Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Les Goûters contés de la Médiathèque
Février, mars avril, mai et juin 2019
Puce brocante, vide grenier
Samedi 29 juin
La nuit des églises
Samedi 29 juin 21h00
Spectacle de danse des ENTRECHATS
Mercredi 3 juillet
Scènes de jeunes
Vendredi 12 juillet
Festivités de la St Eloi
13 Juillet 2019
FETE DE ROUSSET
du Samedi 24 au Mercredi 28 Aout 2019
9e salon de la gastronomie
Samedi 31 aout
Marché & festivités de NOËL
Samedi 14 et dimanche 15 décembre 2019
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Politique


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités



Alors que les élus tretsois futurs candidats se déchirent, se provoquent, par voie écrite sur les réseaux sociaux depuis quelques mois régulièrement, voir par voie orale parfois dans les discours, nous ouvrons le grand feuilleton qui va nous passionner les 8 mois à venir celui des MUNICIPALES 2020.

A ce jour nous connaissions deux candidats déclarés officiellement pour les Municipales des 15 et 22 mars 2020 (la date a été révélée cette semaine) : celle de Jean Claude Feraud qui a annoncé en janvier 2018 se représenter pour un 3e mandat et celle de Pascal Chauvin, cet hiver dans le Trets Mag, pour une 2e candidature, et qu'un 3e candidat représentera la gauche avec le groupe "Trets avenir 2020", vraisemblablement Stéphanie Fayolle Sanna chef de file de l'opposition de gauche. Dans le même temps la candidature de Christophe Sanna parait de plus en plus incertaine dans la mesure, où il est de plus en plus absent à quelques mois de l'échéance (il n'a même pas publié pour la 1ere fois de billet dans le dernier Trets Mag, ne réagit que peu à l'actu tretsoise dans la presse ou internet, n'est plus beaucoup présent sur le terrain ou en conseil) (ndlr : il est très pris par ses nouvelles fonctions professionnelles). C'est dans ce contexte, qu'un 4e candidat surprise s'est déclaré ce vendredi 19 juillet 2019 en pleine vacances estivales.

Si on savait depuis dix jours qu'un candidat serait présenté par le Modem aux municipales de Trets, on ne savait encore pas qui et c'est un candidat encore totalement inconnu de la sphère politique tretsoise et médiatique qui décide de briguer la mairie au maire sortant : Pascal Speter. Il veut représenter le MODEM donc, mais aussi le mouvement présidentiel : LREM, et là tout dépendra donc de la candidature ou non de Christophe Sanna, puisque ce dernier s'est beaucoup investi dans le mouvement politique depuis sa naissance et qu'il est proche de la députée A. L. Petel.


Présentation : "Je m’appelle Pascal Speter, j’ai 50 ans, je suis père de famille et je suis profondément engagé pour ma ville. Que ce soit socialement à travers mon métier d’éducateur dans une institution de la protection de l’enfance ou à travers met responsabilité associative. J’aime notre ville, et je ne peux pas me résoudre à la voir devenir ce vers quoi elle se dirige aujourd’hui à savoir une « ville-dortoir ». La ville de Trets mérite beaucoup mieux !!!
C’est pourquoi j’ai décidé de présenter ma candidature à l’investiture du mouvement démocrate et je demande le soutien de la république en marche pour les prochaines élections municipales des 15 et 22 Mars prochain.
Je souhaite écrire, avec chacun(e)s d’entre vous, une nouvelle page de l’histoire de notre ville. Je serais un maire engagé, investi à vos côtés, à l’écoute de tous, et je m’engage à ne pas cumuler les mandats, être à temps plein pour Trets.

Nous devons et nous pouvons faire mieux que la majorité en place, en nous mobilisant réellement dans l’intérêt de notre ville et de ses habitants.
J’ai la conviction que la complémentarité de nos compétences, est une force et que nous devons mieux l’exploiter pour valoriser l’identité de notre commune. De nombreux défis devront être relevés durant les années à venir : croissance économique, solidarités, soutien à la petite enfance et aux familles, équité et coopération entre les différents quartiers de la ville, priorité à la jeunesse et à l’éducation, prise en compte de l’enjeu de la transition écologique et énergétique, faire de Trets une EcoVille et une ville verte, voilà les bases de notre projet.

J’ai besoin de vous tous afin de construire ensemble le « Trets de demain » et redonner à notre ville les couleurs qu’elle mérite ! Comme Françoise Giroud a écrit : « La politique, c’est cela : avoir une vision et agir pour qu’elle se réalise ». Plus que jamais, j’appelle au rassemblement de tous ceux qui attendent une véritable alternance pour Trets, loin des promesses et l’incompétence flagrante de l’actuelle majorité municipale.
http://www.pascalspeter.fr
contact@pascalspeter.fr
Tél: 07 69 66 00 24



COMMUNIQUE DU MODEM TRETS
"Notre ville et nos zones d’activités sont, depuis bien trop longtemps, plongées dans un profond sommeil qui paralysent, à toutes les échelles, la vie sociale et économique locale. Il est donc de facto urgent de mener une réflexion commune avec les forces vives de Trets (Élus, Associations, Commerçants, Entreprises, Habitants...) afin de la réanimer et lui donner véritablement un second souffle.

Depuis plus de onze ans, Trets souffre d’une longue séquence de politiques publiques inadaptées face aux problématiques de la commune : commerces fermés, problèmes de stationnement et manque de financement des activités culturelles, sportives et commerciales, … En somme, Trets tend de plus en plus à devenir une Ville-dortoir. Or, La Belle doit être réveillée si elle ne veut pas dépérir.

C’est pour cela que le Mouvement Démocrate (MoDem) sera présent aux prochaines échéances municipales à Trets.
Parce que nous ne nous céderons pas à la fatalité :
- Nous défendrons nos valeurs humanistes, démocrates, écologistes, républicaines et progressistes,
- Nous conduirons des actions concrètes au service des habitants,
- Nous ferons de Trets une ville d’avenir, nous lui éviterons une mort maintes fois annoncée.
Trets doit mettre en place une nouvelle gestion rigoureuse pour garantir des services publics de qualité, auxquels ont naturellement droit tous les Tretsoises et Tretsois. Pour cela, le MoDem s’appuiera sur des femmes et des hommes intègres, honnêtes, pleinement consacrés à notre ville avec le souci de l’intérêt général. Ces élus municipaux auront une vocation, une volonté déterminée à écouter, à servir notre ville, sans se servir eux-mêmes. Le MODEM imposera, ainsi, à ses candidats et élus de renoncer aux avantages matériels disproportionnés, de s’engager pour Trets.

Nos priorités sont claires :
- L’environnement : Nous ferons de Trets une EcoVille et une ville verte pour entamer définitivement la transition écologique indispensable à la survie de la biodiversité et des écosystèmes locaux.
- Le logement : Trets est en retard et hors la loi en matière de logements sociaux, avec à peine plus de 8% là où la loi SRU exige 20%. Il nous, en conséquence, faut construire massivement des logements à taille humaine et écologique.
- La sécurité : Elle ne peut exister qu’à travers la lutte contre le non-respect des zone 30, des stationnements sauvages, tapages nocturnes et autres incivilités qui polluent la vie des habitants au quotidien. Nous serons fermes et déterminés sur cette nécessité.
- Marchés publics : Au nom de l’écologie et du travail de nos artisans, la préférence locale dans les commandes publiques sera instaurée.
- L’économie : L’avenir de Trets est conditionné par la relance économique pour laquelle un plan d’envergure doit être mis en oeuvre sans tarder, et ce au service des commerces, des artisans et des entreprises. La dynamisation des ZA et du centre-ville sous forme d'une démarche participative avec la population, les entreprises et commerçants sera un de nos multiples leviers d’action.

- Citoyenneté : Pour sauvegarder notre démocratie, nous mettrons en place dans chaque quartier des conseils citoyens dont les membres seront élus par les habitants et les associations. De même, nous créerons, en partenariat avec le collège Haut de l’Arc, un conseil communale de la jeunesse afin de faire enfin résonner la voix des jeunes dans les décisions publiques de la Ville. Notre projet pour Trets est sincère et se veut au plus proche des réalités du terrain. Nous consoliderons la croissance économique de la commune, développerons les solidarités, tisserons davantage le lien social et apporterons soutien et accompagnement à la petite enfance et aux familles. Par ailleurs, nous garantirons l’équité et la coopération entre les différents quartiers de la ville, la priorité à la jeunesse et à l’éducation et la prise en compte de l’enjeu écologique et énergétique dans chacune des politiques menées. Le MODEM entend, avec ses partenaires, être
le garant de ce nouvel élan pour Trets, respectueux de tous et de toutes les sensibilités.
Début septembre, nous lancerons une grande concertation citoyenne en vue de la rédaction du programme pour les prochaines élections municipales. Notre ambition est de donner la parole à nos concitoyens avec un programme qui part d’eux et de rassembler toutes celles et ceux qui souhaitent participer à l’avenir de Trets.
Dès aujourd’hui, construisons demain !

Nous devons et nous pouvons faire mieux que la majorité en place, en nous mobilisant réellement dans l’intérêt de notre ville et de ses habitants.
J’ai la conviction que la complémentarité de nos compétences, est une force et que nous devons mieux l’exploiter pour valoriser l’identité de notre commune. De nombreux défis devront être relevés durant les années à venir : croissance économique, solidarités, soutien à la petite enfance et aux familles, équité et coopération entre les différents quartiers de la ville, priorité à la jeunesse et à l’éducation, prise en compte de l’enjeu de la transition écologique et énergétique, faire de Trets une EcoVille et une ville verte, voilà les bases de notre projet.
J’ai besoin de vous tous afin de construire ensemble le « Trets de demain » et redonner à notre ville les couleurs qu’elle mérite ! Comme Françoise Giroud a écrit : « La politique, c’est cela : avoir une vision et agir pour qu’elle se réalise ». Plus que jamais, j’appelle au rassemblement de tous ceux qui attendent une véritable alternance pour Trets, loin des promesses et l’incompétence flagrante de l’actuelle majorité municipale."


Le MoDem Trets
Nous contacter :
tel : 07.69.66.00.24
E-mail : modemtrets@yahoo.com
Facebook : MoDem Trets
Twitter : @ModemTrets



La suite au prochain épisode de ce grand feuilleton qui s'annonce agité cette année, vu comme c'est parti et le climat ambiant depuis quelques mois….









Ce lundi 25 février à 18h, salle des colombes, la municipalité a organisé un débat dans le cadre du Grand débat national mis en place par le gouvernement. Celui ci a connu une très belle affluence avec 150 personnes environ, chose rare à une réunion municipale et encore plus de politique nationale. Celle ci s'est effectuée dans une liberté totale de paroles d'après les participants autour des 4 thèmes nationaux : transition écologique, fiscalité, la démocratie et citoyenneté, l'organisation de l'état et les services publics.
A noter que suite à l'article de la mairie, la députée Anne Laurence PETEL a fait savoir sur son facebook et dans la Provence ce vendredi : "je n'étais ni prévenue ni conviée. Je n'avais pas connaissance de cette réunion, mon absence est donc involontaire"

Un débat qui a été victime d'une fakenews lancée avec grande insistance dimanche et lundi par certains Gilets jaunes de Pertuis qui ont annoncé à de nombreuses reprises sur leur groupe facebook qu'Emmanuel Macron participerait à cette réunion, rumeur relayée ensuite sur des dizaines de groupes facebook de gilets jaunes de toute la région PACA et de très nombreuses fois partagées…

Voici l'article paru sur ce débat dans LA PROVENCE ce jeudi 28 février 2019











Ce mercredi 27 février 2019 se déroulait comme chaque semaine en matinée le grand marché hebdomadaire, en cette journée très printanière où la commune a battu un record historique de chaleur à 23.7°C. Mais une animation inhabituelle a eu lieu en son sein, place de la gare. A trois mois des élections Européennes qui auront lieu le Dimanche 26 mai 2019, la campagne électorale a déjà démarré. La France Insoumise était en effet venu avec une délégation et leur fameux holovan qui fait parler dans les médias depuis quelques jours.

Pour sa campagne, le parti a en effet mis en place quatre camions, baptisés "holovans" qui doivent sillonner 471 petites villes de France pour diffuser les hologrammes de ses candidats, une technique de campagne qu'avait mis en place le leader du parti Jean-Luc Mélenchon aux Présidentielles 2017. Pour rappel, un hologramme représente une image en trois dimensions apparaissant comme « suspendue en l'air » , comme si la personne était véritablement présente. Le parcours Sud reliera Cannes à Marseille, puis Montpellier à Toulouse et chose surprenante, notre commune était sur celui ci.
Si ce camion a été refusé la veille, à Rousset par le maire étiqueté à gauche (devenu LREM) la demande elle avait été acceptée par notre maire de droite JC Feraud (LR).

Ce mercredi donc, de 9h à 13h, une fois installé devant le kiosque , le holovan a ouvert ses portes pour dévoiler l'hologramme des candidats LFI et de Mélenchon lors de petites réunions publiques en plein air, en présence de plusieurs tretsois engageant des discussions politiques avec deux candidats (en chair et en os) Marina Mesure et Bernard Borgialli. Les images d'hologramme diffusées dans ces camions à l'arrière, étaient cependant pré-enregistrées et non en direct comme ce fut le cas en 2017. C'était la seule date dans le canton. Les autres partis feront ils quelque chose à Trets, d'ici l'élection ? on ne le sait pas encore.

Photos NL et facebook MarineMesure







À partir du 15 janvier et jusqu'au 15 mars prochain, les Français sont appelés à venir discuter lors de débat organisé dans leur mairie, telle est la demande du gouvernement dans le cadre du Grand Débat National, mis en place suite à la crise politique qui agite le pays depuis le 17 novembre 2018 avec le mouvement des Gilets Jaunes. Quatre thèmes principaux sont censés orienter ce débat : les impôts, l'organisation de l'Etat, l'écologie et la démocratie.

Depuis mardi 9 janvier (cloturé à la demande du gouvernement le 20 février dernier), un cahier de doléances a ainsi été mis en place en mairie à la disposition des habitants, à la demande du gouvernement (certains maires l'avaient mis de leur propre initiative en décembre), mais dans le cadre de ce débat, le maire Jean Claude Feraud a annoncé vouloir lui aussi organisé un vrai débat politique à Trets. Celui ci se tiendra normalement LUNDI 25 FEVRIER 2018 à 18h salle des colombes. On ne sait pas encore quelle forme il prendra, comment il sera organisé et si les gilets jaunes tretsois seront présents.

L'annonce a été faites dans son discours des vœux, où il a longuement critiqué le président de la République Emmanuel Macron "L'année qui se termine se termine mal marquée par les manifestations récentes marquant l'insatisfaction et ras le bol des français et malheureusement 2019 semble débuter dans les mêmes conditions, je pense aux revendications des gilets jaunes et je pense aux nombreux français qui souffrent en silence, la classe moyenne nous, vous , nous tous... Cependant je condamne fermement toutes les violences mais il faut reconnaitre que c'est une colère qui vient de loin, souffrance trop longtemps contenue, trop lointain occultée, je pense aussi à nos ainés....

Notre président ne devrait pas oublier les français, la France ne se dirige pas comme une start up il devrait respecter le peuple, il faudrait qu'Emmanuel Macron se rende compte que la France est plus grande que lui [...] A un moment l'arrogance c'est souvent la conséquence de l'incompétence car à ce jour la France est administrée par de très hauts fonctionnaires, [...] elle est administrée et pas gouvernée.... Il s'est aussi aperçu qu'un débat national était nécessaire sur beaucoup de sujets , il devrait travailler main dans la main avec nous les maires les 36 000 communes de France qui connaissent mieux les administrés que ces énarques.... [..] je fais le choix moi de choisir le dialogue au chaos , je n'ai pas attendu que l'on mette en évidence ce débat national pour connaitre les difficultés des familles tretsoises je les vois au quotidien , ce débat on le fera entre nous ici même dans cette salle, le 25 février prochain 18h lors d'une réunion publique.
" a t'il ainsi dit vendredi.

La grande réunion aura lieu ce lundi soir 25 février à 18h, salle des colombes, la municipalité a distribué un tract mercredi dernier présentant celui ci et les 4 thèmes qui seront abordés, ceux nationaux : transition écologique, fiscalité, la démocratie et citoyenneté, l'organisation de l'état et les services publics.







Les Gilets Jaunes poursuivent leurs actions comm en ce début d'année 2019.

Après avoir revêtus il y a quinze jours la statue d'entrée de ville de leur emblème, puis quelques kilomètres plus loin dans la zone de Rousset avoir transformé un rond point en cimetière, puis transformé à Trets le rond point des français libres en débat national le jeudi 7 février 2019 avec des pancartes ils s'en sont cette fois pris au rond point du cd6 route de Gardanne, situé entre Fuveau et Châteauneuf le rouge.

2 épouvantails gilets jaunes ont en effet fait leur apparition la semaine dernière sur celui ci, avec gilets et ballons. Pourquoi 2 cette fois ? Mystère…



Photos DivineComedie







Discrets en 2018 à Trets, les Gilets Jaunes sont passés à l'opération visibilité à Trets en ce début d'année 2019, alors qu'au niveau national ils sont plus discrets et moins nombreux. Après avoir revêtus mardi dernier la statue d'entrée de ville de leur emblème, puis quelques kilomètres plus loin dans la zone de Rousset avoir transformé un rond point en cimetière, ils sont repartis à l'action toujours pacifique dans notre commune ce jeudi 7 février 2019.

Et on peut dire qu'ils connaissent bien les noms des lieux qu'ils investissent…. En effet après avoir déguisé "la Liberté enchainée", ils ont cette fois arboré le "rond point des Français LIBRES" de nombreuses pancartes et ballons jaunes à messages. Ils ont en effet transformé ce rond point en prenant de l'avance sur le Grand débat que compte organiser le maire dans 15 jours, en y disposant dessus 4 pancartes avec des revendications nationales sur la taxe d'habitation, les loyers, les services publics, le SMIC, la CSG, l'écologie... etc mais aussi avec des revendications locales.

On a ainsi pu lire "Faire revenir la sécurité sociale à Trets, "réveiller la gare de Trets", "La Poste soucis courrier, problèmes", "avec notre maire défendre l'école, la culture, les associations, aider les habitants". De nombreux ballons jaunes avec d'autres revendications écrites dessus étaient aussi accrochés aux oliviers du rond point mais aussi sur la statue La liberté enchainée, qu'ils ont aussi affublé d'un objet ressemblant à une sorte de poche à urine, vu son emplacement… Des pancartes cependant illisibles en passant en voitures.

Le débat que compte organiser le maire (normalement, puisque la mairie n'a toujours rien communiqué dessus), le 25 février à 18h salle des colombes promet d'être riche donc….






/ 3 Commentaires






Ce jeudi 31 janvier 2019 une nouvelle action pacifiste des gilets jaunes a eu lieu dans la vallée. Après avoir revêtu mardi à Trets la statue d'entrée de ville par leur gilet, ils ont cette fois, comme cela se fait à de nombreux endroits en France depuis quelques semaines, transformé le rond point d'entrée de la zone de Rousset, en cimetière improvisé.
En effet 11 croix jaunes, agrémentées de quelques ballons de la même couleur avaient été plantées au milieu de ce rond point à forte circulation, devant l'hotel Best Western. Un hommage aux 11 personnes disparues depuis le début du mouvement des Gilets jaunes le 17 novembre dernier.
Le lieu étant public, celles ci ont été retirées en début d'après midi par les agents du département à qui ce rond point appartient.
Rousset a pour rappel, depuis le début du mouvement subit de nombreuses manifestations avec des blocages du CD6 ou d'entreprises le temps de quelques heures. Dans l'après midi, ce jeudi, d'autres Gilets jaunes occupaient pacifiquement celui du rond point du péage du Canet de Meyreuil pour montrer qu'ils étaient toujours bien présents.


Photo Divinecomedie






Et une démission de plus au sein du conseil municipal de Trets, la 6e depuis le début de la mandature en 2014. Elle n'est pas dans la majorité cette fois mais... dans le groupe d'opposition de gauche. La seconde dans ce groupe après Dominique Grangier en 2015, tandis qu'il y en a eu 4 dans la majorité : Guy Ferreti début 2018, Joel Bertrand et Robert Cavasse début 2016, suivis de Maryse Cuiffardi en juin 2016 . Cyril Accola a lui quitté la majorité pour devenir indépendant début 2018. 6 : C'est pour la petite anecdote le même chiffre qu'au même moment lors de la précédente mandature à un an et 3 mois des élections !

Le 6e conseiller municipal à quitter la vie municipale est Roger Tassy qui a donné sa démission fin 2018 pour raison personnelle et profiter de sa famille. Une décision qui était attendue, mais qui est surprenante cependant. Attendue car on ne peut pas dire qu'il a été assidu pendant ces cinq ans et rempli son role de conseiller municipal d'opposition, puisque sur 39 conseils municipaux depuis avril 2014, il n'aura été présent que ..... 5 fois !!!! Cela faisait 21 conseils municipaux consécutifs qu'il était absent, soit depuis le 16 décembre 2015, jour où il avait pris la parole à plusieurs reprises, contrairement aux 4 précédents où il avait été assez discret. On s'attendait donc à ce qu'elle ait lieu depuis longtemps.

"Surprise" car sa démission a lieu alors qu'il ne reste que 7 8 conseils environs avant la fin de la mandature, dans un an et trois mois. Une absence constante qui handicapait le groupe d'opposition de gauche constitué de 4 membres dans ce mandat, après le départ de Christophe Sanna en décembre 2015 quand il s'était mis en indépendant. Son absence enlevait en effet, en quelque sorte du temps de parole aux élus de son groupe et surtout une question écrite à chaque conseil; puisque pour poser une question il faut que l'élu soit présent. On notera néanmoins qu'il donnait à chaque conseil son pouvoir à Stéphanie Fayolle permettant donc de comptabiliser son vote. Outre en conseil municipal, il était aussi peu présent dans les manifestations du village en dehors de quelques cérémonies officielles au monument aux morts ou aux pompiers.

Il sera remplacé par Jean-Pierre DALMAS, 68 ans, 3 enfants, 4 petits enfants, retraité désormais, qui était Cadre de l’Industrie (Ingénieur électromécanique),Diplômé du Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris (D.E.S.T). C'est la première fois qu'il devient élu. Ce dernier a fait sa première apparition à la cérémonie des voeux du maire ce 11 janvier 2019 et compte être bien présent. Il était 23e sur la liste Tassy de 2014, ce qui signifie que l'ex adjointe à l'éducation sous la municipalité Tassy jusqu'en 2008 Michelle Lavabre a refusé le poste. Il reste 10 personnes dans cette liste.


Roger Tassy, en démissionnant de ce poste de conseiller municipal d'opposition met ainsi fin à sa vie politique et publique après près de 30ans de politique locale . Roger Tassy 78ans, retraité cadre des Houillères, a ainsi fait 5 campagnes municipales et 2 campagnes des cantonales. Il a commencé à agir dans la vie communale en 1989 où il est devenu 1er adjoint de Loic Fauchon, réélu au meme poste en 1995 il prendra sa succession brutalement en tant que maire en 1998 lorsque Loic Fauchon démissionne pour raison professionnelle. En 2002 il est réélu maire de Trets de justesse lors d’une élection qui s’est jouée à 43 petites voix puis a accusé une défaite importante en 2008 face à JC Feraud, avec 464 voix d’écart et 45.7% des suffrages. Il décidait alors de ne pas être conseiller municipal d'opposition en raison de la maladie de son épouse à l'époque avait il confié en 2014.

2014 il se représentait donc mais a de nouveau subit une lourde défaite avec à peine 30.07% au second tour, 1000 voix derrière JC Feraud, marquée par une usure du pouvoir et une gauche en pleine déroute au niveau national et un gouvernement Hollande très impopulaire. Au premier conseil de la mandature tous les élus du groupe de gauche dont Nathalie Gastaud démissionnaient, tous sauf lui, pour laisser la place à de nouveaux jeunes élus. Il assurait qu'il resterait élu jusqu'à la fin du mandat.

Il a aussi également été élu conseiller général du canton en 2004, largement réélu en 2011 mais décida en 2015 de ne pas se représenter : " J'ai décidé d'arrêter, mais je n'ai peur de rien contrairement à j'ai pu lire dans la presse ! [...] Je pense avoir fait mon temps , ça fera deux mandats . J'avais dit à mon épouse la première fois où je me suis présenté que j'essayerai de faire deux mandats j'ai réussi. Je pense avoir bien accompli mon travail de conseiller général et je vais passer à autre chose. Mais je reste toujours évidemment conseiller municipal d'opposition sur la commune de Trets et j'irais jusqu'au bout du mandat de conseiller municipal d'opposition." disait il en janvier 2015....

Cette démission sera t'elle la dernière du mandat ou comme en 2013 à l'approche du scrutin, tout va s'accélerer dans les derniers mois ? L'avenir nous le dira….
/ 1 Commentaires






Depuis le début de la crise des GILETS JAUNES le 17 novembre 2018, qui en est à sa 8e semaine de mobilisation, de nombreux maires de France ont mis en place dès novembre des cahiers de doléances afin de donner la parole à la Nation ». Dans le coin, Fuveau a été une des premières avec des cahiers mis en place dès la mi décembre. Depuis dans le cadre du débat national le Président de la République a lui même demandé aux maires d’ouvrir aux citoyens ces cahiers de doléances et propositions.

De tels cahiers ne sont pas nouveaux puisque sous l’Ancien Régime, les cahiers de doléance étaient des documents dans lesquels les assemblées chargées d’élire les députés aux états généraux consignaient les réclamations et les vœux pour améliorer la situation du royaume. En 1789, les cahiers rédigés en vue des états généraux convoqués par le roi Louis XVI condamnèrent quasiment tous la monarchie absolue. Ceux du tiers état revendiquèrent notamment l’égalité fiscale ainsi que la suppression des privilèges de la noblesse et du clergé.

A Trets Jean-Claude FERAUD, Maire de Trets et le Conseil Municipal ont donc eux aussi mis à votre disposition un cahier ce mercredi 9 janvier 2019, afin de vous permettre de vous exprimer sur les sujets qui vous tiennent à cœur.
Son contenu sera ensuite transmis aux Préfets et aux Parlementaires afin de faire remonter les revendications des Tretsoises et des Tretsois sur la politique générale de la France.

Le cahier de doléances et de propositions de la Ville de Trets est mis à votre disposition à l’accueil de la Mairie du lundi au jeudi de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h30, le vendredi de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 16h30.

Pour celles et ceux qui ne seraient pas disponibles dans ces horaires, vous pouvez télécharger le bulletin ci-dessous, le remplir et le déposer dans la boîte aux lettres de la mairie ou le renvoyer par mail à l’adresse suivante : infos.mairie@ville-de-trets.fr
Téléchargez le Bulletin cahier de doléances Trets
RAPPEL : ce cahier de doléances est réservé aux habitants de la commune de Trets. Tout bulletin ne comportant pas le nom et l’adresse ne pourra être intégré dans le cahier de doléances.







Depuis quinze jours la France vit au rythme des Gilets jaunes et ce samedi 1er décembre 2018 une 3e journée de mobilisation aura lieu, même si celle ci est continue depuis le début notamment aux alentours de Trets.
Sur notre commune, aucune opération n'a eu lieu, mais les conséquences du mouvement sont un peu visibles, non pas dans les supermarchés où l'approvisionnement est constant, contrairement à ceux des environs comme Aubagne où certains rayons de nourritures sont totalement vides, mais au niveau de l'essence. Depuis de nombreux jours les deux stations service de la commune sont régulièrement à sec, encore ce vendredi, même si les ravitaillements se poursuivent peu à peu, les automobilistes se ruent dessus chaque jour dès qu'il y en a créant alors la pénurie.

Coté opération des Gilets jaunes, le plus gros reste toujours à Fuveau, sur le péage de la Barque, devenu depuis deux semaines l'un des principaux pôles de mobilisation de la région. Dans une action pacifiste celui ci est occupé quasiment en permanence jour et nuit, laissant passer gratuitement voitures et camions, même s'ils ont été délogés par les forces de l'ordre de nombreuses fois, revenant alors quelques heures plus tard. Il devrait l'être de nouveau ce samedi dès le début de matinée. Le Week end dernier un peu plus d'un millier de personnes étaient présentes, dont de nombreux tretsois.
A Pourrières la sortie 33 de Trets est aussi occupée constamment, idem à St Maximin où non stop des gilets jaunes sont présents au péage pour le laisser gratuit depuis quinze jours, ou encore à la Destrousse au péage de Pas de Trets lui aussi régulièrement occupé.
Mais les actions des gilets jaunes ont aussi touché Rousset avec le blocage dans la nuit de mercredi 27 à jeudi 28 de l'entrepot de LIDL, celui ci a été levé en début de matinée.
Photo Facebook Tu es d'Aix en Pvce si

Le quotidien LA PROVENCE a consacré un article immersion mercredi 27 sur cette mobilisation à la Barque , a aussi interrogé notre députée AL PETEL , qui est du parti du gouvernement, et a aussi évoqué ce vendredi 30 l'action à ROUSSET. Petite revue de presse ci dessous...

Mercredi 28 novembre


Vendredi 30 novembre




ITW LA PROVENCE 28/11/2018 de la députée EN MARCHE Anne-Laurence Petel, de notre circonscription
Quel regard portez-vous sur le mouvement des gilets jaunes ?
Anne-Laurence Petel : "Il y a eu deux moments : le premier, libre, spontané, qui répond à une colère, voire à une sédimentation de colères dont certaines durent depuis des années, plusieurs mandats. Et qui explose aujourd'hui. L'augmentation du carburant est plus un symbole que la véritable cause. Ces colères, il faut les écouter. Le second temps, c'est la récupération, et c'est dommage pour les manifestants sincères, par les deux partis extrêmes. Qui, on le voit bien dans l'hémicycle, ne sont pas concurrents mais partenaires .

Le pouvoir a-t-il été trop long à réagir ?
Anne-Laurence Petel : La grande difficulté, c'est que nous ne sommes pas face à une revendication unique. Répondre à qui ? Comment ? Si ces manifestants veulent être écoutés, il faut qu'ils se structurent. Or ils sont dans la défiance par rapport aux intermédiaires, aux corps constitués... aux médias. Cette défiance, cette instrumentalisation ne sert pas la démocratie. Ce qui est sûr c'est qu'à travers cette colère nous percevons ce que nous avions détecté avant la campagne présidentielle : ce sentiment de déclassement, d'empêchement ressenti par beaucoup de Français. Le programme, on l'a conçu pour lutter contre ce sentiment : les classes dédoublées, le plan de formation, l'apprentissage... Ce n'est pas en un an et demi qu'on en ressent les effets. Le pouvoir d'achat ? En pariant sur le travail, en enlevant les cotisations chômage et maladie, il y a un gain, environ 240 euros par an pour un Smic. Pareil pour la taxe d'habitation. Mais le problème, ce qu'on gagne, on le voit beaucoup moins que ce qu'on perd."
LA PROVENCE 27/11/2018 J. D.







Après la parution du dernier TRETS MAG les élus de l'opposition ont tenu à réagir, voici l'article paru ce vendredi 31 aout 2018 de LA PROVENCE










Chose rare, l'actualité nationale politique a atteint Trets ce samedi 26 mai 2018. Ce jour là partout en France, se tenait une grande manifestation baptisée "Marée populaire", à l'initiative de plusieurs organisations syndicales, associatives et politiques dont de très nombreux partis de gauche comme le PCF, Europe Ecologie les Verts, France Insoumise etc ayant pour but d'afficher leurs protestations vis à vis de la politique menée par le gouvernement Macron. "Un appel pour la légalité, justice sociale et solidarité... pour imposer une autre répartition des richesses dans notre pays. Tout en soutenant les "luttes" syndicales en cours, quelques jours après une troisième journée de mobilisation dans la fonction publique depuis le début du quinquennat et en plein mouvement social à la SNCF. [...] Mais aussi, s’opposer à la "restructuration de la société française (...) imposée par Macron, son gouvernement, et le Medef : la politique d'austérité, la destruction des droits des salariées, la casse des services publics."

Une manifestation a ainsi eu lieu également à Trets, ce même jour dès 18h place de la gare ou dites place de la Libération, à l'initiative de six personnes tretsoises dont l'ancien élu communiste François Coquillat "Nous n'avons pas voulu organiser un déplacement à Marseille ce samedi car c'était assez compliqué, on a alors eu l'idée de faire un rassemblement à Trets, c'est un peu nouveau et on a voulu lancer ça sur la place de la Libération qui porte très bien son nom.
Il y a à Trets une résistance à cette politique du gouvernement que nous subissons, je prends en exemple notre opposition contre la Loi El Khomri (loi travail) contre laquelle nous sommes descendus à six reprises défiler à Marseille dans la rue et nous étions 350 tretsois descendus en cars , les factures confirment les chiffres puisque nous avions payé les cars. Et à Trets il y a tout un passé et aujourd'hui avec cette politique que nous subissons il faut essayer de faire un grand rassemblement qui est necessaire, tout en respectant tout le monde, mais nous en avons assez de se faire traiter de feignants, comme le Président ose le dire, d'une façon désagréable. [...] De par mes activités militantes je rencontre des personnes qui ont voté pour lui et aujourd'hui ils se détournent de lui, c'est la politique des très très riches qui est menée et aujourd'hui les richesses qui se créent dans notre pays sont très très mal partagées"
justifie ainsi F Coquillat.

Au final marée populaire il n'y a eu , comme ce fut également le cas en France, puisque ce fut marée basse avec une trentaine de personnes rassemblées (dont les élus d'opposition Mmes Fayolle et Graffagnino ou encore Etienne Chouard blogueur et militant politique français) sur les marches du kiosque de la place à discuter et prendre la parole, mais sans banderoles ou pancartes. Mais François Coquillat n'était pas déçu de l'affluence "on s'y est pris tardivement on a fait la communication sur le marché alors que dans le passé nous préparions les déplacements un mois à l'avance, je suis content on est trente personnes c'est pas mal." conclue t'il
/ 1 Commentaires








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...