Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Bibli'Automne - A TABLE
Novembre décembre 2019
Les Nuits Pianistiques 2019
Vendredi 22 novembre
Cérémonie des nouveaux habitants
JEUDI 28 NOVEMBRE 2019
Marché & festivités de NOËL
Samedi 14 et dimanche 15 décembre 2019
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Reportage


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités



Ce lundi 11 novembre 2019 Trets a comme partout en France commémoré l'armistice de la Première Guerre Mondiale de 1914 1918. Après une cérémonie très importante l'an passé dans sa mise en scène pour célébrer le centenaire de l'Armistice avec 2 personnes en tenue de poilus, des drapeaux de partout, le faste était hélas un peu moins important cette année, mais le contenu fut toujours bien riche , donnant une belle cérémonie du souvenir et un bel hommage aux Poilus. La jeunesse était ainsi à l'honneur pour ce 101e anniversaire, avec la présence d'une cinquantaine de jeunes tretsois écoliers ou collégiens, et la chorale du collège, tandis que l'association des anciens combattants fêtait elle son centenaire.

Malgré un temps bien hivernal avec 8°C à peine et une petite pluie par ci par là, la foule des grands jours y a assisté avec bien 250 personnes, de tous âges dont beaucoup de jeunes donc. Les jeunes sapeurs pompiers avec leur chef le Lieutenant Delcorde étaient présents , ainsi que le major de la gendarmerie, un porte drapeaux, de nombreux anciens combattants, une grande partie des élus de la majorité, tous les élus d'opposition. ( donc tous les candidats aux municipales sauf Mr Speter).

La première cérémonie avait eu lieu au cimetière à 11h avec deux dépots de gerbe puis la seconde eut lieu à 11h30 place de la mairie pendant 45 minutes environ.
Maurice Chagny reviendra sur le centenaire de l'association des anciens combattants, née au lendemain de l'armistice de 1918 durant l'année 1919 et était composée à l'époque composée de quatre sous sections, regroupées dans un Comité de Coordination, sous la présidence d’Augustin Bouex. L'historique de l'association n'est malheureusement plus disponible. Aujourd'hui l'association compte 114 membres dont 22 veuves. "Notre effectif au cours de cette décennie est restée à peu-près stable, les adhésions compensant les décès. Aussi nous lançons un appel à tous ceux A-C, et en particulier aux OPEX, pour nous rejoindre.".



Il rappellera ensuite le récit historique de la Première Guerre Mondiale "Il y a 101 ans, le 11 novembre 1918, les belligérants de la 1ere guerre mondiale cessaient les combats et signaient l’Armistice mettant fin à un conflit qui aura duré 4 ans.

En effet, il y a 105 ans, le 1er août 1914, les troupes allemandes envahissaient la Belgique, le Nord et l’Est de la France, menaçant la capitale, Paris. Dès le début du mois de septembre, la réaction des généraux JOFFRE et GALLIENI et l’extraordinaire redressement des combattants français, permirent de stopper l’offensive allemande. Par une bataille victorieuse s’étendant de l’Ourcq aux Vosges en passant par Verdun, ce fut le « miracle » de la Marne.
Ces 1er mois de combats étaient les prémices d’une tragédie qui sera marquée des sacrifices consentis par toute une génération de soldats de Métropole, d’Afrique, d’Outre-mer et des pays alliés.
Quel courage n’a-t-il pas fallu à tous ces combattants pour en supporter l’ampleur qui allait marquer le début du siècle dernier, de 1914 à 1918. Le temps qui passe inexorablement fait que, même les moments les plus marquants de notre Histoire s’estompent dans nos souvenirs ; alors, aujourd’hui, il est de notre devoir de continuer à leur rendre un fervent hommage et à perpétuer leur souvenir.
"

Il terminera en parlant de la nouvelle guerre que subit nos pays aujourd'hui le terrorisme. "Mais aussi dans ce 11 novembre, cette journée si profonde de signification, c’est à tous les « Morts pour la France », que la nation, rend aussi hommage.
Ceux qui ont laissé leur vie lors des évènements d’Afrique du Nord, et en particulier la Guerre d’Algérie, cet épisode douloureux de notre Histoire :30000 tués, dont 25000 Français assassinés ou disparus, 220000 musulmans civils et supplétifs tués ou assassinés par le FLN, avant et après l’indépendance, pour certains dans des conditions atroces, innommables.
N’oublions pas tous les morts en « Opérations extérieures »- les Opex- : ceux qui sont tombés en Indochine, à Suez, dans les Balkans, au Moyen Orient, au Tchad, en Côte d’Ivoire, en Afghanistan, au Mali, etc… ; ils ont droit au respect et aux honneurs que la Nation réserve à ceux qui ont fait pour elle le sacrifice de leur vie, pour la défense des Droits de l’Hommes, et de la Démocratie. Nous le devons à leur mémoire, à leurs frères d’armes et à ceux qui continuent, aujourd’hui, à risquer leur vie pour servir la France. [...] qu’aujourd’hui la France, comme de nombreux autres pays, est engagée sur son territoire dans une nouvelle guerre, une guerre qui ignore, du côté adverse, délibérément tous les principes humanitaires pour s’attaquer aux êtres sans défense. J’ai nommé le terrorisme, l’islamisme radical.
Les cibles choisies par les terroristes présentent une évidente portée symbolique. Ce qui est visé, c’est la Liberté de Conscience et d’Expression, la Démocratie et le Pluralisme, la Laïcité et les Valeurs de la République.
Face à cet ennemi qui espère nous soumettre par la terreur et nous imposer son idéologie totalitaire, affirmons les qualités qui ont permis à notre pays de vaincre en 1918 et 1945.
Ayons donc, aussi une pensée pour toutes les victimes du terrorisme."



Puis Jean Claude Feraud maire , rendra hommage aux anciens combattants qui célèbrent le centenaire de l'association de la section de Trets "depuis un siècle ils font preuve d'une grande solidarité et présence, elle maintient le souvenir des souffrances du passé, durant ces décennies ils ont eu le soutien des municipalités successives et c'est encore le cas aujourd'hui et je tiens à remercier tous les présidents qui se sont succédés à la tête de l'association , cette association fait partie des "intouchables", le devoir de mémoire nous incombe, on se doit de les accompagner et aider à transmettre l'histoire à la jeune génération et aujourd'hui la présence du collège à nos cotés me fait chaud au cœur." Puis aura une pensée émue pour Francois Monarcha qui nous a quitté en septembre dernier à l'age de 102ans "il aimait la France [..] Mr Monarcha nous ne vous oublierons pas" dira t'il, puis lira le message de la secrétaire d'Etat aux armées.

4 dépots de gerbes auront ensuite lieu par Mr Feraud pour le conseil départemental, par Mr Robiglio pour la municipalité, par les anciens combattants, par Mr Toleddo pour le Souvenir Français où tous étaient accompagnés de jeunes écoliers tretsois . Les hymnes seront ensuite diffusées et la Marseille chantée. Deux jeunes collégiens Leslie et Julian feront ensuite lecture de deux lettres de Poilus, une lecture fort bien effectuée par tous les deux et en particulier par la jeune fille qui a su y mettre le ton, mais aussi l'émotion en lisant ces tristes lettres. Bravo à eux. La nouvelle chorale du collège avec une trentaine de jeunes chantera ensuite deux chansons : l'Hymne à la joie écrit par Friedrich Von Schiller et mis en musique par Beethoven, ainsi que Mille colombes chantée par Mireille Mathieu. On regrettera cependant que leur performance n'ait pas été sonorisée car ils étaient peu audibles sur cette grande place

Une remise de décoration conclura la cérémonie, puisque Mr Richard Pierra recevra la Croix du Combattant ainsi que le Titre de Reconnaissance de la Nation. Cette belle commémoration s'achèvera vers midi et quart, par un apéritif sur la place.

























Jeudi dernier 31 octobre 2019 l'espace jeunes de Trets géré par l'IFAC et la ville ont organisé une belle nouveauté bien sympathique pour les ados : une grande chasse au trésor dans les rues du centre ancien de Trets. Une manifestation nocturne organisée avec un centre de l'IFAC de Marseille qui a amené 13 jeunes dans le cadre d'une rencontre inter-centre. Cette grande "chasse aux sorcières" son nom exact s'est déroulée la nuit d'Halloween où Trets était envahie de monstres, sorcières, vampires etc et pour l'occasion plusieurs jeunes étaient ainsi déguisés ainsi que les nombreux animateurs qui les encadraient.

La trentaine de jeunes participants étaient répartis en 4 groupes de couleurs, formés de tretsois et marseillais à chaque fois, avec un chef d'équipe qui était un animateur. Chaque groupe devait répondre à 12 énigmes qui étaient disposées à de nombreux endroits du centre ancien de Trets, des énigmes qui portaient sur l'histoire de Trets, l'historique des monuments etc. La première équipe qui revenait à l'espace jeunes du batiment de la Mine avec toutes les énigmes résolues, gagnait l'épreuve avec le lot qui allait avec. Une manifestation conviviale mais aussi instructive pour ces jeunes qui s'est conclue par un buffet et qui mettait fin à deux semaines spéciales HALLOWEEN dans ces Vacances de la Toussaint, où de très nombreuses activités leur ont été proposées : Après-midi jeu de société spécial, un autre dédié aux expériences chimiques avec "le serpent des enfers", une Soirée escape game, sculpture de citrouilles, sortie à Ok Corral etc.

















La météo a heureusement été clémente ce jeudi 31 octobre 2019 à la différence de l'an passé où il était tombé des trombes d'eau, si bien que le succès fut éclatant cette année pour HALLOWEEN 2019. En effet d'années en années HALLOWEEN connaît un succès grandissant à TRETS et cette année n'a pas dérogé à la règle . S'il y a eu un peu moins d'animations que ces deux dernières années, il y en a néanmoins eu et des belles (Reportage) et le centre ville a lui été une fois encore envahies par des créatures horribles.

Dès 15h environ et jusqu'à 20h, alors que les oiseaux volés par centaines au dessus des rues et avec un son assourdissant et inquiétant, des dizaines puis centaines de squelettes ambulants, diablotins, savants fous, citrouilles, fantômes, monstres effrayants, sorcières, vampires, hommes ensanglantés, clowns, Suicide Squad etc ont commencé à arpenter toutes les rues de la commune.

Certaines avaient un maquillage bluffant idem pour le costume !!! Mieux valait ne pas croiser leur chemin de peur de prendre un sort... Mais celles ci étaient vraiment adorables et très gentilles, bien élevées ont confié plusieurs commerçants !



Trets au cœur de la Provence est parti de nouveau à leur rencontre et en a recensé minimum 200 en centre ville, répartis en grand ou petits groupes d'enfants avec leurs parents, ou d'ados, voir même solo etc.

Tous sont allés voir les commerçants pour leur demander des bonbons, et une très grande majorité ont joué le jeu, mais beaucoup ont vite été à sec. La récolte de bonbons de ces petits monstres a encore été très importante. D'autres sont allés frapper aux portes des maisons et immeubles de la commune, ou dans les lotissements mais moins que par le passé cependant, la cible préférée étant les commerçants.

Bref l'affluence était forte en centre ville ce jeudi soir ainsi que l'animation, ce qui faisait plaisir à voir, contrastant grandement avec les autres jours.

🎃=> Des animations effrayantes proposées par les habitants, le tennis club et commerçants pour HALLOWEEN 2019 & de nombreuses décos (75 photos)

🎃=> Le centre ville envahit par des centaines de créatures effrayantes et magnifiques pour HALLOWEEN 2019 : 60 PHOTOS


<


DIAPORAMA PHOTOS DES CREATURES (60)
HALLOWEEN 2019 LES DEGUISEMENTS








HALLOWEEN a une fois encore été un vif succès en 2019 à TRETS. Si on avait eu de grosses inquiétudes les jours passés en regardant les prévisions météo qui annonçaient comme l'an dernier de la pluie il n'en fut heureusement rien, juste une petite averse en matinée au final et un ciel dégagé en soirée. Alors que de très nombreux enfants déguisés ont arpenté les rues du centre ville (diaporama photos à voir ici) en ce dernier jour d'octobre 2019, les habitants et commerçants ont comme depuis quelques années maintenant joué de plus en plus le jeu, donnant une ambiance particulièrement sympathique à notre village.

Malheureusement pas de concours de déguisements et de citrouilles comme ces deux dernières années où il avait cartonné, l'association des commerçants ayant été victime des monstres et sorcières l'an dernier où Halloween avait été sa dernière manifestation. Depuis l'association existe encore sur le papier mais n'a plus personne qui la dirige physiquement malheureusement et personne ne l'a repris ou repris ses belles activités depuis. Cependant le tennis club de Trets proposait en compensation une belle animation grace à sa présidente N MARAND (c'est à elle que l'on devait la réussite d'halloween l'an passé au passage) qui avec l'aide de bénévoles a organisé plusieurs animations à la gardi au complexe de tennis avec un gouter hanté et plusieurs animations effrayantes qui ont ravi la cinquantaine de personnes qui sont venues dès 16h, dommage qu'il n'y en ait pas eu plus mais l'éloignement du lieu en est surement la cause. Les enfants tous déguisés qui sont venus se sont confrontés à 5 épreuves surprises : lancet de boules de citrouilles, attraper une main humaine en évitant de toucher des fils, mais surtout la plus dégoutante mettre sa main dans des bocaux au contenu gluant peu appétissant, comme dans Fort Boyard, certains jeunes enfants ont vraiment eu très peur….. Une belle réussite !

CHEMIN DE LA PORTE ROUGE LOT LES AUDRICS


Chemin de la Porte rouge, pour la seconde année après 2017, (elle avait du être annulée l'an dernier à cause de la pluie) un comité d'environ 5 voisins a organisé des animations, afin de proposer un moment convivial pour les enfants. Au programme petits jeux et défis dans un décor spécial HALLOWEEN avec la pénombre totale, des toiles d'araignées de partout et une passage effrayant dans une allée avec des monstres le tout dans une musique d'ambiance angoissante. Une jolie réussite là encore ! Les tretsois sont venus très nombreux, plusieurs centaines dès 18h s'y amuser (plus de 300 selon les organisatrices) !

D'autres habitants eux avaient décoré leur maison comme lotissement les audrics; où l'affluence fut encore importante, les gens pensant que la rue hantée avait lieu mais malheureusement non, exceptionnellement pas cette année.

Enfin en centre ville, rue Victor Hugo Pizza First avait organisé pour la première fois une animation dans le couloir de son immeuble où les enfants sont venus nombreux se faire peur. Coté commerçants, même s'ils étaient hélas encore moins nombreux que les éditions passées en centre ville (les fermetures ont été nombreuses ces derniers mois), ils ont été nombreux à décorer leurs magasins ou vitrines pour ce jeudi 31 octobre 2019 et accueillir les enfants pour leur offrir des bonbons : Maty Fleurs , Presse Le Sagittaire, Pizza first avec ses pizzas spéciales, le magasin de fruits et légumes de la gare…. , mais surtout les trois bars du cours : le café de la renaissance, la Bouffarde et le Marigny qui ont joué le jeu à merveille une fois encore avec déguisements et décos de partout !

Bravo à tous ces tretsois c'est grace à eux que Trets a pu vivre une fois encore un bel HALLOWEEN...

"Les organisateurs du 369 chemin de la porte rouge tiennent à remercier toutes les personnes, accompagnées de leurs petits monstres, d'avoir participé à nos animations et encore plus particulièrement à ceux ayant participé financièrement. La somme récoltée servira à nous renouveler. Encore merci et à l'année prochaine si le temps nous le permet 🙂"

🎃=> Des animations effrayantes proposées par les habitants, le tennis club et commerçants pour HALLOWEEN 2019 & de nombreuses décos (75 photos)

🎃=> Le centre ville envahit par des centaines de créatures effrayantes et magnifiques pour HALLOWEEN 2019 : 60 PHOTOS



DIAPORAMA PHOTOS DES DECOS, ANIMATIONS DES COMMERCANTS ET HABITANTS OU DU TENNIS (75)
HALLOWEEN 2019 LES ANIMATIONS


Mercredi comme tous les ans, le club ART UST DANSE avait organisé un cours de zumba spécial HALLOWEEN










C'est un Grand évènement sportif qui a été organisé à TRETS Dimanche dernier 20 octobre 2019 avec la 12e course pédestre proposée par La foulée Aurélienne, avec au programme le 7e Trail du Mont Olympe et la 6e course nature qui succède aux "Sentiers de l'Ermite" , un trail découverte plus petit qui n'a eu lieu que l'an passé en 2018. Habituellement organisée depuis sa création à la fin janvier / début février, la grande course a basculé à l'automne cette année, en raison d'un changement de l'équipe dirigeante. Elle bouclait donc le calendrier du Challenge des Trails de Provence, à l'instar des autres années où elle ouvrait ce dernier. Pas moins de 450 personnes ont ainsi pris le départ des courses dimanche matin dès 9h devant le gymnase du collège par un temps gris, mais finalement non pluvieux comme prévu au départ, par les prévisions météo, mieux encore la température qui était parfois glaciale sur le trail fut bonne avec un peu moins de 20°C.

Six mois de préparation auront été nécessaires à toute l'équipe dirigeante de l'association tretsoise désormais dirigée par Christophe Cossettini pour monter l'évènement, proposer un parcours totalement renouvelé à 80%. Hélas 10 jours avant l'évènement ils ont du refaire une grande partie du parcours et pas des moindres car ils se sont finalement vu refuser cette année le passage sur le Mont Olympe, un coup dur pour les organisateurs alors que l'évènement se nomme "Trail du Mont Olympe".

Partis du gymnase, les coureurs sont alors passés devant la Porte St Jean, puis ont emprunté Graffine, puis sont montés dans la colline, pour courir sur les crêtes du Regagnas (au dessus de Kirbon), sont passés à la vigie du Regagnas qui était alors le sommet de l'épreuve, le pas de la Couelle, avec notamment un passage de plus de 2 km de montée sur un terrain assez glissant en raison des pluies de la veille, en variant de multiples relances raides et techniques pour remplacer la grande montée vers le sommet tretsois. Ces crêtes effectuées, les coureurs sont allés à l'Hermitage de ST Jean du Puy, avant de faire une descente de 7km, au pied de l'Olympe, passant notamment au domaine Grand Boise pour un ravitaillement avec repas chaud, de gâteaux maisons et de dégustation de vins du domaine viticole, partenaire historique de l’épreuve... Puis l'arrivée était alors donnée au gymnase. Le trail épreuve reine faisait 28.5 kilomètres, tandis que l'épreuve course nature se disputait sur 13.36km. Le parcours traversait pas moins de 25 propriétés différentes que les organisateurs ont du contacter un par un. 120 bénévoles étaient mobilisés le jour J dont ceux de la croix rouge pour le coté médical et le CCF pour la sécurité sur les routes.

Pour les courses 450 personnes s'étaient inscrites aux épreuves, c'est hélas quasiment deux fois moins que l'an dernier, avec 250 personnes inscrites au trail (462 l'an dernier) dont le départ fut donné à 9h et 240 arrivants . Les participants ont visiblement accusé le nombre important de courses durant la saison, alors que les années passées ils étaient tout frais prêt à partir à l'affront des différentes collines du département, d'où le nombre élevé de participants par le passé. C'est BERTRAND BROCHOT qui l'a remporté en 02h12:48 suivi par YOHAN PEISSON en 02h18:31. Chez les femmes il a été remporté par EVA JURENIKOVA en 02:45 :08 et en deuxième CHRISTELLE LE-ROUX en 03 :18 :03  .
On notera les temps de deux tretsois de la Foulée Aurélienne : ARNAUD FABRICE 15e en 02:36:21 et POINTES CHRISTOPHE 101e en 03:23:13.

Pour l'Aurélienne Nature, de 13.360km, 200 s'étaient inscrits partants à 10h, 177 ont franchi la ligne d'arrivée et c'est PALLUAU LOUIS qui s'impose en 00:49:29, suivi par LORECKI ENZO en 00:56:07. Chez les femmes la course est remportée par PESCE JULIE avec un temps de 01:04:00 , suivie par ALLAIS-DOPPLER VIRGINIE en 01:04:05.

Une course qui avait aussi un coté caritatif cette année puisqu'un euro était reversé sur chaque inscription à l'association "#Théosourire le Point Rose" de Lugdivine et Cédric Revillard dont ce dernier a pris le départ de l'aurélienne nature de 13km avec comme dossard la photo de son bébé. Il finit 136e en 01:30:58.
La cérémonie des podiums s'est ensuite déroulée sur les coups de midi en présence de la conseillère municipale Samia Boudjaballah.


PHOTOS DANS LA COLLINE : LFA / Thierry Mailhes : Challenge des Trails de Provence























Depuis trois jours, lundi 21 octobre 2019 la région est au centre d'un épisode météo dit Méditerrannéen. Après 2 jours de pluie soutenues lundi avec 27.3mm de pluie tombée selon la station météo de Trets, puis autant le lendemain matin pendant une demie heure à peine, vers 6h30 avec 25mm, c'est un énorme déluge qui s'est cette fois abattue sur la commune ce mercredi 23 octobre 2019 dès 17h. Un déluge qui a mis fin au très fort vent d'est qui soufflait en rafale de 90km/h en moyenne depuis mardi soir et un pic à 102km/h dans la nuit.

Mais cet énorme déluge peu habituel ce mercredi soir a eu quelques conséquences, heureusement minimes et pas dramatiques comme du coté de Béziers. Les chemins communaux dans les quartiers hauts étaient ainsi transformés dès 17h, en véritables torrents, les plaques d'égouts elles se soulevaient souvent ou n'arrivaient plus à absorber toute l'eau qui tombait très fortement. Si bien qu'en centre ville une fois encore de nombreuses routes ont été inondées voir coupées, souvent les mêmes d'ailleurs depuis des années, et ce malgré les travaux réalisés ces dernières années qui n'ont pas résolues tous les soucis.

Ainsi en plein centre ville le boulevard Etienne Boyer était une rivière, même chose sur une partie d'Esquiros, boulevard de la république il y avait quelques centimètres d'eau sur la chaussée, qui elle dévalait ensuite Leo Lagrange totalement inondée au croisement avec l'avenue Cassin et en partie basse pourtant toute refaite , avec un lac sous le pont rail, et près du lavoir, les policiers municipaux sous leurs longs imperméables ont alors du faire la circulation sous le déluge et empecher les voitures de passer des deux cotés. Avenue Cassin en plein travaux depuis juillet, celle ci fut en très grande partie inondée, sous presque 10 à 20cm d'eau, et surtout en bas de la gendarmerie où un gigantesque lac bien profond s'était comme souvent formé. Une voiture s'est alors retrouvée totalement bloquée en plein milieu et a du être dépannée par une dépanneuse.

Routes inondées également avenue des colombes en bas du parking qui porte le meme nom, mais aussi autour de la fontaine de la porte de Pourrières, grosse rivière en centre ancien et près de la Porte de Pourrières, ou à certains endroits de Jean Jaurès. Conséquences moins sympathiques plusieurs habitations et commerces se sont retrouvés avec plusieurs centimètres d'eau chez eux, à la gare ou devant la fontaine de la porte de Pourrières etc , mais aussi sur Leo Lagrange où une habitation a eu de nombreux centimètres dans son salon et son garage, une inondation causée par les nouveaux aménagements de Leo Lagrange avec le plateau traversant surélevé qui fait barrage pour l'eau, la bouche d'égout elle ne suffisant pas à évacuer l'eau. La colère était grande chez les victimes où ce désagrément commence à être régulier. Des bouches d'égouts en plus souvent bouchées par les feuilles en cet automne un peu partout en centre ville. Un pigeon lui se noyait sous le porche, emporté par le courant....

Dans la campagne c'est à la sortie de Trets que des inondations ont eu lieu, le futur jardin urbain le long du boulevard de l'Europe était un immense lac, la route de Puyloubier était elle fermée, totalement inondée à partir de la résidence Victoria jusqu'au chemin des Vertus, inondations aussi route de Pourrières à la sortie de Trets ou route de St Max. La rivière l'Arc commencait un peu à monter sur les coups de 19h mais le niveau restait bas encore. Au total entre 17h et minuit ceux sont 85.1mm d'eau qui sont tombées, ce qui n'était pas arrivé depuis des années surement, dont 32mm en quelques minutes vers 17h30. L'activité électrique avec foudre et éclair était intense.


Outre ces inondations bien nombreuses, l'électricité a aussi fait des siennes avec une immense coupure d'électricité dans une très grande partie de la commune vers 17h15, qui a duré pour beaucoup une bonne demie heure mais dans certains quartiers 3h après elle n'était toujours pas revenue à 21h. (Ce jeudi matin plus de 12h après la panne plusieurs secteurs de la commune étaient encore privés de courant) Et dans ce fameux monde moderne, si bien pensé par les grandes entreprises et ingénieurs, qui dit coupure d'électricité dit plus d'internet, de téléphone fixe aussi pour ceux qui l'ont via une box, mais aussi plus de téléphone mobile à Trets pendant plusieurs minutes puisque la coupure a privé de courant les relais. Impossible donc de prévenir les secours en cas de gros pépins puisque les cabines téléphoniques ont elles été supprimées par l'état.... Mais aussi pas de télé satellite en cas de grosses pluies et coté TNT ce sont les chaines du multiplexe de TF1 qui ne marchaient plus....
L'automne, lui ne fait que démarrer… mais cette pluie est bonne pour la nature après un été très sec caniculaire.

Reportage en plein coeur du déluge ce mercredi soir








Tourbillon sous le pont rail







Habitation & garage inondés sur Leo Lagrange



Le parc urbain transformé en lac...









Un pigeon se noit dans le courant sous la porte de Pourrières






Placette inondée devant la fontaine de la porte de Pourrières


Avenue RENE CASSIN, voiture bloquée !!!







A la sortie de Trets...

Merci aux internautes pour leurs vidéos également



/ 1 Commentaires







Ce samedi 19 octobre 2019 les vignobles tretsois et ceux de la vallée ont encore fait le plein à l'occasion du 18ème Rallye Découverte des Vins de la Sainte-Victoire, organisé par l’Association des Vignerons de la Sainte-Victoire. Une belle journée de découverte bien que gachée par une météo très grisatre voir un peu humide.

Après être parti de Rousset, salle Emilien Ventre les plus d'un millier de participants (les inscriptions avaient été closes en moins de 48h cette année encore) soit la jauge maximum du rallye les participants venus entre amis, couples, collègues de travail ont arpenté la vingtaine de domaines viticoles qui participaient à la manifestation cette année, et recevaient ainsi les participants le temps d’une journée d’automne pour une découverte conviviale et ludique de leurs caves et de leurs domaines.
En voiture et par équipe, les participants répartis entre différents parcours de 250 à 300 personnes environ ont découvert les installations des domaines et chercher à répondre aux différentes énigmes du questionnaire auquel ils étaient soumis par l'association.

Dans les vignobles fraîchement vendangés, diverses animations étaient cette année encore proposées pour faire découvrir l’univers du vin : travail de la vigne, vinification et élaboration des vins, initiation à la dégustation, histoire de la vigne et du vin, accords mets/vins…

Au domaine Mas de Cadenet par exemple, où on a eu des vendanges prometteuses en terme de qualité mais à la quantité moindre cet automne en raison de la canicule de cet été on proposait une visite de la cave mais aussi une explication détaillée de la vinification, tandis qu'à chateau Sumeire le public retrouvait notamment un atelier œnologique, d'autres agricoles, une présentation de l'historique des lieux, visite des installations , dégustaion etc tandis que des superbes voitures anciennes étaient exposées comme à chaque édition. Le château Grand Boise était le seul domaine tretsois à ne pas y participer.

A midi pour la Pause déjeuner un Déjeuner était servi dans les caves et domaines afin de partager ce moment avec les vignerons. Leur circuit achevé avec de nombreuses questions à répondre, dont une sur Trets portant sur la mairie . "Vers quel couvent fut transférer la mairie de Trets en 1792", il s'agissait évidemment du couvent de la Trinité.

Retour à la salle Emilien Ventre, en fin d'après midi pour le Quizz interactif traditionnel et la Remise des prix et cocktail dinatoire.















Voir cette publication sur Instagram

#rallyesaintevictoire #lesvin❤️

Une publication partagée par Gnyfer Constant (@jennifer83210) le
































Pour sa 25e édition, le salon des écrivains de Provence avait changé de saison pour la toute première fois de son histoire. Le service culturel l'avait en effet transféré du printemps à la mi mars où il était autrefois mixé à la foire de printemps à l'automne à la mi octobre 2019. Organisé en partenariat avec la librairie Le Blason, il se déroulait cette année ce samedi 19 octobre 2019 dans le cadre des Journées du Livre, offrant alors un programme bien riche aussi bien en nombre d'auteurs présents, qu'en animations.

Ce rendez vous littéraire toujours très prisé des habitants et des fans de lectures venus pour certains une fois encore de loin rencontrer les auteurs a connu cette année un très beau succès de fréquentation. Aidé par un temps très automnal et humide qui n'incitait pas à faire de longue sortie en plein air, et surtout pour une fois par une très bonne communication (banderole, grandes affiches dans les panneaux vitrés de la commune, presse régionale, radio, internet) il a vu son affluence fortement grimpé par rapport à l'an dernier avec des centaines de visiteurs. A midi par exemple le volume d'achat était déjà supérieur à l'édition 2018.

Cette année ils étaient pas moins de 22 auteurs à être présents toute la journée au chateau des remparts avec une grande diversité dans l'offre proposée puisque l'on trouvait des auteurs jeunesse, des auteurs de polars, de livres historiques, de récit, thriller, fantastique, romantique, d'humour, tourisme et bien d'autres encore. On trouvait aussi certains écrivains à succès comme Serge Scotto , l'auteur de polar Karine Giebel, l'auteur de roman historique Jean Contrucci etc . Les échanges avec les lecteurs ont été très nombreux toute la journée ainsi que les dédicaces et achats.

Nouveautés pendant ce salon, deux conférences ont été organisées au château, salle des mariages proposées par le photographe et écrivain François-Xavier PRÉVOT, hélas peu suivies, à l'inverse des ateliers jeunesse très appréciés des enfants. Pendant que les parents rencontraient les écrivains, eux se divertissaient avec le Marathon de jeux avec des animations en trois étapes : les énigmes, les pendus, l'écriture ; ou encore un Atelier de jeux et coloriages par le Musée Granet à partir du Cahier d’activité du Musée.

La médiathèque elle était ouverte exceptionnellement toute la journée ce samedi avec là encore une très belle affluence, proposant des animations organisées par l’Atelier de la langue française, dans le cadre des Journées du livre qui avaient lieu dans 4 médiathèques de la Métropole Aix-Marseille Provence. Elles proposaient ainsi de créer des rencontres créatives et ludiques autour de la langue française et de la littérature, pour transmettre le goût des mots, de l’écriture et de la lecture à tous les publics, jeunes et adultes.
A 11h15 c'était du théâtre qui était proposé devant une trentaine de personnes avec un extrait de Phèdre, Jean Racine, mise en scène de Hugo Pinatel, assisté de Maëlle Charpin, puis à 14h des dizaines de personnes ont participé à des Jeux littéraires et ateliers d’écriture créative, avec récompenses à la clé.

Bref une belle journée de culture, de livres, d'animations qui a vraiment fait le plein cette année.





Les auteurs présents

1 - Jean Contrucci « N’oublie pas de te souvenir » (Editions Hervé Chopin)
2 - André Fortin « L’injustice des hommes » (Editions Lajouanie)
3 - Karine Giebel « Toutes blessent, la dernière tue » (Editions Belfond)
4 - Philippe Paternolli « Jouer le jeu » (Editions du Caiman)
5 - Serge Scotto « La partie de boules » et « Jean de Florette » (Editions Bamboo)
6 - Pierre Luciani « Le sang des pères » (Editions Les Orfèvres)
7 - Charles Bottarelli « Un assassin si distingué » (Editions Phoenix d’Azur)
8 - Laure Morel « Intersections »
9 - Raphaël Watbled « Sans plus retenir » (Editions Favre)
10 - Jean-Pierre Squillari « La Guerre des Feux » (Editions Red’Active)

11 - Bertrand Boileau « Ce mal étrange et pénétrant » (Editions Anfortas ) + Brigitte Banjean « Les pensées de ma plume »

12 - Séraphine Mattin « Celle qui… » (Editions Red’Active)
13 - Marie-Blanche Cordou « Le manteau du ciel » (Editions Maïa)
14 - Eric Gallorini « In Nomine Patris » (Editions Baudelaire)
15 - Henri Joannet « La Provence en noir et blanc » (Editions Alan Sutton)
16 - Malika Moine « Balade à la Nouvelle Orléans » (Edition R’garde-moi ça)
17 - Bruno Montel « On peut le faire » (Editions Amalthée)
18 - Nicole Marie Foulon « L’Aéropostale » (Editions Nombre 7)
19 - Florence Marathon éditions (public ados collège/lycée)
20 - Jean-Louis Tortora « Les douze jours de la semaine » (Editions Objets de Papier)
21 - Calouan «Touche pas à ma cité » Editions Gulstream / « Il était une fois la bibliothèque » Editions Gaussen
22 - Thomas Bianco « Jasmine fait des câlins » (Editions Glénat Jeunesse)









Salon Librejado





Les animations












Depuis un an quand on se promène à Aix en Provence sur le Cours Mirabeau on a un sentiment de tristesse voir colère quand on voit le massacre qui a été effectué, puisque la célèbre artère du Pays d'Aix a perdu tout son charme avec l'abatage de ses arbres, car quelques uns étaient malades et les services de l'Etat avaient alors obligé la ville à raser ceux situés à proximité. On n'avait qu'une crainte que cela n'arrive jamais chez nous à Trets. Hélas un an a passé et le pire est arrivé, une énorme catastrophe va se produire chez nous aussi. La municipalité a en effet annoncé ce 30 avril 2019 une bien triste nouvelle, elle aussi va être contrainte de faire la même chose sur notre plus belle place qui va être totalement défigurée à jamais.

En effet en décembre 2018 l’ONF a effectué un diagnostic de santé des 169 platanes que compte notre Commune et le verdict est juste catastrophique puisqu'il est apparu qu'un des majestueux platane de la place de la gare (situé apparemment au centre), appelée aussi la place de la libération, était semble t'il porteur du chancre coloré . Des analyses ont alors été effectuées en janvier dernier et celles ci ont confirmé la présence de ce champignon, qui décime des dizaines de milliers de platanes dans notre pays. Pour information, le chancre coloré du platane est dû à un champignon, le Ceratocystis platani qui, en pénétrant dans les vaisseaux du bois à l’occasion d’une blessure, entraîne la mort de l’arbre . En causant des blessures aux arbres, voies d’entrée du champignon, l’Homme est le principal vecteur de la maladie. L’arbre contaminé est une source d’inoculum pour ses voisins.

Hélas perdre un platane c'est déjà beaucoup, surtout que notre commune en a déjà perdu une bonne vingtaine en 15ans dans le centre ville, mais là depuis les arrêtés ministériel du 22 mai 2015 et préfectoral du 19 septembre 2018 c'est un abatage en série qui va avoir lieu car ces derniers imposent que tous les spécimens sur un rayon de 35 mètres autour de l’arbre contaminé soient abattus, soit 16 arbres supplémentaires. La mairie va donc être contrainte en ce mois de mai, d'abattre au total 17 PLATANES ce qui va totalement défigurée ce si beau lieu. Une mesure destinée à éviter toute propagation du chancre coloré et pour des mesures de sécurité puisque les arbres creux peuvent donc tomber. Profitez donc dès aujourd'hui pour la photographier sous toutes les coutures, de jouer aux boules sous l'ombre de ces beaux arbres car il n'y en aura plus un seul très bientôt.

Des platanes qui ont plus de cent ans, PUISQU'ILS ONT ETE PLANTES EN FEVRIER 1903, qui ont vu se dérouler sous leurs branches les moments les plus festifs et joyeux comme des festivités de toutes sortes (spectacles de vachettes, concerts de tous genres, repas, foire agricole ou puce brocante), journée annuelle des associations, mais aussi la journée la plus sombre de l'histoire de Trets quand les nazis avaient rassemblé le 17 juin 1944, pendant la seconde guerre mondiale toute la population de la ville à la recherche d'armes et d'un pilote.


Le platane malade est au centre au premier plan, le seul qui a peu de feuilles


En date du 19 mars 2019, les services de l’État ont notifié à la Municipalité que l’abattage et le dessouchage devra intervenir dans un délai de 2 mois. Celle ci a mandaté l’entreprise fuvelaine Dolza (agréée par le Service Régional de l’Alimentation de la DRAAF PACA) qui s'était déjà occupée du cours Mirabeau afin de procéder à l’extraction et à la mise en œuvre du protocole spécifique d’abattage et de dessouchage sur un foyer de platanes atteints par le chancre coloré. Le chantier se déroulera en deux phases distinctes : la première consistant à l’abattage et à la dévitalisation des platanes ; quant à la seconde, elle interviendra un mois plus tard et permettra de réaliser le dessouchage.

La première phase, qui débutera d’ici fin mai, nécessite le déploiement d’un important dispositif de confinement de la zone concernée explique la mairie, face au risque de propagation de la maladie:
Un périmètre sera balisé à l’aide de barrières HERAS, et seuls le personnel et le matériel habilités seront autorisés à y pénétrer, Un géotextile, traité préalablement, sera placé au sol de la zone de façonnage et de stockage.

Chaque convoi d’extraction des rémanents sera nettoyé et désinfecté avant de quitter le périmètre ;
À la fin de chaque journée de travaux, la zone sera nettoyée et les équipements mis en œuvre seront désinfectés avant de quitter l’emprise des travaux.

Après abattage de chaque platane, pour garantir la non-prolifération de la maladie par la partie aérienne de la souche durant le délai d’un mois avant le dessouchage, celle-ci sera rabotée et recouverte de grave concassée. Enfin, les rémanents seront triés en deux catégories : l’une valorisable pour la filière bois énergie, l’autre comme déchets ultimes alors incinérés.


La place n'aura donc plus jamais le même visage et même si la ville annonce que dès l’automne prochain, une réflexion sera menée sur l’ensemble de cet espace paysager, on n'est pas prêt de retrouver de l'ombre sur ce lieu si convivial, car les arbres mettront des décennies pour offrir un tel toit végétal et redonner au lieu son si beau cachet. Il suffit de voir le cours Mirabeau d'Aix où les nouveaux arbres replantés, n'ont quasiment pas poussé en un an.

Espérons vraiment que ce champignon ne se déclare pas sur l'autre place de Trets, celle de la mairie ou même sur le cours, où ce serait dramatique pour l'aspect du village.

La place dans le passé




Un léger répis de quelques mois...
Alors qu'ils auraient du être coupés ce printemps, les beaux platanes de la place ont bénéficié d'un léger sursis de quelques mois, l'occasion d'offrir encore un joli visage à ce lieu si important dans Trets, même si le fameux arbre malade et qui est le responsable de cet abattage massif est lui bien mal en point.
Un abattage provisoirement suspendu jusqu'en septembre/octobre afin de permettre un inventaire des nids et des espèces d'oiseaux nichant dans ces arbres a indiqué la mairie depuis.
En effet, la destruction de nids et des oeufs est interdite par le Code de l'Environnement et son article L 424-10 : "Il est interdit de détruire, d'enlever ou d'endommager intentionnellement les nids et les oeufs, de ramasser les œufs dans la nature et de les détenir. Il est interdit de détruire, d'enlever, de vendre, d'acheter et de transporter les portées ou petits de tous mammifères dont la chasse est autorisée, sous réserve des dispositions relatives aux animaux susceptibles d'occasionner des dégâts".

Alertée par la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) de la présence d'espèces protégées comme le Petit-Duc Scop, le Choucas des Tours ou le Corbeau Freux, la Mairie a demandé une dérogation pour l'abattage des arbres à la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM). En effet, le printemps et l'été sont des périodes de nidification et de ponte, et un inventaire exhaustif de la faune présente est nécessaire. Celui ci devrait être achevé à la fin de l'été, ce qui permettra aux oisillons d'achever leur croissance.




La date est fixée, les heures sont comptées !
Tous place de la gare pour admirer encore quelques heures sa beauté, sa verdure, son ombrage avec ses magnifiques platanes, il ne leur reste que 4 jours de vie à peine ! On ne verra donc plus ce joli tapis de feuilles colorées cet automne sur la place. Dépechez vous de la photographier sous toutes les coutures….


La mairie indique en effet que la période de nidification étant terminée, et la Préfecture ayant donné son accord, l’entreprise Dolza va procéder à l’abattage du platane de la Place de la Gare atteint par le chancre coloré ainsi que les 16 platanes se trouvant dans le périmètre de 35 mètres autour de l’arbre contaminé.


La Préfecture a délivré à l’entreprise une autorisation d’intervention d’une semaine allant du lundi 14 au 20 octobre 2019. L’entreprise Dolza devra renouveler sa demande d’autorisation auprès de la Préfecture si l’abattage devait se prolonger au-delà de cette date précise la ville qui n'a pas encore présenté ce qu'elle comptait faire de l'aménagement des lieux ensuite.






14 OCTOBRE 2019 Un jour triste pour l'histoire de TRETS

Février 1903 / Octobre 2019 telles sont les dates de vie des témoins de l'histoire de la place de la gare de Trets ! Ce lundi 14 octobre 2019 et les jours qui vont suivre resteront marqués à jamais comme des journées particulièrement tristes à Trets puisque c'est tout un pan de notre histoire tretsoise qui est parti en sciures, sous les coups des tronçonneuses. Après le 17 juin 1944 c'est surement le second pire jour de l'histoire de ce lieu ! C'est peu après 8h que plus d'une dizaine d'élagueurs de la société DOLZA sont arrivés sur site, puis après une réunion de chantier avec les élus et responsables de la mairie le massacre sur la place de la gare a démarré. Une grande zone de sécurité mise en place par barrières et rubalises.

Celui ci a démarré par l'arbre malade atteint du chancre coloré , marqué d'une tache verte à la peinture au printemps, qui n'avait depuis le début de l'année qu'un coté en vie comme on avait tous pu le constater. Un élagueur est alors monté à son sommet et l'a découpé branche par branche peu à peu. Toutes les branches et troncs ont ensuite été désinfectés par un homme en tenue blanche et le camion qui partait à chaque voyage l'était aussi. "Le géotextile, traité préalablement, qui devait être placé au sol de la zone de façonnage et de stockage" comme annoncé au départ par la mairie lui n'était pas utilisé sur le chantier. Les autres platanes eux ont été mis à morts de façon bien plus rapide, le tronc était alors découpé à son début, puis l'arbre tiré par le camion grue, le platane tombait alors d'une manière sec au sol et tronçonné morceaux par morceaux à grande vitesse. Au total 7 arbres ont disparu de Trets ce lundi 14 octobre sur la place déjà très vide affichant un triste visage... En fin de journée toute la place a été nettoyée et désinfectée avant le départ des employés à 16h.

Mais l'inquiétude était aussi présente car 21 points oranges ont été mis sur les arbres à abattre ce lundi matin, alors que 17 doivent être coupés a annoncé la mairie. Si lundi il semblait que c'était une erreur ce mardi il a été confirmé que le chiffre serait hélas bien de 21. En dehors des 7 au centre de la place, 4 sur le parking de la gare coté kiosque vont être coupés, il n'en restera qu'un, 7 le seront aussi sur l'avenue le long des impots et situés de chaque coté et d'autres sur Jean Jaures. Certains au croisement avec Jean Jaures devraient être sauvés.

Les tretsois impuissants et tristes ont été très nombreux à s'arrêter quelques secondes ou minutes à assister à ce désastre écologique , où personne ne comprenait que 17 platanes agés de 116ans soient tués pour un seul malade, car les 16 autres étaient véritablement en parfaite santé ce lundi ! Pourquoi 35m et pas 5 ou 10 ? les règles de l'Etat sont difficilement compréhensibles et entrainent un énorme massacre écologique au final. Les discussions allaient bon train, beaucoup ont immortalisé la scène avec leur Smartphone et ont partagé leurs sentiments de tristesse sur les réseaux sociaux. D'autres ont découvert le désastre par hasard ce lundi et ne comprenaient pas le pourquoi du comment.
Les anciens eux se remémoraient les souvenirs qu'ils avaient sur cette place, se rappelant alors que les arbres étaient déjà là à leur naissance, dont certains vieux tretsois sont d'ailleurs nés juste en face, dans l'ex clinique située dans l'actuel bâtiment des impôts...
La question que tout le monde se pose maintenant, que va faire la mairie ensuite ? Tous espérent une replantation rapide, mais aux dernières indiscrétions rien n'a encore été décidé, la réflexion même pas débuté semble t'il. Autant dire que ce sujet va devenir l'un des éléments de la campagne des Municipales 2020 car les tretsois attendent des réponses et vite, pressés de revoir ce si beau lieu arboré de nouveau.

Le plan de l'abattage mis en ligne par la mairie


Participation au reportage P Olympie & DivineComedie
Photo aérienne ci dessus, prise deux jours avant le désastre, le 12/10/2019 par P Olympie


La découpe de l'arbre malade responsable du massacre....
















Les arbres avec un point orange vont être coupés !


L'abattage d'un arbre en étape chronologique :












Lundi en fin de journée, 7 arbres ont disparu !





La fin de l'abattage….
Après quatre jours d'abattage intense, le chantier s'est achevé ce jeudi 17 octobre vers 14h. Après 7 arbres coupés lundi, puis 5 mardi 15, malgré le mauvais temps en matinée, parking de la gare et devant le café de la gare, 6 ce mercredi le long de la place, les trois derniers ont été coupés ce jeudi 17 octobre en matinée, devant la police municipale et au fond de la place. Pour ces trois derniers jours, en dehors du périmètre de sécurité pour les piétons, il n'y avait plus de mesure particulière de désinfection ou pulvérisation, ce fut une coupe classique.

Une grue avait par contre été acheminée sur place , car un élagueur montait au sommet de l'arbre, attachait alors le tronc en partie haute, puis tronçonné celui ci au début des branches. La grue soulevait alors l'énorme bouquet feuillu et le déposait au sol quelques mètres plus loin. Là à la tronçonneuse tout était coupé en petit morceau. Pour le 21e et dernier platane abattu ce jeudi en fin de matinée, la technique fut radicale, une coupe au sol, et l'arbre était tiré par le camion pour le faire tomber au sol. Les souches elles n'ont pas encore été traitées. Elles seront par ailleurs retirées mi novembre et la replantation ne se fera pas avant le printemps prochain...
De son coté, la mairie (municipales oblige pourrait on dire, vu le sujet très sensible) avait fait (chose rare) apposer chez tous les commerçants du quartier une affichette qui expliquait cet abattage massif pour ceux qui n'étaient pas au courant des raisons.
Rester alors un paysage horrible que l'on va devoir supporter pendant des années…

Reportage P Olympie & DivineComedie

Mardi 15 octobre en matinée, la coupe des 4 platanes sur le parking de la gare


Jeudi 17 octobre, 09h30, les trois derniers arbres sont éliminés, devant la police municipale











Jeudi 11h, La coupe du dernier arbre à être abattu






Jeudi après midi fin de chantier




=> LE RESULTAT DE L'ABATTAGE AVEC TOUTES LES PHOTOS ET VIDEOS DU PAYSAGE DE DESOLATION A VOIR ICI


/ 2 Commentaires







C'était soirée théatre Vendredi 11 0ctobre à 19h30, salle du cinéma, où l'association tretsoise du Paradisier rouge présidée par Angèle Amaru a proposé une soirée spectacle sous le thème du partage et de l'humour.

Après plus de 4 mois de répétitions assidues, le montage de décors magnifiques et une séance de maquillage délicieusement vampirique, gracieusement offerte par Justine (J. BEAUTY - ZA de la Burlière) les comédiens ont fait les « 400 coups ».
Au programme plus de 2 heures de spectacle théatral, avec 5 saynètes "les aristoquines", "assoiffés de travail", "la soubrette chic", "De fil en aiguille", "Cent maux de dents". Du rire, des frissons, des mimes ont ponctué la soirée pour le plus grand plaisir du public. Et ce dernier est venu nombreux, très nombreux même, puisque la salle était presque comble, soit plus de 200 personnes, ce qui a surpris les bénévoles mais les a aussi touché vu tout le travail qu'ils ont fourni ravis par cet enthousiasme. Une affluence rare (et méritée) pour du théatre et un spectacle sur la commune. Le spectacle était mis en scène par Christine Couderc et présenté par Vincent couvret

Le Paradisier Rouge vous donne rendez-vous l’année prochaine, pour une nouvelle représentation !











Photos C COUDERC






Pour la 6e année consécutive l'association des chevaliers de l'Aiet a proposé une très belle manifestation en centre ville mettant en valeur le terroir, le folklore et les produits locaux à l'occasion de son 28e Grand chapitre ces samedi 12 et dimanche 13 octobre 2019. Cette année l'association était labellisée Marseille Provence Année de la gastronomie et a rencontré un très beau succès le samedi.
Durant ces deux journées, l'association tretsoise présidée par Brigitte RIERA, a ainsi proposé un marché, des banquets, de la musique, des danses, concours etc à la fois place de la mairie, dans l'église et au chateau , bénéficiant d'un joli temps même si la journée de samedi était un peu dans la grisaille surtout en matinée.

Dès samedi matin, un Marché du terroir était ainsi installé place de la marie autour du monument aux morts, avec 22 exposants avec de nombreuses confréries : FIGUES DE SOLIES, AIL ROSE DE LAUTREC, AIL DE TRETS, POIS CHICHE de Peynier, AIL BLANC DE BEAUMONT- de- LOMAGNE (Tarn-Garonne), PISTOLE DE BRIGNOLES . Et de nombreux producteurs locaux étaient aussi présents avec des Confitures maison , Vannerie artisanale, Miel, Gibaciés navettes de Trets, laines des bons agneaux de Grand boise Trets, fruits secs bio etc tandis que les enfants pouvaient pendant ce temps s'amuser sur un Château gonflable ou jouer à des Jeux en bois Géants . Le public venu très nombreux surtout le matin a pu admirer de très jolis stands colorés avec de très beaux produits.

Mais c'est à 11h que le grand évènement annuel a eu lieu devant des centaines de personnes avec le traditionnel concours d’Aïoli avec 15 participants dont trois enfants (Louise, Olivia & Angelo), jugé par 2 grands chefs culinaires Mr Guy Gueda et et Claudette OCCELI ; animé par Eric Fanino et dont le palmarès fut annoncé vers midi : 1er BERTRAND Simone, 2e COCOYNACQ Bernard, 3e PLENECASSAGNE Brigitte. Les trois jeunes enfants dont deux fidèles chaque années qui y ont aussi participé ont aussi été récompensés.

Un grand repas aioli a ensuite réuni sur la place 280 convives, les organisateurs ont du se résigner à refuser du monde c'est dire le succès de l'évènement. Quelques danses ont conclu ce banquet festif sur les coups de 16h. A noter cette année encore la participation d'une vingtaine de jeunes étudiantes américaines Aixoises venues découvrir notre gastronomie et culture Provençale lors de cette journée.

Le dimanche matin place à la tradition et aux confréries avec un beau défilé coloré qui s'est déroulé dans les rues pour rejoindre l'église où une messe des confréries célébrée par le Père Michel Pierre Morin fut célébrée avec la bénédiction de chacune des confréries. Tout ce petit monde a ensuite de nouveau défilé dans le centre ancien pour rejoindre le chateau des remparts où se tenait le 28e Grand Chapitre.

De nombreuses danses provençales avec les groupes folkloriques : ‘’La Fuvello’’ et les ‘’ Fanrandoulaires Sextian’’ ont été présentées et un cheval était aussi de la partie pour ce spectacle qui hélas n'a pas été suivi par les tretsois très peu nombreux. Plusieurs personnes ont enfin été intronisées. 32 confréries venues de toute la France et même d'Europe étaient présentes cette année. Un grand banquet spectacle a conclu le week end au domaine Roquefeuille avec 175 participants.



Une journée place de la mairie....

Le marché de produits régionaux par les confréries


 

 

 

Concours d'Aioli

 

 

Grand aioli place de la mairie

 

Le Grand Chapitre du dimanche

Quelques unes des confréries présentes

 

Messe avec les confréries

 

 

 

 

Les 32 confréries présentes

Confrérie de l’Ail Rose de Lautrec
Confrérie des Bernardins de Fleurus’(Belgique)
Confrérie de l’Olivado de Provence et la  Connectablie du Var
Confrérie de la Figue de Solliès Pont
Confrérie des Tastes Trenels de Millau
Confrérie des Compagnons de l’Aïoli Solliès Toucas
Confrérie des Grands vins de Gaillac à Toulouse
Confrérie du vin du Gard 
Confrérie des Jabotiers de ST Sever(Landes)
Confrérie du Stofé de Wavre (Belge)
Confrérie de l’Escargots du Languedoc Rousdillon
Confrérie dell’Amarena e Nebbiolo de Sizzano(Italie)
Confrérie  de  Saint Antoine
Confrérie du Pois Chiche de Rougiers
Confrérie du Beaujolais devoir méditerranéen
Confrérie de l’Olivier du Languedoc Roussillon
Confrérie  du « Circolo Enogastronomico della Rovere Savone(Italie)
Confrérie de la caillette du Muy
Confrérie des Gueules enfarinées 
Confrérie des amis du cochon et du vin de Cabasse
Confrérie des mange tripes d’Alès 
Confrérie des fins goustiers du Duché d’Alençon
Confrérie de la cerise précoce du Luc
Confrérie  de la Nocciola di Cortemilla  (Italie) 
Confrérie de San Antoni dou Porquet 
Confrérie Roquebrunoise Côte de Provence 
Confrérie de la Caboche de Puget Ville
Confrérie du taste Caillette de Chabeuil
Confrérie de la Roustide et de l’olivier de Riez           
Confrérie de Saint Eloi Trets                                            
Confrérie des Chevaliers de l’Aïet







Ce samedi 28 septembre 2019 se tenait à GARDANNE la seconde édition de Gardan’America, organisée par l’association Hors limites sur le site de Fontvenelle de 9h à minuit.

Le public venu nombreux a pu y voir une exposition de véhicules US, sportives et de collection, mais aussi des jeux pour enfants, des démonstrations de football américain, de danse country, de rock, un défilé de pin’up, des stands de vente (bijoux, objets vintage, déco, vêtements, gravure…), mais aussi les concerts de "Daniel Rol chante Johnny".

Un concert hommage d'un peu plus d'une heure au cours duquel il a chanté Requiem pour un fou, Le bon temps du rock'n roll, Souvenir souvenir, Quelque chose de Tennessee, Gabrielle, Je ne suis pas un héro, Allumer le feu, et d'autres chansons. Il y avait aussi l'association Escapade danse qui a présenté une démo de danse rock juste avant le concert et qui est montée sur scène par moment pendant que Daniel Rol chantait. Après le concert le public a assisté à une autre démo de danse avec des danseuses et au concert de Carole Franco, chanteuse et guitariste country.


DIAPORAMA PHOTO Divinecomédie (18)



Journée US à GARDANNE 28SEPT2019








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...