Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Lecture musicale
Vendredi 1er juin
FETE DE LA MUSIQUE
Jeudi 21 juin 2018
10e Gala de Muaythai
Samedi 23 Juin
Fête de la St JEAN
Samedi 23 et dimanche 24 juin 2018
Vide grenier 2018
samedi 30 juinb
3e Festival Nocturne Ste Victoire
1er, 3 et 8 Juillet 2018
5ème Course de caisse à savon
Vendredi 13 Juillet 2018
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Reportage


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités



Le tapis était déroulé ce week end. Châteauneuf-le-Rouge a en effet eu aussi son tapis rouge ce dimanche 20 mai 2018, pour la 9e édition du Old school day ! Cependant les stars n'étaient pas les actrices et acteurs de film mais les voitures !


Au menu une grande exposition de superbes voitures de collection américaines de tous types tandis que dans les jardins du château se déroulaient concerts et concours de pin-up.

Des milliers de visiteurs s'y sont rendus cette année encore. Un rendez vous annuel qui a reçu toute la journée beaucoup de monde cette année encore malgré le South vintage festival qui avait lieu en même temps. Moins de pin-up par contre... Le groupe qui assurait l'animation était Acoustik Ladyland dans une bonne ambiance.

Une journée hélas écourtée là aussi par un gros orage et la grêle qui a suivi.


DIAPORAMA PHOTOS COMPLET (63) DIVINE COMEDIE


9e Old School day 2018 Chateauneuf le rouge






C'est un orage de printemps énorme qui a touché certaines parties de Trets ce dimanche 20 mai 2018 et qui a eu beaucoup de conséquences. Sur les coups de 17h30, après une journée menaçante un immense orage très localisé s'est formé au dessus des collines du Mont Aurélien, Mont Olympe avec une pluie extrêmement forte, un vrai déluge de grêle avec de vraies billes transformant tous les chemins empruntés par les 303 marcheurs de la journée lors du Sentier vigneron gourmand en énorme torrent. Les derniers lieux de dégustation du parcours étaient alors inondés au fur et à mesure pour les derniers groupes (environ une centaine de personnes) qui étaient totalement trempés . Les bénévoles de la confrérie St Eloi et vignerons ont alors du les rapatrier avec les moyens du bord à la cave, les chemins étant impraticables et même eux ils ont eu du mal à rentrer sur certains chemins en voiture...

Chemin de Bourdin entre la Gardi et le Nagra la route était en partie inondée, les caniveaux débordaient. Route de Pourrières de nombreuses habitations ont vu leur jardin et même maison inondée sous des centimètres d'eau. Au même moment dans Trets il a plu mais en quantité habituelle. La station météo France située à la gardi n'a d'ailleurs quasi rien enregistré si on se fie aux données en ligne. L'orage a en fait sauté le centre ville pour gagner vers 18h le moulin de l'arc où des trombes d'eau ont rendu les sols gorgés d'eau, la société organisatrice du 4e South vintage festival prenant alors la décision en début de soirée d'annuler le concert du soir de Dick Rivers par risque de nouvel orage, même chose pour la journée de lundi qui est annulée (plus d'infos ici). Une fin d'après midi vraiment cauchemardesque .

Vidéos à Trets : C FIZET et El Sa

Route de Pourrières


La grêle dans les quartiers résidentiels près du mont Olympe

Photo JM Vila

Dans les vignobles lors du sentier vigneron











Photos : bénévoles confrérie St Eloi






La 4e édition du SOUTH VINTAGE FESTIVAL a démarré ce samedi 19 mai 2018 au moulin de l'Arc souffrant malheureusement des quelques orages qui ont touché la commune dès le milieu de journée, mais le programme n'a pas été bouleversé. Il continue jusqu'à ce lundi soir. FRANCE3 y a consacré un reportage ce samedi dans le 19/20.
=> PROGRAMMATION COMPLETE ICI









Plutôt qu'un compte-rendu banal sur notre magnifique voyage en Irlande du 26 au 30 avril dernier, nous proposons l'interview réalisé par un journal spécialisé du rugby (Rugbynistère) auprès d'un de nos éducateurs, tout est résumé parfaitement.
Merci encore à tous ceux qui nous ont soutenus pour accomplir ce voyage: parents, bénévoles, sponsors, collectivités, et bien sûr tous les donateurs particuliers qui ont abondé la cagnotte.

1/ Tout d'abord, quel est ton rôle exactement au sein de l'Alpha Provence Rugby ? Educateur auprès des M10 ?
Les cinq adultes participants au voyage étaient tous des éducateurs bénévoles de l’équipe des M10 d’Alpha Provence Rugby. Nous sommes une petite école de rugby assez jeune, qui en train de se structurer, et l’équipe des M10 est en quelque sorte notre « équipe première » puisque à partir des M12 nous sommes jumelés avec le club voisin de Saint-Maximin dans le Var.

2/ Pourquoi avoir choisi le Connemara et ce club d'Oughterard ? Vous avez des liens avec eux ?
Un des éducateurs du club a vécu dans ce coin d’Irlande il y a une vingtaine d’années et y retourne régulièrement. Lors d’un voyage récent, en voyant des gamins s’entraîner au rugby, il s’est rapproché des éducateurs et ce projet de rencontre est né autour d’une pinte au pub du village.


3/ Passons aux choses sérieuses : raconte-nous ce tournoi ? Combien d'équipes, quels ont été vos résultats, etc :
Le tournoi initialement prévu a été modifié suite au décès du papa du dirigeant irlandais avec qui nous étions en contact et qui avait tout organisé pour nous. C’est une personne importante dans le club et les obsèques qui ont eu lieu le week-end où nous étions sur place ont quelque peu modifié le programme initial.

Nous avons d’ailleurs vécu un moment de grande émotion quand le cortège funéraire a traversé le village à pied et que nous l’avons croisé. Nos petits gars se tenaient debout, tous alignés dans leur survêtement du club, très respectueux et silencieux au passage du cortège funéraire. Ce respect a d’ailleurs été noté et très apprécié par les irlandais.

En terme de jeu, nous avons rencontré deux équipes du club local, les U11 et les U10. Nous avons fait un entraînement commun le lendemain de notre arrivée et un match plus officiel le samedi.
Les rencontres ont été accrochées, mais les score sont vraiment anecdotiques. Nous étions venus bien sûr pour jouer au ballon, mais surtout pour tisser des relations humaines et travailler sur l’esprit d’équipe et le sentiment d’appartenance à un club.
Les gamins se sont quittés en échangeant des cadeaux, et nous espérons recevoir les petits irlandais l’année prochaine en Provence.


4/ Vous n'avez pas fait que du rugby j'imagine : raconte-nous un peu les activités que vous avez pu faire !
Oughterard est un spot de pêche à la truite très connu en Irlande. Nous avons nous-même taquiné le poisson pendant une demi-journée. A part une victime malencontreuse, nous avons relâché toutes nos prises…
Nous avons également pu assister à un match de football gaélique, sport hybride entre rugby, football et handball, qui constitue avec le hurling, les sports phares dans ce pays. Étonnamment, le rugby n’arrive qu’en quatrième position des sports les plus pratiqués en Irlande après les deux sports gaéliques et le football…
Enfin, nous avons profité d’une journée dans le Connemara, ses fameux lacs et ses plages idylliques (et méconnues) où nous avons même pu nous adonner au beach rugby.


5/ Une anecdote sympa sur votre voyage en Irlande ?
Pas vraiment d’anecdote marquante dont je me souvienne, si ce n’est que nous n’avons pas eu une seule goutte de pluie durant nos cinq jours sur place, hormis une averse rapide la veille de notre départ !
Les irlandais nous avaient prévenu sur le ton de la plaisanterie : « Le match sera maintenu même s’il fait beau… » et nous étions préparé aux conditions météo habituelles dans ce coin. Les gamins étaient équipés de tenues complètes de pluie, k-way, pantalon de pluie, bonnet… Au final, ce fut un soleil provençal qui nous accompagna durant tout le séjour !

Au-delà de l’anecdote, je voudrais revenir sur ce qui a été le plus marquant pour nous : c’est la satisfaction d’avoir mené collectivement ce projet, éducateurs, parents et enfants réunis.
Nous tenions à voyager avec le maximum de gamins et à ce que le prix ne soit pas un obstacle pour certaines familles.
Nous avons donc demandé une participation modique aux familles et nous sommes allés chercher le reste de la somme en multipliant les manifestations. Chacun à son niveau, en fonction de ses compétences et de ses disponibilités a ainsi apporté sa contribution et ce fut une grande victoire collective que d’arriver à obtenir tous ensemble, sans aucune subvention extérieure, un budget assez conséquent (autour de 10 000€).

C’est, je pense, notre plus grande satisfaction, d’avoir réussi collectivement, en fonctionnant comme une équipe, à atteindre un objectif que certains trouvait irréalisable lorsque l’idée a germée. Nous avons appliqué ce que nous essayons d’inculquer aux gamins tous les samedis sur le bord du terrain, à savoir du courage, de la solidarité et le sens du collectif au service de quelque chose de plus grand que la simple satisfaction individuelle.

Nos gamins ont joué leur premier match international, mais au-delà de ça je pense que ce projet de voyage les a fait grandir humainement, et que ce sont des moments comme ça que permet la pratique d’un sport quel qu’il soit.

Photos , texte : ALPHA







C'était l'évènement SPORT à Trets ce dimanche 13 mai 2018, avec le tout dernier match de championnat D2 de l'équipe séniors principale au stade de la Gardi après une brillante saison 2017 2018. L'équipe s'était qualifiée la semaine dernière pour passer en ligue supérieure la saison prochaine, montant ainsi en D1 l'an prochain, soit la PHA, un niveau qu'elle avait quitté en juin 2012 après une saison catastrophique.

Pour célébrer cette montée le club avait prévu une belle journée avec 2 matchs : le matin des U17 et un autre en début d'après midi des séniors, un déjeuner le midi et pour conclure après le gros match D2 de l'après midi un grand apéritif. Hélas la météo en a décidé autrement avec un temps hivernal avec forte pluie et grand froid en plein printemps, tout a du être annulé du coup et le match s'est joué mais de justesse.

Malgré ces conditions climatiques les séniors de Trets, premier du classement, ont donc bien joué à 15h leur match de D2 contre les aixois de l'AAS VAL ST ANDRE, 9e du classement. Les tretsois avaient un objectif gagner ce match pour finir champion de l'année, puisque le trio de tête était serré avant cette dernière journée, rien n'était donc joué de ce coté ci. Et les hommes d'Abdellack Daoudi ont du jouer un match bien difficile, qui fut tendu, où ils ont encaissé des buts.


En première mi temps ils se sont ainsi fait dominer par leurs adversaires 1 à 0, avant de reprendre la tête en seconde, mais les aixois ont ensuite repris l'avantage. Et sur ce terrain détrempé, avec des températures de 7°C à peine et une petite bruine constante, les tretsois ont réussi à revenir au score et décroché le nul 2 à 2 dans les toutes petites dernières minutes. La défaite était très proche. Trets décroche donc un point supplémentaire terminant à 71 points et réussi brillement sa mission en devenant CHAMPION 2018 de D2.

Un championnat qu'elle avait dominé pendant toute la première moitié de saison, avant de perdre la tête en début d'année, mais l'US TRETS a réussi à se ressaisir et à revenir en tête. L'AS Mazargues finit second à 70 points et monte également mais c'est la douche froide pour celui qui a longtemps été l'adversaire principal de Trets : Bouc Bel Air , qui était premier ces dernières semaines, finissant 3e à 69pts et perd donc la montée. Un trio de tête ultra serré donc. En réalité Trets ne doit sa place de champion qu'au nul décroché aussi dans le match final entre ces deux dernières équipes ce dimanche qui ont fait 0 0, sinon l'US Trets aurait terminé 2e. C'est la 3e saison que l'équipe monte en ligue supérieure. Souhaitant que cela continue l'an prochain, même si les adversaires risquent d'être bien plus coriaces et difficiles.

C'était donc la grande joie chez les supporters tretsois qui malgré ce temps hivernal étaient plus de 70 à venir au stade ce dimanche, dont trois élus (Mrs Accola, Sanna et Mme Boudjaballah) mettant une belle ambiance encore dans les tribunes, avec même un fumigène ou corne de brune, d'autres avaient préféré rester au chaud dans leur voiture en regardant le match à l'intérieur du bord du terrain, klaxonnant aux occasions fortes. Les supporters ont réservé une belle fin aux joueurs en les applaudissant fortement à la toute fin, se regroupant près de l'entrée, avant qu'ils ne rentrent dans les vestiaires, et les joueurs leurs ont bien rendu en leur offrant des teeshirts collector "CHAMPION 2018" édités spécialement pour l'occasion, les remerciant également pour leur soutien constant. Déception par contre on n'a pas vu de trophée comme promis.


Stéphanie Belmonte, présidente du club depuis juillet dernier était ravie de cette nouvelle montée mais a eu un peu peur lors de ce match "Ce fut un match bien difficile aujourd'hui, mais on a décroché le nul donc c'est bien, mais ce fut vraiment très difficile. Cette montée c'est une mission réussie, une très très belle saison, des joueurs exemplaires, rien à dire d'autre ! "

Enfin Adbellack Daoudi qui coache ses joueurs d'une main de maitre était également très content de cette montée, mais fut bien stressé ce dimanche pendant le match, inquiet aussi : "Ce fut vraiment un match très difficile pour nous ce dimanche, mais on a fait un nul, on pouvait faire mieux, mais avec le temps qu'il y avait : il pleuvait, le terrain était inondé, ils nous ont fait jouer, alors que je ne comprends pas pourquoi ! Malgré tout on repart avec un nul, on est champion. Nos adversaires ont rapidement marqué sur une erreur de la défense, en fait les deux buts que l'on a pris ce dimanche c'est sur une erreur de la défense. J'ai alors fait monter un défenseur devant, qui a marqué les deux buts. Avant de commencer ce match on savait que l'on allait monter, donc on était rassuré; mais ce match c'était vraiment pour rester champion, on a réussi, on est premier de notre poule. On remercie vraiment nos supporters qui étaient encore nombreux aujourd'hui, malgré la pluie". Puis se confiera sur la saison suivante, lui qui a pour objectif de passer en Ligue en 2019 2020, ce qui n'a jamais été fait à Trets "On va travailler sur une nouvelle montée , de retravailler pour l'année prochaine et faire encore une meilleure saison que celle ci"
Bravo messieurs !

























Pour la 7e année consécutive la ville de MEYREUIL reçoit depuis vendredi 11 mai 2018 et jusqu'à ce dimanche 12 mai la 7e exposition géante de PLAYMOBIL : PlaymoSestian au gymnase de Plan-de-Meyreuil. Une très belle expo avec 23 dioramas immenses pour certains sur des thèmes très variés où les concepteurs passionnés y sont allés dans le moindre minuscule détails.

On y voit ainsi dans les thèmes abordés : la série télé Game of Thrones, la fête foraine , le film Ghostbusters, les Mystérieuses cités d'or, la gay pride, la cité balnéaire, les pompiers, Le bon, la brute et le truand, Jurassic park, le Far West, une immense reconstitution du Petit Paris avec une Tour Eiffel de 3,60 m de haut, le Champ-de-Mars, bordé d'immeubles haussmanniens avec des dizaines de petites scènes dans ses pièces. Ou encore Sherlock Holmes (avec huit Sherlock Holmes que le visiteurs doit trouver), un train qui tourne autour des quartiers londoniens ou encore une scène d'actualité avec l'enterrement de Johnny Hallyday de décembre dernier avec le corbillard, Laeticia tenant par la main Jade et Joy, les motards et la foule

ENTREE 2€.

DIAPORAMA PHOTOS (97)
Expo Playmobil MEYREUIL 2018







Comme tous les ans, l'office du tourisme de FUVEAU organisait ce mardi 8 mai 2018 la 8ème Foire chèvre et miel du Pays d'Aix qui a réuni durant toute la journée, des producteurs de fromage de chèvre fermiers, apiculteurs,fabricants de pain d'épices ou de macarons, les producteurs d'huile d'olive et de vin ...sur le parking du Jeu de Boules.

De nombreuses animations pédagogiques et ludiques étaient également proposées : travail de la ruche dans l'Apimobile, travail autour du miel, animations culinaires, de moulage de fromages, mini conférences sur les chèvres du Rove et le Pastoralisme, des animations pour les enfants (maquillage, coloriage)... Les animaux de La ferme du soleil de Trets déambulaient sur le marché pour certains, tandis que le groupe La Fuvello a fait quelques danses provençales. Une matinée qui était aussi marquée comme partout en France par la commémoration de la Victoire du 8 mai 1945 ce mardi avec la présence de madame Hélène Roubaud-Lhen maire de Fuveau.

Une foire qui a remporté un grand succès avec beaucoup de monde et qui a réussi à vaincre une météo menaçante



DIAPORAMA PHOTOS (50) par DIVINE COMEDIE










Ce mardi 8 mai 2018, comme partout en France, les élus et la population ont commémoré le 73ème  anniversaire de l'armistice du 8 mai 1945. Après que deux délégations se sont rendues en matinée à la cérémonie au Puy d'Ozon et sur la stèle de Saint Jean du Puy (pour rendre hommage aux résistants), la première cérémonie à Trets eu lieu à 11h au cimetière, où le maire et les anciens combattants ont déposé des gerbes, puis la grande commémoration eu lieu place de la mairie une demi heure plus tard. Malheureusement, malgré le temps ensoleillé l'affluence fut faible cette année; mais les élus , les anciens combattants, représentants de la gendarmerie et des pompiers et quelques petites dizaines d'habitants ont rendu un bel hommage à nos soldats et résistants en cet anniversaire de la capitulation sans condition de l'Allemagne en 1945 et la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

"Voilà aujourd’hui 73 ans que les armes chargées en 1939 se sont tuent. Le 8 mai 1945, date de la capitulation allemande, met fin à la seconde guerre mondiale. Depuis, cette date est un jour de commémoration de la fin du conflit le plus meurtrier qu’ait connu l’humanité. Je cite : « Nous soussignés, agissant au nom du Haut Commandement allemand, déclarons par la présente que nous offrons la reddition sans condition au Commandant suprême des forces expéditionnaires alliées de toutes les forces de terre, de mer et de l’air qui sont sous contrôle allemand. » c’était le 7 mai 1945 à 2h41 à Reims. L’Allemagne nazie avait capitulé sans condition. Le lendemain, près de Berlin passé sous contrôle soviétique, une seconde reddition fut signée. Les accords prirent effet le 8 mai à 23h01. L’Europe entrait dans la paix.

Le 2 septembre suivant, la capitulation du Japon mit fin à la guerre la plus vaste et la plus meurtrière qu’ait connus l’humanité. La Seconde guerre mondiale arracha à la vie plus de 60 millions de personnes. Pour la 1ere fois dans l’histoire des conflits, elle tua plus de civils que de soldats : 45 millions de civils ont péri dont 6 millions de juifs exterminés dans la Shoah.

Des millions de personnes déplacées, sans abri ni ressources, des dégâts matériels considérables, le monde était alors en décombres. Libérée grâce à toutes les forces engagées, celles des armées alliées, celles des Forces Françaises Libres, celles des Combattants de la Résistance, celle de l’Armée d’Afrique, la France est alors un pays en ruines : 610 000 des siens ont péri ; un millions de familles sont sans abri ni ressources ; les villes de Caen, Brest et Le Havre sont rasées…

Dans notre ville aussi, des personnes ont fait montre d’héroïsme, je tiens à leur rendre hommage en ce jour. La paix d’alors, et celle d’aujourd’hui, doit beaucoup à ces Résistants."
rappela ainsi Maurice Chagny, président des anciens combattants dans son discours, qui n'oublia pas " la part d’ombre qui fut aussi la nôtre.  La France a subi des délations, la honte de la collaboration, celle du régime de Vichy, de ses « petites mains » miliciennes à ses élites ministérielles. [...] Celles et ceux qui sont nés après la guerre doivent se souvenir avec humilité de cette période.

Nous n’avons pas été les témoins directs de cette tragédie. Nous n’avons pas vu les camps et les champs de bataille. Nous n’avons pas été confrontés à des choix dramatiques, personnels ou collectifs. Pour autant, se souvenir est une obligation ardente. Il est de notre devoir de ne pas oublier les causes qui entraînent  la guerre, et les conséquences qu’elle amène à son tour. Il est de notre devoir de nous souvenir quelles valeurs nous ont été transmises. A notre tour, ici  présents sur cette place, soyons pédagogues en communiquant aux jeunes générations, et j’y insiste, le respect des valeurs nationales, le respect de nos couleurs, le sens du devoir et l’idéal de ceux qui ont combattu et fait le sacrifice de leur vie pour une France libre. Vive la Paix, vive la Liberté. Que vivent la France et la République !"



Puis le maire Jean Claude Feraud lira le message du secrétaire d'Etat aux anciens combattats et plusieurs dépôts  de gerbes seront effectués au pied de ce monument : celle du Conseil départemental déposée par J-C Féraud, Vice-Président du C-D, celle de la ville par G. Robiglio, 1er adjoint, la gerbe des Anciens Combattants sera déposée par Mr J.P AULADEL et enfin celle du Souvenir Français par Mr C. TIRABELLA, accompagné du jeune Louis .
Pas de chorale ou musiciens malheureusement cette année, les hymnes seront diffusés pour conclure cette cérémonie, conclue par un apéritif. Il n'y a pas eu de remises décorations.

AU CIMETIERE


PLACE DE LA MAIRIE









Photos I LO.







L'humour était dans l'air à la maison de retraite de TRETS ce samedi 28 avril 2018. Cet après midi là six résidentes de l'établissement se sont glissées dans la peau de comique en revisitant quatre sketchs humoristiques célèbres. Un spectacle dont les dons étaient reversés au profit du Téléthon.

Une vingtaine de personnes (dont deux élus Mme Boudjballah élue aux séniors et Mr Laurent de l'opposition) ont assisté à ce spectacle et ont beaucoup rigolé en voyant Marthe et Madeleine rejoués " Les croissants" de Fernand RAYNAUD avec le barman , puis "Le permis de conduire" de Jean Yanne avec Martine, Georgette et Henriette. Elles ont ensuite rejoué "Le train pour Pau" de Chevalier et Laspalès revisité par Marthe & Madeleine et enfin pour conclure, le sketch culte des Inconnus le fameux "TELE MAGOUILLE" avec Marthe, Véronique et Henriette dans les roles titres.













En ce mardi 1er mai 2018 les tretsois avaient comme tous les ans à la même date une croix cochée sur leur calendrier, qui leur indiquait direction : Saint Jean du Puy; pour le traditionnel roumavangui. Hélas cette année encore, comme il y a deux ans, un invité non désiré s'est invité à la fête : le mauvais temps, qui a découragé bon nombre d'habitants de respecter cette tradition qui date de plusieurs dizaines d'années maintenant. Il a en effet plu une grande partie de la journée (13.2mm d'eau ce mardi) et le programme a été une fois encore bouleversé.

Alors que la matinée était encore clémente niveau temps, plus d'une centaine de personnes sont venues assister à 10h du matin à la messe qui s'est déroulée dans la chapelle pleine à craquer , dirigée par le père Michel Morin en présence d'élus et de dizaines de personnes, avant que tous ne montent à l'oratoire pour la bénédiction de la vallée ennuagée. Une bénédiction qui s'est déroulée pour une des rares fois en présence d'un groupe folklorique donnant un beau cachet à celle ci : Lou Roudelet de Mielo , qui devait performer l'après midi. Toute la foule est ensuite redescendue sur la placette pour l'apéritif et les discours d'Alain Guiony président de l'association des Amis de St Jean et du maire JC Feraud, l'occasion aussi pour tous les deux d'inaugurer les nombreux travaux réalisés par les bénévoles cet hiver dont les nouvelles rambardes installées un peu partout.

Le temps commençant à se couvrir beaucoup décidaient alors de rentrer chez eux , puisque le temps ne permettait pas de piquer niquer cette année, tandis que beaucoup décidaient de déjeuner sur place notamment dans la salle, la pluie commençant à tomber. L'après midi fut donc catastrophique, et le programme en grande partie modifié ... Les danses provençales ont du être annulées, même chose pour la 3e année consécutive pour le concert des Amis d'Auriol. A 14h45 c'est donc le dernier concert de la journée, de Galoubet-Tambourin, qui a été avancé, donné par le jeune Gabriel, mention Très bien au conservatoire d'Aix en Provence, élève de Sébastien BOURRELLY. Il a présenté son talent de musiciens devant une soixantaine de spectateurs dans la chapelle pendant une heure.

A 16h alors que la pluie redoublait, tout le monde pliait bagage et rentrait chez soi après une journée festive qui était organisée entièrement par l'association et qui fut malheureusement bien gachée par cette satanée météo.


















Participation photos : I. LO.






En 2010, une des associations les plus anciennes de Trets fêtait déjà son cinquantenaire ! Il s'agit des Amis de Saint Jean du Puy, un groupe de bénévoles qui se charge d'entretenir le site si cher au cœur des tretsois : l'Hermitage de Saint Jean du Puy. C'est en effet le 1er novembre 1960 à 18h qu'est née l'association, lors d'un rassemblement en mairie de Trets des membres qui tenaient la buvette de l'Hermitage depuis plusieurs années (1954 55 environ et dont beaucoup travaillaient en mairie) déjà pour le compte du Syndicat d'initiative de la commune. Le but est alors simple et écrit officiellement : "l'association sera chargée de la gérance de la buvette et de l'entretien des bâtiments du site", situé route de Kirbon et surplombant la commune.
Parmi ces membres ce jour là des tretsois bien connus qui nous ont hélas quitté comme Jean Maunier alors garde champêtre, qui sera nommé président ou encore Léon Baille agriculteur et Roger Burles qui seront désignés Vice Président . Yvon Peire agent communal sera nommé trésorier et Salle Paul : secrétaire. Le siège de ce qui était appelé à l'époque "une société" sera basé en mairie.

Quelques années plus tard, Léon Baille (Photo de droite) qui a consacré quasiment toute sa vie au lieu, en deviendra le second président jusqu'en 1994 pour raison de santé, un nouveau président sera alors désigné en la présence d'Alain Guiony, toujours président aujourd'hui, avec une mission identique à ses débuts : "donner aux randonneurs le meilleur du site de St Jean du Puy". Entré dans l'association en 1981, il a toujours donné de son temps à l'Hermitage et a secondé Léon Baille pendant de nombreuses années. Léon qui lui décèdera le 15 Janvier 1997.
Une convention sera signée le 23 Mai 1997 entre la mairie et l'association pour établir les droits de chacun concernant la conservation de l'Hermitage, car à l'époque tout était oral "à la main" !


Depuis de sa création le but de ces bénévoles et passionnés n'a pas changé : la sauvegarde, la restauration et l'entretien du site, en y faisant de nombreux travaux : peinture, réfection d'enduis, propreté, débroussaillage, réparations, plantations d'arbres, d'arbustes, carrelage qu'ils financent tout eux même, sauf en cas de gros travaux où là c'est la mairie qui finance ou participe aux coûts... "Nous essayons de tout refaire à l'ancienne" précise Mr Guiony. Chaque week end des groupes de bénévoles de l'association s'occupent donc des gardes , de la buvette, de l'accueil des visiteurs..

Mais il faut noter que l'association n'a pas de subventions ses ressources viennent de la buvette, des dons effectués par les visiteurs du refuge etc... "Nous comptons trois types de personnes dans l'association" précise le président actuel Alain Guiony "nous avons des gens qui ne font que la garde car ils aiment parler aux gens, d'autres volontaires pour réaliser les travaux et enfin ceux qui font tout. On est près d'une trentaine aujourd'hui, un nombre qui stagne depuis longtemps, mais on a jamais été une grosse association". Ainsi en ce printemps 2010 ils sont 15 à faire les gardes le week end. "Mais les gens ne voient pas en fait tout ce que l'on fait, ne se rendent pas compte de notre travail, ils ne savent pas que c'est une association de bénévoles" regrette t'il.

Mais en plus de l'entretenir, les bénévoles font aussi vivre le site depuis très longtemps en y organisant des fêtes, puisque chaque premier mai un grand pèlerinage est organisé sur le site avec messe, danses , concerts champêtres, pique nique, un grand moment de convivialité que les tretsois apprécient beaucoup et s'y rendent par milliers chaque année. Des festivités qui se sont par ailleurs développées depuis une quinzaine d'années d'ailleurs. Mais il y a plusieurs dizaines d'années il y avait également d'autres festivités au printemps qui permettaient de réunir la population dans ce lieu comme à Pâque, la St Jean.

Dans les gros travaux durant ce cinquantenaire on retiendra ainsi la restauration qui fut entreprise en 1954 sur la buvette, la chapelle... De nombreux arbres furent planter dans les années 50 pour permettre le reboisement du site, suite à deux incendies l'un en 1938 et l'autre pendant la guerre en février 1942. En 1975 c'est la réfection d'enduis, restauration de la cuisine qui sont réalisées. Puis depuis dix ans c'est la toiture de la chapelle qui sera refaites avec l'aide d'une grue dès le 9 Mai 2000 ou encore dès le mois d'Octobre 2007 : Travaux de rénovation de la toiture de la buvette...


Un gros changement interviendra en 1980 puisque la préfecture décidera de la Fermeture du site au public l'été pour cause de circulation interdite dans les forets ; en raison des risques d'incendies. Cela permet ainsi à la végétation de se reposer, mais aussi aux bénévoles, car les saisons de printemps et d'automne sont chargées niveau fréquentation par de nombreux randonneurs. Mais cela n'évitera hélas pas de gros feux de menacer le site, comme ce fut le cas dans les années 40, puis le 26 Juillet 1984, une partie du site sera ravagé par un incendie parti dans l'après midi entre Trets et Peynier (quartier Ste Barbe), après s'être calmé en fin de soirée, le feu reprendra le lendemain 27 avec l'aide du vent, et monta alors jusqu'à la poubelle et le cabinet sous la maison communale. L'Hermitage fut heureusement ce jour là épargné grâce à l'aide des canadairs.
Rebelote ensuite le 1er Aout 1989 avec le terrible feu du Mont Aurélien (voir dossier spécial) qui s'arrêtera à 500mètres à peine de l'Hermitage. Un sauvetage du site du au travail de débroussaillage effectué par les bénévoles de l'association. Mais le feu ne sera pas le pire ennemi du site puisqu'il y aura la foudre aussi . En effet le 17 Janvier 1999 le clocheton qui domine la vallée est foudroyée par la foudre, causant de gros dégâts avec des murs éventrés, barreaudage arraché, toiture soulevée, corps du bâtiment fissuré et l'assise de roche a elle explosé. Un événement qui s'était déjà produit 200ans auparavant le 16 Novembre 1779 d'après les archives.


Mais hélas tout ce travail, ces efforts sont malheureusement gâchés par le vandalisme des visiteurs, de voyous qui ont ainsi saccagé les lieux plusieurs fois en 50ans, comme par exemple il y a deux ans avec le vol des matériaux de la toiture et son saccage, mais il y a eu aussi durant ces années le vol de statues, d'objets décoratifs, d'arbres, de nombreuses dégradations qui furent effectuées etc. , et à chaque fois la gendarmerie sera saisie par l'association qui portera plainte. "Depuis l'été 2009 nous en sommes déjà à 5 vols" expliquera Mr Guiony. Mais dans les très mauvais souvenirs il y a aussi cette triste affaire au début des années 90, lorsque de jeunes scouts irresponsables avaient allumé le feu dans la cheminée de la chapelle avec de l'essence, provoquant une explosion et brulant gravement plusieurs jeunes, cela causera alors de gros ennuis judiciaires à l'association et au maire de l'époque.

Sur les hauteurs tretsoises enneigées, 4 février 2015Heureusement le président de l'association gardent de très bons souvenirs de ces années "Chaque dimanche est un excellent souvenir, de voir les gens qui trouvent que le site est très bien entretenu, que le site soit apprécié, de voir qu'ils sont contents, on fait des connaissances etc... Ce coté humain est très important pour nous, d'ailleurs les gens aiment savoir l'historique des lieux" . C'est d'ailleurs par une visite sur le site en 1980 et sa rencontre avec Léon Baille, que Mr Guiony tombera amoureux du site puis de Trets, et emménagera alors sur la commune, en devenant rapidement membre de l'association dans laquelle il s'investira beaucoup. Mais le 1er mai est aussi une belle journée pour lui et ses bénévoles. "Du moment que tout le monde respecte le site, le travail que l'on fait tout le monde est le bienvenu, mais on est hélas déçu par certaines personnes qui ne respectent pas"






Parmi les autres dates marquantes de ce cinquantenaire on retiendra aussi :
1938 : Léon Baille se lance dans la sauvegarde de ce site.

3 Mai 1942 : Plantation du cèdre proche de la Chapelle et poème gravé par Léon sur la roche sous la Chapelle côté St Zacharie.
1954 : Premiers travaux de sauvegarde effectués par un groupe de personnes autour de Léon Baille sous l’égide du syndicat d’initiative de Trets.
1er mai 1977 : Mise à disposition de la grande salle derrière la buvette. Deux années de travaux pour transformer une ruine de quatre murs en salle.

1er mai 1985 : Pour la première fois un archevêque préside l’office religieux. Monseigneur Panafieu était à cette époque archevêque du diocèse Aix-Arles.
1er mai 1987 : Inauguration du porche d’entrée de l’ermitage et de la table d’orientation proche du clocheton. Porche construit par les Compagnons Passants Maçons du Devoir et la table par l’Institut des Invalides de la Légion Etrangère de Puyloubier.
1er mai 1992 : Les archevêques des trois diocèses contigus à st Jean sont présents au pèlerinage :
Monseigneur Coffy pour Marseille, Monseigneur Madec pour Toulon et Monseigneur Panafieu pour Aix-Arles
Cette année là le reliquaire de Saint Jean est monté à l’ermitage pour la première fois depuis le 3 mai 1942 (bénédiction des vers gravés par Léon dans la pierre au sud de la chapelle).

1er Mai 1994 : Inauguration du refuge Léon Baille, ce refuge est constitué de deux pièces qui sont à l'arrière de la chapelle et ouverte toute l'année aux pèlerins et randonneurs de passage.
1995 : Tournage de l'émission Midi Méditerranée de France 3, sur le site et interviews des responsables dans un beau reportage sur l'Hermitage
26 Avril 2000 : Mise en place de la croix du jubilé à l'endroit de l'ancienne carrière de marbre, bénédiction le 1er Mai
1er mai 2000 : Bénédiction de la Croix du jubilé an 2000 par Monseigneur Fiedt, archevêque d’Aix-Arles en présence d’un grand nombre d’élus de Trets et des communes avoisinantes. La chapelle est fermée pour cause de travaux de réfection de la toiture.
7 Décembre 2002 : Illumination du clocheton dans le cadre du Téléthon par les Mainteneurs des feux de la St Jean.
1er mai 2003 : Inauguration de la nouvelle table d’orientation toujours réalisée par l’IILE de Puyloubier en remplacement de la précédente dégradée.


=> Présentation détaillée, historique de Saint Jean du Puy

Avril 2010
/ 4 Commentaires






MedievalesSTMAX-28AV2018 071

Le temps d'un week end Saint Maximin la Ste Baume est de nouveau retourné dans le passé les samedi 28 et dimanche 29 mars 2018 comme chaque année. Alors qu'à Trets nos médiévales auraient du célébrer leurs 10ans (hélas la mairie n'a même pas prévu de célébrer cet anniversaire malheureusement) la cité varoise fait perdurer cette belle fête qui rencontre un énorme succès à chaque édition avec sa grande Foire médiévale de la Quinzaine.

Pour la 3e année consécutive toute la manifestation s'est déroulée dans ses ruelles et places du centre ancien, tout autour ou à proximité de la basilique avec des camps sur chaque placette, permettant aux visiteurs de découvrir les ruelles de la ville, son patrimoine méconnu etc.

Chaque ruelles étaient ainsi animées par des démonstrations de maniements d'épées, concerts, danses, forains etc. Une édition réussie cette année encore qui a attiré des milliers de personnes venus rencontrer gueux, soldats, Troubadours, musiciens, belles dames et damoiselles, damoiseaux, grands seigneurs, chevaliers, artistes. Hélas le défaut des précédentes éditions persiste avec un gros manque d'animations sur la majorité des camps avec des membres des troupes assis à papoter entre eux la plupart du temps. L'association tretsoise "la ferme du soleil" présentait cette année encore une très belle ferme abritée sous les arbres. Un marché médiéval était aussi présent dans les rues.

Enfin la place devant la basilique a été le lieu de nombreux spectacles durant ces deux journées, mais la manifestation fut plus courte que prévue en raison de la pluie du dimanche après midi.

Photos Participation : DIVINE COMEDIE
LA FETE MEDIEVALE DANS LES RUES : Diaporama 71 photos
Médiévales de ST MAXIMIN 28Av2018 - La foire et camps Dans les rues....



LES TROUPES
Les Blancs Manteaux - Combattants-chevaliers
L’Ost des Temps Jadis - Camp de vie
La Ferme Du Soleil 13 - Camp de vie d’une ferme
La Petite Flambe - Camp de vie - Spectacle théatro-musical
Le scriptorium de Haienges - Atelier de reliure médiévale,
calligraphie, cuir repoussé
Les Fils du vent - Vikings - Camp de vie
Cie des Mâche-Laitue - Camp civil des terres de Beaujeu
Les Enfants de la lumière - Spectacle de feu
Cie Arthéma - Farfadets, échassiers
A-TE-LIER - Atelier de vannerie sauvage
Cie du Polisson - Théâtre de marionnettes géantes
Cie des Jeux d’Oc - Jeux médiévaux
Les Sans le sous - Gueuses
Atelier de fonderie de l’Esquielle - Métier de saintier (fondeur de cloche)
Les Baladins de Méliador - Spectacle de saltimbanques
Vagarem - Musique
Cie Aragorn - Musique
Cie du Paladin - Parcours de chevalerie pour enfants
Artemporel - Atelier d’enluminure
Les Mohicans Maximinois - Démonstration de tir-à-l’arc et sarbacane
Atelier de la Pierre d’Angle - Démonstration de taille de pierre

LES SPECTACLES DU WEEK END : Diaporama 42 photos
Médiévales ST MAXIMIN 28Av2018 -  LES SPECTACLES









=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...