Jamel fait son retour dans la vallée pour tourner un film historique avec d'autres acteurs : REPORTAGE [MAJ 9/5]
S'il vous plaît désactivez votre bloqueur de Adblock et des scripts pour afficher cette page

Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois


Toute la programmation jusqu'a fin 2017

L'agenda tretsois

Dominique Castell en résidence à Trets
Du 9 au 21 OCTOBRE 2017
Quinzaine des artistes Tretsois
Du Vendredi 06 au samedi 21 octobre 2017
Bibli Automne
Du 14 octobre au 18 Novembre 2017
Exposition Robots – Sculptures Fer par Mineleta
Du samedi 14 octobre au samedi 18 novembre
HALLOWEEN A TRETS
Mardi 31 octobre 2017
Festival Jeune Public – « En ribambelle »
Mardi 31 octobre et mercredi 1er novembre
L'Opera de Marseille en concert à Trets
Samedi 18 Novembre 2017
Festival Tous-Courts
Mardi 21 novembre
THEATRE : De Marcel à Pagnol
Vendredi 24 novembre 2017
Téléthon
Samedi 9 et dimanche 10 décembre 2017
Défilé pastoralier
Samedi 9 décembre 2017
Marché de NOËL 2017
Samedi 16 et dimanche 17 décembre 2017
Concert des Chants de Noël
Samedi 16 décembre











  • Le Journal tretsois
  • Cinéma Aux alentours Reportage

EXCLU : Les caméras de cinéma étaient de retour dans la vallée ce vendredi 26 avril 2013, non pas à Trets malheureusement (cela fait 9ans qu'elles ne sont plus venues) mais une fois encore à Pourrières, où c'est l'équipe du film « La Marche », un film sur la Marche pour l’égalité et contre le racisme, qui est venue tourner quelques scènes sur la place du village. Au casting de ce long métrage dans les salles le 27 novembre 2013 ou 4 décembre de nombreux acteurs comme : Jamel, Hafsia Herzi , Olivier Gourmet, Charlotte Le Bon (l'ex miss météo de Canal+) et à confirmer : Lambert Wilson, Leila Beckti, Ramzi Bedia etc .

Et d'après une source ce vendredi Jamel Debbouze était présent. Le comique qui avait fait pleuré de rire le stade de la Gardi il y a moins de deux ans en présentant son dernier spectacle "Tout sur Jamel" a donc fait son grand retour dans la vallée.

L'histoire de "La Marche", se situe en 1983 et s’inspire de faits réels. Face à la stigmatisation, au racisme et aux bavures policières dont font l’objet les Arabes en France, des jeunes issus du quartier des Minguettes, dans la banlieue lyonnaise, décidèrent d’entamer une grande marche non-violente contre les discriminations dont sont victimes les Français issus de l'immigration, de Marseille à Paris, avec le soutien du curé local.

Pas de photos malheureusement j'ai appris l'info trop tard dans la journée, si vous en avez n'hésitez pas à m'en faire parvenir, idem si vous avez d'autres infos sur une éventuelle suite du tournage dans le coin puisque l'équipe est dans le département jusqu'au 29 avril (apparemment d'après La provence d'il y a quelques jours, lors de son dossier "tournage de cinéma" dans la vallée, ils devaient aussi tourner dans un domaine viticole de Puyloubier)

C'est la seconde fois en deux ans qu'un gros film de cinéma est tourné à Pourrières, la dernière fois c'était pour le film RADIOSTARS qui est diffusé actuellement sur Canal+

2e Jour de tournage, 29 avril 2013

Après avoir tourné sur la place du village vendredi, l'équipe du tournage était de retour ce lundi 29 avril à Pourrières, quelques centaines de mètres plus bas dans une petite rue parallèle à la "Grande Rue", malgré un temps assez incertain, couvert et avec du vent. Une autre rue servait elle, d'aire de stationnement pour les nombreux camions de matériels. Ce long métrage étant un film historique censé se passer dans les années 80, la rue était ainsi décorée de 6 vieilles voitures d'époque stationnées (2 CV , estafettes, quatrelles etc). Niveau casting, pas de Jamel cette fois (il était bien là vendredi), mais d'autres acteurs : Hafsia Herzi , Olivier Gourmet, Charlotte Le Bon, Nader Boussandel et Lubna Azabal . Tous habillés de vieilles tenues sombres (on avait du coup un peu de mal à les reconnaitre), jouant l'une des scènes de leur longue Marche à travers la France; la scène de cette manifestation étant tournée dans toute la rue sous toutes les coutures, avec en ouverture une grande banderole et en clôture de ce défilé une vieille estafette.

La police municipale s'occupait elle de couper la circulation le temps des prises dans la rue principale de la commune, afin d'éviter tout bruit et toutes voitures dans le champ des caméras tandis que le public (peu nombreux encore) était souvent tenu à l'écart, ne pouvant pas prendre de photos ou parler aux comédiens, mais de toute façon il ne semblait pas connaître les acteurs présents apparemment. Des acteurs entre qui une belle ambiance conviviale semblait régner. C'était normalement le dernier jour de tournage dans la région pour toute l'équipe du film, qui va ainsi poursuivre son périple sur les routes de France avant une sortie à la fin de l'année dans les salles.


Hafsia Herzi (en rouge), Charlotte le Bon (en gris vert) & Lubna Azabal en pause entre deux répétitions


REVUE DE PRESSE

LA PROVENCE 30 AVRIL 2013
La Marche pour l'égalité devient un film 30 ans après

Le réalisateur Nabil Ben Yadir a achevé à Pourrières, aux confins des Bouches-du-Rhône et du Var, le tournage de "La Marche".
Pluie intermittente, ciel bas et gris sur Pourrières. Un vrai temps de Toussaint, comme un automne qui s'éternise dans le printemps provençal. Et ça tombe plutôt bien. Les ruelles du village situé aux confins des Bouches-du-Rhône et du Var, se sont replongées en octobre 1983. D'antiques 2CV, des Simca, des 204 Peugeot et le vieux fourgon d'un fromager de Vénissieux (69) ont remplacé les véhicules actuels. Autour s'affaire une équipe de tournage : gestes rodés, concentration et bonne humeur. Des visages connus aussi : Olivier Gourmet, Hafsia Herzi, Tewfik Jallab...

C'est à Pourrières que le réalisateur Nabil Ben Yadir tourne les derniers plans de La Marche, film inspiré de La marche pour l'égalité qui traversa la France en 1983. Partis une poignée de Marseille, ils se retrouvèrent plus de 100 000 à défiler à Paris. Leurs leaders furent même reçus à l'Élysée par François Mitterrand. "Ce qui est étonnant, explique le cinéaste belge, c'est que cette histoire est partie du cinéma pour revenir au cinéma. C'est parce qu'un jeune des Minguettes, dans la banlieue de Lyon, grièvement blessé par un policier, avait vu le film Ghandi de Richard Attenborough qu'il a décidé d'organiser cette marche pacifique. Ce fut un moment unique où une partie de la France est allée à la rencontre l'autre. Or je me suis aperçu que cette marche était un peu tombée dans l'oubli. Moi-même j'en connaissais la fin, le défilé à la Bastille mais pas le début. Il était une dizaine au départ. Ils sont partis dans l'indifférence générale et au fur et mesure leur nombre n'a cessé d'augmenter. Des dizaines de ruisseaux ont produit une véritable mer humaine à La Bastille".
La marche ne sera pas une simple reconstitution. Le film s'attache aux relations entre les marcheurs. Il y aura de la comédie, des scènes plus émouvantes. "C'est un film pour tous les publics, mais ça reste singulier", résume Olivier Gourmet. Il incarne le prêtre qui accompagnait les jeunes des Minguettes : "un type formidable que j'ai rencontré. "

Tewfik Jallab que l'on verra bientôt dans Né quelque part, incarne Mohamed le jeune instigateur de la marche. "C'est un type qui a été grièvement blessé par un policier alors qu'il essayait de protéger un ado attaqué par un chien de la police. En sortant du coma, alors que ses copains sont prêts à faire des émeutes, il choisit de réagir de manière non violente et pacifique pour l'égalité et pour les droits. On était alors dans un autre contexte même s'il y avait déjà la crise. La gauche était au pouvoir depuis deux ans. L'espoir semblait possible . Ce qu'il a fait fait partie de l'Histoire de France même si c'est un peu oublié aujourd'hui. Mais, même si on veut faire passer un message aux gens d'aujourd'hui, ça reste du cinéma. C'est avant tout une histoire d'amitié".

Même sentiment pour Hafsia Herzi, la jeune Marseillaise révélée par La graine et le mulet, devenue une actrice majeure avec L'Apollonide ou La Source des femmes. "Mon personnage n'est pas très concerné au départ. C'est une étudiante et elle est là parce qu'elle accompagne sa tante (Lubna Azabal) qui se définit comme une Black-Panther française. D'ailleurs, elle doit quitter la marche à Lyon. Mais les événements vont faire qu'elle va continuer jusqu'à Paris. J'avais entendu parler de la marche, mais j'ai découvert le courage et la volonté de ces jeunes. C'est grâce à eux que beaucoup de droits ont été acquis et on n'en parle pas assez".
Le film dans lequel joue également Jamel Debbouze, sortira le 27 novembre, quelques jours seulement avant le trentième anniversaire de la manif parisienne, le 5 décembre.
Jacques Corot LA PROVENCE 30 AVRIL 2013


LA PROVENCE DU 2 MAI 2013


Vu: 20974 fois RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

Il y a : 2 Commentaires :
merci pour l\'info
Posté par : Nicolas le webmaster, le 27/04/2013 - 14:18:15
lundi ils tournent encore a pourrieres sur la place du village
Posté par : poupou, le 27/04/2013 - 12:43:11

=> Liste de toutes les actualités

Ajouter un commentaire :
Votre commentaire apparaitra une fois validé par l'administrateur du site
Pseudo : Mail obligatoire :

Message :

 

Code à entrer :

Cet espace de discussion n'est pas destiné à créér des polémiques, s'en prendre aux gens, associations, les insulter, régler vos comptes, ou parler de la vie privée des gens, mais juste échanger et commenter calmement sur la vie tretsoise de manière courtoise et respectueuse de l’autre... Critiquer est possible mais sans s'en prendre aux gens ! MERCI ! S'il y a encore des dérapages, comme par le passé, il sera supprimé, ce qui serait dommage que les autres payent par le comportement de quelques uns !

Si vous avez des infos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, si vous êtes dans une association et que vous souhaitiez communiquer ses résultats, son actu etc..., que vous voulez faire partager des photos de la vallée, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message ici ou sur facebook, le tout sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous !









Les dernières actualités :

23/10 : Vie tretsoise Culture : Adrien Cosentino : Un jeune tretsois passionné de musiques électroniques, sort son EP

23/10 : Municipalité : 3ans après, la dernière édition des Nuits de Trets est entre les mains des avocats

22/10 : Association Vin Viticulture : L'Association des Vignerons de la Sainte-Victoire a quitté le chateau de Trets après 20ans de résidence !

22/10 : Aux alentours festivités photos : Une belle cavalcade 2017 à Pourrières, en présence de la St Eloi de Trets : PHOTOS

21/10 : Polémiques Faits divers Municipalité presse : Après de nouveaux tags injurieux, le maire fait une grosse mise au point en conseil et réagit

21/10 : Aux alentours presse Télévision : Honorine, la doyenne des français habitante de Saint Maximin n'est plus...

20/10 : Municipalité : 31e Conseil Municipal du 20 Octobre 2017 : Ordre du jour et Questions : Spécial finances 2018 CE SOIR

20/10 : Agenda Culture Festivités : Un beau programme pour HALLOWEEN 2017 à Trets avec de nombreux concours & spectacles

20/10 : Travaux Compte-rendu : Présentation & SUIVI DES TRAVAUX 2017 de l'avenue Jean Jaurès [2 Co.]

19/10 : Video Vie tretsoise : Visite en vidéo de la nouvelle caserne des Pompiers de Trets [1 Co.]

19/10 : Cinéma : Au cinéma de Trets en octobre 2017 : Le programme => CETTE SEMAINE

18/10 : Vieillesrevues : Sud Est : Touristique, économique, culturel, SPECIAL TRETS : Magazine de 1975

Suite des actualités