Les Jardins d'Asclépios , la maison d'Alzheimer
Pose de la 1ère Pierre et travaux

Annoncée à l'automne 2007 par la mairie, où une réunion de présentation avait alors été très suivie par la population le 26 novembre de la même année avec une annonce de début des travaux début 2008, la Maison d'Alzheimer a enfin démarré. En effet la pose de la première pierre de cette maison médicale, par les élus et les dirigeants de la structure a eu lieu le Samedi 13 Juin 2009 à 11h20, quartier de la Gardi.

C'est sous un soleil de plomb, sans un brin d'air par 40°C qu'une soixantaine de personnes parmi lesquelles le chef de chantier, quelques élus du conseil municipal, le maire Jean Claude Feraud et son premier adjoint Gilbert Robiglio, le conseiller général et ancien maire Roger Tassy avec son ancienne première adjointe Nathalie Gastaud; tous deux à l'initiative du projet sur la commune, sont ainsi venues à Carraire Seignière, lieu dit "Quartier Bourdin Ouest" assister aux discours et à la pose de la fameuse pierre. La cérémonie a démarré avec les traditionnels discours, avec tout d'abord le directeur de cette future résidence Les Jardins d'Asclépios Mr S. qui a alors parlé de son groupe, et de la maladie d'Alzheimer .

L'ancien maire et conseiller général à l'initiative du projet Roger Tassy a lui abordé la maladie au niveau départemental, où les Bouches du Rhône compte 20 000 personnes, (ce qui représente environ 120.000 personnes concernées, dans notre département, par cette maladie dans leur famille proche); avant de parler des étapes de ce dossier qui a été long à venir et dont la décision de création avait été prise en janvier 2007. Il a alors remercié ses anciens élus qui ont permis au projet de voir le jour, puis a parlé de son ancien plan communal sur les personnes âgées qu'il avait mis en place comme le repas des anciens et des colis de Noël, avant d'évoquer l'autre maison de ce type à Trets de la résidence St Jean dans l'extension devrait être inaugurée prochainement.

Le dernier à prendre la parole, fut le maire Jean Claude Feraud qui a alors précisé que de nombreux points avaient été régularisés sur ce dossier depuis son entrée à la mairie et que tout cela s'est finalement très bien passé. Il en a profité pour remercier le conseil général "présent dans toutes nos réalisations et dont l'action est déterminante" Il parlera lui aussi de cette maison qui aura des retombées économiques pour la commune avec la création d'une cinquantaine d'emplois (sur la Trets normalement, si les compétences sont présentes) et dont la commune a finalement et c'est une surprise participé financièrement à près de 300 000€ pour des frais de voiries, réseaux, accès et trottoirs... Précision ces travaux seront en fait remboursés ensuite totalement par la taxe locale d'équipement et une participation spéciale pour voies et réseaux; qu'elle encaissera ... (168 000 + 90 000€). Une somme que la ville encaissera également pour toutes les autres constructions autorisées dans ce secteur; constructions qui pourront alors elles aussi se raccorder au réseau public réalisé par la commune. Il conclura ces différents discours en parlant de la maladie précisant que son conseil municipal aura non pas une mais ses "deux oreilles aux cotés des malades ainsi que le conseil général".

Les discours terminés, le discours principal de la cérémonie fut entuber et mis ensuite dans un parpaing recouvert de ciment, les élus et la directrice de l'établissement ont ensuite tapé au marteau dessus pour le geste. Un grand apéritif a alors conclu cette inauguration des travaux .

 

Cette résidence privée, agréé par l'aide sociale départementale sera baptisée "Les Jardins d'Asclépios" (dieu grec de la médecine) sera donc spécialisée dans l'accueil des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et accueillera ainsi les grands malades touchés par les degrés les plus élevés de cette maladie. D'une superficie de 2795m² habitables, elle accueillera 56 lits (dont 4 pour accueil temporaire et 5 places pour accueil de jour) .

Tout le bâtiment, dont les travaux ont débuté au début de l'année 2009, par les fondations et pose de la dalle de plancher, sera construit en plein pied autour d'un patio dans un style provençal, le tout avec vu sur le mont Aurélien et un bout de Ste Victoire de l'autre.
L'architecture a été pensée pour diminuer le stress des malades désorientés qui ne seront pas confinés dans leur chambre mais pourront évoluer librement dans un espace vaste, sécurisé et clos, tant intérieur qu'extérieur, puisque la superficie totale du parc est de 1hectare pour 61 patients. Les lieux de vie au nombre de deux, vastes , environ 180m², seront ponctués de repères fortement matérialisés et comportent plusieurs sous espaces d'activités. Chaque chambre aura une superficie de 20m².

Les travaux devraient être terminés pour Juin 2010.

 

 

 

 

Les discours des élus et du directeur des jardins d'Asclépios , Roger Tassy entube ensuite le discours avant de le glisser dans le parpaing + dernière photo : l'apéritif

 

Le maire JC. Feraud et Roger Tassy conseiller général donnent le coup symbolique sur le parpaing


mesure d'audience

TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

SOMMAIRE Le Journal d'actu tretsois au quotidien Dossier Travaux à Trets La maison médicalisée St Jean en construction