Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

›› Suite de l'agenda tretsois











  • Le Journal tretsois
  • Travaux


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015





Alors que le massif du Regagnas a été la proie des flammes ce 27 juillet il est bon de faire un petit rappel puisqu'il semblerait que bon nombre de départs d'incendies soient dus à la négligence des particuliers. Avec le Collectif Tretsois Face au PPRIF voici les différentes informations sur les réglementations en vigueur :

Envie de vous balader ? BESOIN DE FAIRE DES TRAVAUX ? Soyez attentif : en été, les massifs forestiers des Bouches-du-Rhône connaissent une vulnérabilité extrême aux risques d'incendie. Par conséquent, leurs accès sont restreints pendant les 4 mois de la saison estivale.
→ CONSULTER LA CARTE DES ACCÈS AUX MASSIFS ←

Pour limiter les risques, plusieurs dispositifs de prévention et d’alerte se mettent en place :
- du 1er juin au 30 septembre, par arrêté préfectoral, les conditions d'accès, de circulation et de présence du public dans les massifs forestiers ainsi que les travaux dans les espaces exposés du département sont restreints.
Pour vous informer sur ces restrictions, vous pouvez consulter la carte des accès aux massifs disponible sur notre site Web. Elle est actualisée chaque jour, à 18 heures pour le lendemain, et concerne 90 communes. Chaque massif y est indiqué, son accessibilité étant déterminée en fonction de la météorologie et de la sécheresse.

À noter : la carte des accès aux massifs comporte un code à trois couleurs (orange, rouge et noir). Elle distingue les dispositions applicables au public de celles applicables aux travaux
- pour vous protéger, un dispositif opérationnel départemental de surveillance des massifs forestiers et de prévention des incendies de forêts est également mis en œuvre. Il prend en compte le caractère indissociable de la prévention et de la lutte.

Propriétaires, promeneurs, face aux risques soyez vigilant-e-s :dans la prévention, la veille, l’alerte et la diffusion de l’information, votre participation est cruciale.

Voici les arrêtés préfectoraux suivants :

REGLEMENTATION EMPLOI DU FEU

Reglementation Emploi Du Feu by TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE on Scribd



REGLEMENTATION TRAVAUX ETE

FEU Plaquette Tvx Particuliers by TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE on Scribd









Après les travaux de Leo Lagrange, Rue Feraud, du tour de ville, de l'avenue Jean Jaurès dont la seconde phase débute ce 10 juillet 2017, une nouvelle avenue va avoir droit à un lifting cet été : L'avenue Marius Jatteaux, celle qui longe le stade Burles. Une avenue qui n'est pas dans un état catastrophique mais dont la chaussée est assez abimée en raison des multiples tranchées qu'elle a subit ces dernières années. Les travaux dureront deux mois et demi normalement et s'échelonneront du LUNDI 17 JUILLET JUSQU'AU VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017, si tout va bien ! Durant toute la durée des travaux la circulation sera INTERDITE sur celle ci et les tretsois devront donc faire des détours supplémentaires, puisque depuis le nouveau sens de circulation mis en place depuis 2012 cette rue était devenue le passage obligé pour rallier les lotissements !

Le 6 juillet dernier la société Colas qui s'occupera de réaliser ces travaux (elle s'occupe déjà de Jean Jaurès) expliquait ainsi sur le parking du collège aux riverains ce à quoi ils devaient s'attendre pendant ces travaux et ce qui va être réalisé. Mais si lors des précédentes réunions du style pour le centre ville, Jean Jaures etc les réunions avaient attiré peu de monde, avec des questions rares cette réunion fut tout l'inverse, puisque le responsable des travaux fut assailli de questions bien précises de toutes sortes de la part d'environ 25 habitants de l'avenue. Il eu bien du mal à faire face à toutes ces demandes, en étant seul, sans son collègue comme lors des précédentes réunions et sans les élus aux travaux. Seul le premier adjoint était présent cette fois avec les responsables des services techniques. Les habitants qui l'interrogeaient principalement sur l'accès qu'ils auront à leurs maisons, les coupures d'eau et d'électricité à venir, la rénovation des réseaux, la sortie des chemins etc, ont cependant pu obtenir avec précision les réponses auxquelles ils attendaient et devront s'armer de patience pendant ces deux mois et demi.


Concrètement, si l'avenue va être totalement rénovée, visuellement rien ne devrait beaucoup changer. Les trottoirs seront à l'identique de maintenant à quelque chose près, en étant par exemple un peu élargi en partie basse avec une chaussée un peu diminuée à 3.25m, pour faire ralentir les voitures, un plateau traversant en béton désactivé sera mis en place à la sortie du parking du collège pour là aussi faire ralentir la circulation et mieux sécurisé les piétons. Les trottoirs resteront en goudron. Niveau place de stationnement les trois parkings ne seront pas touchés et le nombre de places de stationnement sur l'avenue devrait rester sensiblement le même à une ou deux près pour améliorer la sortie de véhicules des chemins perpendiculaires.

L'intégralité des réseaux sous terrain seront rénovés : eau potable, pluvial, assainissement, électricité, des fourreaux pour la fibre seront passés. Les réseaux aériens enterrés, l'éclairage qui a été remplacé il y a environ un an ne changera pas.
A noter que les habitants ont demandé à ce que le bas de l'avenue entre l'avenue Max Dormoy et le parking du collège repasse en double sens, la demande sera étudiée leur a t'on répondu.

Seuls les riverains pourront accéder à l'avenue pendant les travaux, à partir du haut de l'avenue. Les travaux commenceront par le bas. Les habitants devront au maximum se garer sur le parking du gymnase pour accéder à la piscine cet été ou au collège à la rentrée. Mais pour la rentrée rien de précis n'a encore été décidé tout dépend de l'avancée des travaux à ce moment là. Un cheminement piéton sera évidemment mis en place.



/ 1 Commentaires






Comme vous le savez profitant de ses contrats de subventions avec le conseil départemental et CPA qui courent jusqu'en 2018 mais aussi de la menace de prise en main de la voirie par la métropole d'ici 2020 la municipalité s'empresse de rénover la commune entièrement depuis un an et demi. Après avoir rénové une grande partie du tour de ville depuis juillet dernier avec Esquiros, Boyer et Vauban, la mairie va attaquer la 4e et dernière phase de rénovation du centre ville dès le mois de mai. Vous l'avez ainsi remarqué depuis la mi mars deux panneaux ont été posés sur l'avenue Jean Jaures à ses entrées pour annoncer sa rénovation. Une réunion de présentation des travaux s'est tenue ce Mardi 25 avril 2017 place de la gare, peu avant 19h, où les riverains et commerçants résidants sur celle ci (en particulier sur la phase face au boulodrome) avaient été prévenus par un tract la semaine dernière. Au final seules trois commerçantes ont fait le déplacement pour rencontrer les responsables de la société COLAS qui s'occuperont des travaux, le maire, son premier adjoint et les deux élus aux travaux Mrs Isirdi et Ferraro.

Le début des travaux aura lieu MARDI 2 MAI 2017 et la rénovation totale de l'avenue Jean Jaurès qui va pour rappel de la fontaine de la Porte de Pourrières au rond point de St Maximin durera environ 4 mois, découpée en deux phases à la durée quasi équivalente. "un phasage en 2 sera moins pénalisant , puisque lors de la 2e phase les enfants n'auront plus école ce sera moins gênant" expliquera le maire JC Feraud.
Prévus pour commencer le 2 mai les travaux démarreront finalement ce mardi 9 mai 2017

La phase 1 aura lieu du Mardi 2 mai au Vendredi 30 Juin et ira du rond point de St Maximin au croisement avec la place de la gare au niveau de BNP Paribas.

Visuellement rien ne changera sur cette phase avec ces travaux, les places de stationnement resteront au même endroit et aucune ne devrait être supprimée. Le terre plein surélevé sur le trottoir au croisement à l'angle du boulodrome de la place de la gare devrait rester en place. Le parking lui ne sera pas touché.

Durant la phase des travaux, l'avenue sera totalement barrée aux véhicules, même ceux des riverains de 7h à 17h30 il sera ainsi interdit de circuler et stationner. Pour les clients des magasins une communication sera réalisée, à la demande de ces derniers, avec des panneaux, puisque l'accès à l'avenue par le rond point de St Maximin sera fermé.

Par conséquent pour accéder à la gare il faudra passer par le centre ville puis la première portion de Jean Jaures et tourné alors en direction de la rue où se trouve le centre des impots , et passé devant le café de la gare pour aller se garer sur le parking de la gare. Pour partir il faudra ensuite emprunter la rue Feraud.





La Phase 2 se déroulera du Lundi 10 Juillet au 15 Septembre 2017 et partira de là où ce sera arrêtée la phase 1 c'est à dire de BNP Paribas jusqu'à la fontaine de Pourrières, au croisement avec le Bvd de la République.

Une 2e réunion de chantier a eu lieu Mardi 4 Juillet à 18h avec une quinzaine de riverains et commerçants cette fois en plus des élus et responsable des travaux.
Et si rien ne changeait dans la première phase, celle ci va totalement être bouleversée par contre. Les lois PMR pour les « personnes à mobilité réduite » ont ainsi comme on s'y attendait obliger la mairie à supprimer totalement les places de stationnements qui avaient été aménagées sur cette avenue en février 2011 lorsque celle ci est passée en sens unique. La loi oblige en effet les mairies à faire des trottoirs ayant entre 1.20 et 1.80m de largeur minimale. Or l'avenue étant très étroite avec ces batiments des deux cotés les places ne pouvaient donc pas être conservées et le centre ville en perdra donc environ 10 supplémentaires.
Les 7 places situées sur le mini parking devant Expera conseils seront elles sauvegardées. (A noter que le parking RFF esplanade de la gare a été agrandie de 92 places cette année). Par conséquent les trottoirs vont donc être élargis avec une largeur située entre 1.2 et 2.2mètres en fonction des endroits sur toute l'avenue et ce des deux cotés de la chaussée. Par ailleurs des emplacements de livraisons verront le jour cependant sur cette portion. La largeur de la chaussée sera elle du coup réduite aussi.

Une phase qui est plus complexe techniquement puisque les travaux sur les réseaux sous terrains seront plus durs et longs, les réseaux se connecteront ainsi à ceux rénovés sur le Bvd de la République en 2011. La municipalité va aussi essayer de réparer le soucis des odeurs qu'il y a place de la fontaine de Pourrières avec ces travaux

Visuellement enfin sur toute l'avenue, rien ne changera, les trottoirs seront toujours en enrobé coloré rouge, ce qui est fort dommage car cela rompt la belle unité créée sur tout le centre ville avec des trottoirs pavés en pierre ou en béton désactivé jaune. Les élus expliquant cette conservation des trottoirs en enrobé pour une raison de cout, mais aussi de propreté, puisque le béton désactivé et les pavés sont difficilement lavables, or cette avenue a de nombreuses sorties de garages. La chaussée sera en goudron tandis que les croisements seront en béton désactivé clair pour les passages piétons.


Aucun dos d'âne ne sera créé car la chaussée sera réduite et il n'y a pas de gros problèmes de vitesse sur cette avenue. Niveau éclairage celui ci ne sera pas changé immédiatement, le changement n'aura lieu que dans les prochains mois lors du renouvellement du marché public d'éclairage, avec un passage en éclairage LED un peu partout dans Trets. A l'inverse tout le mobilier urbain sera lui remplacé. En sous terrain l'intégralité des réseaux seront rénovés sur l'avenue.

Concernant la question que tout le monde se pose depuis Mars : Comment la circulation va t'elle se faire pendant la durée des travaux sur cette portion, puisque l'avenue reçoit toute la circulation venant de l'Ouest de la commune via le Bvd de la République mais aussi celle des lotissements via le Cours Esquiros. La réponse est assez stupéfiante, la ville va juste changer de le sens de circulation de la très étroite et minuscule rue Victor Hugo où passeront donc les véhicules entre 8h et 17h, ont répondu les élus. L'avenue Jean Jaures sera réouverte le soir et week end, en dehors des heures de chantier.

Sachant que la meilleure des solutions et la plus sure en terme de sécurité aurait été de passer le cours Esquiros en montant permettant aux gens qui rentrent dans Trets d'en sortir et aussi d'ailleurs retrouver un tour de ville, ils seraient alors arrivés sur la rue Pasteur ayant le choix alors d'aller vers l'école Jean Moulin ou les lotissements via Grisolle (qui sera terminée) ou le gymnase, le tout en gardant une circulation en centre ville pour les commerces, mais non, ce qui n'est guère compréhensible !!! On se demande pourquoi la ville s'obstine toujours à refuser de changer le sens de circulation de cette artère, ce que tout le monde réclame depuis 5ans !


Les responsables ont enfin expliqué qu'ils feront tout pour communiquer avec les riverains et commerçants pour permettre notamment les livraisons pendant les travaux.

A noter qu'une réunion de présentation des travaux de l'avenue Marius Jatteaux aura lieu jeudi 7 juillet 18h parking du collège.

PLAN DES TRAVAUX SUR L'AVENUE





LE SUIVI DES TRAVAUX

AVANT

 

Mai / Juin 2017

13 Juin 2017 : Décaissement de la chaussée

 

15 Juin 2017 : Goudronnage première couche

 

Fin Juin 2017 : Pose de l'enrobé définitif sur les trottoirs

/ 2 Commentaires






La naissance d'un monument est toujours quelque chose de très rare. En centre ville le dernier datait des années 70 avec la fontaine du collège qui fut détruite dans les années 90, sinon sur le territoire communal le dernier date de 2000 avec la grande croix de St Jean du Puy.

Eh bien un nouveau vient de voir le jour et est rentré en service ce mercredi 14 juin 2017. En construction depuis le 24 mai 2017 la place Audric qui a magnifiquement été rénovée depuis cet automne 2016 vient de se voir doter d'une très belle fontaine qui s'intègre parfaitement au lieu et le garnit à merveille, berçant le chateau avec son bruit d'eau. Elle est située pile en face de la fontaine de Tivoli. La fontaine qui n'a pas encore été baptisée est la 8e de Trets.

Construite en pierre blanche, elle a une circonférence de 3 mètres, avec un bassin, avec en son centre une colonne centrale, d’une hauteur totale de 2.05 m, avec en son sommet un chapiteau et une sphère de 25 cm de diamètre. Mise en eau ce 14 juin au matin elle fonctionne en circuit fermé avec une pompe mais n'est pas alimenté par une source contrairement à beaucoup d'autres. Nous avons vécu sa naissance, nul doute que nos futurs descendants dans quelques dizaines voir centaine d'années l'admireront également.

Voici les étapes de sa contruction









Alors que la commune connait quelques soucis de stationnement depuis quelques années, avec la suppression d'une bonne centaine de places ces dernières années avec tous les travaux de rénovation du centre ville et encore 13 de plus dans un mois avec la suppression des places avenue Jean Jaures en raison de l'élargissement des trottoirs aux normes handicapés, la municipalité vient d'en créer 93 supplémentaires.

Les travaux ont démarré le 15 mai 2017 et se sont achevés ce mercredi 14 juin 2017 pour un cout de 230 000€ subventionné par la métropole et CD13. La mairie a en effet abattu la grande butte de terre qui se trouve sur l'esplanade SNCF afin d'agrandir le parking RFF lui permettant de gagner 93 places de stationnement supplémentaires (dont 4 zones de stationnement PMR, un emplacement pour les motos et des racks à vélos), ce qui est une excellente chose. Une caméra devrait aussi être installée pour surveiller le terrain. A noter que le maire a annoncé à de nombreuses reprises la réinstallation du city stade sur ce terrain cette année, mais sur le plan et les places dessinées au sol il n'y figure point.



Avant


16 Mai 2017
30 Mai 2017
1er Juin 2017

12 Juin 2017
14 Juin 2017

15 Juin Parking terminé et ouvert !


/ 1 Commentaires






Depuis le 8 mars 2017 une des avenues tretsoise qui était dans un état lamentable : l'avenue de Grisole est en partie fermée à la circulation, puisqu'elle aussi subit une belle cure de jouvence qui était très attendue. Les travaux entrainent par conséquent des déviations dans le secteur entre le carrefour des Allées de la Gardi et la piscine.

Ces travaux d'une durée de 4 mois avec une fin durant le mois de juin consistent à rénover totalement les réseaux sous terrain, trottoirs en les élargissant, réduction de la chaussée entre le carrefour de l'allée de la Gardi et celui de Cabassude, éclairage, enfouissement des réseaux, et enrobés.

On regrettera par contre que tous les arbres de l'allée ont été rasés, mais d'après les infos recueillis ils étaient malades et gênaient les voisins. De nouveaux vont cependant être plantés a précisé la mairie. Autre déception concernant l'éclairage où ceux seront encore des lampadaires différents des autres rues rénovées ces derniers mois (les rouges), puisque cette fois la ville a mis ceux qui ont été mis dernièrement devant le château .
Cout du chantier : 1 317 194€ financé à 60% par le département, 20% par la métropole.

21 Mars 2016


DEBUT MAI



Visite de controle sur le chantier pour l'élu Jean Ferraro




FIN MAI











Mercredi 24 mai 2017 la SPLA ainsi que la municipalité avaient invité la population a découvrir trois gros projets d'importance qu'elle va réaliser dans les années à venir et ce dès cette année à savoir l'agrandissement de la Burlière, la zac Cassin et le pole multimodal. Durant toute cette matinée des panneaux étaient ainsi exposés sur la place de la mairie lors du marché hebdomadaire pour que les habitants puissent prendre connaissance de ces projets majeurs.

Hélas comme aux réunions les tretsois ne se sont pas beaucoup approchés en général pour s'informer, et lors de la présentation orale à 11h30 par le maire et la SPLA en présence de plusieurs élus tretsois, il n'y avait qu'une trentaine de personnes, ce qui est bien dommage. L'INRAP était également présente pour présenter le résultat de la précédente phase de fouilles, à noter qu'une journée porte ouverte de la nouvelle phase de fouilles de la Burlière se tiendra samedi 17 juin.
Néanmoins au final cette présentation et ces panneaux n'apporteront aucune information nouvelle que ce qui avait été présenté en réunions publiques, chose très appréciable et utile cependant, plusieurs personnes de la SPLA étaient présentes pour répondre aux questions précises des tretsois.

Tout d'abord le responsable de la SPLA prendra la parole pour une présentation brève. A commencer par l'agrandissement de la zone de la Burlière démarrée en mai 2016 et qui prendra fin cet été avec un début de construction des magasins et entreprises début 2018. Une partie est destinée au commercial, l'autre aux industries entreprises. Il rappellera que le but de la zone de la Burlière était de pouvoir faire un transfert d'activités des entreprises de l'hyper centre et plus précisément de la Zac Cassin vers la Burlière afin d'envisager une requalification de la Zac Cassin. Le pole multimodal sera installé au bout de l'avenue René Cassin sur le terrain Rullier qui avait brulé l'an passé. Une zac Cassin où seront construits durant une dizaine d'années environ 500 logements sur 35 000m² environ échelonnés dans le temps. Cela permettra de requalifier l'avenue et aussi de créer un grand parc paysager de l'autre coté de la voie ferrée , jusqu'au RD6

Le premier magistrat, Jean Claude Feraud lui succèdera pour une présentation plus détaillée commençant tout d'abord par remercier les différents interlocuteurs et de démarrer en évoquant les fouilles archéologiques de la Burlière qui ont repris "Les fouilles c'est quelque chose de pénible pour nous car ça coute cher et dure longtemps mais c'est éminemment nécessaire et on a pu découvert que 4000ans avant JC, la ZAC de la Burlière existait déjà puisqu'il y avait un échange commercial qui existait où des produits de France et d'Italie avait lieu dans tout le bassin méditerranéen.

Puis expliquera que "Ces trois grands projets, que j’ai initié avec la majorité municipale, sont aujourd’hui indispensables car une ville inscrite dans son époque se doit de mettre en œuvre des projets structurants qui façonneront l’avenir. C’est cette exigence de projets structurants et nécessaires, qui nous permettra d’adapter notre commune à tous les changements annoncés et de lui garder une attractivité économique, sociale, et territoriale tout en conservant son caractère rural. Ces projets que nous portons s’inscrivent dans une perspective de développement permettant de renforcer l’attractivité de la commune et favoriser l’installation « d’entrepreneurs » tout en protégeant le petit commerce. Car nous le savons tous, sans emploi et sans création de richesse, il n’y a pas d’avenir pour notre ville, pour vous tretsois, et surtout pour demain avec notre jeunesse d’aujourd’hui.


Concernant la Zone d’Activités de la Burlière, nous avons souhaité l’extension et le réaménagement de cette zone pour offrir un panel de commerces et services suffisants à Trets, évitant la fuite des tretsois vers Saint Maximin, tout en protégeant les commerces du centre-ville. L’accès se fera à partir du chemin de la Burlière, que nous considérons comme insuffisant malgré les études du Conseil départemental. Je suis en train de négocier avec le CD un deuxième accès par la route de Puyloubier qui nous parait indispensable pour fluidifier le trafic. Cette zone de la Burlière est la première source de développement économique d’avenir pour notre commune."
dira t'il en donnant ensuite plus de détails.

Puis parlera du projet de la ZAC René Cassin qui permettra de développer "un nouveau quartier à dominante d’habitat, à proximité du centre-ancien, afin de contribuer à sa vitalité et de permettre, in fine, une meilleure gestion du territoire communal. Construire la ville sur la ville conformément aux préconisations de l’État. Cette zone s'étendra sur 11 hectares des cars Burles à la centrale à béton, on va en faire une réalisations sur le plan urbanistique très intégrée au centre ville
Nous avons, pour se faire, privilégié un projet urbain pour un nouveau quartier durable, parfaitement intégré dans son environnement, moderne et équipé, mettant en valeur le paysage et le cadre de vie, composé avec une architecture maitrisée, contemporaine, élégante et sobre, en harmonie avec le cadre historique proche. Une opération en continuité de l’existant, et afin d’optimiser les équipements publics et collectifs du centre-ville. Le projet permettra de proposer une nouvelle offre d’habitat de qualité qui ne sera pas simplement un lieu de passage. Nous avons voulu arrimer le nouveau quartier au centre ancien afin de donner de l’attractivité au centre-ville et dynamiser ses commerces de proximité."


Et évoquera enfin la future gare routière / Pole multimodal dont la métropole s'est rendue propriétaire du terrain début 2017 : "Les pôles d’échanges constituent aujourd’hui pour les villes un élément essentiel des systèmes de déplacement. Ils ne sont pas simplement des lieux de transit ; ils sont aussi des lieux d’accès privilégié à tous les autres moyens de transport (information multimodale, vente de titres…). La réalisation de ce pôle importait beaucoup pour la mobilité de la ville et s’inscrit avec cohérence dans les projets de la Burlière et Cassin. Son implantation géographique répondra tant aux besoins des habitants que des salariés qui souhaiteront se rendre sur la zone de la Burlière en transports en commun. Enfin, autre point positif avoué, grâce à ce pôle multimodal des places de parking dans l’hyper-centre devraient se libérer."

Puis dira en conclusion " je voudrais insister sur la cohérence de ce projet politique pour le développement de notre commune, alliant développement économique, développement de l’habitat avec un quartier agréable et développement des transports car ces trois éléments sont indissociables "
Un apéritif par traiteur sera ensuite offert à la population.





Si vous voulez connaître tous les détails sur ces projets consultez les articles associés :
* Agrandissement de la zone de la Burlière
* Pole multimodal gare routière
* Zac Cassin




/ 2 Commentaires






Une gare routière à Trets, celui fait près de 15ans que l'on nous en parle mais nous n'avons toujours rien vu venir.... Chaque jour les voyageurs doivent prendre le bus à la sortie du dépot des cars Burles avec un parking de la ferme vite plein pour se garer, les collégiens eux doivent depuis 15ans prendre le car le matin avenue René Cassin sans grand aménagement pour. Si un projet avait bien été évoqué il y a dix ans par la municipalité Tassy en fin de mandat, avec une gare routière sur l'esplanade RFF, la municipalité Feraud arrivé au pouvoir en 2008 avait annulé le projet n'étant pas convaincu de la pertinence du lieu.

Après plusieurs études elle vient de mettre sur pied un nouveau projet qui va voir le jour d'ici quelques semaines. Un grand pole d'échanges multimodal va ainsi voir le jour Avenue René Cassin, sur le terrain Rullier l'entreprise qui avait brulé il y a quelques années. Les travaux vont démarrer très prochainement par la métropole Aix Marseille et devrait s'achever fin 2018.

Elle comportera une aire de transit pour les bus avec 7 quais, ainsi qu'un grand parking de 113 places pour les voitures. Une aire billeterie, information y sera aussi installé. Un espace a aussi été réservé pour batir une éventuelle gare SNCF au bord de la ligne de chemin de fer si la ligne Gardanne Carnoules venait à réouvrir.
Ces espaces seront liaisonnés par des trottoirs, des murs de soutènement et des murets. Le mur de pierres existant à l'ouest sera conservé dans la quasi-totalité du linéaire. Le parking aura à ses entrées et sorties des portiques afin de limiter la taille des véhicules entrant sur site. L'accès à l'aire de bus sera limité par des barrières, gérées par des boucles magnétiques spécifiques au poids lourds.

Le projet prévoit aussi la mise en place d'un abri sécurisé pour les vélos, la mise à disposition d'un espace pour les chauffeurs, des abris-bus d'attente pour chacun des quais, une sécurisation du site par vidéosurveillance et éclairage renforcé.
Ce projet est intégré dans le cadre de l'aménagement de la ZAC René Cassin, en cours de conception. Une intégration paysagère est prévue avec l'environnement du site, préservant les arbres existants et en ajoutera un certain nombre d'autres, d'essences méditerranéennes.
COÛT du projet : 1, 7 M d'€ ht.

Voici le plan présenté en janvier lors de la cérémonie des voeux








Aprèsprès de 10ans d'attente, de diverses réunions de présentation, de retard divers, l'agrandissement de la zone d'activité de la Burlière est enfin rentré dans du concret depuis mai 2016 avec le démarrage des travaux sur une surface de 23 hectares par la Communauté du Pays d'Aix (devenue Territoire du Pays d'Aix dans la Métropole Aix-Marseille-Provence), répondant ainsi à la demande de la Ville de Trets. C'est à la société publique locale d'aménagement Pays d'Aix Territoires qu'est revenu le soin de réaliser cette future Zone d'Aménagement Concerté (ZAC).

Un agrandissement qui se situe derrière la zone déjà existante et qui sera en deux parties sur une quarantaine de lots : une partie commerciale et une autre industrielle. L'interet est de pouvoir transférer les activités installées sur l'avenue René Cassin sur cette zone. "Cela permettra au bassin de Trets de rester très performant en terme d'emploi" explique la SPLA.

Après les autorisations administratives, acquisitions foncières puis une très grosse phase de fouilles archéologiques préventives qui avait été réalisée au printemps 2015 sur une zone de 7 hectares, le gros des travaux a démarré en mai 2016 avec le terrassement, puis l'aménagement avec les réseaux d'eau, le pluvial, l'électricité, la voirie etc... Tous les réseaux étant enterrés. 3accès seront ainsi créés à partir du chemin de la Burlière qui sera l'accès principal, aménagé avec des voies très larges facilitant la circulation de camions et poids lourds qui devront accéder à la zone artisanale au fond . Ce chemin débouchera sur le carrefour à feu rouge aménagé sur le RD6 boulevard de l'Europe en novembre décembre dernier. Un autre accès aura lieu à partir de la zone existante sur l'avenue principale et un autre sur la route de Puyloubier. Au total ceux sont près de 4 millions d'euros de travaux qui seront réalisés qui s'achèveront en Aout 2017. 2 bassins d'eaux pluviales paysagers seront aussi créés.


Alors que des habitants critiquent cet agrandissement pensant qu'il va entrainer la mort du centre ville, à l'inverse beaucoup l'attendent avec impatience espérant y trouver pleins de grands magasins très connus comme ceux que l'on trouvent à St Maximin, mais d'après les informations données en cette fin mai 2017 lors d'une seconde présentation, ils risquent de beaucoup déchanter... On constate en effet que la majorité des lots dit commerciaux seront en fait des transferts de magasins ou entreprises existants : Carrefour, des garages automobiles et qu'il reste très peu de places pour de nouveaux magasins (5 , 6 lots apparemment). Par ailleurs entre les noms annoncés en juin 2016 et la réunion de ce 24 mai 2017 aucune nouvelle annonce n'a eu lieu lors de la présentation publique par la SPLA, malgré les nombreuses questions posées par Trets au coeur de la Provence, aux interlocuteurs de la société d'aménagement. Ces derniers ne pouvant trop en dire car les promesses de vente ne sont toujours pas signées pour beaucoup. De plus quelques lots sont encore disponibles.

Parmi ces 44 lots, une douzaine devraient en effet être occupés par un grand supermarché Carrefour, parking compris. Ce grand magasin comptera 6 petites boutiques, les mêmes qui existent actuellement dans Carrefour market de façon à ne pas concurrencer le petit commerce local. On parle d'un magasin de 5000m² environ (à titre d'info celui des Milles fait près de 15 000m²). Le batiment du Carrefour Market actuel restera propriétaire de Carrefour et ne devrait pas être détruit, même si on ne sait pas véritablement ce qu'il y aura à la place. Le seul nouveau magasin connu qui s'implantera est GIFI (sur deux lots), qui risque donc de concurrencer Trets Belle affaire, il y aura aussi un picciniste (KAP) .

Un pôle automobile en entrée de zone réunissant les activités de mécaniques et les garages de la commune sera aussi créé avec Iaquinta, Renault, Ganci.
De son coté le maire Jean Claude Feraud a précisé : "On veut faire en sorte que les tretsois trouvent tous ce dont ils ont besoin de manière à éviter qu'ils aillent à St Maximin ou ailleurs, tout en protégeant le petit commerce du centre ville. La voirie, la répartition logique des lots a été étudiée de manière très précise. On a étendue cette zone sur 23 hectares soit 44 lots."
L'attribution de lot est réalisé par un comité de pilotage composé de Monsieur le Maire, d’Élus Municipaux et de représentants de la CPA Métropole.

Dans la zone industrielle on retrouvera Euromair (Fabricant de machines à projeter et pulvériser), Ganci (un garage), SPM (entreprise de maçonnerie), LDMS (entreprise locale de levage), PROPLAST (entreprise de menuiserie), UNIBETON (Centrale à béton).

Par ailleurs, depuis mars, une seconde phase de fouilles sur deux zones ont été lancées qui s'achèvera cet été 2017.

Plan des attributions au 28 avril 2017



LE SUIVI DES TRAVAUX
ETE 2016




DEBUT 2017




Aménagement du carrefour sur le RD6






Nouvelle phase de fouille mai 2017

/ 1 Commentaires






Le CITY STADE refait surface dans l'actualité en ce début d'année 2017 et les jeunes vont être contents. Cet équipement sportif moderne, annoncé pendant la campagne des municipales avait ouvert ses portes on s'en souvient le 18 Juillet 2014 , avant d'être réduit à un amas de pièces le 22 Octobre 2015.... Sur 15 mois d'existence il n'aura alors été ouvert que 6.
L'établissement mal installé géographiquement et mal protégé au niveau des grillages, avait pour rappel était le théatre de querelles avec le voisinage avant que le couperet final ne tombe à l'automne 2015 quand la municipalité avait constaté de nombreux actes de vandalisme sur ce bel équipement, le rendant alors dangereux. Le maire demandant dans la foulée aux services techniques de le démonter, décision qui avait alors été très commentée sur la commune évidemment. (Relire tout son historique en détails ici)

Un an et demi a passé et les choses ont bougé. Le maire a en effet annoncé mi janvier dans son discours des vœux que celui ci allait enfin renaitre. Il a pris la décision de le remonter (après réparation des pièces abimées ou détruites), non plus à coté du stade Burles, mais à la gare dans un lieu isolé des habitations cette fois ce qui ne devrait pas entrainer de conflits. La mairie va en effet abattre la grande butte de terre qui se trouve sur l'esplanade SNCF et l'installer à la place, au printemps. Elle en profitera également pour agrandir le parking qui devrait ainsi gagner 93 places de stationnement supplémentaires (dont 4 zones de stationnement PMR, un emplacement pour les motos et des racks à vélos) annonce la mairie, ce qui est une excellente chose. Une caméra devrait aussi être installée pour surveiller le terrain. Les travaux d'agrandissement démarreront le 15 mai 2017 et prendront fin début juin, ceux de réinstallation du city stade n'ont pas encore été communiqués.

On espère cependant que la mairie prendra cette fois toutes les mesures nécessaires pour qu'il n'y ait plus de soucis en l'entourant notamment de grillages tout autour, mais aussi en hauteur, afin que les ballons n'aillent pas sur la route en contrebas. On ne connait pas encore le cout de l'opération.
Une chose est sur cette nouvelle fera plaisir aux jeunes tretsois qui n'avaient plus de lieux pour se retrouver et s'amuser librement en faisant du sport quand ils le désiraient.


La mairie a communiqué le plan d'aménagement du parking et la création de ces 93. On remarquera que le city stade n'y figure pas dessus, pourtant le 12 avril en conseil municipal, le maire a bien confirmé qu'il serait implanté dessus cette année.



/ 1 Commentaires






Depuis plus de 50ans les Amis de St Jean du Puy un groupe de bénévoles et passionnés travaillent tout au long de l'année pour protéger et réhabiliter l'hermitage de Saint Jean du Puy, lieu très fréquenté par les tretsois et randonneurs de toute la région. Petit recap saison par saison des travaux effectués par les bénévoles.

Durant l'année 2011 2012, les bénévoles n'ont pas chomé une fois encore, voici le bilan de tous les travaux éffectués et financés par l'association des Amis de St Jean :

- pose de grilles de protection en fer forgé aux portes de la Chapelle, réalisées par l'atelier de ferronerie Dho

- réfection du panneau à l'entrée de l'ermitage, au porche (collaboration ONF et Amis de St Jean)

- pose de la grille en fer forgé retrouvée (17éme siècle) à son emplacement originel dans le reliquaire

- pose de blancs en pierre devant la Chapelle

- pose d'une marche supplémentaire à l'entrée du Clocheton pour en faciliter l'accés

- étude en cours pour améliorer le lieu d'aisance

Et bien sur surveillance, gardiennage, entretien et refection tout le long de l'année


Durant cette saison 2012 2013 les bénévoles de l'association n'ont encore pas chomé, puisque outre les différents travaux habituels de maintenance ils ont créé ces derniers mois un nouveau local WC qui sera opérationnel pour le pèlerinage de ce 1er mai 2013.
Un WC complètement écologique. Pour l'emplacement de ce nouveau WC, une réfection des murs de soutènement en pierres sèches a ainsi été faites tandis que la dalle de pose a été effectuée par les services techniques (l'équipe maçons) de la ville de Trets.
Le local "Eco construction - Trets" et le système de WC sont fournis et financés par l'association des Amis de Saint Jean du Puy.


Pendant cette saison 2013 2014, plusieurs petits travaux ont de nouveau été effectués. Ainsi dans le cadre d'un chantier d'insertion, la ville de Trets a réalisée le débroussaillage de tous le site de St Jean.
Tandis que l'association des Amis de St Jean a effectué et financé :
- La Pose de barreaux à la fenêtre du refuge suite aux différentes effractions
- L'Etanchéité de la voute à "grillade", ainsi que les jointements des pierres.
- En prévision courant le mois de mai 2014 : réfection de cheminées et hotte, isolation mur de la salle, étanchéité toit de la Chapelle, finition porte sud de la Chapelle et différents petits travaux

Enfin les bénévoles ont également comme tout le temps effectué des petits travaux d'entretien.

Lors de la saison 2015 / 2016 les nombreux bénévoles qui entretiennent au quotidien le site ont procédé à de l'entretien courant de propreté et de petites opérations de rénovation. Quelques gros travaux ont néanmoins eu lieu cette année avec la réfection des toitures de la chapelle et de la buvette afin de réparer quelques fuites, réparation des gouttières bouchées... et reprise de l'évacuation des fumées des cheminées.

Enfin le carrelage de la salle derrière la buvette a été refait. Tous ces travaux représentent un investissement de 7000 euros, financé entièrement par l'association.


Pendant la saison 2016 / 20217 les travaux effectués à St Jean du Puy par les bénévoles ont été peu nombreux cette fois cette année, en dehors de l'entretien, la rénovation pratiquement hebdomadaire et en assurer les gardes le dimanche. L'association s'est cependant attelée à carreler et peindre la grande salle derriére la buvette, des travaux qu'elle a financé elle même. / 2 Commentaires






Prévu au départ pour la seconde moitié de mars, le 27e conseil municipal aura finalement lieu le mercredi 12 avril 2017, 18h avec un ordre du jour bien riche cette fois et des points interressants. Le point principal sera bien évidemment celui qu'attendent beaucoup d'associations : l'attribution des subventions 2017 aux associations. Les autres points majeurs portent sur le règlement local de la publicité ou encore les finances communales.

LES FINANCES
* Approbation des Comptes de Gestion 2016 : Commune, services annexes de l’eau, de l’Assainissement, du Cimetière ;
* Approbation des Comptes Administratifs 2016 : Commune, services annexes de l’eau, de l’Assainissement, du Cimetière ;
* Affectation des résultats 2016 : Commune, service annexes de l’eau, de l’Assainissement, du Cimetière ;
* Vote des Budgets Supplémentaires 2017 : Commune, service annexes de l’eau, de l’Assainissement, du Cimetière ;
* Vote des Autorisations de Programme et Crédits de Paiement (AP/CP) – Budget commune ;

ADMNISTRATIF
* Revalorisation des indemnités des élus ;
* Modification du tableau des effectifs : transformations et créations d’emplois ;
* Mise en place de l’indemnité forfaitaire complémentaire pour élections ;
* Actualisation du tableau des effectifs à la date du 1er janvier 2017 suite à la mise en oeuvre du PPCR (Parcours Professionnel des Carrières et Rémunérations) ;

LES SUBVENTIONS
* Attribution de subventions aux associations pour un montant total de 103 740 euros avec des critères précis qui seront présentés en conseil
* Demandes de subventions auprès du Conseil Départemental 13 dans le cadre du fonctionnement du pôle enfance-jeunesse – crèches municipales ;

REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE
* Approbation du Règlement Local de Publicité (RLP) ;
* Modification des modalités d’application de la taxe locale sur la publicité Extérieure ;

LES TRAVAUX
* Autorisation de signature de deux conventions de financement de travaux – mise en technique discrète et/ou en souterrain des réseaux de distribution publique d’énergie électrique - avec le SMED 13 ;
* Autorisation de signature de la convention de financement entre le SMED 13 et la commune « effacement des réseaux téléphoniques » travaux en coordination avec les travaux d’intégration dans l’environnement des réseaux de distribution électrique avenue Marius Jatteaux ;
* Autorisation de signature de la convention de servitude entre ENEDIS et la commune « alimentation électrique » (haute tension) de la ZAC la Burlière ;



LES QUESTIONS DE L'OPPOSITION
La première question de l'opposition connue à ce jour est celle de Christophe Sanna qui porte sur l’accessibilité de la voirie communale.
La loi du 11 Février 2005, pose deux principes novateurs.
La prise en compte de tous les handicaps, ainsi que le traitement de la chaine du déplacement dans sa continuité, lors de la rénovation des voiries communales.
C’est un enjeu fort pour notre commune, puisque 1 personne sur 5 est concernée (personnes handicapées, enfants en bas âges, personne accidentée, mère de familles avec poussettes).
A ce propos, vous avez engagé des travaux de réhabilitations et de réaménagements des voies, et nous sommes concernés par la règlementation sur l’accessibilité. C’est une obligation pour la commune. De plus, la loi impose pour les communes de plus de 5000 habitants, une commission pour l’accessibilité aux personnes handicapées. Il s’avère que je constate différents problèmes sur le réaménagement des voies.

Notamment, le boulevard Vauban qui ne dispose d’aucun cheminement piéton pour les personnes à mobilité réduite. Elles sont obligées d’emprunter la voie de circulation routière. Le cours Esquiros, n’est pas sécurisé lorsque les véhicules se garent. Il n’y a aucune butée de retenue entre les places de stationnement et le cheminement des piétons. Monsieur le Maire, pourquoi n’avez vous pas crée comme la loi nous l’impose, une commission communale pour l’accessibilité afin d’éviter ce genre de problème.
D’autre part, que comptez vous faire pour remédier aux problèmes énoncés."




La question de Stéphanie FAYOLLE-SANNA portera sur l’épandage des pesticides et des produits écocides.
"La loi sur la transition énergétique adoptée en juillet 2015, stipule qu’au 1er janvier 2017, les collectivités auront interdiction de pulvériser des produits chimiques, pesticides, insecticides, fongicides et herbicides, dans l’espace public car ses polluants chimiques constituent un risque sanitaire majeur pour l’homme de par leur nocivité reconnue.
Pourriez-vous, M. le maire, confirmer aux citoyens tretsois que la municipalité s’est conformée à cette loi et a proscrit l’utilisation de phytosanitaires sur notre commune ?
Quelles alternatives pour une gestion différenciée envisagez-vous de mettre en place pour le traitement anti-parasitaire des platanes par exemple ? Faut-il se satisfaire d’informer les riverains via le site de la mairie « de fermer les fenêtres et de retirer leur linge » pour éviter les pulvérisations toxiques ?
Est-ce que notre collectivité utilise des substances néonicotinoïdes "tueurs d’abeilles" (Imidaclopride, clothianidine, thiaméthoxame) qui font l’objet d’une interdiction dans l’article 51 de la loi sur la biodiversité qui doit être mis en pratique dès septembre 2018 dans les collectivités locales?"



Enfin Pascal Chauvin interrogera le maire sur la métropole : "Au 1er janvier 2018,de nouvelles compétences seront transférées à la METROPOLE,
Pouvez vous nous recenser les infrastructures ou équipements de notre commune susceptibles d’être incorporés par cette collectivité dans le cadre de la CLECT.
Avez vous des informations sur les attributions de compensation, en particulier pour les infrastructures communales les plus récentes ou en cours de construction?"




BREVES EN DIRECT MERCREDI SUR FACEBOOK ET RESUME EN FIN DE SEMAINE SUR LE SITE


/ 2 Commentaires








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...