Trets fait un voyage fantastique le temps d'une journée avec les 280 artistes du festival de Martigues
Dimanche 30 Juillet 2017


mesure d'audience  

 

C'était l'évènement de l'année à Trets ce dimanche 30 Juillet 2017 : Le grand retour du folklore dans la commune après 8ans d'absence ! Durant toute la journée, dans le cadre de cette année unique de Trets Capitale Provençale de la Culture 2017, la commune a accueilli pour la première fois le Festival de Martigues qui faisait ainsi son "Grand chambardement". Une journée entière de danses, de musiques, de couleurs, de beauté, de joie, de sourires, de fête dans tout le centre ville suivie par une foule très importante de tretsois et touristes venus nombreux assister à ces très beaux spectacles. C'est en tout près de 5h de show que le public a pu voir tout d'abord en matinée, puis toute l'après midi.

Pour la toute première fois le très célèbre festival de Martigues qui célébrait cette semaine ci sa 29e édition clôturait ainsi son festival en extérieur en venant chez nous avec tous ses participants invités et ce à la demande du conseil départemental. Si dans le passé il prêtait, "louait" souvent ses groupes à des communes de France , ou co-organisait un festival en Italie il y a quelques années, c'est la toute première fois qu'il s'exportait ainsi a confié son président Marc Peron. 280 artistes venus de 9 pays (La France avec   La Capoulièro, la Nouvelle Zélande, l’Inde, le Botswana, Taïwan, la Bolivie, Kamtchaka, La République de Kabardino-Balkarie et Cuba) ont ainsi convergé à Trets ce 30 Juillet dès le matin avec ses bénévoles, organisateurs, accompagnateurs de groupes etc.

La journée a débuté dès 11h avec un superbe grand défilé en musiques parti de la Porte St Jean dans une grande partie du centre ancien avec l’église, le trou de Mme Lion, la Rue Borde, Hoche; Blanqui pour rejoindre le cours. Il était rare ainsi de voir les vieilles ruelles si colorées et animées. Là dès 11h35 tous les groupes se sont mis à animer le centre ville avec des démonstrations tous en même temps, avec un fontaine de Pourrières, un autre sur le cours puis tous les autres sur l’avenue Mirabeau et place de la mairie le tout devant plusieurs centaines de personnes émerveillées qui en prenaient plein les yeux et saisissaient ce moment rare avec leurs smartphones, caméra, appareil photos etc Un public qui applaudira très régulièrement bluffé par ces performances exceptionnelles et également la qualité et la finesse des détails des costumes.

Vers midi et demi, le maire et le président du festival feront un bref discours , le maire remerciant alors la présidente du département d'avoir accordé ce label de capitale à Trets qui a permis d'avoir cette journée. La matinée se terminera par une grande farandole mondiale place de la mairie avec tous les participants.

Après une pause pour déjeuner le voyage à travers le monde et ses cinq continents reprendra dès 15h30 hélas dans un gros cafouillage. En effet le programme annonçait tout un tat de manifestations en centre ancien où la ville avait eu la bonne idée d'animer ses vieilles places si rarement festives désormais, et aussi le jardin des remparts qui avait ainsi l'occasion de célébrer sa toute première manifestation, mais il n'en fut rien puisqu'hélas tout fut délocalisé par les organisateurs, au dernier moment en centre ville. Le public se rendait ainsi en centre ancien ou jardin des remparts et ne trouvait personne, puisque rien n'avait été communiqué. Néanmoins il fut nombreux à participer ou admirer les ateliers, initiations, spectacles proposés. Il y a ainsi eu une ''Sieste'' avec la Bolivie au Square Thérèse Baux avec des musiciens qui jouaient une musique douce, un Stage Percus avec le Botswana sur le cours, un Concert donné par le groupe de Taïwan sur la scène place de la fontaine de Pourrières, avec un chanteur et ses musiciens qui n'ont pas hésité à s'assoir à la table de clients; et enfin celui qui a fait un carton fut le Stage de HAKA donné par la Nouvelle Zélande place de la mairie. Un cours très dynamique, sympathique suivi par plus d'une soixantaine de personnes ravis , autant de spectateurs et même une toute petite fille qui émouvra la troupe à la fin.

A 16h30 pendant une bonne demie heure, les pays de l'Est en mettront pleins les yeux au public avec un spectacle grandiose et impressionnant du KAMCHATKA avec « EYGUNICHVIN » et ses costumes très chauds mais de toute beauté, leur danse très énergique , place de la fontaine devant un public conquis. Au même moment place de la mairie la République KABARDINO - BALKARIE présentait là aussi un beau spectacle mais plus calme avec le groupe « BALKARIA » . Dommage que ces deux groupes étaient en simultané d'ailleurs car les spectateurs ont regretté d'en avoir manqué un du coup.

Et enfin à 17h et pendant deux heures non stop des centaines de personnes sont venues se régaler avec le grand gala de cloture donné par les sept derniers pays : BOLIVIE - « AWATIÑAS » et le groupe « ADAF BOLIVIA », le BOTSWANA avec « NGWAO LETSHWAO » , deux groupes venant de CUBA - « CAMAGUA » & « LA DAME BLANCHE » , l'INDE avec « RANGSAGAR » (qui décevra un peu), la NOUVELLE-ZELANDE avec « WHITIREIA » , la
PROVENCE et le groupe de Martigues :  « LA CAPOULIERO » et enfin TAÏWAN avec « FANG-SHIANG ». Le public fut très chaud, a beaucoup applaudi, encouragé les artistes durant tout ce spectacle grandiose. Une ambiance qui a beaucoup plu aux organisateurs et artistes a confié le président du festival qui a trouvé le public tretsois très bon. Hélas cette journée exceptionnelle s'achèvera à 19h tapante, les 280 artistes reprenant alors leurs bus tandis que les employés eux démontaient.

Un tel évènement a necessité une grosse organisation avec pas moins de 6 bus garés parking RFF pour transporter les groupes, et plus d’une dizaine d’employés municipaux (personnels du service culturel, de la médiathèque, du service technique), toute la journée pour gérer ces 280 artistes mais aussi coté sécurité : les policiers municipaux, gendarmes ou deux vigiles, une dizaine de véhicules pour bloquer les rues etc. De très nombreuses loges étaient mises à disposition des artistes (foyer de l’olympe, chateau, salle des colombes, restaurant des anciens, cantine des artistes dans l’école Victor Hugo) et deux scènes avaient été installées, la traditionnelle sur le cours et une prêtée à la ville bien grande place de la mairie. C’est d’ailleurs une scène comme celle ci que la ville devrait acheter pour organiser les spectacles bals etc qu’elle propose dans l’année plutot que la minuscule actuelle.

Dans les regrets de cette journée outre le changement de programme en dernière minute, la simultanéité de certains spectacles, on regrettera le manque d'affiches dans Trets et ses environs, qui auraient pu amener bien plus de monde (car s'il y avait du monde on aurait pu s'attendre à bien plus pour un tel évènement) et un manque de communication du département qui contrairement aux autres évènements de cette année n'a pas communiqué dans la presse ou ailleurs dessus. Autre regret la très mauvaise sonorisation du gala, il est en effet assez surprenant que pour une année si importante labélisée Capitale de la culture la mairie n'ait toujours pas acheté une sono digne de ce nom, un achat qui est plus qu'urgent puisque chaque discours, spectacles etc est à chaque fois gaché par ce manque de sonorisation et personne n'entend rien.

Une journée qui malgré tout fut vraiment grandiose, magnifique, on a du mal à trouver les superlatifs, qui restera longtemps graver dans les mémoires et qui a véritablement fait l'unanimité auprès des spectateurs tellement elle fut de qualité et qu'il est rare de voir un tel spectacle. On ne s'est pas ennuyé une seconde et les spectacles sont passés bien trop vite. En espérant que la ville organise de nouveau rapidement un tel rendez vous comme cela s'est fait pendant deux ans en 2007 et 2009 mais surtout dans les années 90 où Trets en collaboration avec le festival de Chateau Gombert organisait pendant près de 10ans jusqu'en 1998 un grand gala de folklore annuel qui rassemblait des centaines de personnes stade Burles.

=> Revoir l'inauguration de Trets Capitale de la culture, le 16 Juin dernier

=> VOIR LA PROGRAMMATION COMPLETE de TRETS CAPITALE DE LA CULTURE & la présentation officielle ici

 

Défilé dans le centre ancien des groupes

 

 

 

Spectacles en centre-ville

 

 

Inauguration de la journée


La présentatrice du festival, le maire de Trets et le président du festival de Martigues

Farandole mondiale

 

LA MATINEE EN VIDEO

Le défilé en centre ancien des groupes, les spectacles en centre ville, la farandole


Dimanche 30 Juillet 2017

Reportage de : 16.09 minutes

 

 

Stages, initiations, démonstrations

Le Haka avec la Nouvelle Zélande qui a réunit une soixantaine de participants et de nombreux spectateurs

 

Stage percus avec le Bostwana, sur le cours

 

Concert TAWAIN, fontaine de Pourrières

Sieste musicale jardin du casino cinéma avec la Bolivie devant une vingtaine de personnes

 

Spectacle des pays slaves

Le KAMCHATKA

   

 

 

Le Balkarie

 

LES STAGES , CONCERTS ET SPECTACLES EN VIDEO

Tous les spectacles, initiations, stages, concerts


Dimanche 30 Juillet 2017

Reportage de : 12.04 minutes

 

Le Grand gala de cloture

 

La Provence avec LA CAPOULIERO de Martigues

 

NOUVELLE ZELANDE

 

LA BOLIVIE

 

 

INDE

 

 

BOTSWANA

 

TAWAIN

 

CUBA

 

LE GALA DE CLOTURE EN VIDEO

Des extraits de tous les pays dans le gala de cloture


Dimanche 30 Juillet 2017

Reportage de : 14.55 minutes

 

 

LE FESTIVAL EN VISAGES

 

 

 

DIAPORAMA PHOTOS (215) GRAND FORMAT ET AVEC PLEINS D'AUTRES PHOTOS

 Festival de Martigues à Trets 30 Juill2017

 


TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

Revoir l'inauguration de Trets Capitale de la culture, le 16 Juin dernier LE PROGRAMME COMPLET DE LA SAISON
Sommaire du site