Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Les Goûters contés de la Médiathèque
Février, mars avril, mai et juin 2019
Puce brocante, vide grenier
Samedi 29 juin
La nuit des églises
Samedi 29 juin 21h00
Spectacle de danse des ENTRECHATS
Mercredi 3 juillet
Scènes de jeunes
Vendredi 12 juillet
Festivités de la St Eloi
13 Juillet 2019
FETE DE ROUSSET
du Samedi 24 au Mercredi 28 Aout 2019
9e salon de la gastronomie
Samedi 31 aout
Marché & festivités de NOËL
Samedi 14 et dimanche 15 décembre 2019
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Politique


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités




Comme chaque année, Jean Claude Feraud maire de Trets depuis 2008 avait donné rendez vous aux habitants pour ses 7e vœux aux tretsois. En cette année 2016, il avait choisi un jour et une heure totalement inédite : Dimanche 10 janvier 2016 à 17h.
Le lieu était aussi différent comparé à l'an dernier avec un retour au gymnase du collège bien plus proche du centre ville et situé en plein cœur des lotissements, permettant aux gens de venir plus facilement. Résultat, l'affluence est repartie à la hausse après une fréquentation décevante l'an passé, puisqu'il a réuni environ 300 personnes, contre 260 l'an dernier. Revenir au vendredi soir semble être la solution à envisager donc pour l'an prochain. Policiers municipaux, gendarmes, pompiers, nombreux présidents d'associations ou bénévoles, simples habitants, personnel communal, une grande partie des élus du conseil municipal mais aussi de nombreux maires des environs : Peynier, Fuveau, St Marc de Jaumegarde, Puyloubier, Beaurecueil, la suppléante du député Mr Siot, la présidente du SIVOM composaient l'assistance.


Un gymnase décoré de plantes vertes, avec une scène composée de drapeaux tricolores composaient le décor. On notait également au premier rang la présence de Martine Vassal présidente du conseil départemental et Georges Christiani, président de l'union des maires, deux invités politiques à l'image de son discours qui était très politique cette année. Une allocution sobre, sans aucune attaque envers qui que ce soit, si ce n'est le gouvernement, mais étrangement moins centrée sur Trets cette année. Aucune annonce n'y sera faites, si ce n'est deux trois petites infos, il y fera le bilan de 2015, parlera un peu des projets pour 2016 et traitera pas mal d'économie.


Jean Claude Feraud ouvrira son discours à 17h30 en expliquant que "Cette cérémonie annuelle est un moment privilégié, d'échanges et d'amitié que j'affectionne particulièrement, qui nous rassemble au delà de nos divergences, en dehors de nos clivages, et qui nous rassemble sur l'essentiel car il nous rassemble entre tretsois et habitants du canton. Je suis là pour défendre notre territoire et au quotidien et même si je ne suis pas un grand communiquant, je souhaite toujours que Trets soit le mieux représenté partout et en toute circonstance."



Puis évoquera son nouveau rôle : celui de conseiller départemental, remerciant alors les électeurs de lui avoir apporté leur suffrage en mars dernier : "Je ferais tout mon possible pour être digne de votre confiance et en tous les cas je vous dirais une chose c'est que la synergie de mes mandats : mandat de maire, de conseiller départemental me permet vraiment de mener une action plus efficace en général." parlant alors du conseil départemental : "Mme la présidente votre victoire chère Martine n'est pas du au hasard, et est amplement méritée, récompensant votre sincérité et ce que vous êtes arrivée à faire c'est à dire gagner... "

Dressant dans la foulée, les actions du conseil : ouverture du centre d'exploitation des routes (expliquant qu'il faudrait l'inaugurer un jour ce centre) début des travaux de la caserne des pompiers en février 2016, la nouvelle gendarmerie d'ici 2019, 9Millions d'euros de subvention accordés dans le canton depuis avril 2015, soutien aux associations et de préciser que la réhabilitation du collège de Trets est en cours d'étude précisera t'il aussi.


Puis parlera de 2015 "une année difficile sur de nombreux plans", évoquant brièvement les terribles attentats, et d'enchainer sur une critique du gouvernement : "Plus que jamais les manquements de ce gouvernement ont été flagrants, une année horrible pour les français et horrible pour les communes. La situation économique et sociale est au plus bas." parlant du chomage, de la dette et de la politique nationale, des résultats des élections régionales et de reprocher au gouvernement de donner de plus en plus de charges au communes tout en baissant les dotations "les communes sont asphyxiées !" "le gouvernement se décharge sur les collectivités. Il a mis les communes en grande difficulté en diminuant les dotations, il impose des réformes couteuses mais n'assume pas le financement de ces réformes. [...]

A Trets, depuis 2013 c'est 700 000€ de moins dont nous disposons dans notre budget communal, et on nous demande de faire toujours plus avec toujours moins. Ces coupes ordonnées nous poussent à faire des choix douloureux dans nos dépenses, je continuerais à me battre à protéger la commune contre la loi Duflot par exemple"
, parlant alors du logement social et d'enchainer avec la mise en route de la métropole dont il est fortement opposé.




Pour Trets il rappellera qu'il n'augmentera pas le taux des impôts, qu'ils essayent de contrôler la dette "L'intérêt communal est notre seul but et l'intérêt de la population de Trets notre seul objectif. Alors certes avec toutes ces difficultés il faut faire de gros efforts. Le gouvernement nous impose des arbitrages et dans ce contexte imposé de rigueur, la rigueur est nécessaire, pour continuer à assurer les services municipaux essentiels et contenir nos dépenses. Je suis attaché comme vous tous à nos traditions locales : comité des foires, st Eloi, cavalcade, feu de la st Jean, mais dans le contexte prescrit par le gouvernement la tradition locale du tout gratuit ne peut plus être de règle aujourd'hui. Les mesures que nous avons été contraintes à voter dernièrement en conseil municipal sont difficiles à prendre mais sont imposées par le gouvernement. Ma philosophie politique n'est peut être pas la votre mais je considère que l'usager doit participer au service rendu et que le contribuable qui en a ras le bol d'être matraqué ne peut plus tout seul tout assumer.


Pour maintenir une bonne qualité des services, de belles réalisations et quelques manifestations sympathiques cela implique d'être responsable des deniers publics. [...] C'est grâce à cette gestion que nous avons pu réaliser en 2015 la réalisation de logements en centre ancien, le local du comité feu, les travaux dans les écoles, la rénovation du chemin de St jean, Rue Feraud..., pont de la Blaque, la maison Alzheimer qui reprend forme avec un nouveau groupe, le PRIFF avec le recul des zones rouges et les travaux réalisés, ou encore les TAP même si à la rentrée 2016 je serais obligé de demander aux familles une contribution de 2€ par enfants et par semaine. Quelques manifestations en 2015 : festival bd, salon de la gastronomie, expositions , soirées au château, le concert de Noël slave etc..."





Et de parler de 2016 : Nouveaux courts de tennis : "6 courts dont 2 couverts, construction d'une salle de sport polyvalente, un centre sociaux culturel qui regroupera les services municipaux , un nouveau boulodrome, travaux de voirie dans le centre avec le cours Esquiros, bvd Boyer et Vauban, vidéo surveillance, début des travaux de la Zone de la Burlière en février, pour la ZAC Cassin les études se poursuivent et j'espère que la 1ere réalisation sera la gare routière qui verra le jour sur l'actuel terrain Roulier, dont j'ai obtenu de la CPA qu'elle finance l'achat du terrain et qu'elle réalise la gare, je n'ai qu'un espoir que la métropole n'annule pas cette réalisation."


"Les contraintes que nous imposent l'état nous rendent les choses de plus en plus difficiles, je ne me plains pas du tout, j'ai voulu être maire, je suis maire et vous m'avez réélu et je vous remercie du fond du cœur , j'en suis très fier mais sachez quand même que ce n'est pas facile tous les jours... [...] Cela ne gâche pas la volonté de l'équipe municipale de faire toujours mieux pour les tretsois et mieux pour protéger notre territoire"


Après avoir remercié l'ensemble du personnel municipal , ses élus, il terminera en ayant un mot aux présidents des associations, bien remontés contre la municipalité depuis le vote des taxes de location des équipements sportifs en décembre dernier et surtout très inquiets pour l'avenir, mais il ne fera pas d'annonce nouvelle sur les modalités de celles ci , suite aux explications très flous du dernier conseil municipal : "Je remercie tous les présidents d'associations et bénévoles, et je voudrais leur dire que lorsque j'ai pris cette décision au dernier conseil municipal qui peut les inquiéter, une décision qui n'est pas très électoraliste c'est le moins que l'on puisse dire, je voudrais leur dire de ne pas s'inquiéter , ne vous inquiétez pas on va trouver une solution pour que vous puissiez continuer à agir pour nos concitoyens car je suis parfaitement conscient du rôle et de l'intérêt de ces associations , il y en a 160 à Trets , c'est une richesse, je les remercie tous et je vous demande de les applaudir !"


Puis terminera en cédant la parole à sa présidente Martine Vassal à 18h05 qui parlera une vingtaine de minutes. Evoquant les attentats parisiens, la métropole, les premières actions de l'institution, remerciant notre maire de ses actions au sein du CD13 où il est vice président , expliquant aussi qu'elle est résolue à aider les projets de Trets et du canton...


La Marseillaise conclura la cérémonie à 18h30 suivie non pas d'un apéritif comme de tradition, mais vu l'heure d'un gouter des rois avec de bonnes galettes des rois, du cidre, et autres boissons



PLUSIEURS EXTRAITS DU DISCOURS A VOIR CI DESSOUS EN VIDEO


/ 6 Commentaires






Vous ne le savez sans doute pas, vu que ces élections ne passionnent pas du tout les français, logique vu la période, mais nous allons etre de nouveau appelés aux urnes les dimanche 6 et 13 décembre 2015 pour les élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur , afin de renouveler les 123 sièges du conseil régional.

La gauche est majoritaire en Provence-Alpes-Côte d'Azur depuis 1998 sous la présidence du socialiste Michel Vauzelle qui ne se représente pas pour un quatrième mandat.

9 personnes se présentent cette fois : Isabelle Bonnet : (LO), Sophie Camard : (EELV-FG) , Cyril Jarny : (ND) , Christophe Castaner : (PS-MRC-UDE) , Christian Estrosi : (LR-UDI-MoDem) , Daniel Romani :
UPR) , Noël Chuisano : (DLF) , Marion Maréchal-Le Pen : (FN) , Jacques Bompard : (LS) , tous soutenus par des tetes de listes dans chaque département.

A Trets la campagne a démarré cette semaine, lundi 2 Novembre, puisqu'à l'initiative d'Alexandre Gallese s'est déroulée une réunion d'information du parti LES REPUBLICAINS, au Restaurant "Jardin d'Asie" pour la 14ème circonscription des Bouches-du-Rhône. Étaient invités les militants et sympathisants des communes de Trets, Peynier, Fuveau et Rousset. Les politiques présents étaient Jean-Claude FERAUD, Maire de Trets, Christian BURLE maire de Peynier, Patricia SAEZ conseillère départementale, Stéphane PAOLI, Alexandre Gallese et enfin Sylvaine DI CARO.
Tour à tour ils ont abordé l'actualité politique et évoqué les sujets variés concernant les communes.

2 jours plus tard, ce mercredi 4 novembre 2015 sur le marché était présent : Nathalie Lefebvre, Conseillère régionale PCF/Front de gauche et tête de liste pour les Bouches-du-Rhône de la liste Coopérative, Sociale, Écologiste et Citoyenne pour les élections Régionale 2015. Elle a ainsi rencontré les habitants, leur a présenté leur programme, entourés des représentants du parti dans le canton comme François Coquillat.

Photos : Les républicains, C. Duret

/ 1 Commentaires






En ce dimanche 12 juillet 2015, les habitants de Gardanne étaient rappelés aux urnes, 14 mois à peine après avoir réélu leur maire Roger Mei en mars 2014. Une élection annulée en juin dernier, par le Conseil d'Etat parce que figurait sur la liste du maire sortant Jean-Marc La Piana, un médecin directeur d'un établissement de soins palliatifs à Gardanne. La justice a en effet estimé que le domicile de M. La Piana à Gardanne était fictif, qu'il habitait en réalité Aix-en-Provence et "n'était pas inscrit au rôle des contributions directes" de la commune (il ne payait pas d'impôts, ndlr). Or la notoriété de cet homme était "de nature à influencer le vote de certaines catégories d'électeurs" et donc, au regard du faible écart séparant les deux candidats (R. MEI et JB. Garella) en mars 2014, 69voix, "de nature à altérer la sincérité du scrutin".

Mais en cette dernière semaine de campagne, notre maire s'est retrouvé bien malgré lui en pleine zizanie électorale gardannaise. En effet mardi soir, Roger Méi, 80ans, maire communiste sortant annoncait avoir le soutien de notre maire JC Feraud ainsi que d'autres élus du Pays d'Aix. Chose très surprenante vu que lui est de droite de l'UMP / Les républicains, soit l'opposé politique. Ce soutien annoncé avait alors fait pas mal parler dans les rangs adverses à Gardanne.

Jean-Claude Féraud, maire de Trets, a alors fait un démenti dans La Provence jeudi 9, expliquant : "Je n'ai jamais rien souhaité la réélection de Roger Meï et même si j'ai de la sympathie et du respect pour l'homme qui a effectué sept mandats à la mairie de Gardanne, en aucun cas mes convictions et mon appartenance politique ne me permettent de soutenir le candidat communiste Roger Meï. " NDLR: l'équipe de la liste conduite par Roger Meï nous avait affirmé le soutien, ou du moins, la sympathie apportée par de nombreux maires de la communauté d'agglomération du pays d'Aix, quelle que soit leur appartenance politique.

Elle avait produit un écrit en ce sens de la présidente de la CPA, Maryse Joissains (reproduit dans un document de campagne) et l'on ne pouvait que constater la prise de parole à la tribune lors de cette réunion publique du maire d'EguiUes, Robert Dagorne (ex-UDI). Le nom de Jean-Claude Féraud avait également été cité: ce dernier récuse en bloc. Interrogée hier par La Provence, Maryse Joissains confirme qu'elle a bien écrit une lettre à Roger Meï lors de l'annulation de l'élection dans laquelle 'je ne lui apporte pas mon soutien car nous n'avons pas les mêmes idées mais je lui souhaite bonne chance en l'état de l'engagement de mon parti". Comprendre Alain Giusti a reçu "un soutien tardif des Républicains ". 'Donc je ne soutiens personne et je ne reviens pas sur ce que j'ai déjà dit: il ne faut pas prendre les gens pour des imbéciles." écrit le quotidien.


Ce dimanche 12 juillet, au soir du premier tour de scrutin de l'élection municipale partielle, Roger Meï, maire sortant PCF, vire en tête avec 41,93 % des suffrages suivi de Jean-Brice Garella (DV) avec 31,02 % et de Clément Lepoittevin (FN) avec 12,26%. Sont éliminées dès ce soir les listes conduites par François-Michel Lambert (PS-EELV 7,34%), Alain Giusti (LR 4,12%) et Chantal Cruveiller Giacalone (DVD 2,32%). Sur les 16 237 inscrits, 50,60 % des électeurs se sont abstenus rapporte la Provence.

Photo : Ville de Gardanne






Dernière soirée de campagne pour ces départementales 2015 et dernier meeting également à Trets avant 5ans surement puisque les prochaines élections locales n'auront lieu qu'en 2020. Pour conclure cette semaine du second tour c'est le binôme du rassemblement Bleu Marine du Front National qui organisait sa réunion ce vendredi 27 mars 2015 avec ses candidats Jean Alexandre Mousset & Emilie Grech. Un binôme qui a été le grand vainqueur du premier tour dimanche dernier avec 87 voix d'écart à peine derrière l'UMP pour un score de 30.36% des suffrages, soit 11pts de gagner en 6ans. La tache de confirmer au second tour sera pour eux très difficile puisque leur adversaire devrait en théorie bénéficier du report des voix des candidats éliminés.


Afin de rallier les électeurs à leur candidature ils avaient ainsi organisé ce vendredi ce meeting, le second "public" de la campagne, mais ils s'y sont pris d'une bien mauvaise manière. En effet alors que la mairie de Trets met à disposition de chaque candidat une salle municipale ces derniers ont bizarrement décidé de l'organiser dans un endroit très excentré du centre ville, au Domaine du Moulin de l'Arc, route de Rousset et en plus très très tard 19h30 (démarrage à 19h50) !!! Forcément dans ces conditions l'affluence s'en est fait ressentir et fut faiblarde avec à peine un peu plus d'une quarantaine de personnes (dont Francis Laget candidat du parti l'an dernier à Trets aux municipales). C'est le triple de leur précédente réunion mais cette réunion a bénéficié d'une meilleure communication avec affiches sur les panneaux électoraux et annonces dans la presse.


Après avoir reçu la chef de file du parti en Pays d'Aix Mme Rouvier fin février cette fois c'est un ténor départemental du FN qui avait été convié en la personne de Stéphane Ravier, sénateur des Bouches-du-Rhône et maire du VIIe secteur dans les quartiers nord de Marseille mais surtout leader du FN dans le département. La suppléante Alexandra Legloru était également présente mais pas le second remplaçant Damien Boissat. Un meeting qui aura trois orateurs, les deux candidats et l'invité, mais qui fut assez longuet en durant plus d'une heure et quart commentant beaucoup les résultats du 1er tour ou s'en prendront aussi un peu au binôme adverse en répondant à leurs attaques de la veille sur le fait qu'ils n'habitaient pas dans le canton. Un sujet qui reviendra régulièrement dans les allocutions. La politique nationale ou marseillaise sera aussi beaucoup à l'honneur !



Les deux candidats prendront en premiers la parole mais ne parleront que très brièvement, 10 minutes à peine, ce qui est trop peu, contre plus d'une heure pour leur leader Stéphane Ravier.

Emilie Grech commencera par remercier les électeurs qui leur ont accordé leurs suffrages "c'est grâce à vous que l'on a obtenu un score honorable de 30.36%, soit 11pts de gagner par rapport à 2011, et le double du score obtenu aux municipales de Trets. On est aussi arrivé en tête dans de nombreuses communes et ça nous a permis d'éliminer la gauche au 1er tour et de faire trembler la droite, Mr Feraud ne nous dépassant que de 87 voix, alors que la droite était en tête dans la majorité des communes il y a encore un an. Qu'importe le score du second tour nous sommes les grands vainqueurs de ces élections, nous qui pourtant ne sommes que de lointains émissaires de M Le Pen, comme nous le rabâche Mr Feraud, c'est bien la preuve que vous votez pour nos idées et non pas ce que l'on pourrait dire de nous et ce malgré les attaques incessantes de l'UMPS."

Elle appellera alors les électeurs à poursuivre leur vote en leur faveur et de convaincre les abstentionnistes "c'est peut être eux qui feront la différence cette fois ci et les 87 voix qui manquent. Voter Front c'est aussi dire votre ras le bol face aux magouilles financières et copinages de l'umps ".

Elle abordera enfin brièvement leur programme : "Il y en a marre du clientélisme et on instituera donc des critères transparents et équitables pour attribuer les subventions aux associations et aides aux communes, lutte contre l'insécurité avec la vidéo protection dans les collèges et logements sociaux; stop aussi dans la priorité étrangères dans l'attribution aux logements , fin du laxisme dans l'attribution des aides sociales, contrôle systématique de la CAF en cas de soupçons de fraudes aux associations etc...."


Jean Alexandre Mousset remerciera lui les bénévoles qui les ont aidé, analysera en détails les scores du 1er tour dans chaque commune, expliquant par ex le fait que le FN était en tête sur deux bureaux de votes à Trets et un autre à égalité avec l'UMP ou évoquera le score de St Paul lez Durance "on a fait 159 voix contre 39" "on les remercie de la confiance qu'ils nous ont apporté au 1er tour" et de se moquer de la visite de Gaudin la veille au meeting du concurrent "je trouve que c'est très bizarre politiquement d'avoir eu ce reflexe, on sait qu'il est en faveur de la métropole, le combat des petites villes contre les grosses. Alors que les maires sont opposés à cette métropole.

On a aussi été la cible d'attaques personnelles hier en disant qu'on n'était pas du coin, pas des élus de proximité " donnant alors une anecdote sur son poste de conseiller municipal à Chateaurenard expliquant : "on peut s'apercevoir de sacrées coquilles de l'UMP" ou encore de s'offusquer de l'état de la voirie tretsoise "il y a un problème de réalité, j'ai pu remarquer qu'il y a des chemins communaux qui sont complètement défoncés. Je ne vois pas comment quelqu'un qui n'arrive pas à gérer l'état de la voirie dans sa propre ville, peut être amené à gérer tout le canton, ça me laisse perplexe. Le fait d'avoir fait venir Gaudin nous place face à un candidat totalement en faveur de la politique UMP " et de donner alors un exemple qu'il cite dans chacun de ses discours ou documents ou site sur la défiscalisation de produits marocains quand les élus UMP du canton passent un marché pour les cuisines centrales."



Puis cédera vers 20h la parole à Stéphane Ravier, leader du FN , un politique du département qui est lui aussi bon orateur, qui fera un discours fleuve, plus ou moins rythmé avec notamment des parties très longues voir ennuyeuses quand il donnait par exemple des anecdotes sur la gestion de la ville de Marseille et démarrera son allocution par : "Je salue Francis Laget conseiller municipal à Trets qui a fort à faire " (sic !) puis reviendra sur les résultats du 1er tour : "Ces élections s'annoncent comme une très grande victoire qui en a surpris plus d'un mais pas nous, elles ont permis de faire trembler la droite locale et faire s'effondrer la gauche locale.

On a réalisé des scores impressionnants dans le département on est devenu le 1er parti des bouches du Rhône avec plus de 30% des voix on est qualifié dans les 29 cantons, l'UMP n'est présent que dans 18 cantons, on est en tête dont 12 cantons. Dans ce canton on a frôlé la 1er place avec des candidats «estrangers» car nos adversaires estiment que tout le monde il est français même s'il vient de très loin, [...] mais à nous, on nous conteste de nous présenter dans notre département. Ne lui en déplaise à Mr Feraud, on est arrivé en tête dans 2 bureaux de sa ville.

Puis parlera aussi de ses rencontres avec les maires du coin lors des sénatoriales "J'ai rencontre le maire de St Paul lez Durance, de Puyloubier aussi un personnage curieux mais sympathique, Peyrolles était pas mal, Rousset aussi, socialiste : une démarche plutôt républicaine mais avec ses élus qui tiraient une gueule alors... mais l'échange s'était bien passé. [..] J'ai aussi été accueilli à Trets par le maire qui me semblait il était un farouche opposant à la métropole, j'ai été accueilli de manière courtoise, républicaine par nombreux de ses élus qui m'ont écouté avec attention, on a pu échanger sereinement, on a même senti que certains d'entre eux étaient très à l'écoute, voir même arborant un sourire très intéressé, sans me dévoiler pour qui ils allaient voter"


Il parlera aussi des critiques contre le FN des dirigeants nationaux ou encore de l'évolution du parti depuis plusieurs décennies...

Stéphane Ravier insistera par ailleurs sur l'importance d'avoir des élus FN comme conseillers départementaux pour permettre à Marine Le Pen d'avoir plus de facilités dans les parrainages pour 2017. Et d'expliquer que le vote au FN n'est plus un vote de rejet mais d'adhésion , que les électeurs du canton voulaient Marine Le Pen "car même si nos deux amis sont peu connus ils ne sont qu'à 87 voix ", expliquant que les alliances UMP PS vacillent par l'attitude à adopter face au FN au second tour dans plusieurs communes et de dire qu'il y a aussi des guerrinistes à droite, qui se sont liés d'amitié avec JN Guérini "Mme Vassal n'est pas sereine du tout et elle sait très bien qu'il y a des brebis galleuses qui voteront Guerrini. Et elle a raison car tout est possible. [...] Les électeurs les habitants votent comme ils ont envie de voter. Les électeurs en ont assez d'être pris pour des imbéciles..."

S'en prenant aussi au fait que JC Feraud invite JC Gaudin la veille "il m'a martelé qu'il était contre la métropole et au 2e tour il invite Gaudin le supporter N°1 de la métropole à droite, celui qui l'impose à tout le monde, et je soutiens les maires dans leur analyse cette métropole est pour Marseille pour prendre ce que vous avez dans votre poche pour le donner à Marseille et aujourd'hui il invite Gaudin, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond."


Puis de dire que désormais "plus rien n'est impossible , gagner des villes, être en tête aux européennes, mener dans des cantons. Je suis convaincu que l'on peut faire encore mieux" demandant aussi de surveiller les bureaux de votes parlant alors de ce qu'il se passe à Marseille.

Jean Alexandre Mousset reprendra ensuite la parole "je ne suis peut être pas d'ici comme dit Mr Feraud, mais je suis quand même provençal", lisant alors un poeme provençal de Mistral.

Puis des personnes poseront des questions un sur par ex l'attribution des subventions demandant s'il y aura des contrôles, Mr Ravier répondant alors "les adversaires jouent sur la peur du FN, ce qui leur fait peur c'est qu'ils ont peur que l'on soit élu et que l'on se penche sur leurs comptes [...] Il sont entre eux depuis toujours et savent très bien ce qu'ils ont fait depuis des années. Quand on est dans la place on peut enfin savoir ce qu'il se passe, même si nous ne dirigeons pas le conseil général"
Et d'autres en poseront aussi.


Le meeting prendra fin bien après 21h avec un apéritif à l'heure où c'était plutot le moment de diner. Et là aussi le FN s'est laissé convertir par cette communication futile, comme ses concurrents cette année, de l'annoncer sur ses affiches.

EXTRAITS DU MEETING EN VIDEO

departementales2015-GrechMoussetFN-27mars par trets
/ 15 Commentaires






Pour la 3e fois Jean Claude Feraud maire de Trets avait organisé ce vendredi 20 février 2015 une réunion d'information sur la métropole.

Près de 150 personnes avaient ainsi fait le déplacement dès 18h50 pour y assister dont une trentaine d'élus du conseil municipal tretsois (oppositions comprises) mais également les maires de Peynier, Fuveau, Puyloubier, Rousset (Jean Louis Canal, également candidat aux départementales dans un mois), le binôme de JC Feraud aux départementales Patricia Saez, mais également en invités à la tribune : Le Président de l’Union des Maires Georges Christiani, les sénatrices Samia Ghali et Sophie Joissains .

Une réunion d'information au départ accentuée sur les impôts locaux et l'urbanisme, mais qui parlera au final d'un peu de tout, et qui n'apportera pas énormément d'informations nouvelles. Les différents orateurs diront ainsi pendant 1h40 tout le mal qu'ils pensaient de cette loi décidée par le gouvernement actuel, tout en employant un festival de "phrases chocs" dans leurs discours. Tous parleront de leur opposition à une gestion par des technocrates de nos communes, des hausses d'impôts à prévoir, de renflouage des caisses de Marseille etc. . Une métropole qui sera adoptée définitivement dans peu de temps et qui sera appliquée le 1er janvier 2016.





Entouré de 4 de ses adjoints le maire de Trets, prendra en premier la parole expliquant que cette métropole va "gravement compromettre notre avenir et alléger considérablement nos portefeuilles", poursuivant en disant qu'il veut arriver à mobiliser la population de Trets et de plus loin, rappelant qu'il est engagé contre cette métropole depuis 2009 dès le premier projet évoqué par Nicolas Sarkozy et qu'il le poursuit sous l'aide de François Hollande.

"Nous ne sommes pas contre une réforme mais contre cette réforme socialiste" et que ce n'était pas un combat politique car 113 maires sur 119 des Bouches du Rhône sont contre cette réforme, des maires de tous partis politiques. "C'est un danger pour nos communes, ils veulent détruire tout ce qui marche bien comme les relations communes avec le conseil général ou communauté d'agglomération, on ne veut pas de cette métropole fiscale et cette métropole d'urbanisation ", ce qui obligera alors les communes à encore plus réduire leur train de vie, car tout l'argent servira à renflouer les caisses de la capitale métropolitaine que sera Marseille, mais qu'ils sont au contraire pour une coopération métropolitaine concernant les transports, l’économie, l’environnement et les universités. Insistant cependant sur le fait qu'ils ne sont pas contre Marseille.

Puis il annoncera les nombreuses compétences qui seront transférées à la Métropole avec à la clé pour les habitants une hausse des impôts dans tous les genres et des difficultés au quotidien pour les habitants puisque tout sera centralisé à Marseille.

La métropole s'occupera ainsi de la "Création et aménagement des zones d’activité, du PLU, la politique du logement et aide au logement social, l'aménagement et gestion des aires des gens du voyage, l'assainissement et eau; des cimetières ou encore de la gestion des déchets" et que par conséquent les pouvoirs des maires vont être considérablement diminués et que l'intérêt de devenir maire sera de plus en plus réduit. Demandant enfin à la population de se mobiliser "on va se battre contre cette loi qui est un racket fiscal, elle va ravager nos territoires" expliquant que sa détermination était intacte.




Georges Christiani, maire de Mimet Président de l’Union des Maires prendra ensuite la parole précisant que ce n'était pas un combat politique car des élus de tous bords étaient mobilisés, parlant de leur combat, argumentant ses propos par des graphiques et de terminer en disant que "si la population ne nous aide pas dans quelques années on sera tous tiré par le fond !" .


La sénatrice Sophie Joissains parlera de son combat au Sénat, qu'ils avaient fait plusieurs propositions, mais qu'ils n'ont été que peu écoutées, que le gouvernement n'a fait aucune contre proposition aux leurs... et développera sur les pertes de compétences des communes. "la démocratie locale ne sera plus respectée", parlant elle aussi des finances en expliquant que le gouvernement veut ainsi récupérer de l'argent des communes pour le donner à Marseille.




Enfin Samia Ghali, sénatrice PS, maire des 15e et 16e arrondissement de Marseille est elle aussi contre cette métropole, parlera à son tour de ses actions entreprises au Sénat et précisera que la gestion du droit du sol n'est pas encore tout à fait perdu, et qu'il va falloir être vigilant sur la loi des finances". Elle parlera aussi de son rôle de maire sur le terrain, de son expérience, et ce qu'elle pensait de ce combat tout en précisant que ce n'était pas aux communes de payer les erreurs et excès de Marseille réalisés depuis plus de trente ans : "il ne faut pas que Marseille, donne un sentiment de puissance sur les autres. Oui Marseille a besoin de vous les communes, mais vous avez aussi besoin d'elle. Je suis à vos cotés, je l'ai montré au Sénat. Je suis une citoyenne qui souhaite que l'avenir de ses enfants soit radieux et pas sombre".


A 19h55 après 1h05 de discours, la parole sera donnée aux spectateurs, où 5 prendront la parole dont notamment pour demander comment ils peuvent faire pour aider (pas de réponse concrète) et un autre regrettera qu'il n'y ait pas eu de débat contradictoire ce soir.


La réunion prendra fin à 20h30.




Debrieffing de la réunion par une journaliste politique paru dans LA PROVENCE, 22 février 2015
/ 3 Commentaires






La WebTV locale d'Aix en Provence ANONYMAL TV, a consacré un beau reportage à Trets, fin 2014 en interrogeant notre maire Jean Claude Feraud sur sa politique de la ville à savoir la Restauration du centre historique, les nouveaux logements et commerces, ainsi que le développement de l'agriculture .
Plusieurs habitants ont aussi été interviewés et ce reportage de 7minutes est agrémenté de jolis plans de notre commune.







Le quotidien de gauche LA MARSEILLAISE nous apprenait dans son édition du 15 septembre dernier qu'un Repas convivial des élus de l’opposition et citoyens de la Gauche, avait eu lieu au moulin de l'Arc le 13 septembre dernier. Voici le récit de cette manifestation dans cet article du journal où cependant une phrase du journaliste interpelle si on est objectif : "lors des dernières élections municipales (perdues de peu...)" , or il y avait quand même vous vous en souvenez, près de 18.82pts d'écart entre le maire actuel et la gauche, un record !

« C’est notre fête de l’Humanité à nous »
Repas convivial par élus de l’opposition et citoyens de la Gauche, unis dans la commune.

Près d’une centaine de convives a répondu spontanément à l’invitation samedi dernier au domaine du Moulin de l’Arc, lancée par François Coquillat et son équipe, tresois incontournable, militant communiste qui a, lors des dernières élections municipales (perdues de peu en faveur du Maire UMP actuel), fait l’union avec les membres du parti socialiste pour proposer un programme progressiste aux citoyens de sa commune.

Hormis un menu savoureux, c’est à l’union de la gauche, bien présente à Trets que ce repas festif aussi, faisait appel : « Ce repas est dans la continuité de ce que nous avons fait en avril dernier en étant Unis pour trets. Ce fût un travail de trois mois avec du porte à porte et des échanges porteurs et riches. N’oublions pas que le Maire actuel nous taxait "d’équipe de dynosaures avec à la tête Coquillat" pour reprendre ses termes », rappelle François Coquillat qui ajoute : « C’est notre fête de l’humanité à nous ».

Alors qu’en Off, ça et là discussions et critiques s’imposaient sur la politique gouvernementale actuelle, à la tribune, les élus de l’opposition tretsoise de gauche, tous jeunes, guidés par le vétéran Conseiller Général Roger Tassy prenait place pour un discours. En Porte-parole, Christophe n’a pas manqué d’évoquer : « Au cours des 5 mois de mandature, on constate que les priorités du Maire sont d’augmenter ses indemnités d’élus (+440 Euros), de persister sur son désir de maintenir et de perpétuer les nuits de Trets qui imputent lourdement le budget, d’augmenter les tarifs de la cantine scolaire, de la garderie et du centre aéré, du prix de l’eau, de faire renaître une association "Au fil du temps" dont les membres sont uniquement des colistiers ». Et d’ajouter : « On sera vigilant aux dépenses, investissements à Trets. On sera attentif à une politique en faveur de la jeunesse et des anciens. (…) c’est là ou on a besoin de vos idées ». Un repas riche en échange, clôturé en musique avec « Gare aux chants ».

La Marseillaise, le 15 septembre 2014






Comme tous les ans , quasiment à la même date le conseiller général Roger Tassy présentait ses vœux aux habitants du canton de Trets, dans la salle des colombes, en ce vendredi 24 janvier 2014. Pour l'occasion 280 personnes environ avaient fait le déplacement (un chiffre un peu gonflé comme en 2013 par la présence de parents d'enfants sportifs récompensés), soit moins que l'an passé bizarrement (320) alors que nous sommes en année électorale où R Tassy est candidat.

Une cérémonie dans laquelle il a dressé le bilan des actions du Conseil général sur le canton l'an passé et évoqué les projets pour les différentes communes. Mais également et c'est sans doute une première de sa part, a prononcé une lourde charge contre le gouvernement , qui est pourtant dans son propre camp politique.
Une manifestation qui a eu lieu en l'absence de sa suppléante, Christine GAUDIN mais en présence des maires de Peynier, Puyloubier, Beaureceuil, de la première adjointe au maire de Rousset et deux de ses élus, mais également de la nouvelle maire de Fuveau Hélène LHEN.
Jean Claude Feraud son plus féroce adversaire politique aux municipales n'est lui pas monté sur scène, mais était présent dans la salle avec 3 de ses adjoints, avant de partir à l'AG du club de foot l'UST peu avant 19h, où il était alors assis à coté de... Jacques Mauret qui la veille a sorti un tract bien virulent à son égard........ JC Feraud qui sera la cible ce vendredi soir d'une petite pique à son égard, la seule dans ce discours du conseiller général, mais sans le nommer. On notera enfin que R Tassy n'a fait aucune allusion à sa candidature aux Municipales.

Le conseiller général commencera à 18h50, par rendre hommage à Jean BONFILLON, Maire de FUVEAU, décédé prématurément, victime d’une longue maladie en décembre dernier : " Il était l’année dernière à mes côtés. Aujourd’hui c’est Hélène LHEN qui me fait l’honneur de sa présence. Je sais que son implication est totale pour perpétuer l’action engagée par Jean BONFILLON. Et je peux témoigner qu’il a travaillé jusqu’à ces dernières forces pour le bien commun, dans l’intérêt de la commune de Fuveau et du Pays d’Aix." demandant alors au public de faire une minute de silence.



Puis évoquera un sujet dramatique de l'actualité du moment : la mise en liquidation de l’entreprise LFOUNDRY "Le coup est dur, très dur. Au-delà de l’emploi, c’est tout l’avenir d’une filière industrielle qui est en train de se jouer dans notre région.La mobilisation des collectivités locales pour maintenir cet outil de production en état de marche dans l’attente d’un repreneur est totale. La Région, la Communauté du Pays d’Aix et le Conseil Général, au sein duquel je siège, accorderont prochainement une aide financière exceptionnelle de 1,5 millions d’euro chacune. [...] Pour autant, je dois le dire, le modeste élu que je suis ne comprend pas." critiquant alors de manière violente, et c'est une première surement le gouvernement : "Oui, je ne comprends pas pourquoi l’Etat n’est pas plus présent, plus impliqué, sur ce dossier. Je n’ai pas honte de dire que je ne comprends pas pourquoi le ministre MONTEBOURG, qui a soit disant donné un sursis de 3 mois à LFOUNDRY pour la reprise de cette entreprise, n’ouvre pas son « porte monnaie » pour assurer les conditions de cette reprise. Mais ce que je comprends, c’est qu’on nous prend pour des imbéciles sur ce dossier, et je suis poli !

En décembre le Ministre annonce un sursis et en janvier, ce même ministre (dans une réponse à l’assemblée nationale) vient faire la leçon aux collectivités sur la bonne utilisation de l’argent public parce qu’elles veulent payer pour qu’un avenir reste possible sur ce site.
Ce double langage est intolérable : l’Etat doit retrousser ses manches pour que ce site ne devienne pas une friche industrielle et que les salariés puissent retrouver un emploi. Le dossier d’un repreneur est sur son bureau. Vous disiez Monsieur le ministre « l’état ne se substitue pas, il appuie »… et bien c’est le moment d’appuyer, d’appuyer très, très fort
."


Puis parlera de la métropole , où c'est la 2e fois après son discours de 2013 qu'il évoque publiquement sa position sur le sujet : "J’ai entendu le message que l’Union patronale a adressé il y a quelques jours aux élus du Pays d’Aix, les exhortant à monter dans le train de cette métropole qu’ils estiment indispensable pour un meilleur fonctionnement de leurs entreprises. Que les patrons se rassurent, la mécanique est en marche. Et dès les élections passées, tous les élus vont rentrer dans la mêlée pour négocier, pied à pied, les conditions de cette intégration voulue par Paris car ils ne laisseront pas sacrifier leur commune.
Mais attention : jamais nous n’accepterons que cette métropole soit réduite à être une bouée de sauvetage financier pour Marseille. Nous exigerons du contenu, des projets utiles pour nos habitants et ne serons pas complices d’une opération de renflouage.

Le grand chambardement territorial est en marche, mes chers amis : la réforme des cantons sera effective dès l’année prochaine et le canton de Trets fusionnera sans doute avec un ou plusieurs cantons voisins. Dès 2015 vous voterez pour un conseiller général à 2 têtes (1 homme et une femme), qui s’appellera désormais conseiller départemental. Notre président nous annonce demain moins de Régions et la volonté d’intégrer certains départements urbains à leur métropole.
Nous y gagnerions nous dit-on des économies. Des économies, peut-être….. Mais tachons quand même de ne pas y perdre toute crédibilité dans l’action publique et de ne pas détourner encore un peu plus les citoyens de la politique. La réforme territoriale dont je mesure combien elle peut inquiéter, ne peut ni ne doit nous empêcher d’avancer. Les annonces du Président de la République non plus. "
dira t'il



Il abordera ensuite la situation financière du département la qualifiant de " saine et solide, cela ne fait aucun doute. Cette bonne santé financière que nous avons conservée et consolidée se révèle aujourd’hui un atout infiniment précieux. [...] Je suis fier de contribuer à la gestion d’une collectivité, qui est aujourd’hui classée parmi les meilleures collectivités de France !! " citant les actions du département dans différents domaines puis parlant alors des impots "Toutes ces actions, je vous le dit mesdames et messieurs, seront conduites sans aucune augmentation d’impôt pour la 8ème année consécutive." lançant alors sa seule attaque de son allocution envers le maire de Trets qu'il ne nommera pas "J’insiste sur ce point, puisqu’un maire de ce canton (vous le reconnaitrez aisément car il est coutumier d’attaques personnelles et publiques à mon égard) a cru bon de publier le contraire sur le site officiel de sa ville. Non, le département n’a pas augmenté les impôts, qu’on se le dise. Je sais qu’on est campagne électorale mais quand même…on ne peut pas dire n’importe quoi." en référence au clash politique d'octobre dernier sur Internet.


Et de dresser son bilan de l'année écoulée :
"Les travaux importants se poursuivent sur les routes départementales :
- Le programme vélo, avec l’aménagement de nouvelles surlargeurs s’est poursuivi sur Rousset, Fuveau et Châteauneuf-le-Rouge pour 782.000 €. Vous savez que le développement de pistes cyclables fait parti de mes engagements et on en fera d’autres cette année.

Les grands projets que j’ai lancés pour cette mandature avancent eux aussi :
- le centre d’exploitation des routes est en train de sortir de terre en entrée de ville de Trets, route de Gardanne, et sera achevé pour la fin de l’année. Ce centre d’exploitation, qui a en charge l’entretien de toutes les routes départementales de la vallée, regroupera les centres actuels de Trets et de Rousset dans des locaux modernes et sécurisés.

- L’accès routier à cet équipement et aux 2 autres projets voisins (le centre de secours et la nouvelle gendarmerie) a été aménagé en 2013.
- Le centre de secours verra son architecte choisi par un jury au mois de mars puisque les projets sont déposés dans le cadre d’un concours d’architecte.
- En avant-première, je suis heureux de vous annoncer que la maison de retraite médicalisée de Trets accueillera ses premiers résidents le 3 février. Enfin me direz-vous… c’est vrai que ce chantier a connu un nombre incalculable de difficultés administratives et techniques.

- Pour le contournement routier de la Barque proprement dit, la procédure avance.
Mais vous le savez c’est un dossier très lourd administrativement : on est actuellement dans la phase de négociations foncières. Il faudra acquérir pour près de 3 Millions d’€ d’achat de terrain. Parallèlement, les travaux d’aménagement du giratoire de La Barque avec la création d’une bretelle vers Trets à partir de la RD 96 sont lancés. L’entreprise est choisie et les travaux sont prévus d’avril à octobre 2014.


L’investissement du département, c’est aussi les subventions aux communes pour la réalisation de leurs équipements. Je retiendrai parmi les subventions accordées aux communes de la Haute Vallée de l’Arc quelques réalisations majeures qui se sont achevées en 2013 et auxquelles je suis fier d’avoir contribué :

- L’installation de tribunes télescopiques qui seront bientôt posées dans la toute neuve salle de La Ferme à Beaurecueil,

- La sécurisation et l’embellissement de l’entrée de ville de Châteauneuf le Rouge, près du lotissement le Parc du Château et surtout le projet d’aménagement de l’Hôtel de ville pour une accessibilité complète au handicap qui sera aussi l’occasion de transformer les abords de la Mairie.

- Le contrat de développement de Puyloubier se poursuit avec de nombreuses rénovations de voies dans le village et puis notre soutien à la politique d’acquisition foncière menée par Frédéric GUINIERI, qui cette année encore créera des logements sociaux communaux en achetant des maisons pour financer sur son budget leur réhabilitation en logement sociaux. Cette démarche est suffisamment rare pour être soulignée.

- A Peynier, où nous venons d’inaugurer la rénovation des façades de l’école, nous avons financé la réfection du cours Albéric LAURENT, ce qui va donner un coup de jeune au centre du village et soutenu l’achat d’une maison pour la réalisation d’un logement social. Comme quoi, Frédéric, tu fais des émules…

- A Rousset le département a voté le financement d’un nouveau poste de police municipale et la rénovation complète des 3 courts de tennis à la Montée des Cyprès qui sont désormais pourvus d’un club house.

- Toujours dans la poursuite des contrats qui financent l’investissement des communes qui ont de grands projets, la commune de Fuveau a engagé la construction de l’école de l’Ouvière et la création d’un grand parking au Tuvé.

- A Saint Antonin, nous avons financé la mise en accessibilité pour les handicapés de la mairie et de l’église et surtout l’extension du réseau d’eau potable pour 367.000 €. Sans l’aide du département vous imaginez que la commune n’aurait pas pu envisager ces travaux pourtant essentiels.

- Sur Trets, le département a financé en 2013 la rénovation de la voute de l’église et mis l’accent sur un programme d’amélioration des bâtiments scolaires et des crèches qui sont particulièrement nombreux sur Trets. Et puis nous avons aussi financé l’aménagement des nouveaux locaux du comité feux de Forêt.
"


Roger Tassy abordera ensuite la question du logement donnant quelques précisions sur l’attribution des logements sociaux : "Lorsque le département finance une opération de logement social, il dispose d’un nombre limité d’appartements (variable selon le montant de l’aide financière accordée). Pour ces appartements le département a un droit de proposition, je dis bien proposition auprès du bailleur. Bien évidemment, les habitants de la commune sur laquelle se fait la construction, et leurs enfants, sont prioritairement proposés par le département. Il n’est jamais question, comme cela m’a été rapporté récemment pour les constructions en cours quartier la Gardi à Trets, de privilégier l’attribution à des habitants de Marseille ou d’ailleurs."




Il terminera enfin et pour la deuxième année consécutive pour mettre à l’honneur les clubs sportifs qui sont soutenus financièrement par le Conseil Général, en leur donnant une coupe "Pour lever tout malentendu, je précise que les clubs qui ont eu des résultats remarquables (et il y en a, comme par exemple le BMX de Trets) mais qui n’ont pas sollicité l’aide du département ne seront pas appelés. Tout simplement car il s’agit d’une démarche départementale et que leur club n’est pas partenaire du département. J’aurai l’occasion en d’autres circonstances de les féliciter pour leurs performances.
Ce sont 34 associations sportives qui ont été subventionnées en 2013 dans le canton de Trets, dans notre canton. 16 d’entre elles seront distinguées ce soir, pour avoir remporté cette année des résultats exceptionnels dans leur discipline au niveau départemental, régional, national même. Nous avons même eu cette année 2013 des champions de judo à Trets qui sont allés gagner une compétition au CANADA. C’est dire si les couleurs de notre département sont portées haut par nos champions locaux.
"

* ASSOCIATION SPORTIVE DU COLLEGE LES HAUTS DE L'ARC TRETS
* FOOTBALL CLUB FUVEAU
* ASSOCIATION COURIR A FUVEAU
* AIL DE ROUSSET BASKET
* ASSOCIATION TRETS VOLLEY LOISIRS
* TENNIS CLUB DE FUVEAU
* FOOTBALL CLUB ROUSSET OMNISPORTS
* BASKET CLUB TRETSOIS
* AIL DE FUVEAU
* ASSOCIATION SPORTIVE DU COLLEGE FONT D AURUMY FUVEAU: BASKET
* HANDBALL CLUB TRETSOIS
* JUDO CLUB TRETSOIS
* GYMNASTIQUE SPORTIVE TRETSOISE
* BADMINTON CLUB TRETSOIS
* ASSOCIATION ALPHA
* PENTATHLON MODERNE CLUB DU HAUT DE L'ARC
* TENNIS CLUB DE PUYLOUBIER
/ 30 Commentaires






Les municipales de 2014 sont bien lancées désormais. A l'occasion du lancement de la campagne du maire sortant jeudi 31 octobre 2013, le quotidien LA PROVENCE a consacré tout un dossier très interressant sur la vie politique tretsoise.
Ce dossier qui a occupé les 3/4 d'une page de l'édition de samedi 2 novembre 2013 a été concocté par la rédaction aixoise du journal et comprend un retour très détaillé sur tous les épisodes du feuilleton politique de ces 6 dernières années, complété par le résumé du meeting de Jean Claude Feraud et enfin une interview de la Première des socialistes à Trets Nathalie Gastaud, que vous avez déjà pu lire dans un autre article.

/ 3 Commentaires






Alors que le projet de loi va passer à l'assemblée nationale cette semaine de mi juillet 2013 , les élus locaux des Bouches du Rhone continuent de se mobiliser et d'afficher leur opposition farouche contre le projet de loi de la métropole marseillaise. Après une réunion d'information en avril dernier à Trets, une manifestation a été organisée à Trets ce samedi 13 Juillet 2013, place de la mairie dès 10h30.

Jean Claude Feraud maire de la commune, présidait ainsi ce meeting anti métropole entouré de nombreux élus du département faisant parti de l'alliance des 109 Maires du département opposés à ce projet. Mais si les élus tous partis confondus, eux étaient nombreux à afficher leur opposition contre ce projet, ce n'était pas le cas de la population, puisqu'à peine 140 personnes environ avaient fait le déplacement. Il faut dire que malgré une grosse campagne de comm' sur cette manif (affiches dans tout Trets mais aussi pub sur le net) la date avait été assez mal choisie, en plein week end de festivités de la St Eloi, en pleine vacances scolaires, dans une matinée très chaude, les gens avaient autre chose en tête que ce combat politique contre la loi du gouvernement.


Jean-David CIOT, Député de la 14ème circonscription des Bouches-du-Rhône, André MOLINO, Maire de Septèmes-les-Vallons, Michel AMIEL, Maire des Pennes-Mirabeau, Georges CRISTIANI, Union des Maires, Serge PERROTINO, Maire de Cadolive, Frédéric Guinieri Maire de Puyloubier, Guy Albert de Jouques, Joël MANCEL, Maire de Beaurecueil, Christian BURLE, Maire de PEYNIER, Robert DAGORNE, Maire d’Eguilles, Jean-Claude PERRIN, Maire Bouc-Bel-Air se sont tous un par un succédés au micro pour expliquer pourquoi ce projet de Métropole marseillaise était mauvais pour le département, notre commune et notre avenir.

Jean Claude Feraud se dira tout d'abord déçu de l'affluence "cela veut tout simplement dire que la métropole ne concerne pas encore l'esprit des tretsois et je trouve cela dommage", avant d'expliquer que ce projet était dangereux pour notre territoire, qu'il allait affaiblir les communes, notamment les plus petites, ne permettra pas d’aider Marseille. "Seul l’Etat, avec une politique de sécurité ambitieuse et courageuse, avec des investissements massifs en infrastructure, sera en mesure d’aider la deuxième Ville de France à assumer son rang." et de bien accentuer sur le fait que ce n'était pas un problème de politique car tous les élus tous partis confondus étaient contre cette décision du gouvernement, que c'était avant tout un combat de proximité de territoire "il faut sauver nos communes, on n'a pas à être gouverné par des énarques qui ne connaissent rien à la vie de tous les jours" dira t'il, précisant que dans cette assemblée de la métropole qui sera ensuite formée, Marseille aura 168 représentants, Aix 40 et Trets un seul : le maire , et de poursuivre alors en annonçant que les impots augmenteront, que les fonds de concours qui permettent aujourd'hui de financer des travaux comme le nouveau gymnase ou l'avenue Max Dormoy n'existeront plus à l'avenir avec cette métropole.


Le député JD CIOT précisera lui qu'il ne votera pas tous les articles de cette loi, il ne croit pas en ce texte qui entrainera selon lui non pas des difficultés à l'avenir pour les élus; mais bien pour la population. Pour lui le texte va opposer Marseille à tout le département et mettre des années à organiser une gouvernance efficace. Annonçant ensuite "nous ne sommes pas contre toute forme de coopération métropolitaine, mais il y a des priorités sur lesquelles il faut qu'on travaille, comme le développement économique, les transports, le développement durable etc.


Jean Claude Perrin de Bouc Bel Air lui se plaindra alors de la perte de maitrise du foncier, Le maire d'Eguilles lui dira que le gouvernement fait un dénis de démocratie, celui des Pennes Mirabeau qui a recemment démissionné du PS à cause de ce projet de loi parlera de la "brutalité du gouvernement" enchainant alors " ce projet est mauvais pour nos communes mais aussi pour Marseille". André Molino de Septemes lui veut organiser un referendum, ce qu'approuvera le maire de Trets.


Enfin pour George Christiani président de l'Union des maires qui est à la tête de cette fronde, il est important de voir dans ce combat l'union de maires appartenant à toutes tendances politiques confondues "ce n'est pas de la politique mais un problème qui concerne tout le monde, pour la défense du territoire. C'est un projet qui est un grand danger, un problème de bon sens. Le 1er ministre fragilise la soudure entre les habitants et les élus locaux avec cette métropole"
Le meeting prendra fin à 11h50.







Dans moins d'un an maintenant, nous allons passer dans l'isoloir pour élire un nouveau maire pour Trets, les 9 et 16 mars 2014 probablement... Pour le moment aucun candidat ne s'est déclaré officiellement mais des petites phrases prononcées ces derniers mois publiquement ont donné quelques petits indices comme le site vous l'avez rapporté il y a quelques temps. Pour 2008 les candidatures avaient été annoncées dans la presse entre mi septembre et fin décembre 2007.

A un an de l'échéance électorale le quotidien régional LA PROVENCE a consacré ce lundi 11 mars 2013 un dossier sur la situation politique dans la région et en Pays d'Aix en zoomant plus particulièrement sur quatre communes et évidemment il était difficile pour la journaliste politique qui a concocté ce dossier de ne pas s'intéresser à notre ville où les élus de la majorité et de l'opposition se livrent à une rivalité sans merci depuis 2008. Le titre de l'article est d'ailleurs particulièrement bien trouvé "Trets... La campagne permanente" ! On ne pouvait trouver meilleur titre car entre débats houleux en public, par écrit, ou sur internet, polémiques en tout genre et sur tous les sujets, la vie municipale est extrêmement agitée et la majorité souvent chahutée par son opposition et particulièrement depuis l'automne dernier.

Les mois qui viennent promettent d'être encore très animés en espérant qu'une chose : que la campagne électorale sera d'un meilleur niveau que celle de 2008 qui n'avait guère était de qualité, 63% d'entre vous n'en avaient d'ailleurs pas été satisfaits à l'époque dans un sondage réalisé sur ce site lors du grand dossier Municipales 2008. Une campagne pour 2014 qui au passage est officiellement ouverte depuis le 1er mars dernier, les élus étant soumis aux dispositions du Code électoral.

L'article de Presse => Trets : la campagne permanente
À Trets, c'est une campagne municipale permanente qui se joue. Depuis qu'en 2008, Jean-Claude Féraud (UMP), en faisant l'union à droite, a arraché la commune à la gauche, il ne lui a jamais été laissé de temps de répit. Chef de file de cette guerre de tranchée au long cours, Nathalie Gastaud, ancienne première adjointe du maire Roger Tassy (PS), qui met toute son énergie à bousculer le maire UMP. Lequel est déterminé à conserver un siège pour lequel il a combattu longtemps : le radiologue a essuyé deux défaites, en 89 et 95, (erreur de l'article, c'est évidemment 95 et 2001) avant de pouvoir se rasseoir dans le fauteuil détenu par son père Jean, de 1971 à 1989.
Depuis quelques semaines, Jean-Claude Féraud doit faire face à une crise au sein de sa majorité : un grand classique à l'approche des municipales quand l'union a fait long feu et que chacun reprend sa liberté et ses ambitions. Avec un capital sympathie usé par une personnalité pas suffisamment à l'écoute pour certains, cette désunion, nourrie au gré de plusieurs années de mandat, peut mettre, en mars prochain, le sortant véritablement en difficulté.

A. D. LA PROVENCE 11 MARS 2013




C'est l'occasion aussi ce jour, pour le site d'ouvrir sa rubrique Municipales 2014, qui sera la plus riche possible de façon à ne rien rater et de la manière la plus neutre possible comme à chaque élection, tel est le grand avantage du site de n'avoir pour parti pris que ses habitants et non une appartenance pour un camp municipal x ou y. L'occasion aussi de lancer le premier sondage pour savoir quel type de candidat vous voudriez voir comme maire.
Le but n'est pas de démarrer des débats houleux , ni de dire quel camp est le meilleur et a le mieux fait pour Trets, vous aurez les prochains mois pour en débattre, mais de voir les envies qui se dégagent de la part des tretsois à un an de se retrouver dans l'isoloir et y mettre son bulletin dans l'urne : Avoir du 100% renouveau à la mairie, une personne qui a déjà fait ses premières armes en tant qu'élu et pourrait être selon vous un bon maire ou alors redonner votre confiance à un des deux chefs de file pour de nouveau diriger la commune.

Dans les prochains mois le site vous donnera la parole pour dresser le bilan de la commune avec ses besoins, manques, ce qui va et ne va pas , histoire de donner quelques idées aux candidats dans leur programme....

=> RESULTATS DU SONDAGE ICI

Une fois encore merci de modérer vos propos, de débattre calmement en parlant de l'interet communal, sinon les commentaires seront fermés
/ 1 Commentaires






Pour la 4ème année consécutive Roger Tassy conseiller général réélu en 2011 a présenté ses voeux à la population du canton de Trets ce vendredi 25 janvier 2012 à 18h30. Après un petit passage à vide l'an passé niveau affluence (200 environ) celle ci est repartie en forte hausse cette année avec plus de 320 personnes dans la salle des colombes, preuve en est donc que la politique interresse fortement les habitants du coin en cette année pré électorale, lui qui sera peut être candidat pour la 3e fois aux municipales de Trets l'an prochain. En tout cas ceux qui seront venus pour avoir la réponse repartiront déçus car il n'y a fait aucune allusion. Une hausse de l'affluence due aussi à la nouveauté de cette cérémonie : récompenses aux sportifs, qui a attiré du coup les parents et dirigeants des clubs concernés; qui ne seraient peut être pas venus en temps normal.

Une cérémonie qui a eu lieu en présence des maires de Fuveau Jean Bonfillon, de Peynier Christian Burles, de Puyloubier Frederic Guiniery , de Rousset Jean Louis Canal, de notre nouveau député de la 14e circonscription Jean David Ciot et évidemment de Nathalie Gastaud son ex première adjointe à Trets et sa suppléante Christine GAUDIN . Mais aussi de quelques élus tretsois ou d'autres communes présents dans la salle. Le maire de Trets était lui absent car en pleine réunion du PRIFF à 200m de là devant plus de 200 tretsois en colère contre les services de l'Etat.

Un discours mêlant politique nationale, aparté sur la métropole, le bilan des actions du conseil général dans le département et son bilan au CG l'année dernière tout en évoquant ce qui sera fait cette année. Il terminera par une nouveauté , puisqu'il récompensera plusieurs sportifs du canton.

Si l'an passé son discours avait viré au véritable réglement de compte contre le maire de Trets (répondant à certaines de ses attaques) cette fois ci ce ne sera pas le cas même s'il ne se privera pas de lui envoyer deux pics concernant ses décisions municipales, mais sans jamais le nommer. Il y a une semaine, Jean Claude Feraud lui avait on s'en souvient envoyé une tacle au sujet des hausses d'impots qu'il avait réalisé entre 2001 et 2008 à la mairie tretsoise . Ainsi en parlant des économies qu'a fait le conseil général en décidant "d'arreter les cérémonies de vœux fastueuses " le conseiller général dira "Là où certains élus en sont encore à multiplier les feux d’artifice, le Conseil Général a fait le choix de la sobriété et de la discrétion." ! Autre tacle quelques minutes plus tard en parlant des travaux de rénovation du collège, Roger Tassy dira "Ne comptez pas sur moi pour construire des bâtiments avec des toitures en toiles qui sont de véritables passoires à calorie !!" faisaint référence vous l'aurez compris au nouveau gymnase de la Gardi ! La suite au prochain round....


Son allocution commencera par de la politique générale, se félicitant sans grande surprise de l'arrivée de la gauche au pouvoir "2012 a été pour nous tous une année forte en émotions. Une année qui a changé les perspectives pour notre pays : un nouveau Président avec un nouveau style plus conforme à la fonction de chef d’Etat, un nouveau gouvernement avec un nouveau cap pour le redressement de la France et bien sur un nouveau député pour notre circonscription : un député socialiste pour une majorité de Gauche à l’assemblée nationale. Cela n’était plus arrivé depuis 30 ans.
Toi et moi, Jean-David, avions en commun les pronostics qu’on faisait sur nous avant les élections : « ils n’ont aucune chance » lisait-t-on dans la presse, le canton (ou la circonscription) sont à droite. Et pourtant, toi comme moi avons réussi à démontrer que ce canton, et la 14ème circonscription, adhéraient aux valeurs que nous portons et aspiraient à une autre politique pour notre pays. [...] Nous quittons une année 2012 aussi chargée d’espoir, que 2013 s’annonce pleine d’impatience. Une impatience qui n’a d’égale que les difficultés qui continuent à peser sur le quotidien de nos concitoyens et dont, j’en suis certain, notre Président et sa majorité ont bien conscience."
dira t'il


Il parlera ensuite du sujet d'actualité qu'est la métropole "Les derniers mois de l’année 2012, ont aussi suscité parmi les élus de ce département une vive émotion et, il faut bien le dire, une franche hostilité à l’annonce de la volonté du gouvernement de créer une vaste métropole autour de Marseille. Une métropole qui remplacerait, nous le savons maintenant, toutes les grosses intercommunalités du département ou presque. Ainsi la communauté du Pays d’Aix, dans laquelle se trouve notre canton est appelé à disparaître, après 2014. Bien sur, je partage les craintes et les réticences des maires de la vallée sur les risques d’une métropole gigantesque, où nous n’aurions plus voie au chapitre. Les maires doivent rester maîtres chez eux. C’est certain. " annoncera t'il et de donner alors sa vision des choses sur comment nous en sommes arrivés là ?
"Si nous avions été efficaces dans le domaine de l’emploi, du logement et surtout des transports nous n’aurions pas donné l’occasion au gouvernement de prendre la main sur l’avenir de notre département. Au Conseil Général nous avions anticipé et proposé aux l’intercommunalités d’adhérer à un syndicat mixte des transports, il y a 4 ans déjà. Le but était de coordonner tous les transports à l’échelle du département. Et bien en 4 ans, mesdames et messieurs, en 4 ans nous n’avons pas avancé avec ce syndicat : la présidente de la CPA, Maryse Joissains a refusé obstinément d’y venir et a bloqué ainsi tout le processus de travail.
Alors, aujourd’hui vous comprendrez que quand ces mêmes élus disent au gouvernement qu’on est bien organisé pour avancer et qu’on ne veut pas d’une métropole, on passe vraiment pour des rigolos
." et d'expliquer que les électeurs se moquent totalement de la métropole en réalité "D’abord souvent qu’ils n’y comprennent pas grand-chose (et là c’est à nous les élus d’expliquer). Ensuite, ce qu’ils me disent, c’est que pour eux, que cela s’appelle communauté, métropole ou autre chose, ils s’en foutent…. du moment que cela marche et résout leurs problèmes, sans les accabler d’impôts bien entendu."




Puis parlera de la politique du conseil général qui fait selon lui des économies, et d'énoncer dans la foulée les grands projets qu'il a effectué ou lancé pour sa mandature
 
-        Des aménagements pour cyclistes avec des surlargeurs créées à Trets, Rousset et Puyloubier,
 
-        L’aménagement du carrefour RD6/RD56e à Fuveau pour un total de 900.000 € qui vient de s’achever en décembre avec les aménagements paysagers.
 
-        Le permis pour le centre d’exploitation des routes a été délivré en octobre dernier. La consultation pour le choix des entreprises est en cours et les travaux doivent débuter en juillet 2013. Ce centre d’exploitation regroupera les centres actuels de Trets et de Rousset dans des locaux modernes et sécurisés, sur un terrain de 6500m2 situé à l’entrée de Trets. L’opération est estimée à plus de 3M€. 3M€ d’investissements pour améliorer les conditions de votre sécurité, mesdames et messieurs, et les moyens dont disposera notre vallée pour l’entretien de ses routes.        L’accès routier à cet équipement et aux 2 autres projets voisins (le centre de secours et la nouvelle gendarmerie) a été aménagé fin décembre pour 200.000 €.

On retiendra aussi que les travaux d’aménagement du giratoire de La Barque avec la création d’une bretelle vers Trets à partir de la RD 96 devraient débuter en octobre 2013 tout comme l’aménagement de la route sous la voie ferrée. "Quant au contournement routier de la Barque proprement dit, la procédure avance :  le dossier est déposé auprès du Préfet et en attente de l’avis de l’autorité environnementale. On espère un feu vert du Préfet avant la fin du 1er trimestre."
 

Et de parler du contrat de développement signé l’an dernier avec la commune de Rousset et qui se poursuit, avec l’aménagement d’une plaine sportive qui devrait démarrer en 2013 et pour laquelle le département contribue à hauteur de 2,7 M€.

Puis évoquera que sur Trets," le département a financé en 2012 le passage au cinéma numérique qui connait depuis novembre un succès de fréquentation dont je me réjouis. Trets a aussi été dans les premières communes à bénéficier du tout nouveau dispositif départemental d’aide aux communes puisque le département finance désormais la vidéoprotection. Il ne reste maintenant plus au Maire de Trets qu’à installer les caméras et surtout organiser une surveillance efficace à partir des images enregistrées."


Annonçant alors que "tout ce programme a été réalisé, sans aucune augmentation d’impôt pour la 7ème année consécutive car nous savons que les charges sur les ménages ne peuvent pas s’alourdir davantage. Je poursuivrai en 2013 mon action pour les habitants de ce canton qui sont de plus en plus nombreux à venir aux permanences que je tiens régulièrement dans vos communes."

Puis Roger TASSY parlera d'un grand projet concernant notre commune : la rénovation du collège de Trets "Ce collège (qui a plus de 30 ans maintenant) a besoin de rénovations en profondeur et d’une extension de locaux pour le doter d’une sale polyvalente et d’un pôle d’enseignement artistique. L’expertise des locaux que j’avais demandée au lendemain de mon élection est maintenant achevée : nous avons défini, avec les services techniques du département, un programme de rénovation complète collège de Trets. Ce programme devrait permettre de réaliser au moins 75% d’économie sur la facture énergétique. Plusieurs milliers d’euros d’économies chaque année sur ce bâtiment qui est très mal isolé et qui seront bien mieux utilisés par le collège. Je réserve la primeur du projet au conseil d’administration du collège, mais j’en ferai une présentation à la population.
Plusieurs autres projets ou réalisations concernant Beaureceuil, Puyloubier, Peynier etc seront aussi cités.

Il conclura enfin son allocution en parlant des associations : "On ne dira jamais assez le rôle essentiel de tous les bénévoles qui animent le tissu associatif en donnant leur temps et leur énergie. C'est pourquoi j’ai voulu cette année profiter de cette cérémonie de vœux pour mettre à l’honneur les clubs sportifs qui sont soutenus financièrement par le Conseil Général. Ce sont 26 associations sportives qui ont été subventionnées en 2012 dans le canton de Trets, dans notre canton. 12 d’entre elles seront distinguées ce soir, pour avoir remporté cette année des résultats exceptionnels dans leur discipline au niveau départemental, régional, national même. Et si les résultats médailles n’ont pas toujours été au rendez-vous, plusieurs sportifs ont été quand même sélectionnés en équipe de France."
 


Les sportifs mis à l'honneur ce vendredi soir furent
AIL FUVEAU – BASKET :
Equipe Benjamins : Champions PACA Provence Champions Académie UNSS au collège de FUVEAU

AIL ROUSSET – BASKET :
Equipe Benjamines Championnes de Provence PACA
-          Melle Fleur AFONSO sélectionnée en équipe de France

ASSOCIATION « COURIR A FUVEAU » :
-          M. Jérôme ROSSI 3e sénior au Challenge des Trails de Provence et 6e général sur 3000 concurrents.

ASSOCIATION ALPHA TRETS PENTATHLON :
-          Gauthier ROMANI Vice champion de France
-          Grégory FLAYOLS  4e championnat de France
A signaler : Maurin HOLYST seul à évoluer en sénior a intégré l’équipe de France depuis plusieurs années. Il a participé à des compétitions internationales et n’a malheureusement pas pu participer aux jeux olympiques de Londres à cause d’une blessure. C’est à lui que le Club voudrait dédier l’année 2012

BASKET CLUB TRETS :
Equipe Séniors Filles : Vice Championnes Pré excellence Départementale
Equipe Cadets : Champions d’honneur Départemental

FOOTBALL CLUB DE ROUSSET :
Equipe Catégorie U17– passés en pré excellence Champion de Provence
Equipe Séniors PHA passés en DHR
Equipe Séniors 1e division passés en PHB
 
FOOTBALL CLUB DE FUVEAU :
Equipe Catégorie U15 moins de 15 ans Champions au niveau départemental

GYMNASTIQUE SPORTIVE TRETSOISE :
Equipe Championne de France (5 personnes)
-          Romy GAGNOULET, Sharon LIZOT, Clara GROUSSIN, Mallaury SOVIGNET, Melissa ZENATTI-RANALDI
 
TENNIS CLUB TRETS
- Le jeune Arthur DAVAUX (7 ans) (ci contre) fait partie du pôle espoir régional
 
JUDO CLUB DE TRETS :
Catégorie JUNIORS :
-          Claudia DEKONINCK : 1e championnat BDR, 1e championnat Ligue PACA, 1e championnat BDR en 1e division Séniors

Catégorie CADETS :
-          Nathan LEVY : 1e championnat BdR et 3e à la ½ finale du Championnat de France
-          Alessandro BRUSCHI : 1e au championnat des BdR et 2e au championnat de Provence

Catégorie BENJAMINS :
-          Bertille VILLEMAUX : 1e au championnat de Provence

PHENIX MUAYTHAI TRETS :
-          Théo LOZANO : Champion PACA 2013 et Champion de France 2012


TENNIS CLUB DE FUVEAU :
Equipe Jeunes Filles 13/14 ans Championnes Départementales
-          Melle Morgane DUBEAU
-          Melle Ines LERDA
-          Melle Marie BACCHIANI
 





Mr Tassy a souhaité répondre à la polémique que certains ont lancé ci dessous, en répondant au club de BMX qui n'a pas reçu de récompenses vendredi à sa cérémonie, voici sa réponse parvenue ce lundi après midi :
"Suite à la cérémonie des vœux que j’ai organisée sur le canton de Trets au cours de laquelle j’ai remis des récompenses à certains sportifs, une polémique est née sur le net dénonçant l’absence de vos champions.
Je souhaite donc lever toute ambiguïté sur cette manifestation : ont été mis à l’honneur les sportifs des associations du canton de Trets ayant bénéficié de subventions départementales au titre de l’année 2012 et obtenu des résultats départementaux, régionaux ou nationaux.

L'Association, n’a plus sollicité l’aide du Département depuis 2011 . Voilà pourquoi, malgré les résultats remarquables obtenus par vos pilotes, je n’ai pas eu le plaisir de pouvoir les inviter à cette remise de prix.

Pour autant, je me félicite des résultats obtenus par vos champions et leur souhaite pour 2013 une autre année de succès.

Espérant avoir ainsi dissipé tout malentendu "

Roger TASSY
Conseiller Général
Canton de Trets



Chose importante le club BMX Club Sainte-Victoire tient à préciser qu'il n'est pas à l'origine de cette polémique qui est "sans raison d'être et n'a pas été initiée par notre bureau, ni nos entraîneurs. Elle a été sans doute initiée par des personnes mal renseignées et absentes de notre AG du 13 Janvier 2013. En effet sur le procès-verbal de notre AG sur le site du club l'information y figurait ainsi que le fait que nous n'avions pas non plus demandé de subventions auprès de la CPA, ni auprès de la Région PACA. Le Conseil Général nous a activement aidé sur les saisons précédentes pour l'achat des vélos et l'organisation des Manches Régionales (2010 et 2011) et Championnat Départemental 2010."
Le bureau, BMX Club Sainte-Victoire / 33 Commentaires








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...