Sur Facebook

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Exposition Mosaiques
7 au 28 avril 2017
Fête de la Saint Jean
Les 23 et 24 Juin 2017
Soirée festive par l'UST
29 Avril 2017
Grande fête nature chasse peche loisirs
Samedi 29 et dimanche 30 avril 2017
Journée shopping salon VDI
samedi 30 AVRIL 2017
Théatre LA SERIE PAGNOL
Samedi 6 mai 2017
3e SOUTH VINTAGE FESTIVAL
12/13/14 Mai 2017
Bourse aux enfants
Dimanche 14 Mai 2017
Fête de la Musique
Mercredi 21 juin 2017
Grand Gala du PHENIX Muyathai 2017
Samedi 1er juillet 2017
Puces Brocantes Vide grenier
Dimanche 9 Juillet 2017
Fête de la SAINT ELOI
Du 11 au 15 Juillet 2017
›› Suite de l'agenda tretsois

Rechercher sur le site











  • Le Journal tretsois
  • Travaux


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015





Comme vous le savez profitant de ses contrats de subventions avec le conseil départemental et CPA qui courent jusqu'en 2018 mais aussi de la menace de prise en main de la voirie par la métropole d'ici 2020 la municipalité s'empresse de rénover la commune entièrement depuis un an et demi. Après avoir rénové une grande partie du tour de ville depuis juillet dernier avec Esquiros, Boyer et Vauban, la mairie va attaquer la 4e et dernière phase de rénovation du centre ville dès le mois de mai. Vous l'avez ainsi remarqué depuis la mi mars deux panneaux ont été posés sur l'avenue Jean Jaures à ses entrées pour annoncer sa rénovation. Une réunion de présentation des travaux s'est tenue ce Mardi 25 avril 2017 place de la gare, peu avant 19h, où les riverains et commerçants résidants sur celle ci (en particulier sur la phase face au boulodrome) avaient été prévenus par un tract la semaine dernière. Au final seules trois commerçantes ont fait le déplacement pour rencontrer les responsables de la société COLAS qui s'occuperont des travaux, le maire, son premier adjoint et les deux élus aux travaux Mrs Isirdi et Ferraro.

Le début des travaux aura lieu MARDI 2 MAI 2017 et la rénovation totale de l'avenue Jean Jaurès qui va pour rappel de la fontaine de la Porte de Pourrières au rond point de St Maximin durera environ 4 mois, découpée en deux phases à la durée quasi équivalente. "un phasage en 2 sera moins pénalisant , puisque lors de la 2e phase les enfants n'auront plus école ce sera moins gênant" expliquera le maire JC Feraud.


La phase 1 aura lieu du Mardi 2 mai au Vendredi 30 Juin et ira du rond point de St Maximin au croisement avec la place de la gare au niveau de BNP Paribas.

Visuellement rien ne changera sur cette phase avec ces travaux, les places de stationnement resteront au même endroit et aucune ne devrait être supprimée. Le terre plein surélevé sur le trottoir au croisement à l'angle du boulodrome de la place de la gare devrait rester en place. Le parking lui ne sera pas touché.

Durant la phase des travaux, l'avenue sera totalement barrée aux véhicules, même ceux des riverains de 7h à 17h30 il sera ainsi interdit de circuler et stationner. Pour les clients des magasins une communication sera réalisée, à la demande de ces derniers, avec des panneaux, puisque l'accès à l'avenue par le rond point de St Maximin sera fermé.

Par conséquent pour accéder à la gare il faudra passer par le centre ville puis la première portion de Jean Jaures et tourné alors en direction de la rue où se trouve le centre des impots , et passé devant le café de la gare pour aller se garer sur le parking de la gare. Pour partir il faudra ensuite emprunter la rue Feraud.




La Phase 2 se déroulera en Juillet et Aout 2017 et partira de là où ce sera arrêtée la phase 1 c'est à dire de BNP Paribas jusqu'à la fontaine de Pourrières, au croisement avec le Bvd de la République.

Si rien ne changeait dans la première phase, celle ci va totalement être bouleversée par contre. Les lois PMR pour les « personnes à mobilité réduite » ont ainsi comme on s'y attendait obliger la mairie à supprimer totalement les places de stationnements qui avaient été aménagées sur cette avenue en février 2011 lorsque celle ci est passée en sens unique. La loi oblige en effet les mairies à faire des trottoirs ayant entre 1.20 et 1.80m de largeur minimale. Or l'avenue étant très étroite avec ces batiments des deux cotés les places ne pouvaient donc pas être conservées et le centre ville en perdra donc environ 10 supplémentaires.
Les 7 places situées sur le mini parking devant Expera conseils seront elles sauvegardées. (A noter que le parking RFF esplanade de la gare va être agrandie de 92 places cette année). Par conséquent les trottoirs vont donc être élargis avec une largeur située entre 1.2 et 2.2mètres en fonction des endroits sur toute l'avenue et ce des deux cotés de la chaussée. Par ailleurs des emplacements de livraisons verront le jour cependant sur cette portion. La largeur de la chaussée sera elle du coup réduite aussi.

Une phase qui est plus complexe techniquement puisque les travaux sur les réseaux sous terrains seront plus durs et longs, les réseaux se connecteront ainsi à ceux rénovés sur le Bvd de la République en 2011.

Visuellement enfin sur toute l'avenue, rien ne changera, les trottoirs seront toujours en enrobé coloré rouge, ce qui est fort dommage car cela rompt la belle unité créée sur tout le centre ville avec des trottoirs pavés en pierre ou en béton désactivé jaune. Les élus expliquant cette conservation des trottoirs en enrobé pour une raison de cout, mais aussi de propreté, puisque le béton désactivé et les pavés sont difficilement lavables, or cette avenue a de nombreuses sorties de garages. La chaussée sera en goudron tandis que les croisements seront en béton désactivé clair pour les passages piétons.


Aucun dos d'âne ne sera créé car la chaussée sera réduite et il n'y a pas de gros problèmes de vitesse sur cette avenue. Niveau éclairage celui ci ne sera pas changé immédiatement, le changement n'aura lieu que dans les prochains mois lors du renouvellement du marché public d'éclairage, avec un passage en éclairage LED un peu partout dans Trets. A l'inverse tout le mobilier urbain sera lui remplacé. En sous terrain l'intégralité des réseaux seront rénovés sur l'avenue.

Concernant la question que tout le monde se pose depuis un mois : Comment la circulation va t'elle se faire pendant la durée des travaux sur cette portion, puisque l'avenue reçoit toute la circulation venant de l'Ouest de la commune via le Bvd de la République mais aussi celle des lotissements via le Cours Esquiros "cela n'a pas encore été clairement défini, c'est toujours à l'étude" ont répondu les élus et responsables. L'avenue étant fermée pendant les travaux en journée et juste accessible aux riverains le soir. Sachant que la meilleure des solutions serait de passer le cours Esquiros en montant permettant aux gens qui rentrent dans Trets d'en sortir et aussi d'ailleurs retrouver un tour de ville, ils arriveraient alors sur la rue Pasteur ayant le choix alors d'aller vers l'école Jean Moulin ou les lotissements via Grisolle (qui sera alors terminée) ou le gymnase, le tout en gardant une circulation en centre ville pour les commerces, plutot que d'avoir tout le centre ville bouclé pendant 2mois.


Les responsables ont enfin expliqué qu'ils feront tout pour communiquer avec les riverains et commerçants pour permettre notamment les livraisons pendant les travaux.

PLAN DES TRAVAUX SUR L'AVENUE

/ 1 Commentaires






Prévu au départ pour la seconde moitié de mars, le 27e conseil municipal aura finalement lieu le mercredi 12 avril 2017, 18h avec un ordre du jour bien riche cette fois et des points interressants. Le point principal sera bien évidemment celui qu'attendent beaucoup d'associations : l'attribution des subventions 2017 aux associations. Les autres points majeurs portent sur le règlement local de la publicité ou encore les finances communales.

LES FINANCES
* Approbation des Comptes de Gestion 2016 : Commune, services annexes de l’eau, de l’Assainissement, du Cimetière ;
* Approbation des Comptes Administratifs 2016 : Commune, services annexes de l’eau, de l’Assainissement, du Cimetière ;
* Affectation des résultats 2016 : Commune, service annexes de l’eau, de l’Assainissement, du Cimetière ;
* Vote des Budgets Supplémentaires 2017 : Commune, service annexes de l’eau, de l’Assainissement, du Cimetière ;
* Vote des Autorisations de Programme et Crédits de Paiement (AP/CP) – Budget commune ;

ADMNISTRATIF
* Revalorisation des indemnités des élus ;
* Modification du tableau des effectifs : transformations et créations d’emplois ;
* Mise en place de l’indemnité forfaitaire complémentaire pour élections ;
* Actualisation du tableau des effectifs à la date du 1er janvier 2017 suite à la mise en oeuvre du PPCR (Parcours Professionnel des Carrières et Rémunérations) ;

LES SUBVENTIONS
* Attribution de subventions aux associations pour un montant total de 103 740 euros avec des critères précis qui seront présentés en conseil
* Demandes de subventions auprès du Conseil Départemental 13 dans le cadre du fonctionnement du pôle enfance-jeunesse – crèches municipales ;

REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE
* Approbation du Règlement Local de Publicité (RLP) ;
* Modification des modalités d’application de la taxe locale sur la publicité Extérieure ;

LES TRAVAUX
* Autorisation de signature de deux conventions de financement de travaux – mise en technique discrète et/ou en souterrain des réseaux de distribution publique d’énergie électrique - avec le SMED 13 ;
* Autorisation de signature de la convention de financement entre le SMED 13 et la commune « effacement des réseaux téléphoniques » travaux en coordination avec les travaux d’intégration dans l’environnement des réseaux de distribution électrique avenue Marius Jatteaux ;
* Autorisation de signature de la convention de servitude entre ENEDIS et la commune « alimentation électrique » (haute tension) de la ZAC la Burlière ;



LES QUESTIONS DE L'OPPOSITION
La première question de l'opposition connue à ce jour est celle de Christophe Sanna qui porte sur l’accessibilité de la voirie communale.
La loi du 11 Février 2005, pose deux principes novateurs.
La prise en compte de tous les handicaps, ainsi que le traitement de la chaine du déplacement dans sa continuité, lors de la rénovation des voiries communales.
C’est un enjeu fort pour notre commune, puisque 1 personne sur 5 est concernée (personnes handicapées, enfants en bas âges, personne accidentée, mère de familles avec poussettes).
A ce propos, vous avez engagé des travaux de réhabilitations et de réaménagements des voies, et nous sommes concernés par la règlementation sur l’accessibilité. C’est une obligation pour la commune. De plus, la loi impose pour les communes de plus de 5000 habitants, une commission pour l’accessibilité aux personnes handicapées. Il s’avère que je constate différents problèmes sur le réaménagement des voies.

Notamment, le boulevard Vauban qui ne dispose d’aucun cheminement piéton pour les personnes à mobilité réduite. Elles sont obligées d’emprunter la voie de circulation routière. Le cours Esquiros, n’est pas sécurisé lorsque les véhicules se garent. Il n’y a aucune butée de retenue entre les places de stationnement et le cheminement des piétons. Monsieur le Maire, pourquoi n’avez vous pas crée comme la loi nous l’impose, une commission communale pour l’accessibilité afin d’éviter ce genre de problème.
D’autre part, que comptez vous faire pour remédier aux problèmes énoncés."




La question de Stéphanie FAYOLLE-SANNA portera sur l’épandage des pesticides et des produits écocides.
"La loi sur la transition énergétique adoptée en juillet 2015, stipule qu’au 1er janvier 2017, les collectivités auront interdiction de pulvériser des produits chimiques, pesticides, insecticides, fongicides et herbicides, dans l’espace public car ses polluants chimiques constituent un risque sanitaire majeur pour l’homme de par leur nocivité reconnue.
Pourriez-vous, M. le maire, confirmer aux citoyens tretsois que la municipalité s’est conformée à cette loi et a proscrit l’utilisation de phytosanitaires sur notre commune ?
Quelles alternatives pour une gestion différenciée envisagez-vous de mettre en place pour le traitement anti-parasitaire des platanes par exemple ? Faut-il se satisfaire d’informer les riverains via le site de la mairie « de fermer les fenêtres et de retirer leur linge » pour éviter les pulvérisations toxiques ?
Est-ce que notre collectivité utilise des substances néonicotinoïdes "tueurs d’abeilles" (Imidaclopride, clothianidine, thiaméthoxame) qui font l’objet d’une interdiction dans l’article 51 de la loi sur la biodiversité qui doit être mis en pratique dès septembre 2018 dans les collectivités locales?"



Enfin Pascal Chauvin interrogera le maire sur la métropole : "Au 1er janvier 2018,de nouvelles compétences seront transférées à la METROPOLE,
Pouvez vous nous recenser les infrastructures ou équipements de notre commune susceptibles d’être incorporés par cette collectivité dans le cadre de la CLECT.
Avez vous des informations sur les attributions de compensation, en particulier pour les infrastructures communales les plus récentes ou en cours de construction?"




BREVES EN DIRECT MERCREDI SUR FACEBOOK ET RESUME EN FIN DE SEMAINE SUR LE SITE


/ 2 Commentaires






Comme vous le savez cette année et l'année prochaine la municipalité va entreprendre de nombreux travaux dans Trets afin de solder les deux contrats de subventions qu'elle a obtenu avec le conseil départemental et le pays d'Aix qui arriveront à échéance en 2018. C'est ainsi que depuis le début d'année la ville a lancé des travaux un peu partout et continuera à le faire dans les mois à venir (voir la liste de cette année ici)
Ainsi outre les travaux du tour de ville entamés en juillet sur Esquiros, Vauban, Boyer, Allée des pins qui arriveront à échéance en avril normalement la ville rénove des lotissements, chemins ou encore l'éclairage...

Petit point au fil du temps sur ces travaux qui rendront à Trets un meilleur visage, surtout que certaines rues ou chemins sont dans un état catastrophique et n'avaient jamais ou très peu été rénovés.


Mi décembre la ville a enfin pu terminer les trottoirs du Chemin de St Jean dont les travaux avaient été achevés 10 mois plus tot, les réseaux aériens ayant été en effet enfin enfouis
UN NOUVEL ECLAIRAGE DANS LES LOTISSEMENTS
Depuis début février la municipalité est en train de remplacer tous les lampadaires présents dans les lotissements et qu'elle avait déjà remplacé (125 au total) au début du précédent mandat, il y a 8 9ans, supprimant alors les grosses boules blanches par des lampadaires à l'éclairage plus discrets vu du ciel.

Cette fois la ville va plus loin en passant ces lampadaires à l'éclairage LED, une première, avec un éclairage blanc (plus faible aussi qu'avant) qui va permettre à la ville de faire de grosses économies d'énergie. Celle ci ayant lancée en effet une campagne d'économies d'énergies sur la commune.

Ceux sont au total 143 luminaires led qui vont être mis en place pour un marché de 52 195€. Les premiers lotissements qui en ont été dotés sont Les Amandiers, Maou Brustiade, La Corderie etc ces derniers jours.




CHEMIN DE L'HERMITAGE : Durant le mois de février le Chemin de l'Hermitage a été entièrement rénové entre le dos d'ane en bas au niveau de la Résidence de l'Olympe jusqu'à la fin au croisement avec le chemin de St Jean.
Le réseau d’eau pluvial a ainsi été repris afin d’assurer une meilleure évacuation des eaux de pluie sur ce chemin très en pente et l'enrobé totalement refait tout du long





AVENUE CASSIN : Depuis fin janvier la ville a rénové une partie de l'avenue René Cassin, la portion qui sert de gare routière depuis une quinzaine d'années maintenant. En attendant la construction de la nouvelle durant cette année, qui sera réalisée à l'entrée de l'avenue, ces travaux avaient pour principal objectif de sécuriser les arrêts de bus situés sur cette portion avec la reprise des trottoirs (bordures, enrobés) et réfection totale du goudron sur toute la portion qui était dans un bien mauvais état. De plus l’arrêt de bus avec ses deux abris a été mis aux normes PMR et trois poteaux d’arrêt avec affichage des informations aux voyageurs implantés aux différents quais. Des quais de bus qui par ailleurs ont changé de sens se trouvant coté Nord désormais. Par conséquent la circulation se fait sur la voie coté Sud et coté central, un marquage au sol délimitant désormais les arrêts des bus. Les travaux se sont achevés Jeudi 23 février.




Coté lotissement Maou Brustiade s'est achevé fin janvier et l'Alluminaire a vu ses travaux de rénovation s'achever ce mercredi 8 mars 2017 avec la pose de l'enrobé. Les bordures des trottoirs ont ainsi été refaites lorsque c'était necessaires, les trottoirs ont tous été goudronnés ainsi que la chaussée.



Depuis mi décembre, la mairie est elle aussi en travaux et rénovation au premier étage , où du désamiantage a d'abord été effectué. Au menu rénovation du chauffage, climatisation, menuiserie, faux plafonds, sol etc




Mais ce n'est pas tout puisqu'entre le 13 février et le 10 mars la municipalité s'est attaquée au pire chemin de Trets, celui de l'ancien chemin de Peynier qui était dans un état catastrophique avec de gros trous un peu partout, un goudron en très mauvais état etc; les travaux ont par conséquent entrainé la fermeture en journée de cet axe bien fréquenté pour rejoindre la route de Peynier ou revenir sur Trets dans les lotissements sera fermé en journée. Au final des bordures pour accéder à des chemins perpendiculaires ont été posées, les fossés creusés et les bas côtés aménagés ainsi que des caniveaux créés à certains endroits. Le goudron a été posé les 9 et 10 mars transformant au total tout ce chemin qui est désormais méconnaissable et bien plus agréable à rouler.




Depuis le 8 mars 2017 l'autre avenue tretsoise qui est dans un état lamentable : l'avenue de Grisolle a été en partie fermée à la circulation, puisqu'elle aussi subit une belle cure de jouvence qui était très attendue. Les travaux entrainent par conséquent des déviations dans le secteur avec une circulation alternée entre le lotissement Cabassude et le carrefour des Allées de la gardi et la fermeture totale de la partie entre le carrefour des allées de la gardi et la piscine.
Ces travaux vont durer au total 4 mois avec une fin durant le mois de juin puisqu'ils sont très importants avec la réfection totale des réseaux sous terrain, trottoirs, éclairage, enfouissement des réseaux, et enrobés.
21 Mars 2016



Enfin, le centre ville va semble t'il être encore plus en travaux dès la semaine prochaine, information à suivre ! / 5 Commentaires







Depuis la mi octobre 2016, de nouveaux courts de tennis sont en construction au complexe de la Gardi juste ç coté de la nouvelle salle de sports. La création de ce nouveau centre de tennis avait été annoncé à l'automne 2013 avec des plans maquettes dévoilés à ce moment là pour une installation au départ Quartier Bresson, juste à coté de la cuisine centrale avec 6 courts de tennis dont deux couverts (revoir le projet entier ici). Les courts actuels de tennis à St Jean seront eux détruits, pour apparemment y construire des logements, c'est ce qui avait été évoqué en conseil municipal.

Sur ces 6 courts de tennis, 4 seront construits sur le terrain stabilisé situé entre le gymnase et la piste de BMX (accompagnés d’autres équipements pour l’apprentissage de la discipline), 2 autres en haut du complexe avec des gradins qui encadreront les deux terrains au nord et au sud avec un revetement en résine synthétique. Aucun ne sera finalement couvert. A coté de ces deux terrains on trouvera 2 terrains de padel, un Club House et une terrasse. Le coût des tennis est estimé à environ 1 300 000 €.

LE SUIVI
5 mois après le début des travaux, le terrassement des 6 courts + ceux de paddle est achevé en cette mi mars, les terrains ont été goudronnés et aménagés, les poteaux d'éclairages installés, le chemin piétonnier réalisé entre les deux parties des courts.

DECEMBRE 2016

  

JANVIER 2017

 

MARS 2017







Le CITY STADE refait surface dans l'actualité en ce début d'année 2017 et les jeunes vont être contents. Cet équipement sportif moderne, annoncé pendant la campagne des municipales avait ouvert ses portes on s'en souvient le 18 Juillet 2014 , avant d'être réduit à un amas de pièces le 22 Octobre 2015.... Sur 15 mois d'existence il n'aura alors été ouvert que 6.
L'établissement mal installé géographiquement et mal protégé au niveau des grillages, avait pour rappel était le théatre de querelles avec le voisinage avant que le couperet final ne tombe à l'automne 2015 quand la municipalité avait constaté de nombreux actes de vandalisme sur ce bel équipement, le rendant alors dangereux. Le maire demandant dans la foulée aux services techniques de le démonter, décision qui avait alors été très commentée sur la commune évidemment. (Relire tout son historique en détails ici)

Un an et demi a passé et les choses ont bougé. Le maire a en effet annoncé mi janvier dans son discours des vœux que celui ci allait enfin renaitre. Il a pris la décision de le remonter (après réparation des pièces abimées ou détruites), non plus à coté du stade Burles, mais à la gare dans un lieu isolé des habitations cette fois ce qui ne devrait pas entrainer de conflits. La mairie va en effet abattre la grande butte de terre qui se trouve sur l'esplanade SNCF et l'installer à la place, au printemps. Elle en profitera également pour agrandir le parking qui devrait ainsi gagner une bonne vingtaine de places de stationnement supplémentaire ce qui est une excellente chose. Une caméra devrait aussi être installée pour surveiller le terrain.

On espère cependant que la mairie prendra cette fois toutes les mesures nécessaires pour qu'il n'y ait plus de soucis en l'entourant notamment de grillages tout autour, mais aussi en hauteur, afin que les ballons n'aillent pas sur la route en contrebas. On ne connait pas encore le cout de l'opération.
Une chose est sur cette nouvelle fera plaisir aux jeunes tretsois qui n'avaient plus de lieux pour se retrouver et s'amuser librement en faisant du sport quand ils le désiraient.




/ 1 Commentaires






Après 15ans d'attente et 13 mois de travaux, le nouveau gymnase de la Gardi tant attendu par les sportifs tretsois et la population avait été inauguré le 6 septembre 2017 dans la liesse. 2ans et demi ont passé et celui ci fait parfois parler de lui en hiver à cause de ses problèmes de températures bien fraiches à l'intérieur (comme lors du concert de Noël en décembre dernier) mais aussi pour son mur d'escalade. En effet la mairie avait eu la bonne idée lors de la construction d'y installer sur une de ses parois un beau mur d'escalade, une première à Trets et qui a fait la joie du club Alpha avec sa section escalade.
Hélas la joie a été de courte durée puisqu'un peu plus de six mois après sa mise en service la mairie se voyait dans l'obligation de le fermer et l'interdire au printemps 2015. Elle a en effet constaté qu'il était rempli de grosses malfaçons. Du coup le club est obligé d'aller au « Climb Up » (Bouc-Bel-Air), salle d’escalade pratiquer leur sport et cela a évidemment un cout supplémentaire pour celui ci qui est obligé de louer la salle.

Le mur est en effet victime de grosses infiltrations d'eau avait on appris par les élus lors de l'AG du club ALPHA en janvier dernier. Un mur qui pour information a été une des dernières parties en dur a être construite en novembre 2013 lors de ce gymnase. Les ouvriers avaient alors utilisé la technique du coffrage, en faisant ensuite couler le béton entre.

Ce mercredi 15 février 2017 lors du conseil municipal, la conseillère municipale d'opposition Stéphanie Fayolle a interrogé le maire sur le sujet pour savoir comment ils comptaient résorber ce dysfonctionnement afin que ce mur redevienne fonctionnel par les différents utilisateurs.
Jean Claude Feraud a alors exprimé sa colère vis à vis des entreprises qui l'ont réalisé "Je le déplore autant que vous, j'en suis navré de voir le manque de conscience professionnelle des entreprises qui travaillent pour nous. Et hélas c'est partout pareil. Je me bas en permanence avec les directeurs des services techniques qui se sont succédés car je refuse chaque fois qu'on me le dit de recevoir les travaux quand ce n'est pas nickel. Par le passé on a fait recevoir ces travaux je les ai reçu, il y a des malfaçons malheureusement, on en subit les conséquences , j'en suis vraiment navré. On a que la justice désormais vers qui se tourner pour qu'une décision soit prise sur le fond." Si la construction bénéficie bien d'une sorte de "garantie" la municipalité préfère s'adresser à la justice afin de demander une expertise judiciaire, qui soit totalement neutre et impartiale. Celle ci a été demandée au tribunal en septembre 2016 et le tribunal ne l'a pas encore fixé.

C'est la même raison qui explique la non ouverture de la nouvelle grande salle d'activité sportive construite depuis le printemps 2016 juste à coté et dont les travaux ont été achevés cet automne. Elle aurait du être réceptionnée le 15 septembre. La mairie a découvert là aussi de nombreuses petites malfaçons "des détails" a annoncé le premier magistrat qui a refusé de réceptionner les travaux, tant que ces dernières ne sont pas corrigées. Il expliquera que désormais il sera très exigeant sur toutes les constructions que réalisera la mairie, afin de protéger la commune de ces réserves. Les sportifs vont donc devoir s'armer de patience.






5 Mai 2009 : Annoncés depuis fin décembre 2007, les travaux du carrefour entre les voies des 2 lotissements Cabassude et Maou Brustiade avec le chemin Grisole vont enfin avoir lieu avec la création de trois mini giratoires. Après de nombreuses études et rencontres avec les habitants depuis un an et demi, les travaux devraient cette fois débuter en 2010.
La rénovation totale du lotissement Maou Brustiade aura lieu dans la foulée, avec la rénovation des différents réseaux d'eau et assainissement, la reprise de la voirie chaussée et ses trottoirs, tout comme les espaces verts (avec la plantation de nombreux arbres et arbutes , qui seront réaménagés annonce la mairie.

L'avenue de Grisole devrait aussi être réaménagée, avec la plantation d'arbres notamment. Le lotissement Cabassude quant à lui verra son éclairage refait cette année.


** Cela fait deux ans que cet article a été écrit, le 5 mai 2009 et que les élus avaient présenté le projet aux habitants du quartier... Depuis rien ne s'est passé finalement sur ces travaux attendus depuis de nombreuses années et dont la première annonce avait été faites il y a près de 4ans !
Le site a donc voulu savoir où en était le dossier et a ainsi interrogé le maire sur ce sujet, qui expliquera que les travaux n'étaient pas abandonnés. La raison de ce retard est simple, c'est pour une question de budget, la ville n'a pas les finances necessaires pour les réaliser pour le moment expliquera t'il. Ils n'auront donc pas lieu en cette année 2011 mais sans doute en 2012.


TRETS MAG n°4, Juillet 2009


** 2015....
Déjà 6ans que cet article existe et les travaux n'ont toujours pas eu lieu. Louis Laurent nouveau conseiller municipal d'opposition et résident du quartier a interrogé les élus pour demander des travaux "rien n'a été fait depuis 1980" expliquant alors le très mauvais état du secteur, ainsi que de la route de Grisolle.
Et ce dernier aura une réponse positive, puisque bonne nouvelle le maire a annoncé ce 22 juillet 2015; le début des travaux d'ici la fin de l'année 2015, sans doute aidée par les contrats avec la CPA et le conseil départemental : "On va élargir le tournant, on va en octobre novembre refaire les trottoirs et la voirie. Au préalable on vérifiera, en passant des caméras, s'il ne faut pas refaire les réseaux, voir s'ils ne sont pas bouchés. Si c'est le cas les travaux seront alors plus longs mais on les fera". a t'il annoncé. Mais ne précisera pas si les aménagements paysagers présentés en 2009 (voir ci dessus) seront effectués, ni si l'avenue de Grisolle sera aussi refaites. Une nouvelle en tout cas qui devrait ravir les riverains.

** FEVRIER 2017
9 Ans ont passé depuis la première annonce par la municipalité Tassy à l'automne 2007 de ces travaux dans ce lotissement Maou Brustiade. Ces derniers ont enfin eu lieu entre le début du mois de janvier et début février 2017 après une visite des élus à l'automne pour rencontrer les habitants.

Des travaux qui ont permis au lotissement de retrouver un meilleur visage et une meilleure circulation des habitants avec une reprise intégrale des trottoirs avec le changement des bordures quand cela été nécessaire, un réaménagement du stationnement et évidemment la chaussée a été totalement regoudronnée, elle qui était très cabossée jusqu'à présent en raison des racines des arbres et de l'usure du temps. Les réseaux eux n'ont finalement pas eu besoin de rénovation. La ville a pu les réaliser grace à ses contrats de subventions avec le conseil départemental et le Pays d'Aix.

L'Avenue de Grisole devrait être refaites dans le courant de l'année normalement et on imagine surement dans la foulée le fameux carrefour Grisole / Maou Brustiade / Cabassude, qui avait été présenté lui aussi il y a 10ans.
















La ZAC de la BURLIERE est en travaux depuis mars dernier. Le quotidien LA PROVENCE a consacré un article à cet agrandissement dans son édition du 13 novembre 2016, que voici






Depuis maintenant 8ans le site suit le triste feuilleton de la Maison Alzhaimer de Trets, avec la pose de la première pierre (à revoir ici), à l'abandon du chantier un an plus tard, et aux différents rebondissements judiciaires.
Tout cela est heureusement derrière nous, puisque depuis ce jeudi 26 janvier 2017 les travaux de destruction de cette ruine à l'abandon ont démarré et depuis ce lundi 30 il ne reste que des gravats, tout a été détruit ! La construction d'un nouvel établissement va pouvoir démarrer. Voici le dossier très complet du journal LA PROVENCE de ce 30 janvier, réalisé par la correspondante locale . La mairie a elle annoncé ce même jour qu'elle va réaliser l’achèvement des travaux de voies et réseaux nécessaires à la desserte correcte de l’ensemble du quartier cette année.




Maison d’Alzheimer : La fin d’un feuilleton judiciaire, le début des travaux


…Et ça commence par une démolition :
Il n’y avait que le ciel qui pleurait, ce matin du 26 janvier 2017, mais pas les riverains ! La verrue que constituait le chantier de l’Etablissement (privé) d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) pourvu d’une unité Alzheimer, et tombé dans l’oubli depuis 2009 (un comble), était en train de vivre ses dernières heures. Paix à son âme ! Cet établissement médico-social, souhaité au début des années 2000 par la majorité Tassy, ne sera bientôt plus qu’un champ de ruines avant, de renaître de ses cendres tel le phénix. Un projet pour lequel Jean-Claude Féraud et son équipe, se sont battus ces huit dernières années, afin qu’il soit repris et surtout conserve sa destination initiale.


« Fort de l’agrément pour 52 lits délivré par l’aide sociale départementale, des retombées économiques que cela pouvait générer sur la commune avec la création d’une cinquantaine d’emplois, et de la demande en matière d’hébergement de ce type». Il était hors de question de l’abandonner, à son triste sort. « Une participation pour voirie et réseaux (PVR) avait été décidée par le conseil municipal en 2007, destinée à la prise en charge partielle des travaux nécessaires à sa desserte correcte ; le montant mis à la charge de la SCI THOLOS choisie comme maître d’ouvrage, sera établi à 168 000 €» précise le maire actuel Jean-Claude Féraud.

Pour rappel : Cet établissement réservé aux séjours permanents et connu à l’époque sous la dénomination « Les Jardins d’Asclépios » annoncé à l’automne 2007 par Roger Tassy, présenté dans la foulée lors d’une réunion publique, à une population venue en nombre, avait vu sa première pierre posée de manière officielle le 13 juin 2009.

Elevé de ses murs et toitures d’une surface habitable de 2795 m2, sur une superficie d’un hectare, le gros œuvre quasi terminé, laissait augurer d’une livraison dans les temps. « Un projet bénéficiant d'une situation géographique idéale (entre Monts Auréliens et Sainte-Victoire face au stade de la Gardi), et d'un cadre de vie agréable, un personnel à votre écoute qui saura parfaitement vous apporter le confort souhaité, des tarifs encore affichés aujourd’hui sur plusieurs sites… Galéjades !

Un feuilleton judiciaire entre municipalité et entrepreneur : En 2011 c’est la colère qui prédomine chez les élus, mais aussi chez les tretsois floués par un entrepreneur peu scrupuleux, ayant abandonné chantier, matériel de chantier et ouvriers. « Un retrait de ce permis a été demandé, mais nous nous sommes heurtés aux délais légaux, nous en empêchant.

La police municipale a fait le constat de manière régulière de la caducité du permis de construire. Avec l'aide de la perception, les représentants de la SCI, seront poursuivis afin qu’ils honorent leur dette de 168 000 €. Nous les sommeront de mettre leur construction en sécurité, d'assurer la stabilité des tuiles qui s’envolaient, de baliser leur chantier. Ces demandes sont demeurées vaines et les personnes concernées, introuvables ».


La situation devînt alors inextricable. En 2013, les dirigeants de la SCI refont surface prétendant avoir trouvé un repreneur, mais le projet ne se fera pas faute de garanties. Une demande de transfert de permis a été déposée par le groupe « Colisée Patrimoine » en date du 23 juillet 2014, la commune refuse ce transfert, au motif de la caducité du permis initial.
La SCI THOLOS finit par se désister de son recours, régle 40000 € du montant de la PVR, puis le solde en septembre 2014. Alléluhia ! Huit ans de procédures, de nuisances pour les riverains immédiats, avec un bâtiment devenu propice à l’airsoft, au dancingfloor à grand renfort de décibels, aux actes de vandalisme, aux squats, aux multiples départs d’incendies. Mais aussi aux pillages réguliers, car outre les bâtiments, ce sont plusieurs centaines de tonnes de matériel et outillage du BTP laissés sur place et en parfait état, qui s’évaporeront.


Un beau gâchis !
Epilogue : Le 4 novembre 2015, en conseil municipal, suite aux interrogations de Christophe Sanna pour l'opposition, Jean-Claude Féraud annonce officiellement le dépôt d’un nouveau permis de construire par l’entreprise « Cybèle Patrimoine » spécialisée dans les projets médicalisés. Un nouveau panneau d’obtention de permis est affiché, des études de sols effectuées, puis plus rien…Le projet ne retomberai-t-il pas à l’eau ? C’est long. La verrue devient hypertrophiée dans les esprits. Renseignements pris, ce sont les études de marché, le nouvel agrément demandé, des retards dans l’obtention de rapports, de documents, qui entravent le lancement des travaux.

Entre temps, affirmant son ambition de développement, le groupe fait le choix de changer de nom et devient « Colisée » en lieu et place des différentes dénominations existantes (Cybèle Patrimoine, Colisée Santé, Les Jardins de Cybèle...).Un nom déjà reconnu dans la profession et qui réunit désormais toutes les activités du groupe (immobilières, établissements EHPAD et cliniques de soins et de rééducation). Très présent en France, il exporte aussi ses compétences à l’étranger. De toute évidence cette fois, c’est du sérieux !





Le nouvel EHPAD :
L’architecture des unités Alzheimer est conçue pour favoriser la stimulation (espaces de déambulation), et l’accompagnement médical. C’est le principe sur lequel le premier projet avait été réalisé. Alors pourquoi le démolir ? Un bureau de contrôle mandaté sur place, considèrera le bâtiment comme dangereux, suite à de multiples malfaçons. C’est le pompon !

Mais du nouveaux permis de construire il en ressort un projet harmonieux, bien intégré à l’environnement et conforme à la RT 2012. De plain pied, 52 lits, accueil, administration, pôle médical, salle de réunion, de soin, bureaux, espaces verts arborés, jardin central sécurisé, bassin de rétention, parking de 28 places, chaufferie, cuisine… Le tout organisé autour d’une grande boucle de déambulation visant à ne pas perturber les personnes désorientées. Un site qui sera ultra sécurisé pour une population sensible, et présentera en son sein, deux types de sections spécialisées : un Pôle d’Activités et de Soins Adaptés (PASA) et des places dédiées en Unités d’Hébergement Renforcées (UHR) pour les plus dépendants. La construction doit démarrer dans la première quinzaine de mars, pour une durée de 16 mois.


La prise en charge des malades en chiffres :
En 2020, un français de plus de 65 ans sur 4 devrait être touché par la maladie d’Alzheimer. (225 000 cas supplémentaires chaque année). Pour les Bouches du Rhône : 4,3 % de prise en charge en UHR, c’est le département où l’offre de places dédiées à la maladie au stade sévère, est la moins développée.5409 places seraient à créer en UHR.

171 places en PASA, pour les cas moins avancés. 60% des malades vivent à domicile, bénéficiant certes d’une aide médicalisée, mais soutenus par leurs proches, souvent épuisés. (Sources : rapport Cap retraite 2015). On comprend maintenant mieux la nécessité de développer les EHPAD, capables d’accueillir ces malades.



DOSSIER DE LA PROVENCE du Lundi 30 Janvier 2017 par Isabelle LOLL, Photos & Vidéo : I. LOLL





















/ 1 Commentaires






Nouvelle difficulté de circulation à prévoir sur Trets pour ces deux derniers mois de l'année 2016. Comme vous le savez depuis le printemps les travaux d'agrandissement de la zone d'activités de la Burlière ont débuté, zone qui aura une voie d'accès supplémentaire qui se fera par le chemin de la Burlière situé derrière Carrefour market. Ce chemin va donc être agrandit et pour déboucher sur le boulevard de l'Europe, RD6 des travaux vont être nécessaires, afin de réaliser un carrefour sécurisé, ces derniers seront ainsi effectués du 7 Novembre au 23 décembre 2016.

Si au départ un rond point était souhaité par la ville, c'est finalement un carrefour à feu rouge qui sera installé sur cette route très fréquentée, le conseil général direction des routes ayant refusé la construction d'un rond point a précisé le maire à de nombreuses reprises. Il manquait aussi de la place pour réaliser ce carrefour, les terrains coté Sud appartenant à RFF. Un feu qui va surement créer de gros embouteillages à de nombreux moments de la journée, surtout en fin d'après midi où la circulation est déjà embouteillée, avec en plus un temps d'attente très rallongé à toute heure. Les travaux le long de Casino cet automne, avec un feu tricolore, ont d'ailleurs donné un aperçu des immenses bouchons à venir en permanence désormais... Des trottoirs, des bordures et des îlots latéraux seront également créés sur le carrefour et boulevard.

Ces travaux seront réalisés par le Territoire du Pays d’Aix (Métropole d’Aix-Marseille-Provence), en liaison avec la Ville de Trets. La SPLA Pays d’Aix Territoires et Colas Midi-Méditerranée, en charge des travaux mettent tout en oeuvre pour réduire les désagréments et vous prient de les excuser pour la gêne temporaire occasionnée.

Durant toute cette période et c'est ce qui risque de fortement géner les tretsois qui vont à la Burlière ou Rousset, il ne sera ainsi plus possible de descendre la route entre Massimeli et Carrefour Market, la monter sera par contre possible, mais rassurez vous cela ne durera que pendant les travaux.


Le boulevard sera par ailleurs totalement fermé à la circulation les nuits des 7 et 8 novembre, du 5 au 7 décembre, et du 19 au 23 décembre de 21h à 6h du matin.

Plusieurs déviations seront mise en place permettant de contourner les travaux.
•Route de Puyloubier à partir du Rond-Point de la Burlière
•Route de Rousset à partir du Rond-Point de Gardanne
•Depuis le Bd de l’Europe vers le Rond-Point des Français Libres

Durant la journée jusqu'au 5 décembre la circulation à double sens sera maintenue mais en circulation alternée sur une demie voie.

ATTENTION TRAVAUX DE NUIT ET PERTURBATION DE JOUR CETTE SEMAINE
Lundi 12/12 : Coupure de la circulation de nuit 21h00-06h00

Du lundi 12 à vendredi 16/12 : Circulation en journée par alternat avec hommes trafics

De lundi 19 à jeudi 22/12 : Coupure de la circulation de nuit 21h00-06h00

23/12 : Débalisage du chantier et restitution de la circulation en phase définitive


VOICI LE PLANNING DES TRAVAUX ET FERMETURES DES VOIES








Vous vous en souvenez il y a un an pour circuler dans la rue Feraud mieux valait être équipé d'un 4x4 tellement la rue était en très mauvais état, cabossée de partout, avec des trous, des bosses à n'en plus finir. Afin de rénover cette rue qui avait beaucoup fait parler durant les Municipales 2014, la ville a entrepris le 10 janvier 2016 de gros travaux sur celle ci mais hélas ces derniers se sont éternisés et ont surement battu un record de durée pour une si petite rue, mais la faute n'est pas à imputer à la municipalité mais à des entreprises annexes.

De janvier à avril avec plus ou moins de rapidité, voir souvent des lenteurs, les ouvriers ont ainsi ouvert la rue au fur et à mesure pour remplacer totalement les réseaux d'eau pluvial, d'assainissement etc. puis ont procédé à la construction de larges trottoirs de 2.10m, de part et d'autres de la chaussée afin de respecter les nouvelles normes de voirie pour les personnes handicapées et créer une rue claire. Si il était prévu au départ que ces derniers soient en béton désactivé comme un peu partout dans le secteur ils seront finalement en goudron ce qui est un peu dommage niveau visuel. La chaussée elle a été réduite du coup à 3.70m et par conséquent toutes les places de stationnement existantes dans la rue, une dizaine ont été supprimées. Le maire avait laissé le choix aux riverains pour savoir s'ils voulaient les conserver, lors de la 1ere réunion des travaux, à la seconde on a ensuite appris leur verdict : la suppression.

Le goudronnage a lui eu lieu le 27 avril, avec un mois de retard, mais il n'a alors pas été fait de partout sur les trottoirs à la surprise générale; puisqu'une partie des trottoirs et de la rue Urbain Dubois qui elle aussi a été rénovée, ne l'avaient pas été. La raison était simple ERDF et France télécom qui étaient chargés d'enfouir les réseaux aériens à savoir les câbles électrique et téléphone n'ont cessé de repousser, repousser... leur venue comme c'était aussi le cas chemin de St Jean.

Au final ce n'est que le jeudi 15 septembre 2016 que ces derniers sont intervenus, supprimant au passage des poteaux et donc toutes les lignes aériennes. L'éclairage a lui aussi été totalement rénové avec des candélabres identiques au centre ville et aux rues rénovées depuis 2008.
L'enfouissement terminé ce n'est donc que mi octobre que les trottoirs ont été enfin entièrement goudronnés et les travaux définitivement achevés, 10 mois après leur commencement. Du coup entre mai et octobre les riverains en profitaient pour stationner sur les trottoirs, chose qui est désormais interdite sous peine d'amendes. 2 dos d'âne ou plutôt montagnes, tellement ils sont hauts, voir trop hauts (bonjour les amortisseurs !!!) ont aussi été construits en ce mois d'octobre.

Janvier / Février 
Rue Feraud Octobre 2016 
  
Rue Urbain Dubois : début avrilOctobre 2016






Mercredi 9 novembre 2016 les élus en conseil municipal ont abordé le débat d'orientation budgétaire 2017 qui fixe les orientations de la municipalité pour l'année à venir. Et en 2017 les travaux et réalisations seront encore très nombreux, la raison est simple le temps est compté pour la municipalité qui doit se dépecher de tout finir avant 2018 2019 où la métropole prendra la main mise normalement sur beaucoup de choses dont la voirie. Autre raison, les contrats de subventions passés avec le Pays d'Aix et le Conseil départemental (qui subventionnent à hauteur de 80%, les 20% sont à la charge de la commune) arriveront à échéance. Le maire estimant qu'ensuite ils ne pourront rien faire avec la métropole d'ici à 2020....

C'est bien simple la ville prévoit de réaliser environ 11 millions d'euros d'investissements pour 2017 (dont 4M d'euros pour la voirie), ce qui est surement un record. De nombreux travaux qui perturberont donc encore la vie des habitants un peu partout, mais qui permettront d'avoir de belles rues.


TRAVAUX
■ Les gros chantiers démarrés en 2016 se termineront
■ Travaux de voirie Rue Marius Jatteaux
■ Rénovation de l'ancien chemin de Peynier (qui doit être la route la plus en mauvais état de Trets), chemin de Cartaux (dans la campagne près de la route de Puyloubier), Avenue de Grisolle, chemin de l'Ermitage
■ Rénovation de l'avenue Jean Jaurès (avec on peut l'imaginer vu les nouvelles normes pour les trottoirs la fin du stationnement)
■ Entretien et rénovation de la voirie des lotissements l'Alluminaire et Maou Brustiade
■ Entretien de la voirie et des lotissements
■ Poursuite de la PVR (voirie) de la Gardi pour la maison Alzheimer soit tout autour de celle ci
■ ZAC de la Burlière, les premières constructions devraient voir le jour en 2017
■ Rénovation de l'Eclairage public avec études et mises en discrétion, éclairage par LED
■ Travaux et entretiens des bâtiments communaux , écoles...
■ Lancement d'études pour l'installation de l'éclairage pour la piste de BMX et la pelouse de la Gardi afin de savoir s'il faut renforcer le réseau de secteur etc.
■ Travaux de mise en sécurité de l'hôtel de ville
■ Gros travail d'amélioration au niveau de la station d'épuration et les bornes à incendie pour le PRIFF



CONSTRUCTION
■ Aménagement du bassin de rétention redimensionné à la Gardi
■ Fin de la construction de la salle sportive de la Gardi
■ Réalisation d'un nouveau parking en bas à coté de la route et d'un parcours santé ; destruction de la butte le long de la pelouse pour avoir un vaste parking
■ Etude pour la rénovation du boulodrome et réalisation de son agrandissement
■ Construction des nouveaux tennis à la Gardi


URBANISME
■ Etudes pour l'Aménagement de la ZAC Cassin
■ Achats de terrains pour construire la mairie annexe derrière les colombes


DIVERS
■ Changement du matériel informatique de la mairie, remplacement du standard téléphonique de la mairie
■ Les élus se verront doter d'une tablette numérique afin de supprimer toutes les impressions papier (une excellente chose quand on voit les dossiers énormes qu'ont chaque élus à chaque conseil contenant entre 50 et 100 pages voir parfois plus, imprimés à 33 exemplaires donc, soit plusieurs milliers de feuilles par réunion et il y en a 8 en moyenne par an)

■ Logiciels des services
■ Débroussaillement afin de réduire le risque incendie et relancer les contrôles chez les particuliers
■ Etudes pour l'extension du canal de Provence pour desservir le quartier de l'Hermitage
/ 4 Commentaires








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...