moi on a recherché quelques choses de très éclectique et polyvalent pour composer la programmation, entre André Manoukian avec une très très belle soirée jazz, du classique mais aussi du récital de piano, une soirée orientale car on s'oriente vers les musiques du monde pour la seconde année consécutive." précise Etienne Kippelen : Codirecteur artistique , Compositeur, musicologue, enseignant. Interrogé sur la prouesse qu'ils ont réussi à faire cette année en recevant le duo international Manoukian / China Moses il confie : "C'est grâce à Alexandra Lescure qui codirige le festival avec moi, qui a téléphoné à son agent. A vrai dire on aurait du l'accueillir un an plus tôt mais l'agenda d'André Manoukian était chargé et grâce à son agent il a pu venir cette année", mais y aura t'il de nouveaux grands noms dans le festival à l'avenir ? "l'aspect star n'est pas prépondérant pour nous, ce qui nous importe c'est d'avoir des artistes dans lesquels on croit et qui va convenir à un public très éclectique.

Ce rayonnement est important , on le prend on compte car on sait que l'on aura plus de spectateurs, mais il n'est pas plus important que cela; on a des idées oui de faire des soirées avec de grands artistes mais rien d'arrêté encore."


Un festival qui ne cesse de recevoir de plus en plus de spectateurs d'années en années, battant ainsi ses records d'affluence à Trets et Peynier pour cette édition 2019 "On s'était dit au début si on arrivait à avoir 150, voir 200 personnes on serait ravi, aujourd'hui 200 personnes ce serait presque décevant puisque l'on arrive à attirer 400 spectateurs et c'est grâce au public où le public vient en amis, les gens en parlent autour deux et c'est aussi grâce à nos différents partenaires privés mécènes." précise t'il.


Le festival a ainsi démarré à Trets Jeudi 4 Juillet 2019 en donnant le tout premier spectacle de l'histoire au Jardin des Remparts avec "Yanowski et Le Cirque des mirages", avec un Cabaret et chansons à texte. Ce dernier avait déjà performé à deux reprises dans ce festival et sa dernière performance remontait à deux ans. Il est cette fois revenu flanqué de son acolyte, le pianiste de jazz Fred Parker, pour présenter son nouveau spectacle "Delusion Club" où il a fait vivre des expériences poétiques licencieuses aux 210 spectateurs présents, dans une ambiance de cabaret fantastique, au pied des beaux remparts et abrité sous le grand figuier.

Avec un sens aigu de la rime et du rythme, Yanowski, géant à la voix de stentor façon Jacques Brel, a ainsi conté ses histoires poétiques, satiriques, érotiques ou fantastiques au public. Ce fut un récit en chansons, avec des personnages un peu étranges et louches, un vrai chanteur à texte , avec du texte ciselé de façon très précise, un artiste très a part.

Un concert qui était donc une première dans ce lieu et qui a ravi ses organisateurs : "On a été ravi de faire ce concert dans ce lieu inédit pour nous. Le château de Trets est un lieu formidable mais il ne convient pas forcément à toutes les musiques et ambiances. On est donc allé voir Jean Claude Feraud qui nous a présenté plusieurs lieux dont ce jardin des remparts, assez peu exploité, un lieu très joli, on a vraiment apprécié cette atmosphère qui convenait parfaitement à Yanovski. Pour l'année prochaine on pense y revenir, il faut en fait trouver le bon lieu pour le bon artiste."

















Puis mardi 420 personnes sont venues assister Mardi 10 juillet 2019 dans la cour du château, aux passions de l'amour avec Carmen, dans un genre nouveau, où la musique de Carmen fut mélangée aux airs d'opéra espagnols, "celle peut être qui a inspiré Bizet" se demande ainsi Etienne Kippelen, suivi des plus beaux airs de Carmen en version Carmen, chantés par trois belles voix lyriques.

Un beau concert vocal et musical, qui était l'histoire d'un rendez-vous entre un ténor, une mezzo et un soprano qui décidaient ainsi de raconter l'histoire trépidante de Carmen à travers ses plus beaux airs. Après une mise en bouche espagnole composée d'intermèdes pianistiques et de mélodies de Granados, Falla et Turina, ce spectacle festif consacrait un opéra de cœur et de chair, encanaillée par les airs d'inspiration ibérique. Autour du ténor Luca Lombardo, de la soprano Alexia M'Bassé et la mezzo Catherine Bourgeois, accompagnés par les doigts experts de Pierre-Laurent Boucharlat, Le public a beaucoup apprécié et applaudi.













Vendredi soir 12 juillet se tenait la dernière soirée du festival 2019 à Trets cour du chateau, où près de 300 personnes sont venues assister à une nuit de l'Orient avec au programme pas moins de 4h de Musiques et danses orientales. Après le traditionnel apéritif dinatoire, puis les discours avec des remerciements appuyés aux bénévoles du festival, le spectacle a démarré vers 21h30 avec la chanteuse tunisienne Dorsaf Hamdani et son trio de musiciens (Saifeddine Helal aux percussions, Ramzi El Mabrouk au kanoun et Khalil Chekr au piano)
, qui est une véritable star dans son pays entrainant le public aux rythmes du "malouf", sur un genre de mélodies orientales avec en premier plan deux danseuses orientales : Nathalie Diebold et Karine Ghalmi.
"On a trouvé un quatuor de musiciens tunisiens, très connus dans leur domaine, qui ont une carrière internationale mais un peu moins connu en France , on a décidé de les associer à des danseurs pour la deuxième fois dans l'histoire du festival (il y en avait eu l'an passé à Peynier dans une soirée tango), une chanteur orientale aussi qui chante du maalouf ." précise ainsi le Codirecteur artistique du festival.

Un joli moment qui s'est enchainé ensuite à 23h, après l'entracte par le concert de Levon Minassian que les tretsois avaient pu entendre à de très nombreuses reprises ces dernières années dans des évènements tretsois. Toujours accompagné de son doudouk, cet instrument à vent d'Arménie il a joué de nombreux morçeaux arméniens et d'autres genres, lui aussi accompagné des danseuses, jusqu'à 1h du matin !











Au final le bilan de l'édition 2019 est excellent avec 2000 spectateurs sur les 6 dates dont environ 930 à Trets, en forte hausse par rapport aux éditions précédentes (690 l'an passé). Rendez vous l'an prochain pour 8 soirées au total cette fois !








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...