"PICASSO, Par les villages "
un week end de spectacles

Trets a eu l'honneur de recevoir durant tout un week end au cours de l'automne, la tournée culturelle de la CPA intitulée : “Picasso, Par les villages” conçue en réponse à la sollicitation de la Commission Picasso 2009 qui l’a labellisé. Deux jours de fête et de spectacles gratuits avec des rencontres entre professionnels et amateurs, équipes locales et itinérantes, artistes et habitants, avec 3 rendez-vous de spectacles gratuits pour tous les âges.

La manifestation qui fait le tour de 7 villages durant toute la saison, a été annoncée durant une semaine par des bateleurs en musique, à la sortie des écoles ou sur le marché le mercredi. Des spectacles qui se sont tous déroulés, le samedi 21 novembre en soirée et le dimanche 22 novembre 2009, l'après midi dans la salle des colombes configurée d'une façon inédite et plutot sympathique puisqu'elle devenait enfin une vraie salle de spectacles.

En effet une grande tribune avait été montée pour l'occasion, pour accueillir le public et une grande scène montée. Comme son nom l'indique ces différentes prestations artistiques avaient toutes un thème commun ''Picasso'', dans une recherche autour d'un théâtre cubiste.

2 jours à succès niveau fréquentation puisque près de 350 personnes ont assisté à cette manifestation.

* THEATRE : Des papis dans la tête
* THEATRE : Picacubes
* CABARET : Cabarets Picarabesques ‘Les années 50 à tue tête’

 

 

 

 

Des papis dans la tête

Le premier spectacle de cette tournée, fut donnée le samedi 21 novembre 2009 à 20h35 en présence de près d'une centaine de personnes qui avaient pris place dans les gradins pour assister à ce spectacle théatral un peu particulier et original, intitulé : Des papis dans la tête". Une Fugue théâtrale cubiste pour Pablo Picasso, écrite et mise en scène : Danielle Bré et interprétée par 19 comédiens appartenant à plusieurs compagnies professionnelles du Pays d'Aix, dont la moitié étaient de jeunes enfants.
Cette pièce composée de 4 actes évoquait à la fois la vie de Picasso et des questions plus générales sur l'art et la peinture, faisant quelques emprunts aux textes de l'artiste mais aussi d'autres auteurs; en présence de trois musiciens (batteurs, pianiste et guitariste) jouant la musique en live donc, dans un décor de cirque. Une représentation divertissante, drôle par moments agrémentés de quelques chants.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Extraits du spectacle en 7minutes

L'histoire : Des petits-enfants, prétendants à la descendance de Pablo Picasso, sont à la recherche de l’aïeul qui s’est fait la malle mais qu’on signale ici et là. Petits pois(s)ons, actifs comme du vif-argent, ils ont tous, comme PP, le fameux tricot marin rayé, preuve qu’ils appartiennent à la tribu de ceux qui savent nager mais inventent pourtant les nefs. Ils débarquent dans un cirque à l’ancienne lors d’une fête de village, le cirque “Picador et fils”, dans lequel PaPi eut dit-on des parts et qui est l’entrée du labyrinthe où se cache le fameux taureau Minotaure, figure totémique de l’aïeul. Cette piste ronde ouvre sur mille pistes qui vont s’offrir de là à ces enfants.

La population saltimbanque, ses acrobates, ses filles de joie, ses enfants du paradis et ses figures d’enfer, masques bleus et roses, points de fuite de la perspective grand-paternelle, déroule pour eux un fil d’Ariane, qui dessine un univers fait d’images contradictoires, de traits coupants les évidences et brouillant le motif, de monuments officiels, d’anecdotes médiatiques, de souvenirs people, de photos de familles nombreuses, de traces des années cinquante et des sixties, de publicités contemporaines, de fulgurantes formules esthétiques, de poèmes épicés, de témoignages d’artistes-amis toujours chers et connus.

 

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Extraits du spectacle en 10minutes

Picacubes

Pour ce second jour de Picasso par les villages, deux spectacles étaient proposés au public, le premier ''Picacubes'', avait lieu à 15h30 en présence de 90 personnes environ pour une représentation qui a accueilli de très nombreux enfants, puisqu'elle leur était principalement adressée.

4 jeunes se partageaient d'ailleurs l'affiche accompagnés de 4 autres comédiens pour un voyage au cœur des œuvres de Picasso, dans un esprit cubiste. Comme son nom l'indique "Picacubes" était centré autour de cubes sur lesquels étaient peints diverses parties de tableaux de l'artiste, que les comédiens se sont amusés à reconstituer durant 70minutes, les commentant ensuite, le but trouver le Picasso qui est en eux !

Un vrai univers très particulier, conté de façon amusante parfois, tout en spectacle, avec des interrogations sur qui était réellement ce peintre, des moments burlesques comme un numéro de clowns ou de corrida humaine sous formes de révélations sur l'artiste.

Mise en scène et imaginée par Agnès Pétreau; l’aventure de Picacubes a débuté en février dans des écoles. Des ateliers d’improvisations ont permis de récolter les perceptions, les ressentis, les émotions d’enfants sur l’œuvre de Picasso. De ces mots tricotés avec ceux de Picasso et les partis pris artistiques des auteurs est née une histoire, de cette histoire, un spectacle joué par des comédiens professionnels et des enfants.

 

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Extraits du spectacle en 6 minutes

Cabarets Picarabesque 
‘Les années 50 à tue tête’

A 18h30, lors du dernier spectacle nommé Cabarets Picarabesques, 112 personnes avaient pris place dans les tribunes ou autour de la scène assis à des tables en train de boire, puisque la configuration était totalement différente cette fois, prenant l'ambiance d'un cabaret des années 50 avec de nombreuses performances d'artistes.

Un accordéoniste Tradi-Rock’n Roll en la personne d'Anthony Doux, des chanteurs, danseurs, musiciens, numéros de théâtre ou de marionnettes se sont ainsi succédés au cœur de la scène, le tout présenté par un présentateur un peu spécial et quelques faux spectateurs, dont une fan hystérique de l'accordéoniste. Quelques discussions autour de Picasso et ses œuvres ont également pimenté ce spectacle, dont une déviant sur la recette de la confiture de nouilles !!! Une ambiance qui n'était pas sans rappeler l’état d’esprit de “El Gato”, le café que fréquentait Picasso adolescent : une “auberge espagnole” ou l’aléatoire des présences nourrissait l’ambiance et les surprises.

mesure d'audience
TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

Reportages :
Nicolas Dobranowski

SOMMAIRE Le Journal d'actu tretsois au quotidien Les spectacles culturels de l'automne 2009 Agenda culturel 2009 2010