LA GARE DE TRETS

* Histoire
* L'Histoire du nom de Trets
* Localisation (cartes)
* Plan de la cité médiévale
* Présentation Générale

* Trets vue du ciel : Vue globale / Vue globale 2 / Vue des lotissements / Le centre ville vue du ciel
* Trets vue d'hélico

* Le castrum St Michel

* Les Remparts
* Les Portes
* Le Château
* L Église
* Les Couvents
* Les Rues du village
* Les Fontaines
* L'Hôtel de Ville & sa place
* Le Kiosque de la Gare
* La synagogue
* La gare de Trets


* L'Ermitage St Jean du Puy
*
Le château Grand Boise
* Mas de Cadenet
* Domaine Ferry Lacombe
* La Montagne Ste Victoire
* Peynier & Rousset

 


mesure d'audience

A la découverte de la gare de Trets et son histoire

C'est un des monuments phare de Trets, qui un siècle après sa construction a toujours autant de charme malgré son inactivité et la transformation du quartier : La gare SNCF de Trets, située place de la gare, sur la ligne de chemin de fer Gardanne / Carnoules, ligne qui a plus de 130ans.

C'est en 1875 que les premiers travaux de la section Gardanne/Trets sont démarrés et la ligne est ouverte le 15 octobre 1877, le même jour que la ligne Marseille-Gardanne-Aix. Le trace de la section Trets-Carnoules, approuvé le 17 novembre 1875, connaitra plusieurs modifications à cause du franchissement du col du Saint-Pilon. Les travaux sont néanmoins commencés en 1877 et la ligne ouverte dans son ensemble le 29 novembre 1880 permettant de remplacer le transport à diligence et voitures à chevaux. La ligne de chemin de fer Gardanne-Carnoules sera concédée a la compagnie Paris-Lyon-Méditerranée (PLM) en complément de la ligne Marseille, Gardanne, Aix-en-Provence. Au départ, parmi les trois tracés envisagés, ce sont les intérêts miniers qui ont prévalu, mais les agriculteurs trouveront alors dans cette ouverture une communication directe avec Marseille incitant au développement des échanges commerciaux.

Longue de 79 km, à voie unique, cette ligne Gardanne Carnoules dessert quinze gares. Elle relie la ligne Marseille-Gardanne-Aix-les Alpes, à la ligne Marseille-Toulon-Nice. En 1904, elle est raccordée par La Barque, Gréasque, Fuveau, Aubagne à la grande ligne du littoral. Pour les trains de voyageurs, la durée du trajet Gardanne-Carnoules est de deux heures environ, consommant alors pour fonctionner pas moins de 3 trois tonnes de charbon pour chaque voyage.

La gare de Trets sera construite à la fin du XIXème siècle, en même temps que la voie ferrée  et deviendra dès lors pendant soixante ans un des centres de la vie de notre village. La place et le quartier de la gare sont aménagés en 1902-1903 sur des terrains agricoles (prés).  Jusque vers 1930, la gare de Trets connait une grande activité.

 La ligne est en effet desservie chaque jour, par quatre trains de voyageurs, aller et retour. La traction est assurée par les locomotives a vapeur du dépôt de Carnoules. Chaque convoi est composé : du fourgon du chef de train pour le transport de la poste et des valeurs, de trois wagons de 3e classe, un wagon de 2e classe, un wagon de 1ère classe, et un fourgon pour les marchandises et messageries.

En 1913, 36 416 voyageurs (soit près de 100 par jour) prennent le train à Trets. Par la gare arrivent : le courrier, les messageries, la page des mineurs. Des cars assurent la correspondance pour Puyloubier et Pourrieres. Après la première guerre, en 1918, on utilisera le matériel allemand livré au titre des réparations de guerre. Outre l'activité voyageurs, chaque jour deux trains de marchandises (un dans chaque sens) circulent de Gardanne à Carnoules. Jusqu'en 1934, un train de lignite part de la gare de Trets.

La fin de son activité

Mais à partir des années 1930, la concurrence des transports routiers se fait sentir. En 1935, la desserte voyageurs est réduite à deux trains légers par jour avec la nationalisation. Les décrets de coordination rail-route, en 1939, mettent fin au service voyageurs. Une grande perte pour la vallée que tous regrettent aujourd'hui, alors que le trafic automobile a explosé. La gare de marchandises elle reste très active jusqu'en 1935. En 1940, un train mixte voyageurs-marchandises est rétabli entre Gardanne et Brignoles. La ligne, épargnée par les bombardements, permettra en 1944, la ligne Gardanne-Carnoules d'assurer pendant quelques semaines la liaison Marseille-Nice en attendant le rétablissement de la voie Marseille-Toulon Nice.

Apres la seconde guerre mondiale, l'essentiel du trafic marchandises est constitué par le transport de bauxite  à l'usine Pechiney de Gardanne (2 à 3 trains de 1 500 tonnes chaque jour ouvrable).  Apres 1968, les gisements de bauxite varois sont progressivement abandonnés et depuis1980 le transport de bauxite est assuré par camions. Aujourd'hui, la ligne est neutralisée mais régulièrement entretenue par la SNCF. Au début des années 1980, face à la concurrence routière et au déclin de l’activité minière, la ligne a progressivement été fermée à tout trafic. Aujourd’hui, seuls quelques kilomètres de ligne sont encore exploités au départ de Gardanne, permettant l’approvisionnement en charbon de la centrale thermique de Meyreuil.
A l'automne 1962, la gare retrouvera de l'animation le temps de quelques semaines avec le tournage d'un film peu connu et jamais diffusé en télévision malheureusement "Le voyage à Biarritz" avec pourtant de très grands acteurs à son casting : Fernandel en chef de gare, Michel Galabru comme employé SNCF et Arlety comme patronne du café de la gare.

Aujourd'hui
La ligne continue cependant à être maintenue en état de circulation car classée ligne stratégique à la demande des autorités militaires françaises pour les besoins de la défense nationale
pour préserver ainsi un itinéraire alternatif de Marseille vers les Alpes Maritimes, au cas où la ligne Marseille Toulon deviendrait impraticable. Une ligne aujourd'hui quasi abandonnée depuis des dizaines d'années et qui ne voit passer que quelques très rares convois par an; mais dont l'entretien coûte quand même plus de 200 000€ au Ministères des armées.  Plusieurs circulations exceptionnelles ont ainsi lieu parfois avec des trains de marchandises exceptionnelles comme des véhicules de l'armée ou pour des évènements : fête du train en 2002 et 2004 avec le passage de TER ou de trains touristiques comme le 24 septembre 2016 pour les 130ans de la ligne.

Un combat pour la ramener à la vie
En 1998 deux associations se créent « Un train entre Gardanne et le Var » et « Le train avenir du Centre Var » pour demander la réouverture de la ligne, mais sans aucun résultat jusqu'à maintenant si ce n'est des études . Elles ont organisé 5 fêtes du train avec certaines années le passage de TER dont deux arriveront en gare de Trets en juin 2004 (la dernière remonte à 2008). De très nombreuses études couteuses ont cependant eu lieu ces dernières années pour connaitre le cout d'une réouverture, le potentiel en nombre de voyageurs, l'incidence sur la diminution du trafic routier très chargé dans la vallée ou encore les travaux à réaliser pour permettre une réouverture. Des études qui ont alors toutes étaient favorables à un retour du train sur cette ligne, mais à condition d'y réaliser des aménagements et c'est là que le bas blesse puisque la ligne compte de très nombreux passages à niveaux : rien que 4 à Trets (55 au total sur la ligne) qu'il faut donc sécuriser. Il y a aussi des gares à construire ou rénover, à Trets on nous a ainsi évoqué ces dernières années la possible construction d'une nouvelle gare au pole multimodal zone Cassin si la ligne venait à réouvrir.

En 2010 on nous annonçait une possible ouverture de la ligne aux voyageurs pour l'année.... 2016 !!! 2016 passé rien n'a bougé d'un pouce , c'est même revenu au point mort malheureusement ! Le cout d'une réouverture de la ligne Trets Gardanne serait évaluer à 160 M€ et 610 M€ pour une réouverture totale . Les institutions ne sont pas contre une réouverture mais disent NON pour le moment, préférant consacrer les lignes budgétaires à d'autres lignes dont la réouverture de la ligne Aix-Rognac

Une gare figée dans le temps depuis 50ans
130 ans après sa construction, la gare de Trets est encore intacte et toujours aussi magnifique, même si ses couleurs se sont un peu effacées,  l'abris de voyageurs dans le sens pour se rendre à Carnoules (coté Nord) a lui disparu, son quai détruit, même chose pour le grand bâtiment qui servait de
hangar de chargement ou déchargement de marchandises mais aussi de composition ou de re composition des trains. Il a été démoli à la fin des années 1990 pour des raisons de sécurité car celui ci était en mauvais état. Le terrain transformé en grand parking en 2016. La gare elle n'a pas changé, même si la belle horloge extérieure a disparu. L'intérieur, interdit au public est lui totalement figé dans le temps, c'est très probablement le seul bâtiment de la commune qui est ainsi totalement identique à ce qu'il était 50ans en arrière, rien strictement rien n'a bougé.

En effet les couleurs des murs n'ont pas changé, le gros mobilier est toujours à sa place avec de grandes armoires, étagères, garnies de centaines de documents ou cahiers techniques datant des années 70, de vieux paquets de feuilles jaunies par le temps, au mur on trouve même une affiche informant d'accidents de train en 1973. On y trouve aussi deux appareils servant à la gestion des trains à l'époque mais rien de valeur ou d'important. Le lieu a toujours autant de charme et c'est assez stupéfiant et heureux de voir qu'il n'a pas changé en tant de temps. Outre son hall d'attente coté parking, on retrouve à l'intérieur deux grands bureaux dont l'un qui servait aussi pour prendre les tickets, un couloir d'accès au quai, une mini pièce avec étagères mais aussi deux pièces pour le matériel. A l'étage le logement était habité jusqu'en 2017.

La gare reverra t'elle passer des trains un jour ? On le souhaite vivement....

Sources :  Livre REGARDS SUR TRETS : Les amis du village

Photographies : N.D.,  Guy Van Oost, Cartes postales ou photos d'époque, Photos DR , d'internautes tretsois
 

Dans le passé


L'ancienne horloge et tableau aujourd'hui disparus


Aujourd'hui disparu, remplacé par un parking, ce bâtiment servait de hangar de chargement ou déchargement de marchandises mais aussi de composition ou de re composition des trains. Il a été démoli à la fin des années 1990 pour des raisons de sécurité car celui ci était en mauvais état.

 

LA LIGNE GARDANNE CARNOULES

 

 
COMPARATIF : AVANT / AUJOURD'HUI

 

 

 

1962, FERNANDEL, GALABRU, ARLETTY en tournage pour LE FILM "LE VOYAGE A BIARRITZ"
(Plus d'infos, photos, vidéos ici)

 

AUJOURD'HUI

 

 

LES 4 SAISONS A LA GARE

Printemps Eté

Automne

Hiver

 

2018, LA GARE FIGEE DANS LE TEMPS, 50ans après sa fermeture

Hall d'entrée


Bureau

 

 


Autre bureau

Documents des années 60, que l'on trouve 50ans après dans la gare

 

Affiche encore placardée dans la gare et Document technique des années 60

Cahier technique encore présent dans la gare

 

PRESSE Des années 80

 

Des retours évènementiels du train en gare de Trets dans les années 2000
2002 et 2004 le TER en gare de Trets pour la fête du train

 

Passage d'un train touristique en 2016

 
24 Septembre 2016 dernier passage d'un train touristique

 

SOMMAIRE

Plan de la cité médiévale

Fête du Train 2004

Fête du Train 2003

Fête du Train 2002