Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

ENSEMBLE L'ART CONTEMPORAIN 10 ème Edition
Du 15/02/2019 au 23/03/2019
Les Goûters contés de la Médiathèque
Février, mars avril, mai et juin 2019
Ateliers Soutien à la Parentalité
Mardi 7 , 21 mars et 4 avril 2019
Championnats régionaux de gymnastique
Samedi 23 et dimanche 24 mars
CARNAVAL de Trets
Samedi 30 mars 2019
Grand salon Beauté et Bien être
Samedi 11 mai 2019
6e sentier vigneron gourmand
Samedi 18 et dimanche 19 mai
Festivités de la St Eloi
Du mercredi 10 au dimanche 14 Juillet 2019
9e salon de la gastronomie
Samedi 31 aout
Marché & festivités de NOËL
Samedi 14 et dimanche 15 décembre 2019
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Vie tretsoise


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités


C'est une belle histoire révélée par FRANCE3 ce mardi 19 mars, un jeune tretsois de 12ans, Théo Morgavi a un grand rêve : réussir son grand projet : organiser un concert avec une de ses idoles en tête d'affiche. L’événement permettra de collecter des fonds pour les reverser à l’association Vaincre la Mucoviscidose. Une maladie dont il est atteint depuis sa naissance.

Un rêve qui lui est venu après avoir assisté à un concert , il en parle alors à ses parents qui acceptent et le soutiennent, mais évidemment les choses se compliquent puisqu'organiser un grand concert est quelque chose de difficile et couteux entre la salle, la sono, l'éclairage, la billetterie etc. Mais il ne se décourage pas et contacte des artistes très connus qui devront évidemment chanter bénévolement : Patrick Fiori et Soprano. Mais ces derniers sont soient pris ou pour Patrick Fiori ce dernier est déjà engagé dans l’association Grégory Lemarchal dont il est parrain. Il compte désormais contacter : Jenifer, Amir, M Pokora… "Ma fierté c'est de pouvoir récolter un maximum d'argent pour pouvoir faire avancer les recherches et combattre cette maladie".

Il racontera en détails son projet sur FRANCE3 PROVENCE ALPES lundi prochain 25 mars à 10h50 dans "Ensemble c’est Mieux"

Pour contacter Théo, vous pouvez écrire à cette adresse theomucoviscidose@gmail.com






Cette Aixoise n’est jamais aussi heureuse que devant ses fourneaux.

Dans une salle des fêtes archicomble, à Puyloubier (Bouches-du-Rhône) le 28 novembre dernier, Henriette Mosconi (74 ans) s’est vue remettre l’écharpe de Super Mamie Bel Âge ES13 secteur d’Aix-en-Provence, pour le plus grand bonheur de sa famille et de ses supporters.

Elle n’avait pas dix-huit ans quand elle a épousé Marc. Un ménage qui dure : ils viennent de fêter leurs noces d’orchidée, cinquante-cinq ans de mariage. Notre grande gagnante a deux filles, Christine (54 ans) et Patricia (51 ans) et trois petits-enfants, Aurélien (32 ans) et Justine (27 ans) et Camille (24 ans). Née à Marseille, elle est installée à Trets (13) avec Marc, son mari, ex-carrossier, depuis quarante-six ans.

Et Henriette n’a pas attendu de prendre sa retraite des services financiers de l’université d’Aix-en-Provence pour s’adonner à sa passion pour la cuisine.

« Aurélien, mon petit-fils, adore mes pieds paquets, une recette provençale que je tiens de ma grand-mère marseillaise. » Notre grande gagnante est un vrai cordon-bleu qui régale tout son petit monde de ses daubes. Le gibier ne lui fait pas peur. Quant aux desserts, elle réussit flans, mousses au chocolat, moelleux et tartes.

« Trets n’est pas un village, a-t-elle tenu à préciser, mais une ville de 10 000 habitants, située au pied de la Sainte-Victoire. »

Et la vie est si agréable face à la montagne chère à Paul Cézanne que toute la famille a choisi d’y rester. « Quand ils étaient petits, nous avions nos trois petits-enfants tous les jours. Nous sommes fusionnelles avec mes filles. Je les réunis chaque dimanche. J’ai été surprise de gagner ce concours, nous a-t-elle avoué. Quand j’ai vu réunies soixante personnes de mon club, venues me soutenir, c’est un peu comme si je m’étais trouvée au Stade de France ! »

Les deux cent quarante adhérents de l’ES13 adorent leur déléguée qui, deux fois par semaine, les lundis et jeudis, s’occupe de leurs loisirs : « Avec quatre bénévoles, je m’occupe d’acheter les lots pour le loto, les goûters des après-midi Scrabble, jeux de cartes, parties de boules, thés dansants et sorties dans notre beau pays. Je fais aussi de l’aquagym. »

Son désir de s’engager pour aider les autres remonte à ­l’enfance : « Dans ma jeunesse, la vie ne m’a pas fait de cadeaux. J’ai donné aux autres ce que je n’ai pas eu », nous a déclaré Henriette, encore toute émue après son triomphe

Dominique PRÉHU, Paru dans FRANCE DIMANCHE 25 JANVIER 2019







Grosse surprise pour les tretsois avec un moment rare & inhabituel à Trets ce lundi 17 décembre 2018... Vers 13h20 quartier de la gare, un train ressemblant à un train de voyageur, assez vieux est en effet passé en gare de Trets, mais sans passagers à l'intérieur si ce n'est le chauffeur et les personnes qui s'occupaient des passages à niveaux.

En provenance de Gardanne, il prenait la direction de Carnoules, , une première depuis septembre 2016 de mémoire pour ce type de train, il y a un an, le 15 décembre 2017 un convoi militaire était lui passé en soirée. Depuis rien hélas. Un moment qui est toujours très agréable et rappelle des souvenirs et de l'envie puisque de nombreux habitants souhaitent la réouverture de la ligne aux voyageurs.

Construite en 1877, la voie ferrée de 79km, Carnoules Gardanne a reçu des voyageurs jusqu'aux années 40, mais avec la concurrence du transport routier celle ci a alors fermé, en étant réduite aux transports de marchandises ( vin de production locale (rosés de Provence), et bauxite des exploitations minières du centre-Var vers le site de traitement industriel de Gardanne), jusqu'au 30 décembre 1980 .

=> Histoire complète en récit et photos de la gare et de la voie à lire ici

Photos : I Lo. & A. Perrin




Le dernier train ?
Et si le passage de cette rame ETG X1501/02, était le dernier train qu'avait vu passé Trets de son histoire ? C'est une triste question que l'on peut se poser en cette fin d'année 2018. Ce lundi le train que quelques tretsois ont surpris était une rame laboratoire d’essais qui est issue d’ancienne motrice de turbotrain ( rame à turbine à gaz). Cette rame a été utilisée par SNCF Réseau pour valider en France le système de signalisation européen ERTMS. Cette rame a donc servi pour la validation de la LGV (Ligne à Grande Vitesse) de Bretagne Pays de Loire et le contournement de Montpellier, explique Julien VINCENT, Président ATTCV, association du Train Touristique du centre Var, à qui SNCF Réseau a confié cette rame.

Le train était en provenance de Marseille et a circulé jusqu’à Besse sur Issole ce 17 décembre 2018 pour un voyage assez historique et triste dans l'histoire du rail, puisque ce fut le dernier train « commercial » pour cette rame unique et selon Julien Vincent probablement la dernière circulation SNCF sur la ligne puisque suite au retrait des militaires; qui semble imminent selon lui, car on sait déjà qu’il n’y a pas de budget maintenance pour la ligne en 2019, la SNCF va interdire toute circulation sur la ligne à compter du 1er janvier 2019.

Par cette décision, cela va entrainer l’arrêt du train touristique du Centre-Var (dont le dernier passage remonte à Trets en septembre 2016) et du vélorail de la Ste-Baume. Cette décision unilatérale fait suite à un arrêt des opérations de maintenance réalisées au titre de l’article 10 du décret 97-444 relatif aux missions et aux statuts de SNCF Réseau .


L'association ATTCV a décidé de se battre , en s'alliant avec le vélorail et le musée de la Barque pour bénéficier d’une convention sur toute la ligne afin de préserver et d’exploiter cette dernière avec des trains touristiques et vélorail. Ils ont pour cela lancer une pétition en ligne pour soutenir le vélorail et le train touristique menacés de fermeture.
PETITION A SIGNER ICI

Dans le Var une autre pétition, demande elle la réouverture permanente de cette ligne ferroviaire GARDANNE / CARNOULES aux voyageurs quotidiens.
PETITION A SIGNER ICI

Espérons vivement que l'on puisse revoir des trains à Trets et que cela ne se transforme pas qu'en lointains souvenirs...



La sénatrice du VAR, de ST MAXIMIN Christine Lanfranchi-Dorgal a écrit au préfet de Région pour savoir où en était le dossier de cette ligne ? Voici la réponse de ce dernier en date du 1er février 2019, qu'elle a publié sur son compte facebook



/ 1 Commentaires







Depuis 2012 la municipalité a ouvert un cabinet médical avenue Mirabeau, avec la présence de plusieurs médecins, qui rencontre un grand succès en étant ouvert tous les jours de l'année jusqu'à 22h et rend un grand service à la population du canton.

Depuis le 11 février 2019, Trets compte cette fois un nouveau Centre paramédical, privé, implanté place de la gare, au 60 avenue Jean Jaurès. Celui ci regroupe pas moins de 10 professions de santé dont 3 kinésithérapeutes, 2 infirmières, 1 orthophoniste, 1 diététicienne, 1 orthoptiste, 1 sophrologue, 1 ostéopathe.

Quasiment tous étaient déjà présents sur Trets à de nombreux endroits du centre ville, mais dans des locaux devenus bien trop petits et surtout très anciens, plus trop adaptés aux normes d'accessibilité avec des marches, étages, sans ascenseur etc , ils sont désormais regroupés dans un tout nouveau bâtiment construit depuis juin 2018 et livré récemment, au début de l'avenue, à coté de la voie ferrée. Un grand bâtiment de deux niveaux qui est moderne, clair, lumineux, bien placé en étant situé à coté de trois parkings à quelques mètres à peine. Le ré de chaussée est donc consacré à ce centre paramédical, tandis qu'à l'étage ceux sont des logements.

Ce sont les deux kinés implantées depuis de très nombreuses années au 23 cours Esquiros dans un vieux bâtiment au fond d'un long couloir, qui ont pris la décision de construire ce centre dont elles sont propriétaires : Valérie Provitina & Emilie Geraci.

Il compte 7 salles de massages et de consultation, dont deux qui sont louées aux professions médicales; mais aussi un gymnase de rééducation et une salle de cardio réadaptation , toutes deux très bien équipées et spacieuses. Le centre a aussi un grand hall d'entrée d'attente.



Vous retrouverez ainsi (sur rendez vous) :
MASSEURS KINESITHERAPEUTE D.E
Valérie Provitina : Tel = 04.42.39.87.75 / Tel = 06.14.64.33.26
Emilie Geraci : Tel = 04.42.39.87.75 / Tel = 06.31.86.02.39
Sylvain Boisset : Tel = 04.42.39.87.75

INFIRMIERE D.E : Soins à domicile
Elisabeth Darson / Marianne Pastor : Tel = 06.17.97.17.55 / 06.13.79.83.39

PEDICURE PODOLOGUE D.E : soins et semelles orthopédique
Pascal Fauvergue : Tel = 06.60.71.51.35

SOPHROLOGUE
Marielle Santucci : Tel = 06.27.19.84.51

ORTHOPHONISTE
Aurélie Rebillon, installée auparavant avenue Mirabeau : Tel 06 18 52 68 59

ORTHOPTISTE
Sabrina Pastor : Tel 04 42 61 58 23

DIETETICIENNE
Corinne Mairie : Tel 06 03 58 14 36

OSTEOPATHE
Quentin Gerardin , nouveau venu sur Trets : Tel 07 66 11 04 15




/ 1 Commentaires







Présents depuis plus d'un siècle à Trets, les gendarmes ont exercé leur travail à de nombreux endroits sur la commune. C'est en 1893 que la première caserne de Gendarmerie Nationale fut ouverte à Trets au château , dans la grande salle d'honneur actuelle, avant de déménager en 1968, dans un local à l'entrée ouest de la commune, quartier des 4 chemins (en face des garages autos actuels).

C'est à cette époque que la création d'une nouvelle caserne sera décidée. Dès son arrivée à la mairie en 1971, le maire Jean Feraud s'attèlera à cette difficile tache qui durera plus de dix ans, tant les financements furent difficiles à trouver pour les élus, qui seront alors obligés de retarder années après années le projet, dans une période où les réalisations et travaux furent aussi nombreux sur la commune. En 1977 au début de son second mandat, il rappela ce projet annonçant également la création d'un bloc de logements HLM avec elle, avenue Mirabeau.

En 1980, il expliquera que la construction avait été retardée car "le financement prévu pour les crédits HLM n'étaient plus autorisés par l'Etat"; les obligeant alors à reconsidérer le dossier. Un an plus tard il en disait un peu plus sur le financement qui serait assuré par la ville, alors que cette année là les gendarmes avaient enregistré 260 délits divers, 2 crimes, 169 contraventions graves au code de la route, 95 contraventions dans le domaine du droit commun.

En 1982 Jean Feraud expliquait : " Si la caserne de Gendarmerie n'a pas encore été réalisée alors que le projet est prêt et l'autorisation de construire accordée, c'est que nous n'avons pas voulu faire supporter aux finances locales une trop lourde charge; nous attendons que I'Etat ou le Département puisse davantage nous aider car il s'agit d'un Service Public et la charge ne doit pas être uniquement supportée par nos concitoyens." et c'est finalement quelques mois plus tard, que débuteront les travaux de construction des 28 logements sociaux de l'avenue Mirabeau, terminés et attribués à l'été 1983. Cette année là, la construction de la Gendarmerie démarrait enfin "mais nous n'avons jusqu'ici touché qu'une, partie du prêt que la Caisse d'Epargne devait nous attribuer pour réaliser cette opération" se plaignaient les élus alors.

Et c'est finalement au printemps 1984 que les 7 gendarmes prendront possession de leur belle caserne de deux niveaux et d'un 3e pour les logements de fonction, inaugurée par M. Alain Poher, président du Sénat mais aussi par le maire de Trets, le docteur Jean Féraud, entouré de Jean-Claude Gaudin, député ; Roland Blum, conseiller général ; Bruno Genzana, conseiller municipal d'Aix, Jean Chelini ainsi que du député des Bouches-du-Rhône L. Philibert, soulignait dans son mot de bienvenue, la pauvreté des effectifs de gendarmeries, face à des tâches et des missions toujours plus grandes et toujours plus risquées.

En évoquant ces nouveaux locaux, le premier magistrat précisait : "J'ai la satisfaction aujourd'hui, avec mes collègues du Conseil Municipal d'avoir fait œuvre utile et de donner à nos gendarmes la possibilité de continuer à exercer leur métier dans les meilleures conditions possibles pour le plus grand bien de nos populations". Le président Poher, rappelait à son tour combien la présence du gendarme affirme un sentiment de sécurité.


35ans ont passé et leur bâtiment commence à se faire bien vieux , exigüe également, même si la municipalité y a réalisé plusieurs petits travaux de rénovation ces dernières années. Du coup on parle d'une nouvelle gendarmerie à Trets depuis quelques années maintenant et le désir des 19 militaires actuels va devenir réalité prochainement. C'est normalement cette année, dans ce premier semestre 2019 que la nouvelle caserne va voir le jour, avenue de Gardanne, à l'entrée Ouest de la commune, juste à coté du centre technique des routes. Elle sera financée non pas par la mairie cette fois, mais par le département des Bouches du Rhone pour un cout de 5 880 000 d'euros, sur un terrain de 14 421m² mis à la disposition par la mairie. D'une surface de plancher de 1959m² cette nouvelle caserne comptera également une quinzaine de logements . Elle devrait être livrée en 2020.

Concernant la caserne actuelle, le maire a expliqué dans LA PROVENCE de ce 23 février 2019 que les anciens bureaux de la caserne pourraient accueillir la Police municipale, mais ce n'est qu'une piste précise t'il car les locaux sont un peu plus excentrés que ceux actuels place de la gare. Le reste pourrait se transformer en logements sociaux. / 3 Commentaires






Le 13 janvier 2019 le quotidien LA PROVENCE revenait sur les beaux projets mis en place par la municipalité pour les jeunes







Comme tous les ans en hiver une maladie touche particulièrement la population : LA GRIPPE ! Dans le pays, 409 000 nouveaux cas ont été recensés en une semaine et Trets n'y échappe pas hélas. Pour illustrer ce sujet, une équipe du journal télévisé de 13h de TF1 de Jean-Pierre Pernaut, s'est rendue chez nous à TRETS ce jeudi 14 février 2019. Ils ont ainsi tourné un reportage à 10h ce jeudi matin dans le centre médical ouvert il y a près de 5ans maintenant et dans la pharmacie Mirabeau, située quelques mètres plus loin, mais également au centre de loisirs de Puyloubier. Cela faisait très longtemps que le 13h de tf1 n'était pas venu chez nous en centre ville….

Car dans le centre médical de Trets, dans les Bouches-du-Rhône, le pic d'épidémie a été atteint depuis plus de deux semaines. Chaque jour, plus d'une dizaine de personnes consulte pour les mêmes symptômes. A la pharmacie le nombre de malades est lui en hausse sur un an.










4 jeunes étudiants en médecine à Marseille et psychologie à Aix-en-Provence : Coralie Roche, Anais Casacchia, Juliette Gallo et William Manifacier, dont 2 étudiantes tretsoises Coralie et Anais, ont monté un gros projet humanitaire afin de partir en voyage humanitaire à Madagascar cet été 2019, avec l’association EMASSI. Leur destination est un petit village malgache nommé Ambohimasina, dans le centre du pays, dans la région de Vakinankaratra. Un projet humanitaire qui a plusieurs missions : des cours de français, des financements de travaux, et des améliorations d’accès aux soins.
 
"Nous partons pendant le mois de juillet pour 3 semaines dans ce village malgache. Nous serons hébergés chez des sœurs, les religieux sont les plus aisés à Madagascar. Notre mission sur place est tout d’abord de donner des cours de français aux villageois. En effet, la langue française est une des langues officielles de ce pays mais seulement 20% de la population la parle couramment. C’est pourtant la langue dont ils ont besoin pour passer leurs diplômes, notamment le baccalauréat, qu’ils passent comme nous, pour avoir accès aux études supérieures et leur permettre ainsi d'avoir un futur métier. C’est également un moyen pour eux de communiquer avec des pays du nord afin de s’ouvrir vers la mondialisation. Nous allons ainsi apporter un maximum de livres en français, des cahiers et des stylos pour qu’ils aient des conditions d’apprentissage les plus favorables. Au cours de ces 3 semaines, nous aurons ainsi tous les 4 chacun une classe pendant la journée, à qui nous ferons des activités selon le niveau des élèves, qui peuvent être des débats, des jeux, ou des leçons. Les enfants seront en vacances, ils viendront donc volontairement assister à ces cours en tant que soutien pour leur scolarité habituelle. Le soir, nous pourrons également donner des cours à des adultes qui en ont besoin. Leur école est également assez précaire, leur dispensaire vient d’être rénové avec la vague humanitaire de l’an passé, et nous aimerions apporter de l’eau « courante » au village grâce au forage d’un puit. " explique Coralie.

Afin de pouvoir organiser ce voyage, toute la bande a ainsi mis en place différentes actions dans leurs villes respectives et donc Trets afin de récolter des fonds : une collecte à la bibliothèque à Trets, dans les écoles, et espèrent monter un partenariat avec le collège, pour récupérer des manuels scolaires, des livres de médecine ou des livres ordinaires de tous les âges à laisser sur place. Ils ont notamment entrepris des démarches auprès d’entreprises, de commerçants, ou sur les réseaux sociaux afin de récolter des fonds. Des tirelires dans les commerces de proximité sont déjà à votre disposition et une cagnotte sur leur page Facebook. A Trets, il y en a à la bibliothèque, à la pharmacie de la gare, chez l’opticien Europtical et à la boulangerie L’Atelier dans la zone commerciale. "N'hésitez pas à donner ce qui ne se sert plus, mais qui pourrait servir à d’autres. Nous essayons de récolter un maximum de fonds afin de réaliser notre projet au mieux." précise t'elle.

 Autre envie du quatuor de bénévoles : apporter de quoi améliorer les soins au village. "Les habitants d’Ambohimasina ont accès à un dispensaire, une salle gérée par une seule infirmière pour tout le village, mais ils n’ont pas de médecin ni beaucoup de moyens pour prendre en charge les malades. Nous allons sur place, alterner à tour de rôle pour assister l’infirmière au dispensaire. Notre but est d’essayer de soulager, avec nos moyens, les malades qui ont fait des kilomètres à pied, et ont attendu toute la journée pour avoir accès aux soins." précise t'elle. Ils sont ainsi prévu d'organiser des collectes de lunettes rapportées chez les opticiens du coin, dont une des dores et déjà en place chez l’opticien Europtical à côté de Carrefour market, et des collectes d’argent pour pouvoir acheter des médicaments sur place.

 Un bien beau projet qui esperons permettra d'apporter du bien à toutes ces populations

=> PAGE FACEBOOK DU PROJET / 1 Commentaires






Triste nouvelle puisque Trets a encore perdu un grand chef d'entreprise.

Début septembre 2018 c'était Jean-Marie Massimelli qui nous quittait à l'âge de 82 ans, négociant et fabricant de meubles à Trets qui dirigeait l'entreprise familiale de bois Massimeli fondée en 1905 « Tous ceux qui l’ont connu se souviendront d’un homme discret, d’un vrai professionnel, qui aimait notre métier et savait l’exercer avec compétence et qui laissera, pour les anciens de notre profession qui l’ont connu, un excellent souvenir » lui rendait alors hommage Jean-Pierre Tricoire, président de la Chambre Syndicale de l’Ameublement de Provence.


En cette mi février 2019 on apprend maintenant le décès de Mr Albert BURLE, Fondateur des Autocars BURLE, survenu à l'âge de 88 ans la semaine dernière. Il laisse derrière lui, son épouse Arlette BURLE, Christine sa fille, Vanessa sa petite-fille, mais aussi de nombreux arrière-petit-fils, gendres, neveux .
C'est en 1956 qu'il fonda la société tretsoise des Cars Burle. Cette année là, le couple était agriculteur et se retrouve avec toutes ses vignes gelées. Les vignes n'étant productive qu'au bout de 3ans, ils décident de mettre leurs économies dans l'achat d'un autocar que vendait alors Monsieur Barlatier (transporteur tretsois). 2 transporteurs étaient en effet présents à l'époque sur la commune Mrs Hugues et Barlatier avec un autocar chacun . M. Hugues lui arrêtait son activité. La société Burle se développa ensuite au fil des ans avec une flotte toujours plus grande et moderne qui compte aujourd'hui 45 cars. Une société qui a transporté la majorité des tretsois au moins une fois dans leur vie, en particulier les lycéens puisqu'ils assurent le transport scolaire depuis des décennies.

Ses obsèques civiles auront lieu ce lundi 11 février 2019, à 15h au cimetière de Peynier. Départ du cortège à 14h45 au dépôt des Autocars BURLE à Trets.









Discrets en 2018 à Trets, les Gilets Jaunes sont passés à l'opération visibilité à Trets en ce début d'année 2019, alors qu'au niveau national ils sont plus discrets et moins nombreux. Après avoir revêtus mardi dernier la statue d'entrée de ville de leur emblème, puis quelques kilomètres plus loin dans la zone de Rousset avoir transformé un rond point en cimetière, ils sont repartis à l'action toujours pacifique dans notre commune ce jeudi 7 février 2019.

Et on peut dire qu'ils connaissent bien les noms des lieux qu'ils investissent…. En effet après avoir déguisé "la Liberté enchainée", ils ont cette fois arboré le "rond point des Français LIBRES" de nombreuses pancartes et ballons jaunes à messages. Ils ont en effet transformé ce rond point en prenant de l'avance sur le Grand débat que compte organiser le maire dans 15 jours, en y disposant dessus 4 pancartes avec des revendications nationales sur la taxe d'habitation, les loyers, les services publics, le SMIC, la CSG, l'écologie... etc mais aussi avec des revendications locales.

On a ainsi pu lire "Faire revenir la sécurité sociale à Trets, "réveiller la gare de Trets", "La Poste soucis courrier, problèmes", "avec notre maire défendre l'école, la culture, les associations, aider les habitants". De nombreux ballons jaunes avec d'autres revendications écrites dessus étaient aussi accrochés aux oliviers du rond point mais aussi sur la statue La liberté enchainée, qu'ils ont aussi affublé d'un objet ressemblant à une sorte de poche à urine, vu son emplacement… Des pancartes cependant illisibles en passant en voitures.

Le débat que compte organiser le maire (normalement, puisque la mairie n'a toujours rien communiqué dessus), le 25 février à 18h salle des colombes promet d'être riche donc….






/ 3 Commentaires






Ce mercredi 6 février 2019 TF1 a consacré dans son émission d'après journal 20h LE MAG, un reportage à la jeune Tretsoise Aurélie Brihmat 30ans afin de revenir sur son histoire très touchante et son futur tour de France à cheval avec son association Handidream.
Amputée d'une jambe à la suite d'un accident de la route, elle souhaite avec cette aventure d'un an briser les préjugés et rebooster les personnes qui ont subi une amputation.
Son départ du tour de France sera lancé le vendredi 29 mars de Trets en matinée avec les pompiers, puis le lendemain en début d'après-midi sur le Cours Mirabeau, un second départ à Aix en Provence.

Un reportage tourné à Trets (les télespectateurs attentifs auront reconnu le Mont Aurélien et Olympe), Aix et ses alentours.

=> Retour sur le loto organisé à Trets le 27 janvier dernier
=> Présentation du projet par LA PROVENCE







Samedi 2 Février le quotidien LA PROVENCE a consacré un portrait à une jeune tretsois SEVAN 15ans, fan d'ULM qui a pu faire son premier vol en solo dernièrement








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...