La Municipalité 2008

Résumé du 1er Conseil

Résumé du 2nd Conseil

Résumé du 3e Conseil du 24/4 Résumé du 4e Conseil du 11/6
Résumé du 5e Conseil du 27/06 Résumé du 6e Conseil du 23/07
Résumés des conseils de l'automne 2008 Résumé des conseils en 2009

Un 3ème Conseil Municipal tendu et animé le 24 Avril 2008


Les points abordés : Le Sivom, Désignation des représentants de la Commune à l'Assemblée Générale de l'Agence d'Urbanisme (AUPA) ;  création d'emploi ; tarifs colonies pour l'été 2008 ; Mise en place de la journée Véhicule Individu Environnement (VIE) dans le cadre de la Sécurité Routière ; Mise en place des stages « un permis pour la vie » dans le cadre de la Sécurité Routière ; Avenants aux travaux actuels de la commune (avenue pasteur, aménagement ancien chemin de Peynier ; réhabilitation du local du cimetière, stade burles) ; Le lavoir communal, l'acquisition de parcelles forestières.

En ce Jeudi 24 Avril 2008 à 18h05, le conseil municipal s'est réuni une nouvelle fois pour la 3e fois depuis les élections et ce devant une petite centaine de personnes, soit un peu moins que le 4 avril dernier. Un conseil qui avait un ordre du jour bien chargé avec le vote des dernières délégations, et l'approbation de nombreux avenants aux travaux en cours dans la commune et qui ont vu leur cout augmenté. Alors que les deux précédents conseils étaient assez calmes, celui ci s'est révélé très animé et tendu entre la municipalité et l'opposition pourtant réduite de moitié ce soir là. En effet  Mrs Van Oost, Lescoches et Mme Lavabre étaient absents et avaient délégué leurs pouvoirs, tout comme Mr Mauret pour la majorité. L'opposition avait promise d'être très active, avait elle annoncée après leur défaite, elle aura donc tenu parole, et plusieurs références aux propos passés ont une fois de plus été rappelés dans les deux bords. Revue de détails des points principaux abordés ce soir là :

Le conseil a débuté comme le veut la tradition par le procès verbal du précédent, où Mme Gastaud chef de file de l'opposition a signalé "qu'il avait été édulcoré" concernant le passage sur le SIVOM. Le Maire JC Feraud lui a alors répondu qu'il se donnait l'année pour observer et juger de l'opportunité du SIVOM et laquelle sera la meilleure ! "On en reparlera donc" lui a alors répondu l'opposition.
L'ordre du jour a alors été déroulé avec la désignation d'un conseiller municipal en charge des questions de défense , qui aura pour but d'être un relais d'informations entre le ministère de la défense et la commune. C'est Mr Luvera qui a été désigné à ce poste mais l'opposition a voté contre estimant que ce n'était pas dans le rôle de la commune mais de l'état.

L'ambiance s'est alors électrisée lorsque l'opposition s'est opposée à la désignation des représentants de la commune auprès de l'assemblée générale de l'agence d'urbanisme (AUPA), où la majorité a voté en tant que titulaire Mme Jaume et en suppléant Mr Oddo. Une joute verbale s'est alors déclenchée, lorsque Mme Gastaud s'est opposée à la nomination de Mme Jaume, estimant que vu que c'était un organisme indépendant; l'opposition était contre le fait qu'il y ait des liens professionnels avec l'AUPA vu que Mme Jaume est notaire. Mme Jaume lui a alors répondu qu'elle n'avait aucun intérêt personnel dans cette nomination et qu'elle ne voulait qu'y apporter sa compétence, et qu'elle n'avait aucun intérêt envers son cabinet d'études. "Ce n'est pas parce que vous avez la défaite amer, ce que je peux comprendre; mais laissez moi faire preuve de mes compétences" expliqua t'elle énervée, rajoutant qu'elle siégeait au conseil municipal en qualité de citoyenne et non pas en tant que notaire. Le maire stoppa alors ce débat très tendu, mais un nouveau s'engagea alors aussitôt lorsque ce dernier rappela les propos de l'opposition ici il y a quelques années sur les relations entre vie professionnelle et poste électoral et qu'il espérait que l'opposition " aura l'intelligence de ne pas bloquer les subventions du conseil général " (ndlr : l'ancien maire est conseiller général).

Autre sujet de discorde avec le point suivant concernant la création d'un poste d'ingénieur à l'urbanisme. L'opposition votant là aussi contre, rappelant au maire que ce dernier s'était toujours plaint, que la mairie avait trop d'emplois. JC Feraud a alors justifié cette création d'emploi par le fait qu'il y avait de gros problèmes d'urbanisme dans la commune et qu'il était nécessaire d'étoffer ce service

 

L'ambiance s'est ensuite apaisée sur les autres points; où l'opposition ne s'est pas opposée aux votes de demande de subventions pour l'achat de livres audios pour la médiathèque, la mise en place des journées de Véhicule Individu Environnement dans le cadre de la sécurité routière, d'un montant de 2800€ par journée de stage et où une demande de subventions sera faite. La poursuite des stages "Un permis pour la vie" a également été adoptée d'un montant de 1623.55€ par journée, il y en aura 6 par an et une bourse de 30€ sera versée à chaque stagiaire. L'opposition s'est dit aussi ravie que la municipalité poursuive son investissement dans les colonies de vacances pour l'été qui rencontre de plus en plus un grand succès. En effet 138 inscriptions ont eu lieu pour cet été, soit beaucoup plus que l'an passé et les tarifs ont donc été revu. Le maire a alors précisé que tous les enfants désirant partir en colonies seront acceptés et si nécessaire des efforts financiers seront fait.

Autre sujet important dans ce conseil, le vote de nombreux avenants aux marchés des travaux qui sont en cours dans la commune. En effet de nombreuses dépenses sont apparues suite à des problèmes nombreux qui sont survenues notamment dans les réseaux sous terrains d'eau; avec par exemple des canalisations qui étaient en amiantes qui ont du être remplacées, des nouveaux branchements réalisés ou encore des problèmes de mauvaises altimétries de réseaux qui étaient trop haut et qui ont donc du être enterrés plus profondément. Des gros travaux qui ont donc un cout supplémentaire par rapport à ce qui avait été adopté : +18% (soit + 117 534€) pour le montant des travaux de l'aménagement du carrefour de la piscine , avenue Pasteur; + 19% (+ 77 654.12€) pour l'aménagement du chemin de Peynier... Les travaux du stade Burles ont eux entrainé une augmentation de 6.7% (+22 165€). Ceux de la réhabilitation du local du cimetière, où des murs se sont effondrés ont occasionné une hausse de 12.55% du montant initialement voté...
En fin de votes de ces nombreux avenants le maire a précisé que cela représentait au total plus de 231 600€ d'avenants "on peut donc constater une prestation approximative ou bâclé des études... mais on assume ces dépassements" complétant que cela risquerait cependant d'augmenter encore plus l'emprunt de la commune pour terminer l'année, alors que ce n'était pas dans leurs intentions et que le budget voté en février dernier était donc à revoir, mais que, comme il l'avait annoncé lors de la campagne il n'augmenterait pas les impôts et qu'ils risqueront donc de devoir surement remettre à plus tard certains projets. Mme Gastaud ancienne première adjointe lui a répondu, que c'était des budgets eaux plus facile à modifier rajoutant : "vous êtes rentrés dans la cour des grands avec les surprises des travaux qu'il faut assumer, nous connaissons trop les aléas des chantiers, c'est un problème itinérant aux travaux et que l'art de la gestion consiste à y faire face." Mr Le Gloru, élu aux travaux lui a alors répondu qu'avoir des avenants systématiques comme cela sur tous les chantiers, ce n'était pas normal et que certains bureaux sont responsables et auront à rendre des comptes...

Le conseil s'est terminé par la présentation de Mme Clot Goudard qui sera bénévole pour des conseils dans le domaine culturel et enfin par les questions diverses, l'opposition a voulu alors savoir ce que devenait la proposition d'acquisition d'une parcelle forestière quartier Vaoubelles ; point qui avait été retiré du dernier conseil. Cette parcelle de 64Ha située en bas de St Jean du Puy avait été retenue par l'ancienne municipalité pour un cout de rachat de 165.000€, avec demande de subventions de 65% au CG, mais n'avait pas été inscrite au budget de 2008 ce que n'a pas manqué de souligner l'élu aux finances S. Fabre, donnant alors lieu à un nouveau débat musclé. Mr Oddo chargé de l'urbanisme, a ensuite précisé qu'il avait visité cette parcelle, très excentrée et difficile d'accès avec un chemin dans un état épouvantable et que donc cela n'était pas une bonne opportunité d'achat mais a précisé que s'il y avait d'autres acquisitions foncières possibles à faire ils la saisiront car comme l'ancienne municipalité ils ont la même envie d'augmenter le patrimoine forestier de la ville.

Autre sujet abordé le lavoir communal situé à coté de la coopérative, qui a été grillagé cette semaine avec l'inscription 'Danger' , endroit où un SDF avait pris refuge depuis plusieurs semaines. L'opposition proposant la création d'un groupe de travail dont Mr Van Oost ancien élu au patrimoine pourrait en faire parti pour rénover ce bâtiment. Les élus ont alors répondu que la toiture était en très mauvais état , que des tuiles et des poutres s'étaient détériorées gravement et présentées des risques et que donc ils avaient pris la décision de grillager ce lieu, depuis le 16 avril pour y engager des réparations. La municipalité tient à cet élément du patrimoine a t'elle annoncé et qu'il restaureront donc ce lieu et pourrait peut être en faire un autre usage étant donné qu'il n'avait plus le statut de lavoir public. Concernant le SDF, une enquête de la police municipale et de la mairie a été établie car cette personne n'était plus là depuis fin mars, il s'est avérée qu'elle était en fait partie en Italie.

Le conseil s'est terminé à 19h37, le prochain devrait avoir lieu le Mercredi 11 Juin prochain.


4ème Conseil Municipal le 11 Juin 2008


Les points abordés : Le procès verbal du précédent conseil, la revue municipale, l'eau potable, les demandes de subventions aux associations et à la cpa, Election de représentants et délégués, Formation des Elus, Définition des orientations et fixation du montant de l'enveloppe, Modification du tableau des effectifs, Votes des Comptes Administratifs Budgets , Adoption des comptes de gestion Budgets, Affectations des résultats des budgets , Décisions Modificatives des Budgets , Adoption des nouveaux seuils des options prises par le maître d'ouvrage pour les marchés à procédure adaptée , le jardin des remparts, les journées du patrimoine, le composte, information sur la cpa.

Après un 3e conseil très tendu et animé, ce 4e conseil municipal qui s'est déroulé ce Mercredi 11 Juin à 18h s'est révélé beaucoup plus calme et sans grosses tensions, mais a cependant trainé un peu en longueur. En effet il aura duré près de 2h30, avec une très grande partie portant sur le choix du délégataire du service public de l'eau potable de la commune. D'autres points étaient également abordés comme le budget de la commune ou encore des demandes de subventions et divers autres domaines. Le public était lui nombreux cette fois avec plus de 120 personnes et s'est même exprimé à un moment pour montrer son ennui et agacement.

Retour sur les points et moments importants de ce conseil :

C'est avec Daniel Oddo en secrétaire de séance et en présence de tous les élus cette fois, sans aucun absent qu'a débuté la réunion avec pour commencer comme chaque fois les remarques éventuelles sur le procès verbal du précédent, qui dores et déjà fera parler.
Nathalie Gastaud leader de l'opposition mettant en avant un manque de clarté et plusieurs absences de propos dans ce dernier, mais aussi sa formulation signalant au passage, qu'il y avait 36 fautes d'orthographe dedans et qu'il y avait divers oublis sur divers points. La formulation des propos qui y étaient rapportés y était incompréhensible selon elle et pour que les tretsois puissent y comprendre quelque chose; il faudrait qu'ils soient rapportés "de façon juste et pas en petit chinois" expliquera t'elle. Le maire lui répondra alors que c'est toujours le même agent administratif,  que précédemment sous la précédente municipalité, qui s'en occupe et que par le passé quand il était dans l'opposition lui aussi avait fait remarqué cela et que comme Mme Gastaud le sait, la mairie disposait de peu de moyens pour cela, et qu'ils faisaient avec. De plus il a précisé qu'il était très difficile de transcrire du langage parlé et haché et que donc comme par le passé, ce n'était pas la peine de mettre en avant cela.

Jean Claude Feraud rapportera ensuite les décisions qu'il a prise dans le cadre de ses délégations comme le Contrat pour une mission de maîtrise d'œuvre concernant le chantier de réfection de l'étanchéité du réservoir de Saint Jean, avec la Sté des Eaux de Marseille pour un montant de 5 984 € HT ; le Remboursement par l'assureur de la Ville, d'un sinistre (dommage ouvrage / cuisine centrale) d'un montant de 717,60 € ; l'achat de fournitures scolaires » etc...
Une décision soulèvera l'interrogation de l'opposition, concernant le contrat pour la diffusion chez les abonnés du Trets infos, la revue municipale de la commune pour un montant de 438,58 € TTC. L'opposition demandant des précisions , car le journal n'a quasiment pas été distribué aux tretsois. Le maire répondra alors qu'il avait voulu changer de services de distribution, en voulant choisir La Poste qui offrait des tarifs moins chers mais qui s'est au final avéré défaillant dans le temps et dans la distribution. Il a donc choisi de revenir au routage qui est soit plus cher mais plus fiable ! "L'essai a été unique" (ndlr vous pouvez lire ce n°1 de Trets infos concernant le résultat des municipales, sur le site de la mairie).

Le conseil rentra ensuite dans le vif du sujet avec le premier point, sur la mise en place des 4 commissions municipales comme l'urbanisme, l'environnement, la forêt, l'habitat, les impôts, la CPA, le sport, les actions sociales, l'école, la crèche, le centre de loisirs, les fêtes etc.. composées à chaque fois de 8 élus dont deux de l'opposition. Une liste présentée très rapidement mais adoptée à l'unanimité (liste complète des élus, à venir dans le procès verbal). Les 2e, 3e et 4e points seront ensuite des élections de représentants. C'est Mme Musso qui sera élue représentante du Conseil Municipal auprès du Conseil d'Administration du Collège « les Hauts de l'Arc ». L'opposition tentera de proposer aux deux tours des 3e et 4e pts, Mme Di Lena et Mr Scotto comme candidats mais vu qu'ils sont en minorité ils ne seront pas élus ! Mme Fabre avec Mr Gaset en suppléant seront donc désignés délégués de la Commune auprès de la Commission Locale d'Evaluation des Transferts de charges (CLET) tandis que Mme Musso et Mr Feraud seront élus représentants de la Commune au Conseil d'Administration de l'Association Tretsoise pour Les Activités Sociales (ATLAS).

 

A 18h30, le point le plus important de la réunion sera abordé et sa discussion durera fort longtemps. Le maire présentera ainsi son Choix concernant le délégataire du Service Public de l'Eau Potable de la Commune, puisque c'est lui, dans le cadre de ses fonctions qui le choisi comme le veut la loi et ce choix n'est pas soumis au débat. Cependant il tiendra à expliquer sa décision longuement car "c'est un choix d'une réelle importance et que c'est la première fois depuis ma prise de fonction que j'en ai un tel à prendre, car la commune s'engage là pour 9ans et que cela concerne tout le monde et aussi les dépenses qui doivent rester dans un équilibre normal" a t'il déclaré. Il a en effet choisi de confier la gestion de l'eau potable à la Seerc, comme elle le fait déjà depuis 1984, soit 18ans. Un contrat qui arrivait à échéance en cette année 2008 et qu'il a donc renouvelé après une longue étude des différents postulants. 5 sociétés ont participé à cette offre de marché durant une journée; il y a peu qui s'est déroulée de 7h30 à 01h30 a t'il détaillé : La Seerc, Véolia, Ternois, Assor et La S.E.M, ont toutes été reçues de manière volontairement équitable aussi bien dans le temps, que dans les délais chacune leur tour.
Mais après cette première visite, il a directement retenu La Seerc car il pensait que c'était le meilleur choix, car certains étaient directement hors course d'emblée dont un qui a rendu sa proposition en retard. Sa décision a été prise car les garanties qu'il souhaitait sur la qualité , le service, les tarifs ont été reçues et que "cette société a une bonne performance dans ses réseaux avec une bonne réactivité" et qu'il connait les points faibles de celle ci après 18ans, "des points qu'ils ont depuis corrigé et que depuis ça marchait pas trop mal" et qu'il évitait ainsi les mauvaises surprises et ne prenait pas de risques ! "Un choix de la sagesse" a t'il précisé.

Il a obtenu cependant de la Seerc de nouveaux engagements comme une baisse des tarifs pour certains types d'usagers , peu consommateur d'eau. Après 15min de présentation, le maire a laissé la parole à Mr Lescoches de l'opposition par soucis de démocratie car son choix n'était pas discutable comme le veut la loi a t'il dit. (Une notion de débat politique qui reviendra par ailleurs souvent dans ce conseil entre la majorité et l'opposition, une notion assez floue pour le moment).  Mr Lescoches fera alors de très nombreuses remarques techniques et financières sur le rapport de 160 pages qui lui a été envoyé et posera plusieurs longues questions. Après prés de 20min de paroles, quand il se mit à aborder un autre point de son explication, le public présent dans la salle, excédé par ce monologue auquel il ne comprenait pas grand chose vu la complexité du dossier se mit à protester fortement et à manifester sa colère en huant. Le maire rappellera alors que le public n'avait pas à intervenir dans le conseil municipal et que l'élu de l'opposition aurait du lui transmettre par écrit ses questions auxquelles il aurait répondu surtout que cela faisait 15jours qu'il avait ce rapport, que le public s'ennuyait et qu'ils n'allaient pas passer la nuit sur ce dossier. (ndlr précision importante, le public présent sur place n'a que l'ordre du jour et n'a pas d'autres précisions ou explications sur les différents points abordés, les tarifs, listes etc. à l'inverse des élus et qu'il doit se contenter de ce qui est annoncé oralement par ces derniers). Enfin Mme Gastaud prendra ensuite la parole précisant que ce débat était, elle le reconnait très long mais grave aussi car cela engage la commune pour 9ans et que cela touche toutes les familles, leur pouvoir d'achat et que dans ce choix les grandes familles tretsoises verront en réalité une augmentation de leur facture. Mme Di Lena du PC, précisera qu'au nom de son parti elle n'avait pas la même position que le PS et qu'elle votait contre, expliquant sa vision sur l'eau , les inégalités d'accès des habitants à cette matière première et les différentes notions d'environnement.

Après 40min de discussions sur le point de l'eau, le conseil continuera alors sur deux points votés à l'unanimité, concernant les effectifs de la commune et élus, puis c'est l'élue aux finances Mme Fabre qui prendra la présidence du conseil comme le veut la loi car le maire ne peut y participer. 4points complexes votés à l'unanimité là encore portant sur le budget de la commune (voté par la précédente municipalité). L'opposition s'abstenant ensuite pour voter des Décisions Modificatives des Budgets . Mme Gastaud prendra alors la parole; pour parler de son bilan économique budgétaire avec son ancienne équipe, puisque c'est celui ci qui était abordé en précisant que les ratios étaient aux verts, avec une dette faible, une bonne santé du compte administratif. Le maire lui rappellera alors qu'ils n'étaient pas en campagne électorale et qu'un audit financier était en cours pour faire toute la transparence des finances et rappelant lui aussi qu'il ne voulait pas de hausse d'impôts. Un petit débat s'engagea alors lorsqu'il dira qu'elle était de mauvaise foi en disant sur internet sur leur site internet "Trets en vrai" (à lire ici); que le recrutement d'un ingénieur à l'urbanisme va grever le budget le la commune . "Cela est faux ! Je veux laisser la commune dans un état acceptable" précisera t'il.

Mme Musso chargée de la Vie Associative, demandera le vote de subventions exceptionnelles pour l'association sportive du collège de Trets et ses activités de VTT . Une subvention de 30 000€ sera alors adoptée tout comme une subvention de 500€ pour l'association tretsoise de parents d'élèves La PEEP, qui aura ainsi la même subvention que les autres associations de parents de la commune.

14ème point, abordé par l'adjoint à l'urbanisme Mr Oddo portant sur des modalités de mise à disposition de parcelles à la commune pour la réalisation du jardin des remparts. Les élus voteront cela à l'unanimité mais l'opposition demanda alors des précisions sur ce jardin qu'elle avait elle même totalement préparé en fixant le budget, obtenant les subventions diverses, réalisant des études, plans etc. et qui devait voir le jour ce printemps avec une première phase pour des jeux d'enfants. L'adjoint précisera que certains terrains restaient encore à négocier dans un futur proche en collaboration avec la SEMEPA et que le prix de l'aménagement qui avait été décidé était beaucoup trop cher pour une si petite portion et que donc "le projet était en standby, non pas stoppé mais très ralenti. 150 000€ pour une parcelle c'est trop onéreux , on veut faire quelque chose de moins cher, peut être simple comme celui de Ste Anne pour la petite partie, qui pourra être ensuite repris avec un budget plus important ensuite". a précisé l'élu et le maire.

Mr Le Gloru demandera ensuite le vote d'une subvention de 30% à la CPA pour les travaux d'aménagements du stade Burles, qui ont vu leur cout augmenté suite à des problèmes d'eau souterraine pour la pose de la piste d'athlétisme. Une autre demande de subventions de 13 000 € à la CPA sera aussi votée pour la programmation culturelle. Enfin dernier point le conseiller municipal à l'éclairage André Isirdi, demandera une subvention au Conseil Général de 60% soit 39 069,66 €, pour la « mise aux normes et sécurisation du réseau de l'éclairage public » au titre de 2008 dans le cadre du Fonds Départemental d'Aide au Développement Local . Mme Gastaud demandera alors pourquoi cette somme était si peu élevée comparée à celle qui avait été votée au budget annuel.

Une œuvre de Mme Danielle Delfino-Roche à la commune a également était acceptée par le conseil

Questions diverses :

Les 18points ayant été abordés, les élus passent alors aux questions diverses. La première de Mme Gastaud portera sur le compostage individuel. Mr Mauret en charge du dossier auprès de la CPA, annoncera que Trets avait été retenue en commission et que cela prendra effet en 2009 pour les personnes demandeurs, en habitants pavillonnaires, de bacs à compostes.

Autre point la revue municipale Trets infos et son hors série sur la programmation de l'été. Mr Van Oost membre de plusieurs associations sur le village, dira qu'il est ravi tout d'abord que le programme des nuits du château qu'il avait concocté avec le service culturel était conservé mais il demandera pourquoi, concernant les Journées du patrimoine 3 associations (Les amis du village, les amis de St Jean et l'AG13) sur 6 étaient tenues à l'écart de ces journées "c'est un oubli ou une mise à l'écart délibérée ?" .  Mr Pansier, son remplaçant à la culture et au patrimoine lui répondra que le programme évoqué n'était que préparatoire , c'était donc un oubli et qu'il était juste annoncé dedans, pour le moment les nouvelles associations qui allaient participer à ces journées, rappelant alors son attachement aux diverses associations du village sur les amis du village, de l'église et de St Jean.

Dernière question de Mr Lescoches sur l'information des membres du conseil sur les décisions de la CPA, concernant la commune et le manque d'informations, le maire lui répondra qu'il ferait tout pour les informer. Et que l'une des dernières décisions portait sur le traitement environnemental du site de la décharge de Kirbon ou encore sur l'accord de subventions à l'étude de la réouverture de la ligne de chemin de fer vers Carnoules.

Le conseil s'est donc achevé à 20h30

 


Un 5ème Conseil Municipal Spécial du 27 Juin 2008


C'est un conseil municipal spécial et court (50min), qui a eu lieu ce Vendredi 27 Juin à 14h30, un conseil imposé par l'état en vue de préparer les élections sénatoriales, du coup vu l'ordre du jour peu alléchant le public ne s'est pas déplacé , à peine une petite dizaine de personnes et plusieurs élus absents également. Seul point à l'ordre du jour, la désignation des délégués du Conseil Municipal pour les élections sénatoriales , la liste Trets sénatoriale de la majorité a donc été élue avec 23voix contre 6 pour celle de l'opposition Trets en actions.

Mais ce qui intéressera surtout les tretsois ceux sont les deux points sur lesquels le maire a informé la population en rendant compte des décisions comme chaque fois du conseil de la CPA, qui avait eu lieu justement la veille. Deux décisions impliquant particulièrement Trets dont une très importante ! En effet le conseil de la CPA a voté ce 26 Juin une motion à l'unanimité, chose rare, contre le passage du futur TGV vers Nice dans la Haute vallée de l'Arc. Une hypothèse de tracé qui aujourd'hui a de fortes chances hélas de voir le jour et contre laquelle l'ensemble des élus sont contre et on l'imagine également la population locale. Cette hypothèse avait été évoquée il y a déjà plusieurs mois, mais un peu oublié car deux autres tracés avaient plus leur chance d'être sélectionnés, mais les choses semblent changer actuellement... En effet ce tracé là est beaucoup moins cher que celui du littoral. La maire d'Aix Mme Joissains, y a donc fortement annoncé sa colère contre ce tracé "c'est la mort du territoire, on méprise complètement le débat qui s'était clairement positionné en faveur d'un tracé par Toulon et Marseille", relaie ainsi, le journal La Provence. Une motion qui risque de ne servir en réalité pas à grand chose, car si cela est adopté, les choses auront peu de chances d'évoluer. La RFF donnera son avis au ministère des transports sur le tracé à prendre le 10 Juillet

Le maire de Trets Jean Claude Feraud en a donc informé les tretsois marquant évidemment sa désapprobation à ce sujet, comme il l'avait fait la veille avec ses collègues élus. Puisque ce tracé s'il est adopté officiellement, par l'état et Réseau ferré de France, touchera Trets de plein fouet et de nombreux habitants de la vallée y seront directement touchés.
Car premièrement des habitants seront expropriés de leurs terres, cela dénaturera évidemment le paysage magnifique de la vallée de l'arc et cela apportera également beaucoup de bruits, déjà que l'autoroute A8 qui traverse la vallée, se fait bien entendre sur Trets en particulier la nuit. Le maire a ainsi dores et déjà annoncé qu'il s'associerait à tous les tretsois touchés et qu'il fera tout pour les aider et les défendre en leur faisant obtenir des dédommagements de la meilleure façon possible si ce tracé était adopté et qu'il s'associerait comme le feront ses collègues élus de la vallée à la population. Il a ainsi annoncé qu'il était pour la défense de la viticulture de la vallée "qui offre un vin exceptionnel et si le tracé passe par là cela va la pénaliser, abimer le paysage écologique de Ste Victoire et apportera du bruit de toute façon" . Cependant il souhaite une guerre positive pour protéger les habitants et non une guerre négative, et dans ce sens il a proposé de voter une motion au prochain conseil municipal. Mme Jaume conseillère municipale présente au conseil de la CPA; s'est étonnée du fait que l'aspect écologique soit totalement zappé et qu'il faut mener une guerre et ne pas baisser les bras. Mme Gastaud leader de l'opposition tretsoise, était évidemment du même avis disant que c'était une décision en réalité politique car les campagnes sénatoriales approchaient et que le président de la république s'était lui même engagé à ce que le tracé passe par Marseille et Toulon lors des municipales. "C'est une escroquerie intellectuellement parlant" a t'elle rajouté ! Un dossier à suivre donc !

Le second point abordé est : le Très Haut débit, la CPA y a voté son installation dans son secteur, mais Trets ne figure pas, du moins pour le moment au calendrier, le maire a cependant voté pour, car ce très haut débit est nécessaire aux entreprises et que l'on ne peut s'en passer, "le progrès passe par le Très Haut débit" a t'il déclaré ! A 15h20 le conseil était terminé.

Le prochain aura  lieu le 23 Juillet 2008 à 18h.

 


6ème Conseil Municipal du 23 Juillet 2008


Les points abordés :  Le réglement du conseil municipal, la communication de la nouvelle municipalité , tribune d'opposition, La revue municipale, mise en place d'automates d'appel et d'alerte , transformations d'emplois , Subvention exceptionnelle aux associations, le 3e âge, les travaux rue Cambon et dans les écoles, La culture, Le développement durable, l'eau

Le conseil Municipal s'est réuni comme chaque mois ce Mercredi 23 Juillet 2008 à 18h10, dans une ambiance assez calme mais où les points abordés ont été nombreux et où l'on a appris plusieurs choses notamment sur la communication de la nouvelle municipalité, l'eau, les travaux, les subventions aux associations etc... Un point qui avait été annoncé à de nombreuses reprises depuis un mois, avec l'adoption d'une motion contre le passage du TGV dans la vallée, ne sera finalement pas à l'ordre du jour de ce conseil. Il faudra surement attendre la rentrée pour cela. Vacances estivales obligent il y avait beaucoup moins de monde qu'à l'habitude, puisque seules une quarantaine de personnes étaient présentes dans le public et niveau élus tous étaient là sauf Mme Di Lena de l'opposition.

Le conseil s'est ouvert par l'adoption du règlement intérieur du nouveau conseil municipal, un débat qui aura occupé 1/4 de la durée totale soit 30min, un point qui concerne surtout les élus entre eux; rédigé dans un rapport de 20pages. Un point qui devait être traité dans les 4mois qui suivent l'élection de la municipalité. Le maire a précisé qu'il s'est basé sur ce qui existait déjà dans le précédent; en le rendant au goût du jour avec les améliorations de la loi. L'opposition par le biais de Mr Lescoches fera plusieurs remarques sur ce règlement dont 4points principaux dont des demandes de leur part sur des améliorations de modifications de formulations , de réception de documents aux conseillers municipaux etc... L'opposition demandera ainsi à avoir une libre tribune sur le site internet officiel de la ville et sur toutes les communications de la commune comme la revue municipale où ils n'ont pas eu de droits de parole sur le 1er numéro de Trets infos d'avril et que si cette formule devait perdurer ils devaient avoir le droit à une tribune dessus. Le maire lui répondra alors qu'il avait fait des recherches dans la loi et qu'il refusait cette demande car le site de la ville n'était qu'un site de renseignements, où il n'y figurait pas de politique à l'intérieur.

La communication
Concernant la revue municipale, on apprendra que le nouveau maire a décidé de moins communiquer par rapport à ses prédécesseurs, puisque le nombre de revues municipales sera réduit de moitié quasiment, passant de 7, 8 numéros du magazine par an jusqu'à maintenant, à un par trimestre soit 4 par an du Trets Mag et de manière exceptionnelle, pour annoncer des résultats d'élections par exemple, un complément avec le Trets Infos. Un autre problème que soulèvera Mme Gastaud et qu'elle souhaiterait répondre aux nombreux tretsois qui lui écrivent selon elle , JC Feraud lui répondra alors qu'il n'avait pas à financer sa propagande politique et que si c'était une à 2 lettres par mois il n'y avait pas de problème mais que si c'était pour financer tout le courrier de l'opposition il n'en était pas question et précisera par deux fois, que lui même lorsqu'il était à leur place par le passé, il n'avait pas le droit à cela et qu'en 2001 quelques jours après les élections, lorsqu'il voulait obtenir des informations au service finances il s'était vu jeter de la mairie en moins de dix minutes... "Je suis démocrate , je respecte donc ce que vous avez édicté et j'irais dans la continuité; je respecterais la démocratie de l'opposition en vous donnant ce auquel, vous avez droit et rien de plus !" L'opposition votera contre ce règlement au final.

Alerte catastrophe et écologie.
2nd Point abordé, l'adhésion de la commune au groupement de commandes pour la mise en place d'automates d'appel et d'alerte sur le territoire de la Communauté d'Agglomération du Pays d'Aix. Le maire précisera que cette alerte à la population informera la population en toute circonstance en cas grave ou de catastrophes comme le feu, accident chimique à Rousset etc... La CPA financera l'investissement et la commune paiera un abonnement annuel de 600€. Des transformations d'emplois seront également votés à l'unanimité au service jeunesse et technique, l'opposition  se dira ravie que ceux qui partent à la retraite soit remplacée alors que c'est la tendance inverse que fait l'état actuellement dira t'elle. Autre point voté également, la demande de subvention au Conseil Général et régional en vue de l'acquisition d'une parcelle cadastrée, à coté de l'ancienne décharge de Kirbon pour pouvoir permettre le réaménagement sanitaire et environnemental du site.

Les dons de subventions aux associations
Les élus passeront à un point qui provoquera un vif débat et qui est fort important pour de nombreux tretsois, la politique de la nouvelle municipalité sur les dons de subventions. Le conseil donnera ainsi une subvention exceptionnelle de 4000€ à l'association "Union sportive tretsoise" suite au succès de leur saison 2007 2008 en passant désormais à l'échelon du niveau supérieur de compétition. Mme Musso précisant que ce don était dans leur politique de soutien à l'ensemble du sport tretsois. Mais Mme Gastaud qui n'était pas contre cette subvention s'interrogera sur le fait que d'autres associations étaient en souffrance comme la GST, le basket et d'autres ; souhaitant que ce système de dons s'applique dans les mêmes proportions pour les autres assocs. Mr Robiglio premier adjoint prendra alors la parole pour annoncer qu'ils font des études justement sur ce point mais que l'on ne pouvait pas les multiplier car l'argent n'arrive pas tout seul et qu'ils en donnent en fonction de leur budget. Mme Gastaud répliquera à ce moment "mais vous n'avez qu'à justement partager ce budget entre les assocs" !
Le maire lui répondra que les subventions devaient correspondre à un acte exceptionnel et que l'an passé pour une subvention donnée au club de basket cet acte n'était pas exceptionnel au point d'en mériter une. "A un moment il n'y a plus d'argent, faut se mettre en tête que la politique de subventions va devoir s'arrêter ! Dans ma tête il ne devrait plus y en avoir sauf cas exceptionnels car la motivation des associations devrait être le sponsoring et le bénévolat et ce n'est pas à la collectivité de les financer !!! J'ai demandé un audit sur ce point, si j'avais de l'argent j'en donnerais . Il faut voir les performances des associations" Mme Gastaud lui répondra que là justement il ne partageait pas, et qu'un budget se réajuster "il faut que les associations sachent sur quel pied danser ;  si on coupe le robinet du jour au lendemain ?" Mr Gaset en charge des finances avec Mme Fabre, lui répondra que ce sera fait en septembre concernant la réajustassion de budget et JC Feraud annoncera qu'il n'était pas question de couper les subventions exceptionnelles mais que celles ci seront limitées au maximum désormais.

L'eau
Un autre point qui sera bien long mais qui ne provoquera pas de débat, l'eau. Mr Le Gloru élu aux travaux et le maire liront de longs rapports sur l'utilisation de cette dernière sur la commune et les réponses à l'opposition sur leurs nombreuses questions concernant le choix de la Seerc lors du dernier conseil. L'adjoint soulignera qu'ils veilleront attentivement au respect des points du marché conclus avec ce prestataire. Concernant le rapport annuel sur le prix et la qualité des services de l'eau pour l'année 2007 à Trets, on apprendra que la commune avait un linéaire de 63km et que les 2/3 des canalisations de distribution sont en fonte, le dernier tiers en PVC. Aucun branchement en plomb ne figure sur Trets. Aucune déficience majeur n'a été révélé sur le réseau. La commune compte 3526 compteurs d'eau , la Seerc en a renouvelé 108 l'an passé soit 1700 sur toute la durée de leur contrat. Enfin le volume d'eau facturé au client est en baisse de 3.7%.

Les travaux
Concernant les travaux sur la commune, une demande de subvention au Conseil Général relative aux travaux d'aménagements de la rue Cambon a été faites à hauteur de 60% du cout total de ces travaux qui s'évalue à 307 000€ HT. Un réaménagement urbain sera réalisé avec en sous terrain la réfection du réseau d'eau potable et usée, la création d'un réseau pluvial, l'enfouissement des câbles téléphoniques et EDF. Enfin des places de parkings seront crées avec la plantation d'arbres.

Une autre demande a été faites à la CPA pour l'isolation acoustique des réfectoires scolaires des écoles Jean Moulin, Victor Hugo et Edmond Brun, dans les faux plafonds avec le changement du revêtement mais où les supports ne seront pas changés ! Le cout est évalué à 35 000€ HT.

Niveau écologie, Mme Lurcin demandera l'adhésion au plan d'action de développement durable, agenda 21, avec la mise en application des engagements de Rio. L'opposition souhaitera alors participer à ce comité de pilotage, une demande acceptée. En culture une Convention de partenariat Saison 13 - 2008/2009 a été adoptée pour proposer de nouveaux spectacles de tous genres à la population à tarifs peu élevés.

Le 3e âge
Dernier point à débat enfin lors de cette réunion des élus : le 3e âge avec l'organisation des encaissements de la régie "Animations Informatique 3ème âge" où désormais le paiement (15€ pour les tretsois, le double pour ceux ne résidant pas sur la commune, soit 98cts /heure pour les habitants) se fera avant chaque début de section et où tous cours annulés par un participant ne sera pas remboursé. L'opposition s'insurgera de cette décision et votera contre car cela ne va pas dans le sens des petits retraités dira Mme Gastaud car ce public âgé souffre souvent de problèmes de santé et n'est pas bien riche. Elle demandera de revenir sur ce point en demandant un remboursement des cours non effectués avec justificatif de santé. Mme Bizzari refusera car certains viennent s'inscrire puis annulent au dernier moment et prennent ainsi la place de ceux qui voudraient s'y inscrire. Elle maintient donc sa position. Les tarifs des sorties pour ce type de personnes, seront eux votés sans problèmes, sorties financées pour une partie par la commune comme chaque fois.

Le conseil prendra fin à 20h40 par un apéritif avant ces vacances; mais avant cela deux questions diverses importantes seront abordées par Mr Le Gloru sur la situation des arbres et surtout par Mr Le maire sur la halle sportive.

Ces deux points sont eux développés dans les pages correspondantes voir lien ci dessus !

=> N'hésitez pas à réagir sur le forum du site

=> Infos et photos des élus à consulter ici

 

" Sommaire du site
Trets au coeur de la Provence"

Municipales 2008 Le sommaire

1er et 2nd Conseil Municipal


mesure d'audience