Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Bibli'Automne - A TABLE
Novembre décembre 2019
Les Nuits Pianistiques 2019
Vendredi 22 novembre
Cérémonie des nouveaux habitants
JEUDI 28 NOVEMBRE 2019
Marché & festivités de NOËL
Samedi 14 et dimanche 15 décembre 2019
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Election


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités


Second tract de ces MUNICIPALES 2020, celui de François Coquillat, ancien élu tretsois, candidat aux Municipales en 2008, responsable de la section du parti communiste à Trets et ex président de l'union des commerçants. Dans ce tract qui va être distribué cette semaine il appelle à voter pour Stéphanie Fayolle Sanna
/ 1 Commentaires






Pascal Chauvin, 47 ans, repart dans le combat des Municipales. Après une première candidature en 2014, où il se lançait pour la première fois dans la politique, il recueillait alors après une campagne de communication des plus discrète voir inexistante à l'époque : 10.34% des suffrages au premier tour soit 561 votes et 10.54% 564 suffrages au second. Il est alors devenu conseiller municipal de l'opposition durant ces six dernières années.

Il a décidé de se représenter pour la seconde fois avec une équipe renforcée et remodelée. Dans l'interview de 2014 il se présentait ainsi : "Je suis né à Trets, j’ai fait mes premiers pas sur la place de la gare, quartier où ma famille était implantée depuis plusieurs générations et impliquée dans la vie associative comme l’U.S.T., la Confrérie de St-Eloi, ou encore le Comité d’Administration de la Cave coopérative… Je suis marié, père de 3 enfants et j’exerce la profession de responsable de travaux et de maintenance d’infrastructure sur un site industriel (zone de Rousset)."

Pour cette deuxième campagne électorale qu'il mène il va bénéficier cette fois du soutien d'un parti politique, le parti "AGIR - La Droite constructive" a ainsi annoncé ce jeudi 7 novembre 2019 son soutien au candidat.
" Après avoir analysé la situation politique à #Trets, le Comité National d’Action d’ Agir - la Droite constructive a pris la décision de soutenir un candidat. Pour ce faire, le CNA s’est assuré que les valeurs défendues, tant au travers de son projet qu’au travers de sa personnalité, étaient conformes à celles que nous défendons nous-mêmes au sein de notre parti.

En conséquence de quoi, notre soutien est accordé à Pascal Chauvin qui nous paraît être le seul candidat en mesure de rassembler au travers d’une liste citoyenne, sans étiquette, se positionnant ainsi au-delà des clivages politiques pour faire gagner la Ville de Trets et nos valeurs communes.
Nous le félicitons pour son engagement et nous lui souhaitons, ainsi qu’à son équipe, tous nos vœux de réussite."
ont ils annoncé dans un communiqué.


Agir_la droite constructive est un parti politique dont le congrès fondateur s’est tenu en septembre 2018. Il s’agit d’un nouveau parti de droite et du centre dont les membres fondateurs sont issus du parti Les Républicains mais qui n’en partageaient plus la ligne politique. Les valeurs défendus par Agir sont les valeurs d’une droite humaniste, pro-européenne et libérale. Il est dirigé aujourd'hui par Franck Riester, actuel Ministre de la Culture de la République française depuis 2018. Agir s’oppose à tout rapprochement avec le Front National et s’engage à combattre son idéologie. Ce parti a fait le choix de soutenir les réformes engagées dans de nombreux domaines par l’actuel gouvernement comme : La fiscalité au service de la croissance, la simplification du droit du travail, l’acquisition des fondamentaux à l’école et la modernisation de l’action publique .

Au niveau local, Agir est représenté pour les Hauts de l’Arc par un référent, Jean-Christophe SOLA, qui est aussi chef de file pour la ville de Trets dans le cadre des municipales 2020. Cyril ACCOLLA élu indépendant de Trets (il a démissionné de la majorité en février 2018) et qui sera sur la liste de Pascal Chauvin, a rejoint Agir en août 2019.



Interrogé sur ce soutien, Pascal Chauvin a déclaré : "Je suis très heureux d’avoir pu obtenir le soutien d’Agir_ qui est un parti politique issu de ma propre famille politique et qui défend des valeurs qui me sont chères.
Je remercie d’ailleurs chaleureusement le Comité National d’Action d’Agir_ ainsi que les délégués départementaux, Valérie Giacomazzi et Jean-Luc Ricca, le chef de file Jean-Christophe Sola, qui m’ont tous soutenu dans ma démarche.

En 2014 quand j’ai décidé de me lancer dans la campagne des municipales, je l’ai fait seul entouré d’amis et sans soutien politique. Les électeurs m’ont permis de faire mes armes au Conseil Municipal pendant 6 années dans l’opposition et d’acquérir les compétences et la maturité que je n’avais pas jusqu’alors.
Désormais je souhaite pouvoir démontrer ma capacité à diriger la commune avec un beau projet autour d’une liste d’intérêt communal. Au-delà de ma propre conviction , obtenir le soutien de différents partis politiques qui se reconnaissent dans les valeurs et le projet que je défends, est le meilleur moyen de le présenter à nos concitoyens. En conséquence s’ils m’accordent leur soutien et leur crédit, c’est bien parce que j’ai su leur prouver que j’étais en capacité de rassembler et de réussir pour Trets.

Je n’ai pas encore fait acte public de candidature à ce jour, mais nous sommes en train de nous y préparer avec toute mon équipe pour une annonce officielle entre fin novembre et mi-décembre.
J’espère alors avoir le soutien d’autres partis et mouvements d’ici là, ce qui montrera à tous que mon projet est réellement citoyen et qu’il dépasse tous les clivages politiques et partisans."



Il sera le second candidat de ces municipales à être soutenu par un parti après Pascal Speter, soutenu par le Modem. Jean Claude Feraud membre des républicains où il est au conseil national, a lui décidé de fonder un label sans étiquette politique : "Maire de Provence", tandis que Stéphanie Fayolle (orientée à gauche) ne sera pas soutenue par un parti (elle a par ex refusé le soutien de LREM) mais se veut une liste éco-citoyenne avec "des membres, du PS, D’EELV, des Insoumis, des communistes, (des forces de gauche) mais aussi des personnes orientées politiquement à droite nationalement." précise t'elle.


/ 1 Commentaires






Une soixantaine d'élus des Bouches-du-Rhône se présenteront sous le label "maire de Provence" et le sigle M.D.P, lors des prochaines municipales de 2020, parmi eux Jean Claude Feraud notre maire. Ce dernier a monté en février 2018 avec le maire de Mimet Georges Cristiani leur mouvement. "Maires de Provence", suite à "la tempête centralisatrice", aux baisses de dotations financières, à la perte d’autonomie fiscale et à une Métropole alors en voie de s’étendre. Lundi 21 octobre ils tenaient leur assemblée générale, à Cabriès avec 59 autres maires du département.
Pas d’étiquette politique en vue donc sur les listes et affiches de ces maires lors des municipales apparemment. Cette étiquette "maire de Provence" est celle d'un mouvement ni de droite, ni de gauche, selon eux. Mais plutôt celle d’une troisième voie. Avec un objectif : inciter les électeurs à se rendre aux urnes. "Notre message est simple, indique Christian Burle, édile de Peynier. Nous sommes la proximité, nous représentons les citoyens. Venez voter." explique t'il à LA PROVENCE.

Notre maire était très matinal jeudi 24 septembre puisqu'il était en direct à la radio sur EUROPE1 à 6h10 du matin pour présenter ce mouvement "Ce qu'attendent nos concitoyens, ce sont des maires qui gèrent la proximité et peuvent répondre à leurs questions" , "Le problème d’une élection municipale n’est pas la politique gauche-droite. Ce discours est totalement dépassé. Ce qu’attendent nos concitoyens, ce sont de maires qui gèrent la proximité et peuvent répondre à leurs questions." , "A partir du moment où nous perdons beaucoup de pouvoir et où on nous enlève nos ressources financières, comme la taxe d’habitation par exemple, on a peur que les électeurs se détournent des élections. La force des maires, c’est d’être élus avec 75% des votants en général", estime Jean-Claude Féraud au micro de la radio.








Dans le casting de ces Municipales 2020, il restait une inconnue à ce jour qui peut avoir une grosse incidence sur l'issue du vote final. L'extrême droite avec le Front National (ou plutôt Rassemblement National son nouveau nom) va t'elle être présente comme en 2014 ?

Eh bien la réponse est NON, la section Front National qui existait sur la commune depuis quelques années et avait permis la candidature de Francis Laget aux municipales de 2014, mais aussi l'organisation de réunion en 2017 pour les départementales n'a en effet plus de responsable sur la commune. Un parti qui pourtant a de plus en plus d'électeurs Tretsois, il suffit de voir ses scores aux Départementales 38.68% au 2e tour à Trets face au maire JC Feraud, mais aussi 47.43% aux présidentielles soit 2748 électeurs. Mais entre voter pour le parti de manière secrète dans l'isoloir et le représenter de manière publique, en s'investissant sur une liste au niveau local ce sont deux choses totalement différentes puisque l'on est ainsi étiqueté politiquement à la vue de tous.

Francis Laget, candidat qui s'était présenté en 2014, sous l'investiture du Front National en 2014, a décidé de ne pas se représenter. L'élu qui avait eu des difficultés à monter une liste à l'époque avait cependant obtenu un assez beau score avec 12.71% des suffrages pour 690 voix le plaçant 3e du scrutin au premier tour, mais avait perdu quelques votes au second tour avec 10.50% soit -2.21 points, et 128 voies échappées. Il était alors devenu conseiller municipal d'opposition pendant ces 6 dernières années, un rôle qui n'était pas trop pour lui pourrait on dire puisqu'il a voté tous les points soumis à l'ordre du jour en conseil municipal à l'exception de deux trois et n'a jamais posé une seule question écrite ou orale en conseil , ni écrit un billet dans le Trets Mag. En dehors de la première année, il était cependant un élu assidu en conseil et souvent présent sur les grosses manifestations municipales. Il va donc prendre sa retraite politique lui qui était déjà conseiller municipal dans les années 80 dans l'équipe du maire Jean Feraud.

Sauf surprise de dernière minute, le dimanche 15 mars prochain, nous aurons le choix entre 4 bulletins de vote dans l'isoloir : Jean Claude Feraud maire sortant LR briguant un 3e mandat, Pascal Chauvin (droite), Pascal Speter pour le Modem et enfin une liste baptisée "Trets avec vous" annoncée éco-citoyenne mais orientée néanmoins à gauche, qui devrait réunir des membres du PS, Ecologiste et France Insoumise avec à leur tête : Stéphanie Fayolle (qui n'a pas encore officialisée sa candidature).

/ 3 Commentaires







Dans 6 mois auront lieu les élections municipales les 15 et 22 mars 2020 et les candidatures s'affinent dans ce grand scrutin qui désignera un nouveau maire pour Trets pour six ans. Le quotidien LA PROVENCE a fait un récapitulatif des candidats en présence déjà déclarés ou quasiment dans son édition du lundi 30 octobre 2019 et ils sont déjà 4.

De son coté, Pascal Speter a fait savoir vendredi par communiqué qu'il a obtenu le 28 Septembre dernier l'investiture par le Mouvement Démocrate (le mouvement de François BAYROU) lors de son université d’été. "Cette nouvelle permet de renforcer ma candidature, celle d’une alternative forte et solide aux autres listes pour ces élections qui se déroulent dans à présent quelques mois. Je profite de cette désignation officielle pour rappeler ainsi la force de cette candidature et celle de mon profil, au regard de mon parcours, de mes engagements, et de ma forte personnalité. […] Voici en effet déjà plusieurs années que je m’investis au sein de la ville ainsi que sur le territoire. Je me suis toujours positionné en tant que fervent défenseur des valeurs de la République et des droits de chacun, je me montre quotidiennement attentif aux problématiques d’écologie, de la qualité de vie, des problèmes sociaux et professionnels, pour ne citer qu’eux. […] Et j’appelle ainsi aujourd’hui à toutes ces forces vives, ces citoyens, ces commerçants, ces élus (!), ces associations, ces déçus de la politique, ceux qui ont la volonté de changer localement les choses, de se rassembler d’un bloc commun derrière la candidature du rassemblement pour Trets." explique t'il ainsi.

C'est le seul à ce jour qui communique régulièrement, les 3 autres sont en cette rentrée muets pour le moment, espérons qu'ils prennent vite la parole aussi bien par voie écrite qu'orale afin que nous puissions nous faire un avis sur leur candidature et projet pour Trets. On se souvient qu'en 2014 c'est Jean Claude Feraud qui avait ouvert le bal des meetings le 31 octobre 2013, les autres avaient alors suivi jusqu'à fin novembre. Le site suivra cela avec attention comme en 2014.







Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020 et les candidatures s'affinent dans ce grand scrutin qui désignera un nouveau maire pour Trets pour six ans. Si on connaissait déjà les candidatures de Jean Claude Feraud, Pascal Chauvin, qu'un 3e candidat représentera la gauche vraisemblablement Stéphanie Fayolle Sanna, puis dernièrement l'annonce de candidature d'un nouveau Pascal Speter, l'incertitude planait sur celle de l'élu d'opposition indépendant Christophe Sanna. Leader du groupe de gauche ‘’Unis pour Trets’’ en 2014, lors du départ de l'ancienne équipe au lendemain de la défaite aux élections, il avait pris la décision en décembre 2015 de quitter le groupe et de devenir indépendant. Il s'en était alors longuement expliqué dans une interview au site à l'époque.

En ce mois d'aout 2019, l'élu a choisi Trets au cœur de la Provence pour donner sa décision sur sa candidature ou non et expliquer son choix et faire par la même occasion, le bilan de ses cinq premières années en politique.

Quel est votre bilan à titre personnel de ces 4 années en tant que conseiller municipal indépendant, vu que c'était votre première expérience d'élu ?
J'ai passé cinq ans de mandat en qualité de conseiller municipal d'opposition, c'est ma première expérience en tant qu'élu, j'ai beaucoup appris, appris beaucoup de choses comme le fait que la politique est noble, et que dans sa valeur primaire il s'agit de s'engager sur un territoire qui nous fait vibrer, pour défendre la qualité de vie, et les intérêts des habitants. J'ai rencontré des personnes extraordinaires tant dans la majorité, que dans l'opposition, cette ville, quoique l'on puisse dire elle est belle, a une richesse énorme, un potentiel démesuré, des associations dynamiques et des commerces qui ne demandent qu'à travailler.

Quel bilan tirez vous du second mandat de la majorité Feraud ?
Ce que l'on peut dire c'est que son mandat est totalement raté et je pense même qu'au fond de lui il sait qu'il a totalement raté son mandat ! C'est un manque de démocratie participative, pourtant c'est la base d'un mandat. Le conseil municipal bien souvent n'est qu'une chambre d'enregistrement visant à enregistrer les décisions qui ont été déjà prises par le maire, les débats étaient devenus quasi impossible, d'ailleurs ils ne sont que trois ou quatre à parler à chaque fois. Certains élus je n'ai jamais entendu leur voix en conseil municipal. Au niveau de la gestion financière ça a été une mauvaise gestion, le dynamisme de la ville s'est éteint, le plan de circulation est devenu complètement aberrant et même ridicule. Les décisions qui ont été prises au niveau des responsables des services de la mairie n'ont fait qu'empirer les choses . C'est un bilan de mandat totalement raté.

Durant ces 3 ères années de mandat vous étiez pas mal présent sur le terrain, dans les manifestations, quasiment toujours présent en conseil, mais depuis un an et demi vous êtes devenu quasiment invisible dans Trets, vous ne réagissiez jamais dans la presse sur l'actualité contrairement à vos confrères et même sur les réseaux sociaux où on vous sens assez détaché de la vie communale, comment cela se fait il ?
Oui j'étais présent sur le terrain, au début afin de m'implanter , pour me faire connaitre , mais le temps a fait qu'au fur et à mesure mes fonctions professionnelles (mes fonctions opérationnelles au sein des pompiers) ont pris le dessus , donc du coup j'étais moins présent et je ne pouvais plus faire ce que je voulais.

Quand vous vous étiez séparé du groupe de gauche en décembre 2015, on avait déjà senti que c'était un prémisse à une candidature, y aviez vous sérieusement pensé à l'époque puis les mois qui ont suivi ? Et quelle est votre décision aujourd'hui à moins d'un an désormais... comptez vous vous présenter ?
Lorsque je me suis séparé en 2015 du groupe, j'aurais peut être pu me porter candidat, c'est même sur. Mais aujourd'hui c'est décidé, il est clair que je ne me porterais pas candidat car mes nouvelles fonctions d'officier de sapeur pompier ne me le permettent pas, car il est impossible de cumuler une activité de sapeurs pompiers avec celle de maire ou d'adjoint dans une commune de plus de 3500 habitants.

La décision a été prise quand ?
La décision a été prise il y a six mois, je suis parti faire l'école des sapeurs pompiers, six mois de formation et ça m'a pris énormément de temps, et c'est là que j'ai pris la décision de ne pas me présenter.

Aviez vous ces derniers mois commencé à préparer une équipe ou un projet ?
Oui j'avais déjà commencé à réfléchir sur la stratégie, j'avais commencé également à monter une équipe, on avait déjà bien démarré et après eux m'ont suivi dans le fait que l'on ne pourrait pas monter la liste.

Il y a 15 jours un 4e candidat s'est déclaré : Pascal Pester sous l'étiquette du Modem, mais qui compte aussi demander l'investiture LREM, le connaissiez vous, sachant qu'il était sur le meme terrain politique que vous ?
Non je ne le connais pas du tout, je ne sais pas qui c'est ! Je n'en n'avais jamais entendu parler donc je ne me prononcerai pas plus !

Comptez vous vous investir avec lui pour ces élections (ou un autre candidat), même si vous n'êtes pas candidat, pour par exemple devenir futur conseiller municipal s'il est élu ? Ou alors, arrêtez vous votre carrière politique ?
Non ma carrière politique ne s'arrête pas, car même si je ne peux pas exercer les fonctions de maire ou d'adjoint, je peux exercer quand même les fonctions de conseiller municipal ! Je discuterai donc avec tous les candidats, mais à l'heure d'aujourd'hui rien n'est figé encore , je vais prendre le temps de bien discuter avec chacun, et c'est vrai que je soutiendrai la personne qui sera le plus à même de porter un véritable projet d'intérêt communal et qui connait parfaitement la vie tretsoise et le besoin de ses habitants. Cette personne là je la soutiendrai.








Alors que les élus tretsois futurs candidats se déchirent, se provoquent, par voie écrite sur les réseaux sociaux depuis quelques mois régulièrement, voir par voie orale parfois dans les discours, nous ouvrons le grand feuilleton qui va nous passionner les 8 mois à venir celui des MUNICIPALES 2020.

A ce jour nous connaissions deux candidats déclarés officiellement pour les Municipales des 15 et 22 mars 2020 (la date a été révélée cette semaine) : celle de Jean Claude Feraud qui a annoncé en janvier 2018 se représenter pour un 3e mandat et celle de Pascal Chauvin, cet hiver dans le Trets Mag, pour une 2e candidature, et qu'un 3e candidat représentera la gauche avec le groupe "Trets avenir 2020", vraisemblablement Stéphanie Fayolle Sanna chef de file de l'opposition de gauche. Dans le même temps la candidature de Christophe Sanna parait de plus en plus incertaine dans la mesure, où il est de plus en plus absent à quelques mois de l'échéance (il n'a même pas publié pour la 1ere fois de billet dans le dernier Trets Mag, ne réagit que peu à l'actu tretsoise dans la presse ou internet, n'est plus beaucoup présent sur le terrain ou en conseil) (ndlr : il est très pris par ses nouvelles fonctions professionnelles). C'est dans ce contexte, qu'un 4e candidat surprise s'est déclaré ce vendredi 19 juillet 2019 en pleine vacances estivales.

Si on savait depuis dix jours qu'un candidat serait présenté par le Modem aux municipales de Trets, on ne savait encore pas qui et c'est un candidat encore totalement inconnu de la sphère politique tretsoise et médiatique qui décide de briguer la mairie au maire sortant : Pascal Speter. Il veut représenter le MODEM donc, mais aussi le mouvement présidentiel : LREM, et là tout dépendra donc de la candidature ou non de Christophe Sanna, puisque ce dernier s'est beaucoup investi dans le mouvement politique depuis sa naissance et qu'il est proche de la députée A. L. Petel.


Présentation : "Je m’appelle Pascal Speter, j’ai 50 ans, je suis père de famille et je suis profondément engagé pour ma ville. Que ce soit socialement à travers mon métier d’éducateur dans une institution de la protection de l’enfance ou à travers met responsabilité associative. J’aime notre ville, et je ne peux pas me résoudre à la voir devenir ce vers quoi elle se dirige aujourd’hui à savoir une « ville-dortoir ». La ville de Trets mérite beaucoup mieux !!!
C’est pourquoi j’ai décidé de présenter ma candidature à l’investiture du mouvement démocrate et je demande le soutien de la république en marche pour les prochaines élections municipales des 15 et 22 Mars prochain.
Je souhaite écrire, avec chacun(e)s d’entre vous, une nouvelle page de l’histoire de notre ville. Je serais un maire engagé, investi à vos côtés, à l’écoute de tous, et je m’engage à ne pas cumuler les mandats, être à temps plein pour Trets.

Nous devons et nous pouvons faire mieux que la majorité en place, en nous mobilisant réellement dans l’intérêt de notre ville et de ses habitants.
J’ai la conviction que la complémentarité de nos compétences, est une force et que nous devons mieux l’exploiter pour valoriser l’identité de notre commune. De nombreux défis devront être relevés durant les années à venir : croissance économique, solidarités, soutien à la petite enfance et aux familles, équité et coopération entre les différents quartiers de la ville, priorité à la jeunesse et à l’éducation, prise en compte de l’enjeu de la transition écologique et énergétique, faire de Trets une EcoVille et une ville verte, voilà les bases de notre projet.

J’ai besoin de vous tous afin de construire ensemble le « Trets de demain » et redonner à notre ville les couleurs qu’elle mérite ! Comme Françoise Giroud a écrit : « La politique, c’est cela : avoir une vision et agir pour qu’elle se réalise ». Plus que jamais, j’appelle au rassemblement de tous ceux qui attendent une véritable alternance pour Trets, loin des promesses et l’incompétence flagrante de l’actuelle majorité municipale.
http://www.pascalspeter.fr
contact@pascalspeter.fr
Tél: 07 69 66 00 24



COMMUNIQUE DU MODEM TRETS
"Notre ville et nos zones d’activités sont, depuis bien trop longtemps, plongées dans un profond sommeil qui paralysent, à toutes les échelles, la vie sociale et économique locale. Il est donc de facto urgent de mener une réflexion commune avec les forces vives de Trets (Élus, Associations, Commerçants, Entreprises, Habitants...) afin de la réanimer et lui donner véritablement un second souffle.

Depuis plus de onze ans, Trets souffre d’une longue séquence de politiques publiques inadaptées face aux problématiques de la commune : commerces fermés, problèmes de stationnement et manque de financement des activités culturelles, sportives et commerciales, … En somme, Trets tend de plus en plus à devenir une Ville-dortoir. Or, La Belle doit être réveillée si elle ne veut pas dépérir.

C’est pour cela que le Mouvement Démocrate (MoDem) sera présent aux prochaines échéances municipales à Trets.
Parce que nous ne nous céderons pas à la fatalité :
- Nous défendrons nos valeurs humanistes, démocrates, écologistes, républicaines et progressistes,
- Nous conduirons des actions concrètes au service des habitants,
- Nous ferons de Trets une ville d’avenir, nous lui éviterons une mort maintes fois annoncée.
Trets doit mettre en place une nouvelle gestion rigoureuse pour garantir des services publics de qualité, auxquels ont naturellement droit tous les Tretsoises et Tretsois. Pour cela, le MoDem s’appuiera sur des femmes et des hommes intègres, honnêtes, pleinement consacrés à notre ville avec le souci de l’intérêt général. Ces élus municipaux auront une vocation, une volonté déterminée à écouter, à servir notre ville, sans se servir eux-mêmes. Le MODEM imposera, ainsi, à ses candidats et élus de renoncer aux avantages matériels disproportionnés, de s’engager pour Trets.

Nos priorités sont claires :
- L’environnement : Nous ferons de Trets une EcoVille et une ville verte pour entamer définitivement la transition écologique indispensable à la survie de la biodiversité et des écosystèmes locaux.
- Le logement : Trets est en retard et hors la loi en matière de logements sociaux, avec à peine plus de 8% là où la loi SRU exige 20%. Il nous, en conséquence, faut construire massivement des logements à taille humaine et écologique.
- La sécurité : Elle ne peut exister qu’à travers la lutte contre le non-respect des zone 30, des stationnements sauvages, tapages nocturnes et autres incivilités qui polluent la vie des habitants au quotidien. Nous serons fermes et déterminés sur cette nécessité.
- Marchés publics : Au nom de l’écologie et du travail de nos artisans, la préférence locale dans les commandes publiques sera instaurée.
- L’économie : L’avenir de Trets est conditionné par la relance économique pour laquelle un plan d’envergure doit être mis en oeuvre sans tarder, et ce au service des commerces, des artisans et des entreprises. La dynamisation des ZA et du centre-ville sous forme d'une démarche participative avec la population, les entreprises et commerçants sera un de nos multiples leviers d’action.

- Citoyenneté : Pour sauvegarder notre démocratie, nous mettrons en place dans chaque quartier des conseils citoyens dont les membres seront élus par les habitants et les associations. De même, nous créerons, en partenariat avec le collège Haut de l’Arc, un conseil communale de la jeunesse afin de faire enfin résonner la voix des jeunes dans les décisions publiques de la Ville. Notre projet pour Trets est sincère et se veut au plus proche des réalités du terrain. Nous consoliderons la croissance économique de la commune, développerons les solidarités, tisserons davantage le lien social et apporterons soutien et accompagnement à la petite enfance et aux familles. Par ailleurs, nous garantirons l’équité et la coopération entre les différents quartiers de la ville, la priorité à la jeunesse et à l’éducation et la prise en compte de l’enjeu écologique et énergétique dans chacune des politiques menées. Le MODEM entend, avec ses partenaires, être
le garant de ce nouvel élan pour Trets, respectueux de tous et de toutes les sensibilités.
Début septembre, nous lancerons une grande concertation citoyenne en vue de la rédaction du programme pour les prochaines élections municipales. Notre ambition est de donner la parole à nos concitoyens avec un programme qui part d’eux et de rassembler toutes celles et ceux qui souhaitent participer à l’avenir de Trets.
Dès aujourd’hui, construisons demain !

Nous devons et nous pouvons faire mieux que la majorité en place, en nous mobilisant réellement dans l’intérêt de notre ville et de ses habitants.
J’ai la conviction que la complémentarité de nos compétences, est une force et que nous devons mieux l’exploiter pour valoriser l’identité de notre commune. De nombreux défis devront être relevés durant les années à venir : croissance économique, solidarités, soutien à la petite enfance et aux familles, équité et coopération entre les différents quartiers de la ville, priorité à la jeunesse et à l’éducation, prise en compte de l’enjeu de la transition écologique et énergétique, faire de Trets une EcoVille et une ville verte, voilà les bases de notre projet.
J’ai besoin de vous tous afin de construire ensemble le « Trets de demain » et redonner à notre ville les couleurs qu’elle mérite ! Comme Françoise Giroud a écrit : « La politique, c’est cela : avoir une vision et agir pour qu’elle se réalise ». Plus que jamais, j’appelle au rassemblement de tous ceux qui attendent une véritable alternance pour Trets, loin des promesses et l’incompétence flagrante de l’actuelle majorité municipale."


Le MoDem Trets
Nous contacter :
tel : 07.69.66.00.24
E-mail : modemtrets@yahoo.com
Facebook : MoDem Trets
Twitter : @ModemTrets



La suite au prochain épisode de ce grand feuilleton qui s'annonce agité cette année, vu comme c'est parti et le climat ambiant depuis quelques mois….










Ce mercredi 27 février 2019 se déroulait comme chaque semaine en matinée le grand marché hebdomadaire, en cette journée très printanière où la commune a battu un record historique de chaleur à 23.7°C. Mais une animation inhabituelle a eu lieu en son sein, place de la gare. A trois mois des élections Européennes qui auront lieu le Dimanche 26 mai 2019, la campagne électorale a déjà démarré. La France Insoumise était en effet venu avec une délégation et leur fameux holovan qui fait parler dans les médias depuis quelques jours.

Pour sa campagne, le parti a en effet mis en place quatre camions, baptisés "holovans" qui doivent sillonner 471 petites villes de France pour diffuser les hologrammes de ses candidats, une technique de campagne qu'avait mis en place le leader du parti Jean-Luc Mélenchon aux Présidentielles 2017. Pour rappel, un hologramme représente une image en trois dimensions apparaissant comme « suspendue en l'air » , comme si la personne était véritablement présente. Le parcours Sud reliera Cannes à Marseille, puis Montpellier à Toulouse et chose surprenante, notre commune était sur celui ci.
Si ce camion a été refusé la veille, à Rousset par le maire étiqueté à gauche (devenu LREM) la demande elle avait été acceptée par notre maire de droite JC Feraud (LR).

Ce mercredi donc, de 9h à 13h, une fois installé devant le kiosque , le holovan a ouvert ses portes pour dévoiler l'hologramme des candidats LFI et de Mélenchon lors de petites réunions publiques en plein air, en présence de plusieurs tretsois engageant des discussions politiques avec deux candidats (en chair et en os) Marina Mesure et Bernard Borgialli. Les images d'hologramme diffusées dans ces camions à l'arrière, étaient cependant pré-enregistrées et non en direct comme ce fut le cas en 2017. C'était la seule date dans le canton. Les autres partis feront ils quelque chose à Trets, d'ici l'élection ? on ne le sait pas encore.

Photos NL et facebook MarineMesure







Comme tous les ans à la même date, ce vendredi 13 octobre 2017 toutes les écoles de la commune organisaient des élections de parents d'élèves. Des parents qui ont choisi de s'investir bénévolement dans l'école de leur enfant, en y donnant de leur temps personnel, pour représenter l'ensemble des parents.

Une seule liste était présente dans quasiment chaque établissement celle de l'ATPE, la PEEP n'existant plus. Néanmoins quelques listes sans étiquettes s'étaient aussi présentées.

Lisa Le Pann-Gouriten la toute nouvelle présidente de l'ATPE depuis cet été avec un tot nouveau bureau a réagit et remercie les parents pour leur participation à ce scrutin et leur investissement : "L'ATPE est heureuse et très fière d'avoir pu cette année encore proposer une liste dans chaque école. Merci aux parents de leur implication et de leur engagement. L'ATPE a un vrai rôle à jouer dans la vie de la commune auprès des familles. Nous avons besoin de leur engagement.
Le rôle des parents délégués est de représenter les parents d’élèves aux conseils d’école.
Nous sommes leur porte-parole auprès de la municipalité et de l’équipe enseignante en ce qui concerne la vie des élèves pendant leur scolarité (garderie, étude, cantine, sécurité et travaux dans les locaux).

Ils pourront être informés et participer à la vie de l’école, et être associés aux décisions importantes prises lors des conseils d’école.

Pour rappel, le Conseil d’école donne des avis et des suggestions sur le fonctionnement de l’établissement et sur toutes les questions concernant la vie de l’école : intégration des enfants handicapés, activités périscolaires, hygiène, sécurité…"


Voici pour rappel le nouveau bureau de l'association
Mme Lisa Le Pann-Gouriten (présidente)
Mme Florence Buis (secrétaire)
Mme Danielle Gastaudo (trésorière)

Pour les contacter :  atpe13@gmail.com / Facebook : http://www.facebook.com/atpe13

Voici les résultats des élections qui ont eu lieu hier :

ECOLES PRIMAIRES

Edmond Brun :
nb inscrits : 266
nb votants : 150

15 nuls/blancs
135 suffrages exprimés
Taux de participation : 56.39%

6 titulaires + 6 suppléants ATPE

Jean Moulin :
nb inscrits : 351
nb votants : 202

22 nuls/ blancs
180 suffrages exprimés
Taux de participation : 57.55%

3 titulaires + 3 suppléants ATPE : 66 voix 6 titulaires
+ 6 suppléants  autre liste sans étiquette : 114 voix

Victor Hugo
nb inscrits : 233
nb votants : 161
7 nuls/ blancs
 
Suffrages exprimés : 154
Taux de participation : 69.1%

4 titulaires ATPE

St Jean élémentaire :
nb inscrits : 236
nb votants : 100

2 nuls/blancs

Taux de participation : 42.37%
5 titulaires + 5 suppléants Liste d'union ATPE + sans étiquette

    

COLLÈGE

nb inscrits : 820
nb votants : 301
23 nuls/ blancs
Suffrages exprimés : 278
Taux de participation : 36.7%
 

Une seule liste ATPE

    

ECOLE MATERNELLES

Ste Anne :

nb inscrits : 319
Taux de participation : 47,96%

6 titulaires + 6 suppléants ATPE

Les Colombes :

131 suffrages exprimés
10 nuls/blancs

6 titulaires + 6 suppléants ATPE

Ecole maternelle St Jean

nb inscrits : 174
nb votants : 70
0 nuls/blancs

Taux de participations : 40%

3 titulaires + 3 suppléants ATPE

 


L'ATPE organisera sa traditionnelle bourse aux jouets le dimanche 26 novembre :







Pour terminer la campagne des législatives 2017 1er tour, la candidate du parti La France Insoumise Hélène Le Cacheux et son suppléant Jean-Yves Salvat, avec les militants tretsois avaient organisé jeudi 8 juin 2017 (sans communication), un apéro participatif au Moulin de l'Arc de 19h à 22h.

Celui ci a débuté en musique avec un groupe de musique puis un débat a eu lieu au cours duquel les deux candidats de la France Insoumise (le parti de Jean Luc Mélenchon), ont répondu aux différentes questions du public. Une soixantaine de personnes étaient présentes selon les organisateurs.
Thèmes abordés : l'emploi, Le problème des Faysses, l'écologie, la protection animale.
Etaient également présents des travailleurs de Eurotranspharma qui sont venus exposer leur combat au sein de leur entreprise de transports de produits pharmaceutiques, implantée à Rousset.
Un stand "Zéro Déchet", avec une présentation d'idées pour réduire ses emballages était aussi présent.
Photos : NL







Ce mercredi 7 Juin 2017 à 4 jours du premier tour se tenait le 3e dernier meeting de ces élections législatives à Trets, celui du candidat Les républicains / UDI / Parti radical : Stéphane Paoli qui veut tenter de reprendre la circonscription à la gauche et la ramener dans son bastion politique, puisque c'était Maryse Joissains qui en était députée jusqu'en 2012. Maryse Joissains maire d'Aix en Provence, dont Stéphane Paoli est adjoint.
C'est vers 18h45 qu'il a démarré sa réunion publique qui se tenait cette fois non pas au foyer de l'olympe comme les autres candidats et comme prévu au départ, mais salle des colombes en présence d'une quarantaine de personnes seulement, soit beaucoup moins qu'en 2012 là aussi. Dans l'assistance figurait Pascal Chauvin élu d'opposition à Trets, et bizarrement qu'une seule élue de la majorité : Mme Fabre, aucun autre élu de Trets n'était présent . Les maires de Peynier, Fuveau étaient aussi présents , un adjoint au maire de Fuveau et également Alexandre Gallese adjoint d'Aix et patron des républicains dans la circonscription.

Aucun de ces invités ne prendra la parole, la réunion étant juste constituée du discours du candidat pendant près d'une heure et de celui de sa suppléante avant la traditionnelle partie de questions réponses avec le public dans cette salle décorée de quelques affiches et d'un panneau. Après un meeting d'un candidat centré sur le candidat avec sa vision d'élu, un autre centré sur le bilan du candidat, on assistera cette fois à un meeting exposant essentiellement les projets du candidat pour la circonscription.


Après une rapide présentation de la réunion, Stéphane Paoli donnera la parole à sa suppléante Marielle Massiani Veuillet, adjointe à Fuveau, mariée, trois enfants, dira être très impliquée dans la vie de son village et précisera qu'elle s'est engagée avec le candidat car "ses valeurs républicaines sont similaires aux miennes" parlant alors de la thématique de la petite enfance, des rythmes scolaires "qui ont était une hérésie sur le plan familial et financier pour les mairies", du handicap etc : " Stéphane Paoli est sensible à tous ces sujets et je veillerai à ce que la valeur famille soit au centre de ses engagements s'il est élu" conclura t'elle.

Le candidat fera ensuite un discours bien long où il ne parlera jamais de ses adversaires et commencera par parler de lui , expliquant que son expérience du terrain dans la vallée et la circonscription sera importante, car il la connait parfaitement, précisant être né à Aix et ayant vécu à Eguilles pendant une vingtaine d'années "je connais la vie dans les villages, je connais la problématique d'être éloigné de la ville centre, j'ai choisi cet endroit pour y vivre car j'y ai vécu toute ma vie, j'y suis profondément attaché" précisant qu'il a 35ans, a été entrepreneur et est désormais chef d'entreprise, tout en étant adjoint au maire d'Aix "la politique n'est pas un métier mais un engagement pour moi, j'ai une vie à coté de la politique, ce qui me donne un encrage dans la réalité" poursuivant en évoquant la perte de pouvoir des maires depuis quelques années et notamment avec la métropole ou encore la baisse des dotations de l'Etat. "Je veux être l'avocat et l'ambassadeur de la circonscription, il faut un député proche des maires, il faut se servir de cette puissance parisienne d'être député pour aider les maires" expliquant alors avoir un projet en trois points basé sur la cohésion, le développement et la défense, développant ainsi chacun de ces trois thèmes, comme son souhait de vouloir développer l'économie de proximité et celle de la ruralité et d'expliquer aussi "j'ai un vrai projet de développement territorial"


Et d'enchainer ensuite sur ses engagements nationaux avec 5 sujets qui sont importants pour lui et sur lesquels il a de l'expérience :
* L'économie, qu'il veut défendre "on paye trop d'impôt, On veut baisser de 10% l'impôt sur le revenu, cette baisse doit concerner l'ensemble des ménages. On veut le rétablissement de la défiscalisation des heures supplémentaires"
* L'immigration : prenant exemple de la politique des Etats Unis et du Canada : "on doit la diviser par deux tant que la France ne sera pas rétablie économiquement"
* Le social : simplification du code du travail, baisser les charges etc
* La sécurité / terrorisme , estimant qu'il y avait eu trop de laxisme jusqu'à maintenant
* L'équité entre les français : rembourser à 100¨% les frais d'optique, dentaires, et les prothèses auditives...
* Modernisation de la vie politique : réduire le nombre de parlementaires


Il terminera en disant que si des lois d'Emmanuel Macron sont bonnes il n'aura aucun problème à les voter et qu'il ne voulait pas paralyser le pays car je suis d'un autre bord politique que le président.
Il répondra ensuite vers 20h aux questions du public...






Après des mois de campagne pour les présidentielles qui ont conduit à l'élection de EMMANUEL MACRON comme Président de la République , nous serons de nouveau appelés aux urnes les dimanche 11 et 18 juin prochain pour élire notre nouveau député de la 14e circonscription des Bouches du Rhone. Et on peut dire que nous avons le choix cette année chez nous, puisque pas moins de 19 candidats se sont présentés, contre treize en 2012, ils sont quasiment tous inconnus, et certains se présentent sous des étiquettes assez farfelues.... Les verra t'on tous à Trets pour faire campagne ? Rien n'est moins sur...

Tous veulent prendre la place du député sortant PS Jean David Ciot, 50ans, maire du Puy Sainte-Réparade; qui lui depuis le soir du premier tour des Présidentielles, fait tout pour sauvegarder son poste à l'Assemblée, en appelant à voter pour Emmanuel Macron, puis gommant l'image PS (il est président de la fédération PS du département) en prenant l'étiquette "Majorité présidentielle". Or le parti En marche du président n'a pas retenu sa candidature et a investi une candidate Anne-Laurence Petel (47 ans, chargée de com chez Bouygues Telecom).

A droite, notre maire Jean Claude Feraud avait fait acte de candidature il y a un an mais le parti LR/UDI lui a préféré Stéphane Paoli, proche de la maire d'Aix, 35 ans - adjoint au maire d’Aix et conseiller métropolitain. Le Front National lui est dispersé avec deux candidates tandis qu'un tretsois se représente de nouveau : Pierre Cayol, sous l'étiquette Debout la République de Nicolas Dupont Aignan, il s'était déjà présenté aux départementales et législatives.

Pour rappel en 2012, Jean-David Ciot, le candidat PS avait recceuilli 53,55% des suffrages contre 46,45% pour Maryse Joissains (UMP). Le Front national arrivait en troisième position au premier tour avec 14,15% des voix.


Voici les candidats :
Parti animaliste : Martial Couturier ; 
UPR, Union populaire républicaine : Bertrand Le Besque ; 
Philippe Renault-Guillemet ; 
PS : Jean-David Ciot député sortant ; 
La république en marche : Anne-Laurence Petel ; 
AEI, Alliance écologiste indépendante : Olivia Franzi-Labiad ; 
Hamza Belkolli ; 
Front National : Nathalie Chevillard ; 
Debout la France Pierre Cayol ; 
Lutte Ouvrière : Anne Roche ; 
PCF : Josiane Durrieu ; 
Laure Papounaud ; 
Les Républicains -UDI Stéphane Paoli ; 
AE, Allons Enfants : Lucas Dereuil ; 
UDP : Josyane Solari ;
#MV (Ma voix) : Eric Etienne ; 
La France Insoumise : Hélène Le Cacheux ; 
CHAP, Confédération pour l'Homme, l'animal et la planète : Josefa Maunier ; 
CR, Centre radical : Jean-Charles Poupel


L'Agenda des meetings à Trets :
* La candidate d'En Marche Anne-Laurence Petel tiendra une réunion publique salle de l'olympe , ce vendredi 26 mai à 19 heures avec le conseiller municipal Christophe Sanna, référent territorial à Trets.

* Le député sortant Jean David Ciot donnera un meeting mercredi 31 mai à 18h30 salle de l'olympe.

* Stéphane Paoli (LR) sera en meeting mercredi 7 Juin à 18h30 salle de l'olympe.
On notera l'égalité totale de traitement de la part de la mairie envers les candidats puisqu'elle a donné à tous la même salle !








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...