Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Sainte-Victoire


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités


Selon le SDIS 13, avec des informations relayées par MARITIMA un avion de tourisme de petite taille se serait écrasé dans le massif de la Sainte-Victoire ce mardi 7 mai 2019 après-midi, vers 16h. Un appel de détresse a bien été reçu, et d'importants moyens de secours déployés sur place, parmi lesquels des hommes du GRIMP (dont certains de Martigues). Le crash serait situé dans un secteur particulièrement escarpé, contre la falaise.

Un crash d'un petit avion de tourisme s'était déjà produit le 4 novembre 2010 sur la montagne.
D'après différents médias, Le crash se serait produit sur le massif sud , près de Saint-Antonin-sur-Bayon. Plusieurs témoins ont appelé les secours peu vers 16h après avoir entendu un bruit et constaté une épaisse fumée se dégager de la paroi sous la croix de Provence. Un hélicoptère doit accompagner les secours sur le site difficile d'accès, indiquent les sapeurs-pompiers à France Bleu Provence qui ont débuté leurs opérations à 16h20. On ignore à cette heure s'il y a des victimes.




=>La montagne Sainte-Victoire et ses crashs les plus marquants
=> NOVEMBRE 2010 : Un avion se crashe contre la montagne Sainte-Victoire




18h; Selon FRANCE3 et des infos des services du SDIS 13, il s'agit d'un avion de petite taille d'une personne. La phase de reconnaissance est compliquée en raison des difficultés des secours pour accéder au lieu de l'accident.

19h, Selon LaProvence.com le crash concerne un aéronef qui s'est écrasé en dessous de la brèche des Moines. De la fumée s'échappe de la carcasse de l'appareil qui se serait désintégré. A priori il n'y aurait qu'une seule personne à bord et celle-ci serait décédée. Pour l'instant, une seule équipe de sapeurs-pompiers est au contact de la victime. Au total, à 18h, 26 engins et 57 personnels sont sur place. Parmi eux, des équipes spécialisées, le Grimp, qui viennent d'Arles, de Gardanne, d'Aubagne, de Cassis et de Martigues pour évaluer les dégâts. Un hélicoptère de l'armée de l'air se rend aussi sur place ainsi qu'un second, basé à Digne-les-Bains pour récupérer personnel et matériel au pied de la montagne.

LE RECIT DES OPERATIONS PAR LE QUOTIDIEN LA PROVENCE DU 8 MAI 2019


Hier vers 16h30 le GRIMP13 est engagé sur la montagne Sainte Victoire pour un crash d'avion. À leur arrivée les secouristes ont pu constater qu'il s'agissait d'un avion bi places avec à son bord une victime. 3 unités du GRIMP13 ont été engagé sur l'intervention renforcé par le choucas 04 avec à son bord un binôme pghm et un medecin.





LES PREMIERS ELEMENTS DE L'ENQUETE

Mardi en fin d'après-midi, un ULM se crashait sous la brèche des Moines, quelques mètres en dessous de la croix de Provence de la montagne Sainte-Victoire. La fumée noire a été filmée par quelques randonneurs qui ont alors donné l'alerte. Les sapeurs-pompiers avaient alors déployé un important dispositif. comprenant également des équipes du Groupement de reconnaissance et d'intervention en milieux périlleux (Grimp) afin d'atteindre le lieu du drame.

Mais les secouristes n'ont pu que constater le décès du pilote. Ce dernier, àgé de 62 ans, et originaire de Mimet, était affilié à l'aéroclub Nostradamus de Salon-Eyguières, d'où il avait d'ailleurs décollé. Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est une défaillance technique qui serait à l'origine du crash. "Un appel de détresse a été émis à 16h16 par le pilote et reçu par l'aérodrome d'Aix-les-Milles. Il faisait état d'une difficulté technique, confirme le vice-procureur de la République d'Aix, Rémy Avon, écartant de ce fait la défaillance humaine ou l'intervention extérieure, tel un tir de chasseur.

Selon les témoins entendus, rapporte encore le vice-procureur, l'appareil effectuait peu avant l'impact fatal, des "circonvolutions au-dessus de la paroi rocheuse". Reste désormais aux enquêteurs à déterminer d'où provenait cette défaillance.

LA PROVENCE 11/05/2019




Une semaine après le drame, l'épave, du moins une grande partie était toujours sur les falaises de la montagne, comme le montrent ces photos envoyées par un randonneur prise le 14 mai
Photos G.F.












Nouveauté dans la vallée en cette année de Marseille Provence Année de la gastronomie 2019 puisque Le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône et la Réserve Naturelle de Sainte-Victoire avaient eu la belle idée d'organiser une immense "Chasse aux oeufs de Paques" ou plutot une chasse aux oeufs de dinosaures, sur le Domaine Départemental de Roques-Hautes ce dimanche 21 avril de 11h à 15h ! Un lieu chargé d'histoire où il y a des milliers d'années vécurent toutes sortes de dinosaures , le département a donc voulu remonter dans le temps et permettre aux enfants (de 3 à 11ans) de découvrir les richesses de notre réserve naturelle de manière ludique et gastronomique !

Un évènement qui malgré le temps très nuageux a eu un grand succès avec des centaines de participants, il fallait s'inscrire pour participer mais certains se sont quand même incrustés et l'attente pour les participants fut assez longue au départ vu le monde. Une chasse aux oeufs qui était en réalité plus une sorte de successions d'ateliers puisqu'il fallait valider trois ateliers sur les dinosaures : les œufs, les senteurs des plantes de Provence, puis sur les animaux et une fois cette tache accomplie le groupe devait aller chercher un œuf en plastique dans une zone délimitée. Mais par manque d'organisation cette chasse ne s'est pas super bien passée. Chaque participant pouvait cependant alors repartir avec une reproduction en chocolat d’un véritable œuf de dinosaure, fabriqué par la Chocolaterie du Panier.

Pour les plus petits, il fallait récupérer 4 œufs en plastique de couleur différente et en échange ils avaient aussi l’œuf de dino en chocolat.

Après la chasse aux oeufs, un village avec des stands et animations attendaient aussi les participants avec un Espace d'informations sur les dinosaures et la biodiversité en Provence, avec possibilité de s'inscrire pour des balades en âne, Les vignerons du Mont Venturi présentaient leur vin, un Atelier pour enfants était aussi présent sur la découverte de fleurs comestibles, fabrication de nichoirs à mésanges, de masques de dinosaures ou encore en apprendre plus sur les traces des dinosaures, leur installation sur la terre, les fossiles…
Les familles pouvaient également piquer niquer sur place à midi. Pour couroner le tout les participants ont reçu la visite de la Patrouille de France qui les a survolé avec sa fameuse trainée tricolore à 13h07 (Photos à voir ici)

Malgré quelques soucis d'organisation pour cette première, l'évènement fut apprécié des familles et offrait un beau divertissement pour les enfants.








Photos : A. Bolzer Guarese














La nouvelle n'avait été annoncée que la veille au soir sur leur page facebook, et fut une belle surprise en ce dimanche de PAQUES. La Patrouille de France a en effet survolé ce dimanche 21 avril 2019 à 13h07 précise, un horaire respecté à la minute près la Montagne Sainte Victoire, avec en bonus pour la première fois de mémoire sur ce lieu son magnifique lacher de trainée tricolore bleue blanc rouge. Toute la vallée a alors pu en profiter. Une trainée qui est cependant intervenue un peu trop tot en amont puisqu'elle a surtout concerné le plateau du Cengle.

Les 8 aéronefs en formation triangle accompagnés de deux accompagnateurs, sont ensuite passés derrière la montagne Ste Victoire coté Nord, avant de revenir et traverser la vallée à la perpendiculaire et grosse surprise survoler TRETS au milieu des nuages, avec leur grand bruit.

Ils ont ensuite pris la direction de l'île de Porquerolles qu'ils ont survolé 9 minutes plus tard et sont enfin allés sur l’île de beauté où ils passeront une semaine d’entraînement . Mais avant cela ils sont aussi passés au dessus de nombreux sites de la Corse une demie heure après Trets. Un très beau spectacle, dommage que le temps était si gris cependant. Leur dernier passage à Trets remonte de mémoire au 11 Aout 2016.

Au dessus de la Ste Victoire, vu de Trets




La patrouille vu Des Michels

Photo Divinecomedie

La patrouille au dessus de Trets


Photo C Cantat à Trets

Domaine de Roque Haute au pied de la Ste Victoire (Photo A Bolzer Guarese) ►


Si vous avez pris des photos de leur passage sur la Ste Victoire n'hésitez pas à me les envoyer ;-)
Remerciements aussi aux internautes tretsois.








C'est un article publié dans le quotidien LA PROVENCE du 22 Novembre 2017 qui scandalise ! En effet un projet de parc éoliens de 22 éoliennes de 125 mètres de haut est en cours dans le paysage magique de Sainte Victoire à l'Est de celui ci pas très loin de Pourrières, du coté d'Artigues, Ollières dans le Var. Un secteur qui a été ravagé cet été par d'immenses incendies et le lieu choisi est donc le lieu où vous voyez toutes ces flammes cet été une nuit....

Et si une commune serait particulièrement impactée visuellement par ces horribles machines extrèmement hautes, c'est bien la notre TRETS qui a un panorama splendide sur toute la vallée et donc sur ce coin ci . On verrait donc de jour ces mats, alors que le paysage a déjà été abimé ces dernières années par un parc photo-voltaique dans le coin, bien visible de Trets, mais aussi de nuit puisque l'on verrait 22 lumières clignotantes en permanence !

Dès la parution de cet article Maryse Joissains présidente du Pays d'Aix a annoncé sa colère et qu'elle ferait voter une motion au conseil du territoire le 29 novembre, mais aussi en conseil municipal d'Aix le 13 décembre.

Voici les paysages vus de Trets et où on retrouverait ces machines ....



DOSSIER DE LA PROVENCE PARU LE 22 NOVEMBRE 2017
Un projet de 22 éoliennes sur les communes d'Artigues et Ollières, dans le Var, ressurgit après dix ans de procédures devant les tribunaux

C'est un projet vieux de dix ans, dont on n'entend guère parler dans les Bouches-du-Rhône. Et pourtant, de l'autre côté de la frontière départementale, à 11 kilomètres à peine du Pic des Mouches, plus haut sommet de la montagne Sainte-Victoire, un parc éolien pourrait voir le jour. Le projet porté par la société Provencialis, filiale d'Éco Delta, prévoit d'implanter 22 éoliennes de 125 mètres de haut, pales comprises, sur les communes d'Artigues (au Colle Pelade) et d'Ollières (sur les crêtes Carraire Est et Carraire Ouest). Dès 2008, un vent de contestation avait poussé des associations à attaquer le permis de construire, jusque devant le Conseil d'État. Mais en 2015, la plus haute juridiction administrative a tranché en déboutant les opposants, considérant notamment que le projet n'avait pas d'impact significatif sur la perception du massif Sainte-Victoire.

Aujourd'hui, deux ans plus tard, la société Provencialis vient de réactiver le dossier en déposant auprès de la préfecture du Var, une demande d'autorisation de défrichement de 25 hectares, la précédente étant depuis devenue caduque. Un coup dur pour les opposants. "Le projet revient comme il est arrivé : en souterrain", déplore Charles Rouy, viticulteur, propriétaire du château d'Ollières et président de l'association de Défense du cadre de vie Sainte-Victoire (Decavi), qui poursuit le combat de son père décédé depuis, épaulé par son épouse Camille. "Ce projet va défigurer un site extraordinaire, un désert au coeur de la Provence, aride, pelé mais magique ! Et tout ça pour de purs intérêts financiers. Il n'y a aucun intérêt écologique, seulement un intérêt économique", affirme Charles Rouy qui insiste : "Il y aura un réel impact paysager et environnemental. C'est un site avec des écosystèmes extraordinaires. Et puis ces éoliennes seront dans le champ visuel de l'abbaye de Saint-Maximin et de la Sainte-Victoire."


Avis réservé de la Dreal
Des arguments que développe également Gilles Cheylan, ex-directeur du Museum d'histoire naturelle d'Aix et aujourd'hui président du Conseil scientifique régional du patrimoine naturel, qui a adressé à titre personnel un avis au commissaire-enquêteur, avant la fin de l'enquête publique, le 20 octobre. "Bien que les communes d'Artigues et d'Ollières soient situées hors du périmètre du Grand Site Sainte-Victoire, l'impact paysager et écologique sera non négligeable pour le massif", dit-il. Impact visuel "considérable", au regard de la hauteur des éoliennes, impact environnemental "majeur" car le projet, écrit le scientifique, "porte atteinte à un habitat naturel fortement menacé en Provence, qui abrite de nombreuses espèces rares, voire endémiques". Selon Gilles Cheylan, le dossier de la société Provencialis présente plusieurs points faibles : "On est en mesure de se demander si les impacts ont bien été évalués, explique-t-il. Si ces impacts sont faibles, les mesures compensatoires sont alors trop réduites. Enfin, le pétitionnaire doit avoir l'autorisation de détruire des espèces protégées. Ces demandes dérogatoires doivent être introduites auprès du préfet, or cela n'a pas été fait, sauf pour le criquet hérisson."

De son côté, la Dreal, l'Autorité environnementale saisie dans le cadre de la procédure de demande de défrichement, a émis un avis, consultatif, réservé sur l'étude d'impact fournie par la société Provencialis. Elle pointe de nombreuses "imprécisions", "omissions" et "incohérences""Les insuffisances qui subsistent sur certains sujets ne permettent pas de rendre pleinement compte des impacts du projetNous avons pris en compte l'avis de la Dreal, Nous réalisons des études complémentaires que nous remettrons aux services de l'État.

La société Provencialis, filiale d’Eco Delta, entreprise spécialisée dans le développement de projets éoliens, est toujours dans l’attente de l’autorisation de défrichement en vue de la construction de son parc de 22 éoliennes sur Artigues et Ollières. Pour répondre aux remarques de la Dreal, qui a émis un avis réservé, "nous réalisons des études complémentaires que nous allons remettre aux services de l’Etat", affirme Andréa Jouven. "Notre volonté, poursuit la présidente d’Eco Delta, est d’avoir un projet le plus transparent et exemplaire possible." Réfutant agir "en catimini", Andréa Jouven insiste : "Toutes les décisions administratives ont été publiques. Tout a été fait dans les règles de l’art, tout a été publié comme il se doit."
La société met par ailleurs en avant le soutien qu’elle reçoit de plusieurs associations environnementales : CEN Paca, LPO Paca et GCP. Des structures qui devraient intégrer le comité de pilotage que Provencialis a décidé de créer "une fois que nous aurons toutes les autorisations nécessaires", pour assurer le suivi du projet et diriger la mise en œuvre des mesures de traitement et de compensation de l’impact environnemental.

Quant au lieu d’implantation choisi pour le projet, Provencialis vante les atouts du site : une grande étendue, loin des habitations, proche d’une ligne haute tension sous-utilisée à ce jour, proche d’une ligne RTE. "Ce projet de parc éolien est important pour la région, déficitaire en énergie, appuie Andréa Jouven. C’est un projet d’avenir pour les générations futures."

S.Durand LA PROCENCE 22/11/2017








FEVRIER 2019 AU 13h TF1
Un an et demi a passé et le projet scandalise toujours autant, de nombreuses pétitions circulent sur internet tandis qu'un sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h de TF1 le 08 février 2019 présenté par Jean-Pierre Pernaut.

Un parc éolien va voir le jour près de la montagne Sainte-Victoire. Mais ce projet ne ravit pas forcément les riverains.
Les projets éoliens se multiplient en région, particulièrement dans les zones naturelles. En Provence, un parc de 22 éoliennes est envisagé au pied de la montagne Sainte-Victoire, un site pourtant classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Un chantier dont les riverains et les défenseurs de l'environnement n'en veulent pas. Non seulement de nombreuses espèces protégées vont être détruites mais le décor du site en question le sera également.

/ 3 Commentaires






Six blocs de rochers risquaient de se détacher aux abords de la prairie du domaine départemental de Roques-Hautes, lieu où se rendent de nombreuses classes en sortie scolaire. Les services du Département ont donc fermé l’accès et engagé la procédure pour la réalisation des travaux de mise en sécurité. Réouverture annoncée au printemps.

Plus de 450 000 personnes visitent chaque année le domaine départemental de Roques-Hautes, situé sur les communes d’Aix-en-Provence, de Beaurecueil, du Tholonet, de Saint-Antonin-sur-Bayon et de Saint-Marc de Jaumegarde. Reliefs accidentés et crêtes en forme rocheuse, le domaine est régulièrement victime de l’usure du temps, ce phénomène naturel dû au gel et au dégel, mais aussi aux pluies.

C’est d’ailleurs ce qui est arrivé il y a peu avec un rocher qui s’est détaché aux abords de la crête de Marbre, pour terminer sa course dans la prairie, fort heureusement en l’absence de visiteurs. Le Département des Bouches-du-Rhône a immédiatement fermé la prairie et commandé une étude sur l’instabilité des rochers. « La conclusion est formelle : 80 blocs sont instables et 6 au moins présentent un risque imminent de détachement, explique Philippe Palmaro, responsable du secteur Nord-Est dans le département. Des travaux d’urgence de purge ou d’attachement ont donc été commandés et un périmètre de sécurité installé. » Les travaux seront d’assez courte durée une fois toutes les études réglementaires effectuées : fin avril, pour le retour des beaux jours, la prairie de Roques-Hautes devrait être à nouveau ouverte au public.

Sources et photos : Conseil Départemental 13






C'est un nouveau cours de géographie que les français ont pu prendre ce lundi 11 janvier 2016 en regardant la télévision et plus précisément la série de TF1 Camping Paradis. Dans ce 42e épisode intitulé "Les vacances du camping", Tom (Laurent Ournac), André (Thierry Heckendorn), Aurélie (Aurélie Konaté) et Xavier (Patrick Guérineau) et Christian Parizot quittent leur camping de Martigues pour partir en vacances en Corse faire une randonnée.

Jusque là rien d'anormal mais sitot leur descente de bateau sur l'ile de beauté et quelques routes sinueuses visiblement en Corse du coté de Bastia, on se rend compte que leur destination est en réalité dans une propriété située au pied de la Montagne Sainte Victoire, où ils retrouvent alors leur guide : la superbe ex miss France Laury Thilleman (Emma Paoli) et son père Michel Jonaz (Mr Paoli). Leur randonnée sera elle aussi en grande partie sur les sentiers de la montagne de Cézanne, mais aussi dans la Sainte Baume et sur les cotes varoises. La Corse lieu soit disant de tournage de cet épisode n'est que peu présente. Le tournage a eu lieu fin septembre dernier.

Après avoir découvert cet automne que la Montagne Sainte Victoire était toute proche du lac de Sainte Croix dans la série "Les mystères du lac", (Voir ici)on a donc appris ce lundi que notre belle Sainte Victoire qui fait face à Trets est en réalité en Corse !!! Une sacrée surprise donc, on en perd véritablement notre géographie décidement... Les tretsois originaires de Corse doivent en être tous chamboulés...


DIAPORAMA PHOTOS des séquences où apparait la Ste Victoire dans l'épisode
La Ste Victoire corse dans Camping Paradis


Les acteurs eux ont reconnu sur les réseaux sociaux que le tournage avait bien eu lieu dans la Ste Victoire :

Sainte victoire ... #campingparadis #cadredefou #vendrediauboulot

Une photo publiée par Laurent Ournac (@laurentournac) le

En vrai c est beau ... #tournage #campingparadis #randonne #saintebaume

Une photo publiée par Laurent Ournac (@laurentournac) le

 

Passion panorama 🌄 The end.

Une photo publiée par Laury Thilleman (@laurythilleman) le


 

Take a walk on the wild side 🌼🐝🌄

Une photo publiée par Laury Thilleman (@laurythilleman) le








/ 2 Commentaires






Le 26 avril 2018, le quotidien LA PROVENCE avait consacré une page très interressante aux randonnées à faire dans la Montagne Sainte Victoire, belle activité de vacances.
Attention à bien se renseigner sur l'accès autorisé ou non, aux massifs avant d'y aller, en raison du vent.







Triste actualité révélée par LA PROVENCE du jeudi 6 juin 2018

Sainte-Victoire : un cadavre découvert sous la croix de Provence
C'est un groupe de randonneurs qui a donné l'alerte, mardi 4 juin 2018, en toute fin d'après-midi, apercevant ce qui ne pouvait guère être qu'un corps humain, gisant au pied d'une falaise de près de cent mètres de hauteur, juste à l'aplomb de la croix de Provence, sur la commune de Saint-Antonin-sur-Bayon.
Aussitôt, le Sdis a dépêché sur les lieux une équipe du groupe d'intervention en milieu périlleux (Grimp) ainsi qu'un hélicoptère de la sécurité civile en raison de la difficulté d'accès au site. Mais le médecin, qui a dû être hélitreuillé au pied de la falaise, n'a pu que constater le décès de la victime.

Une mort qui, de toute évidence, remontait à plusieurs jours, voire plusieurs semaines déjà. Le cadavre a par la suite été déplacé par les secours héliportés, vers un site plus à même de permettre la poursuite des premières constatations médico-légales dans de meilleures conditions.

Si l'identité de la victime n'a pour l'heure pas été dévoilée, tout pourrait laisser à penser que cet homme effectuait une randonnée dans le massif de Sainte-Victoire. Aussi, la piste de la chute accidentelle serait privilégiée, en l'état des investigations menées par les gendarmes de la brigade Rousset.






Après les chutes de neige de mercredi 28 février nous n'avions pas pu voir notre belle montagne Ste Victoire ce jeudi en raison des nuages, ce vendredi 2 mars ce fut chose faites, en partie au petit matin et celle ci a dévoilé un joli petit manteau blanc de neige. La dernière fois qu'elle était ainsi remonte au 2 décembre dernier.

Montagne Ste Victoire enneigée - 2mars2018

Montagne Ste Victoire enneigée - 2mars2018

Montagne Ste Victoire enneigée - 2mars2018


=> Après une tempête historique, la Sibérie tretsoise se reveille en découvrant de nombreux dégats....
=> Des centaines d'automobilistes bloqués comme il y a 17ans, le même jour sur l'A8 par la neige à hauteur de Trets : REPORTAGE
=> BFM TV débarque à Trets pour s'interresser aux conséquences de la météo : VIDEO
=> Trets se transforme en violente Sibérie avec un record, la neige elle fête tristement ses 17ans : Toutes les infos, VIDEOS & PHOTOS








Le 2 décembre 2017 dernier la vallée était recouverte d'une épaisse couche de neige. Retour sur ce bel épisode de neige avec deux très jolies videos de la montagne Sainte Victoire filmée sur ses pentes et sommets



Ou par drone







Il y avait encore foule cette année dans les vignobles tretsois le samedi 21 octobre 2017. Ce jour là, L’Association des Vignerons de la Sainte-Victoire organisait en effet son 16ème Rallye Découverte des Vins de la Sainte-Victoire.

Après être parti l'an passé du gymnase de la Gardi de Trets, retour à Rousset, salle Emilien Ventre pour les 1030 participants soit la jauge maximum du rallye. "C'est notre plafond annuel , on ne peut pas dépasser ce chiffre, chaque année on a environ 300 demandes supplémentaires que l'on doit refuser, mais qu'on garde en priorité pour les inscriptions de l'année suivante" précise Olivier Sumeire président de l'association. Une vingtaine de vignobles (mais aussi la coopératives des Herbes de Provence de Trets) participaient à la manifestation cette année, et recevaient ainsi les participants le temps d’une journée d’automne pour une découverte conviviale et ludique de leurs caves et de leurs domaines.

En voiture et par équipe, les participants sont ainsi partis vers 9h, sur un parcours ponctué d’énigmes et de rencontres avec les vignerons avec des paysages magnifiques et des gens très accueillants et disponibles. Dans les vignobles fraîchement vendangés, diverses animations étaient ainsi proposées pour faire découvrir l’univers du vin : travail de la vigne, vinification et élaboration des vins, initiation à la dégustation, histoire de la vigne et du vin, accords mets/vins. Au chateau Sumeire le public retrouvait notamment un atelier agricole pour apprendre le travail du sol, de la taille, un autre sur les vins nouveaux avec des cépages différents, mais aussi quelques exposants d'art, de superbes voitures anciennes etc. A Grand Boise des exposants étaient aussi présents et visites des installations proposées.


A midi pour la Pause déjeuner un Déjeuner était servi dans les caves et domaines afin de partager ce moment avec les vignerons. Leur circuit achevé avec de nombreuses questions à répondre, dont une sur Trets portant sur les vitraux de l'église. "A quelle date ont été classés les magnifiques vitraux du XIXe siècle, réalisation de l’atelier du maître Louis André, par les monuments historiques ? Quand ont-ils été restaurés ? " avec pour réponse "janvier 2008".

Retour à la salle Emilien Ventre, en fin d'après midi pour le Quizz interactif traditionnel animé par Laurent Menel avec le Concours de France Bleu Provence et la Remise des prix et cocktail dinatoire en présence de plusieurs élus. Le public participant s'est une fois encore régalé , bien bu, tout en apprenant beaucoup de choses sur le monde de la vigne.

Des vignobles qui sortent d'un bon mois de vendange entre mi aout et fin septembre "Malgré l'absence de pluie, les vendanges ont été exceptionnelles niveau qualité cette année, au niveau quantitatif les baisses de rendement sont plus faibles qu'ailleurs dans ce secteur de la Ste Victoire en raison de la typologie des sols qui sont des sols argilo calcaire , où l'argile retient l'humidité et la restitue en cas de sécheresse. " explique le président Mr Summeire pour son domaine Chateau Summeire et de préciser "Globalement à quelques exceptions c'est le cas dans tous les domaines".



Trets au coeur de la Provence s'est rendu cette année à Chateau Sumeire, Grand Boise et Ferry Lacombes



Participation photos : Association des Vignerons de la Sainte-Victoire.







Acté en mai 2016, le déménagement de l'Association des Vignerons de la Sainte-Victoire a déjà démarré. Après plus de vingt ans d'occupation, l'association a en effet quitté en juin dernier sa superbe salle du château des remparts de Trets, dont ils étaient, depuis le départ de l'office du tourisme, les derniers occupants à temps plein. Le lieu est désormais malheureusement totalement vide, en dehors des périodes d'expo ou spectacles.

Un départ qui est un peu prématuré puisque leurs nouveaux locaux au pied de la Ste Victoire dans La Maison Sainte-Victoire de St Anthonin ne sont toujours pas terminés car toujours en travaux. Interrogé sur le sujet, Olivier Sumeire le président de l'association a expliqué que le "conseil départemental nous avait donné une fenêtre de travaux pour la Maison Ste Victoire plus rapide. Le bail avec Trets, arrivant à son terme on est donc hébergé temporairement à Puyloubier en attendant que les travaux soient terminés, ce qui devraient être fait au printemps 2018"., précisant que cette période de transition avait été envisagée dès le départ.


Interrogé par LA PROVENCE du 18 juin 2017 il expliquait par ailleurs au sujet de ce déménagement "La Vinothèque du Château de Trets nous a bien rendu service pendant 20 ans. On a été très content d'y vivre et on dit encore merci d'y avoir été hébergé. Mais les cartes ont été rebattues. L'association a changé de dynamique et de dimension. D'une personne de permanence, on est passé à trois et aussi à un rythme de réunions qui a augmenté considérablement. Outre le besoin de surface de locaux supplémentaire, la problématique de la visibilité, de l'image et de la communication se posait.

A Trets, des journalistes tournaient parfois 30 minutes dans le village pour se garer. D'où le besoin d'un outil plus adapté. Ici, à la maison Sainte-Victoire, on se gare tout de suite et le visiteur arrive dans une carte postale à couper le souffle. L'idée de s'y installer est d'ailleurs née un mois dejuin en sortant d'une conférence sur le vin donnée avec Jean-Jacques Balikian. On regardait le paysage en se disant que c'était beau à pleurer. Et en montant le Cengle, on avait vu partout des vignes à nos pieds. À partir delà, j'ai entamé les discussions avec le Département et les planètes se sont alignées cette année. À la fin des travaux, au printemps prochain, on aura 120 m2 de locaux dont un caveau de vente. Son chiffre d'affaires sera anecdotique mais il sera la vitrine idéale pour faire goûter les vins de nos divers domaines et y orienter les clients. De même on bénéficiera de la salle de réunion existant en sous-sol. On n'en demande pas plus pour être heureux."









=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...