Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Et le moyen age : Quoi de neuf à TRETS ?
DU 25 MAI AU 30 JUIN 2018
TRETS ETE 2018 Tout le programme
Juin Juillet Aout 2018
FETE DE LA MUSIQUE
Jeudi 21 juin 2018
10e Gala de Muaythai
Samedi 23 Juin
Fête de la St JEAN
Samedi 23 et dimanche 24 juin 2018
Vide grenier 2018
samedi 30 juinb
Gala ATELIER DANSE
Samedi 30 juin
3e Festival Nocturne Ste Victoire
1er, 3 et 8 Juillet 2018
FETE DE LA ST ELOI
Du 11 au 15 Juillet 2018
5ème Course de caisse à savon
Vendredi 13 Juillet 2018
Fête de ROUSSET 2018
Samedi 26 au Mercredi 29 Aout 2018
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Association


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités


Après une pause de deux mois, le conseil municipal est de retour dans l'agenda, le jour de la fête de la musique, le jeudi 21 juin 2018 à 18h salle des colombes, pour le 36e de la mandature.
Au menu un ordre du jour assez riche, 14 points, rien de polémiques, le sujet principal portera enfin sur l'attribution des subventions aux associations. Pas sur qu'il y ait foule par contre vu qu'en face il y a le second match de l'équipe de France à la télé.

* Attribution de subventions aux associations ;

ADMNISTRATIF
* Fixation du nombre de représentants titulaires du personnel de la collectivité auprès du comité technique ;
* Modification du tableau des effectifs : création d’emploi ;
* Modalités de la convention d’instruction des autorisations droit des sols avec le service instructeur du territoire du Pays d’Aix et autorisation de signature donnée à M. le Maire ;

URBANISME ET PATRIMOINE
* Acquisition des parcelles AH 423 et AH 426 sises av Marius Joly ;
* Adhésion à la Fondation du patrimoine pour l’année 2018 ;
* Demandes de subventions auprès du Conseil Départemental des Bouches du Rhône : Réhabilitation des monuments aux morts dans le cadre de la commémoration du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918 ; * Programmation d’expositions rendant hommage aux hommes et aux femmes qui vécurent la Grande Guerre ;
* Attribution d’une subvention façade pour le bâtiment situé parcelle AB635 ;

FINANCES
* Affectation du résultat budget eau (annule et remplace la délibération 12/2018) ;
* Affectation du résultat budget assainissement (annule et remplace la délibération 12/01/2018)
* Affectation du résultat budget principal (annule et remplace la délibération 13/2018) ;
* Décision modificative N°1-2018 - budget de la Commune ;

EDUCATION
* Adoption des règlements de fonctionnement des accueils de loisirs extrascolaires, des accueils périscolaires, études et de restauration scolaire ;
* Fixation du montant de la participation des familles au sejour été 2018 organisé par l’Espace Jeunes ;

LES QUESTIONS DE L'OPPOSITION
Une seule question sera posée dans ce conseil, par S. FAYOLLE , sur la fête de la musique historiquement pauvre qui se déroulera le même soir
"Lors du conseil municipal du 21/06/18, ma question portera sur la fête de la musique
Pourquoi avez-vous appauvri cette année, la programmation de cet évènement musical national?
Pourquoi n’avez-vous pas offert la possibilité à de nouveaux artistes locaux de se produire ? n’existe-t-il pas de jeunes talents tretsois à promouvoir ?
En début de mandat, vous avez SUPPRIME l’école de musique de la ville, ne serait-il pas temps d’y remédier afin d’entreprendre un travail collaboratif pour offrir une soirée musicale diversifiée répondant aux attentes de vos citoyens."








Comme tous les ans et durant tout un week end, le FOYER RURAL de Trets était en fête en proposant 3 jours de spectacles gratuits ces vendredi 8, samedi 9 et dimanche 10 juin 2018 afin de proposer ses traditionnels spectacles de fin d'année alliant Théatre et Musique avec les performances de ses élèves.
Un travail qu'ils préparent depuis le début de l'année avec attention et passion pour ces musiciens et comédiens de tous âges.

Vendredi 8 juin ce sont les enfants qui ont ouvert le Week end en jouant la pièce« Quand les enfants s’en mêlent…boum » devant 120 personnes environ au casino cinéma. Puis comme chaque fois, le samedi après midi était dédié à la musique avec les élèves des cours de piano. Le récital piano joué par des dizaines d'élèves a réuni une quarantaine de personnes. Place ensuite au théatre devant 90 personnes avec les adultes ont ouvert avec « 100 % de réussite » , avant que les ados n'enchainent sur « L’innocente » et que les adultes concluent sur « Le bon, la brute, le président » . Une journée qui a réuni environ 350 spectateurs en cumulé.

Enfin dimanche, toujours Salle des Colombes après un Récital Guitare en début d'après midi les ados ont rejoué la célèbre pièce « Knock » , puis les Adultes ont terminé avec « Tailleur pour dames » . Le Week end s'est conclu par un concert des chorales enfants et adultes dirigé par la nouvelle chef de chœur de l'association. A ce sujet la chorale du foyer rural recherche des choristes aussi bien enfants, qu'adultes. Si vous êtes interressés contacter le 06 95 63 41 53. Un beau Week end de spectacles qui fut bien suivi.
















Comme tous les ans, l'association tretsoise, LE PARADISIER ROUGE proposera un double week end de spectacles théâtrales en présentant de nombreuses pièces interprétées par ses comédiens. Rendez vous ainsi Samedi 26 mai 2018 dès 18h00 Salle Cinéma puis Vendredi 15 juin à 20h00 pour 2 pièces jouées par des enfants.








Pour conclure la saison 2017 2018, le FOYER RURAL organise comme tous les ans ces vendredi 8, samedi 9 et samedi 10 juin 2018 un grand week end Théatre Musique avec les performances de ses élèves

Vendredi 08 juin Salle Cinéma Casino
20h30 Théâtre enfants : « Quand les enfants s’en mêlent…boum »

Samedi 09 juin Salle des Colombes
15h00 récital piano
17h30 Théâtre Adultes « 100 % de réussite »
18h00 Théâtre ados « L’innocente »
20h00 Théâtre Adultes « Le bon, la brute, le président »

Dimanche 10 juin Salle des Colombes
14h Récital Guitare
15h Théâtre Ados « Knock »
16H30 Théâtre Adultes « Tailleur pour dames »
19h Chorales enfants et adultes

APERITIF DE CLOTURE

Pour les contacter : frtrets@gmail.com
Tél théâtre Renée : 06 18 37 88 02
Tél secrétariat jackie : 06 38 02 63 05







Evènement ce vendredi 8 juin 2018 puisque, la coopérative de TRETS Les Aromates de Provence , ex Copamivar célébrait en grande pompe ses 30 années d’existence, ainsi que la reconnaissance de l’IGP THYM DE PROVENCE, obtenu en février 2018. A cette occasion un grand rassemblement était organisé à 12h30 sur place, réunissant 80 personnes environ dont les producteurs, membres du conseil d’administration des Aromates de Provence, et des acteurs de la filière, mais également JC Feraud maire de Trets, son 1er adjoint, ou encore C BURLES maire de Peynier et Conseiller régional à l'agriculture ou encore Bénédicte Martin, Présidente de la Commission Agricole du Conseil Régional et marraine de l’IGP . Une coopérative qui a régulièrement les honneurs de la télévision et de la presse grace à son savoir faire et qualité de ses produits et qui émerveille nos paysages avec les iris au mois de mai.


Parmi les nombreux discours successifs qui auront lieu durant près d'une heure, celui du président Luc Justamon (photo ci contre), ou encore l'historique de la coopérative sera ainsi présenté puisqu'il y a 30ans rien n'existait dans cette filière expliquera André Doudon, un de ses créateurs. Tous les salariés seront aussi mis à l'honneur, notamment ceux qui partent à la retraite cette année. Aujourd'hui les aromates de Provence est la coopérative unique du Sud de la France.

JC Feraud , maire de Trets, soulignera que grace à eux et leurs produits Trets vit à travers la Provence et même la France, et que l'agriculture restera toujours privilégiée à Trets, mettant aussi en avant le travail et courage d'André Doudon dans cette activité "tu as été le pilier dans cette agriculture"

30 années d’existence et une IGP (Indication Géographique Protégée) THYM DE PROVENCE
UNE COOPERATIVE DYNAMIQUE : DES PRODUCTEURS ENGAGÉS

30 ans de savoir-faire: Les producteurs sont de vrais spécialistes de la culture du thym, du romarin, de la sarriette, et de l'origan, Les échanges et la transmission de ce savoir-faire sont très important au sein de la coopérative, mais également pour la préservation de produits typique de la région.

Les Aromates de Provence, coopérative agricole produisant des plantes aromatiques, réunit une quarantaine d’adhérents situés en région Provence Alpes Côte d’Azur et en Drôme Provençale. Le site de transformation se situe à TRETS. Quatre plantes aromatiques traditionnelles du terroir provençal sont produites et transformées à la coopérative : l’origan, la sarriette le romarin et bien sûr l’IGP thym de Provence.

Une partie de la production est séchée et mondée pour ne conserver que les feuilles qui seront ensuite triées à l’entrepôt afin d’être libérées des matières étrangères et des poussières. Le reste de la production est commercialisé sous forme de branches fraiches ou sèches, parfois confectionnées en bouquets. Plusieurs mélanges de plantes sont réalisés selon des recettes répondant aux besoins spécifiques de nos clients.
Les producteurs sont également engagés dans des productions labélisés comme le mélange Herbes de Provence Label Rouge suivi par un cahier des charges précis qui assure sa qualité. Ce produit se dénote sur le marché par une couleur bien verte et une teneur en huiles essentielles garantie supérieure à 2% après débactérisation : Arômes et saveurs garanties dans vos assiettes !
Une production en agriculture biologique est aussi disponible, et en constante évolution.



IGP (Indication Géographique Protégée) THYM DE PROVENCE :
Après la phase des discours, les producteurs célèbreront l'obtention en février dernier du label IGP : Indication Géographique Protégée, une véritable reconnaissance du travail mené depuis de très nombreuses années, qui bénéficiait déjà du Label Rouge pour ses Herbes de Provence.
Bénédicte Martin, Présidente de la Commission Agricole du Conseil Régional désignée par les producteurs marraine de l’IGP , bénira alors des paquets de thym commercialisés , avec des herbes. Elle se dira honorée d'avoir été choisie comme marraine, puisque c'est elle qui leur a annoncé la bonne nouvelle en février dernier, souhait alors une longue vie au thym de Provence.

Le « thym de Provence » IGP est un thym riche en polyphénols, aux arômes puissants caractéristiques de la garrigue provençale. Cultivé en plein champ ou cueilli dans les collines provençales, il est le fleuron des plantes aromatiques de Provence.
La qualité spécifique et recherchée du « thym de Provence » est encadrée par des règles de production rigoureuse. Il ne pousse que dans l’aire géographique délimitée dans le cahier des charges : la Provence. Il a besoin de ce terroir et de ce climat qui lui offrent les conditions vitales à son développement : des hivers doux, et des étés chauds et secs qui stimulent sa production d’huile essentielle à carvacrol. Il est récolté et séché, puis trié et préparé en Provence, dans les conditions strictes lui permettant d’exalter tout son parfum.

Indispensable élément de la cuisine Provençale, le thym IGP de PROVENCE dispose des nombreuses vertus, on le trouve principalement en feuilles ou en bouquets secs qui exhalent ses arômes.

OÙ LE TROUVER : Le thym de Provence, cher à Pagnol, est cultivé par les producteurs des Aromates de Provence selon le cahier des charges défini. Ce thym IGP est en vente sur le site internet : https://www.lesaromatesdeprovence.fr


Un apéritif, puis déjeuner clotureront ces belles festivités.


Les Aromates de Provence - 926 Chemin des Vertus - CD 12 - 13 530 TRETS
Tél : 04 42 61 52 38
CONTACT : c.blanc@lesaromatesdeprovence.net




REPORTAGE FRANCE 3 Mars 2018

















Le théatre était comme chaque année à l'honneur au casino-cinéma de Trets Samedi 26 mai 2018 dès 18h00. Ce soir là comme tous les ans, l'association tretsoise et ses adhérents, avec sa Section adultes présentait une soirée spéciale en guide de spectacle de fin d’année. Pas moins de quatre pièces ont ainsi été jouées par une vingtaine de comédiens.

Dirigés par Angèle Amaru et Christine Couderc et évoluant dans de beaux décors conçus par l'équipe de l'association, mais aussi de beaux costumes ils ont ainsi présentés "Les Trois Mousquetaires"
Extrait d’Alexandre Dumas; "Bisou-Bisou" une parodie de théatre de boulevard de Pierre Sauvil, "Resto Duos"
comédie de Jean-Yves Chatelain, et enfin pour terminer "Le Pitalugue", petit extrait des perles de Marcel Pagnol. Environ 80 personnes sont venues applaudir les artistes.













Voici l'article dans sa version INTEGRALE, paru dans LA PROVENCE du samedi 26 mai 2018, sur le 5e sentier vigneron gourmand organisé les samedi 19 et dimanche 20 mai 2018 par la confrérie St Eloi et la Cave Lou Bassaquet

=> REPORTAGE COMPLET A VOIR ICI


Coup de tonnerre sur le sentier vigneron gourmand

"Bachi-bouzouk, Mille millions de mille sabords ou encore Tonnerre de Trets" se serait sans doute écrié le capitaine Haddock à l'arrivée de l'épisode orageux aussi soudain qu'éphémère dans la durée, au deuxième jour du sentier vigneron gourmand sur le coup des 17h30. Un phénomène isolé qui a semé le chaos, gâchant une fête qui a été très belle sur la longueur.

Rendez-vous était fixé ce samedi 19 mai dès 10h et jusqu'à 12h30 devant le cellier Lou Bassaquet pour 291 adultes et 16 enfants à l’occasion d’un événement dont la réputation dépasse aujourd’hui, largement les frontières de la commune. La grande nouveauté cette année c'est que l'événement compte tenu de son succès grandissant, a été reconduit le lendemain avec 273 adultes et 30 enfants. Le plus jeune des participants n'avait que 6 mois, la plus âgée 87 ans !

Des groupes d’environ 60 personnes se sont élancés chaque demi-heure, équipés pour la marche et portant le saint Graal autour du cou, sur lequel on pouvait lire : « Salon de la gastronomie Trets 2018 ». Oups ! Boulette ! A Trets, dirons-nous, on a toujours un temps d'avance. Mais là, nous sommes bien sur la 5ème édition du sentier vigneron gourmand organisée cette année par la Confrérie Saint-Eloi en partenariat avec la cave, aidée de nombreux sponsors. Il y est question d’une randonnée originale et gourmande au cœur de la campagne tretsoise, ses vignobles et ses massifs, où l'ambiance festive et conviviale est assurée. Cette année il était conseillé de venir chapeautés, beaucoup s'y sont plié et ont affiché des couvre chefs particulièrement originaux !

De petits sacs étaient offerts par les partenaires, contenant informations sur le déroulé de la journée, quizz permettant de remporter des lots et autres gadgets. Les groupes de marcheurs offrant leurs plus beaux sourires à Mireille la photographe immortalisant le départ, ils s'élancèrent sur les chemins, accompagnés par un guide vigneron de métier distillant tout au long du parcours, moultes informations. L'humoriste Eric Fanino tout en faisant le pitre, motivait les troupes, la journée se présentait sous les meilleurs auspices. La colonne s’étirait sur une centaine de mètres découvre au fil de sa progression des paysages éblouissants, et inédits encore cette année sur les terres du château Ferry Lacombe ; une bonne ambiance s’installant entre convives qui ne se connaissent pas. La première étape, l’apéritif est annoncé, le rythme s’accélère, la chaleur et le vent ont desséché les gosiers.

Tout est réglé comme du papier à musique. Le traiteur le romarin vert propose des mets rafraichissants et savoureux tout au long du parcours balisé et préparé avec soin. L’escapade est fractionnée en plusieurs étapes stimulant les sens gustatifs, olfactifs et visuels des randonneurs. Sur chaque stand l'accueil par les bénévoles est chaleureux, le cadre est bucolique. Les convives rient beaucoup, dansent et accompagnent d' applaudissements nourris la prestation de jeunes chanteurs tretsois. Les organisateurs font le tour des stands en quad, pour voir si tout s’y passe bien. Les adultes sont chouchoutés, les enfants choyés. "Excellente organisation, bonne qualité des produits proposés, que demander de mieux ?" confie "Bébé" venue en famille. Cela se confirme au moment du plat dégusté sous la tente, chez Yvan propriétaire terrien, près de la vendangeuse qui vient d' être présentée. On comprend désormais pourquoi cette manifestation ne cesse de refuser du monde.

Certains mettront un point d’honneur à prendre le plus beau cliché, pour le concours photographique. Après 14 km, retour au point de départ, pour la dégustation d’un café gourmand associé à un blanc pétillant fort apprécié. Eric Fanino, pousse la chansonnette, fait quelques pas de danse avec les randonneurs encore pleins de ressources. Il est possible de visiter la cave. Le week-end s’achève, les cœurs sont remplis de bonheur, et de félicité.


Pour autant si sur l'ensemble de la manifestation il n'y avait rien à redire, les deux derniers groupes du dimanche s'en souviendront plus que les autres puisqu'ils ont du braver les éléments. Une mini tornade de pluie, grêle et vent mêlés, a enveloppé participants et bénévoles. Des grêlons gros comme des noisettes se sont abattus soudainement tapissant le sol par endroit, un barnum visant en premier lieu à protéger les convives du soleil s'est arraché, l'eau a envahi certains des chemins empruntés par les convives, les rendant impraticables, ceux qui étaient encore au fromage voyant l'eau monter se sont réfugiés en hauteur sur des bottes de paille.
Un événement parfaitement géré par les organisateurs et bénévoles, évacuant les participants par 4x4 dans les meilleures conditions et les plaçant rapidement en sécurité. Si les marcheurs naufragés sont arrivés détrempés à la cave où ils ont pris un café et un dessert des plus réconfortant, ils n'ont pas perdu leurs sourires, ne se rendant pas compte que certains des vignerons les ayant accueilli généreusement sur leur domaine quelques minutes plus tôt avaient les visages fermés voire larmoyants craignant pour la future récolte qui à priori a particulièrement souffert de cet épisode.

I LO. LA PROVENCE 26 Mai 2018, Photo I LO.







Créé en 2014 le Sentier Vigneron Gourmand est devenu un rendez vous désormais incontournable du printemps tretsois. Pour la 5e année consécutive le mois de mai sera ainsi de nouveau marquée par une grande journée au coeur des vignobles tretsois. Face au succès grandissant de la manifestation, les organisateurs que sont la Confrérie St Eloi et le Cellier Lou Bassaquet ont décidé de dédoubler la manifestation sur deux jours les SAMEDI 19 ET DIMANCHE 20 MAI 2018.

Savant mélange de gastronomie et d’oenologie, cette randonnée originale longue d'une quinzaine de kilomètres, vous permettra de découvrir le village de Trets tout en arpentant les coteaux vinicoles dans la campagne tretsoise en découvrant des endroits magnifiques, des paysages éblouissants , souvent inédits dans une ambiance très conviviale, tout en dégustant vins et déjeuner.


Au départ du Cellier Bassaquet, (prévu toutes les heures dès 10h) il sera remis aux participants le nécessaire pour la dégustation, et suivront ensuite à leur rythme le parcours balisé à travers les différentes escales qui vous invitent à la découverte de saveurs culinaires et vinicoles. Les promeneurs iront alors à travers champs, traverseront de sublimes vignobles et autres cultures avec de très belles vues sur : La Sainte Victoire, Le Mont Aurélien, et bien sûr le village et sa coopérative viticole. A l’apéritif, le Château Ferry Lacombe a souhaité cette année s'associer à l'évènement. C'est donc la première fois qu'un producteur indépendant rejoint les professionnels de la coopérative dans la mise en place de ce Sentier Vigneron Gourmand. Aussi, lors de cette première escale, vous découvrirez un cru rosé et un blanc du Château Ferry Lacombe.

Ensuite, de l'entrée au dessert, en passant par le plat, le « trou provençal » et le fromage, les vignerons du Cellier Lou Bassaquet de Trets (dont l’un d’entre eux accompagne chaque groupe) vous font découvrir leur production. Les vins proposés à la dégustation, lors de chacune des étapes, sont minutieusement choisis afin d’accompagner parfaitement les mets élaborés par notre traiteur partenaire, le Romarin Vert. Le parcours devrait être identique à l'an passé.

Grande nouveauté la création d'un thème cette année "tous chapeauté" ! Les participants sont ainsi invités à suivre ce Sentier Vigneron Gourmand 2018 avec... un chapeau rigolo! Les organisateurs comptent ainsi sur votre originalité !


Plusieurs animations seront proposées :
•L'animation sera assurée par "Les Patinkoufins"
•Votre vigneron accompagnateur vous présentera les outils agricoles
•Notre jeu : "Je" Quizze et "Jeu" Gagne... une Wonderbox
•Le concours de la "Photo la plus originale" organisé et arbitré par le Crédit Agricole de Trets. L'auteur de la photo sélectionnée remportera une caméra HD Sport type Go Pro.
•Visite de la Cave au Cellier Lou Bassaquet.



REGLEMENT :
♦ Les départs se feront au Cellier Lou Bassaquet de 10h à 12h30.
♦ Les départs se font toutes les 30 minutes par groupes de 50 marcheurs. Le nombre de participants étant de 370 personnes, les inscriptions seront prises en compte par ordre d'arrivée des bulletins de réservation et la priorité des horaires sera faite également dans cet ordre.

♦ Seules les réservations accompagnées du règlement sont acceptées.
♦ Pour participer en groupe, veuillez vous inscrire ensemble dans la même tranche horaire.
♦ Ne peuvent participer au Sentier Vigneron Gourmand que les personnes avec inscription préliminaire.
♦ Nous informons tous les participants que la manifestation aura lieu par tout temps. Si pour des raisons personnelles vous ne pouviez pas participer au Sentier Vigneron Gourmand, les droits de participation restent acquis à l'organisateur.
♦ Les mineurs doivent être accompagnés de leurs parents.
♦ Prévoir des chaussures de marche et des vêtements adaptés aux conditions météorologiques.
♦ Les animaux ne sont pas acceptés.
♦ Le parcours n'est pas adapté aux fauteuils roulants et aux poussettes. Il ne pourra se faire qu'à pieds.
♦ L'organisateur décline toute responsabilité en cas d'accident, d'incident médical, de vol ou de perte durant le Sentier Vigneron Gourmand.

=> TARIFS 30€ POUR LES ADULTES ET 18€ POUR LES ENFANTS DE - DE 12ANS

REGLEMENT COMPLET & BULLETIN D'INSCRIPTION A TELECHARGER ICI


INSCRIPTIONS LES MERCREDI ET SAMEDI DE 9H A MIDI, DES LE MERCREDI 14 MARS 2018 AU CELLIER LOU BASSAQUET au 06.85.48.13.73

La confrérie remercie ses sponsors : le domaine Ferry Lacombes, AILLEURS VOYAGES, le Crédit Agricole, Carrefour Market, la Cave Lou Bassaquet, Cathay Pacific, Msc Croisières, le département, la région, la ville de Trets, Selectour.


=> REPORTAGE sur la 1ère édition DECOUVRIR EN LIGNE ICI
=> REPORTAGE sur la 2ème édition DECOUVRIR EN LIGNE ICI
=> REPORTAGE sur la 3ème édition DECOUVRIR EN LIGNE ICI
=> REPORTAGE sur la 4ème édition DECOUVRIR EN LIGNE ICI



LE POINT SUR LES PLACES DISPONIBLES
Le succès se confirme pour le sentier vigneron. La confrérie annonce en effet qu'il y avait cette année encore foule lors du premier jour des inscriptions ce mercredi 14 mars en matinée , avec dès 8h30 beaucoup de monde à attendre l'ouverture qui était fixée à 9h.
Au final plusieurs centaines ont déjà été vendues en cette matinée, il ne reste déjà plus beaucoup de place pour le samedi qui est quasi complet et pour le dimanche il n'en reste que la moitié, soit environ 200 places disponibles.

Dans les détails il reste niveau créneaux :
- Samedi 19 : 11h30 : 1 place, 12h00 : 3 places, 12h30 : 27 places
- Dimanche 20 : 10h00 : 46 places, 10h30 : 9 places, 11h00 : 15 places, 11h30 : 6 places, 12h00 : 50 places, 12h30 : 43 places.

LE POINT SUR LES PLACES DISPONIBLES CE MARDI 20 MARS
Voici les places restantes :

Samedi 19 : 1 place 11h30 et 8 places à 12h30
Dimanche 20 : 14 places à 10h00, 2 places à 10h30, 5 places à 11h00, 33 places à 12h00 et 43 places à 12h30.


LE POINT SUR LES PLACES DISPONIBLES CE 13 AVRIL
Il reste encore une trentaine de places pour le 5e Sentier vigneron gourmand organisé par la Confrérie St Eloi les 19 et 20 mai 2018. Désormais les inscriptions ne se font QUE par téléphone au 06 85 48 13 73
Les places disponibles sont les suivantes :
samedi : 7 places à 10h00
dimanche : 30 places à 12h30


DESOLE LES 600 PLACES ONT DESORMAIS ETE VENDUES DEPUIS LE 20 AVRIL 2018







Plutôt qu'un compte-rendu banal sur notre magnifique voyage en Irlande du 26 au 30 avril dernier, nous proposons l'interview réalisé par un journal spécialisé du rugby (Rugbynistère) auprès d'un de nos éducateurs, tout est résumé parfaitement.
Merci encore à tous ceux qui nous ont soutenus pour accomplir ce voyage: parents, bénévoles, sponsors, collectivités, et bien sûr tous les donateurs particuliers qui ont abondé la cagnotte.

1/ Tout d'abord, quel est ton rôle exactement au sein de l'Alpha Provence Rugby ? Educateur auprès des M10 ?
Les cinq adultes participants au voyage étaient tous des éducateurs bénévoles de l’équipe des M10 d’Alpha Provence Rugby. Nous sommes une petite école de rugby assez jeune, qui en train de se structurer, et l’équipe des M10 est en quelque sorte notre « équipe première » puisque à partir des M12 nous sommes jumelés avec le club voisin de Saint-Maximin dans le Var.

2/ Pourquoi avoir choisi le Connemara et ce club d'Oughterard ? Vous avez des liens avec eux ?
Un des éducateurs du club a vécu dans ce coin d’Irlande il y a une vingtaine d’années et y retourne régulièrement. Lors d’un voyage récent, en voyant des gamins s’entraîner au rugby, il s’est rapproché des éducateurs et ce projet de rencontre est né autour d’une pinte au pub du village.


3/ Passons aux choses sérieuses : raconte-nous ce tournoi ? Combien d'équipes, quels ont été vos résultats, etc :
Le tournoi initialement prévu a été modifié suite au décès du papa du dirigeant irlandais avec qui nous étions en contact et qui avait tout organisé pour nous. C’est une personne importante dans le club et les obsèques qui ont eu lieu le week-end où nous étions sur place ont quelque peu modifié le programme initial.

Nous avons d’ailleurs vécu un moment de grande émotion quand le cortège funéraire a traversé le village à pied et que nous l’avons croisé. Nos petits gars se tenaient debout, tous alignés dans leur survêtement du club, très respectueux et silencieux au passage du cortège funéraire. Ce respect a d’ailleurs été noté et très apprécié par les irlandais.

En terme de jeu, nous avons rencontré deux équipes du club local, les U11 et les U10. Nous avons fait un entraînement commun le lendemain de notre arrivée et un match plus officiel le samedi.
Les rencontres ont été accrochées, mais les score sont vraiment anecdotiques. Nous étions venus bien sûr pour jouer au ballon, mais surtout pour tisser des relations humaines et travailler sur l’esprit d’équipe et le sentiment d’appartenance à un club.
Les gamins se sont quittés en échangeant des cadeaux, et nous espérons recevoir les petits irlandais l’année prochaine en Provence.


4/ Vous n'avez pas fait que du rugby j'imagine : raconte-nous un peu les activités que vous avez pu faire !
Oughterard est un spot de pêche à la truite très connu en Irlande. Nous avons nous-même taquiné le poisson pendant une demi-journée. A part une victime malencontreuse, nous avons relâché toutes nos prises…
Nous avons également pu assister à un match de football gaélique, sport hybride entre rugby, football et handball, qui constitue avec le hurling, les sports phares dans ce pays. Étonnamment, le rugby n’arrive qu’en quatrième position des sports les plus pratiqués en Irlande après les deux sports gaéliques et le football…
Enfin, nous avons profité d’une journée dans le Connemara, ses fameux lacs et ses plages idylliques (et méconnues) où nous avons même pu nous adonner au beach rugby.


5/ Une anecdote sympa sur votre voyage en Irlande ?
Pas vraiment d’anecdote marquante dont je me souvienne, si ce n’est que nous n’avons pas eu une seule goutte de pluie durant nos cinq jours sur place, hormis une averse rapide la veille de notre départ !
Les irlandais nous avaient prévenu sur le ton de la plaisanterie : « Le match sera maintenu même s’il fait beau… » et nous étions préparé aux conditions météo habituelles dans ce coin. Les gamins étaient équipés de tenues complètes de pluie, k-way, pantalon de pluie, bonnet… Au final, ce fut un soleil provençal qui nous accompagna durant tout le séjour !

Au-delà de l’anecdote, je voudrais revenir sur ce qui a été le plus marquant pour nous : c’est la satisfaction d’avoir mené collectivement ce projet, éducateurs, parents et enfants réunis.
Nous tenions à voyager avec le maximum de gamins et à ce que le prix ne soit pas un obstacle pour certaines familles.
Nous avons donc demandé une participation modique aux familles et nous sommes allés chercher le reste de la somme en multipliant les manifestations. Chacun à son niveau, en fonction de ses compétences et de ses disponibilités a ainsi apporté sa contribution et ce fut une grande victoire collective que d’arriver à obtenir tous ensemble, sans aucune subvention extérieure, un budget assez conséquent (autour de 10 000€).

C’est, je pense, notre plus grande satisfaction, d’avoir réussi collectivement, en fonctionnant comme une équipe, à atteindre un objectif que certains trouvait irréalisable lorsque l’idée a germée. Nous avons appliqué ce que nous essayons d’inculquer aux gamins tous les samedis sur le bord du terrain, à savoir du courage, de la solidarité et le sens du collectif au service de quelque chose de plus grand que la simple satisfaction individuelle.

Nos gamins ont joué leur premier match international, mais au-delà de ça je pense que ce projet de voyage les a fait grandir humainement, et que ce sont des moments comme ça que permet la pratique d’un sport quel qu’il soit.

Photos , texte : ALPHA






Triste nouvelle puisque l'on a appris cette semaine le décès d'un des anciens élus de TRETS : ROLLAND DOLLA.
Entré au conseil municipal en 1995, en tant qu'élu d'opposition sur la liste de Pascal Nataly (qui est par la suite devenu président des anciens combattants tretsois) apparentée de gauche sous la mandature de Loic Fauchon / Roger Tassy de 95 à 2001, il rejoindra l'équipe de Roger Tassy en 2001 où il sera conseiller municipal en charge de EDF , GDF , PTT , Eclairage public , Parc roulant. En 2008 il s'était de nouveau engagé dans la campagne perdue de Roger Tassy, décrochant alors de la vie politique puisqu'il ne s'y était pas remis en 2014.

Il était également très investi dans l'association LES AMIS DU VILLAGE où il a été trésorier pendant plus de vingt ans, depuis la moitié des années 90. Association qui a tant fait pour le passé tretsois, dissoute l'an passé, dans laquelle il effectuait notamment le rôle de projectionniste, se chargeait des diaporamas lors des après midi "Memori e raconte". Il ne montait pas souvent sur scène, préférant être derrière l'objectif de sa caméra par exemple à capter certains moments de la vie communale. En 2013, il était cependant venu raconter une histoire sur le melon provençal, avec son ami Guy Van Oost (à revoir en vidéo ci dessous). Avant la dissolution de l'association l'an dernier il avait exprimé son désir de ne pas rempiler à ce poste de trésorier par soucis de santé.

Né le 2 janvier 1931, il est décédé à l'âge de 87ans et laisse derrière lui deux fils et une fille, mais aussi de nombreux petits enfants. Il avait exercé durant sa carrière le poste de responsable chez EDF.
On se souviendra notamment qu'il avait connu la vie à Trets pendant la seconde guerre mondiale, livrant alors un récit détaillé dans le livre REGARDS SUR TRETS des bombardements de 1944 sur la commune.


Ses obsèques auront lieu ce vendredi 11 mai 2018 à 10 heures 30, à l'Église Notre Dame de Nazareth à Trets, suivis de l'inhumation au cimetière de Trets.

Photo DR


L'hommage de son ami Guy Van Oost

Son ami Guy Van Oost, ancien adjoint à la culture et président des amis du village, lui a rendu hommage ce vendredi matin lors de ses obsèques, voici son texte :

"Cher Roland, cher Ami,
Alors voilà, tu pars ?
C’est vrai que tu aimais çà, partir ! Toujours prêt à prendre ta voiture, l’avion ou encore le bateau pour une belle croisière avec Jeanine.
Et tu étais aussi, toujours volontaire pour les petites missions des Amis du Village à Pourrières, à Gréasque ou ailleurs.
Mais cette fois, cher Roland, c’est pour le dernier voyage, celui dont on ne revient pas.
Et nous sommes réunis pour te dire adieu.

Au-delà de notre vieille et fidèle amitié personnelle, c’est au nom de tous ceux qui ont fait les Amis du Village pendant 26 ans que je voudrais évoquer quelques souvenirs de « notre Roland » comme le dit Elyane :
D’abord tu as été un membre très actif, de notre Association depuis sa création jusqu’à sa récente dissolution. Tu en as été le trésorier historique. Fonction que tu as su assurer avec une réelle efficacité et une grande rigueur. Je te revois, à la fin des réunions, sortant ton agenda et disant : « prochaine réunion, quand ? ».

Tu étais heureux dans cette Association parce que nous oeuvrions sur l’histoire, le patrimoine et les traditions de notre village : tout ce que tu aimais.
Tu y étais bien parce que tu pouvais parler de la mine de Trets, là où tu avais grandi, vu la cheminée abattue et où par un jour de guerre et de bombardement aidé Ahmed à chercher sa casquette !
C’était pour toi un bonheur de prêter tes richesses : photos d’époque, outils et même du lignite, pour préparer une exposition.

Tu étais bien avec les Amis du Village parce que tu y évoquais l’école de garçons fréquentée avec Albert : tu pouvais sortir des souvenirs sans fin du puits de ta mémoire.
C’est avec émotion que je revois ta fierté lors des expositions sur les 70 ans de l’école Edmond Brun et sur l’histoire des écoles de Trets.
Mais, toujours aux avant postes lors des préparatifs tu préférais, au moment des inaugurations, rester derrière ta caméra, ou derrière ton ordinateur, attentif à envoyer, au moment opportun les ribambelles d’images bien préparées.

Oui, nous étions bien tous ensemble : les séances de travail à Saint Jean du Puy, accueillies par Alain et Marie-Thé, les repas conviviaux préparés par François, orchestrés par Elyane, Jacques ou encore Suzanne, les échanges avec Paul, Max ou Alain en lengo nostro.
Et on n’aura jamais tranché les débats entre le provençal maritime et la langue de Mistral.

Samedi, lors de notre ultime rencontre, tu préparais ton départ mais dans un sourire tu m’as demandé si l’inauguration des rembardes à Saint Jean s’était bien passée …
Cher Roland, le dernier chèque que tu as fait a été bien utilisé : les rembardes sont belles.
Mission accomplie !
Adessias Roland."


Photo lors de la dernière ag de l'association en 2017.






Depuis plus de 50ans les Amis de St Jean du Puy un groupe de bénévoles et passionnés travaillent tout au long de l'année pour protéger et réhabiliter l'ermitage de Saint Jean du Puy, lieu très fréquenté par les tretsois et randonneurs de toute la région. Petit recap saison par saison des travaux effectués par les bénévoles.

Durant l'année 2011 2012, les bénévoles n'ont pas chomé une fois encore, voici le bilan de tous les travaux éffectués et financés par l'association des Amis de St Jean :

- pose de grilles de protection en fer forgé aux portes de la Chapelle, réalisées par l'atelier de ferronerie Dho

- réfection du panneau à l'entrée de l'ermitage, au porche (collaboration ONF et Amis de St Jean)

- pose de la grille en fer forgé retrouvée (17éme siècle) à son emplacement originel dans le reliquaire

- pose de blancs en pierre devant la Chapelle

- pose d'une marche supplémentaire à l'entrée du Clocheton pour en faciliter l'accés

- étude en cours pour améliorer le lieu d'aisance

Et bien sur surveillance, gardiennage, entretien et refection tout le long de l'année


Durant cette saison 2012 2013 les bénévoles de l'association n'ont encore pas chomé, puisque outre les différents travaux habituels de maintenance ils ont créé ces derniers mois un nouveau local WC qui sera opérationnel pour le pèlerinage de ce 1er mai 2013.
Un WC complètement écologique. Pour l'emplacement de ce nouveau WC, une réfection des murs de soutènement en pierres sèches a ainsi été faites tandis que la dalle de pose a été effectuée par les services techniques (l'équipe maçons) de la ville de Trets.
Le local "Eco construction - Trets" et le système de WC sont fournis et financés par l'association des Amis de Saint Jean du Puy.


Pendant cette saison 2013 2014, plusieurs petits travaux ont de nouveau été effectués. Ainsi dans le cadre d'un chantier d'insertion, la ville de Trets a réalisée le débroussaillage de tous le site de St Jean.
Tandis que l'association des Amis de St Jean a effectué et financé :
- La Pose de barreaux à la fenêtre du refuge suite aux différentes effractions
- L'Etanchéité de la voute à "grillade", ainsi que les jointements des pierres.
- En prévision courant le mois de mai 2014 : réfection de cheminées et hotte, isolation mur de la salle, étanchéité toit de la Chapelle, finition porte sud de la Chapelle et différents petits travaux

Enfin les bénévoles ont également comme tout le temps effectué des petits travaux d'entretien.

Lors de la saison 2015 / 2016 les nombreux bénévoles qui entretiennent au quotidien le site ont procédé à de l'entretien courant de propreté et de petites opérations de rénovation. Quelques gros travaux ont néanmoins eu lieu cette année avec la réfection des toitures de la chapelle et de la buvette afin de réparer quelques fuites, réparation des gouttières bouchées... et reprise de l'évacuation des fumées des cheminées.

Enfin le carrelage de la salle derrière la buvette a été refait. Tous ces travaux représentent un investissement de 7000 euros, financé entièrement par l'association.


Pendant la saison 2016 / 2017 les travaux effectués à St Jean du Puy par les bénévoles ont été peu nombreux cette fois cette année, en dehors de l'entretien, la rénovation pratiquement hebdomadaire et en assurer les gardes le dimanche. L'association s'est cependant attelée à carreler et peindre la grande salle derriére la buvette, des travaux qu'elle a financé elle même.


L'hiver 2017 2018 aura été l'hiver des gros travaux à l'ermitage et les bénévoles qui ont tout fait eux même n'ont pas chômé pendant trois semaines entières pour tout faire.
Ils ont ainsi procédé à la réfection du plafond de la salle dites " cuisine ", c'est à dire de la salle située à coté de la chapelle, créé un drainage autour du bâtiment de la grande salle buvette, refait l'étanchéité de la grande cuve d'eau enterrée de 15 000litres, située dans la chapelle. Ils ont aussi totalement refait les escaliers en bas de la chapelle et derrière la grande salle.

Par ailleurs de toutes nouvelles rambardes en fer forgé ont été installées sur la petite esplanade donnant sur St Zacharie, sur les escaliers en bas de la chapelle et ceux accédant à la buvette. A noter que les tables de pique nique ont été saccagés mi avril et les bénévoles vont donc devoir les réparer.

D'autres travaux sont encore prévus. Tous ces travaux ont été financés entièrement par les amis de St Jean du Puy, les fonds légués lors de la dissolution des Amis du village, les dons des gens, la fondation du Crédit Agricole.

A noter que la mairie a eu l'excellente idée de procéder au goudronnage du parking qui devenait une grande marre en temps de pluie et de la grande montée qui était dans un sal état au fil du temps et la partie la plus abimée du chemin. Il reste encore à rénover le petit chemin qui mène à la placette qui s'est un peu effondré cet hiver. Enfin à l'automne dernier, elle a installé comme en centre ville un panneau d'information, dédié par l'historienne S CHABRE retraçant l'histoire des lieux.

Réfection du plafond de la "cuisine"

Rénovation de l'escalier sous la chapelle

Poses de nouvelles rambardes


Tables de pique nique vandalisées

Rénovation escalier derrière la grande salle

Nouveau panneau d'information, créé par l'historienne S Chabre

Goudronnage parking et chemin d'accès

/ 2 Commentaires






En 2010, une des associations les plus anciennes de Trets fêtait déjà son cinquantenaire ! Il s'agit des Amis de Saint Jean du Puy, un groupe de bénévoles qui se charge d'entretenir le site si cher au cœur des tretsois : l'Hermitage de Saint Jean du Puy. C'est en effet le 1er novembre 1960 à 18h qu'est née l'association, lors d'un rassemblement en mairie de Trets des membres qui tenaient la buvette de l'Hermitage depuis plusieurs années (1954 55 environ et dont beaucoup travaillaient en mairie) déjà pour le compte du Syndicat d'initiative de la commune. Le but est alors simple et écrit officiellement : "l'association sera chargée de la gérance de la buvette et de l'entretien des bâtiments du site", situé route de Kirbon et surplombant la commune.
Parmi ces membres ce jour là des tretsois bien connus qui nous ont hélas quitté comme Jean Maunier alors garde champêtre, qui sera nommé président ou encore Léon Baille agriculteur et Roger Burles qui seront désignés Vice Président . Yvon Peire agent communal sera nommé trésorier et Salle Paul : secrétaire. Le siège de ce qui était appelé à l'époque "une société" sera basé en mairie.

Quelques années plus tard, Léon Baille (Photo de droite) qui a consacré quasiment toute sa vie au lieu, en deviendra le second président jusqu'en 1994 pour raison de santé, un nouveau président sera alors désigné en la présence d'Alain Guiony, toujours président aujourd'hui, avec une mission identique à ses débuts : "donner aux randonneurs le meilleur du site de St Jean du Puy". Entré dans l'association en 1981, il a toujours donné de son temps à l'Hermitage et a secondé Léon Baille pendant de nombreuses années. Léon qui lui décèdera le 15 Janvier 1997.
Une convention sera signée le 23 Mai 1997 entre la mairie et l'association pour établir les droits de chacun concernant la conservation de l'Hermitage, car à l'époque tout était oral "à la main" !


Depuis de sa création le but de ces bénévoles et passionnés n'a pas changé : la sauvegarde, la restauration et l'entretien du site, en y faisant de nombreux travaux : peinture, réfection d'enduis, propreté, débroussaillage, réparations, plantations d'arbres, d'arbustes, carrelage qu'ils financent tout eux même, sauf en cas de gros travaux où là c'est la mairie qui finance ou participe aux coûts... "Nous essayons de tout refaire à l'ancienne" précise Mr Guiony. Chaque week end des groupes de bénévoles de l'association s'occupent donc des gardes , de la buvette, de l'accueil des visiteurs..

Mais il faut noter que l'association n'a pas de subventions ses ressources viennent de la buvette, des dons effectués par les visiteurs du refuge etc... "Nous comptons trois types de personnes dans l'association" précise le président actuel Alain Guiony "nous avons des gens qui ne font que la garde car ils aiment parler aux gens, d'autres volontaires pour réaliser les travaux et enfin ceux qui font tout. On est près d'une trentaine aujourd'hui, un nombre qui stagne depuis longtemps, mais on a jamais été une grosse association". Ainsi en ce printemps 2010 ils sont 15 à faire les gardes le week end. "Mais les gens ne voient pas en fait tout ce que l'on fait, ne se rendent pas compte de notre travail, ils ne savent pas que c'est une association de bénévoles" regrette t'il.

Mais en plus de l'entretenir, les bénévoles font aussi vivre le site depuis très longtemps en y organisant des fêtes, puisque chaque premier mai un grand pèlerinage est organisé sur le site avec messe, danses , concerts champêtres, pique nique, un grand moment de convivialité que les tretsois apprécient beaucoup et s'y rendent par milliers chaque année. Des festivités qui se sont par ailleurs développées depuis une quinzaine d'années d'ailleurs. Mais il y a plusieurs dizaines d'années il y avait également d'autres festivités au printemps qui permettaient de réunir la population dans ce lieu comme à Pâque, la St Jean.

Dans les gros travaux durant ce cinquantenaire on retiendra ainsi la restauration qui fut entreprise en 1954 sur la buvette, la chapelle... De nombreux arbres furent planter dans les années 50 pour permettre le reboisement du site, suite à deux incendies l'un en 1938 et l'autre pendant la guerre en février 1942. En 1975 c'est la réfection d'enduis, restauration de la cuisine qui sont réalisées. Puis depuis dix ans c'est la toiture de la chapelle qui sera refaites avec l'aide d'une grue dès le 9 Mai 2000 ou encore dès le mois d'Octobre 2007 : Travaux de rénovation de la toiture de la buvette...


Un gros changement interviendra en 1980 puisque la préfecture décidera de la Fermeture du site au public l'été pour cause de circulation interdite dans les forets ; en raison des risques d'incendies. Cela permet ainsi à la végétation de se reposer, mais aussi aux bénévoles, car les saisons de printemps et d'automne sont chargées niveau fréquentation par de nombreux randonneurs. Mais cela n'évitera hélas pas de gros feux de menacer le site, comme ce fut le cas dans les années 40, puis le 26 Juillet 1984, une partie du site sera ravagé par un incendie parti dans l'après midi entre Trets et Peynier (quartier Ste Barbe), après s'être calmé en fin de soirée, le feu reprendra le lendemain 27 avec l'aide du vent, et monta alors jusqu'à la poubelle et le cabinet sous la maison communale. L'Hermitage fut heureusement ce jour là épargné grâce à l'aide des canadairs.
Rebelote ensuite le 1er Aout 1989 avec le terrible feu du Mont Aurélien (voir dossier spécial) qui s'arrêtera à 500mètres à peine de l'Hermitage. Un sauvetage du site du au travail de débroussaillage effectué par les bénévoles de l'association. Mais le feu ne sera pas le pire ennemi du site puisqu'il y aura la foudre aussi . En effet le 17 Janvier 1999 le clocheton qui domine la vallée est foudroyée par la foudre, causant de gros dégâts avec des murs éventrés, barreaudage arraché, toiture soulevée, corps du bâtiment fissuré et l'assise de roche a elle explosé. Un événement qui s'était déjà produit 200ans auparavant le 16 Novembre 1779 d'après les archives.


Mais hélas tout ce travail, ces efforts sont malheureusement gâchés par le vandalisme des visiteurs, de voyous qui ont ainsi saccagé les lieux plusieurs fois en 50ans, comme par exemple il y a deux ans avec le vol des matériaux de la toiture et son saccage, mais il y a eu aussi durant ces années le vol de statues, d'objets décoratifs, d'arbres, de nombreuses dégradations qui furent effectuées etc. , et à chaque fois la gendarmerie sera saisie par l'association qui portera plainte. "Depuis l'été 2009 nous en sommes déjà à 5 vols" expliquera Mr Guiony. Mais dans les très mauvais souvenirs il y a aussi cette triste affaire au début des années 90, lorsque de jeunes scouts irresponsables avaient allumé le feu dans la cheminée de la chapelle avec de l'essence, provoquant une explosion et brulant gravement plusieurs jeunes, cela causera alors de gros ennuis judiciaires à l'association et au maire de l'époque.

Sur les hauteurs tretsoises enneigées, 4 février 2015Heureusement le président de l'association gardent de très bons souvenirs de ces années "Chaque dimanche est un excellent souvenir, de voir les gens qui trouvent que le site est très bien entretenu, que le site soit apprécié, de voir qu'ils sont contents, on fait des connaissances etc... Ce coté humain est très important pour nous, d'ailleurs les gens aiment savoir l'historique des lieux" . C'est d'ailleurs par une visite sur le site en 1980 et sa rencontre avec Léon Baille, que Mr Guiony tombera amoureux du site puis de Trets, et emménagera alors sur la commune, en devenant rapidement membre de l'association dans laquelle il s'investira beaucoup. Mais le 1er mai est aussi une belle journée pour lui et ses bénévoles. "Du moment que tout le monde respecte le site, le travail que l'on fait tout le monde est le bienvenu, mais on est hélas déçu par certaines personnes qui ne respectent pas"






Parmi les autres dates marquantes de ce cinquantenaire on retiendra aussi :
1938 : Léon Baille se lance dans la sauvegarde de ce site.

3 Mai 1942 : Plantation du cèdre proche de la Chapelle et poème gravé par Léon sur la roche sous la Chapelle côté St Zacharie.
1954 : Premiers travaux de sauvegarde effectués par un groupe de personnes autour de Léon Baille sous l’égide du syndicat d’initiative de Trets.
1er mai 1977 : Mise à disposition de la grande salle derrière la buvette. Deux années de travaux pour transformer une ruine de quatre murs en salle.

1er mai 1985 : Pour la première fois un archevêque préside l’office religieux. Monseigneur Panafieu était à cette époque archevêque du diocèse Aix-Arles.
1er mai 1987 : Inauguration du porche d’entrée de l’ermitage et de la table d’orientation proche du clocheton. Porche construit par les Compagnons Passants Maçons du Devoir et la table par l’Institut des Invalides de la Légion Etrangère de Puyloubier.
1er mai 1992 : Les archevêques des trois diocèses contigus à st Jean sont présents au pèlerinage :
Monseigneur Coffy pour Marseille, Monseigneur Madec pour Toulon et Monseigneur Panafieu pour Aix-Arles
Cette année là le reliquaire de Saint Jean est monté à l’ermitage pour la première fois depuis le 3 mai 1942 (bénédiction des vers gravés par Léon dans la pierre au sud de la chapelle).

1er Mai 1994 : Inauguration du refuge Léon Baille, ce refuge est constitué de deux pièces qui sont à l'arrière de la chapelle et ouverte toute l'année aux pèlerins et randonneurs de passage.
1995 : Tournage de l'émission Midi Méditerranée de France 3, sur le site et interviews des responsables dans un beau reportage sur l'Hermitage
26 Avril 2000 : Mise en place de la croix du jubilé à l'endroit de l'ancienne carrière de marbre, bénédiction le 1er Mai
1er mai 2000 : Bénédiction de la Croix du jubilé an 2000 par Monseigneur Fiedt, archevêque d’Aix-Arles en présence d’un grand nombre d’élus de Trets et des communes avoisinantes. La chapelle est fermée pour cause de travaux de réfection de la toiture.
7 Décembre 2002 : Illumination du clocheton dans le cadre du Téléthon par les Mainteneurs des feux de la St Jean.
1er mai 2003 : Inauguration de la nouvelle table d’orientation toujours réalisée par l’IILE de Puyloubier en remplacement de la précédente dégradée.


=> Présentation détaillée, historique de Saint Jean du Puy

Avril 2010
/ 4 Commentaires








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...