Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Les Goûters contés de la Médiathèque
Février, mars avril, mai et juin 2019
Puce brocante, vide grenier
Samedi 29 juin
La nuit des églises
Samedi 29 juin 21h00
Spectacle de danse des ENTRECHATS
Mercredi 3 juillet
Scènes de jeunes
Vendredi 12 juillet
Festivités de la St Eloi
13 Juillet 2019
FETE DE ROUSSET
du Samedi 24 au Mercredi 28 Aout 2019
9e salon de la gastronomie
Samedi 31 aout
Marché & festivités de NOËL
Samedi 14 et dimanche 15 décembre 2019
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Faits


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités



Journée extrement caniculaire ce mercredi 26 juin 2019 voir historique pour un mois de juin avec 40.3°C enregistré par la station météo de Trets à 17h. Du jamais vu apparemment pour un mois de Juin. Qui dit chaleur suffocante dit hélas risque de feu et c'est ce qu'il s'est produit à deux reprises dans le canton dans l'après midi.

Sur les coups de 16h15 un petit feu s'est ainsi déclaré à ROUSSET, quartier des Banettes, pas loin de la N7 dans un sous bois de pins, bordé de vignes, champ d'herbes sèches, d'oliviers et avec deux habitations à proximité.

Un module d'intervention rapide (un M.I.R) , composé de deux véhicules qui était prépositionné dans le coin à un endroit stratégique, en cette journée à risque , est ainsi très rapidement intervenu sur les lieux avec des hommes de Trets, Mimet etc aidés par les hommes des comités feux dans cette zone où l'accès a été un peu difficile à trouver . Au total trois camions pompes des sapeurs pompiers, plusieurs des comités feux soit une quinzaine d'hommes. Grace à leur intervention rapide le feu a été rapidement circonscrit. Un gros travail de noyage a ensuite eu lieu.

Le feu est parti dans la zone de sous bois composée de pins, avec une origine très certainement électrique d'après l'adjoint du centre de secours de Trets qui dirigeait les opérations. En effet des câbles touchaient la cime des arbres, et "avec la chaleur les câbles se détendent , produisant des parties incandescentes qui tombent au sol et produisent un départ de feu. L'avantage était que l'endroit était protégé par les vignes, en sous bois avec une partie qui était quand même assez propre, le feu s'est du coup propagé très lentement, au total 2000m² d'herbes sèches et une dizaines de pins ont été touchés. Les habitations n'ont pas été menacées car le léger vent n'allait pas dans ce sens.

On rentre dans des conditions climatiques compliquées, qui vont se compliquer de plus en plus, c'est le second feu dans le coin cet après midi, le premier était sur la commune de Peynier, avec apparemment la même origine, pas très loin du centre de secours, une heure avant. Il a été aussi très rapidement stoppé." précise t'il.

Pour rappel l'accès aux massifs forestiers est réglementé depuis le 1er juin. PRUDENCE DONC
Le niveau de risque applicable à chaque massif forestier est consultable par tous à partir de 18 heures pour le lendemain :
– sur le site Internet départemental de l’État (http://www.bouches-du-rhone.gouv.fr),
– sur le serveur vocal dédié de Provence Tourisme au n° 0811 20 13 13,
– sur le site ou l’application mobile de Provence Tourisme (MyProvence Balade).


















Après près de 11 mois de silence, le corbeau est repassé à l'action dans la nuit de lundi 3 à mardi 4 juin 2019 pour une 12e série à Trets sur le batiment des services techniques, comme le rapporte LA PROVENCE de ce mercredi 5 juin 2019.



Le maire qui a porté plainte, a pour la première fois réagit sur son facebook ce mercredi, voici son message


"Une campagne électorale bien ordurière se profile……….
Le courageux corbeau de Trets s’est de nouveau manifesté !
En inscrivant une fois de plus des propos mensongers et discriminatoires sur le mur des services techniques municipaux, le corbeau a fait comme à son habitude, à quelques mois des municipales, le jeu de l’opposition en salissant la D.G.S et moi-même.

En effet, suite au Conseil Municipal du 3/6, au cours duquel était notamment débattue la suppression d’un poste d’ingénieur territorial, le corbeau n’a pas tardé à déverser son venin sur moi, en m’accusant comme à l’accoutumée et une fois encore de menteur, de favoritisme et de marchés truqués, la D.G.S étant quant à elle, familièrement appelée par son prénom ! et accusée de harcèlement moral.

Un tel sursaut dans les agissements de ce corbeau laisse présager une campagne électorale bien ordurière, durant laquelle tous les coups, même les plus bas, seront utilisés pour m’atteindre et tenter de me déstabiliser et d’infléchir ma détermination. Ne retombons pas dans une sombre et triste période de notre Histoire, au cours de laquelle la délation sans preuve faisait la fortune de certains, en envoyant leurs ennemis à l’abattoir….."












Ce dimanche 2 juin 2019, se déroulait à Peynier, en partenariat avec l’Amical Vélo Club Aix-en-Provence, pour la sixième année une étape du Tour Cycliste Juniors de la Région Sud (Ex Tour PACA). La course se déroulait sur un circuit de 5,4 km tracé autour du village et parcouru 18 fois (soit 97,2km).
La centaine de coureurs est partie à 12h30 de la Base de Loisirs de la Garenne. La course s'est elle achevée en milieu d'après midi par un drame malheureusement lors du dernier tour, avec un accident qui a touché trois jeunes coureurs (puisqu'ils ont à peine plus de 16 17ans généralement), apparemment au petit rond point d'entrée de Peynier en venant de Trets. Pour permettre aux secours de travailler et de faire atterrir un hélicoptère, la route reliant Trets à Peynier a alors été coupée dans l'après midi. Une bien triste fin de course et dur début de carrière pour ces jeunes ados passionnés.

La course a été remportée par Tom Leboucher (Culture Vélo Racing Team U19 agé de 17ans.

Le récit par LA PROVENCE : 3 COUREURS HOSPITALISÉS
La dernière étape, organisée à Peynier, a été marquée par un accident spectaculaire entre trois coureurs et un véhicule qui roulait en sens inverse de la course. Pour des raisons qui seront déterminées par une enquête de gendarmerie actuellement en cours, les trois juniors des clubs de Vaulx-en-Velin. CC Marmandais et Isle Jourdain - qui à ce moment-là étaient en contre sens, le coureur de tête - ont heurté violemment la voiture, s'encastrant dans le pare-brise.

Les trois coureurs ont été rapidement pris en charge: deux d'entre eux ont été évacués vers les hôpitaux d'Aix et Aubagne. ils souffrent d'hématomes et contusions pour l'un et d'une fracture du poignet et d'hématomes pour l'autre. Le troisième, plus grièvement touché avec perte de connaissance momentanée, a été héliporté vers les urgences de La Timone ou il a été opéré du genou et a subi des examens complémentaires. Tous trois ont été gardés en observation. même si aucun pronostic vital n'est engagé.

Le conducteur, comme l'ensemble des personnes présentes sur place, ont été choquées. Rappelons que lors d'une course amateur, la route reste ouverte à la circulation.
LA PROVENCE - 3 JUIN 2019 par J.Q.

Photos postées par des internautes sur facebook









Du sentier Imoucha, sur Sainte-Victoire, on a coutume de dire qu'il est très vite aérien. Ce randonneur de 66 ans a pu le confirmer, jeudi 30 mai 2019, en fin de matinée, lorsque, à la suite d'une chute, il s'est blessé à la main et au visage.

Un état a priori sans gravité qui a tout de même nécessité l'intervention des sapeurs-pompiers d'Aix et d'un médecin. Mais pas que.

À l'issue de l'examen sur place, l'urgentiste a estimé qu'une évacuation était préférable, aussi, c'est rien de moins que le "Dragon", l'hélicoptère de la Sécurité de la civile, qui a dû être mobilisé afin d'évacuer le sexagénaire. Un sentier très vite aérien, on vous disait.


LA PROVENCE 31 Mai 2019
Photo d'illustration grimp13











Alors que 4 commerces ont été victimes d'incendie à Trets en 2017 et 2018, c'est à Pourrières qu'un tel fait divers s'est déroulé ce samedi 25 mai 2019 rapporte VAR MATIN.

"Un bar détruit par un feu probablement criminel à Pourrières
L’intérieur du restaurant – bar à vins – tapas "Bistrot B.A" a été entièrement détruit par un incendie dans la nuit de vendredi à samedi. Le feu s’est déclaré à 2h40 dans l’établissement situé au Réal des Arlens face au supermarché Carrefour à Pourrières.
Très rapidement sur les lieux, les sapeurs pompiers venus de Pourrières, Trets et Saint Maximin, sous les ordres du lieutenant Philippe Garnier, ont circonscrit l’incendie.
Au matin, la présence du fourgon de l’identification criminelle de la gendarmerie ne laissait peu de doutes sur l’origine du sinistre.

Sur place, le maire de Pourrières, Sébastien Bourlin, confirmait d'ailleurs que la piste criminelle était privilégiée. Sur place, les équipes techniques ont barricadé les abords du restaurant afin que les chiens "renifleurs" puissent opérer ce lundi.
Spécialisés en recherche d’accélérateurs d’incendie, ces limiers à quatre pattes sont programmés pour détecter sans faillir l’odeur des substances les plus couramment employées par les incendiaires.
VAR MATIN Par V.G. et B.G.-C. Le 25/05







Selon le SDIS 13, avec des informations relayées par MARITIMA un avion de tourisme de petite taille se serait écrasé dans le massif de la Sainte-Victoire ce mardi 7 mai 2019 après-midi, vers 16h. Un appel de détresse a bien été reçu, et d'importants moyens de secours déployés sur place, parmi lesquels des hommes du GRIMP (dont certains de Martigues). Le crash serait situé dans un secteur particulièrement escarpé, contre la falaise.

Un crash d'un petit avion de tourisme s'était déjà produit le 4 novembre 2010 sur la montagne.
D'après différents médias, Le crash se serait produit sur le massif sud , près de Saint-Antonin-sur-Bayon. Plusieurs témoins ont appelé les secours peu vers 16h après avoir entendu un bruit et constaté une épaisse fumée se dégager de la paroi sous la croix de Provence. Un hélicoptère doit accompagner les secours sur le site difficile d'accès, indiquent les sapeurs-pompiers à France Bleu Provence qui ont débuté leurs opérations à 16h20. On ignore à cette heure s'il y a des victimes.




=>La montagne Sainte-Victoire et ses crashs les plus marquants
=> NOVEMBRE 2010 : Un avion se crashe contre la montagne Sainte-Victoire




18h; Selon FRANCE3 et des infos des services du SDIS 13, il s'agit d'un avion de petite taille d'une personne. La phase de reconnaissance est compliquée en raison des difficultés des secours pour accéder au lieu de l'accident.

19h, Selon LaProvence.com le crash concerne un aéronef qui s'est écrasé en dessous de la brèche des Moines. De la fumée s'échappe de la carcasse de l'appareil qui se serait désintégré. A priori il n'y aurait qu'une seule personne à bord et celle-ci serait décédée. Pour l'instant, une seule équipe de sapeurs-pompiers est au contact de la victime. Au total, à 18h, 26 engins et 57 personnels sont sur place. Parmi eux, des équipes spécialisées, le Grimp, qui viennent d'Arles, de Gardanne, d'Aubagne, de Cassis et de Martigues pour évaluer les dégâts. Un hélicoptère de l'armée de l'air se rend aussi sur place ainsi qu'un second, basé à Digne-les-Bains pour récupérer personnel et matériel au pied de la montagne.

LE RECIT DES OPERATIONS PAR LE QUOTIDIEN LA PROVENCE DU 8 MAI 2019


Hier vers 16h30 le GRIMP13 est engagé sur la montagne Sainte Victoire pour un crash d'avion. À leur arrivée les secouristes ont pu constater qu'il s'agissait d'un avion bi places avec à son bord une victime. 3 unités du GRIMP13 ont été engagé sur l'intervention renforcé par le choucas 04 avec à son bord un binôme pghm et un medecin.





LES PREMIERS ELEMENTS DE L'ENQUETE

Mardi en fin d'après-midi, un ULM se crashait sous la brèche des Moines, quelques mètres en dessous de la croix de Provence de la montagne Sainte-Victoire. La fumée noire a été filmée par quelques randonneurs qui ont alors donné l'alerte. Les sapeurs-pompiers avaient alors déployé un important dispositif. comprenant également des équipes du Groupement de reconnaissance et d'intervention en milieux périlleux (Grimp) afin d'atteindre le lieu du drame.

Mais les secouristes n'ont pu que constater le décès du pilote. Ce dernier, àgé de 62 ans, et originaire de Mimet, était affilié à l'aéroclub Nostradamus de Salon-Eyguières, d'où il avait d'ailleurs décollé. Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est une défaillance technique qui serait à l'origine du crash. "Un appel de détresse a été émis à 16h16 par le pilote et reçu par l'aérodrome d'Aix-les-Milles. Il faisait état d'une difficulté technique, confirme le vice-procureur de la République d'Aix, Rémy Avon, écartant de ce fait la défaillance humaine ou l'intervention extérieure, tel un tir de chasseur.

Selon les témoins entendus, rapporte encore le vice-procureur, l'appareil effectuait peu avant l'impact fatal, des "circonvolutions au-dessus de la paroi rocheuse". Reste désormais aux enquêteurs à déterminer d'où provenait cette défaillance.

LA PROVENCE 11/05/2019




Une semaine après le drame, l'épave, du moins une grande partie était toujours sur les falaises de la montagne, comme le montrent ces photos envoyées par un randonneur prise le 14 mai
Photos G.F.











Après trois années d'enquête menée en étroite collaboration avec la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) et l'Urssaf, la police a mis au jour une vaste arnaque à la TVA dissimulée derrière une activité de mandataire automobile.

Au travers de plusieurs sociétés, des véhicules étaient achetés à l'étranger sans TVA et revendus en France en facturant la TVA au client final. Grâce à des documents falsifiés, elle n'était jamais reversée.

L'escroquerie porterait sur la vente d'environ 450 véhicules pour un chiffre d'affaires total estimé entre 7 et 8 millions d'euros. Huit personnes impliquées dans ce dossier ont été interpellées à Trets, Port-de-Bouc, Martigues et Châteauneuf-les-Martigues.

La Provence 20 mars 2019



Les gérants du garage TRETS AUTO IMPORT, situé Route de Saint-Maximin tiennent à démentir certaines rumeurs qui courent, suite à cet article paru dans la Provence : " Un certain professionnel proposait des voitures d’occasions à des prix très bas sur Trets, ceci faisait l’objet d’une fraude à la TVA.
Il ne s’agit pas de la société Trets auto import qui existe depuis 1992 !!! Actuellement sur un projet à l'entrée de la Z.A. de la Burlière les rumeurs vont bon train car le garage est fermé... Cette fermeture n'a rien à voir avec cette actualité. Depuis toutes ces années, Trets auto Import est bien noté auprès de ses clients et du centre des impôts pour son sérieux...
Cette personne pratiquait une concurrence déloyale pour tout l’ensemble de la profession et plus particulièrement sur notre secteur.
Ainsi, les gérants de Trets auto Import sont actuellement sur le futur projet qui devrait ouvrir courant Juin 2019, c’est pourquoi le garage est actuellement souvent fermé.
L’équipe de Trets auto import s’excuse pour le désagrément de leur fermeture, et s’engagent à une réouverture normale le plus rapidement possible."











Malheur, le pont rail a transmis son virus et c'est pas beau à voir…. En effet depuis son remplacement et abaissement de quelques centimètres en 2014 le pont ne cesse de faire des victimes, au moins 7 recensées ces dernières années avec des véhicules en tout genre : fourgons, pelleteuse, camion nacelle etc . A chaque fois il n'y en a qu'un qui gagne : le pont rail, qui n'a alors que de petites égratignures : des rayures, tandis que les véhicules sont souvent lourdement endommagés…

Mais depuis quelques mois, le pont rail a transmis son virus à une autre infrastructure de la commune, quelques centaines de mètres plus loin. C'est en effet le portique de la gare qui en est la victime. Si des véhicules avec caisse sur le toit ont souvent été pulvérisée, sans dommage pour l'ouvrage, cet automne un fourgon a en effet défoncé celui d'entrée du parking de la gare, installé en février 2016 pour empêcher les forains d'entrer en force sur la place comme ce fut le cas en 2015. Le portique déchaussé avait alors été retiré par les services de la mairie et posé le long de la voie ferrée pendant quelques temps. Ce vendredi 29 mars à 10h30 du matin les services techniques de la mairie qui avaient recreusé ses fondations quelques jours plus tot, en avaient reposé un tout neuf.

Mais patatra moins de 48h après sa pose, celui ci a été détruit par un véhicule durant le Week end, dans la nuit de samedi à dimanche apparemment, le portique est bon pour la casse tant sa barre latérale est totalement déformée et les poteaux déformés à leurs pieds. Autant dire que le véhicule élevé qui l'a percuté a du arriver bien fort.

Qui a gagné dans ce combat fatal : le véhicule ou le portique ? Mystère mais le match nul est probablement à déclarer car vu l'état du portique, le véhicule doit être très endommagé… Conséquence la mairie a fermé l'entrée et mis des barrières tout autour ce dimanche pour sécuriser les lieux, en attendant que les services techniques le retirent une nouvelle fois ce lundi. Une caméra filme l'avenue Jean Jaurès dans ce coin, la ville a peut être les images de l'accident qui va couter quelques milliers d'euros de réparation à nos finances…









Inspection de la gendarmerie : Le taux de cambriolages en baisse sur le secteur de Trets

De l'inspection précédente il y a tout juste un an, un gros point noir était soulevé concernant le taux des cambriolages en très nette augmentation (+49%) sur les communes couvertes par la brigade de gendarmerie, à savoir Trets, Peynier et Puyloubier. Il faut croire que les pistes de réflexions suivies d'actions mises en place depuis et visant à y remédier, ont été suivies d'effet. La remontée d'informations sur le terrain avec le développement notable du système "voisins vigilants", l'augmentation du parc de vidéosurveillance et le signalement des départs en vacances des particuliers auprès de la brigade (79 recensés), y ont contribué. Ce taux a en effet chuté de 45 % pour le secteur couvert par la brigade et de 54 % pour l'habitat individuel principal.

Il a cependant augmenté pour les résidences secondaires, les commerces et établissements industriels. "Reste à maintenir cette tendance générale dans la durée, ce qui n'est jamais acquis , commentera le commandant Albin Leprince à la tête de la compagnie d'Aix-en -Provence. Voilà pour ce qui est du point très positif ressorti , lors de cette inspection générale 2019 ayant eu lieu mardi 5 mars 2019, en présence des représentants des corps constitués et deux des maires des communes couvertes par la brigade, alors que Frédéric Guinieri pour Puyloubier était excusé.

Cette inspection a d'autre part mis en exergue un rapport d'activités évoluant en faveur d'une progression des atteintes à l'intégrité physique (+29%) avec une résolution des faits supérieure de 40% par rapport à l'an passé permettant d'atteindre les 100%. Pour le solutionnement des cambriolages (atteinte aux biens) il n'est malheureusement que de 9 %, bien qu'en progression constante. "Ce n'est pas suffisant, nous sommes en dessous de la moyenne nationale qui est de 14%, cela est essentiellement dû au caractère itinérant de cette violence" précisera le commandant Leprince.

Parmi les affaires marquantes traitées sur l'année 2018 : résolution d'incendies de containers sur Peynier, saisie de produits stupéfiants et armes sur Trets assortie de trois interpellations et mise sous les verrous. Pour les incendies de commerces à Trets, les enquêtes se poursuivent. Une brigade somme toute très impactée et soumise à rude épreuve par le mouvement des gilets jaunes, en apportant un concours régulier à la brigade de Rousset sur la Zi de Fuveau/Peynier pour y débloquer les ronds-points, permettant de libérer l'accès au site industriel.

Les objectifs pour l'année à venir : poursuivre la coordination avec les unités voisines de la brigade (patrouille mutualisées), la complémentarité avec le PSIG d'Aix visant à accroitre le nombre de services en patrouille par le prêt de véhicules banalisés, renfort de gendarme mobiles sur la période estivale, ou par la garde à cheval de Marseille susceptible d'intervenir sur les fêtes votives. Poursuivre également la complémentarité entre PM et gendarmerie, "en espérant voir un chef de police municipale arriver cette année" remarquera le commandant Leprince. Le doigt sera mis dessus la poursuite du développement "opportun et pertinent", de la participation citoyenne (voisins vigilants), de vidéo protection, une aide à la résolution non négligeable et un phénomène de dissuasion très significatif. Compléter la ressource en véhicules banalisés par convention de mise à disposition visant à palier l'absence de moyens de la gendarmerie, une pratique souvent méconnue au titre de la prévention de la délinquance, est une autre piste.

Du retard pour la nouvelle caserne
Le Major Jérôme Hennequin ayant pris le commandement de la brigade de Trets de façon effective en juin 2018, saluera "l' investissement de tous les gendarmes qui agissent avec professionnalisme et dans un excellent état d'esprit" et leur dira "j'ai appris à vous connaître et à vous apprécier, je vous dis à nouveau la fierté que j'ai d' être votre chef". Des remerciements seront adressés aux adjudants Dumet et Mignot ayant assuré l'intérim pendant la période précédant son affectation.

Il dira enfin à quel point la nouvelle brigade promise depuis de nombreuses années offrant un outil de travail performant, un cadre de vie agréable et dimensionné surtout pour accueillir autant de familles que de gendarmes en poste, est attendue à l'horizon 2020. Le commandant Albin Leprince coupera court à de faux espoirs et lui répondra sans détour : " le permis de construire a été déposé et initié, l'autorisation de lancement des travaux a été obtenue sans problème, pour autant l'appel d'offre lié à l'écart de temps entre initiation et aboutissement du projet s'est soldé par une réponse des entreprises qui excédait de plus de 20% les prix du marché initialement escomptés, et de plus l'architecte qui a réalisé le projet initial voilà bientôt 7 ans, a pris sa retraite". Une annonce qui a bien évidement fait réagir l'assemblée y allant de ses commentaires. Un retour en arrière donc qui va générer encore quelques retards mais qui n'est pas abandonné.


LES CHIFFRES
La brigade de gendarmerie de Trets en quelques chiffres c'est :
19 militaires se répartissant entre gendarmes OPJ, gendarmes APJ et gendarmes adjoints volontaires (conforme à l'effectif prévu)
2 nouveaux arrivants (gendarmes Muller et Alcantud)
13500ha couverts
15700 âmes sous sa responsabilité

774 interventions sur 2018 : Faits de délinquance générale, de délinquance de proximité, Atteintes à l'intégrité physique des personnes, Atteintes aux biens, infractions économiques et financières, globalement contrôlés.
Trets (381,en↘2.8%), Peynier (111,en↘10%), Puyloubier (55, en↗11%) Ils représentent 1/10 des faits constatés sur le pays d'Aix.
Activité judiciaire : 246 personnes mises en cause (+46 %), 51 placées en garde à vue


Paru dans LA PROVENCE Jeudi 7 mars 2019 par I.Lo / Photos I Lo.







es services de la compagnie de gendarmerie d'Aix enregistrent ces derniers temps une reprise des vols par effraction qui touche l'ensemble des zones résidentielles du pays d'Aix. Au regard des plaintes enregistrées depuis quelques semaines, des équipes écumeraient certains quartiers en commettant des séries de méfaits avant de disparaître, ce qui explique les vagues observées sur des secteurs et à des heures proches. Depuis janvier, 120 cambriolages ont été recensés. Une hausse importante a été enregistrée depuis septembre par rapport à l'an dernier.

À titre d'exemple, dans la nuit de jeudi à vendredi, pas moins de cinq garages ont été cambriolés à Meyreuil. Au sud, les communes de Fuveau, Châteauneuf-le-Rouge, Gardanne et Bouc-Bel-Air ont été particulièrement visés ces derniers temps. Des faits ont également été déplorés du côté de Lambesc. Dans ce contexte, il convient donc d'être attentif. La vigilance du voisinage est particulièrement importante. En cas de présence suspecte dans votre quartier, n'hésitez pas à alerter la gendarmerie nationale.

LA PROVENCE 03/02/2019






Alors qu'au même moment quelques voitures brulent en France dans le cadre de manifestations de gilets jaunes, sous l'action de casseurs, un Fait divers similaire se produit à Trets, ce samedi 12 janvier 2019.
Sur les coups de 17h une voiture Peugeot stationnée avenue Mirabeau, devant la Poste a pris feu. Les sapeurs pompiers sont intervenus pour l'éteindre rapidement (alors qu'un grand sapin est présent à coté de celle ci) et les gendarmes (qui sont juste à coté avec la gendarmerie) ont géré la circulation. Quelle est la raison ? Mystère... mais la caméra installée de l'autre coté de la rue, braquée sur la Poste devrait apporter des éléments de réponse à la police, la cause doit très probablement être mécanique.

Merci à Catherine G. pour l'info et photos vidéo










Vendredi soir, 4 janvier 2019 un incendie, probablement dû à un feu de cheminée, s'est déclaré dans une villa du quartier Sacaron, à Pourrières relate VAR MATIN.
La maison a été entièrement détruite par les flammes.
Heureusement, les occupants, un garçon de 17 ans et sa mère, sont sortis indemnes mais ont tout perdu.
Sont intervenus les sapeurs-pompiers de Saint-Maximin et de Trets.
Une ambulance de Pourrières s'est également rendue sur les lieux. L'opération était dirigée par le lieutenant Garnier de Saint-Maximin.


Face à ce drame, la mairie de Pourrières, a organisé un Appel aux dons :
"Si vous souhaitez donner des meubles, merci d'appeler l'accueil de la mairie au 0498051170 et de donner la liste des meubles donnés ainsi que vos coordonnées. Nous transmettrons le tout à la famille.

Nous faisons appel à votre générosité:
- une urne fermée à clés est à votre disposition en mairie pour don pécunier
- vous pouvez déposer en mairie (CCAS) des denrées alimentaires non périssables et des vêtements ( Taille 38 ou M et chaussures taille 44 pour adolescent / Taille 38 et basket uniquement taille 39 pour femme).
LUNDI 9h – 12h
MARDI 9h-12h/ 13h30-16h30
MERCREDI 9h-12h
JEUDI 9h-12h
VENDREDI 9h – 12h/13h30-16h30

Tel : 04.98.05.11.70

Avec nos remerciements, on compte sur vous!!!!!


Photo d'illustrations









=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...