Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Travaux


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités


Le lundi 3 septembre 2018 dernier s'est déroulée la grande rentrée scolaire des écoliers tretsois après deux mois de vacances, une rentrée qui s'est bien déroulée dans les écoles, si ce n'est la grosse polémique sur la cantine scolaire. Ce sont au total 1 114 enfants qui composent l'effectif cette année dont 674 dans les 4 écoles primaires et 440 dans les 3 écoles maternelles.

Au collège, comme annoncé cet été, l'équipe dirigeante a été totalement renouvellée avec une nouvelle principale : Madame CASSAR et principale adjointe : Madame MATTERAZ.


Comme tous les étés la municipalité a profité de l'absence des petits pour réaliser de nombreux travaux de rénovation dans les différents établissements, consacrant cette année 250 000 € de budget

– Travaux de propreté, mise en conformité, d’hygiène et de sécurisation dans les 7 établissements
– Installation de 10 nouveaux Tableaux Blancs Interactifs, se rajoutant aux 9 installés l'an passé dans les écoles primaires : 29 904€ selon La Provence.

– Création de toilettes supplémentaires à Jean Moulin avec remise aux normes, où ils faisaient défaut
– Installation de la climatisation dans les dortoirs des 3 écoles maternelles pour 8553€

– Travaux de rénovation de la toiture et pose de brises vues dans l'école maternelles des Colombes pour 9400€
– Aménagement d’une cloison pour la création d’une nouvelle classe à l’école élémentaire St Jean, amputant la salle d'accueil du centre de loisirs

– Redistribution des espaces bébés et moyens à la Crèche la Coccinelle, avec aménagement de fenêtres pour assurer la surveillance des enfants sans perturber leur repos, conformément aux préconisations du médecin du travail
Enfin les travaux de réaménagement du réfectoire de l’école Victor Hugo sont prévus pour les vacances de la Toussaint.







Après près deux mois de travaux le casino cinéma a montré son nouveau visage au public ce vendredi 14 septembre 2018 lors de sa réouverture. La salle qui sert de lieu de spectacles , de cinéma depuis de très nombreuses décennies et qui a une bonne centaine d'années au moins a bénéficié enfin durant cet été 2018 de grands travaux de rénovation qui étaient attendus et annoncés depuis des années. Il faut dire qu'elle en avait grandement besoin puisque les derniers travaux de rénovation dans ses lieux dataient de 1993. En 2012 c'est sa technologie qui avait été rénovée avec le passage au numérique, de nouvelles enceintes et un nouvel écran, il restait donc le batiment à rénover. Le plafond, le sol, l'éclairage tout était véritablement à refaire tellement ils étaient vieillots et en mauvais état sans parler de la tapisserie horrible qui la décorait...

La ville grace au conseil départemental a donc tout refait et la salle a véritablement un nouveau visage désormais, bien plus moderne, agréable et réussi pour un cout de 100 829 €.

Ces travaux ont ainsi permis de remplacer le sol, le faux plafond, l'isolation totale de la salle, les murs, repeindre le hall d’entrée tandis que les portes entre le hall et la salle ont été changées. Coté éclairage celui ci est désormais bien meilleur qu'avant donnant une salle claire, avec des interrupteurs installés pour commander l’éclairage dans la salle. Seuls les sièges ont été conservés tout en réservant des emplacements PMR au niveau du couloir central (parallèle à la scène).

Enfin, oubliés la tapisserie datant apparemment des années 70, place à des plaques au mur pour une meilleure isolation des lieux puisqu'un faux mur isolant de près de 10cm d'épaisseur a ainsi été posé sur tous ses murs et c'est malheureusement le point noir de ces travaux.

Le mur est ainsi constitué de plaques posées (comme celles au plafond) mais le soucis c'est que celles ci s'enfoncent si on les touche ou si on s'appuie au mur, résultat quelques jours à peine après la fin des travaux une bonne dizaine est déjà enfoncée un peu partout, on peut prendre les paris que d'ici un bon mois le double sera dans le même état. Or dans cette salle les gens s'appuient régulièrement au mur quand ils sont dans le couloir pour prendre des photos ou notamment quand il n'y a plus de places assises, les enfants eux aussi prendront surement un malin plaisir à jouer avec et on risque ainsi de voir la salle dans un bien mauvais état au bout de quelques mois avec ce genre de mur... On se demande comment les services de la ville vont gérer le problème avec le temps....


Bref si visuellement ce choix est pas mal, d'un point de vue solidité on peut être très étonné du choix. Dommage… On regrettera enfin que l'éclairage sur la scène lui n'ait pas été amélioré et sophistiqué. On notera au passage sur ce sujet, que les portes éclairages qui étaient au mur dans la salle ont été supprimés.
Il manque par contre toujours sur place un panneau indiquant le nom du bâtiment et " cinéma " au dessus de son entrée.


AVANT


APRES





En fond de salle, et le sol







Une gare routière à Trets, celui fait près de 15ans que l'on nous en parle mais nous n'avons toujours rien vu venir.... Chaque jour les voyageurs doivent prendre le bus à la sortie du dépot des cars Burles avec un parking de la ferme vite plein pour se garer, les collégiens eux doivent depuis 15ans prendre le car le matin avenue René Cassin sans grand aménagement pour. Si un projet avait bien été évoqué il y a dix ans par la municipalité Tassy en fin de mandat, avec une gare routière sur l'esplanade RFF, la municipalité Feraud arrivé au pouvoir en 2008 avait annulé le projet n'étant pas convaincu de la pertinence du lieu.

Après plusieurs études elle vient de mettre sur pied un nouveau projet qui va voir le jour d'ici quelques semaines. Un grand pole d'échanges multimodal va ainsi voir le jour Avenue René Cassin, sur le terrain Rullier l'entreprise qui avait brulé il y a quelques années. Les travaux vont démarrer très prochainement par la métropole Aix Marseille et devrait s'achever fin 2018.

Elle comportera une aire de transit pour les bus avec 7 quais, ainsi qu'un grand parking de 113 places pour les voitures. Une aire billeterie, information y sera aussi installé. Un espace a aussi été réservé pour batir une éventuelle gare SNCF au bord de la ligne de chemin de fer si la ligne Gardanne Carnoules venait à réouvrir.
Ces espaces seront liaisonnés par des trottoirs, des murs de soutènement et des murets. Le mur de pierres existant à l'ouest sera conservé dans la quasi-totalité du linéaire. Le parking aura à ses entrées et sorties des portiques afin de limiter la taille des véhicules entrant sur site. L'accès à l'aire de bus sera limité par des barrières, gérées par des boucles magnétiques spécifiques au poids lourds.

Le projet prévoit aussi la mise en place d'un abri sécurisé pour les vélos, la mise à disposition d'un espace pour les chauffeurs, des abris-bus d'attente pour chacun des quais, une sécurisation du site par vidéosurveillance et éclairage renforcé.
Ce projet est intégré dans le cadre de l'aménagement de la ZAC René Cassin, en cours de conception. Une intégration paysagère est prévue avec l'environnement du site, préservant les arbres existants et en ajoutera un certain nombre d'autres, d'essences méditerranéennes.
COÛT du projet : 1, 7 M d'€ ht.

Voici le plan présenté en janvier lors de la cérémonie des voeux





LE SUIVI DES TRAVAUX
Démarrés le 15 mai 2018 (avec près d'un an de retard), les travaux d’aménagement du nouveau Pôle d’Échange Multimodal de Trets se poursuivent et en beaucoup avancé durant l'été, en ce mois de septembre 2018.

Les arbres présents sur le terrain ont été coupés pour la plupart mais trois ont néanmoins été conservés, les batiments qui restaient, l’enrobé du site détruits et le terrassement a eu lieu avec la création également des réseaux sous terrain d'eau pluvial.

Des murs en pierre de cloture et de soutènement pour aller avec celui existant coté Ouest sont en création coté Sud et Nord, mais la voie d'accès rapide de l'avenue Cassin vers le carrefour de la Burlière a été supprimée pour étendre la gare routière.









/ 1 Commentaires







Depuis la mi octobre 2016, de nouveaux courts de tennis sont en construction au complexe de la Gardi juste à coté de la nouvelle salle de sports. La création de ce nouveau centre de tennis avait été annoncé à l'automne 2013 avec des plans maquettes dévoilés à ce moment là pour une installation au départ Quartier Bresson, juste à coté de la cuisine centrale avec 6 courts de tennis dont deux couverts (revoir le projet entier ici). Les courts actuels de tennis à St Jean seront eux détruits, pour apparemment y construire des logements, c'est ce qui avait été évoqué en conseil municipal, depuis la municipalité penche plutôt pour y construire une nouvelle école dessus.

Sur ces 6 courts de tennis, 4 seront construits sur le terrain stabilisé situé entre le gymnase et la piste de BMX (accompagnés d’autres équipements pour l’apprentissage de la discipline), 2 autres en haut du complexe avec des gradins qui encadreront les deux terrains au nord et au sud avec un revetement en résine synthétique. Aucun ne sera finalement couvert. A coté de ces deux terrains on trouvera 2 terrains de padel, un Club House et une terrasse. Le coût des tennis est estimé à environ 1 300 000 €.

LE SUIVI
5 mois après le début des travaux en octobre 2016, le terrassement des 6 courts + ceux de padels est achevé en cette mi mars 2017, les terrains ont été goudronnés et aménagés, les poteaux d'éclairages installés, le chemin piétonnier réalisé entre les deux parties des courts.

DECEMBRE 2016

  

JANVIER 2017

 

MARS 2017



AOUT 2018 Le complexe de tennis enfin terminé
ENFIN !!!! Après des malfaçons en pagaille, des mois voir année de retard, une tempête historique qui avait détruit en grande partie le terrain de padel en mars 2018, puis des actes de vandalisme sur le local en mai 2018 le complexe de tennis de la Gardi est ENFIN terminé en cet été 2018, deux ans après le début des travaux. Travaux qui n'étaient pourtant pas si importants que cela comparé à la construction du gymnase par exemple qui a mis un an. Toutes les réparations ayant été désormais effectuées. Il devrait ouvrir et être mis à la disposition du club de tennis début septembre 2018.

En parallèle la municipalité a durant l'été 2018 procédé à l'aménagement de la route d'accès au complexe coté Est avec la réalisation de trottoir le long du stade et d'un petit parking à l'Est. Le grand terrain à l'entrée lui n'a pas été aménagé encore en ce mois d'aout.
Par ailleurs un parcours de santé est aussi en cours de création entre ce parking et le parking situé derrière la salle sportive en haut du complexe, avec de petits chemins sinueux autour des tennis et des étendues de terre entre. La grande dune de terre a elle été conservée pour le moment.
En cette fin aout il reste encore pas mal de travaux à effectuer avant la fin de ces derniers.

Courts de tennis








Local associatif




Terrain de padel




Création du parcours de santé début aout 2018








21 Aout 2018







Durant la seconde quinzaine du mois de juillet 2018 les deux monuments aux morts de la commune ont subi une magnifique cure de rajeunissement. La ville, dans le cadre de la commémoration du centenaire de l'armistice du 11 novembre 1918 et du programme d'aide lancé par le Conseil Départemental a en effet totalement rénové ces deux monuments installés place de la mairie et au centre du cimetière mais également la stèle en granit.

Cela faisait ainsi 12ans que le monument place de la mairie n'avait pas été nettoyé et rénové, sa dernière rénovation datant de 2006 lors de la réhabilitation complète de la place. Mais en une décennie la pollution et l'usure du temps l'avaient beaucoup noirci et ce chantier était donc le bienveni.

Et c'est un superbe travail qu'a réalisé l'entreprise qui est intervenue puisque les deux monuments sont tout neuf après un nettoyage par sablage, de multiples réparations et la rénovation des écritures en dorure. Les tretsois pourront l'admirer ce lundi 20 aout lors de la cérémonie de commémoration de la Libération.


Coût total de l'opération : 32.700€ HT, dont 9.810 € HT pour la commune, les 70% restants étant financés par le conseil départemental.


Monument aux morts place de la mairie
















Monument du cimetière









Carrefour et son agrandissement, le sujet anime l'actualité médiatique en ce mois d'aout 2018. Un projet sur lequel on ne savait jusqu'à maintenant pas grand chose, mais c'est désormais chose faites. L'association des commerçants LES VITRINES DE TRETS avait eu l'excellente idée d'inviter le responsable du projet de cet agrandissement Mr BRACCHI, à venir le présenter aux commerçants ce lundi 13 aout 2018 19h30, lors d'une réunion qui fut extrêmement intéressante et riche en informations. Hélas son déroulé fut très anarchique, car à peine le début de son exposé commencé, le responsable sera coupé à de multiples reprises par des personnes pour l'interroger sur leur cas personnel ou sur des débats (soit légitimes) mais qui n'avaient pas lieu d'être à ce moment là, au lieu d'attendre que l'exposé soit terminé. Pas étonnant du coup que peu de commerçants se soient rendus à la réunion une dizaine à peine, car ce genre de situation se réitère souvent, chose bien regrettable et énervante, qui décourage donc beaucoup à s'y rendre...
Une réunion qui a permis de lever les doutes, mis fin aux rumeurs diverses, puisque le responsable du projet n'a éludé aucune question, et y répondra à toutes pendant deux heures.

PRESENTATION COMPLETE ET DETAILLEE

Le projet

Avec l'agrandissement de la zone de la Burlière sur 23 hectares (Présentation ici) avec une partie industrielle et l'autre commerciale, celle ci verra la création d'un ensemble commercial de 7540 m² avec la création d'un hypermarché (ou plutot agrandissement) de 6000 m² avec une galerie marchande , d'un nouveau magasin et l'accueil d'un autre dans le batiment du Carrefour actuel. D'autres magasins verront aussi le jour dans cette zone (comme Norauto, GIFI, un magasin de glaces, de piscine, mais très peu hélas par rapport à ce que les tretsois (impatients pour beaucoup de voir ces magasins arrivés) s'attendaient en réalité et beaucoup de déménagements d'entreprises déjà existantes sur la commune.

Pour rappel, Carrefour Market, actuellement a une superficie de 2412m², le batiment a été construit en 1989 sous l'enseigne INTERMARCHE, en février 2004 il deviendra CHAMPION, puis subit quelques petits agrandissements au fil du temps sur tous les côtés, avant un gros en 2008, devenant alors CARREFOUR MARKET en juillet 2009 qui a été rénové il n'y a pas très longtemps. Cette fois le supermarché actuel va fermer pour être transféré 300 mètres plus loin au Nord dans un grand terrain devenant un HYPERMARCHE CARREFOUR. Celui ci ne sera cependant plus géré par le groupe Carrefour, et ne leur appartiendra plus, mais sera géré par un franchisé, sous l'enseigne Carrefour : Mr Bracchi est le porteur du projet pour la société SAS 3B INVEST.  "Le magasin actuel était devenu vieillissant , obsolète, plusieurs fois rénovés. Pour nous il y a un marché à prendre à Trets dans cette zone et si on ne le prend pas d'autres le prendront de toute façon rapidement" expliquera t'il, précisant qu'au départ le projet initial était de recevoir dans la zone un nouveau supermarché à la taille semblable à ceux actuels : Intermarché, Casino s'étaient ainsi montrés intéressés, ce qui signifie que l'on aurait eu 3 magasins identiques, mais cela n'a pas séduit les élus et ce promoteur car ce nouveau magasin de 2500m² aurait alors proposé les mêmes références que Carrefour ou le Casino actuel.

Le projet d'un grand magasin a alors vu le jour, Carrefour voulait au départ un magasin de 7000 / 8000m², mais après de nombreuses discussions avec la mairie, tout le monde est tombé d'accord sur 5000m², tous les documents parlent cependant d'un Carrefour de 6000m². Une superficie trop petite pour le groupe Carrefour qui s'est alors retiré et ne mettra pas un centime dans le projet, et celui ci a donc été repris par lui a fait savoir le promoteur .

De plus les contraintes imposées par la mairie au sujet de la galerie marchande étant tellement lourdes (celle ci voulant protéger le commerce local) ont également découragé le groupe. Un projet d'agrandissement destiné à éviter la fuite des tretsois vers St Maximin, Aix, Aubagne pour faire leur course, explique la municipalité qui souhaitait ce projet depuis longtemps. Le promoteur rappelant au passage que St Maximin va voir son HYPER U s'agrandir de 4 à 8000m² et recevoir un Décathlon et autres magasins prochainement. "Mais avant de construire ce projet nous avons eu de très nombreuses discussions avec la municipalité, les agriculteurs, l'association des commerçants, tout cela s'est fait en concertation." insistera Mr Bracchi, qui travaille dessus depuis 5ans désormais. Et pour le réaliser il va énormément investir puisque le projet coute 24 millions d'euros dont 18M pour la construction et 6M pour l'aménagement du site. Le terrain étant à 135€ le mètre carré.



Le Carrefour en lui même
"Pour que des magasins s'installent dans la zone de Trets il fallait un moteur, quelque chose d'attractif" ainsi a donc été décidé de construire cet agrandissement de Carrefour. D'une superficie de 5 à 6000m² soit plus du double de l'actuel 2412m², ce magasin sera totalement différent de l'actuel précisera t'il, "Il sera aux normes actuelles, plus beau". On retrouvera à l'intérieur tout ce qu'il y a dans l'actuel, avec les mêmes rayons, styles de produits, mais sur 32 000 références présentes dans ce type de magasin actuel il y en aura du coup beaucoup plus dans le nouveau, permettant un plus large choix sur chaque produit. De nouveaux rayons viendront également s'y greffer comme un grand rayon dédié au Bio, plus de services, avec du coté alimentaire une plus grande collaboration avec les producteurs locaux et régionaux où leurs produits seront vendus. Cependant dans la surface agrandie, il y aura surtout du non alimentaire avec beaucoup de "bazar".
Un point permanent de retrait à l'enseigne « CARREFOUR DRIVE » de 4 pistes de ravitaillement et 66 m2 d'emprise au sol sera aussi créé



Le batiment
L'emprise au sol des constructions sera de 12 500 m² décomposés comme suit Centre commercial : 11 654 m2 / Moyenne surface : 846 m²

Le Centre Commercial (bâtiment principal) aura une surface de plancher de 11 988 m². Ces surfaces seront décomposées comme suit :
Surface de vente de l'Hypermarché : 6 000 m²
Réserves de l'Hypermarché : 1 055 m²
Laboratoires et chambres froides 925 m²
Bureaux et locaux sociaux 462 m²
Locaux Drive 158 m²
Mail R+ :1 917 m²
Mail RDC : 716 m²
Surface de vente des Boutiques : 900 m²
Annexes des Boutiques : 100 m²

La moyenne surface aura une surface de plancher de 800 m². Ces surfaces seront décomposées comme suit :
Surface de vente : 640 m²
Réserves et locaux annexes 160 m²
Pour une surface de plancher totale de : 12 788 m².

Cette opération s'inscrit dans une démarche de développement durable, notamment par la mise en application de plusieurs procédés d'économie d'énergie, l'emploi de matériaux éco-responsables, l'installation de 650 m² de panneaux photovoltaïques en toiture, ainsi que par une gestion efficace des eaux pluviales et des déchets. 2 bassins de rétentions seront créés aux 2 angles cotés Nord. L'insertion du projet sera envisagée dans son environnement grâce à un accompagnement végétal favorisant la biodiversité (6329 m2 d'espaces verts, 136 arbres de hautes tiges, toiture végétalisée de 2490 m2) et une architecture moderne, Le promoteur s'étant engagé à 20% d'aménagements paysagers de plus que ce qui était demandé.
En rassemblant les noues et bassins, une surface d’environ 3100 m² participera donc à l’évaporation naturelle des eaux pluviales.
La toiture végétalisée mise en place (2490 m²) participera également à l’évaporation et à la rétention de l’eau de pluie.

Coté stationnement, il sera doté d'un parking de 630 places (le double de l'actuel) 287 en extérieur et l'autre moitié sera en sous terrain sous le magasin : 343. Il y aura aussi un parc à vélo. Des places avec un revêtement perméable, des places adaptées PMR, dédiées à l’autopartage, équipées de bornes pour le chargement des véhicules électriques et également des emplacements 2 roues.





La galerie marchande
Une galerie marchande comprenant 6 boutiques totalisant 900m² (252 m². 108 m², 112.5 m², 112.5m², 135 m², 180 m²) verra le jour. La condition obligatoire fixée par la mairie et qui a donc découragé Carrefour trouvant cela trop restrictif. Tous les commerçants actuels de la galerie (ils sont 4 à ce jour : le cordonnier, Passion beauté, le magasin de lunettes etc) seront obligatoirement relogés dans cette galerie, du moins s'ils le souhaitent. Certains n'ont pas encore fait connaitre leur choix. Des magasins qui seront plus grands qu'actuellement et ce à leur demande. Deux nouveaux magasins verront donc le jour, mais la condition fixée par la mairie et l'association des commerçants est qu'ils ne fassent pas doublon avec ce qui existe déjà à Trets, le choix sera fait en concertation là encore. Plusieurs ont déjà fait savoir leur intérêt pour ouvrir un magasin. Se rajoutera aussi dans la galerie, chose nouvelle une brasserie, là aussi rien n'est encore signé, des contacts sont juste pris : marque ou pas marque.
En plus de cette galerie on retrouvera sur le parking du Carrefour, au Nord Ouest une moyenne surface non alimentaire de 640m² (équipement de la personne, de la maison et culture-loisirs d'après le dossier remis à la commission départementale) mais là aussi rien n'est encore choisi. A titre d'exemple pour comparer ALDI fait 380m², Bricomarché 2785m².
A savoir que Burger King souhaitait au départ venir s'implanter dans la zone, mais ils ont préféré eux aussi St Maximin, a t'on appris .



Coté emplois
Le magasin actuel compte actuellement plus d'une cinquantaine d'employés, TOUS seront repris dans le nouveau et près d'une centaine d'emplois seront créés en équivalent temps plein sur le bassin local de population.


Que va devenir l'ancien Carrefour ?
Si Carrefour déménage, il va donc rester le bâtiment actuel, vieux de 30ans, le document remis à la commission départementale annonce qu'une enseigne s'est positionnée pour la reprise de la totalité du site libéré. Mais le promoteur annoncera que rien n'est signé pour le moment. Si Décathlon s'était bien positionné, ils ont préféré St Maximin. Néanmoins à ce stade sont en discussions : l'enseigne (implantée sur la cote d'Azur) : UBALDI pour un magasin tourné vers la maison, literie, salon, ameublement (ils font aussi électroménager, informatique, high tech dans certaines formes de magasins) mais aussi INTERSPORT mais en format de magasin découpé (c'est à dire qu'ils n'occuperont qu'une partie du batiment).




Quand ?
Le 11 juillet 2018, la commission départementale d'aménagement des Bouches du Rhône (CDAC) a émis un avis favorable à la création d'un ensemble commercial de 7540m² . Le permis de construire a aussi été accordé. Le promoteur peut donc démarrer les travaux dès maintenant s'il le souhaite, mais il s'attend à avoir des recours, notamment de l'association de commerçants (extérieure à Trets) EN TOUTE FRANCHISE qui distribue un tract aux commerçants de Trets en ce mois d'aout et annonce qu'elle va déposer d'ici le 24 aout un recours à la Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) contre ce projet qui va nuire selon eux aux petits commerçants. Une fois les recours passés les travaux pourraient donc démarrer d'ici 6mois à un an, il faudra alors compter environ un an pour construire. L'ouverture peut donc être envisagée pour 2020 2021. Pour l'ouverture du ou des magasins dans l'ancien carrefour là il faudra compter au moins 6 mois à un an de plus le temps de faire les travaux de réaménagement, une fois Carrefour parti.


Quelques inquiétudes de la part de commerçants actuels
Cet agrandissement va t'il faire du mal aux commerçants du centre ville ? L'avis est partagé, mais vu le peu de commerces qui reste en ville (on ne trouve quasiment que des coiffeurs, agences immobilières et bars désormais) pas sur que ce nouveau Carrefour ait beaucoup de conséquences, vu qu'il existe déjà depuis 30ans et sera juste plus grand. Cependant certains commerçants feront savoir qu'ils ne comprennent pas pourquoi ce magasin s'agrandit, ne voient pas l'intérêt, d'autres sont inquiets que ces 6 magasins soient par la suite découpés en plusieurs (chose impossible selon le promoteur), ou que Carrefour propose des produits qu'eux vendent.


Photos maquette : SAS 3B INVEST / Ingénierie Bâtiment Services









Aprèsprès de 10ans d'attente, de diverses réunions de présentation, de retard divers, l'agrandissement de la zone d'activité de la Burlière est enfin rentré dans du concret depuis mai 2016 avec le démarrage des travaux sur une surface de 23 hectares par la Communauté du Pays d'Aix (devenue Territoire du Pays d'Aix dans la Métropole Aix-Marseille-Provence), répondant ainsi à la demande de la Ville de Trets. C'est à la société publique locale d'aménagement Pays d'Aix Territoires qu'est revenu le soin de réaliser cette future Zone d'Aménagement Concerté (ZAC).

Un agrandissement qui se situe derrière la zone déjà existante et qui sera en deux parties sur une quarantaine de lots : une partie commerciale et une autre industrielle. L'interet est de pouvoir transférer les activités installées sur l'avenue René Cassin sur cette zone. "Cela permettra au bassin de Trets de rester très performant en terme d'emploi" explique la SPLA.

Après les autorisations administratives, acquisitions foncières puis une très grosse phase de fouilles archéologiques préventives qui avait été réalisée au printemps 2015 sur une zone de 7 hectares, le gros des travaux a démarré en mai 2016 avec le terrassement, puis l'aménagement avec les réseaux d'eau, le pluvial, l'électricité, la voirie etc... Tous les réseaux étant enterrés. 3 accès seront ainsi créés à partir du chemin de la Burlière qui sera l'accès principal, aménagé avec des voies très larges facilitant la circulation de camions et poids lourds qui devront accéder à la zone artisanale au fond . Ce chemin débouchera sur le carrefour à feu rouge aménagé sur le RD6 boulevard de l'Europe en novembre décembre 2016. Un autre accès a lieu à partir de la zone existante sur l'avenue principale et un autre sur la route de Puyloubier. Au total ceux sont près de 4 millions d'euros de travaux qui ont été réalisés. Des travaux dont la fin était prévue en Aout 2017 et qui se sont finalement achevés 5 mois plus tard en JANVIER 2018. 2 bassins d'eaux pluviales paysagers ont aussi été créés.
Par ailleurs, entre mars et juillet 2017, une seconde phase de fouilles sur deux zones a eu lieu.

Alors que des habitants critiquent cet agrandissement pensant qu'il va entrainer la mort du centre ville, à l'inverse beaucoup l'attendent avec impatience espérant y trouver pleins de grands magasins très connus comme ceux que l'on trouvent à St Maximin, mais au fil des mois et des informations données ils risquent de beaucoup déchanter... On constate en effet que la majorité des lots dit commerciaux seront en fait des transferts de magasins ou entreprises existants : Carrefour, des garages automobiles et qu'il reste très peu de places pour de nouveaux magasins (5 , 6 lots apparemment).
Alors que St Maximin va voir l'arrivée dans l'année 2018 d'un magasin DARTY et que l'on parle d'un grand LIDL mais aussi d'un Decathlon ou Burger King, aucune nouvelle marque connue ne semble vouloir s'installer chez nous afin de rendre la zone attractive. Le seul nouveau magasin connu qui s'implantera est GIFI (sur deux lots).



Parmi ces 44 lots, une douzaine devraient en effet être occupés par un grand supermarché Carrefour, parking compris. Ce grand magasin comptera 6 petites boutiques ont précisé élus et SPLA, les mêmes qui existent actuellement dans Carrefour market de façon à ne pas concurrencer le petit commerce local. On parle d'un magasin de 5000m² environ (à titre d'info celui des Milles fait près de 15 000m²). Le batiment du Carrefour Market actuel restera propriétaire de Carrefour et ne devrait pas être détruit, même si on ne sait pas véritablement ce qu'il y aura à la place. Des rumeurs courent (un Décathlon par ex, (mais un est confirmé à St Maximin) sans qu'elles ne soient confirmées.

Un pôle automobile en entrée de zone réunissant les activités de mécaniques et les garages de la commune sera aussi créé avec Iaquinta (le transfert du garage lave auto de la route de St Maximin), Renault, Ganci. Et une nouveauté : NORAUTO.

De son coté le maire Jean Claude Feraud a précisé : "On veut faire en sorte que les tretsois trouvent tous ce dont ils ont besoin de manière à éviter qu'ils aillent à St Maximin ou ailleurs" ce qui semble hélas mal parti vu l'occupation des lots et de préciser en mai 2017 en réunion publique "on veut aussi à la fois protéger le petit commerce du centre ville. La voirie, la répartition logique des lots a été étudiée de manière très précise. On a étendue cette zone sur 23 hectares soit 44 lots."
L'attribution de lot est réalisé par un comité de pilotage composé de Monsieur le Maire, d’Élus Municipaux et de représentants de la CPA Métropole.

Dans la zone industrielle on retrouvera en très très grande majorité que des entreprises déjà implantées à Trets : Euromair (Fabricant de machines à projeter et pulvériser), Ganci (un garage), SPM (entreprise de maçonnerie) qui a ouvert ses portes fin décembre 2017 et a été la première à construire, LDMS (entreprise locale de levage), PROPLAST (entreprise de menuiserie déjà implantée à Trets), UNIBETON (le transfert de la Centrale à béton), NEDEL (Constructeurs de maisons en bois), PACE ( Entreprise de Maçonnerie Générale; déjà implantée à TRETS), Ambiance médicale (Grossiste en produits pharmaceutiques , déjà existant à Trets), AGUERO - TRETS TRANSPORT SARL (société de transports déjà existante à Trets), EGR Locations (Transport routier), AUTOMATISME THERMIQUE ELECTRIQUE (ATE) déjà implanté à Trets, Les Maisons de Manon (Constructeur maison , déjà implanté à Trets), ROSSI (chenil).
Surprise, à ce stade d'après ce qui a été communiqué, quasi aucune en réalité du secteur Cassin (comme Autocar Burles, Point P, Brouquier) ne figurent dans les annonces d'installation, alors que la mairie souhaite transformer l'espace en zone urbaine.

Coté magasin il n'y aura donc que GIFI , "La maison de la glace" (à moins que ce ne soit qu'un espace de fabrication vu qu'il est situé en fond de zone) et un picciniste (KAP).
Une énorme déception pour la majorité des tretsois donc et elle ne permettra pas de plus la création d'emplois, ou quasiment pas puisque les employés sont déjà en poste depuis des années, on peut juste compter sur quelques renforts !

En MARS 2018 alors que la zone est terminée, plusieurs permis de construire ont été apposés dans la zone, mais seule une est déjà construite et en activité SPM. En aout 2018 rien n'a bougé depuis !

Plan des attributions au 30 Janvier 2018
Ne pas tenir compte désormais des couleurs, tous quasiment sont passés au rouge soit signés, les lots vides n'étaient toujours pas attribués



LE SUIVI DES TRAVAUX
ETE 2016




DEBUT 2017




Aménagement du carrefour sur le RD6






Nouvelle phase de fouille mai 2017



JUIN 2017

 

AUTOMNE 2017

<= Première entreprise en construction : SPM

 


FEVRIER 2018


Entrée par la zone actuelle

Aire de parking à l'entrée

Bassin de rétention

Aire de parking au fond de la zone

Terrain de CARREFOUR
 

Chemin de la Burlière

 

Chose étrange entre la zone et le chemin de la Burlière le goudron n'a pas été refait !!!!






On en sait plus sur le CARREFOUR

Le 11 juillet 2018, la commission départementale d'aménagement des Bouches du Rhône (CDAC) a émis un avis favorable à la création d'un ensemble commercial de 7540m² et d'un point permanent de retrait à l'enseigne « CARREFOUR DRIVE » de 4 pistes de ravitaillement et 66 m2 d'emprise au sol à Trets.
Ce nouveau carrefour sera un hypermarché de 6000 m2 (soit le triple du précédent qui ferait apparemment d'après les chiffres qui circulent 2412m²).
Cet avis favorable l'est aussi pour la création d'une galerie marchande comprenant 6 boutiques totalisant 900m2 (252 m². 108 m², 112.5 m², 112.5m², 135 m², 180 m²) et d'une moyenne surface non alimentaire de 640m² (équipement de la personne, de la maison et culture-loisirs). A titre d'exemple pour comparer ALDI fait 380m², Bricomarché 2785m².
Ces derniers (soient 1540m²) seraient implantés dans le batiment du nouveau carrefour visiblement, car il est cependant spécifié que cette opération consiste à transférer le supermarché « MARKET » "devenu vieillissant et les boutiques de sa galerie marchande" et qu'une enseigne s'est positionnée pour la reprise de la totalité du site libéré.
Un projet qui est cependant contesté par une association de commerçants EN TOUTE FRANCHISE (qui a dévoilé deux vues de l'hypermarché) qui distribue un tract aux commerçants de Trets actuellement et annonce qu'elle va déposer d'ici le 24 aout un recours à la Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) contre ce projet qui va nuire selon eux aux petits commerçants.

/ 6 Commentaires






Depuis le début du printemps, Trets est de nouveau en pleine rénovation comme depuis plusieurs années maintenant, la municipalité aidée par le conseil départemental en profite en effet pour refaire la plupart des chemins de la commune, dont certains étaient en très mauvais état. Elle a ainsi procédé à la rénovation d'une partie de l'avenue Marius Jolly avec aménagement de trottoirs à certains endroits, du lotissement cabassude (qui fait suite à Maou Brustiade et Grisole réalisés l'an dernier), au chemin de la Porte Rouge qui était dans un état catastrophique (avec création de gouttières pour la pluie sur le coté), du chemin de la Marseillaise etc. Mais les plus gros travaux ont été réalisés entre mai et juin avec la rénovation de l'avenue Jules Ferry qui avait pas mal de trous, en refaisant ainsi tous les réseaux sous terrain et aménageant le dessus.
La rue des Minimes devrait suivre bientôt tandis que les travaux au complexe de la gardi ont également débuté cet été
.
En centre ancien de nombreux travaux ont aussi lieu avec la rénovation des rues Paul Bert et Grande Pujade avec le pavage en pierre naturelle, la pose d'enrobé, elle refait aussi en ce mois de juillet la place Garibaldi derrière la mairie et d'autres vont suivre.

Le monument aux morts place de la mairie, qui n'avait pas été rénové depuis 12ans lorsque la place avait été refaite se refait une beauté en ce mois de juillet , pour chasser les traces de la polution, de même que les monuments du cimetière, à l'occasion du centenaire de la Guerre de 14 18. Enfin la salle du casino cinéma à la déco extrêmement vieillotte, qui n'avait pas été rénovée depuis des décennies, prend enfin une cure de rajeunissement cet été puisque les murs, le plafond, l'éclairage etc vont être refaits (sauf les fauteuils), il en est de même pour la salle des colombes qui va être repeinte et les fenêtres changées, l'éclairage a lui été remplacé cet hiver. La fibre optique qui sera disponible en 2019 2020 commence à être installée avec la pose des armoires et des cables.

Avenue Marius Jolly : Juin 2018


Chemin de la Porte Rouge : Juin 2018








Centre ancien : rue grand Pujade et Paul Bert : Depuis mai




Avenue Jules Ferry : réfection des réseaux sous terrain, de la chaussée, création d'un carrefour surélevé qui remplace le dos d'ane, création d'un dépose minute : Mai Juin 2018






Lotissement Cabassude, Juillet 2018


Rénovation du monument aux morts, juillet 2018



Rénovation du casino cinéma et de la salle des colombes : Juillet 2018



Pose des armoires pour la fibre optique et des cables ce printemps








Depuis le 30 janvier dernier, 3 des rares rues du centre ville qui n'avaient pas encore été rénovées sont en plein travaux : la rue Victor Hugo ainsi que la rue Frédéric Mistral et Docteur Villemus seront en travaux du 30 janvier à mi avril 2018. La rue est donc fermée à la circulation sauf aux riverains le soir.

Des travaux qui consistent à réhabiliter tous les réseaux sous terrain (eau potable et assainissement), qui sont extrêmement anciens dans cette rue, mais aussi à la réhabilitation de la voirie et trottoirs avec élargissement pour accès PMR, maintient d’un caniveau central.

A noter qu'avec ces travaux la rue Victor Hugo passera en zone 20 km/h et sera interdite aux voitures lambdas avec accès réservé aux riverains.

Si on pensait au départ que l'avenue Frederic Mistral qui n'a qu'une quinzaine d'années, serait rénovée entièrement, il n'en a rien été puisque ces derniers ont juste consisté à remplacer les réseaux sous le trottoir, ne génant donc pas beaucoup la circulation sur cette portion importante pour accéder aux lotissements, depuis le nouveau sens de circulation.
De nombreuses tranchées ont donc été réalisées sur ces rues et de grosses mesures de protection mises en place devant les deux écoles avec grillages et toiles sur ces derniers.

En ce mois de mai le chantier s'approche peu à peu de la fin, la portion sur Frederic Mistral est terminée mais le reste a du retard puisqu'il aurait du se terminer en avril sur Victor Hugo, fin mai sur Docteur Villemus.

AVANT




MARS 2018






AVRIL 2018







Les travaux de la rue Victor HUGO se sont achevés début juin , au final visuellement tout est identique à avant, rien à changer si ce n'est que les pavés ont été remplacés par du goudron. Aucun aménagement n'a été réalisé pour interdire l'accès aux voitures.
Coté rue du docteur Villemus, les travaux ont été stoppés net en mai pour plusieurs semaines suite à la découverte d'un crane près de l'école E BRUN (Plus d'infos ici). Les tranchées ont été rebouchées sur une grande partie de la rue ou recouvertes par des plaques en fer , en attendant la reprise des travaux.






Travaux arrêtés rue du docteur Villemus








Le dossier était évoqué depuis 2014 et a connu plusieurs projets différents : un nouveau boulodrome à Trets. Voici les étapes de ces travaux

DECEMBRE 2016 : Un premier projet avorté !
Cela fait deux ans que les élus de la municipalité en parlent souvent, le projet vient d'être dévoilé en ce début du mois de décembre 2016. Comme vous le savez la ville a décidé de créer un nouveau boulodrome à Trets, en remplacement de celui situé chemin du Loup qui sera transformé en mairie annexe. Au départ prévu pour être à la Gardi, ce nouveau complexe des boulistes sera finalement situé derrière la salle des colombes, en bordure de la ligne de chemin de fer, sur le grand champ enclavé de nombreuses maisons.

Sa construction aura lieu en 2016 pour un cout qui devrait avoisiner les 500 000€ permettant aux boulistes de jouer à la pétanque dans de belles conditions avec également des cours couverts et un club house avec terrasse. La mairie précise sur son site qu'il comportera :

•32 pistes de pétanques de 4 m sur 15 m, entourées de traverses en bois et réparties autour d’une allée centrale d’1,50 m, dont 8 terrains couverts.

•1 club house de 100 m² de surface avec une architecture très cubique, en un seul volume qui comportera un espace buvette, une réserve et des sanitaires/douches homme et femme.

•1 terrasse qui surplombera les terrains.

•1 espace gradins en béton.

•1 parking de 7 voitures aménagé en bordure du chemin à l’entrée du boulodrome, comprenant une place de stationnement handicapé.












Photos : VILLE DE TRETS








MARS 2016 : UN PROJET QUI TOMBE A L'EAU... Mais...
Rebondissement surprise en ce mois de mars 2016. Si l'info courrait depuis mi février, le maire a officialisé la nouvelle ce 22 mars 2016. Le beau projet de ce boulodrome tout neuf, présenté en décembre tombe finalement à l'eau, remplacé par un simple agrandissement de celui existant. On notera que ce projet n'avait pas été très très bien acceuilli par les tretsois, beaucoup ne comprenaient pas l'utilité de créer un tel boulodrome tout neuf, alors qu'il en existe déjà deux (chemin du loup et place de la gare) et surtout en cette période.

C'est l'élu d'opposition Christophe Sanna qui a posé la question en conseil municipal : "Le nouveau boulodrome présenté en décembre est tombé à l'eau ? " "Oui" répondra JC Feraud.
Mr Chauvin de demander alors des précisions : "si le boulodrome ne déménage pas, la mairie annexe viendra donc à la place derrière les colombes. Je tiens compte des membres du bureau de l'association des boulistes. Ils m'ont dit qu'ils ne souhaitaient pas forcément déménager , qu'ils ne souhaitaient pas forcément si, forcément ça et j'ai donc pris en considération leurs remarques. Puisque l'on dépense de l'argent public j'ai pris en considération leurs remarques pour apporter satisfaction aux membres de l'association.
C'est une réflexion murie en concertation et ça permet de considérer que le terrain actuel n'est pas si désagréable que ça, d'éviter d'apporter des nuisances sonores aux riverains du terrain derrière les colombes, de profiter aussi d'un lieu avec des platanes, on va faire ensemble un nouveau projet de modernisation du boulodrome actuel !"
répondra JC Feraud.

"Mais pourquoi lancées des études qui sont certainement couteuses, avant la concertation que vous avez eu avec les boulistes ?" demandera Mr Chauvin . "Car si vous ne partez pas d'un projet la discussion va dans tous les sens, donc il faut partir forcément d'un projet fait par des professionnels, conscient des enjeux, connaisseurs de leur matière et après partir dans la concertation, c'est ma façon de voir" lui répondra le premier magistrat, Pascal Chauvin de poursuivre : "moi je serais plus parti des attentes et besoins et ensuite élaborer le projet avec les professionnels, architectes et le sortir.", le maire d'enchainer alors : "il y avait un avis positif à l'époque pour changer de lieu, puis à la réflexion ils sont venus me voir et me dire c'est un peu dommage de partir, voilà les choses évoluent à la réflexion, on est là pour dépenser l'argent public et apporter une amélioration, et non pas dépenser de l'argent et que les gens ne soient pas contents après. C'est comme la GST je vais les réunir pour les concerter et voir s'il y a des améliorations à apporter aux projets à la salle.

La mairie annexe qui regroupera tous les services de la mairie comme CCAS sera donc sur le terrain derrière, et je pense que géographiquement c'est un bon emplacement on fera un parking, améliorera la voix de desserte
"

La mairie de son coté en a dit un peu sur son site, concernant ce réaménagement : "Le Boulodrome de Trets sera réaménagé sur le site actuel (Chemin du Loup) suivant les normes de la Fédération Nationale, après démolition de la Salle des 3 Collines. Ainsi, les pistes seront retracées aux dimensions officielles, une couverture partielle sera aménagée et la buvette sera conservée. Le projet détaillé sera communiqué prochainement." Un nouveau boulodrome qui ne verra donc pas le jour avant un an minimum puisqu'il faut d'abord que la nouvelle salle de sport soit construite à la Gardi, pour que la Salle des 3 Collines soit démolie.







JANVIER 2018 : PRESENTATION DU PROJET DEFINITIF

En fin d'année 2017, la municipalité a présenté le second projet du boulodrome celui qui sera définitif et dont les travaux devraient démarrer en cette fin d'hiver . La salle des 3 collines a été détruite fin novembre 2017 (voir la destruction et le passé du batiment).

Ce nouveau boulodrome répondra aux normes dimensionnelles édictées par la Fédération Française de Pétanque et Jeu Provençal avec une circulation centrale sur le terrain.
Cet espace, agrémenté de bancs, sera un espace libre permettant à tout un chacun de pouvoir s’approcher des joueurs en toute sécurité sans avoir à entrer sur les aires de jeux.

21 terrains de jeux de pétanque dont 10 couverts vont être aménagés, dont certains seront modulables au moyen de traverses amovibles afin de pouvoir organiser 8 jeux Provençaux dont 4 couverts.
Afin de protéger au mieux les grands platanes, source d’ombrage, les murets maçonnés longeant le Chemin du Loup vont être remplacés par une série de murets en gabions, laissant également de multiples accès piétons.

Le muret et la clôture en grillage coté supermarché casino seront remplacés par un muret en gabions plus long qui permettra d’interdire aux piétons, cherchant un raccourci entre le magasin et le parking public, de traverser les jeux de boules. Ces murets seront équipés de bancs. Ils seront systématiquement doublés par des zones plantées.

Des terrains qui seront protégés du soleil et de la pluie par un grand toit métallique, permettant l'installation d’éclairage permettant de supprimer les mats. Sa hauteur répond aux minimas demandés par la fédération et a été étudiée en fonction de celle des toitures de la cave coopérative voisine. Sa forme a été imaginée de façon à être perçue comme un élément remarquable et à la fois très intégré dans son environnement précise la mairie.
Les sols des jeux de boules seront identique à l'actuel.

Cout de l'investissement : 1.1M d'euros "ça devrait être beau, on le fait pour 20 30 40ans, mais oui effectivement c'est une dépense élevée." a précisé le maire dernièrement.

Photos & sources : VILLE DE TRETS








MARS 2018 : LANCEMENT ET SUIVI DES TRAVAUX
Novembre 2017


Mars / Mai 2018
Depuis mars la structure commence à être montée, les bancs et les murs en gabions ont eux déjà été posés.









JUIN 2018






/ 13 Commentaires






Grosse surprise lundi 14 MAI 2018 sur le chantier de rénovation de la voirie rue du docteur Villemus, devant l'école Edmond Brun, où les ouvriers du chantier ont découvert un squelette et des dents. Article paru dans LA PROVENCE ce 16 MAI 2018.
Une zone sur laquelle se trouvait dans le passé le Couvent des Observantins, à la place de l'école Edmond Brun. Qui dit Couvent, dit Chapelle ET CIMETIERE !!!! D'ailleurs le cimetière du couvent est devenu LE CIMETIERE COMMUNAL confie Guy Van Oost ex président des amis du village. Celui-ci a été utilisé jusqu'en 1868, le cimetière de la route de Saint Zacharie, étant rentré en service après 1865.
Alors, des squelettes, on en trouvera encore probablement même si ce genre de découvertes est assez rare.... (Voir REGARDS SUR TRETS, page 68) De mémoire, lors de la rénovation de la place de la mairie dans les années 2000? les ouvriers avaient découverts plusieurs os.


/ 1 Commentaires






Depuis plus de 50ans les Amis de St Jean du Puy un groupe de bénévoles et passionnés travaillent tout au long de l'année pour protéger et réhabiliter l'ermitage de Saint Jean du Puy, lieu très fréquenté par les tretsois et randonneurs de toute la région. Petit recap saison par saison des travaux effectués par les bénévoles.

Durant l'année 2011 2012, les bénévoles n'ont pas chomé une fois encore, voici le bilan de tous les travaux éffectués et financés par l'association des Amis de St Jean :

- pose de grilles de protection en fer forgé aux portes de la Chapelle, réalisées par l'atelier de ferronerie Dho

- réfection du panneau à l'entrée de l'ermitage, au porche (collaboration ONF et Amis de St Jean)

- pose de la grille en fer forgé retrouvée (17éme siècle) à son emplacement originel dans le reliquaire

- pose de blancs en pierre devant la Chapelle

- pose d'une marche supplémentaire à l'entrée du Clocheton pour en faciliter l'accés

- étude en cours pour améliorer le lieu d'aisance

Et bien sur surveillance, gardiennage, entretien et refection tout le long de l'année


Durant cette saison 2012 2013 les bénévoles de l'association n'ont encore pas chomé, puisque outre les différents travaux habituels de maintenance ils ont créé ces derniers mois un nouveau local WC qui sera opérationnel pour le pèlerinage de ce 1er mai 2013.
Un WC complètement écologique. Pour l'emplacement de ce nouveau WC, une réfection des murs de soutènement en pierres sèches a ainsi été faites tandis que la dalle de pose a été effectuée par les services techniques (l'équipe maçons) de la ville de Trets.
Le local "Eco construction - Trets" et le système de WC sont fournis et financés par l'association des Amis de Saint Jean du Puy.


Pendant cette saison 2013 2014, plusieurs petits travaux ont de nouveau été effectués. Ainsi dans le cadre d'un chantier d'insertion, la ville de Trets a réalisée le débroussaillage de tous le site de St Jean.
Tandis que l'association des Amis de St Jean a effectué et financé :
- La Pose de barreaux à la fenêtre du refuge suite aux différentes effractions
- L'Etanchéité de la voute à "grillade", ainsi que les jointements des pierres.
- En prévision courant le mois de mai 2014 : réfection de cheminées et hotte, isolation mur de la salle, étanchéité toit de la Chapelle, finition porte sud de la Chapelle et différents petits travaux

Enfin les bénévoles ont également comme tout le temps effectué des petits travaux d'entretien.

Lors de la saison 2015 / 2016 les nombreux bénévoles qui entretiennent au quotidien le site ont procédé à de l'entretien courant de propreté et de petites opérations de rénovation. Quelques gros travaux ont néanmoins eu lieu cette année avec la réfection des toitures de la chapelle et de la buvette afin de réparer quelques fuites, réparation des gouttières bouchées... et reprise de l'évacuation des fumées des cheminées.

Enfin le carrelage de la salle derrière la buvette a été refait. Tous ces travaux représentent un investissement de 7000 euros, financé entièrement par l'association.


Pendant la saison 2016 / 2017 les travaux effectués à St Jean du Puy par les bénévoles ont été peu nombreux cette fois cette année, en dehors de l'entretien, la rénovation pratiquement hebdomadaire et en assurer les gardes le dimanche. L'association s'est cependant attelée à carreler et peindre la grande salle derriére la buvette, des travaux qu'elle a financé elle même.


L'hiver 2017 2018 aura été l'hiver des gros travaux à l'ermitage et les bénévoles qui ont tout fait eux même n'ont pas chômé pendant trois semaines entières pour tout faire.
Ils ont ainsi procédé à la réfection du plafond de la salle dites " cuisine ", c'est à dire de la salle située à coté de la chapelle, créé un drainage autour du bâtiment de la grande salle buvette, refait l'étanchéité de la grande cuve d'eau enterrée de 15 000litres, située dans la chapelle. Ils ont aussi totalement refait les escaliers en bas de la chapelle et derrière la grande salle.

Par ailleurs de toutes nouvelles rambardes en fer forgé ont été installées sur la petite esplanade donnant sur St Zacharie, sur les escaliers en bas de la chapelle et ceux accédant à la buvette. A noter que les tables de pique nique ont été saccagés mi avril et les bénévoles vont donc devoir les réparer.

D'autres travaux sont encore prévus. Tous ces travaux ont été financés entièrement par les amis de St Jean du Puy, les fonds légués lors de la dissolution des Amis du village, les dons des gens, la fondation du Crédit Agricole.

A noter que la mairie a eu l'excellente idée de procéder au goudronnage du parking qui devenait une grande marre en temps de pluie et de la grande montée qui était dans un sal état au fil du temps et la partie la plus abimée du chemin. Il reste encore à rénover le petit chemin qui mène à la placette qui s'est un peu effondré cet hiver. Enfin à l'automne dernier, elle a installé comme en centre ville un panneau d'information, dédié par l'historienne S CHABRE retraçant l'histoire des lieux.

Réfection du plafond de la "cuisine"

Rénovation de l'escalier sous la chapelle

Poses de nouvelles rambardes


Tables de pique nique vandalisées

Rénovation escalier derrière la grande salle

Nouveau panneau d'information, créé par l'historienne S Chabre

Goudronnage parking et chemin d'accès

/ 2 Commentaires








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...