Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Les Goûters contés de la Médiathèque
Février, mars avril, mai et juin 2019
Puce brocante, vide grenier
Samedi 29 juin
La nuit des églises
Samedi 29 juin 21h00
Spectacle de danse des ENTRECHATS
Mercredi 3 juillet
Scènes de jeunes
Vendredi 12 juillet
Festivités de la St Eloi
13 Juillet 2019
FETE DE ROUSSET
du Samedi 24 au Mercredi 28 Aout 2019
9e salon de la gastronomie
Samedi 31 aout
Marché & festivités de NOËL
Samedi 14 et dimanche 15 décembre 2019
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Politique


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités


Depuis 2008 et le changement de municipalité, la majorité et l'opposition ne cessent de s'affronter par différents moyens de communication au sujet de la politique municipale. En version orale lors des conseils municipaux, 8 à 9 fois par an où les débats sont souvent riches et très tendus, par voix écrite dans le Trets mag diffusé 3 à 4 fois par an où l'opposition a une tribune légale et la majorité lui répond juste au dessus dans son espace, mais voilà qu'un nouveau lieu de débat est né.

En effet en cette fin janvier 2013, à 14 mois des élections municipales les débats se déplacent également sur internet... Une première dans la vie tretsoise. On avait remarqué en 2008 lors des élections qu'internet grandissait à Trets avec des sites plus ou moins vivants pour quasiment chaque candidat, voilà désormais que les personnalités politiques poursuivent leur comm en dehors des élections.

En effet l'opposition a depuis le printemps 2008 un site internet baptisé "Trets vrai" http://www.tretsvrai.fr où les six élus d'opposants signent des billets souvent très mordants et critiques sur la vie municipale, comme le font chaque élus d'opposition un peu partout en France, le tout accompagné d'informations, avec quelque fois des documents exclusifs sur les projets municipaux (comme l'an passé avec les projets de la Gardi), analyses des décisions selon leur point de vue ou revue de presse locale tout en abordant parfois la politique nationale de leur parti.

Mais jusqu'à présent la majorité et son maire n'avaient pas de site internet pour réagir à leurs billets, ils le faisaient alors quelquefois sur le site de la mairie, dans leur rubrique "info intox" en rétablissant ce qui était selon eux leur vérité, face aux propos de leurs opposants, mais un site municipal n'est guère fait pour cela et surtout en année pré électorale. La loi est de plus en plus stricte sur ce sujet à quelques mois des élections, réglementant fortement les publications municipales. Jean Claude Feraud répondait alors souvent à leurs billets dans ses allocutions ou en conseil municipal. Mais du changement vient d'avoir lieu dans sa politique de communication puisque le premier magistrat vient d'ouvrir à son tour son propre blog personnel, à l'instar de certaines personnalités politiques de la région comme la maire d'Aix M JOISSAINS, notre député JD CIOT, le maire de Marseille et quelques autres.

Ouvert le 24 janvier , son blog http://jcferaud.unblog.fr baptisé tout simplement "Jean-Claude FERAUD", dont on ne connait pour le moment pas encore toute sa thématique traite pour son ouverture de son engagement municipal ou de réponse à l'opposition. Ainsi il a publié jusqu'à ce jour, son discours de voeux à la population du 18 janvier dernier en intégralité, mais aussi un message sur son action contre le PRIFF et enfin à son tour un billet critique vis à vis de ses opposants, dans une rubrique au même nom que le site de la mairie : Info Intox, où il réagit au dernier post de l'élu d'opposition George Lescoche concernant la scission de la majorité.
Un blog (futur site de campagne ?) qui lui permet donc de répondre librement à son opposition et qui nous promet donc à nous tretsois et futurs électeurs, des lectures très animées pour les mois à venir, entre le sien donc et celui de l'opposition, le débat promet d'être tendu désormais sur la toile. On va pouvoir suivre cela avec attention.

Les deux liens sont dorénavant accessibles dans le menu du site, rubrique LIENS ou dans la page LIENS TRETSOIS






Souvenez vous, en 2008 après 18ans de municipalité socialiste la mairie changeait de bord politique avec l'arrivée de la droite avec une équipe d'union de trois candidats formée de Jean Claude Feraud, Emmanuelle Jaume et Jacques Mauret, une union qui avait alors permis leur victoire (l'absence d'union en 2001 avait été fatale à l'époque pour la droite) et de réaliser dans la foulée un gros score avec 54.23 %.

Cinq ans ont passé et la fin de mandat du premier magistrat Jean Claude Feraud est décidément bien agitée voir difficile... Il y a un mois et demi , début décembre, nous apprenions la démission de la conseillère municipale aux fêtes (qui était dans son équipe) Edwige Bellanger, voilà que ce ce mardi 22 Janvier 2013 nous avons appris que le conseil municipal se scinder en deux au sein même de la majorité. Une décision officialisée publiquement en conseil municipal mais qui courrait un peu dans Trets depuis un mois, celle ci étant en réalité datée du 12 décembre dernier, date à laquelle le groupe a annoncé sa formation au premier magistrat en lui remettant une lettre expliquant leur choix.


Ce groupe indépendant qui n'a pas de nom précis, est composé de 8 élus dont deux adjoints : celui aux travaux : George Legloru (présent dans la liste de Mr Feraud et qui était avec lui conseiller municipal d'opposition pendant plus de dix ans) et celui à la culture George Pansier (ex liste Jaume) mais également les deux anciens candidats de 2008 : Jacques Mauret et Emmanuelle Jaume, tous deux conseillers municipaux .
Les 4 autres personnes étant deux anciens de la liste de Mr Feraud : Jean Guy Dho & Danièle Rocher mais également Hélène Clerc (ex liste de Mr Mauret) et la toute nouvelle élue présentée ce mardi : Karine Sovignet (ex liste de Mme Jaume). Un groupe qui est donc formé de 3 anciens de la liste Feraud, 3 anciens de la liste Mauret et 2 anciens de la liste Jaume.


Ce 22 janvier c'est Mme Jaume en conseil municipal qui l'annoncera publiquement aux élus et aux nombreux tretsois présents dans la salle, celle ci s'étonnant que le maire ne l'ait pas annoncé en ouverture du conseil... Elle prendra donc la parole afin d'expliquer les raisons qui ont motivé leur décision. "Nous vous avions remis une lettre dernièrement dans laquelle nous vous demandions d'informer l'assemblée de la formation de notre groupe, je ne sais pas si le fait que vous le passiez sous silence ce soir est volontaire mais nous pensions qu'il était utile d'en faire part en conseil municipal car un certain nombre de choses nous ont mené à constituer un groupe indépendant" dira t'elle en préambule.

Elle expliquera ainsi que ce groupe indépendant n'est pas dans l'opposition mais "un allié exigent et vigilant de la majorité. Nous souhaitons avoir notre liberté pour prendre certaines décisions si on estime que les orientations et projets proposés ne sont pas conformes à ce que l'on souhaite pour l'avenir de la commune." Un groupe soucieux de rester constructif au service de la population tretsoise; précisent ils aussi dans leur courrier remis au magistrat. Et Mme Jaume de rajouter en réunion : "J'aurais aimé Jean Claude que tu l'annonces toi même" ! Puis une heure plus tard, lors du vote du budget 2013 nous apprendrons également une autre raison qui ont conduit à cette décision, la conseillère municipale expliquant qu'ils regrettaient l'absence de concertation et de gestion collective au sein de la municipalité. "Le budget est une chose très importante et il serait normal que tous les élus participent à son élaboration or celui ci a été élaboré par seulement vous monsieur le maire et vos proches collaborateurs".

Un chiffre qui est aussi important : 8 ! Car si vous comptez bien 8 + 6 élus de l'opposition = 14, soit quasiment la majorité au sein du conseil , puisque la majorité est à 15, dans la mesure où le conseil est constitué de 29 élus ! Si un élu de la majorité est absent un jour et ne donne pas de procuration comme c'est souvent arrivé (il y a eu beaucoup d'absents ces derniers temps en conseil), une décision peut donc être rejetée. Le suspense demeurait donc dans ce conseil concernant le vote du budget 2013 allait il être adopté ou non , la réponse est oui mais bien difficilement puisque l'opposition a voté contre, le nouveau groupe lui n'a pas voté contre mais s'est abstenu. La majorité était elle présente intégralement. Mais pour la première fois le budget n'a donc pas reçu l'unanimité totale des voix de la majorité, et c'est ce qui restera dans l'esprit des habitants, jamais en 5ans de mandature un vote n'aura été comme celui ci.


Interrogé par "Trets au coeur de la Provence", sur ce nombre de personnes (8) composant ce groupe, pour savoir si cela était volontaire ou non, les élus de ce groupe indépendant préciseront que cela s'est fait comme ça sans volonté précise ni calculs, juste un rassemblement d'élus ayant la même volonté commune de libre choix. On s'aperçoit cependant que le fait que le stade fatidique de blocage d'un vote ne soit pas atteint renforce leur esprit de non opposition, mais juste de liberté de parole. Une formation de groupe de ce type est une première dans l'histoire de la vie politique tretsoise, car s'il y a bien deja eu plusieurs groupes au sein du conseil municipal (dans l'opposition) il n'y a jamais eu de scission comme celle ci au sein de la majorité.


Jean Claude Feraud a évidemment réagit publiquement à cette division au sein même de son équipe : "Je prend acte , c'est votre droit le plus absolu, c'est tout à fait normal que des sensibilités différentes puissent s'exprimer au sein de notre groupe, je l'autorise et m'adapte sans problème. Je ne suis pas intervenu pour l'annoncer car j'estimais que ce n'était pas à moi de le faire, moi je ne fais pas de politique politicienne mais je me consacre à la gestion de la commune. J'en prends acte et bienvenue au club de la majorité puisque vous dites que vous n'êtes pas dans l'opposition mais rester dans la majorité municipale." , puis lors du vote du budget il dira qu'il comprennait leur choix de s'abstenir, qu'il était normal en année pré électorale que des différences d'opinion s'affirment, mais leur précisera qu'il existe les conseils de la majorité où ils sont informés et peuvent debattre entre élus. On comprend aussi mieux ses nombreux appels au rassemblement des élus, lors de son discours des voeux de vendredi dernier.

Il renouvellera par ailleurs sa confiance à ces 8 élus dans la mission qui est la leur depuis 2008 au service de tous les tretsois. Le groupe a d'ailleurs précisé à "Trets au coeur de la Provence", qu'ils continuaient bien évidemment leur travail quotidien en tant qu'élu comme auparavant, mais que désormais ils exprimeraient juste leurs opinions publiquement en conseil.

Un nouveau groupe qui se fera par conséquent pour la première fois en 5 ans, souvent entendre en conseil municipal (par les voix de Mr Mauret et Mme Jaume), donnant régulièrement son avis et fera plusieurs remarques , regrets concernant certains choix, ou propositions au fil des points abordés dans l'ordre du jour. Une prise de parole qui a du coup un peu dynamisé la réunion et permis d'entendre des visions différentes de celles de l'opposition et de la majorité, auxquelles on était habitué. On notera que ce groupe était aussi réunit ensemble côte à côte en conseil, les positionnements de chaque élu ayant changé à la table.


L'opposition elle déplorera que le premier magistrat "ne garde pas une fois encore une cohésion dans son équipe" (parlant aussi de la démission de la conseillère municipale en novembre dernier) et aurait voulu que le vote du budget se fasse à bulletin secret trouvant que la majorité est de moins en moins solide et pensant que ce vote secret aurait pu faire exprimer d'autres voix opposantes dans la majorité ! Demande refusée car le nombre de demandeurs de ce vote à bulletin secret n'était pas suffisamment élevé comme l'exige les articles officiels.


Autant dire que l'année politique commence sur les chapeaux de roues et ce n'est surement que le début puisque nous sommes dans une année pré-électorale... Et justement la naissance de ce groupe à 15 mois des élections annonce t'il la formation d'une liste pour 2014 ? Mystère pour le moment, ce n'est pas à l'ordre du jour ont précisé les membres du groupe. On le saura bien assez tot de toute façon, d'ici quelques mois...
A suivre donc

Retrouvez les minis brèves du conseil postées en direct ce mardi sur la page FACEBOOK DU SITE (n'hésitez pas à vous abonner)et le résumé complet de ce dernier d'ici la fin de semaine

Vous pouvez commenter cette décision ci dessous, tout en modérant vos propos, sinon les commentaires seront fermés, on rentre dans une année importante de débats politiques locales alors que celui ci reste courtois MERCI / 6 Commentaires






Comme tous les ans à la même époque, mais avec une semaine de retard comparé au passé, le maire de Trets Jean Claude Feraud a présenté ses vœux à la population tretsoise ce vendredi 18 janvier 2013 dans une cérémonie qui commencera à 18h30 et au contenu enrichi cette année, puisqu'il y avait également un feu d'artifice en bonus et pour la première fois. Une nouveauté qui a du coup eu un fort impact sur la fréquentation qui a été en forte hausse cette année avec un peu plus de 500 spectateurs, contre 350 personnes aux deux dernières cérémonies. Il faut dire que nous sommes aussi dans une année pré électorale et donc par conséquent l'intérêt de la population pour la vie politique municipale reprend.


Une cérémonie des vœux qui avait lieu au gymnase de nouveau, superbement bien décoré par des arbustes et plantes diverses, tandis qu'en son centre était dressé un très beau buffet concocté par la cuisine centrale, dont le personnel était joliment vêtu d'une nouvelle tenue. Un grand changement est par contre intervenu cette fois puisque les élus n'étaient pas derrière ou à coté de lui comme auparavant mais dans le public au premier rang. Niveau invités seul un maire du canton était présent : celui de Peynier, mais des élus de Peynier, Pourrières, Fuveau et d'une autre commune étaient présents tout comme le conseiller général Roger Tassy.

Si l'an passé le discours du premier magistrat avait beaucoup surpris dans son contenu, ressemblant à un discours de fin de mandat, il n'en fut rien cette année, Jean Claude Feraud revenant aux fondamentaux avec un discours plus long (27min) , mêlant politiques nationales, communales et projets pour la fin de mandat. 
 
Beaucoup d'allusions à 2014 dans ses mots, mais pas d'annonce de candidature, bien au contraire il demandera aux élus d'oublier l'échéance qui arrive, pour poursuivre activement leur tache présente. Si la version 2012 de ses voeux contenait beaucoup de critiques envers son opposition, la version 2013 sera soft, avec juste une allusion à celle ci.



Il commencera à 19h03, par parler brièvement de l'accident survenu à quelques mètres de là dans l'après midi à la piscine (plus d'infos ici); puis rappellera d'abord le contexte économique mondial et sa crise en précisant : "A Trets nous avons su rester lucide, nous n'avons pas endetté la ville en ne construisant pas des équipements pharaoniques et nous avons fait de nombreuses économies sur le train de vie de la commune, nous avons su tenir le cap, depuis 5 ans nous n'avons jamais augmenté les impôts, c'est notre choix nous l'assumons" et de critiquer alors les hommes politiques dans leur ensemble : "L'image des hommes politiques est devenu détestable atteignant le sommet du ridicule avec les dirigeants de l'Ump et du Parti socialiste, se déchirant entre eux, plutôt que de s'occuper de la France... Jai pris l'engagement de rester digne et de ne jamais accepter les consignes des officines politiques des partis. Je me suis consacré comme mon équipe à la vie de Trets, on administre la commune sans s'occuper des partis politiques, c'est sans clivage que nous gérons la mairie."

Puis annoncera qu'au sein de la municipalité les élus ne se prépareront pas à être candidat aux prochaines élections municipales cette année : "Rien ne nous fera dévier de mes engagements les élections sont en mars 2014 nous aurons largement le temps de débattre des programmes de chacun mais l'année prochaine, là c'est encore le temps du travail, des réalisations " et surprise le maire fera alors une demande étrange à tous les élus tretsois , leur demandant "de se rassembler quelque soit leurs opinions politiques, autour de l'intérêt communal de Trets ! Trets n'a pas besoin d'adversaires mais d'alliés, c'est l'année prochaine que l'on débattra, soyons des élus aujourd'hui de toutes les familles de Trets je vous le demande !!!"






Niveau projets, réalisations et finances il déclarera : "On n'a pas attendu la crise pour gérer la mairie dans la rigueur", taclant comme tous les ans les hausses d'impôts de ses prédécesseurs, mais contrairement à l'an passé il ne parlera pas de ce qu'il a fait l'an dernier ou auparavant, évoquant juste la création du cinéma numérique et le centre médical.

Le premier magistrat poursuivra en parlant de 2013, rappelant ce qu'il avait annoncé en conseil municipal fin novembre comme : la réalisation de la salle des fêtes dédiée aux familles dont les travaux commenceront à la fin d'année, de la livraison du local des associations caritatives dès la fin du mois, l'accentuation de la politique de la sécurité avec l'installation de la vidéo surveillance : "Je veux garder le cap de la fermeté, on sera toujours du coté des victimes et non des délinquants", puis dira qu'ils feront des travaux non pas somptueux mais nécessaires comme l'avenue Max Dormoy , s'excusant alors auprès des riverains pour ces désagréments.

Il annoncera dans la foulée le goudronnage du parking de la gare dans quelques jours, la réhabilitation des chemins communaux, les remparts du château qui sont rénovés avec également la cour dans la foulée , le nouvel office du tourisme qui sera ouvert au mois de mai début juin, la restauration de la fontaine de Pourrières, la toiture de l'autel de l'église, le nouveau local du comité feu qui sera ouvert très prochainement à l'entrée de Trets, les nouveaux courts de tennis, et évidemment le nouveau gymnase de la Gardi qui devrait s'achever en fin d'année" On apprendra aussi et c'est nouveau qu'en 2014 l'école de musique déménagera à la Gardi, et de préciser enfin que tous ces investissements sont programmés depuis 2008 . Il promet par ailleurs de se pencher sur l'agrandissement du restaurant des séniors "qui est tout à fait justifié aujourd'hui".
Puis Mr Feraud parlera de l'entretien des écoles communales, remerciera les agents municipaux pour leur efficacité, de la baisse de la dette de la commune, mais bizarrement aucun mot sur le beau programme festif concocté par la municipalité pour cette année 2013 alors que ce dernier est très riche cette fois, bien plus que par le passé.


Après quelques formules politiques traditionnelles comme : "Nos engagements ne sont pas des promesses non tenues, depuis 2008 nous essayons de tenir nos engagements, nous avons investi pour l'avenir !" ou "Vous pouvez comptez sur nous , nous continuerons à travailler pour vous, sans se soucier des coups médiatico politiques, vous pouvez compter sur mon équipe pour tourner le dos aux gens trop pressés par leur petite carrière politique , pour nous consacrer à la gestion de Trets, on travaillera pour tous les tretsois sans aucune barrière politique "... le maire parlera de son opposition à la Métropole marseillaise (la lettre des 101 maires du département qui s'opposent à ce projet sera d'ailleurs distribuée dans la salle) expliquant qu' "avec cette métropole Trets sera appauvrie, les impôts locaux augmenteront et les permis de construire seront décidés à Marseille, mon équipe ne veut pas vivre dans une métropole marseillaise" et de critiquer les technocrates, parlant d'un autre sujet d'actualité : le Plan de prévoyance des risques d'incendie de forêts (PRIF) ou d'inondations : "Je m'opposerais de toutes mes forces aux zones rouges en zones bâties, c'est inacceptable que des propriétaires qui ont obtenu leur permis de construire à l'époque en bonne et du forme soient ainsi spoliés, je suis exaspéré tous les jours par ces comportements de bureaucrates que je continuerais à combattre" étant alors applaudi par la salle pour la première fois de son discours.



Son discours se terminant à 19h30 sous les applaudissements de la salle. Une allocution qui a donc comporté cette année quelques tacles sur les hommes politiques de l'ump et PS , le gouvernement actuel, et brièvement l'opposition tretsoise sur ses hausses d'impôts passées. Une allocution dans laquelle il accentuera énormément tout en étant très vague sur ''les ambitions politiques de certains'' , ou encore sur sa gestion de la vie communale sans clivage politique , les impôts qui n'ont jamais augmenté etc.

Le discours terminé toute la foule tentera de se frayer un chemin jusqu'au stade Burles pour voir le feu d'artifice à 19h40. Un feu tiré gratuitement par le prestataire du 8 décembre dernier qui avait ce jour là totalement raté celui qu'il avait tiré pour Noël, faisant pour rappel attendre une heure des milliers de personnes dans un froid glacial. Cette fois le fiasco fut réparé présentant un beau feu , varié, bien fourni et qui en plus ne durera pas que quelques minutes comme on aurait pu le penser mais près de 15 soit la durée habituelle. Les gens l'applaudiront cette fois du coup. La foule rentrera ensuite au chaud pour ce qu'elle attendait visiblement avec impatience : l'ouverture à 20h, du très beau buffet de la cuisine centrale. Y accéder relever du défi tellement les gens resteront scotchés à celui ci. A 21h passé il y avait encore foule....

Vous pouvez commenter le discours ci dessous, tout en modérant vos propos, sinon les commentaires seront fermés, on rentre dans une année importante de débats politiques locales alors que celui ci reste courtois MERCI



Le feu d'artifice à 19h40


Le buffet
/ 11 Commentaires






C'est un article que vous connaissez désormais bien à cette période de l'année sur le site, la présentation de l'année 2013 à venir à Trets dans différents domaines : sport, travaux, festivités, évènements culture etc... de manière à faire un petit récapitulatif de toutes les infos connues et ce que vous ne savez pas encore, sur ce qu'il va se passer en cette année pré électorale qui promet d'être très riche... De quoi réserver d'ores et déjà certaines dates dans vos calendriers notamment pour cet été...

En travaux ces derniers seront bien nombreux, il y aura bien sûr la poursuite de la rénovation de l'Avenue Max Dormoy démarrée en novembre dernier, la construction du gymnase de la Gardi attendue depuis des lustres et dont les travaux commenceront en mars, l'ouverture de l'office du tourisme et la maison des produits du terroir en entrée de ville à la place de l'ancien garage Peugeot. Ou encore la fin de la rénovation des remparts du château et de la cour , qui en avaient bien besoin... Pleins d'autres petits travaux sont aussi prévus comme l'entretien de la voirie communale, l'éclairage public , la rénovation la toiture de l'autel de l'église Notre Dame de Nazareth , de la fontaine du Cours Esquiros etc...


En politique, l'année s'annonce extrêmement riche pour une fois puisque c'est une année pré électorale avant les Municipales de 2014. Elle devrait réserver quelques surprises et dès la fin de l'été voir même avant on connaitra le nom des candidats qui brigueront la mairie l'an prochain, les tractations allant bon train depuis pas mal de temps, un peu partout, pour désigner un chef de file, former des listes, un programme etc. Les rumeurs fusent sur la commune sur x ou y se présenterait, ne se présenterait pas, y réfléchirait etc.


En sport, 2013 commencera dès ce dimanche 20 janvier avec le premier Trail du Mont Aurélien qui traversera la commune et les collines sur deux parcours. Après une année riche avec le centenaire très réussi du club de foot l'UST 2013 verra l'organisation du 4e tournoi international les 9, 11 et 12 mai. En Muaythai le club tretsois organisera de nouveau un grand gala le samedi 8 juin au gymnase, avec en tête d'affiche les champions tretsois qui seront de retour pour certains et quelques surprises attendues. En vélo Trets recevra la 5ième Manche de la Coupe de Provence de BMX RACE le 17 Mars 2013.

La commune sera sinon traversée comme tous les ans par le grand prix d'ouverture cyclisme de la marseillaise le 27 janvier à 14h15 puis le grand prix cycliste Jean Masse le dimanche 19 février. Le Tour méditerranéen lui partira de Rousset le samedi 9 février 2013 mais ne passera pas chez nous malheureusement. L'incertitude demeure toujours sur le Tour de France mercredi 3 juillet, mais ça semble mal parti il passerait vraisemblablement de l'autre coté de la colline. Il partira par contre d'Aix le jeudi 4.



En culture 2013 sera marquée par "Marseille Provence 2013 Capitale de la culture" à laquelle participe la commune. Le premier évènement a eu lieu avec succès le 13 janvier avec une chasse au trésor ludique tandis que des conférences, expos auront lieu au printemps. Sinon le programme de la saison proposera toutes sortes de choses : conférences, expositions, concerts, spectacles jeunesse, théâtre... avec la poursuite des Rendez vous culturels, chaque 3e vendredi du mois avec en clôture de la saison , fin juin l'Orchestre Philharmonique du pays d’Aix.

Les rendez vous traditionnels comme le salon des écrivains le 10 mars, le festival de BD seront au programme avec non plus Performart en juin mais une journée spéciale culture, différente. On peut aussi retenir la date du Vendredi 15 Novembre 2013 pour un grand Concert Lyrique donnée par la talentueuse et ravissante Pauline Courtin artiste de renommée internationale .




Festivités enfin, un domaine qui s'est fortement amélioré depuis 2008 avec cette municipalité, pour le plus grand plaisir des tretsois, avec de nombreuses nouveautés qui ont très vite trouvé leur succès, toutes seront du coup de retour cette année. Espérons que les futurs candidats à la mairie auront la même volonté de voir Trets s'animer et faire la fête.
Très belle surprise de plus cette année, ce que le site déplorait depuis sa création en 2000 ainsi que tous les tretsois : un mois d'aout totalement mort , a enfin été corrigé. Une excellente nouvelle donc. La municipalité proposant un bien beau programme pour cet été avec plusieurs nouveautés et rendez vous qui rencontreront surement un très beau succès , qui s'étalonneront entre fin juin et mi septembre.

Ainsi on commencera l'année par les foires celle du printemps le 10 mars; puis peut être en avril le Marché aux potiers et horticole , le carnaval fin mars, en mai ce sera une nouvelle édition de la fête de la nature avec un nouveau défi nature et en paralèle un nouveau concours de labour. Le Vendredi 21 juin on retrouvera ainsi la fête de la musique qui on l'espère se mettra à revivre vu que le nombre de groupes est en chute constante depuis 2009, enchainée juste après par la fête de la St Jean avec deux soirées festives avec bals et le grand feu de la St Jean le dimanche 23. Le samedi suivant ce sera donc le concert de l'orchestre Philharmonique du Pays d'Aix et une semaine plus tard place aux grandes festivités.

Aux alentours du 6 juillet le public retrouvera la 4e édition des Nuits de Trets attendue par beaucoup, qui accueillera plusieurs grands artistes, pour faire vivre au public surement d'aussi bons et grands moments que ceux que la commune a vécu depuis 2010 avec ce festival. Aucune info sur sa programmation pour le moment malheureusement, pas la moindre petite piste. Le même week end ou le précédent, on ne sait pas encore, se tiendra la grande Puce Brocante qui donne rendez vous aux habitants le dimanche dans les rues du centre ville...


Les Nuits de Trets achevées Trets poursuivra avec ses festivités traditionnelles de la St Eloi où des nouveautés devraient être proposées par la confrérie du même nom histoire de ne pas lasser le public et qu'il soit plus nombreux que par le passé. La grande cavalcade sera ainsi de retour ainsi que de nombreuses animations. Entre les 12 et 14 juillet la ville a de son coté concocté de grosses soirées festives sur le cours avec des orchestres (dont un très gros pour la fête nationale).

Puis habituellement comme nous le regrettions tous depuis 23ans environ, il n'y avait plus rien quasiment en dehors des Médiévales, mais pas cette année où les choses changent enfin, puisque pour la première fois, la ville s'est penchée sur le mois d'aout proposant des évènements très interressants qui devraient séduire le plus grand nombre et permettre aux très nombreux tretsois et touristes de se divertir à domicile.

Ainsi les vendredi 26 et samedi 27 juillet place à un festival de Théatre provençal, un genre qui avait rencontré un très grand succès jusqu'en 2008 avec 500 personnes certains soirs aux Nuits du chateau. 15 jours plus tard place aux Médiévales 6e du nom les vendredi 9, samedi 10 et dimanche 11 aout, avec une nouvelle équipe pour son organisation comme vous le savez. On ne sait encore rien du programme de cette manifestation qui est devenue la préférée des habitants et celle qui rencontre le plus de succès sur la commune dans l'année. Esperons que de nombreuses nouveautés dans le choix et renouvellement des troupes / spectacles seront proposées afin de ne pas lasser le public et le captiver.


Autres nouveautés très sympathiques ensuite les autres week end d'aout, un festival du cinéma en plein air dans la cour du chateau, ce qui n'avait pas eu lieu depuis longtemps et enfin une grande journée festive célèbrera la LIBERATION de Trets le mercredi 20 aout avec un défilé d'époque. Une manifestation qui se fait dans plusieurs communes du Pays d'Aix, et qui est superbe , un évènement que beaucoup voulaient à Trets et qui se réalise donc, Ca promet une bien belle journée...


Pour terminer l'été la foire de Trets et le 3e salon de la gastronomie seront de retour durant la première quinzaine de septembre. Les festivités 2013 se concluront les samedi 14 et dimanche 15 décembre avec les festivités de Noël qui rencontrent toujours un grand succès et sont très belles depuis 3ans.
Plus d'infos sur ces manifestations à venir tout au long de l'année dans l'agenda ou les articles du journal tretsois. 2013 s'annonce chargée donc. / 2 Commentaires






Ce Vendredi 21 décembre 2012, le maire de Trets Jean Claude Feraud, ainsi que 102 autres maires des Bouches-du-Rhône, dont les maires du canton (Peynier, Puyloubier, Rousset, Chateauneuf le rouge etc) a participé à une manifestation contre le projet de métropole.

Dès le tout début de matinée, vers 08h30 les maires et près de 3.000 habitants du département ont défilé dans Marseille pour arriver devant le parc des expositions du parc Chanot, où avait lieu l'ouverture d'une conférence métropolitain en dernière concertation sur le projet de métropole, séance que ces élus, avec les présidents de huit intercommunalités du département sur neuf (sauf celle de Marseille), ont choisi de boycotter.

Une conférence en présence de la ministre Marylise Lebranchu, qui a donc reçu un sacré acceuil... Celle ci est cependant allée à la rencontre des manifestants et élus du département qui lui ont alors remis, en la remerciant pour son écoute, un document de coopération alternatif à la métropole visée par le gouvernement. "Je vous remercie d'avoir travaillé, peut-être que que vous reviendrez me voir dans la journée. Nous allons discuter toute la journée, on finira par trouver un terrain d'entente", a répondu la ministre aux manifestants, les invitant à "ne pas rester dehors".

Parmi les manifestants se trouvaient aussi notre député Jean-David Ciot, maire du Puy-Sainte-Réparade et premier secrétaire de la fédération départementale du PS, mais aussi notre ex députée la maire UMP d'Aix-en-Provence Maryse Joissains, présidente de la CPA .


Sources : La Provence / France3






C'est un sujet qui est au coeur de l'actualité locale et plus lointaine depuis bien deux ans : la réforme des collectivités territoriales et des métropoles. Un sujet sur lequel les maires du secteur sont quasiment tous d'accord et qui en cet automne 2012 est plus que présent dans l'actualité.

Cette semaine, de mi novembre le maire de Trets Jean Claude Feraud a ainsi signé, comme ses camarades maires de toute la vallée et du département, une lettre ouverte au président de la République François Hollande, au Premier Ministre et aux parlementaires des Bouches-du-Rhône. Ils sont 85 en tout à l'avoir signé et à y exprimer leur refus de voir leur commune être englobée dans une métropole de Marseille.

Une lettre abordée en conseil de la cpa le 25 octobre et sur laquelle la présidente de la communauté d'agglomération Maryse Joissains expliquait "Il est évident que nous sommes tous contre la métropole. Suite à cette pétition, il y aura un conseil communautaire exceptionnel dédié à la question. Il faut réaliser une démonstration de force contre ce machin qu'on veut nous imposer. Le préfet m'a dit que le gouvernement voulait discuter, profitons-en".

Le courrier explique qu'il "est salutaire de placer la vie quotidienne des habitants de nos communes au coeur des projets de territoire" et demande "de ne plus dévitaliser les communes de France, que la loi du 16 décembre 2010 portant sur la réforme des collectivités locales soit abrogée, d'associer les communes aux projets qui concernent leurs habitants, que les projets sur l'organisation territoriale des Bouches-du-Rhône ne conduisent pas à la création d'une Métropole à marche forcée. La ville de Marseille ne peut pas exiger des maires des Bouches du Rhone qu'elles assument ses choix.".






Politique pour une fois, comme à chaque occasion de scrutin électoral depuis la création du site, puisque ce week end comme vous le savez forcement, puisque tous les médias en parlent en boucle depuis cet été, se tiendra les élections des primaires du Parti socialiste. Une élection inédite destinée à élire le représentant du parti de gauche aux Présidentielles de 2012.
Inédite car c'est la première fois qu'un parti politique demande en France aux électeurs de tous bords d'élire leur représentant.
6 candidats sont en lice : l'ex représentante du parti aux présidentielles de 2008 : Ségolène Royal, la première secrétaire générale du PS : Martine Aubry, l'ancien secrétaire général François Hollande et également trois autres candidats Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Jeam-Michel Baylet.

Le vote aura lieu Dimanche 9 octobre pour le premier tour, Dimanche 16 pour le second.

Pour Trets, un lieu unique de vote aura lieu : L'école St Jean ouvert de 9h à 19h dans laquelle les électeurs tretsois seront répartis sur 2 bureaux de vote. Par ailleurs il est à noter que ces deux bureaux de votes recevront aussi les électeurs de Puyloubier, puisqu'aucun bureau de vote n'est organisé sur cette commune à l'inverse des autres du canton (à Peynier au foyer socio culturel, Foyer socio culturel à Rousset à la salle Emilien Ventre (avec accueil des électeurs de Châteauneuf-le rouge, Beaurecueil et St Antonin) et à Fuveau à la Maison pour Tous.)

Concrètement, pour pouvoir voter, il suffit donc d'être inscrit sur les listes électorales de Trets (qui ont été communiquées par la préfecture) avant le 31/12/2010. Cette élection est donc ouverte à tous les citoyens : pas besoin donc d'être inscrit ou d'adhérer au PS pour cela. Néanmoins la section locale du PS indique qu'elle demandera à chaque électeur une participation de 1 € (prévoir de la monnaie donc) pour contribuer à la logistique énorme de cette élection citoyenne et de prendre connaissance d'une charte reprenant en synthèse les valeurs communes de la Gauche, à laquelle souscrivent tous les 6 candidats à ces Primaires. Pour le reste, le vote se fait comme à toutes les élections avec présentation d'une pièce d'identité.

Une élection où le parti politique s'est engagé à garantir le même sérieux et la même confidentialité du vote que pour n'importe quel autre vote républicain : Tout le déroulement du scrutin se fera ainsi sous le contrôle d'huissiers pour s'assurer de la confidentialité des votes, les listes d'émargement devant retourner le soir même à Marseille et être remise en mains propres à un huisser en vue de leur destruction à l'issue du scrutin. Quant au PV final de résultats, les responsables du bureau de vote se verront remettre un stylo électronique et du papier spécial pour l'établir afin que les résultats puissent être mémorisés dans le bureau de vote même et ensuite transmis via internet. Pour d'autres renseignements : http://www.primairescitoyennes.fr


Dans le canton, tous les militants socialistes du canton sont mobilisés depuis plusieurs semaines pour distribuer les documents d'information aux habitants : à Trets des rencontres ont lieu régulièrement sur le marché et cette semaine un papier est en cours de distribution sur la commune, indique Nathalie Gastaud secrétaire de la section socialiste de Trets, responsable du bon déroulement de ce scrutin sur notre village.. "Nous espérons que les habitants de Trets et de la vallée répondrons présents à ce rendez-vous citoyen. Après tout, ce n'est pas tous les jours que les gens peuvent choisir leur candidats et dépasser le jeu des appareils politiques. D'ailleurs à Trets, la section socialiste ne soutient pas Un(e) candidat(e) mais s'est engagée pour que tous les habitants soient bien informés pour choisir le plus librement possible le meilleur candidat pour s'opposer à Nicolas Sarkozy. J'encourage tous mes concitoyens à venir voter nombreux dimanche afin de donner une grande force au candidat désigné pour préparer l'alternance de 2012." explique ainsi la responsable locale du parti.


LES RESULTATS DU 1ER TOUR : 9 Octobre 2011


Comme pour chaque élection faisons un petit point sur les résultats. La participation ce dimanche 9 octobre 2011 pour le premier tour s'est élevée à 5.56% des électeurs (498 se sont déplacés dans les urnes), un chiffre qui est au dessus de l'objectif national qui était à 5% (chiffre atteint vers 16h) expliquait ainsi dans la journée Nathalie Gastaud secrétaire de la section socialiste de Trets. Si l'on veut essayer de faire un petit parallèle, cela représente environ la moitié des électeurs PS lors du dernier scrutin en mars du 1er tour des cantonnales, même s'il est difficile d'en faire puisque cette élection est inédite.
"Le flux d'électeurs a été continu tout au long de la journée dans les deux bureaux de votes de la commune, qui acceuillaient également les électeurs de Puyloubier, un public très divers et de toutes tranches d'age", confiait ainsi la responsable.

Concernant les résultats, les tretsois ont voté de la même manière qu'au niveau national en mettant les 6 candidats dans le même ordre, mais ont moins voté pour les deux candidats arrivés en tête : François Hollande & Martine Aubry. Ils ont en effet d'avantage plebiscité (par rapport au plan national) les trois suivants : Montebourg, Royal et Valls.

Le second tour aura lieu dimanche prochain dans les même conditions, avec donc un duel Hollande / Aubry.


 Pour Trets PuyloubierNational
François Hollande162
32.53 %
38.8%
Martine Aubry145
29.12 %
30.6%
Arnaud Montebourg108
21.69 %
17.3%
Ségolène Royal48
9.84 %
6.8%
Manuel Valls32
6.43 %
5.7%
Jean Michel Baylet 2
0.40 %
0.6%
TOTAUX 498 votants
8982 inscrits
2.5Millions





LES RESULTATS DU 2nd TOUR : 16Octobre 2011


Surprise le second tour des Primaires PS n'a pas vu venir de nouveaux électeurs ce dimanche 16 octobre, comme c'est le cas habituellement dans une élection, puisque le nombre de votants est quasi équivalent à celui de la semaine dernière, 12 en plus à peine ! Soit un taux de participation de 5.68%. Interrogée ce samedi 15, Nathalie Gastaud expliquait que l'objectif de participation était le même que la semaine passée pour ce scrutin : 5%.

Niveau résultats, les tretsois ont voté de la même façon qu'au niveau national en désignant François Hollande comme candidat à la Présidentielles de 2012.

Pour Trets PuyloubierNational
François Hollande279
54,7 %
56.38%
Martine Aubry227
44,51 %
43.62%
TOTAUX 510 votants  dont 3 nuls
5,68 %
Plus de 2.3M 
/ 2 Commentaires






A 4 jours du second tour des Cantonales du canton de Trets, le quotidien régional LA PROVENCE a consacré ce mercredi 23 mars 2011 une page entière à la situation politique de notre canton et son historique depuis dix ans, ses évènements, mais a aussi analysé les scores du premier tour... Voici cet article très interressant :

RAPPEL DES FAITS
Le canton de Trets est l'un des deux cantons du pays d'Aix où le candidat de la droite peut se maintenir au second tour. Présenté comme favori, Jean Bonfillon, qui réunit 28,5% des voix, subit le désamour national pour la majorité présidentielle et un Front national qui flirte avec les 20% sans même avoir fait campagne. Roger Tassy, le conseiller général sortant socialiste, que l'on disait "outsider" depuis qu'il a perdu la mairie de Trets en 2008, fait plutôt un joli score (30,36%). Le duel de dimanche prochain s'annonce plus que serré, dans ce canton historiquement à gauche, où Jean Bonfillon avait été conseiller général furtif de 2002 à 2004.

DEUX CANDIDATS, DEUX PROFILS
Sur la gauche, Roger Tassy, 70 ans, retraité des Houillères de Provence, socialiste atavique — son grand-père fut président du Conseil général — et sanguin rentré. Il a rendu sa carte du PS mais a toujours été investi par le parti aux élections et participe aux réunions de section. Aux affaires à la mairie de Trets pendant dix-neuf ans en tant que premier adjoint puis maire, il a été défait en 2008 par ('UMP, Jean-Claude Féraud.
Sur la droite, Jean Bonfillon, 64 ans, retraité de la banque, aime à dire qu'il n'est pas encarté à ('UMP, ni dans des logiques de parti mais un défenseur de l'intérêt général. Reste qu'à chaque élection — il est maire de Fuveau depuis 2001 — il est investi par la majorité présidentielle.

2002, L'EFFET CORBEAU
En 2002, l'affaire du "corbeau" précipite la démission d'André Samat. L'ancien maire de Peynier et baron local socialiste, quitte son poste de conseiller général après une condamnation à dix mois de prison avec sursis et trois ans d'interdiction des droits civils et civiques : il avait été reconnu coupable d'avoir passé pendant des années des coups de fil malveillants à ses administrés. S'ouvre, alors une guerre de succession à gauche : c'est au final, Jean-Louis Canal, maire de Rousset, qui obtient l'investiture du PS. Et qui affronte Jean Bonfillon, élu l'année précédente à la mairie de Fuveau. Dans cette campagne, Roger Tassy n'accorde pas son soutien à Jean-Louis Canal, qui perd le scrutin. Jean Bonfillon fait son entrée dans l'opposition à l'assemblée départementale.

2004, LE CHANT DU CYGNE
En 2004, il remet naturellement son mandat en jeu, arrive en tête au premier avec plus de 35 % des voix laissant Tassy loin derrière flirter avec les 29 %. Mais c'était sans compter, les croupières que lui a taillées pendant toute la campagne le maire UMP de Châteauneuf-le-Rouge, mettant en cause un projet d'aire d'accueil de gens du voyage et un Front national en embuscade, qui se maintient au deuxième tour et, qui avec ses 15 %, remet Bonfillon à la porte du département pour 159 voix.

2011, PREMIER TOUR COUDE A COUDE 2011 signe le match retour. Un mois avant le scrutin, la victoire de Bonfillon tient parfaitement sur le papier. Michel Boulan s'est détendu, Christian Burle, maire de Peynier et Jean-Claude Féraud, maire de Trets s'affichent comme soutien. Jean Bonfillon doit faire le plein dans sa commune. Sa façon de la jouer "local" et de ne jamais revendiquer le moindre penchant sarkozyste peut lui éviter de pâtir du désenchantement national qui touche l'électorat de droite. Sur le canton, il n'y a guère plus que Rousset qui tient la barre à gauche. Jean-Louis Canal a tiré un trait sur les contentieux et mène une campagne à l'ancienne, comme il sait les mener avec petites phrases et occupation du terrain, pour Roger Tassy qui, il faut bien l'avouer, n'a rien d'un tribun. Lequel peut compter aussi sur Nathalie Gastaud, élue PS d'opposition à Trets, qui ne lâche jamais rien.

POURQUOI LE CANTON PEUT BASCULER A DROITE.. OU PAS
On le voyait perdu d'avance, Roger Tassy. À, regarder de plus près les résultats de dimanche dernier, le socialiste recueille une belle prime au sortant et aux 49 millions d'euros de subventions distribuées en sept ans de mandat. Ça crée des liens. À Trets, il est loin devant Jean Bonfillon avec 38% des voix contre 20 %, alors que le maire de Fuveau, à domicile, se maintient à 45 %, sans faire vraiment le plein. À Peynier, Roger Tassy est encore devant le candidat de la droite et à Châteauneuf, c'est lui qui passe devant. Au jeu des reports de voix, qui ne se font jamais strictement, les deux candidats sont au coude à coude pour peu que les électeurs du Front national ne s'abstiennent pas au deuxième tour.
Mais on les imagine mal passer du vote contestataire au consensus mou. Soit les maires UMP du secteur se mettent un tigre dans le moteur pour mobiliser leur électorat d'ici dimanche, soit ils ne soutiennent que du bout des lèvres leur candidat, et c'est la catastrophe assurée. De son côté, Roger Tassy devra séduire les électeurs de l'écolo Nicole Payet, qui fait un joli 12,46 %: empêchée par les consignes de la patronne Vichnievsky qui refuse d'appeler à voter pour les socialistes qui reconduiraient Jean-Noël Guérini à la tête du département, Marie-Nicole Payet demande quand même de faire barrage à la droite. Même combat pour le candidat du Front de gauche. En ces temps de vertigineuse abstention, à droite, comme à gauche, il faudra aller chercher les électeurs avec les dents.


Alexandra DUCAMP, LA PROVENCE Mercredi 23 mars 2011

=> DOSSIER SPECIAL CANTONALES A CONSULTER ICI






Petit tour dans l'actualité mondiale ce 13 Septembre 2010 et un arrêt en Tunisie pour un retour dans l'histoire du monde, puisqu'était commémoré ce jour ci, le 57ème anniversaire de la disparition d'un grand homme politique de ce pays Hédi Chaker . Un homme dont de nombreuses places et avenues ainsi que des lycées et écoles portent son nom dans ce pays africain.

Cet homme était en effet une figure du mouvement national tunisien et faisait partie des fondateurs du Néo-Destour qui voulait lutter contre la montée du colonialisme et réclamait l'indépendance de la Tunisie. Occupant la fonction de trésorier, Hédi Chaker présida le quatrième congrès du parti, tenu clandestinement le 18 janvier 1952 et constitue une direction clandestine pour mener la résistance face aux autorités du protectorat français à l'époque. Cet homme politique discret qui était l’un des leaders les plus sages du parti et les plus considérés, est considéré comme un des plus grands Martyr du pays. Le gouvernement tunisien lui a rendu hommage ce lundi 13 septembre 2010 comme chaque année lors de cérémonies.

Mais si cet homme est aujourd'hui évoqué ici sur ce site, c'est qu'une petite partie de sa vie il l'a passé chez nous à Trets, durant la Seconde guerre mondiale. En effet après avoir effectué différents exils, des peines de prisons, bagnes dont une peine au Fort Saint-Nicolas, près de Marseille, en pleine deuxième guerre mondiale, il n’en sortira, qu'en novembre 1940, sous l’occupation que pour aller travailler à Trets, comme ouvrier sur un chantier de bâtiment. Avec les maigres francs récoltés et partagés avec sa famille, il épargnera alors de quoi louer un lopin de terre pour le cultiver deux ans et demi durant, et en tirer de quoi nourrir les siens, le temps de la fin de la guerre et de pouvoir revenir chez lui.

Il quittera la France en 1943; pour rentrer chez lui et poursuivre son combat et y fera alors de nombreux sacrifices durant les dix dernières années de sa vie, mais sera assassiné dans la nuit du 12 au 13 septembre 1953.

=> Récit complet de sa vie à lire sur ce site de presse tunisien






Depuis plusieurs mois un projet du gouvernement provoque le tolet de nombreux maires de France tous partis politiques confondus, dont celui de Trets : le projet de réforme des collectivités territoriales.
Le quotidien La Provence ce 25 mars 2010 nous apprend que Jean Claude Feraud avec une vingtaine de maires du Pays d'Aix et de la vallée comme ceux de Fuveau et Puyloubier se sont réunis sous "un collectif improvisé" et ont signé un courrier adressé au président de la République Nicolas Sarkozy pour exprimer leur mécontentement sur cette réforme et leur peur de voir disparaitre leurs compétences.

Un courrier que personne ne revendique la paternité ni le leadership du mouvement, précise le journal. Une lettre dans laquelle les maires jugent "anormale d'être considérés comme quantité négligeable par des technocrates d'en haut, trop éloignés des vécus quotidiens des habitants qu'ils représentent."
Le maire de Trets s'est depuis quelques mois de nombreuses fois exprimé sur ce sujet en conseil municipal ou lors de ses vœux à la population.
Il expliquait que notre commune était aidée par la communauté d'agglomération du Pays d'Aix qui touche ces taxes et que par conséquent il était contre la position du gouvernement sur ce projet, car la compensation de remplacement ne serait pas équivalente. "C'est un projet dangereux pour Trets d'autant que je ne souhaite pas augmenter les impôts, je combattrais tous projets qui nuiraient aux tretsois." disait il ainsi en conseil municipal en décembre 2009 ou encore au début du mois.

Mais aussi lors de ses vœux en janvier 2010 : "Le Département, le Conseil Général, sont un territoire et une institution qui ont fait leurs preuves depuis plus de 100 ans. Les grands technocrates nationaux qui décident tout depuis leurs bureaux parisiens devraient venir chez nous, constater les bienfaits du Conseil Général pour nos communes. Je regrette la réforme des collectivités territoriales prévue par le Gouvernement. La Région également nous aide, sans elle, des travaux n’auraient pas pu être réalisés. Cette réforme nationale des collectivités n’est pas bonne. Il ne faudrait pas se diriger vers la suppression des Départements et des Communes. Ce sont des piliers indispensables à l’expression de la gestion de proximité"

Le conseiller général Roger Tassy lui est allé de son coté fin mars à Paris manifester avec d'autres élus du département




Surprise ce Vendredi 28 Mai 2010, le maire a fait afficher sur la mairie une grande banderole exprimant son refus de cette réforme des collectivités avec pour message : "Ensemble refusons la réforme du territoire, qui supprime notre commune ! Votre maire". Une initiative que plusieurs maires de la vallée de l'Arc avaient par ailleurs prise il y a un an lors du combat contre la LGV.






Interrogé à de nombreuses reprises par l'opposition sur la politique financière de la commune, lors du conseil municipal du 9 mars le maire de Trets Jean Claude Feraud a exposé ce qu'il appellera sa "philosophie politique financière" une chose qu'il n'avait pas encore exposé clairement et qui explique ainsi en partie les changements opérés en 2009 et la mise en place de nombreuses politiques tarifaires...

En effet Mme Gastaud mettait lors de cette réunion en évidence ces différents changements qu'elle qualifie d’impôt indirect : "Il y a eu la diminution des services aux tretsois en 2009 (réduction des colis de noël ou repas, moins d’aides aux associations dont certaines doivent maintenant payer aussi leur timbres, hausse généralisée des tarifs des services municipaux (comme les 40% d’augmentation du tarifs culture ou du prix des repas cantine) complétée par la mise en place de services payants comme les études surveillées, là où avant c’était gratuit pour les tretsois mais également les horodateurs".

Le maire répondra alors que dans sa philosophie politique il était totalement contre la gratuité permanente "Je confirme que je suis pour faire payer les services et que je suis contre l'assistanat systématique. Je suis contre la gratuité car il n'y a rien qui coute plus cher que la gratuité, c'est illimité. C'est une conviction propre. Je pense que c'est un choix moins dangereux, plutot que d'augmenter les impots locaux, 3 fois en 4ans comme vous l'aviez fait; mais les recettes enjandrées sont très faibles." dira t'il avant de préciser que pour les études scolaires "maintenant que c'est compris, ça marche pas trop mal !"

Concernant les impots locaux ils ne bougeront pas pour la seconde année de suite ont insisté les élus :
17.25% pour la taxe d'habitation
25.96% pour le foncier bati
63.19% pour la taxe du foncier non bati.

Mme Gastaud de son coté répondra aux propos du maire dans la dernière revue municipale : Le Trets Mag, et annoncera que les impots sous sa mandature ont eu un taux d'imposition strictement identique depuis 2004. "Néanmoins nous les augmentions auparavant, en fonction de la situation financière de la commune ou des projets à réaliser, qui le necessitaient"






Lors du dernier conseil municipal, la politique départementale et nationale s'était invitée au menu avec un débat sur la réforme des collectivités territoriales et l'éventuelle suppression du conseil général. Le maire de Trets et l'opposition avaient alors exprimé leur desaccord sur ces reformes menées par le gouvernement. (débat à relire ici)

Aujourd'hui, c'est aux habitants de s'exprimer via une pétition que le conseil général a mis en place sur son site officiel. Il explique ainsi qu'avec ''la suppression de la taxe professionnelle et si les différents textes relatifs à la réforme territoriale sont adoptés tels qu’ils ont été rendus publics, de nombreux dispositifs, de nombreuses initiatives et de nombreuses actions du Conseil général ne pourront être pérennisés.
Pour défendre des services publics de proximité qui se sont développés dans le cadre de la politique de décentralisation mise en place depuis 1982, nous nous mobilisons.''

Un changement qui entrainerait des conséquences sur le financement des associations de la ville, des équipements publics , les travaux de notre commune etc...

Si vous souhaitez exprimer votre opposition sur ces réformes, la pétition est donc à votre disposition à cette adresse .








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...