La Municipalité 2014
 Les conseils municipaux en résumés

1er Conseil d'investiture 2e Conseil du 10 avril 2014
3e Conseil du 18 JUIN 2014 4e Conseil du 20 JUIN 2014
5e Conseil du 30 Juillet 2014 LES AUTRES CONSEILS DE 2014

 

   

Un 2ème Conseil Municipal peu audible avec de nouveaux élus, du calme, des élections à tout va et du budget en débat


Les points abordés :  De nouveaux élus, motion contre la réforme des rythmes scolaires, élections de différents représentants, modification du budgets, comptes administratifs et de gestion 2013, les décisions du maire avec le prix des spectacles...

 

4 jours à peine après le premier conseil municipal d'investiture du maire et de ses adjoints, dimanche dernier, les 33 nouveaux élus du conseil municipal se sont retrouvés ce jeudi 10 avril 2014 pour le second de la mandature à 18h30 salle des colombes. L'ordre du jour était extrêmement chargé : 36 points et très administratif et spécial élections. Une réunion qui au final sera peu intéressante sur le fond puisque l'on n'a pas appris grand chose vu les sujets traités et le sujet qui intéressait le plus le public : les délégations des élus n'ont même pas été présentées aux tretsois.

A l'inverse sur la forme ce conseil fut nouveau et attrayant. Oublié l'ambiance ring de boxe, de tensions, d'animosité permanente de la précédente mandature place à un conseil apaisé, constructif, placé sous le signe de l'échange et de l'écoute. Espérons que ça se poursuive... Un conseil où il n'y a eu aucun cris, aucun signe d'animosité chez qui que ce soit, où chacun a pu s'exprimer calmement et a pu obtenir les réponses qu'il attendait, du moins à priori. Les opposants ont en effet pu poser leurs nombreuses questions, pu exprimer leur désapprobation, sans que cela ne vire à l'affrontement comme dans le passé et le maire ou ses adjoints ont à chaque fois répondu à leurs interrogations.

 

Un conseil où l'unanimité n'était donc pas autour de la table, les opposants s'abstenant souvent ou votant contre certaines délibérations, mais l'unanimité elle était vraiment totale mais totale dans le public qui fut très agacé et c'est peu de le dire. Un public nombreux qui n'a cessé de se plaindre tout au long de la réunion car nous n'entendions pas grand chose des débats, voir rien parfois, il était très difficile de comprendre ceux que disaient les élus et pourtant le silence était généralement total dans les rangs des spectateurs venus en masse : bien 80 personnes durant ces 1h50 de conseil. Alors s'il vous plait, par respect pour les tretsois, par soucis de démocratie, installez des micros dès le prochain conseil pour que le public puisse profiter des débats qui nous concernent. Un grand merci d'avance :-) Pas la peine d'en installer 33, 5 suffiraient , un pour le maire, un pour l'opposition de gauche et trois autres qui se baladeraient sur la table au fil des débats. Car si le maire ou ses adjoints à coté de lui étaient audible car face à l'auditoire, ce ne fut pas le cas de ceux sur le coté dont le son de la voix allait vers l'opposé de la salle puisqu'ils s'adressaient au maire. Dans de très nombreuses communes, la municipalité fait même filmer les conseils municipaux en intégralité qu'elle met ensuite en ligne sur son site web, de manière à ce que les habitants s'intéressent à la vie municipale, nous à Trets nous n'avons hélas rien de cela et même pas de micros. C'est bien dommage. Dans ce public nombreux on pouvait ainsi voir l'ensemble des anciens élus de l'opposition de gauche, d'anciens colistiers de chaque listes, Mr Mauret avec plusieurs de ses anciens colistiers et enfin de très nombreux tretsois lambda de tous ages, qui n'étaient jamais auparavant en conseil. Pas sur que ces derniers reviennent vu leur déception en sortant n'ayant pu bien comprendre ce qu'il se disait.

Un conseil où l'équipe s'est de nouveau rajeunie, puisque suite à la démission de 4 membres de l'opposition de gauche dimanche, 4 nouveaux ont rejoint les rangs aux cotés de Roger Tassy : Stéphanie Fayolle Sanna, Dominique Grangier, Isabelle Graffagnino et Christophe Sanna qui prend désormais les reines de l'opposition. Tous les élus furent présents ce jeudi soir mais surprise beaucoup avaient changé de place, par exemple Mr Laget était désormais assis à coté de Mr Tassy et Mr Chauvin en face, tous deux à l'extrémité du bureau. Beaucoup de changements aussi chez les autres élus. Au final si les élus conseillers municipaux de la majorité n'ont pas parlé comme de coutume, les "anciens" adjoints eux se sont exprimés. Dans l'opposition de gauche les 5 ont parlé chacun leur tour posant de nombreuses questions, demandant des précisions ou ont fait des remarques sur les sujets (pas toujours audibles, n'ayant pas la voix aussi puissante de leurs prédécesseurs), même chose pour Mr Chauvin, à l'inverse Mr Laget ne s'est pas exprimé.

De nouveaux élus

Jean Claude Feraud en ouverture de séance souhaitera la bienvenue aux nouveaux élus de gauche, espérant que le conseil sera désormais plus serein que par le passé et annoncera qu'il veillera à faire taire "le trouble que pourraient tenir ceux que l'on poussent à bout, afin d'avoir des débats serins et constructifs." Rappelant alors le règlement intérieur du conseil, un règlement qui sera amélioré prochainement a t'il déclaré.

Et proposera le rajout de 4 points supplémentaires à l'ordre du jour, et en retirant un .

Roger Tassy lui expliquera qu'il n'était désormais plus le président de l'opposition, et qu'il était remplacé par Christophe Sanna, après en avoir discuté avec ses collègues. Ce dernier peu audible remerciera alors Nathalie Gastaud de "son initiative courageuse" de leur avoir cédé la place, précisant qu'ils ne seront pas une opposition systématique, qu'ils prendront leurs fonctions avec beaucoup d'intérêt et de rigueur, et espèrera que tous les dossiers soient communiqués à leur groupe.

Délégations et rythmes scolaires

Le premier point sera rajouté en début de séance et sera une motion contre la réforme des rythmes scolaires, le maire en lira alors le texte et expliquera que c'était une motion pour montrer l'hostilité des élus contre ce projet "que je qualifierais de néfaste, cependant on continue à travailler dessus, c'est juste une motion de principe". Dominique Grangier nouvel élu d'opposition fera alors plusieurs remarques inaudibles. L'opposition de gauche votera contre cette motion "Donc vous êtes pour cette réforme" dira alors JC Feraud.

Puis les 33 élus voteront les Délégations d'attributions du Conseil Municipal à M. le Maire, le premier magistrat lira alors les différents articles mais énorme déception ne donnera aucune indication sur qui fait quoi, alors que c'était l'information principale de la réunion pour le public, on saura juste au fil de la réunion que Mr Isirdi reste adjoint aux travaux, Mme Fabre aux finances et Mr Oddo à l'urbanisme. Pas de surprise donc. Le reste est à venir .

Les différents représentants

S'en suivra alors une vingtaine d'élections pour désigner les représentants de la commune dans diverses organisations (titulaires et suppléants)

* Election des représentants du Conseil Municipal au sein du Conseil d'Administration du Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) :  Mr Feraud, Mmes Musso, Audric, Rocher, Nozzi et le maire proposera à une personne de l'opposition d'en faire partie, même si les calculs officiels ne permettent normalement pas à l'opposition d'avoir un représentant, Mr Grangier se portera volontaire.

* Election des représentants du Conseil Municipal auprès du Syndicat Intercommunal du Haut de l'Arc (SIHA) : Mrs Robiglio, Isirdi, Feraud

* Election des représentants du Conseil Municipal auprès du Syndicat d'Aménagement du Bassin de l'Arc (SABA) : Mrs Oddo, Isirdi, Luvera.
L'opposition demandera si elle peut en faire partie, réponse négative, le réglement ne le permet pas dira le maire expliquant qu'il n'y était pour rien.

* Election des représentants du Conseil Municipal auprès de la Commission Locale de l'Eau du schéma d'aménagement et de gestion des eaux du bassin versant de l'Arc : Mrs Oddo et Luvera

* Election du représentant du Conseil Municipal auprès de la Mission Locale du Pays d'Aix : Mme Audric

* Election du représentant du Conseil Municipal auprès de l'Association d'Aide à l'Insertion (AAI) : Mme Audric

* Election du représentant du Conseil Municipal auprès du Conseil d'Administration du Collège "les Hauts de l'Arc" : Mme Berreni

* Election des représentants du Conseil Municipal auprès du Syndicat Mixte d'Energie du Département des Bouches du Rhône (SMED) : Mrs Isirdi et Ferraro

* Election des délégués du Conseil Municipal à l'association des Communes forestières des Bouches du Rhône : Mrs Luvera et Coche

* Election des représentants du Conseil Municipal auprès de la Commission d'Appel d'Offres : Mme Fabre, Mrs Isirdi, Robiglio, Avena, Ferreti, Ferraro et en suppléants Mrs Coche, Luvera, Cavasse et Mme Musso

* Election des représentants du Conseil Municipal auprès de la Commission des Marchés A Procédure Adaptée (MAPA) :  Mme Fabre, Mrs Isirdi, Robiglio, Avena, Ferreti, Ferraro et en suppléants Mrs Coche, Luvera, Cavasse et Mme Musso

* Désignation d'un Conseiller Municipal en charge des questions de défense : Mr Avena

* Désignation des représentants de la Commune à l'Assemblée Générale de l'Agence d'Urbanisme (AUPA) : Mrs Isirdi et Oddo
 

Mais également diverses modalités :
* Modalités d'élection de la commission d'ouverture des plis pour la délégation de service public de l'eau : L'opposition de gauche s'abstiendra sur ce point
* Modalités d'élection de la commission d'ouverture des plis pour la délégation de service public de l'assainissement  : L'opposition de gauche s'abstiendra sur ce point
* Modalités d'élection de la Commission d'ouverture des plis pour la délégation de service public pour la gestion des structures multi accueil collectif : L'opposition de gauche s'abstiendra sur ce point.

 

Les indemnités des élus

Premier point à tension dans cette mandature entre les élus les indemnités des élus, l'opposition de gauche marquera sa forte opposition contre  la nouvelle rémunération du premier magistrat et de ses adjoints, mais là aussi pas de cris, d'agressivité, juste un débat calme, un échange de points de vue dans la bonne entente.

JC Feraud de déclarer en préambule : "Histoire de ne pas faire de procès d'intention, ces indemnités sont fixées par le législateur, la commune de Trets a changé de strates puisque l'on a dépassé les 10 000 habitants, soyez rassurés je n'ai pas augmenté le salaire du maire, ni de ses adjoints de 10 15 20% mais on a juste fixé le taux légalement fixé par le législateur, elles sont effectivement un peu supérieures à ce qu'elles étaient au préalable pour la simple et bonne raison que la commune a changé de strates." Mme Sanna peu audible, de dire qu'elle ne veut pas faire de procès d'intention, mais qu'elle a fait des calculs et s'est rendue compte que l'indemnité brute mensuelle du maire passera désormais de 2400€ à 2840€ ce qui représentera + 440 € par mois soit 18% ; et que d'autres municipalités de droite comme de gauche ont elles baissé leurs taux.

JC Feraud de rappeler que par le passé il avait baissé avec ses adjoints leurs indemnités de 10% "cette année on repart sur la base de départ, votre calcul est sûrement juste, mais il ne faut pas le manipuler avec ironie, on n'a pas cherché à s'engraisser sur le dos du contribuable." et de donner alors un calcul. Mme Graffagnino de répliquer alors et lui d'annoncer qu'il donnera la photocopie de son bulletin de salaire.

L'opposition de gauche votera contre, ainsi que Mr Laget, Mr Chauvin s'abstiendra.

 

Dans le point suivant, les élus voteront pour l'Avis de la Commune sur l'adhésion des Communes de Lançon-de-Provence, la Fare les Oliviers, Coudoux, Velaux et Ventabren au Syndicat Mixte d'Energie du Département des Bouches du Rhône , puis approuveront le point sur l'Approbation du montant de la majoration des attributions de compensation à verser en 2015 aux Communes membres de la CPA .
Mr Sanna s'étonnera lui que Trets soit une des communes les moins dotées de la CPA par rapport aux autres communes "il semble pour nous que votre voix soit peu entendue à la cpa" dira t'il , "on peut toujours avoir plus c'est certain, la cpa est un partenaire précieux pour nous, je pense que l'on a déjà pas mal..." répondra le maire. Le débat peu audible déviera sur le logement et la métropole. La gauche s'abstiendra sur ce point.

Les finances :

Le conseil se plongera ensuite dans une série de points financiers

Premièrement les élus revoteront l'Exonération et dégrèvement de la Taxe foncière sur les propriétés non bâties . Puis l'élue aux finances Mme Fabre présentera les Comptes de Gestion 2013 : Commune, services annexes Eau, Assainissement.
L'occasion pour Mr Sanna de demander pourquoi le nouveau centre routier de la DDE mais aussi la future gendarmerie et caserne des pompiers n'étaient pas encore raccordés à l'eau. Le maire de répondre qu'il était difficile de répondre sur ce dossier, que le projet de départ était différent de celui mis en oeuvre aujourd'hui  et qu'il a demandé un entretien au conseil général sur ce sujet mais qu'il l'attend toujours. C'est alors que Roger Tassy conseiller général s'étonnera de ne pas avoir entendu parler de cette demande et qu'il aurait pu lui en parler vu qu'il est là pour ça, le maire de lui répondre alors qu'il prendra rendez vous prochainement avec lui pour discuter du sujet. On apprendra au passage que si les travaux du centre routier ont eux bien avancé déjà depuis quelques mois, le choix des architectes pour la future gendarmerie et caserne des pompiers aura lieu le 16 avril.

Les élus de gauche s'abstiendront sur ce point, le premier magistrat d'enchaîner alors en présentant les Comptes Administratifs 2013 : Commune, services annexes de l’Eau, Assainissement, Cimetière , rappelant alors que de nombreux travaux avaient eu lieu en 2013 comme la rénovation de Max Dormoy, le gymnase, qu'ils avaient souscrit un emprunt fin 2013... etc. Puis quittera la salle comme le veut le règlement pour que les élus puissent débattre sur ce point. Mr Sanna s'étonnera alors au cours des nombreuses discussions que les dépenses de fonctionnements soient si fortes et les investissements si faibles. Mr Chauvin de son coté posera lui des questions et fera des remarques concernant l'emprunt. Au final les 7 opposants s'abstiendront. Même abstention pour l'affectation des résultats 2013 : Commune ; services annexes de l’Eau, Assainissement, Cimetière .

Point suivant à l'ordre du jour, le Vote des Budgets Supplémentaires 2014 : Commune, services annexes de l’Eau, Assainissement, Cimetière . Celui voté à l'automne était succinct vu que c'était une année électorale, il est désormais complété. JC Feraud de rappeler qu'il n'augmentera pas les impôts, qu'il maîtrisera l'endettement de la commune ; que le budget comprend la poursuite des investissements comme le gymnase, des études pour la salle des familles, travaux pour le chemin du tambourinaire, le PRIFF, réforme des rythmes scolaires etc. Son adjointe aux finances le présentera ensuite en détails :

Section de fonctionnement : 1 384 3000 € et en investissement : 3 554 348 d'euros.

Mr Grangier de l'opposition de gauche émettra plusieurs questions comme sur les rythmes scolaires ou le peu de réponses des associations pour mettre en place cette réforme. Mr Chauvin lui posera aussi des questions demandant pourquoi la section fêtes et cérémonies était en si forte augmentation passant de 170 000€ en 2013 à 386 000€ en 2014. Le maire de répondre que c'était à cause des Nuits de Trets qui ne seront plus financées par la CPA et coûteront 200 000€.

Les 7 opposants voteront contre ce budget pour la commune, mais seulement l'opposition de gauche s'abstiendra sur ceux de l'assainissement et le cimetière, Mrs Chauvin et Laget voteront eux pour.

Abstention aussi des 7 opposants ensuite pour la Modification des autorisations de programme et Crédits de paiements (AP/CP). Enfin tous voteront les tarifs des colonies de vacances, Mme Graffagnino posant plusieurs questions.

 

Les coûts des spectacles

Dans les décisions du maire on notera le cout des derniers spectacles ou festivités de cet été :

Prestation musicale du Concert Hommage à Georges Brassens par Jean Marc Dermesropian au chant et à la guitare le 17 janvier à 20h30 au Château pour un montant global de 2 000€ TTC (cachet, déplacement et mise en place régie et matériel)

Contrat avec l’association Fotokino pour la mise en place d’un atelier au château le 22/01 à 9h30 suivi de la projection d’un dessin animé salle Cinéma Casino à 11h pour un montant global de 350 € TTC ;

Contrat avec la compagnie Anima Théatre pour l’organisation et la prestation du spectacle le 26/02 à 10h et 16h30 dans la salle des mariages au Château dans le cadre de la journée des bébés pour un montant de 1 565,77 € TTC

Contrat avec la Cité de la Musique Paris pour la mise à disposition de photos et documents interactifs de l’exposition itinérante « Georges Brassens » exposés au Château du 7 au 25 janvier pour un montant de 1 000€ TTC

Contrat avec les Films du Delta pour l’organisation d’une journée de projections dans le cadre du festival le nouv.o.monde, comprenant 3 séances scolaires et 1 séance tout public le 11/03 au Cinéma Casino pour un montant de 2 000€ TTC

Contrat avec la Compagnie du Funambule pour l’organisation et la prestation du spectacle le tour du Monde en 80 jours le 05/03à 14h30 dans la salle d’honneur au Château dans le cadre de Saison 13 pour un montant de 600 € TTC

 Contrat avec Eveil Plaisir Sport pour l’animation d’ateliers le 27/02 au Château des Remparts dans le cadre de la journée BB pour un montant de 500 € TTC

Contrat avec la Compagnie Bruitquicourt pour l’organisation et la prestation du spectacle Hamlet en 30min le 28/03 à 20h30 au Cinéma Casino pour un montant de 2 663,87€ TTC ;

Carnaval : Convention avec l’association « Mega-Rires » pour l’animation, le défilé et un spectacle de cirque pour les enfants d’une durée de 2h le samedi 08 mars pour un coût total de 800€ ;
 

FESTIVITES DE CET ETE :
Convention avec l’association « Racatti » représentée par son Président Gérald RIBOT pour une soirée dansante afin d’animer la fête de la Libération avec des musiques et un répertoire d’après-guerre, le 20/08/2014, pour un coût total de 1 700 €

Convention avec l’association « Stella Event »  pour une soirée mousse avec Dj, animation et distribution de cadeaux le 12/07/2014 pour un coût total de 3 390 €

Convention avec l’association « Racatti » pour une soirée « bal populaire » et soirée dansante, pour la fête nationale du 14 juillet avec l’orchestre « Cotton Club » pour un coût total de 2 500 € ;

Convention avec JAZZ UP pour spectacles variétés alliant show visuel et programme visuel le dimanche 22/06/2014 pour un cout total de 5 000 €

Convention avec le groupe folklorique « la Poulido de Gemo » pour la manifestation des feux de la St Jean et défilé en costume dans le village le lundi 23 juin 2014

 

Le conseil prendra fin à 20h20, JC FERAUD de remercier les élus pour la bonne tenue de ce conseil.

 

 


3ème Conseil Municipal, De nombreux travaux à venir alors que les hausses de tarifs diverses ne perturbent pas l'ambiance sereine


Les points abordés :   nouvelles désignations de représentants, rapport de l'eau et des crèches,  formation des élus, demandes de subventions au CG pour des travaux, hausse de tarifs pour la cantine et études, Les nuits de Trets, décisions du maire, questions de l'opposition,  journée sécurité routière, tarif des médiévales...

 

3ème conseil de la mandature ce mercredi 18 juin 2014 18h30 après deux mois de pause. Tous les élus étaient ainsi présents mais coté public l'affluence était en forte baisse cette fois, après la belle fréquentation du précédent conseil, les gens qui n'avaient quasiment rien entendu et s'en étaient bien agacés alors n'ont visiblement pas voulu revenir. Ils n'étaient ainsi qu'une vingtaine. Sur ce point toujours pas de micros lors de cette réunion, mais bonne nouvelle  la demande a été entendue; le maire avait demandé à ce qu'ils soient installés pour ce mercredi ce qui n'a pas été fait à son grand regret a t'il précisé en s'excusant, ce sera donc pour le suivant.

Photo : Un jour une photo : Trets vu du réservoir St JeanLes discussions étaient un peu plus audibles que la fois précédente ce mercredi , mais il fallait néanmoins bien tendre l'oreille par moments et bien se concentrer pour comprendre . Un conseil à l'ordre du jour assez chargé mais rapide, avec beaucoup d'administratif, des dossiers compliqués à saisir mais quelques sujets intéressants pour la vie des tretsois avec un dossier éducation chargé ainsi que dans le domaine des travaux.
Chose très appréciable la belle ambiance de la fois précédente était de retour rendant cette réunion agréable à suivre et constructive de la part de tous les élus, pourtant les oppositions d'avis étaient bien présentes mais chacun a écouté le point de vue de l'adversaire, les débats furent sereins, positifs, chacun a pu poser sa question, eu les réponses qu'il souhaitait, un conseil municipal new look que l'on espère vraiment voir se prolonger pour les 6ans à venir.

Niveau temps de parole les nouveaux élus de l'opposition de gauche ont parlé chacun leur tour, se partageant les sujets, sauf Mr Tassy qui ne s'est pas exprimé de la réunion, idem pour Mr Laget. De son coté Mr Chauvin a lui régulièrement pris la parole pour poser des questions en restant dans la même thématique principale que sa campagne des municipales en interrogeant le maire sur des points concernant la gestion de l'argent public.

En préambule le maire présentera le nouveau directeur des services techniques Mr Rebout, qui prendra ses fonctions le 1er juillet et vient d'une commune de 15 000 habitants.

 

De nouvelles désignations

Après la floppée de désignation de représentants effectuée lors du dernier conseil de nouvelles ont eu lieu ce mercredi soir

Représentants (2 titulaires et 2 suppléants) au sein du Syndicat Intercommunal de gestion du Relais d'Assistantes Maternelles Territorial : Titulaires : Mme Rimedi et Mme Provitina, Suppléants : Mmes Nozzi et Audric

L'opposition demandera si elle pouvait y participer, réponse négative le règlement ne le permet pas précisera le maire qui expliquera que ce n'est pas de sa faute. Du coup elle s'abstiendra

Élection d'un délégué titulaire et d'un délégué suppléant auprès du Syndicat d'Aménagement du Bassin de l'Arc (SABA) : Mrs Isirdi et Oddo

 

On passe vite fait

Plusieurs points administratifs seront abordés dans ce conseil, les voici en vrac car peu intéressants pour nous habitants, tous les élus ont voté pour :

* Le maire lira un rapport d’utilisation 2013 de la Dotation de Solidarité Urbaine et de cohésion sociale, celle ci a permis de faire pleins de choses dira t'il avec plus de 75 000€ répartis sur plusieurs opérations d'un montant total de 3M d'€ de travaux.

* Adhésion à l'Agence Technique Départementale
* Définition des orientations et fixation du montant de l'enveloppe - Formation des Elus, chaque élu se verra ainsi allouer 500€ pour se former; à noter qu'Isabelle GRAFFAGNINO de l'opposition de gauche avait posé une question écrite et demande au maire sur le sujet fin avril, elle a donc eu sa réponse à travers ce point.

* Transformations d'emplois - Modification du tableau des effectifs, cela concerne 3 postes pour des avancements de grade, dont 2 aux services techniques et 1 au service scolaire.

* Mise en place des stages post-permis et de la Journée VIE dans le cadre de la Sécurité Routière : Les élus de gauche proposeront de revaloriser cette somme, mais l'élue aux associations Mme Musso expliquera que cette opération était très onéreuse pour la commune, le maire lui donnera son avis personnel expliquant qu'il s'était demandé s'il fallait réellement reconduire cette opération, quitte à proposer autre chose, demandant aux élus de réflechir à cette question pour l'an prochain.

* Désignation des membres de la Commission Communale des Impôts directs avec 10 titulaires et 10 suppléants, avec des personnes issues de tous horizons professionnels et politiques, le centre des impots décidera ensuite en retenant 16 personnes. L'opposition de gauche s'abstiendra car un seul membre de sa liste a été retenu dans les titulaires, les 4 autres étant dans les suppléants.

* Demande d'autorisation de pâturage Caprin en forêt relevant du régime forestier

* Modification des tarifs pour le spectacle des Médiévales du samedi 9 aout au chateau : régie Culture et Fêtes. Ces tarifs sont en baisse cette année, (après les différentes hausses constatées par le passé et qui avaient conduit à une baisse de la fréquentation et plusieurs critiques de tretsois et touristes). La ville a donc décidé de baisser les tarifs. Les réservations auront lieu dès le 9 juillet à l'office du tourisme :
Diner + spectacle :
Adultes: 25 euros (-5€) / Enfants (jusqu'à 10 ans): 15 euros (-5€)
Spectacle : Adultes: 15 euros / Enfants: 8 euros

L'opposition de gauche via D Grangier, demandera pourquoi ils avaient décidé de baisser les prix alors que la manifestation marchait bien alors que dans le même temps ils constataient qu'ils augmentaient le tarif de la restauration scolaire. Le maire répondra qu'il avait pris la décision de baisser suite à la demande de son élu aux festivités car les soirées marchaient bien mais sans plus ! L'opposition de gauche s'abstiendra du coup.

Rapport de la crèche

Outre les rapports annuels 2013 très complexe sur le prix et la qualité des services de l'eau, de l'assainissement sera présenté celui du délégataire des crèches. Celles ci voit leur taux d'occupation en hausse.

La crèche La libellule affiche un taux de 94%, celle de la Coccinelle de 91%.

Niveau projets ils portent sur la musique, l'art tandis que des passerelles vers les écoles maternelles sont en préparation.

 

 

 

Plusieurs travaux à venir

Lors de ce conseil les élus feront une longue liste de Demandes de subventions au Conseil Général au titre des travaux de proximité 2014. Voici donc la liste , financé à chaque fois à 80% par le CG et 20% par la commune

* Pose de climatisation dans la mairie annexe CCAS avenue mirabeau

* Pose d'un terrain multi sport appelé City Stade

* Travaux de l'avenue Léo Lagrange, dont le pluvial reste à la charge de la commune

* Travaux pour le PRIFF avec des travaux de voiries : aires de croisements, de retournements, élargissements de voirie concernant :
Dossier 1 de 76 200€ : Cabassude, la Blaque, les Bonnets,  Branche St Jean
Dossier 2 de : 72 783€ : Chemins de Marignon, Sérignane, St Zacharie, Valveine, font de tuile, Pierre Grosse

* Aménagements des voies et réseaux, trottoirs etc 70 295€ : Cotteaux des vignes,  Maou Brustiade , St Jean, Audric, ancien chemin de Peynier, extention du réseau d'assainissement avenue Jean Jaures

* Equipements sportifs et acceuils des enfants : ventilation 3 collines, salle des colombes, étanchéité de la crèche la coccinelle, toiture de la maison de l'enfance, clôture école J Moulin, porte métallique école Jean Moulin, École V Hugo

* Porte du château de la Vinothèque qui a des problèmes d'isolation, porte intérieures du gymnase, portails des écoles Ste Anne et St Jean, réfection de la cour de l'école Edmond Brun...

Et bonne nouvelle, comme l'avait annoncé le maire lors de l'inauguration du cinéma 3d, le casino cinéma va enfin avoir droit à une cure de jeunesse avec la réfection des murs et du plafond du casino cinéma, qui en a bien besoin tellement son aspect est vieillot !

Pascal Chauvin posera alors des questions sur la climatisation du CCAS, à partir de quelles études ils ont établi le montant des travaux, combien d'entreprises ont été consultées pour faire ce devis etc, regrettant alors que la ville n'en ait consulté qu'une seule.

 

Education, des débats sur les hausses de tarifs

Ce sera le sujet chaud de ce conseil, l'éducation. Tout d'abord une délibération sur la fixation des tarifs des colonies de vacances et des camps pour l'été 2014 aura lieu, l'opposition de gauche posera alors plusieurs questions sur le sujet...

 

Puis viendra le point sur l'Approbation des tarifs de la restauration et de l’accueil des enfants – année scolaire 2014/2015

Eveyline Berreni nouvelle élue à l'éducation présentant ce point, dont on aurait pu penser qu'il allait attiser les tensions engendrait des débats houleux et bien pas du tout. Si évidemment les élus de l'opposition feront comprendre leur désaccord la discussion sera très calme, sans aucune tension. Une hausse des tarifs pour la cantine et l'accueil des enfants qu'elle expliquera  en raison par la non hausse de ces derniers pendant plusieurs années (la dernière remonte à 2011), alors que le coût a augmenté et que l'état réduit ses aides financières "Aucune répercussion des dépenses n'avait été proposée. On a donc décidé d'augmenter les tarifs. " Donnant alors le prix avant et après, tandis que le maire ou l'opposition rajouteront les pourcentages de hausse dans ses explications ensuite

 

  AVANT A PARTIR DU 2 SEPTEMBRE 2014
Repas en maternelles 2,04 € 2.70 (+34,3%)
Repas en maternelles demi tarif 1.11 1.35
Repas Ecole élémentaire 2.4 3€ (soit +25%)
Repas Ecole élémentaire demi tarif 1.2 1.5
Tarif exceptionnel primaire / maternelle 2,86 € 3,60 € (soit +25%)
     
Accueil périscolaire : 0,77 € 1€ (mais garderie étendue de 18h à 18h30) Gratuit pour le 3e enfant scolarisé dans un établissement de la ville (sur présentation d’avis de non-imposition)
Personnel communal 3.06 3.24
Tarif personnel autre admnistration CLSH / SABA 5.1 6.4€ (Gratuit pour les stagiaires non rénumérés)
     
Tarif restaurant des anciens Escandihado 5.61 6.5
Tarif invités au restaurant des anciens Escandihado 8.67 10
     
Enfants stages SIVOM 3 3.6
 

 

Jean Claude Feraud  expliquera alors les raisons de ces répercussions "le tarif de la garderie, a augmenté mais il faut tenir compte du fait que ce n'est pas le prix qui augmente tellement mais  la durée de garderie majorée de 30min, après vous serez sûrement surpris de la majoration brutale de plus de 25% de certains tarifs , donc je vous réponds tout de suite que je comprends parfaitement, mais qu'il fallait bien un jour réactualiser le tarif cantine qui était très bas par rapport à plusieurs communes avoisinantes ailleurs et je suis tout à fait d'accord que 25% dans un cas, 34% dans un autre ça fait beaucoup mais 25% ou 35% de pas grand chose, ça fait toujours pas grand chose. Comme il faut avoir le courage de ses opinions, et pas traîner toujours la diminution des subventions et contribution etc. il faut bien un jour avoir le courage de dire : Moi je n'ai pas augmenté les impôts pendant 7ans, ce qui n'est pas le cas d'autres, par contre j'augmente une fois par mandat le tarif de la cantine scolaire et de l'étude, petit à petit j'essaye d'avoir un prix moyen. Je sais que je n'emporterais sûrement pas votre conviction mais voilà mon explication naturelle."

Mme Graffagnino avec Mme Fayolle Sanna noteront la hausse sur l'année qui est de 181€ pour deux enfants par famille "soit une hausse significative !", "tout à fait" répondra le maire "mais sachez qu'un repas de cantine revient à 8€ et pour 180 jours". Elle dira ensuite que ces hausses "ça fait beaucoup"; "je suis d'accord mais je l'assume, il faut remettre une fois pour toutes les prix dans les clous. Je comprend votre position" dira JC FERAUD, et elle notera le prix dans les environs.

Evelyne Berreni elle notera que toutes les communes ne proposent pas des activités gratuites et de qualité ainsi qu'une bonne qualité de repas bio et diversifié..

Dominique Grangier lui lira le communiqué de l'association de parents d'élèves de l'ATPE qui est opposée à cette hausse , le voici : ATPE

"L’Association Tretsoise de Parents d’Elèves (ATPE) vient de prendre connaissance avec stupéfaction et consternation des nouveaux tarifs envisagés pour la restauration scolaire et la garderie. Elle tient à affirmer son opposition totale à ce projet, qui ne tient compte à aucun moment de la baisse du pouvoir d’achat des familles tretsoises, qui ont parfois été lourdement touchées par des pertes d’emploi au cours des derniers mois. L’augmentation prévue est de +25% pour les repas servis en élémentaire et de +34% pour ceux servis en maternelle. Cette augmentation est totalement déraisonnable, même après 3 années de stabilité.

Concrètement, la famille d’un enfant demi-pensionnaire scolarisé en élémentaire verra sa facture annuelle augmenter de 81 €, et celle d’un enfant scolarisé en maternelle de 95 € !!!

De plus, il est dit la chose suivante sur le site de la Ville, ainsi que dans le règlement de la cantine qui est donné aux familles lors de l’inscription à la cantine : « Les tarifs fixés par le Conseil Municipal sont validés du 1er jour suivant les vacances de Toussaint jusqu’à l’année suivante. Les tarifs seront augmentés à compter des vacances de Toussaint en fonction du taux d’augmentation communiqué par les services de l’état. »

Les tarifs en cours ayant été confirmés lors du conseil municipal du 16 décembre 2013, l’ATPE demande donc à ce qu’aucune modification n’intervienne avant la Toussaint, date à laquelle ils pourront être revus comme prévu en se basant sur le taux d’augmentation communiqué par les services de l’état. La hausse annuelle préconisée par le journal officiel se situe généralement autour de 2%.

Enfin, nous souhaitons attirer l’attention sur les tarifs pratiqués dans les communes voisines : à Peynier : 2,30 € / repas en maternelle, 2,50 € / repas en élémentaire (tarifs 2013-2014, inchangés depuis plusieurs années) et à Rousset : 1,60 € / repas (tarifs 2012-2013) 
Pourquoi faudrait-il donc payer 3 € pour le repas d’un élève de Trets ?? (tarif envisagé pour un élève de l’école élémentaire)"

Pascal Chauvin lui reviendra sur la qualité des repas en expliquant que les enfants se plaignent de la qualité des repas demandant aux élus d'avoir un oeil bienveillant sur celle ci "on n'a pas attendu ta remarque, mais sur le plan départemental, les recettes de la cuisine centrale font l'admiration des écoles avoisinantes et beaucoup d'inspecteurs académiques sont venus constater sur place. Rien ne remplace la cuisine de maman tout le monde le sait, mais on essaye de préserver une cuisine familiale et bio. Je suis d'accord c'est sûrement moins bon que chez notre mère, on n'égalera jamais les repas de notre maman, la cuisine scolaire restera une cuisine scolaire. On sert 700 repas jour ça coûte très cher. On fait aussi beaucoup d'aides pour aider les familles qui ont des difficultés à payer. Je vous invite à y aller à l'improviste et vous verrez c'est pas si mal..." lui répondra JC FERAUD.

L'opposition de gauche et Pascal Chauvin voteront contre.

 

Les décisions du maire

L'occasion d'apprendre le cout des manifestations à venir ou passées :

* Spectacle Cabaret le 23/06 pour un cout total de 2 700 € ;
* Spectacle l’incroyable Univers de M. Dahl le 30/04 à 14h30 dans la salle Cinéma Casino dans le cadre Saison 13 pour une prestation d’un montant de 1 400 € TTC ;
* Contrat avec la Cité de la Musique de Paris pour la mise à disposition de photos et documents interactifs de l’exposition itinérante « Georges Brassens » exposé au Château du 07 au 25/01 pour un montant de 1 000 €HT ;
* Contrat avec la Compagnie l’a(i)r de dire pour l’organisation et la prestation du spectacle un roi, une fleur et d’autres couleurs le samedi 03 mai à 16h dans la salle d’honneur du château (dans le cadre de saison 13) pour une prestation de 380 €TTC ;
* Contrat avec la Librairie le Bateau Blanc pour sa prestation sur la journée des écrivains de Provence le 16/03 pour une prestation de 550€ TTC
* Contrat avec l’assureur Groupama pour l’assurance des oeuvres de Georges Briata du 04 mars au 05 mai 2014 au Château pour un montant de 1 272 € TTC + du 6 au 22 mai 2014 au Château pour un montant de 445 € TTC ;
* Organisation d’une soirée dansante « fête de la Libération » le 18 aout pour un cout de 1 700 €

 

Les questions de l'opposition


L'opposition de gauche a transmis 1 question pour ce conseil. Stéphanie Sayolle s'intéressera tout d'abord à l’utilisation des produits phytosanitaires : " Je souhaiterai vous interpeller sur l’utilisation des produits phytosanitaires épandus par les professionnels en zone non agricole : parcs publics, cimetières, terrains de sport ou de loisirs, voiries et trottoirs de notre commune. Quels sont les produits phytosanitaires utilisés par la commune ? Combien d’agents applicateurs opérationnels sont concernés par l’épandage intempestif de ses phytosanitaires? Ces agents qui dépendent de notre collectivité disposent-ils de la formation obligatoire (d’ici octobre 2014) CERTIPHYTO ?

Ces agents sont-ils titulaires du certificat individuel professionnel (CIP) qui a une validité de 5 ans? Ces formations sont indispensables pour la prévention des risques pour la santé humaine et environnementale.Une pratique plus saine serait concevable sur la commune à l’aide de techniques alternatives aux produits phytosanitaires (utilisation de produits biologique, gestion biologique intégrée)Pourrait-on envisager de devenir une collectivité qui applique les pratiques « zéro-phyto » dans l’ensemble de vos services afin de préserver la santé humaine et les services écosystémiques sur notre commune ?"

Le sujet est complexe la réponse le sera aussi...



Pascal Chauvin de son coté a également transmis une question pour ce conseil concernant l'attribution des marchés :"Monsieur le maire, lors de la campagne électorale, vous aviez justifié la nécessité pour la ville de faire appel à des compétences extérieures, à des bureaux d'études. Je peux tout à fait comprendre que vous sollicitiez des organismes spécialisés en fonction de leurs compétences et des besoins de la commune. D'ailleurs, vous avez demandé à la CEREMA en sa qualité d'assistant à la maitrise d'ouvrage, d'établir le DCE (dossier de consultation des entreprises) relatif au marché de maintenance et de rénovation au patrimoine éclairage public de la commune.

Avez vous fait une mise en concurrence pour choisir ce prestataire? Si oui, sur quels critères l'avez vous sélectionné? Pour quel montant de rémunération? Pourquoi ce marché ne dure t 'il que 6 mois? Notre ville manque de structures pour les jeunes et je le regrette. Je suis ainsi favorable à la création d'une structure multisports urbains et j'y avais également songé.

Néanmoins, comptez vous déclarer sans suite , la procédure relative à la fourniture et pose de la structure multisport? Le CCTP initial a été modifié et republié le 23 mai avec fin de consultation au 6 juin, or l'accés au DCE initial permettant aux entreprises de répondre à cette consultation a été fermé le 2 juin sur la plate forme des marchés publics en conséquence les entreprises ne pouvaient beneficier de ce report de date à savoir le 6 juin.
Au travers de cette dernière question, je ne veux en aucun cas faire barrière à la réalisation de projet indispensable à notre commune mais comprendre au mieux votre gestion des dossiers. "

 

Le maire de lui dire qu'il avait en fait posé deux questions alors qu'il n'en a droit à qu'une, il devra donc choisir et prendra la première. Réponse :  Ce marché prend en compte que l'entretien et le dépannage des équipements, il sera d'un montant de 1350e HT. Le nouveau marché comprendra la poursuite des installations.
 

 

Enfin Christophe Sanna de l'opposition de gauche interrogera le maire sur les Nuits de Trets, le fameux sujet récurrent en conseil. Il demandera s'il y avait eu une mise en concurrence des sociétés, et combien qui paiera les frais annexes comme la logistique, frais de bouche des artistes, réfection de la pelouse etc... le maire de répondre que oui mais que les sociétés ne se précipitaient pas pour répondre, que cette année ils avaient exigé que tout soit compris dans le contrat de 200 000€ TTC , sauf la pelouse qui aura un coût de 5000€ environ. L'opposition demandera à avoir les contrats ce qui leur sera accordée.

Enfin l'élu d'opposition demandera à ce qu'ils aient un calendrier des conseils municipaux à l'avance de manière à s'organiser ne serais ce que professionnellement. Le premier magistrat de répondre que c'était difficile à prévoir car certains doivent être organisés parfois en urgence, mais que généralement ils ont lieu toutes les 6 à 8 semaines, le suivant aura lieu fin juillet vers le 30, puis fin septembre. On apprendra au passage que la mairie avait alloué un local à l'opposition de gauche.

La réunion prendra fin vers 19h50

 

 


4ème Conseil Municipal, De nombreux travaux à venir alors que les hausses de tarifs diverses ne perturbent pas l'ambiance sereine


RESUME A LIRE ICI

 


5ème Conseil Municipal, 1er accrochage en conseil à cause de la renaissance d'une association & réforme des rythmes scolaires animent les débats


Les points abordés :   Avis sur le SIVOM, réforme des rythmes scolaires, demandes de subvention, Au fil du temps fait débat, reglement intérieur du conseil, avenant de la SEERC, places de taxi, salon de la gastronomie, décisions du maire, questions de l'opposition

 

Comme tous les ans à la même période les élus se sont retrouvés pour un conseil municipal estival avant la pause du mois d'août. Et qui dit période de vacances scolaires dit absents, ils étaient 9 en tout à ne pas pouvoir être présents ce mercredi 30 juillet 2014 à 18h lors du 5e conseil depuis le début de la mandature : 7 dans la majorité, Mr Laget et Mr Tassy. Chacun ayant donné pouvoir. Un conseil qui fut agréable à suivre et intéressant par son contenu cette fois avec plusieurs points qui concernent notre vie quotidienne ou la vie communale, dont un gros dossier sur les rythmes scolaires. La trentaine de personnes à avoir fait le déplacement a pu cette fois tout entendre les micros ayant fait leur retour, les débats furent donc audibles même si certains élus n'avaient pas encore pris l'habitude de cet outil et parlaient trop loin du micro rendant leurs propos peu compréhensibles parfois. Cependant les sujets pour un tretsois lambda ne l'étaient pas forcément, l'ordre du jour public étant très succinct comprendre les délibérations devenaient alors difficile, surtout que les élus ne présentaient souvent pas complètement les délibérations ou leur contenu, alors que l'on aurait aimé en savoir plus.

Une réunion à l'ordre du jour moyennement chargé 12 points mais qui fut courte en durée 1h20, marquée par le premier gros débat tendu entre majorité et opposition de la mandature, mais on était toujours dans une ambiance de respect, d'écoute loin des conseils de la mandature précédente.

Après avoir abordé le procès verbal des conseils des 18 et 20 juin derniers sur lesquels le groupe d'opposition de gauche émettra plusieurs remarques l'ordre du jour sera déroulé.

 

Un avis négatif

Le premier point portera sur un avis que devait donner la commune suite à une proposition du SIVOM consistant à ce que les communes membres reprennent à leur charge les compétences du syndicat sur la fourrière animale et le relais radio d'incendie. Le maire expliquant alors qu'il donnerait un avis non favorable au nom de la commune avec ses élus car la commune a déjà ces compétences ci et ne voit du coup pas l'intérêt de les prendre, d'autant plus que cela aurait un coût supplémentaire pour les finances communales en coûtant plus cher dira t'il. Gilbert Robiglio président du syndicat ne prendra pas part au vote, les autres élus voteront contre cette reprise donnant un avis défavorable.

 

En vrac...

* Les élus adopteront ensuite le règlement intérieur du conseil municipal, et là déception on ne connaitra pas le contenu de ce dernier, si ce n'est certains points donnés à haute voix par les élues de l'opposition de gauche, dont Mme Sanna qui remerciera alors le maire d'avoir accepté les nombreuses requêtes qu'ils avaient faites comme avoir une page entière dans le magazine municipal (à se partager entre les 3 groupes d'opposition), un local (là aussi à se partager s'ils le désirent), demandant aussi un onglet sur le site de la mairie (cela reste à étudier répondra le maire) et d'avoir un calendrier prévisionnel des conseils, le maire de répondre que sur ce point cela serait plus difficile mais que le prochain aura lieu mercredi 24 septembre, et qu'un planning pour la fin de l'année leur serait donné ce jour là.

 

* Un Avenant au contrat Communautaire Pluriannuel de Développement avec la CPA qui est pour rappel d'un montant de 30M d'euros à 50% pour la commune, sera aussi passé, qui modifie non pas son contenu mais des articles du contrat.  Autre Avenant celui du  contrat de la SEERC où Pascal Chauvin posera plusieurs questions. Un Accord de garantie d’emprunt de la Commune à la Sacogiva auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations sera ensuite adopté à l'unanimité.

* Une Autorisation de place de taxi supplémentaire sera aussi votée, ce sera la 4e sur Trets. Le maire expliquera qu'il proposait alors d'en déplacer deux existantes sur Leo Lagrange pour les mettre sur la place de la gare, soit 2 et 2. Les élus de gauche poseront plusieurs questions et s'abstiendront sur ce point au final.

 

Quand le salon de la gastronomie est prétexte à gros débat

Les élus aborderont alors le salon de la gastronomie, si l'existence de ce salon à succès chaque année ne posera aucun problème c'est son organisation qui en soulèvera cette année. Tout d'abord les élus voteront à l'unanimité la Fixation des tarifs d’occupation du domaine public pour ce salon s'élevant à 100€ soit une tente de 3m linéaire. Puis aborderont le vote d'une subvention à l'association qui organisera ce salon le dimanche 6 septembre prochain à savoir l'association Au fil du temps. Un versement de subvention de 2500€  mêlée à celle de 2300€ de l'association des chasseurs et dont le vote ne pouvait être dissocié au grand dam des élus d'opposition.

Christophe Sanna leader de l'opposition de gauche prendra alors la parole, si pour la société des chasseurs de Trets il n'y a aucun problème à ce que la mairie leur donne une subvention il s'étonnera de celle pour Au fil du temps : "Une association que je ne connaissais pas et j'ai donc demandé en mairie le dossier , pour cette association qui a revu le jour en juin 2014. Vous allez donc confier à cette association le salon de la gastronomie, plus d'autres manifestations à savoir le marché de Noël etc... On a l'impression que cette association renaît suite à la dissolution de l'Union des commerçants, chose que l'UCAT menait très bien, et avez vous assez de recul pour dire aujourd'hui : Oui cette association a les reins solides pour organiser de tels évènements sur la commune, en sachant que vous aviez un allié de taille : le comité des foires qui mène à bien de nombreuses festivités."

Le maire de répondre que cette association a pour "but de mener à bien des manifestations culturelles, gastronomiques etc. qui mette Trets en avant, le marché de Noël rien est dit, car le comité des foires y participait et poursuit la manifestation. C'est essentiellement pour la gastronomie !" Christophe Sanna de répliquer que le dossier de cette association mentionne bien le marché de Noël et même les médiévales : "Si vous cautionnez cette association il faut qu'elle ait les bénévoles nécessaires pour pouvoir intervenir et non pas de voir comme on a vu aux nuits de Trets la buvette tenue par des élus puisque c'est cette association qui a tenu la buvette." Mme Musso de répondre que ces élus faisaient cela par bénévolat et amitié. Guy Ferreti de confirmer alors que c'est bien la mairie qui organisait les Médiévales et que lui était bien à la buvette des nuits de Trets mais juste comme citoyen bénévoles.

"On est surpris de voir cette association revenir comme ça du jour au lendemain, elle a existé dans les années 2000, puis était en sommeil et renaît de ses cendres en juin 2014. Et donc comme ça on va leur confier la gestion de manifestations qui sont très lourdes, à tel point que l'ucat a eu beaucoup de difficultés à les faire mais elle les ont très bien menées , l'ucat est dissoute et "Au fil du temps" arrive comme ça, alors que vous avez le comité des foires avec des bénévoles et son président qui mènent à bien la gestion de manifestations associatives de la commune mais ne peuvent pas le faire." poursuivra l'opposant, Le maire de répondre "on n'est pas obligé de donner toutes les manifestations à la même association, je suis pour le pluralisme des associations."

Et Mr Sanna de répliquer "nous ce que nous ne cautionnons pas c'est que dans cette association il manque de bénévoles et que vous laissez des élus tenir une buvette, ce n'est pas le rôle d'un élu, si vous voulez intervenir dans le rôle association il faut différencier. C'est la collectivité territoriale qui veut ça , vous avez dans votre conseil municipal des fonctionnaires qui vous le diront très bien, Un élu n'a pas à tenir une buvette, en citoyen oui, en élu non vous n'avez pas à manier l'argent " , Mr Luvera présent aux nuits de Trets de préciser que ce n'étaient pas les élus qui maniaient l'argent mais les gens de l'association via un système de ticket. Christophe Sanna de poursuivre "tournez le comme vous le voulez on ne cautionne pas un élu derrière la buvette d'une association. Vous avez un potentiel associatif sur la commune, il faut s'en servir"

Le maire d'annoncer : "Mr Sanna a raison il ne faut pas mélanger les rôles ! On veillera à les différencier à l'avenir, il ne faut pas mélanger les genres".  Jean Luc Avena conseiller municipal et membre du comité des foires de préciser lui que jamais le comité n'a réclamé les médiévales  mais a juste évoqué la possibilité de reprendre la gastronomie.

Au final le vote sera compliqué, Christophe Sanna votera alors pour ce point "c'est très dur pour nous de s'abstenir car on ne veut pas pénaliser les chasseurs, et les mettre en péril, les 2 causes le méritent mais l'association Au fil du temps, a tout à prouver . Mais ce soir je vais changer mon vote et voter pour, en retenant votre parole Mr Le maire car vous avez dit que ce soir que vous veillerez à ce qu'il n'y ait plus aucun élu derrière les buvettes de cette association". Mr Tassy chasseur ne s'abstiendra pas via son pouvoir, Christophe Sanna votera pour donc et les 3 autres élus de gauche s'abstiendront.

 

La réforme des rythmes scolaires

Ce sera le gros dossier du conseil avec 4 points traitant de ce sujet d'actualité mis en place à la rentrée de septembre dans les écoles de Trets. C'est Nathalie Troncet conseillère municipale qui se chargera de les présenter en l'absence de l'adjointe à l'éducation.

Tout d'abord sera voté la Fixation des tarifs des activités de Loisirs Sans Hébergement , la municipalité annonçant une baisse de 20% des tarifs passant de 1.5€ à 1.3€ par heure mais pour Mme Graffagnino et Mr Grangier du groupe de gauche c'est en fait une hausse qui a lieu quasiment si on calcule diront ils car le temps d'utilisation passera de 10h à 7h puisque le mercredi matin il y aura dorénavant classe. La baisse de ces tarifs effectuée n'est donc selon eux pas assez importante. Le maire de répondre qu'ils ne sont pas suffisamment riche pour tout offrir gratuitement.

Ils passeront ensuite à la Mise en place du Projet Éducatif De Territoire (PEDT) pour la période septembre 2014-août 2017 où la classe sera effectuée désormais le mercredi matin jusqu'à 11h30 avec restauration possible le mercredi. Les activités périscolaires s'effectueront un jour par semaine l'après midi selon un calendrier précis "avec des activités variées et de qualité" précisera l'élue détaillant le coût de cette réforme pour la commune pour cette année :

* Activités 95 000 €
* Personnel municipal : 150 000€ + frais de formation du personnel : 4000€
* Présence d'un directeur LSH : 7500€
* Présence des animateurs LSH : 7200€
=> COÛT 263 700€ mais il y a cependant quelques aides :

* Fond d'amorçage de l'État : 53 000€ soit 50€ par enfants sans être certain que cette aide se poursuive chaque année
* Aide de la CAFF : 53 000€ là aussi sans avoir de certitudes pour l'avenir

=> COÛT TOTAL POUR LA COMMUNE : 152 600€

Dominique Grangier trouvera ce que proposait la ville bien, mais demandera plusieurs précisions, idem pour Pascal Chauvin.

Jean Claude Feraud félicitera ensuite Nathalie Troncet et Mme Berrini mais également les associations et le personnel municipal pour le travail accompli pour préparer cette réforme "je pense que l'on est arrivé à quelque chose qui tient la route" dira t'il. Tous les élus voteront pour.

* Proposition pour la gratuité aux Temps d’Activités Périscolaires (TAP) : Vote unanime
* Adoption d’un règlement intérieur des temps d’Activités Périscolaires (TAP) : Vote unanime

 

LES DECISIONS DU MAIRE

* Feu d'artifice du 14 Juillet avec la Société « Imagine » pour un coût total de 7 000 € ;
* Concert « Garden Swing Big band » le samedi 19/07 dans la cour du Château pour un coût de 3 000 € TTC ;

* Contrat avec Poprock-Live-Association pour un spectacle le jeudi 28/08 à 21h30 dans la cour du Château pour un cout total de 3 500€ TTC

* Médiévales des 9 et 10 Aout avec le détail de chaque troupe (une dizaine + les ateliers) : 24 600€ au total (mais le cout du spectacle du soir n'est pas encore annoncé)

 

LES QUESTIONS DE L'OPPOSITION

Le groupe de gauche a soumis 4 questions; mais surprise la question attendue et prévisible sur l'annulation des deux spectacles des Nuits de Trets et le remboursement des sommes engagées par la mairie n'a pas eu lieu, il faudra attendre...

* Une de Mme Sanna sur le reglement du conseil dont elle a eu la réponse en début de conseil

* Une de Mme Graffagnino sur L'accessibilité des batiments publics et autres lieux publics aux personnes à mobilité réduite demandant si un état des lieux a été fait, si un plan d'aménagement a été réalisé, s'il existe une commission spéciale et si un programme des travaux effectué ?

Le maire de répondre qu'un diagnostic a été effectué fin 2011, le montant des travaux estimé est de plus de 4 Millions d'euros, la mise aux normes se fait au fur et à mesure des travaux de la ville, une rampe créée à l'école St Anne, pour des ascenseurs / rampes des devis ont été prescrit et demandes de subventions sont en cours notamment pour la maison de l'enfance, et l'ascenseur du chateau et mairie annexe. La mairie annexe CCAS tout le devis était financé mais la seule possibilité était de faire un ascenseur sur les places de taxi rue Leo Lagrange mais cela a été refusé par l'architecte des batiments de France et dedans il n'y a pas la place. "Là je pense il faut plutot envisagé le déplacement du CCAS.'

* Christophe Sanna s'interressera lui aux déchets verts puisque depuis cette année les habitants n'ont plus le droit de les bruler. Il proposera un service de porte à porte surtout pour aider les personnes agées et demandera ce que prévoit la mairie pour faire face à la saturation de la déchetterie.
Le maire de lui répondre qu'il n'avait aucune réponse pour la déchetterie mais va se retourner vers la cpa et que pour le porte à porte la ville n'a pas les finances pour.

* Dominique Grangier posera aussi une question mais celle ci fut peu audible, impossible d'en saisir la thématique

 

* Enfin Pascal Chauvin posera à son tour une question sur le commerce "Monsieur le Maire
Jamais les zones urbaines n'ont suscité autant d'intérêts contradictoires et d'inquiétudes que ces dernières années. Les centres villes sont aujourd'hui coincés entre la tentation de la fuite en avant, "faire comme si de rien n'était" et la nécessité de garantir l'avenir, en répondant au double défi: développer un espace de vie, pour y maintenir et attirer des habitants,
et assurer un développement économique durable.
Lieu de rencontre, terreau du développement économique, patrimoine historique de notre commune, le centre-ville de TRETS, chef-lieu de canton, doit être considéré comme le porte-drapeau du dynamisme et de la bonne santé de notre bassin de vie (aire urbaine).
JeanJauresIl constitue un indicateur de qualité pour les visiteurs étrangers et un repère d'identification pour la population locale.
Le rayonnement du centre-ville n'a d'égal que sa fragilité et sa complexité. C'est un espace de vie multifonctionnel, multiculturel.
Le développement d'un centre-ville dynamique implique de mener des actions. Le succès de la gestion centre-ville repose sur la pérennité et la cohérence de l'action.
Force est de constater aujourd'hui que notre centre-ville meurt à petit feu. Les commerces survivent. La fréquentation ne cesse de diminuer alors que la population tretsoise ne cesse d'augmenter et augmentera encore ces prochaines années tout comme dans les années 80.
Seuls le marché du mercredi et les fêtes estivales attirent de façon éphémère du monde. Le sentiment qui prédomine est qu'une grande majorité de la population évite le centre-ville, l'oublie même. La faute à qui, à quoi ?
A des politiques qui l'ont négligé ? A une stratégie d'urbanisation qui a éloigné la population ?
A un sens de circulation pénalisant et incohérent malgré vos explications? A des occasions manquées de créer des stationnements à la place d'immeubles ?
Monsieur le maire, Le 20 juin 2012, dans le cadre de la politique de soutien aux commerces de proximité, le conseil municipal envisageait la mise en place d'un Fonds d'intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce (FISAC). Lors de la même séance, le conseil municipal vous a autorisé à l'unanimité de ses membres, de demander, dans le cadre de ses compétences à La Communauté du Pays d'Aix de réaliser une étude de faisabilité pour la mise en place de ce fonds d'Investissement. Cette étude a-t-elle été réalisée ? Si oui quand ? Avez-vous obtenu un rapport, quels sont les résultats, et qu'elle en est votre analyse ?
Quels sont ainsi vos objectifs pour dynamiser le centre-ville, avez-vous identifiez des moyens ?"

 

La réponse du maire sera très courte : "L'étude de faisabilité n'a pas pu être réalisée car l'union des commerçants a refusé de porter le projet donc ça s'est arreté là, le fond d'intervention n'a donc pas été lancé à Trets car l'UCAT avait refusé fin 2012 en mairie lors d'une réunion en présence des représentants de la CPA de travailler sur ce projet. La CPA n'a donc pas donné suite et aucune demande ne peut être faites à ce jour. On est dans une impasse totale" Pascal Chauvin fera part de sa consternation, le maire de dire : "j'avais tout lancé pour le FISAC, Pertuis l'a fait, Trets s'est arreté".

 

Le conseil prendra fin à 19h20, prochain le 24 septembre donc.

 

 => LES AUTRES CONSEILS DE 2014

 

TOUS LES RESUMES DES CONSEILS MUNICIPAUX DE TRETS

Les Résumés de Janvier à Juillet 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Les Résumés de Septembre à Décembre 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015

Vous pouvez commenter aussi les résumés des Conseils municipaux, mais Cet espace de discussion n'est pas destiné à créér des polémiques, s'en prendre aux gens, associations, les insulter, régler vos comptes, mais juste échanger et commenter calmement sur la vie tretsoise de manière courtoise et respectueuse de l’autre... MERCI ! S'il y a encore des dérapages, comme par le passé, il sera supprimé, ce qui serait dommage que les autres payent par le comportement de quelques uns !

 

 

Le Journal tretsois en direct

" Sommaire du site
Trets au cœur de la Provence"

Municipales 2014 Le site spécial


mesure d'audience