2014, un été de spectacles au château à Trets

Les autres Reportages estivaux 2014  

Sommaire

* Le château vibre au son des plus grands airs d'opéra pour ouvrir l'été culturel
*
Le Garden Swing Big Band offre une soirée énergique aux tretsois au chateau
*
Le château découvre le pop rock moderne avec un petit coté sexy grâce à Lady Pearl
*
Une partie de pétanque théatrale, en pleine cour du château dans une belle ambiance

 

   

 


Une partie de pétanque théatrale, en pleine cour du château dans une belle ambiance

Dernier spectacle culturel de l'été ce dimanche 31 aout 2014 et pour terminer ces vacances en beauté le service culturel avait choisi un registre très estival et inédit dans la cour du château : La pétanque... Une pièce de théâtre était ainsi proposée gratuitement aux tretsois sur l'univers de ce sport si méditerranéen et de chez nous avec  : "LES PIEDS TANQUES".

Une représentation qui a affiché complet à 18h30 et qui a transformé la cour en grand terrain de boules avec sable, bordures, gradins pour le public, bancs pour les joueurs, forte ambiance, on s'y croyait vraiment, le tout bercé par le mistral et une histoire centrée sur la guerre d'Algérie.

Durant près d'une heure et quart près de 150 personnes ont suivi passionnément la partie de pétanque de ces 4 comédiens (avec un chanteur musicien pour les intermèdes) (Sofia Belmouden, Philippe Chuyen, Gérard Dubouche, Thierry Paul et Jean-Louis Todisco) qui tout en jouant, sous les acclamations des spectateurs, quand ils faisaient des carreaux ou plaçaient bien les boules, racontaient leur histoire de manière amusante avec le langage bien marseillais que l'on connait tant et qui fera rire l'assistance. Le sujet était néanmoins un peu dramatique comme le décrit le synopsis de la pièce : "Une partie de pétanque, son langage, ses bons mots et quatre personnages : un Français rapatrié d'Algérie, un Français de la deuxième génération issue de l'immigration algérienne, un Français provençal « de souche » et un Francilien fraîchement arrivé en Provence. Chacun des personnages aura sa propre revendication identitaire et territoriale, chacun d'eux aura sa déchirure secrète et un lien avec la guerre d'Algérie. Ils s’opposent, se liguent, livrent leur vérité, mais chacun a à cœur de finir cette partie qui les lie et les rassemble au-delà de tout. Une pièce en 13 points où les mémoires s’entrechoquent, une comédie dramatique sur l’identité et le vivre ensemble.".

Présentée par la Compagnie Artscénicum Théâtre le public a pu reconnaitre parmi les comédiens Sofia Belmouden, alis Malik Nasri dans Plus Belle la vie. Pour rappel, Plus belle la vie et Trets c'est un peu une longue histoire puisque de nombreux comédiens sont déjà venus nous rendre visite : Laeticia Milot (Mélanie) qui a inauguré la foire d'aout en 2008 (et qui habiterait d'après la presse dans la vallée), Cécile Aubert (l'ex commissaire)qui est venue deux fois en spectactrice du festival de Jazz ou encore Fabienne Carat (Samya) qui a donné un concert avec son groupe en 2007 et la série a même une fois évoqué dans son décor un fait divers tretsois.

 

Le château découvre le pop rock moderne avec un petit coté sexy grâce à Lady Pearl

Belle soirée ce Jeudi 28 Aout 2014 à 21h30, où la ville avait eu la très bonne idée d'organiser un spectacle dans ce mois qui en manque si souvent depuis des decennies, même si cela s'améliore grandement depuis deux ans... Et pour rompre cette mauvaise tradition estivale, c'est un concert cabaret détonnant qui s'est déroulé dans la cour du chateau qui a du en perdre ses pierres tellement le registre
LadyPearl-28aout2014 par trets musical présenté ce jeudi soir fut différent des spectacles qu'elle avait eu l'habitude de recevoir depuis son ouverture au public il y a une vingtaine d'années... Pendant près de deux heures elle a en effet hébergé le show de la chanteuse Ladypearl et sa compagnie The Crazy Factory rythmé par une playade de tubes d'aujourd'hui ou de la dernière decennie avec essentiellement de la pop, du rock et un peu de variétés dans une athmosphère cabaret et d'un peu de sexy...

"The crazy factory" était un show avec un décor particulier, un peu de vidéo projection sur un écran, de superbes jeux de lumières, de la musique live jouée par un batteur, un guitariste, une basse et un clavier avec une chanteuse unique Lady Pearl qui s'accompagnait quelques fois à la guitare et deux très belles danseuses. Ce spectacle visuel était censé raconter la vie de Mademoiselle Pearl "une jeune secrétaire à la fois timide et discrète. Employée dans une usine de banlieue, elle déambule avec ses dossiers dans les ateliers de production, au milieu des machines bruyantes. Mais ce matin-là, à 08h28, accoudée à son bureau, dans la vapeur de son thé brûlant, elle se surprend à rêver d’une autre vie, une vie d’artiste et de paillettes…
Et si cette usine triste et terne se transformait en une drôle de manufacture où toutes les folies sont permises !"

Si cet aspect nararif passait un peu au second plan et dont on ne voyait d'ailleurs pas forcement le rapport entre les titres interprétés et cette histoire, ainsi qu'entre les enchainements entre les chansons le public a assisté en réalité à un vrai bon concert avec de la musique rythmée et moderne dans un répertoire pop-rock revisitant des chansons françaises et internationales connues du grand public avec du Madonna : "like virgin", Lady Gaga, Adèle "rolling in the deep" (très apprécié du public), du Zazie avec "Rue de la paix", Vanessa Paradis avec "Tandem", un titre d'Amy Winehouse, plusieurs titres de Pink ou Katy Perry, ou encore du Alicia Keys "girls in the fire", Ke$ha, ZAZ, Aznavour avec "La Boheme" et bien d’autres…

Le tout était mis en scène avec les jeux de lumières,  des morçeaux bien réorchestrés, de nombreux costumes, ou par les belles chorégraphies des deux danseuses, mais sur ce point là on s'attendait à voir un peu plus de " dénudé " vu les affiches et extraits ainsi que les danses présentées, d'autant plus que les vidéos projetées évoquaient le crazy horse par exemple... On regrettera par contre que les jeux de lumières n'aient pas envahis plus les façades du chateau ce qui aurait donné un meilleur cachet à l'ensemble, le manque d'interaction avec le public, la musique (même si le son était très bon) un poil trop forte et qui s'entendait du coup très loin dans Trets, même les fenêtres fermées, et les longs espaces entre certains morçeaux comblés alors par des projections vidéos. Malgré tout le spectacle proposé fut vraiment beau et divertissant faisant passer au public une bonne soirée estivale, d'autant plus que la température était pour une fois très agréable.

Et ce public justement, était venu en nombre puisqu'il y avait plus de 320 spectateurs gratuits de tous ages, qui ont beaucoup applaudis entre chaque titres et même un peu sifflé, preuve en est une fois encore que les tretsois et touristes sont vraiment demandeurs de spectacles au mois d'aout et dans tous les registres, puisque cette première fut une vraie réussitte. Un spectacle qui par contre surprenait dans son organisation puisque l'on aurait plus vu ce show organisé par le service festivités plutot que celui culturel, et dans un autre endroit comme une place , mais ce choix là était volontaire précise l'élue à la culture qui voulait quelque chose d'innovant et moderne pour finir l'été et le pari a été réussi, les gens avaient semble t'il bien aimé la représentation .

 

 

Le Garden Swing Big Band offre une soirée énergique aux tretsois au chateau

Seconde grande soirée estivale de musique dans la cour du chateau ce samedi 19 Juillet 2014. Après le lyrique place à une soirée jazzy gratuite en compagnie du Garden Swing Big band, qui a donné un très beau concert d'une durée de 2h dès 21h45.

Pour sa troisième représentation à Trets en moins de 10 mois, après octobre et mars ce groupe de très bonne qualité, composé de 23 musiciens (trompettes, batterie, basse, clavier, saxophone, guitare, contrebasse etc.) et deux chanteurs a repris les plus grands standards du jazz avec des morceaux de Duke ELLINGTON, Ella FITZGERALD, Count BASIE, un hommage à Luis Armstrong, BB King ou encore des morceaux repris dernièrement par Michael Buble et Paul Mc Cartney. La seconde partie sera un peu plus sur des aires de salsa ou bossa.

 Dirigé par le chef d’orchestre Gérard MORETTI, cette belle soirée rythmée à la musique énergique a attiré environ 220 spectateurs en cette chaude soirée de juillet où la façade du château était joliment éclairée.

 
ConcertGardenswingbigband19juill2014 par trets


Le château vibre au son des plus grands airs d'opéra pour ouvrir l'été culturel

La saison estivale culturelle s'est ouverte en beauté ce vendredi 27 juin 2014, cloturant en meme temps la saison culturelle 2013 2014 de Trets. Pas de concert de l'orchestre du Pays d'Aix comme tous les ans malheureusement mais un beau concert lyrique avec 4 très grandes et belles voix en représentation dans la cour du chateau dès 21h45.

Plus de 300 spectateurs gratuits sont ainsi venus applaudir les ténors de : VIVA l’OPERA ! « AIRS ET DUOS DE LEGENDES » avec Paolo LARDIZZONE, ténor, (Lauréat du concours Grandi Voci de l’Oper Im Berg Festival de Salzbourg, Autriche, ainsi que du Concours lyrique international  “Pia Tebaldini” de Brescia, Italie), Aude FABRE-SARDIER, soprano, (lauréate des concours internationaux de Marmande et de l'Odéon de Marseille.), Bernard IMBERT, baryton, (Lauréat du concours international de mélodie française de Toulouse. et du concours international de chant de Verviers (Belgique) et Monnjin KIM, mezzo-soprano, (Lauréate du concours international de jeunes chanteurs lyriques de Bologne, Italie, du Concours International de chant «Premio E. Segattini " de San Dona di Piave, Italie, et du  Concours International  "Johannes Brahms" d’Acqui Terme, Italie) accompagnés au piano par Franck PANTIN.

Durant une heure et demie le public a pu les écouter reprendre les plus grands airs de l'opéra, très connus pour la plupart avec par exemple : "L'amour est un oiseau rebelle. Carmen" de BIZET , "La donna è mobile. Rigoletto" de VERDI , "Nessun dorma. Turandot." par PUCCINI ou encore le fameux air de la Castafiore "Ah ! Je ris de me voir si belle en ce miroir. Faust." de GOUNOD. Beaucoup de solos mais aussi de nombreux duos de qualité sur des airs d'OFFENBACH, BIZET, DONIZETTI, VERDI ou encore DELIBES . Le récital présenté de façon très sympathique et humoristique par Bernard Himbert, s'est terminé par un quatuor du tonnerre acclamé par le public. Un spectacle qui a au passage très bien mis en avant les façades du chateau avec de la lumière.


ConcertLyrique27juin2014 par trets

 


mesure d'audience

" Sommaire du site "

L'agenda tretsois

Reportage culturels 2014

Eté Spectacles 2013

Le journal culturel