Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois


Toute la programmation jusqu'a fin 2017

L'agenda tretsois

L'AGENDA DES LOTOS ASSOCIATIFS DE L'AUTOMNE
Novembre Décembre 2017
Téléthon
Samedi 2, 9 et dimanche 10 décembre 2017
REUNION DES COMMERCANTS
Jeudi 7 décembre 2017
Défilé pastoralier
Samedi 9 décembre 2017
Atelier de Fabrication de Nougat
Samedi 9 décembre 2017
Marché de NOËL 2017
Samedi 16 et dimanche 17 décembre 2017
Concert des Chants de Noël
Samedi 16 décembre
Messe de Noël
Dimanche 24 décembre 2017
›› Suite de l'agenda tretsois











  • Le Journal tretsois
  • Sainte-Victoire


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités



C'est un article publié dans le quotidien LA PROVENCE du 22 Novembre 2017 qui scandalise ! En effet un projet de parc éoliens de 22 éoliennes de 125 mètres de haut est en cours dans le paysage magique de Sainte Victoire à l'Est de celui ci pas très loin de Pourrières, du coté d'Artigues, Ollières dans le Var. Un secteur qui a été ravagé cet été par d'immenses incendies et le lieu choisi est donc le lieu où vous voyez toutes ces flammes cet été une nuit....

Et si une commune serait particulièrement impactée visuellement par ces horribles machines extrèmement hautes, c'est bien la notre TRETS qui a un panorama splendide sur toute la vallée et donc sur ce coin ci . On verrait donc de jour ces mats, alors que le paysage a déjà été abimé ces dernières années par un parc photo-voltaique dans le coin, bien visible de Trets, mais aussi de nuit puisque l'on verrait 22 lumières clignotantes en permanence !

Dès la parution de cet article Maryse Joissains présidente du Pays d'Aix a annoncé sa colère et qu'elle ferait voter une motion au conseil du territoire le 29 novembre, mais aussi en conseil municipal d'Aix le 13 décembre. Espérons que nos élus tretsois se lancent eux aussi dans la bataille et en fassent de même la semaine prochaine en conseil municipal afin de préserver notre magnifique environnement, comme ils l'avaient fait contre la LGV avec succès.

Voici les paysages vus de Trets et où on retrouverait ces machines ....



DOSSIER DE LA PROVENCE PARU LE 22 NOVEMBRE 2017
Un projet de 22 éoliennes sur les communes d'Artigues et Ollières, dans le Var, ressurgit après dix ans de procédures devant les tribunaux

C'est un projet vieux de dix ans, dont on n'entend guère parler dans les Bouches-du-Rhône. Et pourtant, de l'autre côté de la frontière départementale, à 11 kilomètres à peine du Pic des Mouches, plus haut sommet de la montagne Sainte-Victoire, un parc éolien pourrait voir le jour. Le projet porté par la société Provencialis, filiale d'Éco Delta, prévoit d'implanter 22 éoliennes de 125 mètres de haut, pales comprises, sur les communes d'Artigues (au Colle Pelade) et d'Ollières (sur les crêtes Carraire Est et Carraire Ouest). Dès 2008, un vent de contestation avait poussé des associations à attaquer le permis de construire, jusque devant le Conseil d'État. Mais en 2015, la plus haute juridiction administrative a tranché en déboutant les opposants, considérant notamment que le projet n'avait pas d'impact significatif sur la perception du massif Sainte-Victoire.

Aujourd'hui, deux ans plus tard, la société Provencialis vient de réactiver le dossier en déposant auprès de la préfecture du Var, une demande d'autorisation de défrichement de 25 hectares, la précédente étant depuis devenue caduque. Un coup dur pour les opposants. "Le projet revient comme il est arrivé : en souterrain", déplore Charles Rouy, viticulteur, propriétaire du château d'Ollières et président de l'association de Défense du cadre de vie Sainte-Victoire (Decavi), qui poursuit le combat de son père décédé depuis, épaulé par son épouse Camille. "Ce projet va défigurer un site extraordinaire, un désert au coeur de la Provence, aride, pelé mais magique ! Et tout ça pour de purs intérêts financiers. Il n'y a aucun intérêt écologique, seulement un intérêt économique", affirme Charles Rouy qui insiste : "Il y aura un réel impact paysager et environnemental. C'est un site avec des écosystèmes extraordinaires. Et puis ces éoliennes seront dans le champ visuel de l'abbaye de Saint-Maximin et de la Sainte-Victoire."


Avis réservé de la Dreal
Des arguments que développe également Gilles Cheylan, ex-directeur du Museum d'histoire naturelle d'Aix et aujourd'hui président du Conseil scientifique régional du patrimoine naturel, qui a adressé à titre personnel un avis au commissaire-enquêteur, avant la fin de l'enquête publique, le 20 octobre. "Bien que les communes d'Artigues et d'Ollières soient situées hors du périmètre du Grand Site Sainte-Victoire, l'impact paysager et écologique sera non négligeable pour le massif", dit-il. Impact visuel "considérable", au regard de la hauteur des éoliennes, impact environnemental "majeur" car le projet, écrit le scientifique, "porte atteinte à un habitat naturel fortement menacé en Provence, qui abrite de nombreuses espèces rares, voire endémiques". Selon Gilles Cheylan, le dossier de la société Provencialis présente plusieurs points faibles : "On est en mesure de se demander si les impacts ont bien été évalués, explique-t-il. Si ces impacts sont faibles, les mesures compensatoires sont alors trop réduites. Enfin, le pétitionnaire doit avoir l'autorisation de détruire des espèces protégées. Ces demandes dérogatoires doivent être introduites auprès du préfet, or cela n'a pas été fait, sauf pour le criquet hérisson."

De son côté, la Dreal, l'Autorité environnementale saisie dans le cadre de la procédure de demande de défrichement, a émis un avis, consultatif, réservé sur l'étude d'impact fournie par la société Provencialis. Elle pointe de nombreuses "imprécisions", "omissions" et "incohérences""Les insuffisances qui subsistent sur certains sujets ne permettent pas de rendre pleinement compte des impacts du projetNous avons pris en compte l'avis de la Dreal, Nous réalisons des études complémentaires que nous remettrons aux services de l'État.

La société Provencialis, filiale d’Eco Delta, entreprise spécialisée dans le développement de projets éoliens, est toujours dans l’attente de l’autorisation de défrichement en vue de la construction de son parc de 22 éoliennes sur Artigues et Ollières. Pour répondre aux remarques de la Dreal, qui a émis un avis réservé, "nous réalisons des études complémentaires que nous allons remettre aux services de l’Etat", affirme Andréa Jouven. "Notre volonté, poursuit la présidente d’Eco Delta, est d’avoir un projet le plus transparent et exemplaire possible." Réfutant agir "en catimini", Andréa Jouven insiste : "Toutes les décisions administratives ont été publiques. Tout a été fait dans les règles de l’art, tout a été publié comme il se doit."
La société met par ailleurs en avant le soutien qu’elle reçoit de plusieurs associations environnementales : CEN Paca, LPO Paca et GCP. Des structures qui devraient intégrer le comité de pilotage que Provencialis a décidé de créer "une fois que nous aurons toutes les autorisations nécessaires", pour assurer le suivi du projet et diriger la mise en œuvre des mesures de traitement et de compensation de l’impact environnemental.

Quant au lieu d’implantation choisi pour le projet, Provencialis vante les atouts du site : une grande étendue, loin des habitations, proche d’une ligne haute tension sous-utilisée à ce jour, proche d’une ligne RTE. "Ce projet de parc éolien est important pour la région, déficitaire en énergie, appuie Andréa Jouven. C’est un projet d’avenir pour les générations futures."

S.Durand LA PROCENCE 22/11/2017



/ 3 Commentaires







Il y avait encore foule cette année dans les vignobles tretsois le samedi 21 octobre 2017. Ce jour là, L’Association des Vignerons de la Sainte-Victoire organisait en effet son 16ème Rallye Découverte des Vins de la Sainte-Victoire.

Après être parti l'an passé du gymnase de la Gardi de Trets, retour à Rousset, salle Emilien Ventre pour les 1030 participants soit la jauge maximum du rallye. "C'est notre plafond annuel , on ne peut pas dépasser ce chiffre, chaque année on a environ 300 demandes supplémentaires que l'on doit refuser, mais qu'on garde en priorité pour les inscriptions de l'année suivante" précise Olivier Sumeire président de l'association. Une vingtaine de vignobles (mais aussi la coopératives des Herbes de Provence de Trets) participaient à la manifestation cette année, et recevaient ainsi les participants le temps d’une journée d’automne pour une découverte conviviale et ludique de leurs caves et de leurs domaines.

En voiture et par équipe, les participants sont ainsi partis vers 9h, sur un parcours ponctué d’énigmes et de rencontres avec les vignerons avec des paysages magnifiques et des gens très accueillants et disponibles. Dans les vignobles fraîchement vendangés, diverses animations étaient ainsi proposées pour faire découvrir l’univers du vin : travail de la vigne, vinification et élaboration des vins, initiation à la dégustation, histoire de la vigne et du vin, accords mets/vins. Au chateau Sumeire le public retrouvait notamment un atelier agricole pour apprendre le travail du sol, de la taille, un autre sur les vins nouveaux avec des cépages différents, mais aussi quelques exposants d'art, de superbes voitures anciennes etc. A Grand Boise des exposants étaient aussi présents et visites des installations proposées.


A midi pour la Pause déjeuner un Déjeuner était servi dans les caves et domaines afin de partager ce moment avec les vignerons. Leur circuit achevé avec de nombreuses questions à répondre, dont une sur Trets portant sur les vitraux de l'église. "A quelle date ont été classés les magnifiques vitraux du XIXe siècle, réalisation de l’atelier du maître Louis André, par les monuments historiques ? Quand ont-ils été restaurés ? " avec pour réponse "janvier 2008".

Retour à la salle Emilien Ventre, en fin d'après midi pour le Quizz interactif traditionnel animé par Laurent Menel avec le Concours de France Bleu Provence et la Remise des prix et cocktail dinatoire en présence de plusieurs élus. Le public participant s'est une fois encore régalé , bien bu, tout en apprenant beaucoup de choses sur le monde de la vigne.

Des vignobles qui sortent d'un bon mois de vendange entre mi aout et fin septembre "Malgré l'absence de pluie, les vendanges ont été exceptionnelles niveau qualité cette année, au niveau quantitatif les baisses de rendement sont plus faibles qu'ailleurs dans ce secteur de la Ste Victoire en raison de la typologie des sols qui sont des sols argilo calcaire , où l'argile retient l'humidité et la restitue en cas de sécheresse. " explique le président Mr Summeire pour son domaine Chateau Summeire et de préciser "Globalement à quelques exceptions c'est le cas dans tous les domaines".



Trets au coeur de la Provence s'est rendu cette année à Chateau Sumeire, Grand Boise et Ferry Lacombes



Participation photos : Association des Vignerons de la Sainte-Victoire.







Acté en mai 2016, le déménagement de l'Association des Vignerons de la Sainte-Victoire a déjà démarré. Après plus de vingt ans d'occupation, l'association a en effet quitté en juin dernier sa superbe salle du château des remparts de Trets, dont ils étaient, depuis le départ de l'office du tourisme, les derniers occupants à temps plein. Le lieu est désormais malheureusement totalement vide, en dehors des périodes d'expo ou spectacles.

Un départ qui est un peu prématuré puisque leurs nouveaux locaux au pied de la Ste Victoire dans La Maison Sainte-Victoire de St Anthonin ne sont toujours pas terminés car toujours en travaux. Interrogé sur le sujet, Olivier Sumeire le président de l'association a expliqué que le "conseil départemental nous avait donné une fenêtre de travaux pour la Maison Ste Victoire plus rapide. Le bail avec Trets, arrivant à son terme on est donc hébergé temporairement à Puyloubier en attendant que les travaux soient terminés, ce qui devraient être fait au printemps 2018"., précisant que cette période de transition avait été envisagée dès le départ.


Interrogé par LA PROVENCE du 18 juin 2017 il expliquait par ailleurs au sujet de ce déménagement "La Vinothèque du Château de Trets nous a bien rendu service pendant 20 ans. On a été très content d'y vivre et on dit encore merci d'y avoir été hébergé. Mais les cartes ont été rebattues. L'association a changé de dynamique et de dimension. D'une personne de permanence, on est passé à trois et aussi à un rythme de réunions qui a augmenté considérablement. Outre le besoin de surface de locaux supplémentaire, la problématique de la visibilité, de l'image et de la communication se posait.

A Trets, des journalistes tournaient parfois 30 minutes dans le village pour se garer. D'où le besoin d'un outil plus adapté. Ici, à la maison Sainte-Victoire, on se gare tout de suite et le visiteur arrive dans une carte postale à couper le souffle. L'idée de s'y installer est d'ailleurs née un mois dejuin en sortant d'une conférence sur le vin donnée avec Jean-Jacques Balikian. On regardait le paysage en se disant que c'était beau à pleurer. Et en montant le Cengle, on avait vu partout des vignes à nos pieds. À partir delà, j'ai entamé les discussions avec le Département et les planètes se sont alignées cette année. À la fin des travaux, au printemps prochain, on aura 120 m2 de locaux dont un caveau de vente. Son chiffre d'affaires sera anecdotique mais il sera la vitrine idéale pour faire goûter les vins de nos divers domaines et y orienter les clients. De même on bénéficiera de la salle de réunion existant en sous-sol. On n'en demande pas plus pour être heureux."







Il y a pile 28 ans ce mercredi 30 aout 2017 le terrible incendie de la montagne Ste Victoire était circonscrit après trois jours où le feu avait ravagé les paysages de Cezanne. Devant les paysages de désolation laissés par l'incendie, beaucoup parlent de désastre écologique. Il arrive pourtant que la nature reprenne ses droits.
Le journal télévisé de 20h de TF1 du samedi 29 juillet 2017 présenté par Audrey Crespo-Mara est retourné sur le site du plus gros incendie de ces 30 dernières années. En haut de la montagne Sainte-Victoire, dans les Bouches-du-Rhone.






Le 22 juillet 2006 le quotidien LA PROVENCE a publié une belle photo de la Montagne Ste Victoire dans sa rubrique LA PROVENCE VUE DU CIEL.

À 916 mètres, sur la crête de Sainte-Victoire trône une croix dont l’original en bois (il a été remplacé depuis par une croix en fer) a été élevé au XVIe siècle par un marin qui, après avoir essuyé une terrible tempête, aurait promis d’ériger une croix sur la première montagne croisant son chemin. Quant au panorama à 360° dont on y jouit, il balaie les champs de vignes et d’oliviers qui tapissent le Pays d’Aix.







Le 2 avril dernier, le journal de TF1 a consacré un long reportage à la montagne Sainte Victoire, qui est un petit chef-d'œuvre de la nature. A quelques kilomètres d'Aix-en-Provence, le massif culmine à 1000 mètres d'altitude. Paradis de la faune, de la flore et des randonneurs, ce lieu unique et hors du temps a inspiré les plus illustres peintres de la fin du 19ème siècle. Parmi eux, Paul Cézanne, un enfant du pays.








C'est une découverte exceptionnelle qu'ont réalisé des tretsois de l'"Association spéléologique du Sud-Est" basée sur notre commune. Le lendemain de NOËL ils ont en effet découvert une nouvelle grande grotte sous la Ste Victoire à 160m sous terre à hauteur de Puyloubier.
Le quotidien LA PROVENCE y a consacré un grand article le 30 janvier 2017



Et voici les vidéos de cette découverte filmées par l'association





REPORTAGE FRANCE3 19/20 - 23 FEVRIER 2017
C'est une découverte capitale pour les spéléologues, ce gouffre avec un puits de 160 m a battu le record de profondeur dans le département des Bouches-du-Rhône. Autre spécificité de cette découverte, son réseau de galeries inédit qui s'est formé, selon les spéléologues, entre deux et vingt millions d'années, avant l'époque du Miocène.
Jean-Mary Maurice, un des découvreurs du gouffre et membre de l'association des spéléologues du Sud-Est a déclaré " on ne s'imaginait pas trouver à moins 120 mètres de si gros volumes avec un puits de quatre par quatre et trois galeries... le courant d'air et l'eau ont été le fil conducteur de cette découverte...il reste encore quatre endroits à explorer dans le puits "






Le 21 mars 2016 le magazine quotidien de FRANCE 3 MIDI EN FRANCE a consacré un reportage à la Montagne Ste Victoire :

"Entre ombre et lumière… entre le Dauphiné et la Provence, voilà un territoire resté sauvage depuis des millénaires, un enchainement de falaises et de ruisseaux où l'homme ne semble pas avoir de prise sur la nature. Et pourtant à y regarder de plus près, il y a bien un élément qui dénote dans ce paysage vierge…une inscription en latin gravé à même la roche. Le texte marque le passage au Vème siècle d'un certain Dardanus, préfet des Gaules qui aurait construit un domaine du nom de Theopolis, la cité des Dieux. Mais aucun indice ne permet de situer précisément l'endroit… Pourtant, ils sont nombreux à s'être lancés dans cette quête, à commencer par Jean-Claude Surian, un enfant du pays..."






Le 24 mars dernier se tenait au pied de la Ste Victoire, à la Maison Sainte-Victoire à Saint Antonin sur Bayon, la traditionnelle assemblée générale de l'Association des Vignerons de la Sainte-Victoire. Une réunion au cours de laquelle le déménagement de leur siège de la vinothèque du château de Trets vers cette Maison Sainte Victoire a été acté par les élus du conseil départemental et donc en bonne voie de se faire, même si rien n'est pour le moment officiel.
Voici les articles parus dans la presse résumant cette réunion

L'AGRICULTEUR PROVENCAL 1ER AVRIL 2016



VAR MATIN 31 MARS 2016








Des racines et des ailes, le magazine de FRANCE 3 est de retour dans la vallée de l'Arc et Pays d'Aix ce mercredi 13 avril 2016 20h55, 3ans après son dernier passage où on avait pu découvrir par surprise Trets. Cette fois il sera question de découvrir notre belle montagne Sainte Victoire et les bastides environnantes.



En Provence, du Pays d'Aix aux Alpilles
C’est au sud du Verdon et de la Durance, au cœur de la Provence historique et de ses paysages de falaises blanches qui semblent s’arracher des Alpes, que nous vous conduisons dans ce nouveau numéro de la collection « Passion Patrimoine ».

Le film débute par un survol de la Provence avec Cécile Miramont, docteur en géographie à l’université d’Aix-Marseille et un photographe pilote, Marc Heller.
En dessinant un grand cercle autour d’Aix-en-Provence, ils nous font découvrir les milieux naturels qui composent cette région. Ils survolent la Côte Bleue, la Crau, les Alpilles puis la montagne Sainte-Victoire, avant de terminer au-dessus du massif des calanques.

Frédéric Paul est un jeune guide conférencier qui consacre sa vie à faire découvrir l’histoire de l’ancienne capitale de la Provence, Aix-en-Provence. Il nous raconte son histoire, de l’ancienne cité romaine au quartier médiéval Saint-Sauveur, puis sur le cours Mirabeau.
Inès Castaldo est historienne de l’art et s’intéresse tout particulièrement au quartier Mazarin. Au 17ème siècle, l’archevêque Michel Mazarin donne un nouveau visage à la ville en imaginant ce quartier aux rues strictement parallèles. Inès et Frédéric nous ouvrent les portes des plus beaux hôtels particuliers.

Philippe Deliau est architecte paysagiste. Il se passionne pour un patrimoine emblématique : les bastides du Pays d’Aix et leurs magnifiques jardins. Avec ce guide hors pair, nous découvrons plusieurs de ces résidences secondaires imaginées au 18ème siècle pour les riches Aixois avec leurs buis taillés à la perfection, leurs fontaines et leurs grottes de fraîcheur.


La montagne Sainte-Victoire est l’emblème du Pays d’Aix. Elle domine la cité à plus de 1000 mètres d'altitude. Elle est protégée par deux gardes, Xavier Nicolle et Matthias Magnier. Nous partons avec eux en mission de surveillance sur le sentier de randonnée qui suit la ligne de crête. Au sommet, se dévoile une vue imprenable et panoramique sur toute la Provence.

Avec Camille Moirenc, un photographe, nous découvrons l’histoire des hommes depuis l’Antiquité pour dompter l’eau sur cette terre aride. Devant son objectif, des ouvrages d’arts exceptionnels, comme l’aqueduc romain de Barbegal, les canaux d’irrigation imaginés par Adam de Craponne au 16ème siècle, l’aqueduc de Roquefavour ou le barrage Zola.


A Bonnieux au cœur du Luberon, le chef étoilé Edouard Loubet est un cuisinier cueilleur. Passionné de botanique, il parcourt le massif à la recherche de plantes sauvages et aromatiques pour agrémenter sa cuisine. Sa spécialité, la moutarde aux coquelicots.

Les massifs calcaires de Provence s'étendent jusqu'à la Méditerranée. Entre Marseille et Cassis, ils forment un paysage unique au monde : les calanques. Une succession de falaises et de criques encaissées. Pour les préserver, un Parc National a été créé en 2012. Nous accompagnons deux gardes sur les calanques les plus vertigineuses et suivons Gilles Panzani. Avec son association « Calanques buissonnières » il organise chaque année une grande opération de nettoyage pour préserver un joyau naturel, Port-Miou.

Côté mer, des naturalistes et des plongeurs spécialistes des grandes profondeurs débutent un inventaire du corail rouge. La préservation de cette espèce est un enjeu majeur pour le Parc National.

Un film réalisé par Dominique Lenglart, Une production Capa avec la participation de France 3




EN VIDEOS
C'est une très belle émission que l'on a pu voir avec surtout des plans magnifiques de la Montagne Sainte victoire ou d'Aix en Provence, réalisés par des avions, hélicoptères ou drones, le reste du Pays d'Aix comme ses villages et autres massifs n'a hélas pas été montré à l'exception de quelques batisses !

Voici tous les reportages consacrés à La Ste Victoire


Et à Aix en Provence


Diaporama photos des vues aériennes
Des racines et des ailes - 13 avril 2016
/ 1 Commentaires






C'est un nouveau cours de géographie que les français ont pu prendre ce lundi 11 janvier 2016 en regardant la télévision et plus précisément la série de TF1 Camping Paradis. Dans ce 42e épisode intitulé "Les vacances du camping", Tom (Laurent Ournac), André (Thierry Heckendorn), Aurélie (Aurélie Konaté) et Xavier (Patrick Guérineau) et Christian Parizot quittent leur camping de Martigues pour partir en vacances en Corse faire une randonnée.

Jusque là rien d'anormal mais sitot leur descente de bateau sur l'ile de beauté et quelques routes sinueuses visiblement en Corse du coté de Bastia, on se rend compte que leur destination est en réalité dans une propriété située au pied de la Montagne Sainte Victoire, où ils retrouvent alors leur guide : la superbe ex miss France Laury Thilleman (Emma Paoli) et son père Michel Jonaz (Mr Paoli). Leur randonnée sera elle aussi en grande partie sur les sentiers de la montagne de Cézanne, mais aussi dans la Sainte Baume et sur les cotes varoises. La Corse lieu soit disant de tournage de cet épisode n'est que peu présente. Le tournage a eu lieu fin septembre dernier.

Après avoir découvert cet automne que la Montagne Sainte Victoire était toute proche du lac de Sainte Croix dans la série "Les mystères du lac", (Voir ici)on a donc appris ce lundi que notre belle Sainte Victoire qui fait face à Trets est en réalité en Corse !!! Une sacrée surprise donc, on en perd véritablement notre géographie décidement... Les tretsois originaires de Corse doivent en être tous chamboulés...


DIAPORAMA PHOTOS des séquences où apparait la Ste Victoire dans l'épisode
La Ste Victoire corse dans Camping Paradis


Les acteurs eux ont reconnu sur les réseaux sociaux que le tournage avait bien eu lieu dans la Ste Victoire :

Sainte victoire ... #campingparadis #cadredefou #vendrediauboulot

Une photo publiée par Laurent Ournac (@laurentournac) le

En vrai c est beau ... #tournage #campingparadis #randonne #saintebaume

Une photo publiée par Laurent Ournac (@laurentournac) le

 

Passion panorama 🌄 The end.

Une photo publiée par Laury Thilleman (@laurythilleman) le


 

Take a walk on the wild side 🌼🐝🌄

Une photo publiée par Laury Thilleman (@laurythilleman) le














La nuit aura été rude, éprouvante même, pour cinq adolescents âgés d'une quinzaine d'années, bloqués toute la nuit dans le massif de Sainte-Victoire. Ces jeunes, des scouts, étaient partis se promener mardi 27 octobre 2015 dans la journée, mais en fin de journée ils se sont trouvés dans l'impossibilité de redescendre : ils ne retrouvaient plus leur chemin. La faute au mauvais temps, et particulièrement au brouillard. Bloqués sur une façade escarpée du massif, les jeunes ont réussi à se protéger derrière des rochers. Et ils avaient emporté de l'eau, de la nourriture et des sacs de couchage.

Vers 23 heures, ces adolescents avaient heureusement réussi à donner l'alerte avec leurs téléphones portables et très vite, les sapeurs-pompiers puis les gendarmes ont été prévenus et mobilisés pour retrouver les adolescents.

Des équipes de recherche se sont mobilisées, notamment une dizaine de pompiers du Grimp (groupe de recherches et d'intervention en milieu périlleux) venus des casernes d'Aix, Luynes et Gardanne, pour tenter de localiser ces jeunes promeneurs. Lesquels avaient eux-mêmes bien du mal à se situer dans le massif. Les recherches ont duré une bonne partie de la nuit, et c'est finalement vers 6h que les jeunes, qui avaient été localisés par les gendarmes notamment, ont pu être retrouvés, sains et saufs.

Les températures n'étaient pas trop basses, mais le principal danger était la chute, d'où le déploiement de pompiers et de gendarmes.



Article publié par S.P.-B. , dans LA PROVENCE, Jeudi 29 octobre 2015













=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...