Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Et le moyen age : Quoi de neuf à TRETS ?
DU 25 MAI AU 30 JUIN 2018
TRETS ETE 2018 Tout le programme
Juin Juillet Aout 2018
FETE DE LA MUSIQUE
Jeudi 21 juin 2018
10e Gala de Muaythai
Samedi 23 Juin
Fête de la St JEAN
Samedi 23 et dimanche 24 juin 2018
Vide grenier 2018
samedi 30 juinb
Gala ATELIER DANSE
Samedi 30 juin
3e Festival Nocturne Ste Victoire
1er, 3 et 8 Juillet 2018
FETE DE LA ST ELOI
Du 11 au 15 Juillet 2018
5ème Course de caisse à savon
Vendredi 13 Juillet 2018
Fête de ROUSSET 2018
Samedi 26 au Mercredi 29 Aout 2018
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Travaux


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités



Depuis le 30 janvier dernier, 3 des rares rues du centre ville qui n'avaient pas encore été rénovées sont en plein travaux : la rue Victor Hugo ainsi que la rue Frédéric Mistral et Docteur Villemus seront en travaux du 30 janvier à mi avril 2018. La rue est donc fermée à la circulation sauf aux riverains le soir.

Des travaux qui consistent à réhabiliter tous les réseaux sous terrain (eau potable et assainissement), qui sont extrêmement anciens dans cette rue, mais aussi à la réhabilitation de la voirie et trottoirs avec élargissement pour accès PMR, maintient d’un caniveau central.

A noter qu'avec ces travaux la rue Victor Hugo passera en zone 20 km/h et sera interdite aux voitures lambdas avec accès réservé aux riverains.

Si on pensait au départ que l'avenue Frederic Mistral qui n'a qu'une quinzaine d'années, serait rénovée entièrement, il n'en a rien été puisque ces derniers ont juste consisté à remplacer les réseaux sous le trottoir, ne génant donc pas beaucoup la circulation sur cette portion importante pour accéder aux lotissements, depuis le nouveau sens de circulation.
De nombreuses tranchées ont donc été réalisées sur ces rues et de grosses mesures de protection mises en place devant les deux écoles avec grillages et toiles sur ces derniers.

En ce mois de mai le chantier s'approche peu à peu de la fin, la portion sur Frederic Mistral est terminée mais le reste a du retard puisqu'il aurait du se terminer en avril sur Victor Hugo, fin mai sur Docteur Villemus.

AVANT




MARS 2018






AVRIL 2018







Les travaux de la rue Victor HUGO se sont achevés début juin , au final visuellement tout est identique à avant, rien à changer si ce n'est que les pavés ont été remplacés par du goudron. Aucun aménagement n'a été réalisé pour interdire l'accès aux voitures.
Coté rue du docteur Villemus, les travaux ont été stoppés net en mai pour plusieurs semaines suite à la découverte d'un crane près de l'école E BRUN (Plus d'infos ici). Les tranchées ont été rebouchées sur une grande partie de la rue ou recouvertes par des plaques en fer , en attendant la reprise des travaux.






Travaux arrêtés rue du docteur Villemus








Le dossier était évoqué depuis 2014 et a connu plusieurs projets différents : un nouveau boulodrome à Trets. Voici les étapes de ces travaux

DECEMBRE 2016 : Un premier projet avorté !
Cela fait deux ans que les élus de la municipalité en parlent souvent, le projet vient d'être dévoilé en ce début du mois de décembre 2016. Comme vous le savez la ville a décidé de créer un nouveau boulodrome à Trets, en remplacement de celui situé chemin du Loup qui sera transformé en mairie annexe. Au départ prévu pour être à la Gardi, ce nouveau complexe des boulistes sera finalement situé derrière la salle des colombes, en bordure de la ligne de chemin de fer, sur le grand champ enclavé de nombreuses maisons.

Sa construction aura lieu en 2016 pour un cout qui devrait avoisiner les 500 000€ permettant aux boulistes de jouer à la pétanque dans de belles conditions avec également des cours couverts et un club house avec terrasse. La mairie précise sur son site qu'il comportera :

•32 pistes de pétanques de 4 m sur 15 m, entourées de traverses en bois et réparties autour d’une allée centrale d’1,50 m, dont 8 terrains couverts.

•1 club house de 100 m² de surface avec une architecture très cubique, en un seul volume qui comportera un espace buvette, une réserve et des sanitaires/douches homme et femme.

•1 terrasse qui surplombera les terrains.

•1 espace gradins en béton.

•1 parking de 7 voitures aménagé en bordure du chemin à l’entrée du boulodrome, comprenant une place de stationnement handicapé.












Photos : VILLE DE TRETS








MARS 2016 : UN PROJET QUI TOMBE A L'EAU... Mais...
Rebondissement surprise en ce mois de mars 2016. Si l'info courrait depuis mi février, le maire a officialisé la nouvelle ce 22 mars 2016. Le beau projet de ce boulodrome tout neuf, présenté en décembre tombe finalement à l'eau, remplacé par un simple agrandissement de celui existant. On notera que ce projet n'avait pas été très très bien acceuilli par les tretsois, beaucoup ne comprenaient pas l'utilité de créer un tel boulodrome tout neuf, alors qu'il en existe déjà deux (chemin du loup et place de la gare) et surtout en cette période.

C'est l'élu d'opposition Christophe Sanna qui a posé la question en conseil municipal : "Le nouveau boulodrome présenté en décembre est tombé à l'eau ? " "Oui" répondra JC Feraud.
Mr Chauvin de demander alors des précisions : "si le boulodrome ne déménage pas, la mairie annexe viendra donc à la place derrière les colombes. Je tiens compte des membres du bureau de l'association des boulistes. Ils m'ont dit qu'ils ne souhaitaient pas forcément déménager , qu'ils ne souhaitaient pas forcément si, forcément ça et j'ai donc pris en considération leurs remarques. Puisque l'on dépense de l'argent public j'ai pris en considération leurs remarques pour apporter satisfaction aux membres de l'association.
C'est une réflexion murie en concertation et ça permet de considérer que le terrain actuel n'est pas si désagréable que ça, d'éviter d'apporter des nuisances sonores aux riverains du terrain derrière les colombes, de profiter aussi d'un lieu avec des platanes, on va faire ensemble un nouveau projet de modernisation du boulodrome actuel !"
répondra JC Feraud.

"Mais pourquoi lancées des études qui sont certainement couteuses, avant la concertation que vous avez eu avec les boulistes ?" demandera Mr Chauvin . "Car si vous ne partez pas d'un projet la discussion va dans tous les sens, donc il faut partir forcément d'un projet fait par des professionnels, conscient des enjeux, connaisseurs de leur matière et après partir dans la concertation, c'est ma façon de voir" lui répondra le premier magistrat, Pascal Chauvin de poursuivre : "moi je serais plus parti des attentes et besoins et ensuite élaborer le projet avec les professionnels, architectes et le sortir.", le maire d'enchainer alors : "il y avait un avis positif à l'époque pour changer de lieu, puis à la réflexion ils sont venus me voir et me dire c'est un peu dommage de partir, voilà les choses évoluent à la réflexion, on est là pour dépenser l'argent public et apporter une amélioration, et non pas dépenser de l'argent et que les gens ne soient pas contents après. C'est comme la GST je vais les réunir pour les concerter et voir s'il y a des améliorations à apporter aux projets à la salle.

La mairie annexe qui regroupera tous les services de la mairie comme CCAS sera donc sur le terrain derrière, et je pense que géographiquement c'est un bon emplacement on fera un parking, améliorera la voix de desserte
"

La mairie de son coté en a dit un peu sur son site, concernant ce réaménagement : "Le Boulodrome de Trets sera réaménagé sur le site actuel (Chemin du Loup) suivant les normes de la Fédération Nationale, après démolition de la Salle des 3 Collines. Ainsi, les pistes seront retracées aux dimensions officielles, une couverture partielle sera aménagée et la buvette sera conservée. Le projet détaillé sera communiqué prochainement." Un nouveau boulodrome qui ne verra donc pas le jour avant un an minimum puisqu'il faut d'abord que la nouvelle salle de sport soit construite à la Gardi, pour que la Salle des 3 Collines soit démolie.







JANVIER 2018 : PRESENTATION DU PROJET DEFINITIF

En fin d'année 2017, la municipalité a présenté le second projet du boulodrome celui qui sera définitif et dont les travaux devraient démarrer en cette fin d'hiver . La salle des 3 collines a été détruite fin novembre 2017 (voir la destruction et le passé du batiment).

Ce nouveau boulodrome répondra aux normes dimensionnelles édictées par la Fédération Française de Pétanque et Jeu Provençal avec une circulation centrale sur le terrain.
Cet espace, agrémenté de bancs, sera un espace libre permettant à tout un chacun de pouvoir s’approcher des joueurs en toute sécurité sans avoir à entrer sur les aires de jeux.

21 terrains de jeux de pétanque dont 10 couverts vont être aménagés, dont certains seront modulables au moyen de traverses amovibles afin de pouvoir organiser 8 jeux Provençaux dont 4 couverts.
Afin de protéger au mieux les grands platanes, source d’ombrage, les murets maçonnés longeant le Chemin du Loup vont être remplacés par une série de murets en gabions, laissant également de multiples accès piétons.

Le muret et la clôture en grillage coté supermarché casino seront remplacés par un muret en gabions plus long qui permettra d’interdire aux piétons, cherchant un raccourci entre le magasin et le parking public, de traverser les jeux de boules. Ces murets seront équipés de bancs. Ils seront systématiquement doublés par des zones plantées.

Des terrains qui seront protégés du soleil et de la pluie par un grand toit métallique, permettant l'installation d’éclairage permettant de supprimer les mats. Sa hauteur répond aux minimas demandés par la fédération et a été étudiée en fonction de celle des toitures de la cave coopérative voisine. Sa forme a été imaginée de façon à être perçue comme un élément remarquable et à la fois très intégré dans son environnement précise la mairie.
Les sols des jeux de boules seront identique à l'actuel.

Cout de l'investissement : 1.1M d'euros "ça devrait être beau, on le fait pour 20 30 40ans, mais oui effectivement c'est une dépense élevée." a précisé le maire dernièrement.

Photos & sources : VILLE DE TRETS








MARS 2018 : LANCEMENT ET SUIVI DES TRAVAUX
Novembre 2017


Mars / Mai 2018
Depuis mars la structure commence à être montée, les bancs et les murs en gabions ont eux déjà été posés.









JUIN 2018






/ 13 Commentaires






Grosse surprise lundi 14 MAI 2018 sur le chantier de rénovation de la voirie rue du docteur Villemus, devant l'école Edmond Brun, où les ouvriers du chantier ont découvert un squelette et des dents. Article paru dans LA PROVENCE ce 16 MAI 2018.
Une zone sur laquelle se trouvait dans le passé le Couvent des Observantins, à la place de l'école Edmond Brun. Qui dit Couvent, dit Chapelle ET CIMETIERE !!!! D'ailleurs le cimetière du couvent est devenu LE CIMETIERE COMMUNAL confie Guy Van Oost ex président des amis du village. Celui-ci a été utilisé jusqu'en 1868, le cimetière de la route de Saint Zacharie, étant rentré en service après 1865.
Alors, des squelettes, on en trouvera encore probablement même si ce genre de découvertes est assez rare.... (Voir REGARDS SUR TRETS, page 68) De mémoire, lors de la rénovation de la place de la mairie dans les années 2000? les ouvriers avaient découverts plusieurs os.


/ 1 Commentaires






Depuis plus de 50ans les Amis de St Jean du Puy un groupe de bénévoles et passionnés travaillent tout au long de l'année pour protéger et réhabiliter l'ermitage de Saint Jean du Puy, lieu très fréquenté par les tretsois et randonneurs de toute la région. Petit recap saison par saison des travaux effectués par les bénévoles.

Durant l'année 2011 2012, les bénévoles n'ont pas chomé une fois encore, voici le bilan de tous les travaux éffectués et financés par l'association des Amis de St Jean :

- pose de grilles de protection en fer forgé aux portes de la Chapelle, réalisées par l'atelier de ferronerie Dho

- réfection du panneau à l'entrée de l'ermitage, au porche (collaboration ONF et Amis de St Jean)

- pose de la grille en fer forgé retrouvée (17éme siècle) à son emplacement originel dans le reliquaire

- pose de blancs en pierre devant la Chapelle

- pose d'une marche supplémentaire à l'entrée du Clocheton pour en faciliter l'accés

- étude en cours pour améliorer le lieu d'aisance

Et bien sur surveillance, gardiennage, entretien et refection tout le long de l'année


Durant cette saison 2012 2013 les bénévoles de l'association n'ont encore pas chomé, puisque outre les différents travaux habituels de maintenance ils ont créé ces derniers mois un nouveau local WC qui sera opérationnel pour le pèlerinage de ce 1er mai 2013.
Un WC complètement écologique. Pour l'emplacement de ce nouveau WC, une réfection des murs de soutènement en pierres sèches a ainsi été faites tandis que la dalle de pose a été effectuée par les services techniques (l'équipe maçons) de la ville de Trets.
Le local "Eco construction - Trets" et le système de WC sont fournis et financés par l'association des Amis de Saint Jean du Puy.


Pendant cette saison 2013 2014, plusieurs petits travaux ont de nouveau été effectués. Ainsi dans le cadre d'un chantier d'insertion, la ville de Trets a réalisée le débroussaillage de tous le site de St Jean.
Tandis que l'association des Amis de St Jean a effectué et financé :
- La Pose de barreaux à la fenêtre du refuge suite aux différentes effractions
- L'Etanchéité de la voute à "grillade", ainsi que les jointements des pierres.
- En prévision courant le mois de mai 2014 : réfection de cheminées et hotte, isolation mur de la salle, étanchéité toit de la Chapelle, finition porte sud de la Chapelle et différents petits travaux

Enfin les bénévoles ont également comme tout le temps effectué des petits travaux d'entretien.

Lors de la saison 2015 / 2016 les nombreux bénévoles qui entretiennent au quotidien le site ont procédé à de l'entretien courant de propreté et de petites opérations de rénovation. Quelques gros travaux ont néanmoins eu lieu cette année avec la réfection des toitures de la chapelle et de la buvette afin de réparer quelques fuites, réparation des gouttières bouchées... et reprise de l'évacuation des fumées des cheminées.

Enfin le carrelage de la salle derrière la buvette a été refait. Tous ces travaux représentent un investissement de 7000 euros, financé entièrement par l'association.


Pendant la saison 2016 / 2017 les travaux effectués à St Jean du Puy par les bénévoles ont été peu nombreux cette fois cette année, en dehors de l'entretien, la rénovation pratiquement hebdomadaire et en assurer les gardes le dimanche. L'association s'est cependant attelée à carreler et peindre la grande salle derriére la buvette, des travaux qu'elle a financé elle même.


L'hiver 2017 2018 aura été l'hiver des gros travaux à l'ermitage et les bénévoles qui ont tout fait eux même n'ont pas chômé pendant trois semaines entières pour tout faire.
Ils ont ainsi procédé à la réfection du plafond de la salle dites " cuisine ", c'est à dire de la salle située à coté de la chapelle, créé un drainage autour du bâtiment de la grande salle buvette, refait l'étanchéité de la grande cuve d'eau enterrée de 15 000litres, située dans la chapelle. Ils ont aussi totalement refait les escaliers en bas de la chapelle et derrière la grande salle.

Par ailleurs de toutes nouvelles rambardes en fer forgé ont été installées sur la petite esplanade donnant sur St Zacharie, sur les escaliers en bas de la chapelle et ceux accédant à la buvette. A noter que les tables de pique nique ont été saccagés mi avril et les bénévoles vont donc devoir les réparer.

D'autres travaux sont encore prévus. Tous ces travaux ont été financés entièrement par les amis de St Jean du Puy, les fonds légués lors de la dissolution des Amis du village, les dons des gens, la fondation du Crédit Agricole.

A noter que la mairie a eu l'excellente idée de procéder au goudronnage du parking qui devenait une grande marre en temps de pluie et de la grande montée qui était dans un sal état au fil du temps et la partie la plus abimée du chemin. Il reste encore à rénover le petit chemin qui mène à la placette qui s'est un peu effondré cet hiver. Enfin à l'automne dernier, elle a installé comme en centre ville un panneau d'information, dédié par l'historienne S CHABRE retraçant l'histoire des lieux.

Réfection du plafond de la "cuisine"

Rénovation de l'escalier sous la chapelle

Poses de nouvelles rambardes


Tables de pique nique vandalisées

Rénovation escalier derrière la grande salle

Nouveau panneau d'information, créé par l'historienne S Chabre

Goudronnage parking et chemin d'accès

/ 2 Commentaires







C'est avec tristesse que les tretsois ont regardé ce lundi 23 avril 2018 un triste spectacle cours Esquiros en matinée. Ils ont en effet assisté à la mort d'un des témoins du passé tretsois un immense et beau platane situé devant de la Pharmacie des Remparts, en bas du Cours Esquiros. Un arbre, qui pendant plus de cent ans, avait pu assister à l'évolution de Trets, voir des milliers de voitures circuler à ses pieds dans les deux sens, puis dans un sens unique montant, puis descendant maintenant, voir des milliers de spectacles organisés à ses pieds lors des fêtes etc...

La raison de cette mise à mort : la maladie malheureusement. La mairie a en effet indiqué qu'il était malade, avec une charpentière très infectée par l’amadouvier et celle ci risquait de rompre. L'Amadouvier, est une espèce de champignons basidiomycètes. Et effectivement une fois l'arbre coupé on se rend compte que le tronc était totalement creux et surtout dans le sol où il y a un immense trou profond à la place de ses racines .

C'est l’entreprise Antoine IAQUINTA qui s'est chargé de la tache, ce lundi avec de gros moyens puisqu'une immense nacelle avait été déployée, une broyeuse amenée, deux camions... L'arbre a été coupé par morceaux descendus à la corde, un par un et évacué par camion. La circulation a ainsi été interrompue sur cette artère dans la journée, en plus du stationnement qui était interdit sur de nombreuses places du coin. Espérons que la ville en replante vite un à la place pour combler ce vide.

C'est malheureusement pas le premier arbre à avoir été abattu en centre ville et surtout sur cette artère où 8 avaient été coupés en 2002 (7)et un en 2011, la liste commence à être très longue depuis une quinzaine d'années dans tout le centre. Le dernier abattu l'avait été le 13 février 2017 à coté de la Porte St Jean.





Participation Photos Vidéos : L Amanieu







Depuis plusieurs années maintenant, les services de la mairie commencent à être un peu à l'étroit dans l'ancien couvent de la Trinité, situé place du 14 Juillet, qui sert de mairie depuis 1792 d'après les archives. Du coup depuis bien 20 ans les maires en place cherchent donc à l'agrandir ou à délocaliser ses services, cela a été fait en l'agrandissant un peu dans des bâtiments mitoyens Rue borde (jusqu'à la petite placette derrière l'ancienne porte de Clastre) il y a une quinzaine d'années et en délocalisant avenue Mirabeau (près de la médiathèque) certains services sociaux, puis au dessus de la pharmacie et boulangerie, mais cela n'a pas été suffisant.

Du coup l'ancienne municipalité de Roger Tassy avait un temps cherché à étudier la possibilité de s'agrandir dans l'ancien café hôtel de la place qui a fermé en 2003, mais la situation financière ne le permettait pas à l'époque avait confié Roger Tassy dans une interview au site au printemps 2010, on se retrouvait alors en 2003 avec une.... banque ce qui a totalement tué la place et lui a retiré sa belle vie d'antan où les gens venaient y prendre leur café et déjeunaient. "Je ne pouvais pas empêcher cet établissement privé de partir (en parlant du café) et la banque de s'installer, le maire que j'étais n'avait pas le pouvoir de faire cela. J'ai bien essayé de négocier avec les propriétaires du café, mais c'était leur choix que de s'arrêter . J'avais pourtant tout fait pour qu'ils restent en leur disant que la place allait être refaite entièrement, qu'ils pouvaient installer leur table comme ils voulaient lors des festivités... mais ils ont voulu partir et céder le fond de commerce.

Le propriétaire des murs lui est toujours le même."
expliquait ainsi l'ancien maire. Rajoutant ensuite que lorsque le bâtiment était en vente dans les années 90, sous la municipalité Fauchon, " la ville n'avait pas les finances nécessaires pour l'acquérir, car nous avions déjà acquéris d'autres lieux précédemment" . Concernant l'établissement bancaire qui a succédé au café "Je ne pouvais donc ensuite pas empêcher l'installation de cette banque, j'avais essayé de freiner son arrivée en expliquant à la société que je ne pourrais pas leur sécuriser le devant de la banque lors des transferts de fonds, en permettant aux camions de se mettre contre etc... mais ça n'a pas marché car leurs méthodes et sécurisation ont évolué. Mais c'est bien dommage il est vrai, qu'elle se soit installée ici ce n'est pas le meilleur endroit. Je le regrette également."


Le nouveau maire JC Feraud avait ensuite dès 2008 cherchait une solution pour offrir aux services municipaux plus d'espaces et depuis 10ans on a entendu un paquet d'idées. Il avait ainsi laissé entendre en Juin 2009 qu'il voulait déménager le service urbanisme en le transférant dans la future Zac Chassaoude, pour le rendre plus accessible à la population, qu'il ne l'était alors au second étage de la mairie. Mais la Zac étant à l'arrêt ce projet l'avait alors été également . Des études sur la création d'une éventuelle nouvelle mairie en lieu et place du bâtiment du SIVOM, rue des Minimes avaient ensuite été commandées. Là encore le projet avait été abandonné en 2010 : "On a trouvé que cela coûtait beaucoup moins cher de faire ce que l'on a fait comme aménagements intérieurs, plutôt qu'une nouvelle construction pour y mettre l'urbanisme et le reste".


Nouvel épisode en 2014 lorsque la municipalité avait commandé de nombreuses études et même budgété la construction d'une toute nouvelle mairie annexe à la place du terrain des boules chemin du Loup, pour un montant de 3M d'€, regroupant tous les services de mairie comme les associations, police municipale ; salle du conseil municipal etc. Un an plus tard, cette mairie annexe était désormais appelée "centre socio culturel" : "Ce sera également un centre multiculturel, avec de nombreuses salles polyvalentes et peut être la salle des spectacles" précisait en effet en 2015 le premier magistrat.

Rebondissement en mars 2016, le nouveau boulodrome prévu derrière la salle des colombes ne changerait finalement pas de lieu, et c'est donc ce projet de mairie annexe qui prenait sa place sur ce terrain encore vierge : "La mairie annexe qui regroupera tous les services de la mairie comme le CCAS sera donc sur le terrain derrière, et je pense que géographiquement c'est un bon emplacement on fera un parking, améliorera la voix de desserte" annonçait cette fois Jean Claude Feraud. En mai 2017 on apprenait que les travaux de cette mairie annexe commenceraient en 2018.

Mais surprise en octobre dernier tout changeait une fois de plus , le projet de construction de nouvelle mairie annexe n'était plus inscrit au budget 2018 "Ce sera la surprise de Noël, j'ai une autre idée", expliquait le maire, ne voulant pas en dire plus. Et on a compris pourquoi ce mardi 17 avril 2018, puisque ce très long feuilleton vieux de 20ans a enfin trouvé NORMALEMENT un épilogue . Un épilogue qui est à chercher ... à son début...

La banque a en effet quitté les lieux à la fin de l'été 2017 pour déménager zone de la Burlière, le batiment était donc libre et la mairie a sauté sur l'occasion en acquérant la parcelle cadastrée AB 241 sise 2 place du 14 juillet afin d'agrandir l'Hôtel de Ville.

Il s'agit d'un immeuble d'habitation de 3 étages avec local à usage de bureaux en rez-de-chaussée d'une contenance cadastrale de 96m2 et d'une superficie totale de 396 m2. Le service France Domaine en date du 20 novembre 2017 a estimé la valeur vénale à 433 000 € HT. Ce terrain est la propriété de Monsieur MARQUEZ. Les élus ont donc voté son acquisition à l'unanimité ce mardi 17 avril pour un montant de 500 000 € HT . La situation financière de la ville étant meilleure qu'il y a 20ans.

"C'est une opportunité exceptionnelle et après d'âpres discussions les deux parties se sont mises d'accord. C'est la meilleure manière de tout recentrer en centre ville, d'avoir tous les services municipaux regroupés, surtout que ce bien est situé en mitoyenneté de l'Hôtel de Ville et offre la possibilité de relier le bâtiment à l'Hôtel de Ville afin d'agrandir celui-ci, sans compter qu'il est actuellement libre de toute occupation et permettra donc d'éviter des frais supplémentaires. Le bien se prête donc parfaitement au projet souhaité de la commune et aux besoins d'agrandissement de l'Hôtel de Ville. Et en agrandissant ici, on vendra donc toutes les mairies annexes dont on n'aura plus usage. La réhabilitation de l'immeuble nous coutera beaucoup moins chère que de réaliser une nouvelle mairie annexe neuve derrière les colombes, d'autant plus que c'est un emplacement bien plus judicieux. Il y a 4 niveaux de 80m² environ, on fera également un ascenseur." expliqueront Daniel Oddo adjoint à l'urbanisme et Jean Claude Feraud.

On peut donc se réjouir de voir disparaitre cette banque de cette place et de cette acquisition par la mairie, d'autant plus qu'il se dit qu'une autre enseigne de services privée souhaitait s'y implanter, la réalisation de bureaux municipaux dans ce batiment ne redonnera cependant pas l'aspect originel à la place qu'offrait dans le passé un café. A moins que la mairie profite du ré de chaussée pour en faire par exemple un lieu de vie , une salle municipale associative par exemple et de faire ses bureaux aux 3 étages supérieurs.
/ 3 Commentaires






La mairie a distribué début mars le numéro 31 de son journal municipal TRETS INFOS de Février 2018 , qui est un spécial travaux cette fois en revenant sur les différentes réalisations passées ou en cours









Aprèsprès de 10ans d'attente, de diverses réunions de présentation, de retard divers, l'agrandissement de la zone d'activité de la Burlière est enfin rentré dans du concret depuis mai 2016 avec le démarrage des travaux sur une surface de 23 hectares par la Communauté du Pays d'Aix (devenue Territoire du Pays d'Aix dans la Métropole Aix-Marseille-Provence), répondant ainsi à la demande de la Ville de Trets. C'est à la société publique locale d'aménagement Pays d'Aix Territoires qu'est revenu le soin de réaliser cette future Zone d'Aménagement Concerté (ZAC).

Un agrandissement qui se situe derrière la zone déjà existante et qui sera en deux parties sur une quarantaine de lots : une partie commerciale et une autre industrielle. L'interet est de pouvoir transférer les activités installées sur l'avenue René Cassin sur cette zone. "Cela permettra au bassin de Trets de rester très performant en terme d'emploi" explique la SPLA.

Après les autorisations administratives, acquisitions foncières puis une très grosse phase de fouilles archéologiques préventives qui avait été réalisée au printemps 2015 sur une zone de 7 hectares, le gros des travaux a démarré en mai 2016 avec le terrassement, puis l'aménagement avec les réseaux d'eau, le pluvial, l'électricité, la voirie etc... Tous les réseaux étant enterrés. 3 accès seront ainsi créés à partir du chemin de la Burlière qui sera l'accès principal, aménagé avec des voies très larges facilitant la circulation de camions et poids lourds qui devront accéder à la zone artisanale au fond . Ce chemin débouchera sur le carrefour à feu rouge aménagé sur le RD6 boulevard de l'Europe en novembre décembre 2016. Un autre accès a lieu à partir de la zone existante sur l'avenue principale et un autre sur la route de Puyloubier. Au total ceux sont près de 4 millions d'euros de travaux qui ont été réalisés. Des travaux dont la fin était prévue en Aout 2017 et qui se sont finalement achevés 5 mois plus tard en JANVIER 2018. 2 bassins d'eaux pluviales paysagers ont aussi été créés.
Par ailleurs, entre mars et juillet 2017, une seconde phase de fouilles sur deux zones a eu lieu.

Alors que des habitants critiquent cet agrandissement pensant qu'il va entrainer la mort du centre ville, à l'inverse beaucoup l'attendent avec impatience espérant y trouver pleins de grands magasins très connus comme ceux que l'on trouvent à St Maximin, mais au fil des mois et des informations données ils risquent de beaucoup déchanter... On constate en effet que la majorité des lots dit commerciaux seront en fait des transferts de magasins ou entreprises existants : Carrefour, des garages automobiles et qu'il reste très peu de places pour de nouveaux magasins (5 , 6 lots apparemment).
Alors que St Maximin va voir l'arrivée dans l'année 2018 d'un magasin DARTY et que l'on parle d'un grand LIDL mais aussi d'un Decathlon ou Burger King, aucune nouvelle marque connue ne semble vouloir s'installer chez nous afin de rendre la zone attractive. Le seul nouveau magasin connu qui s'implantera est GIFI (sur deux lots).



Parmi ces 44 lots, une douzaine devraient en effet être occupés par un grand supermarché Carrefour, parking compris. Ce grand magasin comptera 6 petites boutiques, les mêmes qui existent actuellement dans Carrefour market de façon à ne pas concurrencer le petit commerce local. On parle d'un magasin de 5000m² environ (à titre d'info celui des Milles fait près de 15 000m²). Le batiment du Carrefour Market actuel restera propriétaire de Carrefour et ne devrait pas être détruit, même si on ne sait pas véritablement ce qu'il y aura à la place. Des rumeurs courent sans qu'elles ne soient confirmées.

Un pôle automobile en entrée de zone réunissant les activités de mécaniques et les garages de la commune sera aussi créé avec Iaquinta (le transfert du garage lave auto de la route de St Maximin), Renault, Ganci. Et une nouveauté : NORAUTO.

De son coté le maire Jean Claude Feraud a précisé : "On veut faire en sorte que les tretsois trouvent tous ce dont ils ont besoin de manière à éviter qu'ils aillent à St Maximin ou ailleurs" ce qui semble hélas mal parti vu l'occupation des lots et de préciser en mai 2017 en réunion publique "on veut aussi à la fois protéger le petit commerce du centre ville. La voirie, la répartition logique des lots a été étudiée de manière très précise. On a étendue cette zone sur 23 hectares soit 44 lots."
L'attribution de lot est réalisé par un comité de pilotage composé de Monsieur le Maire, d’Élus Municipaux et de représentants de la CPA Métropole.

Dans la zone industrielle on retrouvera en très très grande majorité que des entreprises déjà implantées à Trets : Euromair (Fabricant de machines à projeter et pulvériser), Ganci (un garage), SPM (entreprise de maçonnerie) qui a ouvert ses portes fin décembre 2017 et a été la première à construire, LDMS (entreprise locale de levage), PROPLAST (entreprise de menuiserie déjà implantée à Trets), UNIBETON (le transfert de la Centrale à béton), NEDEL (Constructeurs de maisons en bois), PACE ( Entreprise de Maçonnerie Générale; déjà implantée à TRETS), Ambiance médicale (Grossiste en produits pharmaceutiques , déjà existant à Trets), AGUERO - TRETS TRANSPORT SARL (société de transports déjà existante à Trets), EGR Locations (Transport routier), AUTOMATISME THERMIQUE ELECTRIQUE (ATE) déjà implanté à Trets, Les Maisons de Manon (Constructeur maison , déjà implanté à Trets), ROSSI (chenil).
Surprise, à ce stade d'après ce qui a été communiqué, quasi aucune en réalité du secteur Cassin (comme Autocar Burles, Point P, Brouquier) ne figurent dans les annonces d'installation, alors que la mairie souhaite transformer l'espace en zone urbaine.

Coté magasin il n'y aura donc que GIFI , "La maison de la glace" (à moins que ce ne soit qu'un espace de fabrication vu qu'il est situé en fond de zone) et un picciniste (KAP).
Une énorme déception pour la majorité des tretsois donc et elle ne permettra pas de plus la création d'emplois, ou quasiment pas puisque les employés sont déjà en poste depuis des années !

En MARS 2018 alors que la zone est terminée, plusieurs permis de construire ont été apposés dans la zone, mais seule une est déjà construite et en activité SPM.

Plan des attributions en Novembre 2017



LE SUIVI DES TRAVAUX
ETE 2016




DEBUT 2017




Aménagement du carrefour sur le RD6






Nouvelle phase de fouille mai 2017



JUIN 2017

 

AUTOMNE 2017

<= Première entreprise en construction : SPM

 

FEVRIER 2018


Entrée par la zone actuelle

Aire de parking à l'entrée

Bassin de rétention

Aire de parking au fond de la zone

Terrain de CARREFOUR
 

Chemin de la Burlière

 

Chose étrange entre la zone et le chemin de la Burlière le goudron n'a pas été refait !!!!
/ 4 Commentaires






Depuis le 8 mars 2017 une des avenues tretsoise qui était dans un état lamentable : l'avenue de Grisole est en partie fermée à la circulation, puisqu'elle aussi subit une belle cure de jouvence qui était très attendue. Les travaux entrainent par conséquent des déviations dans le secteur entre le carrefour des Allées de la Gardi et la piscine.

Ces travaux d'une durée de 4 mois avec une fin durant le mois de juin consistent à rénover totalement les réseaux sous terrain, trottoirs en les élargissant, réduction de la chaussée entre le carrefour de l'allée de la Gardi et celui de Cabassude, éclairage, enfouissement des réseaux, et enrobés.

On regrettera par contre que tous les arbres de l'allée ont été rasés, mais d'après les infos recueillis ils étaient malades et gênaient les voisins. De nouveaux vont cependant être plantés a précisé la mairie. Autre déception concernant l'éclairage où ceux seront encore des lampadaires différents des autres rues rénovées ces derniers mois (les rouges), puisque cette fois la ville a mis ceux qui ont été mis dernièrement devant le château .
Cout du chantier : 1 317 194€ financé à 60% par le département, 20% par la métropole.

21 Mars 2016


DEBUT MAI



Visite de controle sur le chantier pour l'élu Jean Ferraro




FIN MAI






Après 9 mois interminables de travaux et pas moins de 5 mois de retard puisqu'ils se sont achevés en novembre au lieu d'une fin prévue en juin, l'avenue de Grisole est de nouveau roulable normalement . La raison est la même que pourle chemin de St Jean : le gros délai d'Orange EDF pour enfouir les réseaux aériens. Cependant la première phase de goudronnage s'est elle aussi déroulée en retard puisqu'elle n'a eu lieu que début juillet, les automobilistes ont ensuite du slaloomer entre les plaques pendant 4mois.
Des travaux qui ont rendu un visage totalement différent à cette avenue qui était totalement à l'abandon et la pire avenue de la commune depuis des années avec ces trous en pagaille et sa chaussée déformée. Désormais les tretsois ont une avenue en parfait état et à l'allure visuelle bien plus belle, même si tous les arbres qui ont été coupés manquent cruellement. Outre la Réfection partielle des réseaux , les trottoirs ont été complètement refaits, agrandis, goudronnés ou bétonnés, et des bordures posées de l'autre coté de la voie. L'éclairage a aussi été remplacé, les petits mats ont été remplacés par des candélabres deux fois plus hauts et en LED.
Deux plateformes surélevées ont été créées aux carrefours pour faire ralentir les voitures tandis que le carrefour avec le lotissement Allée de la Gardi a perdu ses bordures centrales. Enfin, une modification géométrique a été effectuée à l’entrée du lotissement Maou Broustiade afin de réduire la vitesse excessive des véhicules.

3 JUILLET 2017 : 1ère couche de Goudron





NOVEMBRE 2017 : Fin des travaux avec le goudronnage final, le traçage horizontal etc

/ 1 Commentaires







Après les travaux de Leo Lagrange, Rue Feraud, du tour de ville, de l'avenue Jean Jaurès dont la seconde phase débute ce 10 juillet 2017, une nouvelle avenue va avoir droit à un lifting cet été : L'avenue Marius Jatteaux, celle qui longe le stade Burles. Une avenue qui n'est pas dans un état catastrophique mais dont la chaussée est assez abimée en raison des multiples tranchées qu'elle a subit ces dernières années. Les travaux dureront deux mois et demi normalement et s'échelonneront du LUNDI 17 JUILLET JUSQU'AU VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017, si tout va bien ! Durant toute la durée des travaux la circulation sera INTERDITE sur celle ci et les tretsois devront donc faire des détours supplémentaires, puisque depuis le nouveau sens de circulation mis en place depuis 2012 cette rue était devenue le passage obligé pour rallier les lotissements !

Le 6 juillet dernier la société Colas qui s'occupera de réaliser ces travaux (elle s'occupe déjà de Jean Jaurès) expliquait ainsi sur le parking du collège aux riverains ce à quoi ils devaient s'attendre pendant ces travaux et ce qui va être réalisé. Mais si lors des précédentes réunions du style pour le centre ville, Jean Jaures etc les réunions avaient attiré peu de monde, avec des questions rares cette réunion fut tout l'inverse, puisque le responsable des travaux fut assailli de questions bien précises de toutes sortes de la part d'environ 25 habitants de l'avenue. Il eu bien du mal à faire face à toutes ces demandes, en étant seul, sans son collègue comme lors des précédentes réunions et sans les élus aux travaux. Seul le premier adjoint était présent cette fois avec les responsables des services techniques. Les habitants qui l'interrogeaient principalement sur l'accès qu'ils auront à leurs maisons, les coupures d'eau et d'électricité à venir, la rénovation des réseaux, la sortie des chemins etc, ont cependant pu obtenir avec précision les réponses auxquelles ils attendaient et devront s'armer de patience pendant ces deux mois et demi.


Concrètement, si l'avenue va être totalement rénovée, visuellement rien ne devrait beaucoup changer. Les trottoirs seront à l'identique de maintenant à quelque chose près, en étant par exemple un peu élargi en partie basse avec une chaussée un peu diminuée à 3.25m, pour faire ralentir les voitures, un plateau traversant en béton désactivé sera mis en place à la sortie du parking du collège pour là aussi faire ralentir la circulation et mieux sécurisé les piétons. Les trottoirs resteront en goudron. Niveau place de stationnement les trois parkings ne seront pas touchés et le nombre de places de stationnement sur l'avenue devrait rester sensiblement le même à une ou deux près pour améliorer la sortie de véhicules des chemins perpendiculaires.

L'intégralité des réseaux sous terrain seront rénovés : eau potable, pluvial, assainissement, électricité, des fourreaux pour la fibre seront passés. Les réseaux aériens enterrés, l'éclairage qui a été remplacé il y a environ un an ne changera pas.
A noter que les habitants ont demandé à ce que le bas de l'avenue entre l'avenue Max Dormoy et le parking du collège repasse en double sens, la demande sera étudiée leur a t'on répondu.

Seuls les riverains pourront accéder à l'avenue pendant les travaux, à partir du haut de l'avenue. Les travaux commenceront par le bas. Les habitants devront au maximum se garer sur le parking du gymnase pour accéder à la piscine cet été ou au collège à la rentrée. Mais pour la rentrée rien de précis n'a encore été décidé tout dépend de l'avancée des travaux à ce moment là. Un cheminement piéton sera évidemment mis en place.







LE SUIVI DES TRAVAUX ET LE RESULTAT


Après 5 mois d'enfer dans une très forte poussière permanente, les habitants de l'avenue Marius Jatteaux respirent enfin !!! Les travaux de rénovation, qui étaient devenus bien nécessaires avec une chaussée qui était bien déformée se sont enfin achevés. Et on peut dire qu'il en a fallu de la patience aux habitants puisque ces derniers se sont achevés avec deux mois et demis de retard, un peu avant les vacances de NOËL. La raison de tout ce retard, de gros soucis dans la rénovation des réseaux sous terrain.

Visuellement peu de changement entre avant et après si ce n'est une chaussée qui a été un peu réduite et des trottoirs élargis et la création d'un dos d'ane en bas de l'avenue. Autre différence, la couleur du trottoir de la partie au niveau du parking du collège qui est beige, sans que l'on ne comprenne pourquoi, même défault que sur l'avenue Jean Jaurès. Le double sens souhaité par les riverains lui n'a pas été retenu.

  

/ 1 Commentaires






Comme vous le savez profitant de ses contrats de subventions avec le conseil départemental et CPA qui courent jusqu'en 2018 mais aussi de la menace de prise en main de la voirie par la métropole d'ici 2020 la municipalité s'empresse de rénover la commune entièrement depuis un an et demi. Après avoir rénové une grande partie du tour de ville depuis juillet dernier avec Esquiros, Boyer et Vauban, la mairie va attaquer la 4e et dernière phase de rénovation du centre ville dès le mois de mai. Vous l'avez ainsi remarqué depuis la mi mars deux panneaux ont été posés sur l'avenue Jean Jaures à ses entrées pour annoncer sa rénovation. Une réunion de présentation des travaux s'est tenue ce Mardi 25 avril 2017 place de la gare, peu avant 19h, où les riverains et commerçants résidants sur celle ci (en particulier sur la phase face au boulodrome) avaient été prévenus par un tract la semaine dernière. Au final seules trois commerçantes ont fait le déplacement pour rencontrer les responsables de la société COLAS qui s'occuperont des travaux, le maire, son premier adjoint et les deux élus aux travaux Mrs Isirdi et Ferraro.

Le début des travaux aura lieu MARDI 2 MAI 2017 et la rénovation totale de l'avenue Jean Jaurès qui va pour rappel de la fontaine de la Porte de Pourrières au rond point de St Maximin durera environ 4 mois, découpée en deux phases à la durée quasi équivalente. "un phasage en 2 sera moins pénalisant , puisque lors de la 2e phase les enfants n'auront plus école ce sera moins gênant" expliquera le maire JC Feraud.

* Prévus pour commencer le 2 mai les travaux démarreront finalement ce mardi 9 mai 2017

La phase 1 aura lieu du Mardi 2 mai au Vendredi 30 Juin et ira du rond point de St Maximin au croisement avec la place de la gare au niveau de BNP Paribas.

Visuellement rien ne changera sur cette phase avec ces travaux, les places de stationnement resteront au même endroit et aucune ne devrait être supprimée. Le terre plein surélevé sur le trottoir au croisement à l'angle du boulodrome de la place de la gare devrait rester en place. Le parking lui ne sera pas touché.

Durant la phase des travaux, l'avenue sera totalement barrée aux véhicules, même ceux des riverains de 7h à 17h30 il sera ainsi interdit de circuler et stationner. Pour les clients des magasins une communication sera réalisée, à la demande de ces derniers, avec des panneaux, puisque l'accès à l'avenue par le rond point de St Maximin sera fermé.

Par conséquent pour accéder à la gare il faudra passer par le centre ville puis la première portion de Jean Jaures et tourné alors en direction de la rue où se trouve le centre des impots , et passé devant le café de la gare pour aller se garer sur le parking de la gare. Pour partir il faudra ensuite emprunter la rue Feraud.





La Phase 2 se déroulera du Lundi 10 Juillet au 15 Septembre 2017 et partira de là où ce sera arrêtée la phase 1 c'est à dire de BNP Paribas jusqu'à la fontaine de Pourrières, au croisement avec le Bvd de la République.

Une 2e réunion de chantier a eu lieu Mardi 4 Juillet à 18h avec une quinzaine de riverains et commerçants cette fois en plus des élus et responsable des travaux.
Et si rien ne changeait dans la première phase, celle ci va totalement être bouleversée par contre. Les lois PMR pour les « personnes à mobilité réduite » ont ainsi comme on s'y attendait obliger la mairie à supprimer totalement les places de stationnements qui avaient été aménagées sur cette avenue en février 2011 lorsque celle ci est passée en sens unique. La loi oblige en effet les mairies à faire des trottoirs ayant entre 1.20 et 1.80m de largeur minimale. Or l'avenue étant très étroite avec ces batiments des deux cotés les places ne pouvaient donc pas être conservées et le centre ville en perdra donc environ 10 supplémentaires.
Les 7 places situées sur le mini parking devant Expera conseils seront elles sauvegardées. (A noter que le parking RFF esplanade de la gare a été agrandie de 92 places cette année). Par conséquent les trottoirs vont donc être élargis avec une largeur située entre 1.2 et 2.2mètres en fonction des endroits sur toute l'avenue et ce des deux cotés de la chaussée. Par ailleurs des emplacements de livraisons verront le jour cependant sur cette portion. La largeur de la chaussée sera elle du coup réduite aussi.

Une phase qui est plus complexe techniquement puisque les travaux sur les réseaux sous terrains seront plus durs et longs, les réseaux se connecteront ainsi à ceux rénovés sur le Bvd de la République en 2011. La municipalité va aussi essayer de réparer le soucis des odeurs qu'il y a place de la fontaine de Pourrières avec ces travaux

Visuellement enfin sur toute l'avenue, rien ne changera, les trottoirs seront toujours en enrobé coloré rouge, ce qui est fort dommage car cela rompt la belle unité créée sur tout le centre ville avec des trottoirs pavés en pierre ou en béton désactivé jaune. Les élus expliquant cette conservation des trottoirs en enrobé pour une raison de cout, mais aussi de propreté, puisque le béton désactivé et les pavés sont difficilement lavables, or cette avenue a de nombreuses sorties de garages. La chaussée sera en goudron tandis que les croisements seront en béton désactivé clair pour les passages piétons.


Aucun dos d'âne ne sera créé car la chaussée sera réduite et il n'y a pas de gros problèmes de vitesse sur cette avenue. Niveau éclairage celui ci ne sera pas changé immédiatement, le changement n'aura lieu que dans les prochains mois lors du renouvellement du marché public d'éclairage, avec un passage en éclairage LED un peu partout dans Trets. A l'inverse tout le mobilier urbain sera lui remplacé. En sous terrain l'intégralité des réseaux seront rénovés sur l'avenue.

Concernant la question que tout le monde se pose depuis Mars : Comment la circulation va t'elle se faire pendant la durée des travaux sur cette portion, puisque l'avenue reçoit toute la circulation venant de l'Ouest de la commune via le Bvd de la République mais aussi celle des lotissements via le Cours Esquiros. La réponse est assez stupéfiante, la ville va juste changer de le sens de circulation de la très étroite et minuscule rue Victor Hugo où passeront donc les véhicules entre 8h et 17h, ont répondu les élus. L'avenue Jean Jaures sera réouverte le soir et week end, en dehors des heures de chantier.

Sachant que la meilleure des solutions et la plus sure en terme de sécurité aurait été de passer le cours Esquiros en montant permettant aux gens qui rentrent dans Trets d'en sortir et aussi d'ailleurs retrouver un tour de ville, ils seraient alors arrivés sur la rue Pasteur ayant le choix alors d'aller vers l'école Jean Moulin ou les lotissements via Grisolle (qui sera terminée) ou le gymnase, le tout en gardant une circulation en centre ville pour les commerces, mais non, ce qui n'est guère compréhensible !!! On se demande pourquoi la ville s'obstine toujours à refuser de changer le sens de circulation de cette artère, ce que tout le monde réclame depuis 5ans !


Les responsables ont enfin expliqué qu'ils feront tout pour communiquer avec les riverains et commerçants pour permettre notamment les livraisons pendant les travaux.

A noter qu'une réunion de présentation des travaux de l'avenue Marius Jatteaux aura lieu jeudi 7 juillet 18h parking du collège.

PLAN DES TRAVAUX SUR L'AVENUE





LE SUIVI DES TRAVAUX

AVANT

 

Mai / Juin 2017

13 Juin 2017 : Décaissement de la chaussée

 

15 Juin 2017 : Goudronnage première couche

 

Fin Juin 2017 : Pose de l'enrobé définitif sur les trottoirs





PHASE 2
Démarrés mi juillet, les travaux de la seconde phase de l'avenue ont déjà un mois de retard, puisqu'ils auraient du être achevés mi septembre. Jusqu'à fin aout, les travaux ont consisté à rénover les réseaux, puis durant la première quinzaine partie de septembre, les trottoirs ont été délimités et la première couche d'enrobé posée sur la chaussée mais pas sur les trottoirs. Puis plus rien bizarrement, si ce n'est le béton désactivé couleur jaunatre, de la partie 1 qui a été posé, puis cassé, puis refait.

La mairie a annoncé ce 19 octobre que les travaux reprendront et se termineront (avec également la pose de la seconde couche sur la partie 1) pendant les vacances de Toussaint dès le lundi 23 octobre, jusqu'au 10 Novembre. Par conséquent, la circulation sera fermée en semaine chaque jour de 8h à 17h avec déviation par la rue Victor Hugo.

AVANT


LES TRAVAUX







LE RESULTAT
C'est avec deux mois de retard que se sont achevés les travaux le 10 Novembre 2017. Si la partie gare n'a pas connu de changements, la partie Jean Jaures près de la fontaine a elle totalement changé. Il ne reste ainsi que deux places de stationnement coté Ouest désormais. Les trottoirs ont été élargis un peu partout permettant aux piétons de mieux circuler. Mais ce que l'on peut regretter sur ces trottoirs c'est ce manque total d'unité avec le reste du tour de ville, puisque c'est du goudron coloré rouge qui a été mis, un enrobé qui vieillit assez mal et perd de sa couleur assez vite dans le temps, avec aux croisements du béton désactivé jaune, ce qui est n'est pas très esthétique avec ce contraste de couleur. Il est dommage que ce béton désactivé jaune n'ait pas été mis de partout pour faire une continuité avec le centre. Le mobilier a aussi été posé avec des potelets un peu partout qui sécurisent notamment le boulodrome désormais.

/ 2 Commentaires







C'est avec un an de retard en raison de nombreuses malfaçons, puis une semaine supplémentaire de retard en raison du fort épisode de neige du 2 décembre qui avait contrait d'annuler l'inauguration à la dernière minute, que la nouvelle salle sportive de la Gardi a été inaugurée samedi 9 décembre 2017 à 11h par les élus. Un bel établissement construit entre le 29 mars 2016 et novembre 2016 constitué d'une salle de gym, une de boxe et une d'activités artistiques ou sportives comme la danse, qui est désormais à la disposition des sportifs tretsois depuis le 4 septembre dernier. Les principaux clubs utilisateurs étant la GST et le Phénix Muaythai qui ont quitté la salle des 3 collines à la fin de l'été et qui a été détruite fin novembre.
Néanmoins nouveauté, ces deux associations partagent désormais les locaux avec les autres associations de la commune.

Environ une centaine de personnes sont venues assister à l'inauguration, dont beaucoup d'élus du conseil municipal de la majorité et 3 membres de l'opposition de gauche, qui a duré une heure et demie environ. Démarrée par la découpe du ruban par le maire, elle s'est poursuivie par de belles démos de Muaythai par le Phénix Muaythai et leur entraineur Anthony Perrin, puis de gym avec les gymnastes de la GST championnes de France; coachée par Anne Sophie Dozon offrant de superbes performances au public.

Le maire pris ensuite la parole pour expliquer sa joie d'inaugurer enfin "cette salle, qui avait une réelle justification, qui s'est réalisée dans des conditions pas toujours faciles, même si on l'a attendu longtemps. On a attendu 10ans" et de rappeler l'importance du sport dans sa politique municipale , précisant ainsi que le complexe sportif évoluera encore en 2018 avec la création d'un grand parking à l'entrée qui sera fermé, et d'un parcours de santé au niveau de la butte. Puis mettra à l'honneur les sportifs tretsois, leurs éducateurs... soulignant la belle collaboration de la mairie avec les associations sur la réalisation de cette salle, mais fera part de sa colère vis à vis de l'architecte qui a mal fait son travail ainsi que le bureau d'étude dira t'il, la salle ayant été remplie de malfaçons aujourd'hui réparées "ça c'est mal passé, il y a eu du retard etc" et qui du coup n'a pas été invité ce samedi.

Petit regret, il n'y a hélas pas eu de grands sportifs pour des démos pour l'inaugurer, une jeune gymnaste qui a fait les JO de RIO, avait été prévue samedi 2, mais n'a pu revenir ce samedi. Un apéritif suivra pour conclure.

La salle en images & inauguration

Démos de Muaythai

Démos de Gym
Les discours








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...