Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois


Toute la programmation jusqu'a fin 2017

L'agenda tretsois

"Le Journal de Lulu" - spectacle jeune public
Mercredi 28 février 2018
Festival "Nouv.o.monde" 2018
vendredi 16 mars 2018
Carnaval de la Ville
SAMEDI 17 MARS 2018
Soirée spectacle par l'UST
samedi 12 mai
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Faits


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités


Quatre jours à peine après sa dernièretrès grosse série de tags (une quinzaine) dans la nuit de jeudi 15 à vendredi 16 février 2018, le tagueur est repassé à l'acte pour une 11e série.

Hier dans la nuit de lundi 19 à mardi 20 il s'est encore exprimé avec près d'une dizaine de tags recensés : sur un mur au carrefour en face du parking des colombes, 4 sur l'avenue de Grisole, sur le chemin de St Jean, mur du cimetière etc. Cette fois le tagueur change un peu de discours et interpelle les médias, les appelant à l'aide et expliquant qu'il n'est pas un corbeau et même qu'il assumait ! Les services techniques ont encore eu une matinée chargée pour tout recouvrir de nouvelles couches de peintures rosées.
Voici l'article paru ce mercredi 21 février dans LA PROVENCE.








Mauvaise surprise pour la municipalité et la SEMEPA propriétaire des lieux, en ce dimanche après midi 18 février 2018, la zone de la burlière est actuellement envahie par plus d'une dizaines de caravanes de gens du voyage (une quinzaine à 16h) qui sont arrivés en début d'après midi visiblement. Ils sont installés sur la route, dans sa partie nouvellement agrandie, dont les travaux ont été achevés il y a environ trois semaines, et ouverte dans la foulée avec déjà une entreprise en activité. La gendarmerie est actuellement présente en ce milieu d'après midi.
La zone étant désormais en activité, il sera difficile de la fermer pour empêcher un nouvel envahissement.

Il y a un an environ, en mars 2017, c'est le terrain situé à l'entrée Est, avenue cassin, là où sera construite la nouvelle gare routière qui avait été envahie pendant quelques jours.

Pour rappel, Trets n'a toujours pas d'aire d'accueil pour les gens du voyage, un espace a cependant été enfin adopté après des années de débat, dans la campagne, route de Pourrières en décembre dernier, lors du vote du PLU. Les autres endroits évoqués un temps (un était au départ prévu route de gardanne en bordure du CD6) ont été abandonnés suite aux plaintes des agriculteurs ou ont reçu un avis défavorable de l'Etat. Le maire de préciser alors en conseil municipal qu'une telle aire coute à réaliser près de 100 000€ la place ! L'aire la plus proche se situe à Fuveau.

A 18h de nouveaux véhicules, et deux camions de travaux (à l'entrée) étaient encore arrivés soit un total de 16 caravanes. A noter que des affiches de cirque ont aussi fleuri sur la commune en même temps annonçant un cirque dans cette zone du mercredi 21 au mercredi 28, mais aucun camion de cirque n'est présent, ni de grosses caravanes comme on voit habituellement dans ce genre de spectacles !

Ce Lundi 19, on dénombre près d'une trentaine de caravanes installées sur la partie arrière de la zone, tandis qu'un cirque est bien arrivé lui, s'installant à l'entrée de la nouvelle zone avec ses gros camions et grosses caravanes.








Le réveil fut riche en lecture à Trets ce vendredi 16 février 2018 puisqu'après près d'un mois de pause (la dernière série remontait au 22/1) le corbeau tagueur fut très actif et a visiblement passé sa nuit à écrire à la bombe un peu partout dans Trets et en pays d'Aix. C'est la 10e série de tags depuis juillet 2017. Pas moins d'une quinzaine d'après le quotidien LA PROVENCE, un record, dans des endroits à fort passage comme au carrefour de l'avenue de Grisole, école Jean Moulin, parking de l'école St Jean, chemin de la porte rouge, en haut du parking des colombes dans le virage, route de Gardanne à la sortie de Trets etc . La grande majorité ont été effacés dès les premières heures du jour par les agents des services techniques d'après des internautes, mais d'autres étaient encore visibles ce vendredi soir.

Le quotidien LA PROVENCE dans son édition du samedi 17 février a consacré un grand article et revient également sur la démission de Guy Ferreti et un tract très virulent de la CGT daté de cette semaine sur la situation du personnel municipal.










Ce dimanche 22 janvier 2018 après un mois de repos, le tagueur est repassé à l'action pour la 9e fois, en mettant des inscriptions de nouveau sur le mur du parking de l'école St Jean et de nouveau sur un mur chemin de St Jean , mur d'une maison, qui avait déjà été taggué cet automne ! Des tags vite effacés par la mairie dans la matinée, contrairement aux derniers du 22 décembre qui sont toujours bien visibles.

Voici l'article paru dans LA PROVENCE de ce 23 janvier










Ce vendredi 22 décembre au petit matin les habitants ont découvert l'apparition de nouveaux tags dans Trets, dont l'un en plein lotissement Cabassude cette fois, dans un virage sur un mur en agglos, lieu qui avait été épargné jusqu'à lors. C'est la 8e série d'inscriptions qui apparaît dans Trets depuis juillet. La dernière remonte au 12 décembre dernier lors du conseil municipal, réunion où le maire avait annoncé " les tags je pense que c'est quelqu'un qui m'en veut beaucoup car j'ai arrêté la collaboration que j'avais avec lui pour des raisons bien précises, qui ont déjà été évoquées publiquement, donc ce n'est pas le lieu d'en parler ce soir. Mais je peux en parler à qui le souhaite en privé !"

Voici l'article paru dans LA PROVENCE ce samedi 23 décembre 2017








Comme relayé mercredi, une 7e série de tags injurieux s'est déroulée mardi soir 12 décembre en plein pendant le conseil municipal sur les murs de la salle des colombes. Le maire a été interrogé de nouveau dans l'édition du jeudi 14 décembre dans les colonnes de LA PROVENCE sur cette provocation. Voici l'article








Ce mardi 12 décembre 2017, le quotidien LA PROVENCE a consacré une page entière et une partie de sa une aux polémiques tretsoises à savoir les PV dressés le mois dernier, mais aussi la fameuse affaire des tags qui agite la commune depuis Juillet dernier à 6 reprises.
Ou plutôt 7 désormais, car ce même soir en sortant du conseil municipal les élus ont pu découvrir que le corbeau était repassé à l'action, poussant la provocation en allant taguer l'arrière de la salle des colombes, dans le noir (coté Est, à coté de la porte arrière de sortie, un endroit que l'on ne voit que si on va derrière la salle en fait) en pleine réunion, avec les inscriptions habituelles ! C'est à dire que le tagueur était à 2 3 mètres environ du maire et des personnes qu'il vise, le mur entre... Un corbeau dont le maire a visiblement démasqué l'identité si on se fie à une des ses phrases prononcée pendant le conseil en disant que ce serait quelqu'un qu'il aurait licencié.
Voici l'article paru ce mardi, puisque les journalistes de la rédaction ont débrieffé l'affaire avec le maire








Alors que le week end dernier il n'y a eu aucun accident lors du fort épisode de neige et du verglas, un assez important s'est produit sur la commune, ce vendredi 8 décembre 2017 sur les coups de 16h30 17h, au carrefour entre le CD6 boulevard de l'Europe et la route de Rousset (D56) à proximité de la voie ferrée et du rond point.

Cet accident que l'on imagine du à une voiture qui n'a pas marqué correctement le stop a impliqué trois véhicules, faisant alors un blessé léger qui a été évacué par les pompiers à l'hopital. Les sapeurs pompiers étaient très rapidement sur les lieux, puisque ce fait divers s'est produit à quelques dizaines de mètres à peine de leur caserne. Les gendarmes ont eux géré la circulation, qui commençait à être chargée à cette heure.

Photo prise des hauteurs de Trets






La tempête de mistral et le froid n'ont visiblement pas découragé le "corbeau tagueur" de passer à l'action pour la 6e fois à Trets, dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 novembre à 2 endroits de la commune apparemment d'après des témoignages d'internautes : avenue de Grisole encore et avenue Marius Joly près du lotissement Les Seignières.
Voici l'article paru dans LA PROVENCE ce mardi 14 novembre, le journal s'est trompé dans le lieu, la photo est celle de l'avenue Marius Joly en allant à la Gardi.







La mairie annonce ce vendredi 10 novembre 2017, qu'un incident sur le tableau électrique de la salle des Colombes (vraisemblablement un court circuit), est survenu dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 novembre 2017. Les pompiers sont ainsi intervenus dans la nuit. La municipalité a du alors prendre des dispositions car les bâtiments restent fermés.

La crèche de la Coccinelle, privée d’électricité et de chauffage car dépendant de la même alimentation électrique de la salle des colombes, n’a pu accueillir les enfants ce vendredi 10 novembre. Cependant, les 15 enfants dont les parents ne pouvaient assurer la garde ce jour ont été accueillis à la crèche de la Libellule. L’alimentation électrique de la crèche de la Coccinelle devrait être rétablie dans le week-end et les enfants devraient pouvoir y être à nouveau accueillis dans des conditions normales dès ce lundi.

Concernant la salle des Colombes, toutes les activités qui y étaient prévues ce jour et dans le week-end sont transférées au gymnase du collège poursuit la mairie (Repas des Anciens Combattants, Loto de Trets Escapade). Les cours de danse ART UST DANCE qui se déroulent aux colombes, sont eux suspendus pour le moment.

Pour l’occupation de la salle des Colombes par les particuliers et les associations à compter du lundi 13 novembre, la ville demande de bien vouloir contacter le service associations au 04.42.61.23.74 ou par mail à : asso2@ville-de-trets.fr
La Municipalité met tout en œuvre pour assurer un retour à la normale dans les meilleurs délais et vous remercie de votre compréhension.


Heureusement que l'incident n'a pas causé de plus graves dégâts car ce genre d'incidents aurait pu faire de très très lourds dommages sur le batiment. Néanmoins le quotidien LA PROVENCE du 11 novembre nous apprend que ce court-circuit s'est produit sur le tableau électrique de la salle des Colombes vers minuit, déclenchant feu et fumée très vite. Les pompiers sont arrivés rapidement et l'ont stoppé depuis les toits.

"C'est une panne accidentelle causée je pense par le froid qui a dû trop tirer sur le réseau. Il est à refaire entièrement ainsi que les peintures" a déclaré le maire, Jean-Claude Feraud, contacté par le journal. "La salle des Colombes ne sera opérationnelle que d'ici 8 jours" a t'il précisé. Les cours qui se tiennent dedans seront soient annulés ou déplacés. Par ex ceux de ART UST DANCE sont déménagés au gymnase du collège lundi 13.
Ce vendredi soir la mairie a annoncé "L’électricité a été rétablie à la Crèche de la Coccinelle. Les enfants seront donc accueillis normalement dès lundi matin."

Photo d'archives






Vous vous en souvenez tous le samedi 19 aout dernier tous les yeux des tretsois étaient tournés en direction de PUYLOUBIER en soirée, où à 20h40 on voyait le bas du village dans les flammes avec un incendie impressionnant ravageant 40 hectares (revoir le suivi complet et photos vidéos) et donnant depuis ce jour un véritable paysage de désolation en regardant ce joli village provençal depuis Trets et sur la route qui y mène. On ne connaît au passage toujours pas l'origine du feu.

Frédéric GUINIERI, Maire de Puyloubier, qui ne s'était pas exprimé dans la presse à ce sujet, qui bizarrement avait peu couvert ce drame, a évoqué cet incendie dans son édito de la revue municipale de Puyloubier "L'écho du cours" d'automne 2017, remerciant les sapeurs pompiers et évoquant l'avenir de cet endroit :

"Le 19 août, en plein cœur d’un été particulièrement sec, nous avons eu à déplorer le feu de la « pinade ». De mémoire de Puyloubiéren, cet écrin de verdure, qui n’est pas communal, n’avait jamais brûlé et avait même été épargné, en août 1989, par l’incendie de Sainte-Victoire. Nous avons tous été très touchés à la vue de l’embrasement des pins et par le spectacle de désolation du lendemain. Il faudra malheureusement du temps pour que la nature reprenne ses droits.

Nous remercions vivement les sapeurs-pompiers, qui ont eu à lutter en pleine nuit pour maîtriser le feu avec un mistral violent, mais aussi les forestiers-sapeurs. Bien entendu, nos remerciements vont également au comité des feux de forêt qui s’est fortement mobilisé aux côtés de la municipalité. Certains d’entre vous se sont inquiétés sur le devenir de ce secteur. La crainte que les incendies entraînent la création de constructions est tenace malgré les lois qui l’empêchent depuis plusieurs années. Nous venons d’approuver de façon consensuelle le plan local d’urbanisme sans ouverture à l’urbanisation et il n’y a aucun risque à ce sujet. D’ailleurs, les habitants des communes voisines, qui ont assisté à notre petit festival ou à notre fête de Saint-Eloi, ne manquent pas de souligner que notre village a conservé son âme et son ambiance. Ce qui nous conforte dans notre volonté de maîtriser, autant que faire se peut, son évolution démographique."






Le 30 septembre dernier, le major Thierry Soriano quittait la tête de la gendarmerie de Trets. A cette occasion le quotidien LA PROVENCE a dressé le bilan 2016 de la brigade de Trets.

"Les militaires ont ainsi un bilan positif avec la résolution d'affaires entachant les communes de Peynier, Puyloubier et Trets, avec respectivement une remise dans le droit chemin en collaboration avec la police municipale de jeunes qui commettaient des dégradations régulières sur des biens d'utilité publique, un vol avec arme lors de la fête votive permettant l'arrestation de 4 individus, et l'incarcération d'un professionnel du vol à la roulotte et multirécidiviste.
Rajoutons l'arrestation d'individus suite à un vol de collier à l'arraché à Kirbon, et d'une équipe qui sévissait dans les commerces du secteur.

692 interventions au total, dont 525 sur Trets, 61 faits portant atteinte à l'intégrité des personnes. Des faits en baisse avec un taux d'élucidation de 83 % (2 fois supérieur à celui de l'année précédente) . 502 faits concernent les atteintes aux biens, par contre en nette augmentation de près de 5% , avec un taux d'élucidation de 17% . Une accidentologie en très légère augmentation mais moins de blessés. Un travail d'investigation très poussé, que l'an dernier s'est poursuivit cette année."

La Provence, I LOLL








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...